AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Somewhat damaged [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Lun 20 Oct - 13:06

Le 28 décembre 2017

Il ne se passe pas grand chose, depuis que je suis devenue exécutrice. Oui je l'avoue, je m'ennuie mortellement... Même chasser toutes les nuits, ça ne fait pas tout. En fait, j'ai l'impression de combler mon temps pour avoir l'impression qu'il passe vite, sans rien faire d'utile. Je vois Irving, régulièrement, et Duncan, un peu moins. Il ne me manque plus autant, maintenant que j'ai l'autre à me mettre sous la dent quand je le désire... J'ai attendu si longtemps, avec lui. Je suis satisfaite. Donc voilà, je passe mon temps sous les draps ou à chasser. Mais à part contenter mes pulsions animales, je ne fais pas grand chose, pas vraiment. Je tue le temps alors que j'ai envie d'en faire quelque chose de concret, quelque chose de constructif. Je ne sais pas quoi. Je travaille tard, à l'hopital, et le temps y passe tout aussi lentement. Pas que mon travail ne me plaise plus, loin de là, mais j'ai d'autres préoccupations. Les plaies qui ne guériront jamais, ma sécurité et mes affaires pour celles-ci. Sécurité du point de vue de la loi humaine, que j'assure avec McBorough, mais qui engendre mon insécurité auprès des miens. De ma famille, ou de ce qu'il en reste. Assurer ma sécurité des deux côtés me met plus en danger qu'autre chose, je m'en rends bien compte. Si Hayden découvre les informations que je passe à l'humain... Je verrai ma jolie tête d'ange se détacher de mon merveilleux corps... Et je ne veux pas mourir. Pas avant d'avoir eu ce que je désire. Je ne suis pas compliquée pour cela ; je veux juste le pouvoir. Et je considère qu'il me revient, étant la fille adoptive de Jonathan. Traitre ou non, il était l'Ulfric. Mais pour cela, j'ai compris que j'allais devoir faire preuve de patience, beaucoup de patience. Que ça ne me plaise ou non. Devenir Bolverk était déjà un premier pas, mais pas suffisant à mes yeux. Bref. De toute manière il ne me sert à rien de tergiverser là dessus, cela ne me fait pas avancer.

Nous sommes en milieu d'après midi, et en cette heure un manteau noir et neigeux recouvre déjà l'écosse. J'introduis la jeune femme dans la chambre de son fils, un certain Jay Brady. Il est ici depuis hier, fracture au niveau de la jambe droite, me semble t-il. Juste après noël... Certains gosses ne sont vraiment pas doués. On a pas mal de cas comme ça, pendant l'hiver. Pas étonnant, même si personnellement je n'ai jamais eu l'occasion de profiter des joies de l'hiver, dans le taudis où je vivais. Je referme la porte et hausse les épaules à cette réflexion. Ma vie a bien changée, et je ne veux plus repenser au passé. Je m'installe dans le local réservé au personnel jouxtant la chambre, et prends un café à la machine. Je prends le temps de le boire, gorgée par gorgée, avant de me remettre au travail. Enfin, disons que je comptais me remettre au travail. Je me lève pour jeter mon gobelet, mais m'immobilise. Quelque chose... j'ai senti quelque chose. Ma main se crispe sur le gobelet, réduisant le plastique au creux de mon poing. Je le lance dans la poubelle, et me poste à la sortie du local, faisant mine de réfléchir. C'était un pouvoir de semi-démon, j'en suis certaine. A force de le sentir lors des années sanglantes, je le reconnais entre mille... Il vient de la chambre à côté, c'est la seule solution. Cette femme en est une. Bientôt, la porte s'ouvre sur elle, je m'approche alors qu'elle la referme et s'apprête à s'en aller. Je m'approche encore.

« Vous savez que vous n'êtes pas seule ici. Je vous pensez plus prudents, avec les temps qui courent... »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Lun 20 Oct - 15:29



« Somewhat damaged »


28 Décembre 2017

Une jambe cassée. Je regardais le message que je venais de recevoir de la part de Jay. Cet imbécile avait glissé sur une plaque de verglas et c'était cassé la jambe soit disant. J'allais le tuer... Parce qu'on savait très bien qu'il ne s'était pas fait ça comme ça. Qu'il sorte faire des bêtises je pouvais le concevoir mais qu'il me mente de manière aussi stupide ça me mettait vraiment en colère.

Sans perdre une seconde je fonçais à l'hôpital où il était hospitalisé. Arrivée à l'accueil une jeune femme que je ne pris pas le temps d'observer me conduisit jusqu'à la chambre où il était tranquillement installé en train de regarder la télévision. Je devais me faire violence pour ne pas me précipiter à son chevet et le cajoler alors qu'il avait du se faire vraiment mal.

« Ne commence même pas. » dis-je d'un ton sec alors qu'il ouvrait la bouche en se redressant.

Je ne voulais pas me laisser attendrir, les mains sur les hanches je me concentrais vraiment pour ne pas lui coller un baffe magistrale avant de le planter là. Je soupirais pour expulser la rage immédiate qui me prenait et après avoir pris la télécommande pour éteindre la télé je m'installais au pied de son lit.

« Qu'est-ce que tu as fais vraiment ? Si tu me sors cette histoire de plaque de verglas je te jure que tu ne verras pas la lumière du jour avant un bail. » finis-je par dire avec un faux calme qui laissait présager le pire.

« Ok, mais faut pas que tu t'inquiètes... Avec les gars on voulait simplement piquer des feux d'artifices pour la fête du nouvel an. Le proprio nous a chopé et nous on s'est enfui. J'ai voulu sauter par-dessus une barrière et je me suis vautré comme une merd* sur une plaque de verglas à l'arrivée. Techniquement je ne t'ai pas vraiment menti. »

Je restais stupéfaite par l'aveu. C'était tellement stupide et il semblait sincèrement coupable. Mais je ne pouvais pas le laisser me mener par le bout du nez ainsi. S'il voulait se faire pardonner il devrait y travailler. Je me levais et pris la direction de la sortie.

« 'Man, je suis désolé... Je voulais pas... » commençait-il à bafouiller.

« Si tu ne voulais pas tu n'avais pas à le faire Jay. Tu trouves que n'as pas assez de problèmes ces derniers temps ? Je ne pourrais pas te couvrir éternellement. On ne pourra pas fuir à l'autre bout du monde à chaque fois que les choses se compliquent. Tu vas devoir commencer à faire des efforts, perdre le contrôle je peux comprendre mais ça... Ça Jay, c'est trop. »

Je lui jetais un dernier coup d’œil plein de déception. La conversation était close il le savait et sans bouger d'un pouce il ralluma la télévision grâce à ses pouvoirs. Damon lui avait dit de commencer de cette manière pour éviter de ne finir par faire imploser l'endroit où il se trouvait. Je commençais à trouver ces exercices quotidiens fatiguant. Qu'importe je devais aller au travail avant que je ne finisse par arriver en retard. Mon patron était quelqu'un de compréhensif mais il avait ses limites.

Contrariée je fermais la porte en songeant que cette histoire allait encore me coûter un maximum. Je ne pensais cependant pas en payer le prix tout de suite. Je haussais simplement un sourcil sans me défaire de mon air de nana mal lunée.

« Je vous demande pardon ?! » répondis-je sur un ton un poil plus hargneux que ce que j'aurais voulu.

Après tout c'était qui cette nana ? Et de quoi parlait-elle ? Plus prudents... Savait-elle quelque chose au sujet de Jay ? J'avais fait volte face quand elle m'avait abordée et je m'appliquais à ne pas lancer de regards inquiets sur la porte de la chambre de mon fils. Elle ne pouvait pas parler de notre dispute, pour une fois le ton n'était pas monté. Non, elle parlait d'autre chose, quelque chose de plus grave vu la tronche qu'elle tirait...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Lun 20 Oct - 18:42

J'étais sûre de moi, sûre de ce que j'avais ressenti. Il y a certaines choses sur lesquelles on ne se trompe pas, quand on y a été habitué, malgré soi. Quand on les a senti en plusieurs circonstances, et certaines de plus inattendues. Je ne tombais pas sur des rejetons du chaos tout les jours depuis la fin de la guerre, mais avant c'était le cas. Associée au goût du sang, à l'odeur du carnage. Puis, après le traité de paix, je croyais presque que j'en avais fini avec eux... Grave erreur. Je me souvenais encore de cette nuit, au fond d'une voiture, en plein milieu d'une partie de jambes, alors que je découvrais que la jeune femme à l'avant n'était autre que Pandore Lasalle. Qui m'avait donné à bouffer ces putains de zombies pendant le conflit. Elle n'avait aucune importance à mes yeux, mais cela n'empêchait pas un profond désir de revanche. Une autre nana qui m'avait cramé la queue aussi, en pleine forêt. Pas de nom, mais elle aussi je la reconnaitrais. Ce sont les deux seules dont je me souvienne des visages. A mes yeux, peu importe leur pouvoir, peu importe leur apparence, ils sont tous les mêmes. Des enc*lés, qui nous avaient trahis sans vergogne. Parce que le sang des enfers coulait dans leurs veines, ils se pensaient déjà les maitres du monde, et ils étaient presque assez forts pour l'être. Les humains se liguent contre eux, mais sont ils assez forts ? Je n'en sais rien. En tout cas, je n'avais jamais vu la femme qui se tenait face à moi. Ou peut être que si, au milieu de la nuit, sur un champ de bataille jonché de cadavres... On ne se souvient pas du visage de nos ennemis. Peu importe. C'est une semi-démone, j'en suis sûre. Je me trompe rarement, j'ai reconnu le flux, il ne peut venir que de là.

A vrai dire, je ne réfléchis pas trop avant de l'aborder. Que vais-je faire, que vais-je chercher à découvrir ? Lui arracher la vérité sur sa nature ? Peut être. Et à quoi ça m'amènera ? Je n'en sais rien. Je réfléchis, en même temps qu'elle me répond. Elle avait déjà l'air excédée avant d'entrer dans la pièce, mais ce n'est rien face à son comportement lorsqu'elle entend mes propos. Alors, j'ai raison, je suppose. Elle est une semi-démone, et elle n'est pas maligne. Pourquoi utiliser son pouvoir dans un lieu public, même entre les quatre murs d'une chambre ? Son fils sait, assurément. Il a du la voir faire, quoi je n'en sais rien, mais lui est au courant de ce que sa mère est capable de faire. Possible qu'il en soit un, lui aussi. Ne serait il pas plus manipulable qu'elle ? Aucune idée, mais j'ai commencé un travail, et je vais le finir.

Je décide d'éviter de me placer en ennemi directement. Peut être serait-ce utile d'avoir une relation avec des rejetons du Chaos, bien que l'envie de briser leur cou avec mes crocs soit tout aussi présente qu'en compagnie de nocturne.

« Arrêtez. Vous savez très bien de quoi je veux parler. »

Je me place devant elle, croise les bras. Non, je ne vais pas la vendre à McBorough avant de me la mettre sous la dent. Il y en a pleins d'autres pour ça. Aucune idée de l'endroit où cela va me mener, mais ça peut valoir le coup. De toute manière, un peu de distraction est la bienvenue. Je reprends, un ton plus bas. Personne ne vient, mais tout de même.

« Je ne sais pas ce que vous faites, de quoi vous êtes capable exactement mais ça n'a pas d'importance. Il n'y a que nous ici, mais imaginez que quelqu'un d'autre dans une chambre voisine, ou dans le local avec moi, puisse sentir. Il peut appeler la PES. Je pourrai le faire, aussi. »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Mar 21 Oct - 15:10



« Somewhat damaged »


28 Décembre 2017

Je m'en voulais d'être aussi rageuse envers cette femme alors que visiblement elle devait déjà avoir d'autres problèmes quotidiens vu le métier qu'elle exerçait. Mais elle l'avait cherché aussi, elle m'accostait sans préliminaire et me parlait de manière étrange. Si elle était une adepte de la théorie du complot et qu'elle pensait que j'étais une envoyée de Big Brother qu'elle passe son chemin je n'avais pas que ça à faire. Cela dit j'avais tout d'un coup un doute sur la réelle nature de ses propos.

J'avais entendu dire que les nocturnes étaient plutôt sensibles à l'utilisation des pouvoirs démoniaques. Enfin si c'était le cas je la plaçais comme Louve. Parce qu'il faisait jour donc ce n'était sûrement pas une vampire et puis ce genre de choses dans un hôpital ça ferait sans doute beaucoup de dégâts. Et ce n'était sûrement pas une semi-démone sinon elle n'aurait pas utilisé les termes vous mais plutôt nous.

Donc si je résumais la situation j'avais une Louve qui pensais que j'étais capable de faire des choses qui sortent de l'ordinaire. Dieu merci elle n'imaginait pas que cela puisse être uniquement Jay l'enfant démoniaque. Il fallait que je le sorte de cet hôpital au plus vite avant qu'elle ne comprenne réellement d'où venait le danger.

J'adopte la même position alors qu'elle me dit que je sais de quoi elle parle. Bon maintenant que j'ai peut-être une idée de quoi elle parle réellement je n'ai plus qu'à tabler là-dessus sans en parler ouvertement. Sur un malentendu sait-on jamais je pourrais m'en tirer.

« Admettons. » répondis-je simplement.

Elle m'explique calmement ce qui pourrait arriver. La PES ? Je garde mon calme alors qu'elle me menace de manière à peine voilée. Elle veut donc jouer à ça ?

« Si vous vouliez réellement me dénoncer vous l'auriez fait plus tôt et sans m'avertir. Alors si on évitait de tourner autour du pot on a du travail toutes les deux. Qu'est-ce que vous voulez ? » demandais-je à voix basse.

Si j'avais fini par comprendre quelque chose c'est que bien que les semi-démons étaient les ennemis numéros un de la nation ils étaient très recherchés par les nocturnes pour des informations ou ce genre de choses. Voyons donc ce qu'elle voulait exactement et peut-être que je pourrais tourner enfin un échange en ma faveur. Jusqu'à présent je me comportais comme une victime il était temps que le vent tourne.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Mer 5 Nov - 14:22

[HJ] : Désolé du retard, en plus c'est pas terrible ><

La mère du petit Jay garde son air revêche. J'aurai pu tomber sur un semi-démon plus sympathique, mais en même temps, vous me direz, vu comme je l'ai abordée c'est logique. Totalement logique, et je ne pouvais ne m'en prendre qu'à moi même. Il fallait que j'améliore les choses, et vite. Foncer dans le tas comme je venais de le faire, sans véritable idée derrière la tête fut assez bête, j'en conviens. Face à un rejeton du chaos, je disposais de trois solutions. La première, la plus raisonnable peut être, aurait été de faire comme tout individu soucieux de la paix et de l'ordre. Mais je ne l'étais pas.. J'aurai du, sans aborder la jeune femme, prévenir McBorough. Deuxième solution, la plus naturelle à mes yeux, la traquer, la tuer, la déchiqueter. Très alléchant, bien qu'encore moins intelligent que ce que je faisais actuellement. Et troisième option... Au lieu d'en faire mon ennemie, mon alliée. Ou du moins, lui faire croire que je pouvais être la sienne. Vu comme nous commencions, je ne savais pas si cela était encore possible. Au pire, j'irai me la mettre sous la dent.

Elle tomba le masque, finalement. Sûrement avait elle aussi deviné ma nature de louve, car il s'agissait de la seule possibilité pour que n'eusse senti son pouvoir. A la limite, j'aurai pu me faire passer pour un de ses semblables, mais c'était un peu trop risqué, alors que j'allais un peu dans le vague avec elle. Elle me demanda d'arrêter de tourner autour du pot. Bon. Disons que c'était là l'instant décisif. Je pouvais continuer à l'attaquer, mais ça ne comporterait aucun intérêt. Non. La faire chanter non plus, pas pour le moment. Je n'avais rien à obtenir d'elle. Les semis démons sont des êtres totalement abjects, et je ne m'aviserai jamais plus de leur accorder un peu de considération. Néanmoins... Peut être restait il encore quelque chose à tirer d'eux ?

"En effet, pour la PES, je n'aurai pas pris la peine de vous parler. Et je ne compte nullement le faire. Je ne vous veux aucun mal, je ne suis pas vôtre ennemi. Je veux simplement vous mettre en garde, car vous venez d'être d'une grande imprudence, et vous n'aurez peut être pas toujours autant de chance."

Je marquais une pause, la laissant méditer mes paroles. Je repris, toujours à voix basse :

"Votre fils sait ce que vous faites ? Il est aussi comme vous, je suppose ?"

Je ne parlais pas d'un ton mielleux, ni menaçant. Rester neutre et inexpressive était la meilleure solution dont je disposais. Je ne savais pas si elle me répondrait sincèrement, si elle me répondrait tout court. Pourquoi ne suis-je pas aussi douée avec les femmes qu'avec les hommes ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Lun 10 Nov - 23:30



« Somewhat damaged »


28 Décembre 2017

Dans mon malheur j'avais de la chance. Cette femme, une louve, avait senti un semi-démon (qu'importe la manière je ne voulais pas savoir comment ils procédaient) et elle avait naturellement pensé qu'il s'agissait de moi.

En temps normal j'aurais pris peur ou fait quelque chose de stupide mais j'étais énervée contre Jay et tellement contente que les soupçons ne se portent pas sur lui que j'avais décidé de jouer le jeu. Caractère instable et si j'avais effectivement usé de mon pouvoir je devrais être influencée par le chaos donc légèrement en colère. Ma meilleure défense serait l'attaque et puis elle avait beau essayer de vaguement me menacer avec la PES si c'était vraiment ce qu'elle avait en tête elle avait mon nom, mon visage et il aurait été beaucoup plus simple pour elle de ne pas entrer en contact avec moi. Je croisais les bras en fronçant les sourcils alors qu'elle affirmait ne pas être mon ennemie. Ah ils comptaient vraiment tous faire le coup ?

Je soupirais quand elle parla de Jay et de sa nature. Est-ce que le gêne était vraiment héréditaire et dominant ? Aucune idée mais je ne pouvais pas lui répondre que oui. C'était le moment de prouver que je pouvais bluffer.

« Vous supposez mal. Il ne sait rien et ça vaut mieux pour lui, vous comprendrez sans doute pour quoi !? » murmurais-je en haussant les sourcils.

Bah oui si la situation était inversée je ne voudrais en aucun cas que mon fils ait à gérer un fardeau dans ce genre là. Bien maintenant que les choses étaient claires il me restait plus qu'à savoir ce qu'une Louve, si je ne me trompais pas, pouvait bien attendre d'un Semi-Démon.

« Si vous ne voulez pas me dénoncer, qu'est-ce que je pourrais bien faire pour vous ? »

Directe, je n'étais pas en état de faire dans la dentelle. Ni elle ni moi n'avions de temps à perdre aujourd'hui. Je devais retourner au travail et elle aussi donc autant mettre les choses au point sans tarder. Et avec un peu de chance j'aurais la confirmation sur sa réelle nature. Je devais vraiment me renseigner sur les relations inter-espèces. Ça m'éviterait de prendre autant de risques parce que si elle découvrait que je lui racontait des mensonges depuis le début ça risquait de chauffer pour mon matricule. Je n'étais pas vraiment équiper pour me défendre face à une Louve. Elle n'avait peut-être pas l'air très dangereuse ce que j'avais lu au sujet de cette espèce suffisait à me laisser sur mes gardes.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Ven 14 Nov - 19:44

Peut être m'étais-je engagée dans un cul de sac, finalement. J'étais assez mal partie pour tirer quelque chose de cette femme, qui semblait bien campée sur ses positions. Sa méfiance est totalement logique, au vu de sa nature. Avec son petit écart de conduite, en utilisant son pouvoir dans la chambre de son fils, j'avais cru, espéré, avoir affaire à quelqu'un d'assez inconscient. Ou alors qui ne contrôlait pas du tout son pouvoir, c'était possible aussi. J'avais assez côtoyé des rejetons du chaos durant les années sanglantes, même sans en être proche, pour savoir quelques notions de base sur leur nature. En plus, travaillant de le milieu médical, il m'arrivait d'avoir accès à quelques rapports. C'était rare, mais je ne manquais jamais une occasion. Comme pour les métamorphes, leur nature était... intéressante à étudier, bien que ma haine naturelle envers eux ne m'incite pas à m'y pencher. Je laisse ça à Mirah, la petite historienne a l'air de trouver son compte dans ses recherches diverses et variées. J'ai mieux à faire.

Je lance la conversation sur son fils, et obtiens une réponse totalement contraire à celle qui serait logique, et donc à laquelle je m'attendais. Cela vaut mieux pour lui ? Moi qui définissais les semis démons comme des êtres égocentriques, dont le seul but était de dominer le monde... Il était étonnant qu'elle cache sa nature à son fils alors qu'il était certainement comme elle, qu'elle pouvait l'entrainer et l'enroler dans leur cause dès son plus jeune âge. Ou alors, ne se melait pas des affaires de Pandore ? Peut être y avait il des semis démons indépendants, qui rejetaient leur nature ? Je n'en savais rien, mais ça valait le coup.

"Ah bon ? Pourquoi utiliser votre pouvoir en sa présence, dans ce cas ? C'est étonnant, avouez le. Surtout que je vous pensais fiers de votre nature, n'est-ce pas le cas de vos congénères ?"

J'avoue que... j'étais intriguée. J'étais peut être mal renseignée concernant la transmission du chaos, mais en revanche il était dans ce cas illogique qu'elle utilise son pouvoir avec lui. Il devait au moins être au courant. Toujours aussi mal embouchée, je vais maintenant devoir lui dire ce que je veux... Et là est le problème. Rien pour l'instant, je veux juste me faire une alliée. Ou alors... Une idée se forme dans mon esprit, doucement, lentement.

"Etes vous proches de vos semblables ?"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Jeu 27 Nov - 13:56



« Somewhat damaged »


28 Décembre 2017

Avec un soupire je la considère d'un air agacé. Elle semble en connaître un bout sur les Semis Démons mais qu'importe je ne vais pas changer de version maintenant. En matière de mensonge je commence à avoir l'habitude et faire marche arrière ne ferait que m'enfoncer. Je relevais le menton fièrement. Les enfant du chaos eux-même n'avaient pas forcément conscience de leur véritable nature jusqu'à ce qu'ils rencontrent d'autres de leurs semblables qui leur apprenaient un peu plus sur l'avenir, la façon de fonctionner et ce genre de choses. C'était le contact avec les autres qui accéléraient le processus selon moi. Alors cette Nocturne... Comment pouvait-elle prétendre en savoir plus que moi ?

Je m'avançais doucement en gardant une distance raisonnable entre nous. Je ne voulais pas la provoquer, contrairement à ce qu'elle pouvait penser je n'avais pas les moyens de me défendre contre elle même s'il me semblait relativement évident qu'elle n'allait pas se transformer et me sauter à la gorge ici en plein lieu public, son lieu de travail.

« Ce que les enfants ignorent ne leur fait pas de mal. Vous imaginez vivre avec ce lourd secret à supporter ? Quant à l'utilisation de certaines de mes compétences, tout le monde n'est pas aussi apte que vous à le remarquer. »

Je devais absolument lui ôter l'idée de questionner Jay sur le sujet. Même si je le débriefais par téléphone il serait capable de réitérer son exploit et de nous mettre tous les deux dans l'embarras avec une Louve. J'avais assez de problème avec tout le monde sans la rajouter à ma liste de personne à éviter coûte que coûte. Surtout qu'elle n'avait pas spécialement l'air commode. Pour mon mensonge j'avais l'intention d'utiliser ce que je savais du pouvoir d'Amalia par exemple. Régénération, le genre de truc que l'on ne contrôle pas mais qui peut se camoufler face aux humains normaux.

« Bien sûr, vous avez croisé beaucoup de gens avec des T-shirt : mon père est un démon et je suis fier de lui ? Sérieusement... »

Cynique je tentais de me rattraper aux branches comme je le pouvais. Si je m'en sortais sans le moindre problème, en rentrant je prendrais un ticket de loterie parce que sans préparation, au pied levé sortir des trucs dans le genre je me surprenais moi-même.

« Bon et si on en venait au fait, on fait comment ? Je vous promets un service en échange de votre silence ? Après tout une petite collaboration peut nous servir toutes les deux alors que me dénoncer ne vous rapportera pas grand chose à part les félicitations rapides de la PES. » dis-je en haussant les sourcils avec un air hautain finement travaillé.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Mar 2 Déc - 21:04

Cette conversation tournait un peu trop en rond à mon gout, et je commençais à quelque peu m'ennuyer. Son air hautain et mal luné, son ton sarcastique... Je n'appréciais pas le moins du monde. Même si elle n'a en effet aucune raison de se montrer aimable avec moi. Je ne lui voulais fondamentalement aucun bien, mais elle pouvait tout de même s'estimer heureuse que j'ai décidé de l'aborder pour voir s'il y avait quelconque parti à tirer d'elle plutôt que de foncer contacter McBorough. Et j'y avais à gagner. Un peu plus de sa confiance, et peut être même un petit repas pour moi. Oui, vraiment, elle allait me faire regretter mon choix... Mais revenir en arrière à présent était tout simplement hors de question, car je l'avais prévenue du danger qui la tenait. Je pensais avoir plus de bénéfices à retirer en l'attachant à moi plutôt qu'en la vendant. Je ne suis pas une fervente adepte du génocide de semi-démons, bien qu'ils ne soient que des créatures abjectes, sans aucun sens de l'honneur, obsédés par leur putain de chaos, ils n'étaient pas mes pemiers ennemis. Juste ceux que se donnait l'humanité, pour tenter de fédérer les créatures surnaturelles dans le but de solidifer la paix. La paix... Même si cela marchait, une fois la menace démoniaque réglée, les miens ne se retiendraient pas un instant de se ruer sur les nocturnes, et réciproquement. Mais laissons espérer ces petits humains... En tout cas, si des contacts chez les rejetons des enfers peuvent m'être utiles, je ne m'en priverai pas un seul instant. Pas que je compte me servir d'eux pour détruire Mary, ils pourraient trop facilement me planter un couteau dans le dos, mais tout est bon à prendre. On ne sait jamais ce à quoi je vais devoir faire face. Bref. Je croise les bras. Pas question que je me comporte comme un ange alors que l'autre joue à la maligne. Mais je l'écoute attentivement. Si son fils n'est pas au courant, c'est que son pouvoir est quelque chose de discret, qui agit sûrement sur elle même, non sur son environnement. Ou peut être dit elle cela pour le protéger, ce qui est tout aussi probable et logique de la part d'une mère, parait-il, parce que la mienne ne s'est jamais montrée très prévenante avec moi.

"Si vous le dites."

Petit ton sarcastique. Non, je ne la crois pas, et elle le sait. Tout ce qu'elle pourra me dire n'y changera rien, je n'ai pas confiance, point, barre. Elle se débatait bien, pourtant, aussi bien qu'elle le pouvait, bien que tout ce qu'elle me dira n'aura aucun effet positif. Mais de mon côté, ce n'était pas très fructueux non plus. Je soupire, hausse les épaules, ne réponds rien. Elle même l'a dit : nous avons toutes les deux de nombreuses choses à faire, inutile de faire tourner cette discussion pendant des heures. Et je n'aime pas tourner autour du pot.

"Croyez-moi, être dans les bonnes grâce de la PES ne m'intéresse en rien. En revanche, me tenir au courant des actualités des semis-démons est bien plus alléchant. L'hopital a votre numéro, me semle t'il, j'y ai accès. Je vais vous donner le mien. Faites moi passer discrètement ce que vous savez, ou ce que vous pouvez apprendre sur le groupe de cette Pandore Lasalle. Et si vous ébruitez cela, je le saurai vite, et j'ai le numéro de la PES dans mes contacts. Si je trouve autre chose à vous demander, je vous appellerez. Ca vous convient ? Je ne veux pas vous retenir, si vous êtes si pressée."

Je jouais avec le feu, avec ma vie et ma sécurité. Je le savais. Cela m'amusait, terriblement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Lun 15 Déc - 9:46



« Somewhat damaged »


28 Décembre 2017

Je hausse les épaules alors qu'elle fait part ouvertement de son scepticisme au sujet de mon argumentaire pour protéger mon fils. Si seulement elle savait ce que je pouvais faire au nom de cette protection. En fait non c'était mieux qu'elle l'ignore. Si elle savait elle douterait forcément de tout ce que je pourrais lui dire, elle irait vérifier par elle-même la véritable nature de Jay et ne se montrerait sans doute pas très tendre. Il y avait quelque chose dans son regard qui me disait qu'il valait mieux ne pas l'avoir complètement contre moi.

Elle finit par en venir au point le plus important. Ce qu'elle voulait avant tout c'était des informations sur les actions du groupe de Semis Démons qui agissaient dans le secteur. Remarque, ça ne me desservirait pas non plus d'en savoir plus. Pandore Lasalle, j'avais entendu ce nom au journal télévisé mais maintenant j'avais une mission : me rapprocher de tout ce beau bordel. Elle rajouta une petite menace pour la forme, comme si j'allais parler à qui que ce soit de ce qu'elle cherchait. Ou si il y avait une personne éventuellement à qui je pouvais le dire mais il n'irait pas la trouver pour lui balancer : « Alors ? Comme ça on cherche des infos sur les Semis Démons ?! » Parce que la seule personne à qui je pouvais éventuellement me confier c'était Julien, un vampire. Donc elle pouvait remballer ses menaces elle ne serait pas inquiétée de ce point de vue là.

« Comme si j'avais réellement le choix. Donc je vous trouve les informations qui vous intéressent et vous me laissez tranquille avec la PES. Pour le moment nous dirons que cela convient. »

Je feignais l'indifférence. La vérité c'est que je commençais à me demander si j'aurais pas du nier en bloc quand elle m'avait accusée d'être démoniaque. Mais elle aurait aussitôt pensé à Jay et là les choses se seraient compliquées. Donc c'était la meilleure chose à faire au vu de ma situation. Je finis par sortir mon téléphone portable et lui tendit. Elle voulait me donner son numéro qu'elle le fasse, je n'attendrais pas qu'un numéro inconnu me donne des ordres. Je voulais pouvoir décrocher en étant consciente de ce qui allait me tomber dessus.

« Je vous contacterai dès que j'aurais quelque chose à vous raconter. Vous savez ce que vous cherchez ou je dois juste me renseigner sur qui ils sont exactement et quelques petites informations supplémentaires ? » demandais-je en commençant à réfléchir sur la manière de procéder pour obtenir ces dites informations.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Dim 21 Déc - 10:35

Ma vis à vis ne se laisse pas démonter un seul instant, conservant son petit air revêche et presque autant, qui me déplaisait tout particulièrement. J'avais presque l'impression qu'elle se jouait de moi, se foutait ouvertement de ma gueule et de mes questions. Mais je restais calme et me contentais de lui renvoyer la balle, en voyant où cela me mènerait. C'était amusant après tout, et qu'avais-je à perdre ? Je me plaisais à penser que, quoi qu'il en soit, je maîtrisais la situation et pouvais la tourner à mon avantage si le besoin s'en faisait sentir. Déguerpir, si je me sentais en danger. Sinon, si j'avais de la chance, pouvoir l'utiliser comme alliée, comme source d'information... Et notre discussion avait l'air de prendre ce sens là, bien que ma suspicion demeurait. Après tout, c'était normal, je n'étais pas humaine, j'étais considérée comme une bête sauvage, vicieuse et totalement incontrôlable par la plus part des mortels. Ce que j'étais en somme, sauf pour le dernier point. Je me contrôlais parfaitement, en l'instant, alors que j'aurai pu simplement lui sauter à la gorge et satisfaire pour un temps mes pulsions sanguinaires. Non, j'essayais de faire de cette semi-démone un outil, parce que j'étais une créature surnaturelle, et une créature surnaturelle ne se repose jamais sur ses lauriers si elle ne voulait pas voir son espérance de vie diminuer considérablement. Il devait en être de même pour elle, du moins je le pensais mais elle me renvoyait une toute autre image, qui me déstabilisais. On aurait presque dit qu'elle s'en foutait, qu'elle ferait tout ce que je voudrais du moment que je lui laissais la paix pour ce soir. Tant mieux si c'était réellement ça, mais je craignais qu'elle cache son jeu. Peut être étais-je paranoïaque, j'avais l'impression de le devenir de plus en plus depuis la mort de Jonathan, mais je me plaisais à appeler cela la simple prudence. J'acquiesce à ses paroles. Elle avait compris ce que je voulais.

J'attrapais son téléphone alors qu'elle me le tendait. Elle voulait que je rentre moi même le numéro... Bien. En d'autres circonstances, je ne me serai pas gênée un seul instant pour fouiller l'appareil, et regarder par exemple ses photos ou ses contacts. Pas là. Elle m'observait, son regard était rivé sur ma personne et ne la quittait pas. Je rentrais donc simplement les chiffres avant de le lui rendre. Je n'avais pas mis mon numéro personnel, ni tout autre qui pouvait se trouver dans l'annuaire. Je n'étais pas folle et commençais à avoir un peu d'expérience dans ce genre de magouilles. Je lui avais simplement donné le numéro du téléphone jetable que j'avais été contrainte d'acheter il y a quelques moi, alors que la situation était inversée. Mais moi, je réussissais à trouver mon compte dans mes affaires avec McBorough. J'espère que ce ne serait pas son cas à elle.

« Oui, globalement, c'est ça. Tout ce qui peut être intéressant. Si après, je découvre un point que j'aimerai creuser je vous le ferai savoir aussi. »

Je rentrais les mains dans mes poches, m'apprêtant à m'en aller.

« Une autre question ou c'est bon pour vous ? »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   Dim 21 Déc - 15:23



« Somewhat damaged »


28 Décembre 2017

Je pensais en avoir fini avec cette rencontre. C'était certain même mais après ça je devrais faire le point avec pleins de choses et mettre en place plusieurs choses. Elle pouvait trouver mon numéro dans le dossier de Jay mais je n'avais aucune envie qu'elle me contacte directement sur mon téléphone personnel. Avec son numéro qu'elle inscrivait sur mon téléphone je pourrais la contacter via un autre téléphone.

Je la scrutais, comptant attentivement les secondes qu'elle passait à écrire le fameux numéro. Si elle prenait plus de temps que prévu je le lui arracherais des mains. Je ne lui faisais aucunement confiance. Elle finit par me rendre le téléphone dans le temps imparti.

J'ignorais en quoi cette nouvelle rencontre allait m'être utile mais je finirais bien par trouver. Quittes à lui révéler uniquement certaines informations pour la lancer sur la piste de ceux que je voulais et non d'autres. Pour le moment c'était la seule chose que je voyais mais nous verrons bien plus tard. Elle confirme que c'est tout ce qu'elle veut et que si cela évolue elle me le fera savoir.

« Ça ira pour l'instant. Je vous tiens au courant du résultat de mes recherches. » dis-je sans la moindre émotion.

Nous en avions terminé toutes les deux. Je devais aller travailler et j'avais d'autres choses à mettre au point. Je passais mon écharpe autour de mon cou avant de lui tourner le dos et de repartir. Je passais par l'accueil pour finaliser le dossier d'inscription du petit comme si tout cela était normal.

Sur le chemin pour retourner au cabinet je pris quelques minutes supplémentaires pour acheter un téléphone jetable. J'enregistrais le numéro d'Ashleigh et je lui envoyais un message de ce téléphone en lui indiquant simplement de me contacter sur ce numéro là et pas l'autre en signant simplement HB. Une fois installée à mon bureau après présenté mes excuses à Damon pour le retard j'envoyais un dernier message à Jay cette fois-ci. Je lui indiquais simplement de ne pas se faire repérer, il y a des Loups qui peuvent lui vouloir du mal. Le soir-même je reviendrais le chercher, j'avais presque obtenu l'accord de l'accueil il ne fallait que le consentement du médecin mais la vieille femme m'avait confié que ça les arrangerait d'avoir un lit de moins pour les fêtes surtout que mis à part le plâtre il n'avait rien qui ne nécessite d'être surveillé.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Somewhat damaged [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Somewhat damaged [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: National Health Service
-
Sauter vers: