AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Une Saint-Sylvestre mémorable
MessageSujet: Une Saint-Sylvestre mémorable    Mar 11 Nov - 2:44

Glasgow. Les Docks. De nuit. Le 31 décembre. Voilà les informations dont je dispose. Mais cela est assez suffisant. Il ne doit pas y avoir grand monde là-bas et retrouver un humain ne devrais pas me poser trop de problèmes. J'ai une vague description physique de cet homme, mais je le trouverais. Je suis un chasseur, un prédateur. Je trouve toujours mes proies. Car oui, il est devenu ma proie à l'instant même où il s'en est pris à mon descendant. Je me souviens très bien du soir où il est rentré chez nous. Le visage en sang, des bleus sur tout le corps. Je ne sais toujours pas où il a trouvé la force de se traîner jusqu'à notre demeure. Il n'a pas su nous dire qui l'avait mit dans cet état, mais je sais, je sens que le responsable l'a fait pour m'atteindre moi. Qui est-ce ? C'est bien ce que je compte découvrir. Il ne s'en est pas simplement pris à ma pomme, il s'en est pris à mon descendant, le sang de mon sang, la chair de ma chair. Et si je dois traquer ce fumier jusqu'en Enfer alors c'est là-bas que j'irais. Mais pour l'instant, je me contente de Glasgow.

Je suis depuis la tombée de la nuit, planqué dans un coin. Il faut dire que je n'ai pu me résoudre à m'habiller de manière discrète. Je porte, comme à mon habitude, un costume trois pièces. Peut-être un héritage de ma vie d'avant ? Je fus élevé ainsi, toujours faire très attention à l'image de l'on renvoi. J'observe donc les rares passants, caché dans les ombres. Ils vaquent à leurs occupations, pas forcément légales d'ailleurs, sans même se rendre compte qu'ils sont observés. La nuit avance et toujours aucune trace de ma cible. Mes informations seraient-elles erronées ? Non, non le voilà. Il arrive sur le quai, seul. Fatale erreur. Je sors de ma cachette et me place devant lui avant même qu'il n'ai eu le temps de réagir. Je l'attrape au niveau de la gorge et le soulève à bout de bras. Son regard fuit et se pose dans mon dos. Je tourne légèrement la tête, j'ai le vent qui vient de face. Une erreur de débutant. Je peste contre moi même et lâche l'humain qui peine à reprendre son souffle. Je me retourne alors pour faire face à... non, elle ? La gamine que ce foutu loup de Mike à transformer pour pas que je puisse m'en nourrir. Je penche la tête sur le côté et me mets à sourire. Un sourire carnassier qui en ferait pâlir plus d'un, mais pas elle. C'est là que je fais attention à ce qu'elle tient en main. Une arme. Mais alors que je m'apprête à réagir, elle lève sa main et dans un même mouvement, ouvre le feu.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Mar 11 Nov - 16:24



« Une Saint-Sylvestre Mémorable »


J'étais de retour à Glasgow après la réunion de la Meute. J'avais conduit jusqu'à chez moi sans réfléchir une seule seconde, j'étais dans un état second comme si ma cervelle avait décidé de se faire la malle. Tout ce que j'avais en tête et qui tournait en boucle : La Meute venait de me jeter. Arrivée dans le parking souterrain je me laissais tomber contre le volant en réfléchissant. Je devais retrouver Cian dans la nuit quand ils auraient fini de fêter la nouvelle année. Cette idée me pinçait le cœur mais je devais avant toutes choses récupérer quelques trucs chez moi avant que le Gouvernement ne réquisitionne tout.

Le plus important se trouvait dans mon coffre au fond du dressing : Argent liquide, arme à feu, munitions. Pour la suite je me contentais de remplir une valise avec quelques vêtements et quelques chaussures - le peu qu'il me restait - je pris également mon carton de souvenirs. Une fois que tout ça était empaqueté je regardais mon appartement avec un soupire. J'ignorais si j'allais pouvoir le récupérer, Hayden avait dit que le Gouvernement prendrait tout...

La mort dans l'âme je refermais la porte. Je repartais dans ma voiture, je devais trouver un moyen de tuer le temps que j'avais devant moi. Je pouvais retourner au garage de Paul, par la même occasion je prendrais les paires de chaussures que j'avais laissées là-bas. Ainsi je serais fin prête à partir définitivement. Je fonçais sans me soucier de la vitesse pour finir ma course devant le Winged. Il n'y avait personne mais ça je m'en serais douter. Plus que tout autre jour je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas rester chez lui.

Mais avant de rentrer je me décidais à faire un petit tour sur les quais. J'avais besoin de faire le point sur la situation, me calmer parce que tout d'un coup je me sentais tremblante.
J'essayais de me vider la tête en me disant que tout ça serait loin derrière moi dans quelques jours mais une odeur me sortit de ma rêverie. Un truc qui me donnait la nausée depuis quelques années mais surtout qui ne faisait que réveiller ma colère que j'essayais de noyer. Un vampire... Il me tournait le dos et tenait un homme à la gorge et le soulevait aussi facilement que s'il pesait le poids d'une plume.

Je faisais quoi ? On venait juste de me reprocher de pactiser avec des vampires et voilà que je tombais sur l'un d'entre eux. Karma de merd*... Si je disais que c'était un pur hasard, personne ne me croirait en plus de ça. Je pouvais simplement passer mon chemin comme si de rien n'était, non ? C'était pas mes oignons après tout. Sauf que l'humain me fixait maintenant et il semblait entretenir l'illusion que j'allais lui filer un coup de main. Et maintenant le Vampire se tournait vers moi. Je pouvais toujours fuir les problèmes, ma conscience me le hurlait en implorant tous les Dieux de me faire rentrer cette idée dans la tête mais ce sourire... J'avais jamais vu ce gars de ma vie et pourtant en me voyant je le faisais presque rire. Mon égo déjà blessé par toute cette nuit d'agitation se prit une violente claque quand je compris qu'il savait peut-être que je m'étais déjà pris une raclée par une vampire à moins qu'il ne sache déjà que je venais d'être chassée par les miens ? Cette crise de paranoïa c'est un peu comme quand les gens vous rendent jusqu'à vous faire croire que vous avez potentiellement un spot sur le bout du nez ou un bout de salade entre les deux. Il n'en fallait pas plus pour que je sorte l'arme que j'avais rangé à la ceinture.

Un pistolet tout ce qu'il y avait de plus banal, les balles en elle-même également étaient d'une banalité affligeante si ce n'est que je les avais toutes trempées dans mon propre sang pour m'assurer que le vampire qui les recevrait ne me ferait pas le coup de ne rien sentir si ce n'est qu'une petite piqûre. J'avais prévu ce dispositif après avoir croisé Julien et que je lui ai demandé d'inciter Constance à m'attaquer. Ces balles c'était pour mon pire cauchemar mais je pourrais en sacrifier quelques unes pour une bonne cause ce soir. Pas de tir de sommation, je ne disais pas un mot alors qu'il allait sans doute tenter d'user de sa vitesse de vampire je tirais en le visant.

Action ;; Attaquer Alastair en lui tirant dessus. »


La balle vint se ficher dans son bras. Je me tenais sur mes gardes, je n'avais aucune envie de me faire avoir une deuxième fois. Mais pourquoi j'avais ce tempérament de merd* qui m'obligeait à foncer dès que j'avais l'impression qu'on se foutait de moi ? Ah je vous jure encore plus stupide que Marty McFly.

« Je croyais que les vampires n'avaient pas le droit de se nourrir d'humains non consentants ? » demandais-je en le gardant en joue.

Ce rôle ne m'allait vraiment pas mais maintenant que j'avais commencé je n'avais plus vraiment le choix.

Points de vie total ;; 15
Points de vie perdus dans ce post ;; 0
Points de vie sauvés dans ce post ;; 0
Points de vie restants ;; 15



Dernière édition par Charlie M. McAllister le Mar 11 Nov - 16:42, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Mar 11 Nov - 16:24

Le membre 'Charlie M. McAllister' a effectué l'action suivante : Lancer les dés

'HattaqueAAF' :
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Mer 12 Nov - 19:02

Elle a réagi vite, très vite. Beaucoup trop même. Comme si elle savait ce que je prévoyais de faire. La gamine n'est peut-être pas aussi inoffensive que ce que l'on pourrait croire en la voyant. La balle vient se figer dans mon bras, m'arrachant un cri de douleur. Machinalement, je porte ma main gauche, la valide, à ma plaie. Elle devrait être en train de cicatriser, mais rien. Et puis il y a cette douleur, vive, me déchirant le bras. Une simple balle ne devrait pas faire autant de dégâts. Non, cette balle à quelque chose de plus. Mon regard se pose sur la louve. Elle me tient toujours en joue et elle a bien raison. Je reste dangereux même blessé, et elle le sait. Pourtant malgré l'envie folle de me jeter sur elle, je ne bouge pas. Je sens que cette blessure m'a affaibli, je le sens. Je ne pourrais pas bouger aussi vite que ma condition de vampire me le permet en temps normal. Alors je ne prends pas le risque de l'attaquer, pas encore. Il me faut une solution, un plan, pour lui faire lâcher son arme. « Je croyais que les vampires n'avaient pas le droit de se nourrir d'humains non-consentants ? »

Cette fois, c'est un ricanement que je ne peux retenir. Elle pense que je veux me nourrir. Non, bien sûr que non, je ne prendrais pas se risque. Non, je veux juste lui faire comprendre ce qu'il en coûte de s'en prendre à un membre de la famille d'un vampire, et a fortiori si ce dernier est également sa pomme de sang. Et s'il ne survit pas, alors... tant pis. Il ne serait pas le premier ni même le dernier à mourir de mes mains. Mon bras gauche retombe le long de mon corps, lâchant la plaie toujours ouverte. Je me redresse alors, me faisant le plus impressionnant possible.
« Mais qui te dis que je voulais me nourrir ? Ne puis-je donc pas discuter simplement avec lui... d'homme à homme ? » Je jette alors un coup d'œil à l'humain gisant au sol. Il n'ose pas bouger et à encore du mal à respirer. Je me penche alors vers lui, doucement. Il ne servirait à rien de faire paniquer la gosse en face de moi. D'une main, je le remets sur ses pieds. J'époussette ses épaules de façon un peu théâtrale, je l'admets. Un rictus se forme alors sur mes lèvres comme je le projette en direction de la louve. Une seconde, il me suffit d'une petite seconde où elle détourne son attention de moi pour bouger et fondre sur elle. L'homme ne la touche pas, mais cela n'est pas grave. Mué par la douleur et la colère, je me jette sur la jeune femme avant abattre mon poing en sa direction.

Action ;; Attaquer Charlie à main nue


Il s'abat sur son bras, celui qui tient l'arme. Je suis comme dans un état second, je ne sais pas vraiment si elle est blessée, si le bras a cassé ou pas et franchement, je n'en ai cure. Je l'entraîne avec moi au sol, prenant l'arme à feu plus en main. Je retire le chargeur de son emplacement et comprends tout de suite pourquoi ma blessure ne se referme pas. Les balles sont couvertes de sang de loup. Très probablement le sien. Je peste, j'aurais dû y penser. Je me relève et fait voler l'arme et le chargeur un peu plus loin. Je regarde la jeune louve comme un jouet. « Tu vois, gamine. Il ne faut jamais se mettre en un vampire et sa proie. » Je me tourne alors vers l'humain, inconscient. J'ai encore quelque chose à faire, mais pour cela, je dois d'abord le réveiller.

Points de vie total ;; 20
Points de vie perdus dans ce post ;; 3
Points de vie sauvés dans ce post ;; 0
Points de vie restants ;; 17


Dernière édition par Alastair Gray le Mer 12 Nov - 20:01, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Mer 12 Nov - 19:02

Le membre 'Alastair Gray' a effectué l'action suivante : Lancer les dés

'Vattaquer' :
avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Jeu 13 Nov - 1:23



« Une Saint-Sylvestre Mémorable »


Je le fais rire et avec ce rire je sens une bouffée de rage m'envahir. Cet enfoiré se fout de ma tronche sans même s'en cacher cette fois-ci. Mais pourquoi j'ai voulu jouer au héros ? Je vous le demande... Avec ce qui vient de se passer et ce qui va sans doute se passer aucune chance que je parvienne à me débarrasser de son odeur. Si je retourne voir Cian en sentant le vampire à plein nez ça passera pour un gros foutage de gueule. Les chances qu'elle me croit si je lui raconte ce qui s'est vraiment passé : je frôle le négatif.

Je soupire alors qu'il me répond qu'il n'est pas question de satisfaire sa faim, sa soif, qu'importe le terme. Il veut discuter... Et merd* dans quoi est-ce que je me suis encore fourrée ? J'avais toujours pas retenu la leçon : si tu croises un vampire court b#rdel de merd* ! La main crispée sur mon arme, je suis prête à en faire usage à nouveau s'il tente quelque chose. Je le vois se pencher vers sa victime. Il va continuer comme si de rien n'était ? Non, il balance l'homme dans ma direction. Bêtement je baisse mon arme pour ne pas l'avoir dans ma ligne de mire et éviter un accident stupide, je n'avais pas besoin de rallonger la liste de mes victimes. Grossière erreur il profita de cet instant de confusion pour s'approcher vitesse grand V. Le temps que je percute ce qui va venir je sens son poing frapper violemment le bras tenant l'arme. Le coup se répercute jusque dans mon épaule, la douleur me percute la cervelle pendant quelques secondes. Suffisamment longtemps pour qu'il m'entraîne à terre avec lui.

Toujours à terre et tout d'un coup sans la moindre volonté de quoi que ce soit je le vois prendre mon arme et observer les balles dans le chargeur. Je ne peux réprimer un ricanement quand il comprend ce qui cloche dans ces balles.

Mais ça ne semble pas l'atteindre au contraire ce grand couillon me traite de gamine avant de me donner une leçon. Après quoi il se désintéresse totalement de mon cas pour retourner vers l'humain inconscient. Je me relève doucement pour m’asseoir tout en tâtant mon bras pour évaluer les dégâts. J'aurais sans doute un bleu là où il a frappé mais rien de cassé ou presque. Mon épaule recommence à me faire un mal de chien. Il a fallu que cette histoire ravive cette blessure infligée par un autre vampire : Constance.

« Qu'est-ce que vous lui voulez ? Vous savez que s'il lui arrive quelque chose de fâcheux et que je témoigne vous risquez d'avoir quelques problèmes avec le Gouvernement ? A moins que vous espériez que j'attende que vous le buttiez pour me faire tuer à mon tour... » dis-je en restant assise là où j'avais atterri.

Et dans le fond moi j'attendais quoi exactement ? Qu'il me prenne au pied de la lettre et me noie comme on noie un petit chiot bâtard dans la rivière ? C'était presque suicidaire mais après tout je n'aurais pas la force de fuir, il me rattraperait sans soucis et le combat n'était pour le moment pas une option viable.

Et puis dans le fond je n'avais pas tort, pourquoi prenait-il autant de risque ? Les humains n'attendaient pas grand chose pour condamner un Nocturne, Vampire ou Loup c'était la même chose même si les premiers avaient plus facilement les bonnes grâces des Humains dernièrement.

Points de vie total ;; 15
Points de vie perdus dans ce post ;; 4
Points de vie sauvés dans ce post ;; 0
Points de vie restants ;; 11

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Mer 26 Nov - 9:05

Nous voilà donc à égalité. Chacun ayant blessé l'autre. Bien qu'il semble qu'elle soit plus affectée par sa blessure que moi. Nous savons tous les deux, qu'en cas d'affrontement physique, à moins qu'elle ne prenne sa forme lupine, je sortirais vainqueur. Mais pour le moment elle reste assise à l'endroit même où je l'ai faite tomber un peu plus tôt. Aucun ne cherche vraiment les noises. Je soupire en ramassant l'humain assommé et en l'asseyant contre un des conteneurs du quai. Ais-je vraiment été aussi fragile un jour ? Elle reprend la parole et je me fige.

Une chose est sûre. Cette gamine ne manque pas de cran. Elle aurait fait une vampire redoutable. Mais le destin, le hasard, appelez ça comme vous voulez, a voulut que ce soit un loup qui la chope avant moi. Je m'en veux toujours pour cette nuit-là. Parce que je me suis laissé devancé par l'une de ses bêtes mais aussi parce que je n'ai rien fais. J'aurais pu. J'aurais du venir les tuer tous les deux. Prétendre que Lui avait attaqué la gamine, et que moi j'ai tenté en vain de la protéger. Maquiller la scène pour corroborer ma version n'aurait pas été la partie la plus compliquée. Et puis je peux être un très bon comédien. Alors oui j'aurais pu agir, mais je ne l'ai pas fait. Et me voilà, des années plus tard, devant cette gamine qui me tient tête. Décidemment oui elle aurait été parfaite comme vampire.

Je me redresse alors, laissant l'humain reprendre connaissance. La douleur dans mon bras me lance. Mais je fais mon possible pour n'en rien montrer. Ce n'est pas la peine de paraître faible, même si elle sait parfaitement que je souffre. Sinon pourquoi elle aurait prit le temps de recouvrir les balles de son sang. Je me concentre sur elle, toujours au sol. Elle n'a pas tort, il me faut bien le reconnaître. Mais j'ai encore un peu envie de jouer avec elle. Je regarde autour de nous de manière assez théâtrale. Avant de me tourner vers elle.
« Et pourquoi pas ? Tu es la seule témoin... Si je te tue je n'aurais plus qu'à inventer une histoire. Si seulement tu avais une idée du bon menteur que je peux être. » Je m'approche alors d'elle en véritable prédateur et viens la prendre par le cou. Je ne sers pas et ne fais rien de plus que de me pencher sur elle. Elle pourrait se défendre sans problème et me blesser mais je prend tout de même le risque. Ma voix se fait alors sifflante comme je reprends la parole. « Alors donne-moi une seule bonne raison de ne pas te tuer sur le champs ! »Je perçois des mouvements derrière moi et me tourne vers l'homme qui tente de se redresser. Je ferme les yeux et soupire avant de me retourner vers la louve. « Pardonne moi je m'occupe de toi dans un instant. »Je ne sais pas encore ce que je vais faire avec elle. Mais le temps de m'occuper de ma proie, je trouverai bien quelque chose.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Jeu 27 Nov - 17:13



« Une Saint-Sylvestre Mémorable »


Pourquoi voulais-je jouer les héros ? J'étais pas de ce genre-là et pourtant je venais d'essayer de le faire. J'étais franchement stupide et je comprenais comment j'arrivais toujours à me foutre dans le pétrin : je réfléchissais jamais. Toujours à vouloir agir dans le feu de l'action pour ne pas louper une occasion. Entre nous j'aurais mieux fait d'en laisser filer pas mal d'occasions j'aurais pas eu toutes ces emmerdes.

Mais comme on dit : le mal est fait, il ne reste plus qu'à jouer avec les cartes qu'on a en main. Sauf qu'en bon boulet que je suis il a fallu que je lui mette dans la tête qu'il ferait mieux de me tuer s'il compte réellement tuer son humain. Entre nous ce gars aurait pu faire du théâtre, il était à fond dans la mise en scène à observer les alentours alors qu'il sait très bien qu'il n'y a que nous trois ici présent et l'humain ne lui opposera aucune résistance.

Il me saisit par la gorge mais je note qu'il aurait pu facilement serrer à me couper le souffle, me soulever comme une poupée de chiffon et m'envoyer voler cinquante mètres plus loin pourtant il ne le fait pas. Il se rapproche dangereusement de moi avant de siffler que c'était le moment de lui donner une bonne excuse pour ne pas qu'il me tue.

« Mon père... La Meute... Bref, du beau monde va s'inquiéter de mon absence et ils savent que je traîne dans le coin. »

C'était sorti naturellement avant que je capte que ni l'un ni l'autre ne bougerait mais je tentais de garder un minimum de contenance pour éviter qu'il ne comprenne que personne ne se ferait le moindre soucis. Je bluffais du début à la fin. J'étais déchirée par ces pensées, par cette soudaine solitude qui m'assaillaient.

Mais concrètement je n'ai pas vraiment le loisir de me pencher sur mon malheur. Je dois agir et l'humain recommence à bouger. Je vois le vampire fermer les yeux comme s'il lutte entre l'envie d'écarteler l'humain en mode rapide pour s'occuper de mon matricule. Trouver une faille. Il faut que je trouve quelque chose à dire, détourner son attention de l'humain.

« Ok, je dis rien sur l'agression et vous le laissez partir. C'est un bon deal, non ? C'est le nouvel an, je suis sûre que ce type a trop bu, qu'il doit trainer une MST ou deux, avec ce froid il a peut-être même la crève. Bref c'est vraiment un truc immonde alors vous allez être malade et vous ne tirerez aucun mérite à buter un truc pareil. » dis-je en haussant les sourcils.

Je devais me faire violence pour ne pas afficher mon air de petite impertinente en haussant les épaules d'un air de dire : relax man. Par expérience je savais que les vampires ne comprenaient pas et prenaient ça pour de la provocation donc c'était à éviter si je voulais garder ma tête. Un bannissement ça me suffisait pour le moment je gardais le moment fatidique de ma mort pour une autre fois, dans la vie faut savoir varier les plaisirs et ne pas tout faire en même temps.

Points de vie total ;; 15
Points de vie perdus dans ce post ;; 0
Points de vie sauvés dans ce post ;; 0
Points de vie restants ;; 11

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Dim 25 Jan - 23:46

Je l'ignore, m'approchant de l'humain parfaitement réveillé. Doucement je me penche vers lui comme la louve tente de négocier leurs départs à tout les deux. L'ignorant encore je m'adresse à l'homme toujours à terre.

« T'es d'accord avec elle ? Je te laisse partir et tu dis rien ? C'est vrai que c'est un bon deal. Et c'est surtout t'as seule chance de survie. »

Il acquiesce. Bien sûr qu'il est d'accord. C'est pas comme si il avait vraiment le choix de toute façon. Il se relève comme il peut et quitte les quais sans demander son reste. Il ne dira rien, il n'est pas du genre à aller voir la police. Il est plutôt le genre de mec qui l'évite. Mais bon ce n'est que l'un de mes problèmes que je viens de régler. Je porte ma main à ma blessure au bras. Il va falloir que je trouve à me soigner et c'est bien cela qui me gênera le plus finalement. Je me tourne alors vers la jeune femme. Elle n'a pas bougé et je ne sais pas si c'est bon ou mauvais signe.

« Tu vois. Je peux être raisonnable quand je veux. Mais dis moi. Comment je peux être sûr que tu n'ira pas tout balancer à peine tu seras partie ? »

Je n'attend pas réponse et m'assoie sur une caisse pas très loin d'elle avant de reprendre comme si je parlais en réfléchissant.

« Ton "père" te laisse vraiment te balader seule, ici, la nuit ? Il me déçois vraiment. Si seulement sa mère savait cela. La pauvre, elle doit se retourner dans sa tombe. »

Je ne sais pas si Mike à expliqué pourquoi il devait la transformer. Alors j'y suis allé au culot. Mais du coup je m'interroge. Est-ce qu'elle connaît toute l'histoire ? Ou est-ce que Mike ne lui a rien dit?


« Mais au fait. Il t'a raconté ? Pourquoi il t'as mordu ? »

Hors rp:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Dim 1 Fév - 16:10



« Une Saint-Sylvestre Mémorable »


J'ai l'impression d'être tout d'un coup un élément du décor. Mais alors que je me demande s'il a entendu quoi que ce soit de ce que je lui ai dit je le vois s'adresser à l'homme toujours à terre et lui demander son avis. Je ne regarde même pas la scène qui suit, j'essaye de trouver un moyen de placer mon bras de sorte à ne pas souffrir de ce déplacement d'épaule. Je finis par hausser les sourcils quand le Vampire décide de laisser sa victime s'en aller.

L'homme étant maintenant parti il ne restait plus que nous. Je ne le quitte pas des yeux au cas où il décide de me faire payer la perte. Il regarde sa blessure et je dois dissimuler un sourire en songeant à la satisfaction qui m'envahit quand je pense que cette blessure doit être relativement handicapante. Je hausse simplement un sourcil alors qu'il parle d'être raisonnable. Il attend quoi ? Que je lui fasse une ovation, que je me mette à ses pieds en le remerciant pour sa clémence ? Mais il enchaîne sur une bonne question qui me laisse muette. A qui irais-je le balancer de toute manière ? La Meute ? Ils me mettraient une rouste à peine j'aurais approché le territoire. La PES ? Il se ferait un plaisir pour me passer les bracelets pour leur avoir fait perdre leur temps.

Mais lorsque j'ouvre la bouche pour lui répondre il enchaîne. Je le regarde avec des yeux ronds quand il parle de mon « père ». Ok c'est moi qui vient de lui en parler mais la suite est perturbante. Il le déçoit ? La mère de mon père, se retourner dans sa tombe... Je suis complètement paumée. J'ignore de qui il parle et peu importe l'un comme l'autre c'est perturbant de se dire qu'ils peuvent être liés à un vampire.

Je reste toujours aussi muette, lui laissant le loisir de continuer. Pourquoi il m'a mordu ? Tout d'un coup ça fait tilt dans ma tête. Il parle de Mike mais si lui sait pourquoi il m'a mordu ça ne veut dire qu'une chose : il était là et c'est lui qui suit Mike si j'ai tout compris. Je me redresse, le bras en écharpe alors que ce mouvement soudain réveille la douleur jusqu'alors endormie par mon immobilité.

« Faisons dans l'ordre. Je n'irais rien balancer parce qu'il n'y a pas eu grand chose et qu'une Louve qui va dire qu'un Vampire a essayé de s'en prendre à un humain en ne connaissant pas le nom de l'humain en question ça va passer comme un remake bas de gamme du garçon qui criait au loup. »

Les sourcils froncés j'essaye de faire le point sur ce que Mike m'a raconté. C'est quoi cette histoire à propos de la mère de Mike ? Il y a fort à parier que ça fait partie de l'histoire qu'il ne m'a pas raconté, la raison pour laquelle un vampire le suit.

« Quant à mon père il estime que je suis assez grande pour ne pas avoir de compte à rendre au sujet de l'endroit où je me balade. Il vous a peut-être fallu du temps pour sortir des jupons de votre mère mais c'est pas le cas de tout le monde. »

Je suis un poil vexée. Il me prend pour une gamine qui doit rester avec un adulte pour être en sécurité. Mon orgueil parle au détriment de la peur de ce qu'il peut me faire. Tout une fois une petite voix tente de me ramener à la raison : il a déjà failli me tuer ou me transformer que sais-je il pourrait régler le problème une bonne fois pour toute.

« Et oui il m'a raconté. Pourquoi vous souhaitez donner des petites précisions ? » continuais-je toujours aussi arrogante.

Je ne voulais pas qu'il voit que j'avais appris cette histoire il y a quelques semaines, je ne savais pas non plus toute l'histoire et j'avais peur que Mike ait embelli les choses pour que ça paraisse moins moche. Après tout techniquement je n'étais pas censée tomber sur ce fameux vampire et même si cela arrivait qu'elles étaient les chances pour qu'on finisse par se parler au point d'en arriver à ça ? J'étais curieuse de connaître le fin mot de l'histoire. Foutue curiosité, tant pis s'il comprenait que je n'étais pas au courant de tout concernant l'histoire de Mike.

« Pourquoi vous en avez après Mike en fait ? » demandais-je en plongeant mon regard dans le sien.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Dim 5 Juil - 14:52

Je fais mine d'être vexé par sa remarque. « Sachez, gamine. Que nous quittions les jupons de nos mères très jeune, à mon époque… Et dans ma classe sociale, bien sûr. » Cela n'apporte rien à la conversation, mais j'aime avoir le dernier mot. Surtout avec elle il me semble. Elle me donne l'impression d'être vexée et moi je jubile. Malgré la douleur irradiant mon bras. Elle, elle fini par me dire que ce cher Mike lui a expliqué l'histoire.

Bien, très bien. Je souris un peu à l'idée de lui apporté la précision qu'elle s'attend à avoir. Franchement, je ne vais pas me gêner. « Donc… si je comprend bien... » Je me lève alors et commence à faire les cent pas devant elle. C'est un peu théâtral, mais j'adore ça. « Il t'a expliqué, qu'il s'est vue dans l'obligation de te mordre, pour te permettre d'échapper à la dure loi de la nature ? C'est bien ça ? » Je m'arrête après un nouvel aller-retour et me plante en face d'elle, toujours à quelques mètres. Je fais alors une fausse révérence à la louve avec un sourire carnassier aux lèvres. « Et bien, je suis le prédateur de qui il a voulu te protéger. »

Je la laisse encaisser un peu, au cas où elle ne soit pas au courant de cette partie, avant de reprendre mes cent pas et de rajouter. « Bien sûr, j'aurais pu… et j'aurais peut-être dû au final… bref… » Je m'arrête un instant et me rassoie sur la caisse. « Je disais donc que j'aurais peut-être pu t'attaquer quand même. Quitte à devoir le tuer… Mais voilà, il se trouve que j'avais fait une promesse. Alors je l'ai laissé te mordre. » Il semblerait qu'elle ne comprenne pas vraiment où je veux en venir. Je lui précise donc une dernière petite chose. « Oui… il se trouve que je connais très bien les dessous des jupons de sa mère... » Voilà c'est dit. Qu'elle lui répète seulement. Ça pourrait être drôle.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    Lun 10 Aoû - 10:03




Une Saint-Sylvestre mémorable


31 Décembre 2017

Je l'écoute à peine lorsqu'il répond au sujet des jupes de sa mère. Qu'est-ce que j'en ai à faire de son époque de dinosaure franchement ? Comme si de nos jours on y restait très longtemps. Enfin personnellement j'étais pas trop au courant des pratiques de ce jour ma mère n'était plus de ce monde depuis un bon moment. Et pour le reste de ma famille la force des choses a coupé le cordon douloureusement. Je hais son sourire en coin mais j'attends de voir ce qu'il va pouvoir me raconter comme connerie, peut-être me raconter ce que c'était le premier millénaire de notre monde. Il n'est pas question que je lui laisse croire qu'il en sait plus que moi sur le sujet de Mike et ma propre histoire.

Sauf que son sourire s'agrandit de manière bien trop malsaine pour que ça ne soit pas suspect. Je plisse les yeux en attendant de voir où il va vouloir en venir. Je m'attendais à quelque chose de théâtrale vu le personnage que j'avais devant les yeux et je ne fus pas déçue. Si je ne réagis pas c'est parce que le choc est un peu trop lourd. Ce type m'a croisée auparavant et si Mike n'avait pas été là j'y aurait laissé ma peau ou je serais devenue un cadavre ambulant lié à ce type.

Comme si ce n'était pas assez pour une première confession de l'année il enchaîne toujours en faisait des allers-retours agaçants. Une promesse ? Il a promis de ne pas tuer Mike ? A qui ? Pourquoi ? Bordel toutes ces questions ça me file mal au crâne. Mais ce n'est pas fini. Les jupes de... J'en ai presque la nausée. J'ai pas envie de connaître les détails de son petit oiseau surtout avec la mère de Mike, un père malgré tout ce que j'ai pu lui dire. Mais le pire c'est que Mike est un Loup de naissance donc ça veut dire... Oh merde comment je vais raconter ça à Mike ? Je dois lui dire ? Mieux vaut garder ça pour moi. Pour l'instant au moins.

« Vous êtes vraiment un porc. J'avais pas besoin de connaître ce détail dégueulasse, vous faites ce que vous voulez avec qui vous voulez mais bordel gardez ça pour vous. »

Je fais part de mon dégoût avec une belle grimace qui est aussi une grimace de douleur lorsque je me relève. J'en ai assez entendu pour ce soir, pour tout le reste de ma vie à dire vrai. Et je dois retrouver Cian, oublier tout ce qui a pu se passer cette nuit et passer à autre chose.

« C'était sympa d'évoquer le bon vieux temps pour vous mais j'ai pas que ça à faire de ma vie. Donc je vais partir, je suppose que vous m'avez pas raconté tout ça juste pour le fun. Qu'est-ce que je dois faire pour qu'on reparte chacun de son côté ? »

Parce que si j'ai appris une chose au sujet des vieux Vampires c'est qu'ils ne parlent jamais juste pour le fun. Enfin sauf certains qui aiment s'entendre parler mais là je sais reconnaître le vice qui le fait sourire, il a une idée sadique derrière la tête et entre nous ça ne me rassure pas plus que de me savoir condamnée.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une Saint-Sylvestre mémorable    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Une Saint-Sylvestre mémorable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournoi de la saint sylvestre ?
» Nuit de la Saint Sylvestre
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Port sur la Clyde :: Quais
-
Sauter vers: