AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Night Watch [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Nov - 18:47

Je m'éveille douloureusement. Une douleur sourde au niveau du crâne. J'ai très chaud, aussi. La bouche pâteuse. J'ouvre les paupières, et me rends compte que je suis plongé dans une demie-obscurité propre à une pièce chauffée par une cheminée. Elle est là, un peu plus loin. Le bois crépite lorsque les flammes le lèchent. J'ai mal aux yeux, à fixer la lumière. Je détourne le regard, qui est déjà humide tant la lumière m'a blessé. Je regarde sur le côté, et je constate que le drain est toujours fixé à mon bras, et que la perfusion est toujours en place. On a peur que je passe l'arme à gauche en pleine nuit ; on continue de me donner par quantité infime le sang que Krystel a laissé derrière elle pour moi.


Krystel...


J'ai mal au crâne, mon cœur se soulève. On m'a expliqué que la sensation de vide allait me torturer jusqu'à la fin de mes jours si aucune solution n'était trouvée. En fait, personne ne sait vraiment ce que j'ai, si ce n'est les séquelles neurologiques d'une addiction bien trop grande. Sauf qu'il ne s'agit pas à proprement parler d'une addiction ; je réagis normalement au sang de vampire comme aux autres traitements qu'on me fait prendre. On ne sait pas comment me soigner. Le lien que je partageais avec Krystel est une manifestation psychique jamais étudiée par la science. En théorie, je n'aurais même pas dû survivre. Certains ont avancé l'idée que Krystel devait toujours être en vie pour que je survive. Mais on a retrouvé son sang, ses restes, sur la scène de son dernier combat. J'ai senti sa mort venir. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive. Quand il n'y aura plus une goutte de son sang à me donner par perfusion, je n'ai aucune idée de ce qu'il va se passer. Je sais que je ne dois pas conscient, mais je serais soulagé si je devais en mourir. Soulagé, pour être avec elle.


Tout plutôt que de rester dans cet état. Il doit être encore trop tôt pour que les médecins des Reines se pointent, je n'en sais rien. Je mets un bon quart d'heure pour me mettre en position assise. Cinq minutes de plus pour me lever, les jambes flageolantes. Mon corps est amaigri, ma masse a fondu. Je pose difficile, douloureusement, un pied devant l'autre, et m'avance vers la fenêtre. Il fait trop chaud, ici. On m'a mis en garde. Dans mon état, si je prends froid je pourrais en mourir. Je déverrouille la fenêtre et repousse ses anciens volets de bois. Je respire l'air de la nuit. Mes vieux réflexes sont là, même si le corps ne suit plus. Il doit être cinq ou six heures du matin, plutôt six. Il fait encore nuit, et dehors, il neige doucement. Je repousse la fenêtre, quand finalement quelqu'un entre. Je ne l'ai pas entendue, je ne l'ai pas sentie, je me rends compte que je ne suis plus le même.


Oui, mieux aurait valu mourir sans doute.


Je ne sais même pas quoi lui dire, alors que je me galère à retourner dans le gros fauteuil près de l'âtre. Je la fixe, sans savoir quoi dire.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Nov - 20:19

Le 6 Janvier 2018

Je marche d'une cadence rapide, sur le bas-côté de la route de campagne. La neige s'accroche à mes cheveux tandis que le vent les fouette. Mains dans les poches, le nez et la tête dans mes pensées. J'aurai pu garer la voiture plus prêt, mais j'avais besoin de marcher. Besoin de ne pas être totalement immobile, tout en pouvant ruminer tranquillement. Et puis, cela me permet une plus grande discrétion, bien que je doute que l'on suive une jeune femme dans une voiture des plus banales sur des routes comme celles-ci, mes réflexes ne me quitteront jamais. Ces derniers jours ont été éprouvants, je n'ai pas eu une seule seconde de repos. Bien que ce ne soit pas si inhabituel, j'en avais besoin, pour une fois. Mes temps de sommeil n'étaient pas assez pour me poser. D'ailleurs, je dors mal, mon sommeil est agité, peuplé d'horreurs, de tueries sans fin, de coups, de flashs de mon passé, et de mon présent. La fatigue me reprend, doucement, alors que je suis consciente que ce n'est que le début. Me reste à faire en sorte que l'horizon s'éclaircisse quelque peu. Mon regard se perd dans la nuit, alors que la morsure du froid commence à m'atteindre. Il fait noir, je ne vois presque rien. Cela reflète très bien la situation dans laquelle je suis plongée. Je ne sais pas, je ne sais plus. J'arrive à garder la tête haute, j'arrive à ne pas me noyer. En apparence. Au fond de moi, un malaise me tient toujours, depuis le dernier jour de décembre, macabre dénouement de toute cette histoire. Pourtant, malgré ce dénouement, elle continue. Sans Krystel. Je me demande encore comment je fais pour avancer, comment je vais faire à l'avenir. De mon mieux, comme toujours, mais ce sera encore moins aisé. Je suis résignée, désormais. Je tente de me convaincre qu'il me reste un but, que tout n'est pas mort, que je n'ai pas tout perdu... C'est dur. Rien n'est facile, de toute manière. Que ce soit vivre, ou mourir, ce n'est pas facile non plus. Peut être serait-ce mieux que je ne pense pas du tout mais que je me contente d'agir. Mais agir non plus, n'est pas aisé, lorsque l'on ne sait plus quoi faire. Je sais encore vers qui me tourner. Maigre consolation.

J'arrive finalement en vue de la nouvelle demeure royale. Les quelques lumières qui s'en échappent s'évanouissent dans la nuit noire. J'entre, sans bruit, sans rien. Après tout, je n'ai jamais été rien d'autre qu'un fantôme. Une ombre, dans une nuit sans début ni fin. Je sais où je vais. La chaleur m'oblige à enlever mon manteau, alors que j'arrive devant la porte. Ici aussi, je ne me donne pas la peine de toquer ni de prévenir de ma présence. Ce n'est pas nécessaire. La pièce baigne dans une atmosphère feutrée, posée. Seule la cheminée diffuse un peu de lumière. Il referme la fenêtre, et s'en retourne dans son fauteuil. Je note sa démarche peu assurée, son regard plus vague que d'habitude, qui me fixe pourtant. Aucun de nous ne dit mot, pendant un instant. Je ne sais pas comment commencer, par où commencer. Je finis par m'assoir dans un autre fauteuil, en face du sien. Je me penche, les avants bras sur mes genoux. Un soupire m'échappe.

« Je ne te dérange pas ? Comment tu te sens ? »

La question est peut être bête. Je vois bien dans l'état où il se trouve, je le savais déjà avant de le constater de mes yeux. Mais j'ai besoin de savoir, lui... comment il se sent.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Nov - 20:50

Elle est là, devant moi. Je suis loin d'être au mieux de ma forme. C'est le cas de le dire. Je me suis retrouvé de temps en temps à l'hopital, en clinique ou ce que vous voulez, avec des blessures plus graves mais dans un meilleur état général. Et je suis là, pied nus, dans un espèce de pyjama. Je n'ai jamais dormi en pyjama de toute ma vie. Toujours en caleçon, juste en caleçon. Ou alors quand j'étais à l'armée, ou à plusieurs reprises pendant les Années Sanglantes et pendant la guerre en tenue complète. Cette impression désagréable, de baigner dans sa sueur, mais d'un autre côté si on est forcé de dormir tout habillé, la sensation de confort du tissu, malgré tout, qui protège du froid, du vent, de tout un tas de choses. J'avais envie de m'emmitouffler dans une couette, désir éphémère que je chassais aussitôt. Je n'étais pas une chiffe-molle. Loin de là. J'étais un soldat. Et même si je ne ferais plus la guerre, je restais un combattant. J'avais déjà dû dormir couvert de sang dans la boue. Et je me trouvais là, en pyjama de coton, au coin du feu. Erin est là. Quel spectacle suis je en train de lui donner ? Pathétique. Misérable. Pitoyable. Je ne sers plus à rien. A peine capable de pisser tout seul. J'ai envie d'un verre, et un verre me tuerait. On n'a pas laissé d'alcool à proximité.


Je la dévisage un bon moment d'un regard fiévreux, somnolent. Me lever, ouvrir la fenêtre et respirer le grand air m'a laissé pantelant, à peine conscient de mes limites. Elles sont extrêmement ténues, mais à chaque fois que je pense les avoir atteint, je me rends compte que je les ai presque dépassées. Erin a l'air d'aller bien. Les poches sous ses yeux sont plus conséquentes que d'ordinaire, mais elle est toujours aussi élancée, elle ne porte pas de bandages ou de blessures et sa démarche reste aussi discrète et féline qu'auparavant. Je ne la jalouse pas, alors que je ne suis plus qu'un débris quelconque. Je suis content pour elle. Elle pourra continuer là où j'ai échoué. Assise en face de moi, elle ne dit rien non plus. Se rend elle compte que cette entrevue, ce long silence et ces intéractions silencieuses sont tout sauf normales ? Cela me ferait sourire, si cela ne me faisait pas aussi mal. Avec Krystel aussi, on pouvait passer des heures sans parler.


Nous ne parlerons plus jamais.


Erin soupire, et brise le silence. Je la regarde un instant. J'essaie de sourire, doucement. Même ça me coûte. Que pouvais je lui dire ? Personne ne savait ce que j'avais, je ne trouvais pas de mots pour le décrire non plus.



| Bien. Je vois que tu as toujours bonne mine, partenaire. C'est bien. Tu... Tu sais... Merci, de m'avoir tiré de là. Tom m'a dit que c'était grâce à toi que j'étais toujours en vie. |


On ne pouvait pas faire plus hypocrite, mais Erin ne mériterait jamais le moindre rejet.


| Et toi, alors ? Comment ça se passe, dehors? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Ven 21 Nov - 18:58

J'étais au courant de l'état dans lequel se trouvait Torben. Pourtant, de me retrouver face à lui, de constater de mes yeux, je ne peux nier que cela me fait mal pour lui. Déjà que je ne pouvais concevoir l'immobilité, le voir ainsi, privé de tout, rattaché à la vie uniquement par les quelques quantités de sang que j'avais trouvé... Je n'avais pas fait cela pour un tel résultat, ça ne servait strictement à rien. J'imagine, l'enfer qui doit se déchainer en lui, et encore, je n'en n'ai qu'une vague idée. Je ne m'en veux pas, je n'ai fait que ce que je pensais nécessaire. Uniquement ce que mon devoir m'ordonnait de faire. Ai-je bien agi, pour un résultat semblable ? Peut être aurai-je dû le laisser mourir et rejoindre Krystel, sûrement est-ce ce qu'il aurait voulu. Je ne lis pas dans ses pensées, mais la supposition est facile. Ce constat me fait encore plus mal qu'autre chose, même s'il ne me le disait pas, même s'il était possible que je me trompe... Je ne pouvais laisser la situation en l'état. Il n'avait pas mérité cela, jamais il ne l'aurait mérité. Pas lui. C'était un tueur, un combattant, un homme d'action, pas quelqu'un que l'on pouvait enfermer dans une chambre, entre la vie et la mort, en attendant que le monde se noie ans son sang et ne bascule dans le chaos. Je savais qu'il ne le supporterait pas, de toute manière. Qui le pourrait ? Pas moi. Supporterait il aussi, de vivre sans Elle, même si par miracle il redevenait celui qu'il était ? Autre question, beaucoup moins sûre. Pour moi, c'était loin d'être aisé. Je souffrais, en permanence, n'arrivant à éloigner mes pensées d'elle que difficilement. Je devrais ne pas m'y attarder autan, alors que je suis désormais seule à pouvoir continuer et que le monde est au bord de la guerre. Mais quoi que je fasse, quoi que je prétende, je n'étais pas ce bloc de marbre, cette machine à tuer. Je restais humaine. Et j'avais perdu ma raison d'être. Torben, lui, avait perdu une moitié de lui même. Aucune expérience de ce lien n'était nécessaire pour affirmer que sa souffrance dépassait totalement la mienne. A côté, elle n'était rien. Cette pensée n'avait rien de réconfortant pour moi. Il était brisé, pas que psychologiquement mais aussi physiquement. Et aucun médecin n'avait su poser un nom sur son état.

Le silence entre nous est presque douloureux. Différent de ceux dont j'avais l'habitude avec lui, mais tout aussi éloquent. Aucun ne sait quoi dire. Peut être même n'avait il pas envie de parler. Toutes les questions de ma part sont presque inutiles. D'ailleurs, il ne me répond pas sincèrement, me disant qu'il allait bien, et me remerciant de l'avoir sauvé. Non, il ne va pas bien. Mais j'ai compris le message. Je ne suis pas venue pour le pousser à bout. S'il n'a pas envie d'aborder son état, s'il n'y arrive tout simplement pas, c'est son droit, et je le respecte. En revanche...

« Je... J'ai fait ce que j'ai pu. Mais arrête. Je ne l'ai pas fait pour que tu sois réduit à ça, ce n'est pas une vie... S'il y a un espoir, on le trouvera. Je ferai tout pour t'aider, tu le sais. Merci pour la bonne mine, je fais ce que je peux. »

Parler ainsi, aussi... ouvertement, était quelque peu déconcertant. Je n'avais pas encore l'habitude d'être moi même... Et je ne lui disais pas cela parce que je l'aimais, ou une autre imbécilité du genre, mais parce que je ne pouvais me résoudre à faire autrement, à l'abandonner et continuer mon chemin. Au fond, je ne pourrai jamais me détacher de ma mission initiale, celle d'être son Ombre, de le "protéger". Pour une fois, il ne pourrait pas me dire qu'il n'avait besoin de personne.

« Tu as accès aux actualités ? Des rumeurs courent selon lesquelles la lupa de la meute aurait été assassinée. Des semis-démons ont fait des ravages au QG de la PES, il y a eu des morts. La guerre va bientôt éclater au grand jour, ce n'est plus qu'une question de temps. Mais on dirait que Hood veut toujours jouer la carte diplomatique, mais au point où nous en sommes, ça ne va pas donner grand chose. Il n'est pas idiot. Moi... Je fais de mon mieux. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 27 Nov - 20:37

Je déglutissais péniblement, sous le coup d'un raz de marée d'émotions qui me bouleversaient, faisant chanceler cette âme décatie et douloureuse, brisée, qui se cachait au plus profond de mon être. J'avais envie de m'effondrer, mentalement la confrontation était vraiment difficile à concevoir, à accepter. Comment pourrais je tolérer de toujours discuter, d'être toujours en vie, lorsqu'Elle était morte. C'était injuste, profondément injuste. Et aussi tellement douloureux. Je détournais bien vite mon regard d'Erin, j'avais bien du mal à l'affronter comme ça, alors que j'avais survécu. Elle même semblait perdue. Non seulement j'avais provoqué la perte de Krystel, et donc peu ou prou l'abandon du monde au Chaos qui le menace, mais j'avais aussi abandonné la seule personne en qui j'avais confiance depuis bien des années. La seule qui comptait vraiment, en dehors de ma Reine. Oh, il y avait Jana, bien sûr. Mais la catastrophe que j'avais provoquée allait plus encore l'éloigner de moi que tout ce qui nous séparait déjà. Je n'avais plus la capacité de comprendre sa nature de vampire. Je n'allais plus la comprendre, je n'allais plus sentir ses émotions, voir ses déplacements, toucher son odeur comme auparavant. Même Erin était pour mes sens une étrangère ; je ne l'avais jamais connue avant d'être servant humain. Elle avait toujours eu sa propre odeur, et la sensation que son déplacement silencieux me provoquait était absente. Je ne ressentais plus rien, je ne sentais plus rien. Une coquille vide, inutile. Je me sentais fébrile, tremblant, fragile, pathétiquement fragile. Où était la vigueur de mes muscles, la solidité de mes os, la résistance de ma résolution ? Disparues, celles là, disparues en même temps que celle qui me les procurait.


Je la remercie, même si je n'ai aucune raison personnelle de le faire. Seulement la raison sociale. On doit remercier ceux qui nous sauvent la vie, non ? Et elle reconnaît elle même mon état. Je détourne plus encore les yeux, les maintient rivés sur le sol. Tout pour m'aider, alors que je ne le méritais pas.



| Je t'en prie... |


Je n'ai rien d'autre à dire. Personne ne peut m'aider. Personne ne sait ce que j'ai. Aucun servant humain n'avait jamais survécu à la mort de son maître vampire jusqu'à présent... Erin change de sujet. Les actualités ? Oui, Tom m'en parlait. Il pensait que c'était thérapeutique, que me redonner un but me permettrait, sans jamais pouvoir cicatriser, d'atténuer les effets de ce que je ressentais. La Lupa, les semi-démons... J'avais envie, d'un coup, d'envoyer péter Erin. Je ne voulais pas parler de ces choses. Sans Krystel, tout était perdu. Je fermais les yeux, me sermonnant. Tom pensait que ça pourrait m'aider. Je déglutissais toujours avec lenteur et difficulté. Rassemblant mes esprits, essayant de réfléchir.


| Il faut essayer de sauver la paix. A tous prix. Les vampires ne sont pas prêts à une guerre généralisée. Ils ne sont pas prêts, en pleine réorganisation... Les humains les massacreraient. Est ce que tu as ta nouvelle mission ? Est ce que tu as reçu ton grade, tes accréditations? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Mar 2 Déc - 20:59

Un instant, je me demande si j'ai bien fait de venir. S'il y a encore quelque chose à faire, quelque chose à dire. Je suis tellement... bouleversée, déstabilisée, et dévastée. Même si je n'en montre pas grand chose. Je ne peux me payer le luxe de pleurer, ou de me laisser aller. Même si c'est dur, mais si c'est impossible. Je suis humaine, après tout. Faillible. Comment surmonter cela, alors que la douleur m'accable ? Je ne sais pas. Je ne sais pas comment faire, pourtant je le fais. Comme je peux. Mais je me sens fragile, immensément vulnérable, par rapport à mon habitude. Je me perds, je ne sais plus où je vais, mais j'y vais. Je me raccroche à ce que je peux, et je me laisse aller quand je suis seule. Je le suis très rarement, et c'est tant mieux. Me plonger dans mon travail pour éloigner mes tourments n'est qu'un voile éphémère qui ne règlera pas le problème, j'en ai conscience, mais c'est tout ce que je trouve pour l'instant. A chaque fois que je n'ai rien à faire, rien à penser, je sens la douleur ressurgir. Et si encore j'avais pu réussi à sauver Torben, peut être aurait-ce été moins dur. Avoir fait cela pour ça, mon sentiment de malaise se trouve multiplié. Pourtant, je garde l'espoir de pouvoir encore faire quelque chose pour améliorer sa situation. Je ne sais pas si c'est possible, et ne le sais encore moins en le voyant. Il est... Non, je n'arrive pas à mettre de mot précis sur son état, peut être parce que je n'arrive pas à le cerner, et qu'il n'a pas l'air de vouloir m'en parler, ce que je peux comprendre, et que je respecterai. Mais contrairement à mon habitude, je ne me sens pas à mon aise, assise en face de lui. Son regard fuit le mien, et nos interactions silencieuses sont milles fois plus éloquentes que nos paroles. C'est douloureux, ça aussi. Il n'est plus le même. Si j'en doutais encore, j'en ai la preuve. Affaibli, brisé même. Je me pince les lèvres. C'est inutile, il n'y a plus rien, plus que des cendres autour de moi. J'ai tout perdu. Je n'ai plus que moi même, maigre et incertaine, essayant avec peine d'avancer, sur des pierres bancales.

Sans que je m'en aperçoive, mon regard commence à fuir le sien, également. J'ai l'étrange impression de le déranger, d'être de trop. Je ne le veux pas. Je ne tiens pas à le gêner, le mettre mal à l'aise ou quoi que ce soit. Il me répond, finalement, après avoir dégluti en silence, comme si chaque seconde qu'il passait était un enfer. Peut être est-ce le cas. Et peut être ne préférais-je pas le savoir, car c'était de mon fait. Avais-je mal agi ? Aurai-je dû le laisser, l'abandonner à son sort, au coma dans lequel il était tombé sous mes yeux ? Cette question ne m'avais jamais autant travaillé qu'à présent. Tout était remis en question. Je me redresse dans mon fauteuil, croise les jambes. J'ai presque envie de craquer, là, tout de suite, ici, devant lui. Briser cette armure que je porte jour et nuit, plus lourde et encombrante que jamais. Sauver la paix...

« On ne peut plus sauver la paix, je crains que ce soit déjà trop tard. Retarder l'explosion de la guerre, c'est la seule solution qu'il nous reste. J'imagine que les loups doivent être déjà en train de se mettre sur le pied de guerre, après ce qui est arrivé à leur lupa. Enfin... Je ne veux pas t'embêter avec ça. »

Je dis mes derniers mots sur un ton hésitant. Je vois bien que ce n'est pas non plus le sujet dont il désire parler. Toutes les paroles sont vaines, quoi qu'il en soit. Alors je parle, pour combler le silence, parce que plus que tout, c'est lui qui me poignarde.

« Pour le reste... Oui. J'ai rencontré le Général, nous avons mis les choses au point, et j'ai vu la Reine aussi... »

Ce mot, ce simple mot m'écorchait la bouche. Il devient bien savoir de laquelle je parlais, celle à laquelle j'appartenais, désormais, si on pouvait dire les choses ainsi. Je n'acceptais que la vie qui s'annonçait devant moi qu'avec de grandes difficultés. Tout m'était devenu pénible. Je ramène mon regard sur lui, finalement. J'ai peu parlé en fin de compte, mais je ne sais plus quoi dire. Un blanc, une nouvelle fois, puis je lance la première question qui me passe par la tête.

« Je... Ca se passe bien, avec Tom ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Mar 2 Déc - 22:58

Se focaliser sur l'instant présent, se focaliser sur l'instant présent, Tom me le répète sans cesse. Je n'ai pas le droit de me laisser aller. Il continue de me diriger comme il dirigeait autrefois ses hommes sur la ligne de front, en pleine zone de guerilla urbaine ou périurbaine. Il dirige comme je l'avais fait moi même pendant une bonne partie de ma vie d'adulte. Il savait ce que je ressentais, du moins une partie de ces émotions. Il en avait fait l'expérience, lui aussi. Celle du combat, de la mort, de l'abandon et de la trahison. Je ne savais pas vraiment s'il avait fait l'expérience du panel d'horreurs de la guerre au grand complet ; il n'avait jamais rien confirmé ou infirmé avec moi. Ce qui comptait surtout, c'était que l'on partageait le même regard. Et cela comptait forcément pour beaucoup. Oh bien sûr, je n'avais plus ni sa jeunesse ni sa fougue, pas même sa résistance.Je n'avais plus grand chose de ces attributs de base qui déterminaient la véritable nature et qualité d'un agent de terrain en général, et d'un soldat en particulier. Je devais prendre garde à ce que je faisais, et à comment je le faisais. Mettre un pied devant l'autre, l'un à la suite de l'autre, était le seul choix que j'avais encore. Je sais que ma façon de me tenir, de la regarder, touche Erin, la marque. Je sais que ce n'est pas ce qu'elle attendait, ce qu'elle espérait... mais suis je encore en mesure aujourd'hui de lui apporter ces choses ? Je n'en sais rien. Erin et moi n'avons jamais partagé une relation qui amenait à nous rassurer, à nous rendre plus forts. Au delà du professionnel, nous n'étions pas grand chose. Nous ne le sommes pas plus aujourd'hui, bloqués de manière précaire entre deux stades. Je ne sais pas quoi dire ni quoi faire, et elle aussi. Maintenant, il n'y a plus que moi qui fuit les regard. Elle aussi. Erin finit par réagir, cependant. Me dit que la paix va se terminer et que plus rien ne peut être fait contre ça. Je hausse doucement les épaules, mais ce mouvement me fatigue, me tend.


| Tu ne m'embêtes jamais, Erin. Jamais. Mais tu sais, il y a toujours quelque chose à faire. Toujours. Les choix que nous faisons... les plus importants sont les plus difficiles. Ne fais pas la même erreur que moi. Ne laisse pas ton jugement s'obscurcir par ton attachement aux autres. Tu dois prendre les décisions qui s'imposent. |


Assassiner le chef adverse, coucher avec le type qui gère la majorité au parlement, mettre elle même le feu aux poudres... Je m'en fichais du moyen, tant qu'elle ne perdait pas de vue que sa mission principale était de garantir la sûreté de la monarchie, des héritières de Krystel. Moi, j'avais fait le choix de l'humain. Quel idiot. Stupide, complétement stupide. Krystel avait attendu une chose de moi. Une seule. Que j'agisse en Torben Badenov, et pas en humain. Et je lui avais fait faux bond au moment le plus crucial. J'avais toujours été le même homme finalement. Faible, et dominé par des émotions. Elle me parle du général, mais sans donner de détails. Erin me protège. Elle me met au secret, me rappelant sans le vouloir ma situation ; je suis hors du jeu, maintenant. Chose brisée laissée sur le bord de la route. Je déglutis quand elle parle de la Reine. La sienne. Jana, j'imagine. 'ssaie de me reprendre pour ne pas flancher. J'esquisse un sourire, faux mais tant pis.


| Oh, oui, ça se passe bien. |


je pose ma main sur la sienne ; la mienne est pâle, ridée, les veines gonflées. J'essaie de plaisanter, maladroitement, alors que la cruelle vérité s'impose encore. En perdant Krystel, j'ai aussi peut être perdu Erin.


| Ce n'est pas la même chose que t'avoir toi, petite. Avant, j'avais un cul à mater en mission, quand on était les maîtres de la nuit. Maintenant... J'ai un moustachu encore puceau et ma plus difficile mission est de me lever pour aller pisser. |


Tirez moi une balle.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 4 Déc - 13:56

Rester maître de moi même et de mes émotions, au dessus de toutes les faiblesses de l'humanité. C'était si... facile, si simple. Presque naturel. En temps normaux. Le mal être qui me tenait n'était nullement dû à la fatigue, ou à la tension que je devais sans cesse supporter. Ces deux éléments s'y ajoutaient, bien sûr, mais la plaie n'était pas là. J'avais mal, parce que je m'étais attachée, mais comment faire autrement ? Krystel avait pris toute la place, elle était devenue tout, ma raison de vivre, mon but, ma Reine, et aujourd'hui je n'avais plus rien. Si, ses filles à servir, mais tout n'était pas si simple. J'avais encore du mal à accepter Jana, ou tout simplement à concevoir le fait que quelqu'un puisse se tenir à sa place. Cela devait changer, si je voulais pouvoir redevenir pleinement efficace, celle que j'avais toujours été. Et Torben devait bien se rendre compte de cela, que je n'allais pas de mon mieux, et que c'était un problème à régler rapidement. Mais il n'y pouvait rien, comme j'étais en train de me rendre compte que moi non plus, je n'aurai pas le pouvoir de changer les choses. Du moins, pas au mieux. L'espoir fait vivre, non ? Mais dans un sens, j'avais moi même échoué dans ma mission de le protéger. Je ne pouvais me permettre de me laisser aller face à lui, mais peut être était-ce déjà trop tard. C'était... étrange, dérangeant. Nous n'avions jamais partagé rien d'autre qu'une relation purement professionnelle, même si elle restait profonde, et même si de toute façon nous n'étions ni n'avions pas grand chose à côté. Nous avions commencé à nous rapprocher, peut être aurions nous dû le faire plus tôt, peut être était-ce déjà trop tard. Si je ne savais pas encore avec exactitude ce qui était possible ou non, je voyais qu'un fossé nous séparait désormais, creusé brutalement, du jour au lendemain. Rien ne sera plus jamais pareil, entre nous. Ce constat ne me laisse pas indifférente. Je m'étais mise à apprécier cette relation alors qu'aujourd'hui elle n'avait plus que le gout amer d'un passé révolu. Je vais bien devoir m'y habituer et passer à travers, ou tout simplement fermer les yeux. Je n'ai pas le choix, et je ne l'ai jamais eu.

Je dois avancer.

Je l'écoute attentivement, bien que je sache déjà tout cela. Je n'ai pas dit qu'il n'y avait rien à faire, seulement que la guerre ne pourrait pas être repoussée indéfiniment.. Je prends note du reste de ses paroles, de ses conseils, bien que cela aussi je le savais déjà.

"Tu as fait ce que tu as cru le mieux. Mais merci, j'en prends compte. Je n'ai plus grand monde à qui m'attacher, de toute manière."

Je ne savais plus vraiment quoi lui dire d'autre. Qu'y avait il, que restait il ? Rien. Nous comblions le silence avec des mots, des soupirs, des haussements d'épaules, tout ce que nous pouvions, mais cela ne masquait pas totalement la réalité de la situation. Il n'était plus qu'un être brisé, et moi une ombre perdue qui s'accroche à ce qu'elle peut pour ne pas perdre pied. Rien de plus compliqué, en somme. Je m'efforçais sans cesse de me convaincre que j'étais forte, et que je saurai prendre les bonnes décisions et faire les bons choix, aux bons moments. C'est si beau à dire, ça a l'air si facile, et ça l'a été jusqu'à maintenant. Je n'aurai pas de la chance toute ma vie.

Je sens sa main se poser sur la mienne, abîmée, flétrie, mais bien présente. Je fuis son regard un instant, et laisse apparaitre l'ombre d'un sourire, à peine forcé, sur mes traits. Mater mon cul en mission... C'est vrai qu'empaqueté dans du noir moulant, le spectacle devait être agréable, et très distrayant à côté de Tom en train de faire des discours sur la psychologie.

"En effet, ce n'est pas le même spectacle."

Mon sourire se gomme de lui même, alors que je soupire. Je prends sa main entre la mienne, d'un geste hésitant. Bien sûr qu'il aurait préféré mourir. Et sa vie à présent était de mon fait. Je déglutis.

" Je... Je suis désolée, je ne veux pas te condamner à cette vie. Ce n'est pas ce que tu mérites."

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 4 Déc - 23:10

Pas tout à fait impotent non plus, même si ça y ressemblait. J'avais depuis longtemps compris que je pouvais tout de même marcher, au moins sur de courtes distances, et que je pouvais me relever seul, même si ça me demandait des efforts. Hors de question que qui que ce soit me torche à nouveau le cul ; les infirmières l'avaient fait les premiers jours après mon réveil et cela avait été une torture et une humiliation permanente ; hors de question que je revive ça un de ces jours. Tout ce que je souhaitais, c'était que les choses s'arrangent d'elles mêmes au plus vite. D'une manière ou d'une autre, je souhaitais que cette situation se règle. Je me fichais bien de crever pour de bon, emporté dans mon sommeil parce que mon cœur ne supportait plus la puissance de Son sang ou celle du traitement que l'on me prescrivait, ou alors que je reprenne du poil de la bête. L'un ou l'autre m'allaient. La seconde solution serait la plus cruelle malgré tout, puisqu'elle ne ferait que prolonger la souffrance et la douleur, ne ferait que m'emprisonner dans un corps inutile et un esprit manquant. Je ne pouvais plus être vraiment utile à quoi que ce soit. J'essayais de voir le bon côté des choses, comme m'y incitait Tom. Mais franchement...


Si j'en avais la force, je buterais volontiers le sale con qui a un jour sorti « tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ».


Je n'avais plus qu'une sorte de demie vie et restais au comble du désespoir. Totalement absurde, totalement inepte. Je souris doucement à Erin, essayant de lui montrer un peu d'assurance.



| Tu m'as moi, pour le moment. Et même si tu ne les connais pas encore, il y a les Reines Rouges. Tom, aussi. C'est un bon gars. Vous avez plus de choses en commun que tu l'imagines. |


L'idée d'entraîner Tom à me remplacer m'avait bien sûr effleuré l'esprit. Il était jeune, il était capable, et il pouvait sans doute devenir aussi bon exécutant que je l'avais été. Le vétéran était probablement aussi capable de me remplacer auprès d'Erin, auprès de Morgane peut être. Je ne le connaissais que depuis quelques jours. Si je survivais plus longtemps, peut être parviendrais je à me faire une meilleure idée de ce qu'il valait vraiment, s'il s'agissait d'un bon investissement sur le long terme. Erin sourit à ma plaisanterie, mis elle soupire. Sa main couve la mienne Elle hésite et déglutis. Mon visage, se ferme, mais ma voix s'adoucit.


| J'ai eu la chance et l'honneur de servir une Reine que j'aimais pendant près de huit années, et j'ai beaucoup fait pour unir les personnes peuplant ce monde sous sa bannière. J'ai bien vécu, Erin. J'ai déjà eu tout ce que je pouvais mériter, et plus encore. Cela fait longtemps que la logique voudrait que je sois mort. Un caprice du destin a voulu que je ne le sois toujours pas. |


Je me sens me crisper, alors que je sens la crise revenir et mon regard se rougir à nouveau.


| Qui sait, peut être qu'un jour je redeviendrais celui que j'étais, ou peut être que ce ne sera pas le cas, et que je trouverais ma place autrement... Tu m'as sauvé la vie, tu as accompli ta mission. Je suis fier de toi, comme Elle l'aurait été de toi. Tu n'as rien à te reprocher. Et toi aussi, tu dois aller de l'avant. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Sam 6 Déc - 18:58

Je tentais de cesser de me poser toutes ces questions sans réponses, au fond inutiles, dont seul le temps pourra m'éclairer. Me torturer n'était qu'une perte de temps, une barrière que je m'imposais moi même, m'empêchant désespérément d'avancer. J'étais au dessus de tout cela, normalement, au dessus de ces préoccupations purement humaines qui me mèneraient à coup sûr à ma perte. Je ne pouvais pas me le permettre, tout simplement. Peut être dois-je aussi me détacher de Torben, de la mission que j'ai l'impression de toujours avoir à son égard. Je le regarde, alors qu'il me parle d'attachement et des responsabilités. Tom. Je le connais peu, il est vrai, et peut être devrais-je changer cela. Je pense que les choses se feront d'elles même, au fur et à mesure des jours et des semaines... Il m'a tout de même l'air de quelqu'un d'intéressant, et si l'homme me dit que nous avons plus de points communs que je ne le pense, je suis presque prête à le croire. Après tout il est la seule personne à cerner ma personnalité et à me comprendre aussi bien. Mais il se peut que désormais les choses changent. Je ne sais pas, et d'un côté, j'en ai peur. Perdre tout ce que nous avions réussi à construire, même si cela peut paraître peu, ridicule, le lien que nous avons tissé a son importance. Sur le terrain, tout du moins... Il n'ira plus. J'en suis persuadée. Même s'il se remet, même s'il reprend des responsabilités, je ne suis pas certaine qu'il veuille continuer la guerre. Et c'est normal, presque compréhensible, sachant qu'il n'a passé sa vie qu'à cela. Moi aussi, mais je suis plus jeune et peut être un peu moins blessée. Je note de tâter le terrain avec Tom, d'aller plus loin que la bonne entente de surface entre deux « collègues ». Je hausse les épaules.

« Peut être. Il a l'air compétent, c'est l'essentiel. »

Peut être aussi que me rapprocher encore de quelqu'un d'autre ne m'apporterait qu'une faiblesse supplémentaire. A moi d'apprendre à doser la balance. Je n'ai de toute façon, que peu de temps disponible pour mes propres occupations personnelles ; d'ailleurs quasi-inexistante. Cela a toujours été ainsi et je ne me vois pas vivre autrement. Tellement inutile. Je sens la faiblesse me regagner quelque peu, alors que sa main touche la mienne. Je n'ai pas l'habitude de.. ça. De tout ce qui n'est pas tuer, agir, faire semblant. D'habitude, j'y suis très douée, mais cet instant n'est justement pas comme d'habitude. Je le sens légèrement se tendre, se crisper. Je ne désire en aucun cas le mettre mal à l'aise, ou quoi que ce soit, mais j'ai bien l'impression qu'il est déjà trop tard depuis bien longtemps dans cette discussion. Tout est trop compliqué, le silence lourd, les mots durs. Rien n'est facile. Je le vois souffrir de la vie, et j'en suis la cause. Le caprice du destin, c'est moi, qui ait voulu accomplir ma mission jusqu'au bout pour au final m'en éloigner totalement. Je ne pouvais m'empêcher de me dire qu'il restait de l'espoir, que j'avais fait tout cela pour rien, pour placer un poids quotidien sur ses épaules. Qu'il trouve sa place, et qu'il arrive à avancer de la manière dont il voudrait, c'était au fond tout ce que je demandais à présent. Qu'il sorte de cet état, c'est tout. J'essaye de rester optimiste mais rien n'empêche le remords, même s'il est inutile, même s'il n'a pas sa place. Je sais que j'ai fait ce que j'aurai dû faire, et que non, je n'ai rien à me reprocher. Mais si tout était si simple...

« Non, Torben, je n'ai pas accompli ma mission. Je devais te garder en vie pour que tu puisses continuer à servir les Reines, et ce n'est pas le cas. Tout ce que je veux, c'est que ta situation puisse s'arranger, qu'ensuite tu décides de faire ce qu'Elle voulait ou non, ce n'est plus l'important. Mais je ne considèrerai ma mission accomplie que lorsque tu pourras vivre, vraiment. »

Non, je ne fais jamais dans la demie-mesure.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Sam 6 Déc - 19:36

Erin devait avancer. Maintenant, tout ce que j'avais pu faire, tout ce que j'avais pu construire et avancer... Tout cela reposait sur elle, et sur elle seule. Ce n'était pas facile, ce n'était pas non plus un fardeau agréable. C'était même quelque chose d'épuisant, de véritablement lourd à porter. Les responsabilités sont énormes. Vous commencez par avoir entre vos mains la survie de quelques dizaines d'hommes, puis de centaines, de milliers. Ces personnes directement sous votre commandement, vous devenez bien vite responsable de leur action sur les autres, de leurs familles, de la sécurité de tout ce petit monde. A plus grande échelle, vous incarnez tout aussi rapidement le respect d'objectifs à grande échelle. Vos actions n'impactent plus seulement vos subordonnés, mais vos alliés, vos collègues, et la société dans son ensemble. Erin avait évolué pendant des années dans l'entourage de Krystel, des mois dans le miens. Elle savait comment faire, sans aucun problème, pour se dépatouiller des situations stressantes et violentes. Elle avait peut être encore un peu de stratégie globale à intégrer, mais globalement cette situation n'aurait pas grand chose de nouveau pour elle. Tout ça pour dire qu'elle ne pouvait plus se permettre de se tourner vers le passé, d'avoir la plus petite distraction qui pourrait lui être hautement préjudiciable. Et puis, Erin était une jeune femme intelligente, belle et pleine d'avenir. Si elle voulait servir au mieux son idéal, elle devait aussi penser à elle même. Et j'étais absent de l'équation ; nous n'avions été que partenaires, et maintenant je ne servais plus à rien ni à personne. Je souris aux paroles d'Erin.


| Et il est encore jeune, mais si c'est un vétéran. Le moment venu, peut être qu'il pourra prendre la place qui était la tienne, alors que tu occuperas la mienne. |


Je parlais de mon décès éventuel mais pas seulement ; tout ce qui comptait maintenant c'était d'avancer. Mon espérance de vie opérationnelle arrivait à son terme et il était loin d'être certain que je puisse trouver une solution à ce problème... Ni que je le veuille. Je donnerais tant pour pouvoir rejoindre Krystel, en finir une bonne fois pour toutes. J'avais en plus de la sensation de manque et de mélancolie une tristesse sans limite, un manque de goût ou d'attrait pour la moindre petite chose. Je ne me voyais pas avancer de cette manière, c'était comme ça... Quand bien même je restais en vie, je n'avais plus vraiment envie de la vivre, cette existence. Sans Krystel, je n'avais plus de but, et je n'étais plus moi même. Sans mon corps ou mon esprit, je n'étais même plus un outil. Tom n'arrêtait de me bassiner pour que je fasse quelque chose, que je trouve une autre voie. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire ; comment progresser quand vous avez l'impression que vous avez laissé une moitié de vous même derrière vous, et que cette partie vous a été arrachée à vif, vous faisant souffrir au delà de ce qui est imaginable ? Je fronçais les sourcils devant l'éventualité qu'elle évoquait, que je considérais comme une véritable trahison. Mais je comprenais ce qu'elle voulait dire et me radoucis.


| Un fantôme n'a qu'une demie vie, Erin. Et la mienne était étroitement liée à la Reine. Que voudrais tu que je fasse d'autre ? Que l'estropié que je suis retourne à la vie civile, prenne un appartement, un travail misérable et séduise une femme pour lui faire des enfants ? J'ai cru que je pourrais faire ça, que je le voulais. Le destin m'a sans cesse fermé cette voie. Il est temps que d'autres prennent la relève. Que tu prennes la relève. Tu peux être le leader dont l'homme a besoin pour travailler avec les espèces surnaturelles. Tu dois l'être. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Mar 9 Déc - 20:36

Tout me semblait encore si flou, si sombre. Ne pas savoir avec exactitude où j'allais, ce que je faisais et pourquoi je le faisais était hautement dérangeant. J'avais toujours réussi à fuir cette situation mais aujourd'hui elle me frappait de plein fouet. Je ne savais même plus qui j'étais, vraiment. Quel devait être mon rôle. Peu à peu, j'arrive à placer des mots sur les choses, autant ma situation que mes émotions, mais le chemin était long, dur. Pourtant, je me devais d'arriver au bout rapidement, je n'avais pas le droit à du répit, ou à quelconque forme de repos. Les congés n'ont jamais existé dans mon vocabulaire, et d'ailleurs je n'en veux pas. Pas plus maintenant, où je sais que le meilleure moyen pour moi de faire l'impasse sur le passé, de tourner le dos pour de bon à tout cela était de travailler, de me remettre à exercer mes capacités. D'avancer, tout simplement. Me re concentrer sur mon but, le seul qu'il me restait. Même si parfois, quand mes émotions devenaient trop présentes, je doutais d'avoir encore un objectif. Je savais que je devais tout simplement éviter cette situation, cette solitude et cet isolement, jusqu'à ce que tout se remette en place autour de moi. Je comprenais que Torben ne reprendrait pas sa place. Je m'en doutais déjà, quelque part, inconsciemment, sans vouloir me l'avouer tout haut, mais l'évidence sautait aux yeux. Et je ne parlais pas que de son état physique. Des rares conversations que j'avais eues avec Tom, les chances de le "guérir" totalement étaient quasi-nulles. Dans ses propos aussi, il était clair qu'il ne comptait plus recommencer. La raison était évidente, bien sûr. Mais je ne pouvais pas me permettre de le condamner à ça, à sa situation actuelle, je ne pouvais pas le laisser finir ses jours enfermé entre ses quatre murs -aussi luxueux soient ils- et accroché à quelques gouttes de sang injectés par une pompe. Cela ne servait à rien de le garder dans ce cas, de le faire souffrir encore jusqu'à qu'il puisse en finir. Alors j'essaye de garder espoir. C'est tout ce qu'il y a, tout ce qu'il reste, ma seule chance de pouvoir avancer. Garder espoir. Me dire que tout n'a pas été totalement inutile. Je réfléchis un instant à ce qu'il me dit au sujet de Tom. Peut être est-ce possible, en effet. Mais je ne sais pas ce qu'il vaut réellement, bien qu'il soit un vétéran, je ne peux le juger que sur des faits. Et rien ne dit non plus qu'il le veuille, lui. Je note, tout de même, ne m'excluant aucune possibilité. J'ai en effet bien l'impression que la place qui m'incombe aujourd'hui est celle qu'occupait Torben hier. Je ne m'en plains ni ne m'en réjouis. J'hésite à lui parler de Jana, mais me ravise. Je ne pourrais pourtant pas me taire éternellement.

"Oui. Nous verrons... Mais pour l'instant tu es sa priorité, je ne pense pas que les Reines veuillent le voir autre part pour l'instant."

Ce qui dit bien pour l'instant, et non jamais. L'avenir est flou, et même si nous devons anticiper un maximum, nous ne pouvons tout prédire. Je n'en n'ai pas discuté avec Jana, nous avions bien d'autres sujets à aborder. Enfin. Mes paroles suivantes n'ont pas l'air de beaucoup lui plaire. Comme tout le reste, d'ailleurs. A quoi cela va t'il nous mener ? Sommes nous dans une impasse ? Je le crains. Je dois en sortir, je n'ai pas le choix. Je dois continuer, malgré les obstacles, quels qu'ils soient, les difficultés, aussi douloureuses soient elles. Je sais aussi que je dois me préserver de trop d'humanité, d'émotions et de sentimentalisme. J'avais réussi, jusqu'à présent, et je dois poursuivre ainsi. Là non plus, je n'ai pas le choix. J'écoute sa réponse, ravale ma salive. C'est dur d'entendre quelqu'un pour qui vous avez tout tenté pour le sauver, vous dire que vous auriez mieux fait de le laisser crever. Oui, je le savais pourtant je l'ai fait. Je lâche sa main, me lève et fais quelques pas dans la pièce. Pas que marcher m'aide véritablement. J'inspire. Il avait raison, de toute évidence.

" Je sais, Torben. Je fais tout pour l'être pour rester forte et déterminée. Mais ce n'est pas ce que je voulais dire. Juste que je n'ai pas trouvé ces poches de sang pour te laisser décrépir coincé dans cette chambre. Sinon je n'aurai rien fait, et le problème aurait été réglé. Tu souffres pour rien, et je veux que ça s'arrange, c'est tout."

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Sam 13 Déc - 17:08

J'écoutais les conseils de Tom, soit d'endosser un rôle. N'importe lequel, pourvu qu'il me donne une motivation, un but. Alors lequel ? Le premier et le seul qui me venait à l'esprit était celui de confident, de mentor. Je savais qu'Erin avait déjà beaucoup appris de Krystel, et elle savait déjà presque tout ce que je savais. Mais j'étais plus vieux, un peu plus expérimenté aussi. Je n'avais pas fort le choix, ma seule compétence actuelle se résumait à pouvoir parler des choses que j'avais analysées, vécues. J'essayais d'aider Erin comme je le pouvais, aussi bien parce qu'elle le méritait que parce qu'elle comptait pour moi. Il ne fallait pas chercher beaucoup plus loin... Je ne m'étais pas rendu à quel point elle comptait, d'ailleurs, jusqu'à maintenant. Krystel était morte, Jana accaparée par d'autres problèmes, et je n'étais pour le moment qu'un fantôme qui n'allait pas manquer d'embarrasser Morgane... Erin était une amie, une confidente. Nous étions égaux, quelque part, sans jamais pouvoir l'être en totalité. Auparavant, j'étais le servant de Krystel, j'avais un certain poids dans le cours des événements. Aujourd'hui, Erin était celle qui comptait, l'humaine la plus proche du pouvoir et celle qui pouvait influencer le cours des choses. Je n'enviais pas sa place. Pour avoir partagé le cœur de Krystel jusqu'à la toute fin, je savais qu'il y avait bien peu de bonheur à présidait au destin du monde, mais beaucoup de souffrance et de désillusion. Le pouvoir ronge les hommes autant que la guerre détruit les corps. Je sens pourtant un grand trouble en Erin, un trouble qui ne lui ressemble pas. Est ce de me voir ainsi abattu, descendu en flammes, qui la chagrine, ou est ce le poids de ses nouvelles responsabilités ? La jeune femme avait pourtant raison en ce qui concernait Tom.


| Oui, sans doute. Le pauvre. Ca ne sera pas de la tarte de s'occuper de la Mort remisée au placard. |


Erin me lâche la main, et sans sa chaleur, je frissonne. Je me replace bien contre mes coussins le temps qu'elle s'éloigne et se mette à faire les cent pas. Je souris doucement à mon ancienne partenaire. Elle a bon cœur, bien plus qu'elle ne voudrait jamais l'avouer. Krystel ne prend pas que des connards insensibles comme moi sous son commandement. L'émotion est une force lorsqu'elle est correctement orientée.


| Je sais. Si j'ai survécu, et que je suis capable de parler, de marcher... J'imagine que je survivrais sans doute. Avec le temps... Je ne pense pas que je pourrais un jour retrouver mes anciennes capacités, mais ce n'est pas grave. Il y a un temps pour tout. Ma guerre est terminée. Peut être qu'il est temps de faire autre chose. Krystel a voulu que je lui survive pour faire avancer sa cause, et même si je n'ai aucun talent pour la paix, je me dois d'essayer. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Lun 15 Déc - 18:41

Je respirais calmement. Je n'arrivais peut être pas à mettre des mots sur tout, mais au moins je gardais un minimum de contrôle sur moi même. C'était le plus important. Mais je me sentais tout de même plus fragile que d'habitude. Peut être était-ce la proximité de Torben, en l'état où il était actuellement. Notre discussion, qui faisait ressortir en moi d'autres choses que la détermination que je m'efforçais de garder en permanence. Pourtant je ne nourrissais rien à l'égard de mon ancien partenaire, pas d'amour, pas d'affection particulière au sens où un humain lambda l'entendrait. Juste un certain attachement dû à ma mission, de laquelle je n'arrivais pas à me détacher. Que je n'estimais pas accomplie. Peut être qu'elle n'était pas destinée à l'être tant qu'il serait en vie, servant humain ou non. Il ne s'agissait, de toute manière, plus de cela aujourd'hui, car même sans qu'il me le dise de vive voix, je me doutais qu'il ne souhaiterait pas reprendre des activités guerrières. Mais l'aider, à ce que les jours qui lui restait ne soit pas tous identiques à la souffrance qui le tiraillait actuellement. C'était uniquement comme cela que je voyais les choses. Je ne pouvais m'empêcher de me sentir concernée, d'une manière ou d'une autre, et de me détacher de lui, du lien que nous avions élaboré. Même s'il restait frêle, même si plus rien ne serait jamais comme avant, il existait toujours. J'acceptais les conseils qu'il me donnait, je les écoutais attentivement et les gardais précieusement dans un coin de ma tête. Bien qu'il y ait des choses que je savais déjà dans ce qu'il me disait, je ne laissais rien de côté. J'avais l'impression que, dans un sens, il voulait m'aider dans ma nouvelle situation. C'était sûrement le cas. Après tout, elle se rapprochait de ce que lui vivait, il y a à peine quelques jours. Si proche, et pourtant déjà si loin... Je devais déjà tourner la page, et continuer ma route. Pas seule, bien qu'au fond de moi je le demeurais éternellement. Je souris, alors qu'il me sort une petite vanne sur Tom.

« Au moins, il sera rôdé. »

La discussion continua, dériva. Le silence avait disparu, même si je restais quelque peu tendue. Je me levais, marchais. Cela ne changeait rien. Je tentais de lui expliquer ce que je désirais, malgré ma propre ignorance. Tout ce que je savais, c'était que je devais avancer. Que je voulais avancer, et faire avancer les choses, le monde avec moi. C'était tout ce qu'il me restait. Accomplir les dernières volontés de Krystel me concernant. Oui, c'était déjà un bon début, mais il restait toujours de nombreux points d'ombres. Je soupire, alors qu'il me parle d'aider à la paix.

« Que comptes tu faire ? »

Je me retourne, finalement, et viens m'assoir à ses côtés. je reprends ses mains dans les miennes, doucement.

« Je veux t'aider, si je le peux. C'est tout. Je ne veux pas que tu souffres pour le restant de tes jours. Trouve la place qui te conviendra. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Dim 21 Déc - 20:43

Ou plutôt, je lui devais d'essayer. Comment avait elle pu concevoir que cela me plaise, simplement, que je lui survive ? C'était impensable. C'est là que je faisais erreur et que je m'en rendais compte. Il avait fallu que je pense par mes émotions, qui me taraudaient, me torturaient, mais me chamboulaient et me faisaient constamment vaciller au niveau de ma résolution. Autant dire que je me fourvoyais depuis le début. Si Krystel avait pensé en terme d'émotions, sans doute m'aurait elle entraîné dans la tombe. Mais non. Ma Reine plaçait la stratégie avant le reste. Elle avait calculé la situation en terme de coûts et de retours sur investissements. Elle avait pensé que je serais plus utile vivant que pour lui assurer une survie très incertaine. Elle avait pensé que je serais plus utile à ses filles qu'à elle même. Pourquoi me laissais je occupé de la sorte par la souffrance que je ressentais ? Qu'est ce que cela pouvait m'apporter, au final ? Rien de bon. Je ne devais pas être comme ça. J'étais blessé à mort, l'image de l'artère sectionnée pour résumer ce que je ressentais en permanence était la plus juste. Mais quand est ce que j'avais cessé d'être un outil pour penser, pour ressentir ? J'avais toujours une mission. J'avais mal, j'étais blessé, presque à terre. Mais j'étais toujours en vie. Un simulacre d'existence, que j'avais voué à ma Reine. Je devais me concentrer sur l'essentiel. Même si cela me fichait la migraine et me faisait paniquer comme un enfant. Blessé à mort, meurtri dans mon esprit comme dans mon corps et dans mon âme, j'en avais oublié l'essentiel, la seule loi à laquelle j'étais soumis.


Seule la mort met fin au devoir.


J'acquiesce aux paroles d'Erin, essayant de collecter les fragments de ma volonté. Je n'arriverais peut être jamais à la reforger aussi dure que l'acier, mais je devais faire ce qu'il fallait. Aujourd'hui et à jamais, car c'était mon destin. Certains sont faits pour soigner, d'autres pour commander, d'autres encore étaient façonnés pour les arts, pour la connaissance. J'étais forgé pour la mort et la servitude. On ne lutte pas contre qui on est, pas quand on a été façonné par une véritable déesse. Erin revient près de moi. Elle prend mes mains dans les siennes, elle me couve de la chaleur de ses longs doigts. Je haussais les épaules, ravalant amèrement une fois encore la fin de ma raison d'être et l'échec de mes capacités.



| Je n'en ai aucune idée, Erin.Cela dépendra de ma capacité à sortir de ce lit, et cela dépendra aussi de ce que désirent leurs majestés. A quoi pourrais je être bon? |


Je lui offre un sourire triste. J'hésitais avant de poursuivre.


| Pour... Pour ce qu'on avait commencé, Erin. Il faut aussi que tu avances pour ça, vraiment. Je ne serais peut être plus jamais l'homme que j'ai été. Et il était question d'assurer une meilleure cohésion. Si tu veux y mettre fin, je t'y encourage. Tu dois aussi penser à toi. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Lun 22 Déc - 16:02

Mes yeux ne cessaient de détailler l'ancien tueur et mes pensées de tourner dans ma tête. Tout se bousculait, tout n'était là que pour se contredire et m'embrouiller de plus belle dès que je pensais commencer à éclaircir le présent, l'avenir, les tréfonds de l'océan profond au milieu duquel je nageais depuis le début de cette année. Quelques jours, à peine. Six. Un temps court, extrêmement court lorsque que l'on regarde dans la globalité, pourtant chaque instant me semblait une éternité. Ce soir, où nous étions tombés dans l'embuscade, des siècles plus tôt. Je savais que tout se jouait maintenant, dans ce laps de temps, d'heures, des plus restreints, qui suivaient la crise majeur qui agitait notre monde. Pas seulement au niveau de la monarchie vampirique, mais bien au niveau du pays tout entier. Semis-démons, loups... Chacun avait frappé ou été frappé simultanément. Et aujourd'hui nous accusions le coup et devions tous nous relever le plus vite possible. Opérationnelle, je l'étais, comme Jana me l'avait demandé. J'étais assez autonome, d'ailleurs, pour l'être sans que cette requête vienne d'elle. Bref. Ce n'était pas cela le problème. Mes capacités physiques n'avaient nullement été impactées, ni même mon sens professionnel. Me plonger dans tout cela me faisait un bien fou, mais je ne pouvais y passer chaque seconde de ma vie. En ce moment, par exemple. Je me sens... Seule. Vide. Debout, nue, face à la réalité, face à mon échec. C'était ainsi que je le concevais, oui. Je devais veiller sur Torben, l'assister, de manière à ce qu'il puisse lui aussi exécuter les dernières volontés de la défunte Reine. Mais il me le disait, et je le voyais : il n'était plus l'homme qu'il avait été et ne le serait sûrement plus jamais. Il fallait que j'accepte, que je passe par dessus cela, mais je ne pouvais pas l'abandonner à son sort. La pensée qu'il restait encore quelque chose à tenter, un espoir, ne voulait pas s'éteindre en moi. Il fallait certes que j'avance de mon côté, mais lui aussi du sien également. Il n'était pas mort. Pas capable de vivre entièrement une vie humaine, mais pas mort. Par mon fait...

Je l'écoute, alors que sa volonté semble le reprendre. Il se résigne à vivre. C'est triste à dire ainsi mais c'est la vérité. Je devais m'en contenter, du moment qu'il arrivait à se trouver une occupation, une voie. Je sentais aussi son désir de me conseiller, de m'aider. Je sens, entre mes doigts, ses mains plus frêles qu'avant.

« Il n'y a que toi qui puisse répondre à cette question. Pour ce qui est de sortir de ce lit, nous faisons tout pour. »

Il me renvoie un sourire triste, hésite. Je ne lui ai dit que la vérité ; je ne peux pas répondre à cette question à sa place, et les médecins font tout ce qu'ils peuvent. Moi aussi, je fais tout ce que je peux. Je lui ai dit que je voulais l'aider comme je pouvais. Si je le peux. C'est tout ce qu'il me reste encore à faire...

Je me pince les lèvres, alors que j'entends ses paroles suivantes. Je me rapproche un peu plus de lui, frôlant presque les siennes. Aucune idée de ce que je fais. Aucune idée de ce que je veux. Ce que je peux me dégouter...

« Je... j'ai essayé d'y réfléchir. Je ne sais pas, Torben. Même si rien ne sera jamais plus comme avant, même si nous ne partagerons plus nos missions, peut être que cela vaut le coup de ne pas tout arrêter. Peut être que cela me ferait du bien, de pouvoir avoir quelqu'un, et toi aussi. Je n'en sais rien. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Déc - 16:10

Erin et moi n'avions partagé notre couche qu'une seule fois. A proprement parler, nous n'avions même pas partagé cette fameuse couche. Nous avions couché ensemble, sur son canapé et sur son sol. Puis douche et départ. On ne peut pas dire que notre relation professionnelle s'était muée en relation romantique ; ni l'un ni l'autre n'avions l'âme faite pour ce genre de choses, ce genre de partage. Cela ne nous avait pas pour autant porté préjudice. J'avais apprécié ces instants partagés, la fébrilité de son corps, la caresse de sa peau. Mais il fallait tout de même préciser que nous partagions tout autant voire plus lorsque nous étions sur le terrain. Nous nous ressemblions énormément dans notre manière de procéder, dans notre exercice de compétences autant que d'expériences. Erin ne devait pas s'attarder sur le blessé que j'étais. La guerre, notre guerre, continuait. Elle se jouait partout et tout le temps. Invisible et secrète, il n'en restait pas moins qu'il y avait toujours des dangers à combattre, des individus à tuer. Il fallait avouer que cette perspective pouvait paraître effrayante, mais nous avions chacun un idéal puissant pour nous guider. La guerre continuait et si je n'étais pas capable d'y prendre part, cela ne devait en aucun cas ralentir Erin.


On a tendance à se lier dans tout conflit. Erin et moi étions proches, malgré le fait que nous n'échangions jamais beaucoup lorsque nous étions ensembles. Je ne voulais pas qu'elle reste auprès de moi par loyauté alors que son devoir l'appelait ailleurs. Son contact continue de me réchauffer. Il change de ces médecins et personnels soignants, de ces princesses et responsables que je côtoie et qui sont aussi froids au toucher que l'est mon âme en mon for intérieur. Erin est chaude, ses mains sont dures et fermes. Elles me rappellent ce que les miennes ne sont plus. Erin se rapproche de moi. Son regard est tellement profond, tellement triste... Je ne sais pas vraiment comment réagir à cette proximité, à cet aveu d'affection peut être un peu involontaire mais pas moins existant. Elle a réfléchi à elle, à moi. A nous. Elle concevait un « nous », peut être pas sous la forme la plus répandue dans la société, mais une forme particulière et au pluriel malgré tout. Cela me touche, et me renvoie à ma propre perte. Je continue de me torturer mentalement. Est ce pour cela aussi que Krystel m'a poussé à survivre ?


Ses paroles hésitantes recèlent un aveu, aveu qui me touche car je le sais unique dans la bouche de ma partenaire. Ma voix se brise, j'ai comme la gorge nouée.



| Tu voudrais que nous ayons une relation qui dépasserait du cadre de ton service ? Peut on seulement se le permettre ? Pourrais tu seulement vivre avec une personne comme moi? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Déc - 20:40

Je ne savais plus ce que je disais, ce que je faisais. Je ne savais plus où j'en étais. Cette condition d'incertitude me dérangeait au plus haut point, car je n'en n'avais pas l'habitude. Pas à ce niveau là. Pas sur le plan personnel, peut être parce qu'il n'avait presque jamais existé, jusqu'à présent en tout cas. La nouveauté de la situation était totale, et je ne pouvais correctement me positionner pour gérer cela au mieux. Mes émotions, mon ressenti, mon comportement, tout cela ne me ressemblait pas. Ne ressemblait pas non plus à ce qui caractérisait jusque là ma relation avec Torben. Tout n'avait toujours été basé que sur le plan professionnel, sur nos missions, nos compétences de terrain. Jamais rien d'autre, et jamais je n'en n'avais réellement ressenti le besoin. Ici comme dans mon ancien travail également, il était rare que je me lie avec des collègues, encore plus que j'entreprenne quelque chose de plus charnel avec eux. Chaque élément de mon existence n'était voué qu'à un but professionnel, les coucheries et la séduction que des moyens de manipulation. Pouvais-je me permettre, aujourd'hui, de changer cet état de fait ? En avais-je envie, était-ce possible, non seulement sur le plan pratique mais aussi sur le plan intérieur. Je constatais bien mon incompétence à déchiffrer ce qui se passait en moi, à contrôler mon comportement ou, tout simplement, à placer des mots sur les choses. J'étais persuadée de ne rien ressentir pour l'homme, rien qui ne dépasse le cadre de ma mission, de mon devoir envers lui. Cela incluait il de l'attachement ? Je ne pensais pas, et pourtant, je sentais que sa condition me touchait un peu plus loin. Pas insensible, non. Je n'étais pas entièrement cette machine que je me plaisais à être, cet être de marbre dont les seules motivations étaient d'accomplir son devoir. Elle restait la principale, bien sûr, mais laisser Torben dans son état actuel me paraissait inimaginable. Pas uniquement au niveau de la mission que m'avait confié Krystel. Vraiment... Je ne me connaissais plus. J'avais la désagréable impression de me retrouver face à une nouvelle facette de moi, étrangère, indescriptible.

Je fuyais son regard, inévitablement. Je n'avais pas vraiment réfléchi, non, j'avais plutôt tenté d'éviter de penser à son sort ces derniers jours pour mieux retrouver mes repères, mais en l'instant c'était ainsi que je ressentais les choses. Si c'était vrai, possible, je n'en avais aucune idée. Tout était flou... Comment pouvais-je lui donner une autre réponse ? J'avais apprécié notre échange, chez moi, le seul que nous avions vraiment eu, le plus grand pas que nous ayons franchi. Etait-il possible d'aller plus loin, en étais-je capable ? L'était il, lui aussi ? Autre question, toute aussi obscure. Peut être ne voulais-je même pas savoir, peut être aurait il été mieux que nous n'abordions pas le sujet. Que je ne vienne le voir pour autre chose que pour lui demander de ses nouvelles le plus platoniquement du monde.

Mais je sens que lui non plus, n'est pas totalement indifférent. Je ne sais pas ce qui le traverse en ce moment, quels courants l'agitent depuis la mort de Krystel, mais je mesure, peut être même un peu à la baisse, la souffrance qui en résulte sur lui. Il me pose des questions, sûrement les bonnes, peut être y en aurait il d'autres à poser, mais celles-ci méritent déjà réflexion. Je soupire...

« Je ne sais même pas si je serai capable de vivre tout simplement avec quelqu'un. Tu es peut être la personne qui me ressemble le plus, avec qui j'arrive à parler ouvertement. »

Mes mains lâchent les siennes, lentement, glissent vers le bas pour se poser sur mes genoux.

« Je ne sais pas non plus si l'on peut se le permettre, ma place n'est pas encore totalement définie. La … Reine et moi prenons du temps pour nous connaître, avant d'envisager un lien plus... poussé. Tout reste flou. C'est perturbant. »

Oui, vraiment, je me dégoutais. Pourquoi n'arrivais-je pas à y voir clair ?

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Déc - 21:30

Je ne parlais pas de mon caractère, ni de mon activité principale. Je parlais de ce que j'étais devenu. Une loque, un individu qui n'avait plus grand chose d'humain dans son cœur comme dans son âme, mais qui pourtant avait toujours figure humaine. Je n'étais pas digne d'Erin, maintenant plus que jamais. Je ne serais jamais capable de la suivre, d'être son égal en aucune manière. J'étais brisé, et cela l'affectait. Cela me fit me détester un peu plus encore, et intérieurement je maudis Krystel de m'avoir volontairement laissé dans cette situation, quand bien même elle n'avait peut être pas imaginé ce genre de difficultés pour moi après avoir survécu. Ein était en plein doute, cela se voyait. Et la voir ainsi me blessait cruellement. Premièrement pour des raisons plutôt pragmatiques. Etre ainsi touchée nuisait à son efficacité et elle allait avoir du mal à s'en relever. Cela allait forcément impacter son travail, de cela vous pouvez être certains. Au delà de ça, il y avait une dimension bien plus personnelle. Il avait fallu que je passe par un drame pour qu'Erin se rende compte qu'elle avait des sentiments. C'était bien plus cruel que tout le reste de mes constatations ; il fallait toujours que les fantômes comme nous se découvrent humains dans la plus grande des adversités. En temps normal, lorsque la situation était sous contrôle, on ne voyait jamais ce qui nous rattachait à la vie. Pour une fois, je ne m'étais pourtant pas trompé. Je savais que Krystel était tout ou presque, pour moi. Et je ressentais sa disparition encore plus cruellement à la suite de ça. Ein était en train de vivre un autre genre d'épreuves. Erin avait l'air complétement paumée et cela ne s'arrangeait pas au fil de la discussion, et moi aussi je me retrouvais trop bouleversé pour avancer sereinement, pour réfléchir calmement, posément, à la situation. Alors qu'un instant auparavant elle me tenait ma main avec douceur et une certaine tendresse tout en me fixant du regard, je notais que ses mains quittaient les miennes et son regard esquivait le miens. La voilà qui soupire, de ce soupir typiquement féminin qui signifie tout et son contraire. Je ne reconnais pas Erin, mais ce n'est pas si grave dans le sens où je ne me reconnais pas moi même. Et voilà qu'elle me confie avoir un certain attachement, au travers de la complétude de nos caractères respectifs.


Et voilà qu'elle se mettait à douter de tout. De moi, d'elle, de nous, de sa relation avec Jana. Un instant quand elle parlait de la Reine, j'imaginais Krystel. Et mon cœur se serra quand je me rappelais qu'elle n'était plus. Et que sa fille, que j'avais aussi tant aimé, avait pris sa place. Je me fais dur, avec Erin. Parce qu'elle ne peut pas se permettre d'être en plein doute.



| Tu es une combattante, Erin. Tu ne peux pas te permettre d'hésiter. Soit tu te le permets, soit tu ne te le permets pas. Aucune hésitation, jamais. Pour la Reine, vous avez bien raison d'apprendre à vous connaître. On ne devient ni on ne prend servant humain au hasard, et là dessus tu pourras toujours faire marche arrière. Mais pour le reste, tu dois choisir. Tu as besoin d'exterioriser, mais ça ne veut pas dire que tu dois te laisser posséder par tes appréhensions. |


Je reprends sa main pour la poser sur moi, au niveau de mon torse, et l'y maintenais là.


| Regardes moi dans les yeux et si tu me veux, dis le. Si tu ne le veux pas, alors avances. |


C'était peut être ça finalement, ma nouvelle raison d'être. Supporter les autres, comme j'avais soutenu ma Reine auparavant.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Ven 26 Déc - 10:46

Torben n'avait pas forcément besoin d'entendre cela. Mon malaise, mon sentiment de flou total et mon incapacité à y voir clair, à avancer normalement malgré tous mes efforts, toute la bonne volonté que je pouvais y mettre. Il devait déjà avoir assez de pensées obscures et dérangeantes en lui pour que je puisse m'abstenir de lui faire part des miennes. Pourtant les mots ne peuvent s'empêcher de passer la barrière de mes lèvres, et avant que je puisse me rendre compte de ce que je dis réellement il est déjà trop tard. Je ne pouvais rien y faire, et dans un sens, bien que ne voulant pas lui imposer cela, j'en avais sûrement besoin. Je ne mets jamais mes pensées par écrit, parce que l'écrit se lit, se passe de mains en mains, se perd. Je ne parle jamais non plus de ce que je ressens à quiconque, parce qu'aucune relation ne me l'a jamais permise, parce que je n'en n'ai jamais non plus ressenti la nécessité. Parce que je n'ai jamais été submergée par mon humanité à ce point. Ce constant était effrayant, tout d'abord d'un point de vue personnel car je ne me reconnaissais plus, mais aussi d'un point de vue purement pratique, car cela jouerait forcément sur mon efficacité. Je me disais -et je me savais- totalement apte à assurer mes nouvelles fonctions, mais certainement moins efficacement que ce que j'aurai pu l'être en d'autres circonstances. Mais en ces autres circonstances, si Krystel n'était pas morte, si Torben n'était pas incapable de reprendre ces fonctions, je n'aurai pas ces dites responsabilités, à porter toute seule. Je ne m'en plaignais pas, je me plaignais simplement de ne pas avoir cette absence de sensationnalisme qui me caractérisait avant. Si je m'en rendais compte, je ne savais cependant pas comment en arriver au bout ; et je savais aussi que seule moi pouvait trouver cette réponse. Seule, comme toujours. Et pour la première fois je mesurais le poids de cette solitude car elle n'arrivait pas à venir à bout de mes problèmes.

Pourtant j'ai l'impression que le fantôme veut m'aider, outre sa propre douleur. Son état ne me laissais pas indifférente, était-ce réciproque ? Peut être. Peut être y pouvait-il quelque chose, peut être pouvait il réellement m'aider à avancer. Si quelqu'un d'autre que moi le pouvait, je ne voyais que lui pour le moment. J'acceptais, je prenais, mais il m'était toujours dur de réfléchir correctement, de donner des réponses dictées par ma raison ou par mon analyse plutôt que par mon ressenti immédiat et mes émotions. Et tout cela était extrêmement dérangeant, je n'en n'avais tout simplement pas l'habitude. J'avais parfaitement conscience de ce qu'il me disait, que je pouvais me permettre d'hésiter, de me laisser emporter. Je me le répétais sans cesse, mais étrangement, que quelqu'un d'autre -que lui- le fasse, m'aidait un peu plus à m'imprégner de cette vérité. Comme un écho de ma propre pensée. Je déglutis. Il me met à nue devant ma propre incompétence à gérer la situation, incompétence qui doit cesser au plus vite. Je reporte mon regard dans le sien, finalement, acquiesce. Il n'est pas obligé de m'aider.

« Merci. Me plonger dans mon travail m'aide, mais ce n'est toujours qu'éphémère. »

Je sens sa main se refermer sur la mienne, et la laisse la poser sur son torse, sans réagir. Mes yeux le fixent, finalement. Ce n'est pas forcément plus facile, mais j'y arrive. Je l'écoute, et reste là, ma paume à plat sur son torse, pouvant presque sentir les faibles battements de son cœur. Je tente d'ordonner mes pensées, de raisonner de manière pragmatique. Ca reste toujours dur. Je ne sais toujours pas quoi lui répondre, réellement. Tout n'est jamais tout noir ou tout blanc, et c'était pourtant ce choix que je devais faire. Je finis par lui sortir, sans bouger :

« Oui, je te veux. »

Doucement, je laisse ma main remonter jusqu'à la base de mon cou, pendant que je réduis à néant la distance nous séparant encore. Doucement, lentement, je pose mes lèvres sur les siennes, l'embrasse en fermant les yeux au contact de sa peau. Je descends, parcourant son cou de mon souffle chaud, remonte jusqu'à son oreille où je murmure :

« Et toi, qu'est-ce que tu veux ? »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Ven 26 Déc - 17:55

Je me sentais totalement démuni. J'en venais à parler de sujets que je ne voulais pas aborder. Oui, j'appréciais Erin, et je me rendais compte que je nourrissais de l'affection pour elle. Il n'y avait pas plus loyal et dévoué qu'elle sur cette Terre et j'avais toujours apprécié ses services à leur juste valeur. Elle était très désirable, aussi. Grande et élancée, elle avait la carrure athlétique d'une femme extrêmement agile. Elle me faisait parfois penser à un chat, avec sa manière de se déplacer, tout en douceur et sans faire presque aucun bruit. On ne pouvait pas lui reprocher cette apparence ni cette étude dans les circonstances qui étaient les nôtres. Pour autant, est ce que je me voyais partager une relation avec elle ? Je ne savais pas. Parce que mon corps m'avait été arraché de la poitrine et qu'on ne pouvait pas parler d'amour, lorsque l'objet de mon adoration m'avait été violemment enlevé. En fait, j'étais bel et bien plus proche d'Erin que de quiconque encore en vie. Jana avait des responsabilités qui l'éloignaient de moi plus encore d'autrefois, et j'étais sensé devenir le servant humain d'une princesse vampirique que je ne connaissais pas, ou en tous cas fort peu. Mes amis étaient morts depuis longtemps, et je considérais probablement à juste titre que la valeur de mes soutiens dépendait de mes capacités, et comme celles ci étaient tombées presque au néant... Etre le plus proche d'Erin ne voulait pas dire que nous devions nous mettre ensemble. Je ne me sentais pas d'aimer quelqu'un d'autre que Krystel, quand bien même notre relation ne s'était jamais établie en termes romantiques. Nous avions été maître et serviteur, et avions fait un travail pour une Humanité unie sous l'égide de son auguste personne. Je ne voulais pas compter pour quiconque d'autre. Mais Krystel était morte, et m'avait encouragé à prendre femme humaine. Sans tomber dans cet extrême là, une relation avec Erin pouvait toujours nous être profitable... Mais les obstacles étaient nombreux, difficiles à contrebalancer. Erin se plonge dans ses pensées, et si elle parle de son travail je sais qu'il ne s'agit plus du cœur de notre entrevue. Mon cœur bat un peu plus rapidement, et j'ai mal, qu'est ce que j'ai mal. Il est vraiment difficile de raisonner clairement dans ces conditions. Finalement, la décision tombe. Elle veut d'une relation avec moi. Pas juste des rapports de travail, elle veut que nous formions un couple. Quel genre de couple, il est trop tôt pour le dire. La perspective est effrayante, mon cœur s'emballe alors qu'elle se penche vers moi et m'embrasse doucement, dans un geste de tendresse que je n'avais encore jamais vu chez cette femme. Je ferme les yeux, crispé, répondant doucement à son baiser. Je déglutis lorsqu'elle me demande ce que je veux.


Ce que je veux...


Que Krystel soit toujours là. Que nous soyons l'un avec l'autre pour l'éternité.


Avenir impossible ; ma Reine a voulu, a tenu même, à me laisser derrière elle. Elle veut que je vive et que je continue de la servir. Je n'y arriverai jamais tout seul. Erin est là, elle me propose son aide, son soutien, sa proximité. Je dois vouloir ce qui sert mon idéal. Je le veux. De telles preuves de dévouement m'émeuvent, forcément. Pourtant...



| Et si je n'étais plus capable de te satisfaire ? Et si je ne devais plus jouer aucun rôle dans la politique ou le conflit ? |


je soupire.


| Et si je ne suis pas capable de t'apporter quoi que ce soit? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Sam 27 Déc - 18:56

J'en venais presque à avoir peur, peur de mes propres mots, qui sortaient de mes lèvres sans que j'en comprenne réellement le sens, sans que j'en saisisse toutes les implications. C'était horrible, d'avoir ainsi l'impression de devenir une autre personne, de trouver quelque chose que l'on croyait totalement inexistant chez moi et que l'on croyait être notre plus grande force. Je n'arrivais pas à dire si j'aimais cette humanité qui ressurgissait, cette sensibilité qui m'affectait. Elle était tellement dérangeante, tellement inhabituelle, je n'avais aucune idée de comment gérer, d'où cela me mènerait. Pour la première fois, peut être, pour la première fois depuis longtemps. Aucun amour, aucune envie irrépressible de passer le reste de mes jours à ses côtés, mais le peu de ce que je pouvais déjà ressentir était trop inhabituel pour qu'il passe inaperçu, pour qu'il n'ait aucun impact. Et comment le combattre, ou comment composer avec ? Encore une question sans réponse, encore un problème à résoudre. Tout était tellement plus compliqué lorsque nous nous comportions autrement que comme des fantômes insensibles et tournés uniquement vers un intérêt professionnel. C'était toujours lui qui guidait mes pas, bien entendu, mais il était parasité par ce tas de paramètres nouveaux qu'il fallait apprendre à organiser. Pouvions nous encore faire marche arrière et retrouver une relation comme celle que nous avions ? Non, de toute évidence. Il n'était plus capable de rien, jamais plus nous n'aurions à travailler ensemble. Je ne me faisais plus d'illusions, j'acceptais simplement la réalité telle qu'elle était, parce que je le devais pour avancer. Parce que c'était ainsi. Alors oui, nous pouvions tout arrêter, tout ce que nous avions commencé à construire dans le simple but d'être plus proches, plus performants. Même si c'était peu, même si c'était encore frêle, cette base n'était pas inexistante. Et elle ne servait plus à rien, plus, en tout cas, le but dans lequel nous l'avions construire au départ. Mais en avais-je envie ? Non, la question était plutôt de quoi avais-je envie. Et ça je ne le savais pas, je ne me l'étais jamais posée et aujourd'hui je me retrouvais prise de cours, face à des choix qui concernaient autre chose que ma survie ou la réussite d'une mission. Et ils étaient bien plus durs à faire, étrangement. Je ne peux résister à l'envie de venir l'embrasser, je ne sais même pas pourquoi. Un besoin d'évacuer, de me libérer, comme la dernière fois, sur le canapé de mon appartement. Puis sur le sol. C'était beaucoup plus simple... Je ne m'étais pas réellement posée de question, je m'en rends compte.

Je relève la tête, alors que ses mots atteignent mes oreilles. Je me détache de lui, pas beaucoup, mais des quelques millimètres nécessaires pour ne plus être en contact avec lui. Je laisse le silence peser, quelques instants. Les bonnes interrogations, encore une fois. Cela m'énervait... je me sentais si éreintée par les derniers jours.

« Alors dis moi le Torben. Il n'y a que toi qui peut le savoir. Si tu ne le veux pas, si tu ne te sens pas, alors arrêtons tout, cela vaut mieux... Je ne suis pas là pour te forcer à quoi que ce soit. »

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Sam 27 Déc - 20:09

Je sais déjà que je ne serais plus le même, et l'on recommence déjà à attendre quelque chose de moi. Sur ces attentes justement, j'essaie de faire en sorte que les choses avancent, qu'elles évoluent. Pas forcément dans mon sens, dans celui de la jeune femme qui me fait suffisamment confiance pour envisager une relation qui n'aurait plus rien de professionnel. Je lui devais bien ça. Mais je voyais tant de choses qui feraient que cela ne pouvait pas marcher. Le fait que je ne pourrais sans doute jamais l'aimer à sa juste valeur. Et je me connaissais. Je connaissais Erin aussi. Si nous entamions quelque chose, même si ce ne serait peut être pas l'amour absolu et inconditionnel que j'avais déjà pu connaître, cela finirait forcément par devenir quelque chose de fort, de constitutif de nos identités. Je ne savais pas de quoi demain serait fait pour moi. Je pouvais commencer à me remettre comme voir de nouveaux problèmes, de nouvelles blessures, émerger et m'achever. Je pouvais ne jamais me remettre de la blessure psychique que j'avais subie, et rester à jamais un espèce de légume. Je ne pouvais pas laisser Erin se leurrer et penser que la semaine prochaine, nous pourrions partager des moments ailleurs que dans cette chambre, ni même que ces instants ne soient réellement plaisants. Je ne pouvais pas lui offrir ce qu'elle attendait. D'après ce que je comprenais, elle n'avait pas forcément à l'esprit une histoire romantique, une union, quelque chose dans ce goût là. Mais je n'étais pas certain d'être physiquement ou mentalement capable d'assumer le rôle qu'elle attendait de moi. Je n'étais pas assez fort pour me soutenir tout seul, et je ne savais rien de ma capacité à satisfaire ses autres attentes.


Franchement, je n'avais même pas envie de savoir de quoi j'étais capable sur la question.


Krystel morte, je n'en voyais pas beaucoup d'intérêt. Cela changerait. Pour Tom, cela devait changer, ou j'en mourrais de solitude, de chagrin, et de faiblesse. J'essayais de ne pas l'être. Faible. Mais c'était parfois d'apparence tellement insurmontable... Je fermais les yeux et tournais la tête su le côté.



| Je ne sais pas ce que je veux, Erin. Je ne sais pas si je le saurais un jour. |


Je déglutis, encore. Je me sentais tellement las, tellement fatigué.


| Tu ne me forceras jamais en rien, Erin. Mais tu n'arriveras pas à efface mes doutes comme ça. Il n'y a que moi qui puisse réussir à le faire. Je veux juste... Que si c'est ce que tu veux, tu n'aies pas à le regretter ensuite. On peut se laisser du temps, en reparler plus tard, si ce sera alors toujours ce que tu veux |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Dim 28 Déc - 20:35

Comment y voir clair ? Comment arriver à faire un seul pas en avant ? Comment faire pour continuer avec tout cela, sans en être affecté ? Même en cet instant, j'arrivais à résonner un minimum pragmatiquement sur mon travail, sur mes obligations. Mais je n'apportais aucune réponse et rien, rien ne m'éclairait lorsqu'il s'agissait de penser à "nous", à ce nous d'êtres humains, quoi qu'il en reste. J'allais renoncer à comprendre, à chercher le pourquoi du comment. Je devais juste réussir à avancer, à poser un pied devant l'autre dans la vie qui m'attends. Avant, cela ne me serait même pas venu à l'esprit, le problème ne se posait pas. N'existait pas. Tout s'inversait, aujourd'hui. Je devais apprendre à gérer ce plan personnel, alors même que mon plan professionnel prenait un tournant considérable. Savoir ce que je voulais. La réponse à cette question me semblait évidente avant, désormais il s'agissait du coin le plus obscur de mon esprit, de ma volonté. Que désirais-je faire ? Qu'étais-je en moyen d'entreprendre et construire ? La volonté est une chose, la possibilité en est une autre. Certes, vouloir est pouvoir. Souvent, cela est vrai. Toujours, dans mes dernières années de vie. Entièrement erroné dans la situation présente. Et moi, je me retrouvais là, impuissante face à moi même, face à ma volonté, mes désirs... Obscur horizon vers lequel je marche, dans lequel je suis peut être déjà plongée. Tout se contredit, tout n'est en moi qu'un ensemble paradoxal et affreusement dissonant.

Et je suis si fatiguée...

Tellement fatiguée pour penser à tout cela, pour organiser des pensées dont l'existence m'était jusqu'alors étrangère. Je repoussais, toujours, préférant penser à des sujets ne demandant que des compétences purement professionnelles et non humaines. Des sujets bien plus faciles car j'y étais plus habituée, bien que rien n'était aisé. Encore moins lever une armée... Et pourtant je préférais me plonger dans l'avenir du monde, qui impacterait beaucoup plus loin que ma propre personne ou les murs de cette demeure, délaissant ma vie à moi, qui n'était plus inexistante. J'aurai aimé qu'elle le soit encore mais on ne peut pas toujours faire marche arrière. Je devais m'y accommoder. Tout cela parait tellement simple, enfantin... S’accommoder, organiser ses pensées, vouloir quelque chose... Et cette tension qui me pèse à chaque instant... Si tout avait encore été aussi simple que la dernière fois, je n'aurai qu'à lâcher un peu de lest. Mais non. Il fallait que... Qu'il ait échoué à garder Krystel en vie, et moi à le garder opérationnel. Bien que le futur soit sombre et brumeux, je ne me faisais pas d'illusions ; il ne redeviendrait pas celui qu'il a été. Mais qui alors ?

Comme moi, il ne sait pas ce qu'il veut. Mais perdu, je sens qu'il l'est peut être beaucoup plus.

"Je ne peux rien pour t'aider, n'est ce pas."

Ce n'était même pas là une question mais bien une affirmation. Je l'avais compris, et même si je désirais faire mon possible pour amoindrir la douleur, je devais m'accoutumer de mon incapacité à cela.

"On peut repousser, oui. Mais je ne sais pas si un peu de temps éclaircira beaucoup de choses."

Non, je n'en savais rien non plus. Je ne pouvais qu'espérer. Quant à regretter... Autre point obscur, autre incertitude. Je ne savais plus rien... Que je me réveille.

"Tu veux que je te laisse ?"

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   Dim 28 Déc - 21:26

J'étais convaincu que la disparition de Krystel expliquait au moins pour partie les sentiments d'Erin. Je ne doutais pas de sa sincérité, mais perdre notre Reine était un bouleversement émotionnel dont les conséquences avaient été imprévisibles. Il me semblait étrange d'envisager le fait que nous puissions partager les fruits bienheureux d'une relation charnelle et affective, alors que nous venions de perdre Krystel. Que je venais de la perdre, et que j'en étais le fautif. Si j'écoutais Tom, c'est probablement quelque chose qu'il me conseillerait de faire, pourtant. Évacuer la tension et la culpabilité, le stress, par des émotions positives, par des perspectives d'avenir, des perspectives d'amélioration. Il n'y a pas de fatalité, que celle que nous choisissons. Pourtant, là, je ne me sens pas capable d'avancer dans cette direction. Pas capable de risquer la déception d'Erin alors qu'elle n'arrête pas de se donner pour moi, sans jamais demander la moindre contrepartie. Elle attendait sans doute de moi du soutien, de l'affection, mais comment lui en donner dans mon état d'esprit, mes blessures encore à vif ? Peut être me voulait elle simplement comme amant... Lorsque le sang de Krystel coulait dans mes veines, plusieurs fois par jour, je m'y retrouvais totalement et j'avais le sentiment d'être le même qu'avant, y compris sur le plan sexuel. Mais si ce sang se tarissait, ce qu'il n'allait pas tarder à arriver... L'affaire risquait de prendre totalement une autre tournure. Erin constate de manière pessimiste qu'elle ne peut pas m'aider. Je lui offre un sourire triste, et même si cela me tire fort au niveau du dos, je lève ma main pour lui caresser doucement la joue.


| Si tu le peux, tu le fais déjà. Mais il faudra être patient, même si ça me désole pour toi, partenaire. |


Est ce que ce mot avec Erin signifierait qu'à l'avenir il entrerait dans plusieurs dimensions ? Je n'en savais rien. J'imaginais que désormais, seul l'avenir pouvait encore le dire. Mon sourire s'affirma un peu plus.


| Si tu dis ça, c'est que tu es sûre. Alors, tentons. C'est ce qu'Elle aurait voulu pour nous, je pense. | dis je la gorge nouée


J'hésitais, quand elle me demandait si je voulais qu'elle me laisse. J'avais envie, j'avais besoin de compagnie. Mais je savais très bien que cette compagnie n'était pas agréable, et qu'elle ne pouvait pas vraiment s'améliorer. Alors que j'allais lui demander de rester, et pourquoi pas de rester ici pour la nuit, je repris contenance, masquant mes émotions du mieux possible, même si mes efforts faisaient pâle figure par rapport à ceux que je faisais autrefois.


| Je ne voudrais surtout pas t'arracher trop longtemps à tes obligations. Reviens me voir bientôt, Erin. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Night Watch [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Night Watch [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Demeure Raybrandt
-
Sauter vers: