AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Pense à moi... [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Jeu 9 Oct - 19:12

Quinze heures sonnent à une église lointaine. Ce n'est pas la première fois que j'entends les cloches, assise comme je le suis sur l'unique banc du minuscule square à l'angle de la rue du commissariat central d'Edimbourg. L'endroit est sûrement l'un des plus surveillés d'Ecosse, à cause de la proximité des locaux de la PES : c'est pourquoi j'ai pris des précautions maximales pour ne pas qu'on me reconnaisse. Grosses lunettes, cheveux attachés et même teints, et changement de style vestimentaire : le sweat-shirt et le jean miteux que je portent ne font pas vraiment partie de mon registre habituel... Avec mon exemplaire du Leviathan de Hobbes et mon surligneur rose, j'ai tout l'air d'une étudiante sortie de l'université toute proche : je ne suis pas encore assez âgée pour que mon visage me trahisse si j'adopte le style adéquat...
En réalité, je fluote des phrases au hasard, en ne regardant mon livre qu'épisodiquement, quand quelqu'un s'approche trop de moi. Je surveille les gens qui passent. Je les scrute, à la recherche de têtes connues... Ou plutôt, d'un visage en particulier. Les informateurs des semi-démons à la PES nous tiennent au courant des avancées dans les différentes affaires importantes. Le meurtre de Camille Fontayn en fait partie. J'ai ainsi appris que Roxane Emerson, que j'avais tenté de retourner contre les siens il y a quelques mois, faisait partie des suspects, ce qui m'avait, sur le moment, simplement amusée.
Mais depuis ma discussion avec Pandore, j'ai sérieusement repensé à cet élément. Les propos de ma demi-soeur tournent dans ma tête. J'ai recruté de manière définitive plusieurs des nôtres. Ils ne te connaissent pas ; tu ne prends pas le temps d'aller vers eux. J'ai trouvé plus de monde pour notre cause en six semaines que toi en six mois. Cela m'a piqué plus que je ne le croyais, et j'ai envie de rallier à notre cause une recrue de choix pour lui faire ravaler ces paroles. Pandore a également parlé du chaos : quoi de mieux de faire changer un ennemi de camp pour semer la discorde dans le camp adverse ?
De plus, je pense que les circonstances sont favorables pour tenter une nouvelle approche auprès de Roxane. Elle a perdu son leader il y a quelques mois et se sent sûrement un peu perdue, à la recherche de nouvelles marques. Et puis, en tant que suspecte, sa position ne doit pas être confortable : il doit bien y avoir des gens qui la regardent de travers, qui la mettent mal à l'aise... Alors que moi, je lui tends la main malgré tout, je lui accorde ma confiance, je suis prête à lui donner de l'importance... Cela vaut le coup d'essayer de me faire écouter.
J'ai donc demandé à nos informateurs d'en savoir plus. Rapidement, j'ai su qu'elle était convoquée au commissariat dans l'après-midi, et je suis donc venue dès midi prendre poste. Je l'ai vue passer une première fois, et je ne l'ai pas arrêtée avant qu'elle ne rentre dans le commissariat : inutile d'alerter ces messieurs les policiers. Depuis, je surveille la sortie. Elle peut en surgir à tout moment. C'est alors que j'agirai.
Mais en attendant, que le temps est long...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Sam 11 Oct - 19:26

Roxane avait rendez-vous au commissariat ce jour-là, pour une n-ième vérification de son emploi du temps. Roxane les soupçonnait de s’assurer qu’elle ne fuyait pas le pays. Comme si elle pouvait fuir. Comme si elle fuirait alors qu’elle n’était pas coupable. Ces convocations au poste, prévenus à peine 24h à l’avance, commençaient à la gonfler. Aussi c’est de mauvaise humeur qu’elle franchit les portes à 14h, s’annonçant auprès de la secrétaire qui la fait patienter 10 bonnes minutes. C’est bien la peine de la convoquer si ils sont pas fichus d’être là à l’heure.

Le commissaire vient finalement la chercher, et c’est en silence et avec un regard noir et exaspéré qu'elle l'accueille. La rouquine passe devant sa main tendue en l’ignorant pour le précéder dans le bureau qu’il vient de quitter.

«C'est bientôt fini vos convocations inutiles ? Je vous ai déjà dit ce que je savais. Je vous ai déjà dit que j’étais innocente. Quand comprendrez-vous que ce n’est qu’un coup monté ?»

La discussion est mouvementée. La métamorphe n'est pas violente. Elle l'est rarement. Juste énervée de toutes ces histoires. Le meurtre de Camille est une abomination, et le fait que la police continue à s’épuiser à essayer de lui faire avouer quelque chose qu'elle n'a pas fait au lieu de traquer le vrai criminel ne l’aide pas à avoir envie de coopérer. Elle répond, une nouvelle fois, à ses questions. Elle ne fait aucun commentaire sur son collègue, venu se placer à côté de la porte, debout, écoutant la discussion, ni sur l’arme qu'elle voit à son côté. Ils craignent quoi franchement ? Qu'elle se transforme et se jette sur le commissaire au milieu de son bureau ? C’est une bande de bons à rien sans un sou de jugeotte.

Roxane attend l’autorisation de partir. Elle coopère avec autant de self-contrôle qu'elle peut. Et ils finissent par la laisser partir, après une bonne heure enfermée dans ce bureau avec cet homme qui joue le flic compréhensif pour lui faire cracher le morceau alors qu'elle lit dans ses yeux qu’il la voit comme un monstre sanguinaire. Elle sort du bureau de la même manière qu'elle y est entrée. Fièrement, et sans un regard pour lui. Elle espère que c’est la dernière fois, même si elle est sure du contraire.

A peine sortie du bâtiment, la métamorphe sort son téléphone et compose le numéro de Mary. La lupa lui a fait promettre de prendre les choses le mieux possible, et de ne pas trop lâcher ses nerfs sur eux. Elle lui a aussi demander de l’appeler dès que ce serait terminé.

« Oui c’est moi.»

Elle entend probablement l’énervement dans la voix de sa soeur de meute, pas la peine d’essayer de lui mentir.

« Ca aurait pu être pire. Je ne sais pas si ils m’ont crue. Tu sais je me demande si je ne devrai pas enquêter moi aussi sur cette histoire. Je sais que tu m’avais dit de ne pas m’en mêler, et de les laisser faire leur travail, mais je te jure c’est des incapables !»

Roxane avance d’un pas rapide vers la rue principale pour rejoindre l’arrêt de bus, le téléphone collé contre l’oreille. Elle voit sans vraiment regarder la jeune étudiante posée sur un banc, et continue sa conversation et son chemin sans s’arrêter.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Ven 17 Oct - 17:20

Ca y est. Je vois Roxane sortir. Je reste quelques secondes le stabilo en l'air, les yeux tournés vers elle, afin de m'assurer que je ne me trompe pas. Mais c'est bien elle. Elle a l'air très agacée. Je serre mes lèvres. Mauvais, ça. Elle ne sera pas bien disposée pour parler. J'aurais dû m'en douter : ses convocations régulières au commissariat doivent miner son moral.
Roxane sort un téléphone et compose un téléphone. Je fronce les sourcils. J'espère que l'appel ne sera pas long : je ne peux pas l'aborder pendant qu'elle est en liaison avec quelqu'un. Non pas parce que cela ne se fait pas : je suis au dessus des convenances. Mais si jamais elle prend peur et parle de moi à son interlocuteur, et que celui-ci n'est pas aussi bien disposé à mon égard que je pense qu'elle l'est, cela pourrait être mauvais pour moi. Le commissariat n'est pas si loin, les policiers peuvent arriver rapidement. Ou pire, les hommes de la PES.
Je reste donc assise sur mon banc, indécise, tandis que Roxane se dirige vers moi, sans me remarquer, apparemment : son pas reste égal, rapide. Elle est suffisamment proche pour que je puisse entendre ce qu'elle dit, à présent :

- ...Tu sais je me demande si je ne devrais pas enquêter moi aussi sur cette histoire. Je sais que tu m’avais dit de ne pas m’en mêler, et de les laisser faire leur travail, mais je te jure c’est des incapables !

A qui parle-t-elle ? A quelqu'un qui lui est supérieur peut-être, puisqu'elle accepte d'en recevoir des ordres. Cela dit, si ça se trouve, c'est simplement quelqu'un de confiance qu'elle écoute et dont elle suit les recommandations. Je reste dans le flou. Je note cependant sa volonté de chercher elle-même le meurtrier de Camille : cette information pourra peut-être m'être utile pour la manipuler...
En tout cas, même si je ne peux pas l'aborder maintenant, je ne peux pas non plus la laisser partir. J'attends qu'elle soit passée devant moi et, lorsqu'elle a le dos tourné, je range précipitamment mon livre et mon stabilo dans mon sac, puis je me lève et je la suis. Après quelques mètres, je me rends rapidement compte de sa destination : l'arrêt de bus du bout de la rue. Cela n'a rien pour me surprendre : je l'ai vue en descendre à l'aller. Mais cela n'arrange pas mes affaires. Il y a des gens qui attendent déjà. Je ne peux pas lui parler en présence de témoins, et encore moins la suivre dans le huis clos du bus. Non, je dois l'arrêter maintenant. Et commencer par trouver un moyen de faire cesser cette conversation téléphonique malvenue.
Dans l'urgence, je saisis la première idée qui me vient, même si elle n'est pas particulièrement subtile. Quand Roxane parle, comme n'importe qui, elle laisse échapper de minuscules particules de salive. Un liquide. J'en prends le contrôle, je fais voler la goutte ainsi formée jusqu'au trou du portable réservé au chargeur. Le liquide, atteignant les circuits électriques, provoque un faux contact qui éteint immédiatement l'appareil. Il n'est pas irrémédiablement endommagé : il se rallumera quand Roxane appuiera sur le bouton correspondant. Mais cette stratégie m'offre le temps nécessaire dont j'ai besoin pour parler avec elle avant qu'elle ne s'en aille.
Le seul problème est que son interlocuteur s'interrogera sûrement de la coupure soudaine de la communication. Avec un peu de chance, il croiera à un problème de réseau : cela arrive si souvent... J'espère simplement qu'il ne paniquera pas et ne donnera pas l'alerte. Mais c'est peu probable : Roxane était tranquillement en train de parler avant que je ne procède à ma manoeuvre, rien ne laissait croire qu'elle était en danger.
Ceci fait, je m'approche rapidement de Roxane et, avant qu'elle ne quitte le square où nous sommes encore relativement à l'abri des regards, je dis dans son dos :

- Bonjour, Roxane. Aurais-tu du temps pour me parler ?

J'essaie de me montrer polie. Je ne veux pas l'effrayer. Je veux sembler sympathique : après tout, il s'agit de la convaincre que c'est moi, Maryana, qui suis sa véritable alliée...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Dim 19 Oct - 18:04

Roxane marche vers l’arrêt de bus, d’un pas rapide et sec. Elle jette deux-trois coups d’oeil autour d’elle de temps à autre, pour s’assurer que les flics ne sont pas dans le coin. Les traiter d’incapables devant eux n’est probablement pas une bonne idée. Alors que Mary me répond, essayant de me calmer et de me raisonner, sa voix se coupe.

«Mary ? Mary ? T’es toujours là ?»

Je décolle le téléphone de mon oreille est appuie sur une touche pour rallumer l’écran, qui reste désespérément noir. Je peste contre l’appareil, et la technologie en général. Il est sans doute en panne de batterie, ça m’est déjà arrivé plusieurs fois. J’oublie à chaque fois de le mettre à charger. J’appuie quand même sur le bouton de démarrage de mon portable, sans beaucoup d’espoir, lorsqu’une voix vient me tirer de mes pensées. Une voix que j’ai déjà entendue, il y a un bon moment, et que je ne pensais pas ré-entendre un jour. Maryana.

Je relève brusquement la tête et me retourne pour vérifier son identité. Comment peut-elle oser se pointer ici, si proche du commissariat ? Si je me mets à hurler elle sera repérée aussitôt, et elle doit le savoir. Mes yeux se posent sur elle. Elle est presque méconnaissable, en jeune étudiante. Elle a pris ses précautions.

«Bonjour, Maryana. Ai-je au moins le choix ?»

On a vu plus agréable comme accueil. Mais je sais qui elle est, et de quoi elle est capable. Je ne sais pas ce qu’elle me veut, mais le fait qu’elle vienne à ma rencontre ne présage rien de bon. Je pensais qu’elle ne reviendrait pas, après mon refus de la dernière fois. Elle a tenté de me rallier à la cause des semi-démons. Sans succès, même elle a su jouer parfaitement sur la corde de ma haine envers les vampires. Je tiens trop à Mary, et c’est la seule chose qui m’a à l’époque retenue de faire le pas qui aurait tout changé. Et désormais, c’est toute une meute que je décevrai si je leur tournais le dos. Ma nomination officielle en tant que Jolfr devrait bientôt avoir lieu. Mais ça elle ne le sait pas forcément, et je n’irai pas le lui dire. En revanche, savoir ce qu’elle trame peut être utile.

Mon portable émet un son discret pour me demander de taper mon code PIN afin de terminer de le rallumer. Je m’exécute, sans regarder les touches. J’observe la semi-démone à l’air faussement innocent qui me fait face. L'idée qu'elle puisse être responsable de la panne de mon téléphone me traverse l'esprit, mais je connais son pouvoir. Le contrôle de l'eau. Comment pourrait-elle faire s'éteindre un téléphone ? Elle a beau avoir un père démoniaque, et être l'ennemi public numéro 1, elle n'a pas tous les pouvoirs.

« Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?»

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Jeu 23 Oct - 11:02

Roxane panique légèrement lorsque son téléphone s'éteint brusquement. Avec un petit sourire d'amusement, car je sais que je suis la seule à pouvoir l'entendre, je l'écoute appeler :

- Mary ? Mary ? T’es toujours là ?

Non, elle n'est plus là. Je l'ai coupée de toi, petite Roxane. C'est dans ma sphère que tu entres à présent. Tu entends ma voix et tu te retournes. Je sens que tu essayes de maîtriser ta voix, de te montrer forte et sans faille quand tu dis :

- Bonjour, Maryana. Ai-je au moins le choix ?

Mais au fond je sais que tu as peur. C'est l'effet que provoque ma présence, désormais, depuis que les médias m'ont déclarée ennemie publique numéro 1. Les gens connaissent mon pouvoir, ils savent que je n'hésite pas à m'en servir. Alors ils tremblent en me voyant, imaginant que je peux exploser à chaque instant et les réduire à l'état de cadavre. C'est vrai, mais seulement partiellement. Leur vie est en danger mais je ne suis pas irrationnelle. Je ne tue pas de manière totalement illogique, mais seulement pour servir les semi-démons. En l'occurence j'ai besoin de parler à Roxane, et elle ne risque rien tant qu'elle ne me contrarie pas et que je ne lui révèle pas trop d'informations.
Je suis tirée de ces réflexions lorsque j'entends le portable de Roxane se rallumer. J'avais espéré que la situation la perturbe suffisamment pour qu'elle oublie ce détail qui, s'il renforce sa sécurité, n'arrange pas mes affaires. Malheureusement, tant qu'elle n'approche pas sa bouche de l'appareil, je ne peux pas répéter ma manoeuvre de tout à l'heure : j'ai besoin d'eau, même si ce sont des parcelles infimes, pour agir. Cela dit, si elle tente d'appeler quelqu'un, je le verrai et j'agirai en conséquence. Cela dit, je surveille ses doigts : elle n'a pas besoin de parler pour envoyer des sms, et leurs conséquences seraient les mêmes. Pas pour elle, cela dit : si je remarque une telle manoeuvre de sa part, je serai probablement obligée de la tuer.
Pour le moment, comme je le vois en regardant l'écran que l'inclinaison me permet de voir, elle tape simplement son code PIN, et je ne peux pas l'en empêcher. Cela risquerait d'attirer encore plus sa méfiance. Je me concentre plutôt sur la nouvelle question qu'elle me pose :

- Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?

Je commence par répondre à la première de ses interrogations, afin de poser le cadre qui déterminera le ton que je veux donner à notre discussion :

- Au niveau du choix... Disons que je préférerais que tu acceptes de me parler.

Je ne lui nie pas directement son libre arbitre, mais je laisse planer une menace. A mots couverts : je veux lui faire comprendre que si je dois en arriver là, ce ne sera pas ma volonté, mais à cause d'elle seule. Je ne lui laisse cependant pas le temps de réfléchir à cela, et j'enchaîne directement en expliquant :

- Je voudrais reprendre une discussion que nous avons eu il y a quelques temps et qui a été malheureusement interrompue. Tu sais que je t'ai fait une proposition : je viens te dire qu'elle est toujours valable.

Là encore, je donne une grande place à l'implicite : je sais bien que Roxane se souvient comme moi de notre dernière entrevue, et de mes approches pour l'attirer dans mon camp. Cependant, un certain temps a passé depuis, et je ne veux pas l'effrayer en utilisant d'emblée des mots crus. J'essaie même de l'attirer en rajoutant :

- D'autant plus que dans la situation troublée où tu te trouves, ce que j'ai à t'offrir pourrait te paraître plus attirant.

Mon regard se tourne vers le commissariat, négligemment. Cette fois, l'implicite sert un autre but : masquer le fait que je n'ai pas d'argument tout prêt. J'espère que Roxane va mordre à l'hameçon et me dire tout de go ce qu'elle désire. A partir de là, je verrai ce que je peux faire, quitte à lui présenter des illusions. Adapter la manipulation en fonction de son interlocuteur, c'est une des règles de base de cet art...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Ven 24 Oct - 20:37

Roxane voit bien son regard glisser vers ses doigts qui tapent sur le clavier du téléphone. On dirait que la semi-démone n’est pas à l’aise avec le fait qu’elle ait ce téléphone avec elle. Il va pourtant falloir qu’elle se fasse une raison. Roxane ne l’éteindra pas pour ses beaux yeux. L’avoir allumé et à portée de la main est une sécurité pour la métamorphe. Même si elle ne prévoit pas de s’en servir pour le moment, on ne sait jamais.

La réponse est claire. Elle n’a le choix que tant qu’elle accepte. La métamorphe laisse échapper un très léger rire, laissant clairement comprendre à son interlocutrice ce qu’elle pense de ses manières. Tourner autour du pot ne l’amuse déjà pas d’habitude, mais avec la journée de merde qui vient de commencer, elle ne va pas le supporter longtemps. Heureusement ce n’est pas ce que Maryana fait. Elle a dû sentir que ce n’était pas une bonne méthode d’approche. Même si elle reste dans les sous-entendus, peut-être pour se protéger d’une oreille indiscrète, ses propos sont clairs pour Roxane.

« Alors comme ça tu as besoin de moi ? Qu’est-ce qui te fait penser que je serai plus disposée que lors de notre dernière conversation ?»


La semi-démone poursuit sans attendre. Elle a sans doute compris que Roxane n’avait pas de temps à perdre en détours. Elle ne relève pas son commentaire sur "sa situation". Elles savent toutes deux de quoi elle parle. Le meurtre de Camille et son implication ont été largement relayés par la presse. Est-ce donc pour ça que Maryana retente sa chance auprès d'elle ? La croit-elle perdue et perturbée par cette histoire ? Elle l'est, c'est certain, mais à un très faible niveau. Elle est plus énervée qu'autre chose par cette situation. Et ceux qui comptent pour elle la savent innocente. Ca lui suffit pour avoir les épaules droites et la tête haute.

« Je doute que ce que tu as à m’offrir suffise à me détourner du chemin que j’ai choisi de suivre la dernière fois. Mais je t’écoute. Aurais-tu augmenté la mise ? Je ne voudrai pas te laisser l’impression que je ne te donne pas ta chance. »

Allait-elle comprendre ce que la métamorphe cherchait à lui faire comprendre ? Elle n’envisageait pas un seul instant de trahir la meute en s’alliant aux semi-démons. Si l’idée l’avait attirée à l’époque où elle ne se sentait vraiment à sa place nulle part, ce n’était plus le cas aujourd’hui. Aujourd’hui elle avait, en plus d’une mère en la personne de Mary, une famille. Celle de la meute. Alexis comptait sur elle. Roxane savait qu’elle était un modèle pour l’adolescente. Elle ne la décevrait pas tant qu’elle le pourrait. Mais il pouvait être utile de feindre l’intérêt. Et dire tout de suite qu’elle était intéressée par la proposition ne fonctionnerait sans doute pas. Maryana était intelligente, en plus d’être puissante, et Roxane n’en doutait pas un seul instant. Elle se méfierait d’une victoire gagnée si facilement. Il fallait lui montrer du doute, de la méfiance, pour en apprendre plus sur ses plans.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Dim 26 Oct - 11:44

Roxane est sur ses gardes. Elle ne m'accueille pas à bras ouverts, elle me fait bien comprendre dans son attitude que je suis une ennemie. Mais elle ne me chasse pas. Elle me pose des questions. C'est un embryon de discussion, et tant qu'il existe, je pourrais l'utiliser. Elle me demande :

- Alors comme ça tu as besoin de moi ? Qu’est-ce qui te fait penser que je serai plus disposée que lors de notre dernière conversation ?

J'ai envie de répondre que le simple fait de me parler est un bon signe, mais je reste muette. Je ne veux pas que par provocation, elle réagisse en se murant dans le silence ou en tentant d'appeler des amis à elle. Elle poursuit :

- Je doute que ce que tu as à m’offrir suffise à me détourner du chemin que j’ai choisi de suivre la dernière fois. Mais je t’écoute. Aurais-tu augmenté la mise ? Je ne voudrai pas te laisser l’impression que je ne te donne pas ta chance.

Elle est paradoxale. D'un côté, explicitement, elle me fait savoir que la porte est fermée, que quoi qu'il arrive, elle ne me rejoindra pas. De l'autre, implicitement, en essayant de découvrir ce que j'ai à lui proposer, elle me fait savoir qu'il y a peut-être un petit espace entre le battant et le montant de cette porte qu'elle voudrait si close. Et moi, j'ai tendance à croire l'implicite. L'explicite, ce ne sont que les discours qu'elle sait qu'elle est censée dire. Ce que sa meute attend d'elle. Le comportement normal face à une ennemie. Mais en tant qu'individu, peut-être n'y adhère-t-elle pas totalement.
C'est le moment de faire une offre choc, une offre qu'elle ne pourra ni mépriser ni repousser d'un revers de main. La dernière fois, j'avais tenté de lui faire miroiter la possibilité d'un groupe où elle serait acceptée, en misant sur sa solitude. Cela avait été un échec, et je ne pense pas qu'il soit une bonne idée de réitérer cette stratégie. Non, il faut du neuf.
Malheureusement, je n'ai pas d'autre atout dans ma manche. Mais il me reste le bluff. Et je suis bonne à ce petit jeu. Je commence par lui faire comprendre qu'elle n'est pas aussi importante pour moi qu'elle semble le penser :

- Besoin de toi ? Pas absolument. J'apprécierais t'avoir à mes côtés, mais si tu refuses, j'ai bien d'autres alliés.

Il y a un relent de mon ancienne stratégie dans cette entrée en matière : j'essaie de lui faire comprendre que je l'apprécie en tant que personne et non comme pion. C'est faux, évidemment, mais elle n'a pas besoin de le savoir. Je pousse encore un peu cette approche en ajoutant :

- Et j'ose croire que tu m'apprécies aussi un peu, en tout cas assez pour écouter ce que j'ai à te dire.

C'est un peu risqué : son contact avec la meute l'a peut-être complètement montée contre moi. C'est pourquoi je ne lui laisse pas le temps de rétorquer quoi que ce soit et j'enchaîne immédiatement :

- Et pour répondre à ta question, oui, j'ai augmenté la mise. J'ai quelque chose de nouveau à te proposer.

Je suis consciente que je répète deux fois la même idée, sans savoir où je vais. Une idée me traverse subitement... Une illumination ? Je n'ai pas le choix, il me faut avancer quelque chose. J'ajoute donc :

- Il se trouve que nous autres semi-démons avons découvert des choses fort intéressantes sur le meurtre de Camille Fontayn.

Je ne précise pas plus pour le moment, parce que je mens totalement. Avant de poursuivre, j'ai donc besoin de voir la réaction de Roxane. Va-t-elle trembler, comme le ferait une coupable ? Dans ce cas, il me faudra plutôt user de la menace. Va-t-elle vouloir connaître l'identité de l'assassin ? Si oui, je jouerai plutôt d'illusions. Je n'ai rien à perdre de toute façon : si je m'en tiens à ce que j'ai vraiment, je n'ai aucune chance de succès...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Dim 26 Oct - 22:00

Les tentatives de Maryana pour faire croire à la rouquine qu’elle vient la voir non pas parce qu’elle a besoin d’elle mais parce qu’elle l’apprécie l’amusent. Cette garce est une manipulatrice née. Elle n’est sur Terre que pour y amener le chaos. Tout le monde le sait. C’est une semi-démone, le mal est inscrit dans son âme. Et pire que ça, elle est l’une de celles qui ont réunis les semi-démons, qui les ont unis dans le but de semer la mort autour d’eux. Roxane doute fortement qu’elle soit capable d’apprécier quelqu’un d’autre qu’elle-même. Même ses frères et soeurs, elle ne les apprécie sans doute pas autant qu’elle le prétend. Alors qu’aurait-elle à faire d’une métamorphe, si ce n’est pour la manipuler dans un but précis.

En revanche, une partie de sa phrase est intéressante. D’autres alliés. Est-ce que ce sont des métamorphes eux aussi ? Si Maryana s’adresse à elle, c’est sans doute pour sa nature de métamorphe, ou pour ses liens avec la Meute. Alors qui sont ces autres alliés potentiels ? Des métamorphes solitaires, d’autres membres de la meute ? Dans le premier cas, ce n’est pas vraiment un problème. Qu’elle manigance ce qu’elle veut tant qu’elle reste loin de Roxane et de la Meute. Mais dans le second cas, c’est plus embêtant. Si d’autres membres ont été approchés par la semi-démone, il est important de savoir qui, et quelle a été leur réaction. Roxane en parlera à Hayden et Mary lorsqu’elle aura un moment. Elle avait tu leur dernière rencontre. A cette époque elle n’était pas vraiment partie intégrante de la Meute, et comme cette rencontre s’était soldée par un refus de sa part, et n’avait pas été renouvelée, il n’y avait pas vraiment de raison de le mentionner. Mais les choses étaient à présent différentes.

« D’autres alliés ? »

Roxane sait qu’elle ne répondra pas, c’est plus une question rhétorique qu’une véritable demande d’informations. Néanmoins elle ne renoncera pas à en savoir plus, même si il faut y aller plus subtilement.

Elle ? Apprécier Maryana ? Pas vraiment. Mais elle n’a pas de raison de la détester de manière personnelle. Si c’était le cas elles ne seraient certainement pas là à discuter tranquillement. Roxane a la rancoeur tenace. Pour le moment, elle la laisse parler, en effet. Mais pas vraiment parce qu’elle l’apprécie. Plutôt parce qu’elle a beaucoup d’autres chats à fouetter, et qu’alerter les autorités de la présence de Maryana est d’une part dangereux, d’autre part chronophage. De toute façon elle n’a pas le temps de répondre, son interlocutrice au look d’étudiante continue déjà, lui faisant miroiter une nouvelle proposition plus alléchante que la dernière fois.

Et cette nouvelle proposition est étonnante. Ainsi elle compte jouer sur l’enquête en cours, et le meurtre de Camille encore inexpliqué. La métamorphe observe attentivement le visage de Maryana. Est-ce du bluff ? Après tout, elle aurait très bien pu écouter la conversation qu’a eu Roxane au téléphone, et sauter sur cette perche tendue inconsciemment par la renarde. Elle mourait en effet d’envie de mettre un terme à cette histoire, et de prouver son innocence en démasquant le coupable. Mais elle n’était pas prête à tout pour ça. En tous cas elle n’était certainement pas prête à mettre en péril la Meute. Et enfin rien ne lui certifiait que ce que lui faisait miroiter Maryana était basé sur des faits. Ca pouvait tout aussi bien être du bluff. Rien ne trahissait sur le visage de Maryana un coup de bluff.

« Intéressant, en effet. Si toutefois ce que tu dis est vrai...»

Essayer d’en savoir plus. D’en tirer plus de celle qui venait lui demander son aide. Si elle savait vraiment quelque chose, ça pouvait être intéressant pour Roxane. Et petit à petit, elle commençait à accepter l’idée de conclure un pacte avec le diable. Mais elle lirait toutes les lignes de ce contrat, et si l’une d’entre elles évoquaient la Meute, ou qu’elle voyait venir un coup bas qui se répercuterait sur cette dernière, elle ne signerait pas. La sécurité de la Meute restait prioritaire sur le reste. Roxane en la mettrait pas en péril. Et elle informerait les chefs de Meute de cette rencontre en temps et en heure.

« Que cherches-tu exactement en venant me trouver ? Cesse de tourner en rond, et sois franche.»

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Dim 26 Oct - 22:52

Roxane est rusée. Elle ne se laisse pas prendre aux pièges que je lui tends. L'instinct animal, peut-être. De ma tirade sur notre prétendue affection mutuelle, elle ne retient que trois mots qu'elle répète à haute voix, sous forme d'interrogation :

- D’autres alliés ?

Sans doute essaye-t-elle de me soutirer des informations sur l'état actuel du groupe des semi-démons... Cela dit, je parlais uniquement d'eux quand j'utilisais ces termes. Mais elle n'a pas besoin de le savoir : je me contente donc de hocher la tête. Je pourrais essayer de lui faire croire qu'elle n'est pas la première des siens à basculer dans mon camp, mais ce serait trop risqué : elle pourrait trop aisément le vérifier et se rendre compte de mon mensonge. Or, il est très important qu'elle ne me prenne pas en flagrant délit, afin de pouvoir continuer à bluffer à mon aise. Pour être efficace, il faut savoir s'arrêter.
En tout cas, elle a l'air de mordre à l'hameçon du meutre de Camille. Elle me répond :

- Intéressant, en effet. Si toutefois ce que tu dis est vrai...

Est-ce que le creux de mes paroles s'est vu sur mon visage ? Je ne pense pas. Cela fait bien longtemps que je m'entraîne à rester impassible. A geler l'eau en moi pour paraître de glace. Toutefois, tant qu'elle n'accroche pas franchement à ma proposition, le résultat est le même...
Mais je reviendrai à cela plus tard, car Roxane me pose une autre question, légèrement énervée :

- Que cherches-tu exactement en venant me trouver ? Cesse de tourner en rond, et sois franche.

Sur ce point au moins, je peux obéir à sa requête... Si j'emploie les mots qu'il faut, les mots qu'elle est capable d'entendre sans s'énerver. Et pour cette question précise, je les ai préparés à l'avance. C'est donc sans hésitation aucune et avec, je l'espère, un ton de sincérité que je réponds :

- Je cherche à tendre la main vers ton peuple. Ne compter que sur les semi-démons serait une impasse, j'en suis consciente. Alors je cherche des gens suffisamment ouverts d'esprit pour nous accepter. Je pense que tu pourrais en faire partie.

Je tais mes pensées profondes. Tendre la main, pour la tordre ensuite. Compter sur les semi-démons, pour dominer le monde. Ouverts d'esprit pour accepter le chemin du sang. J'assume mes choix, mais je sais que la plupart des gens les rejettent au premier abord. Il faut faire une longue route pour les comprendre, pour comprendre leur beauté. Moi-même, je suis passée par là, et j'ai la conviction que n'importe qui peut me suivre si je le guide...
Cela dit je ne mens pas totalement à Roxane. Je n'ai pas de haine particulière envers la Meute, pas plus qu'envers les simples humains en tout cas. Ce sont les vampires qui forment ma cible prioritaire. Eux, je les ai toujours détestés. Et avec leurs pouvoirs, ils sont en concurrence avec nous autres semi-démons. C'est seulement quand ils auront tous gagné une nuit définitive que je me préoccuperai de savoir si la Meute a le droit de vivre pour servir les démons ou doit disparaître. D'ici là, qu'ils fassent comme bon leur semblent, tant qu'ils ne contrarient pas mes plans. Et s'ils veulent m'aider, tant mieux.
Je suis consciente que je n'ai pas été très précise, et que cela peut pousser Roxane à se méfier. Aussi, j'ajoute :

- Je ne te demande pas grand-chose. Accueillir un semi-démon chez toi de temps en temps, partager quelques informations, discuter pour voir si nous pouvons nous allier en vue de buts communs.

Ce ne serait que le début, le doigt placé dans l'engrenage. Un jour un semi-démon avec qui elle se serait liée arriverait couvert de sang : aurait-elle le coeur de le mettre à la porte ? Et puis un jour elle serait mise dans une situation où tuer quelqu'un lui semblerait le choix le plus raisonnable. Je ne veux pas la débaucher du jour au lendemain, je sais que ces choses là prennent du temps. Je veux juste qu'elle fasse un premier pas : avec l'élan, les autres suivront...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Mer 29 Oct - 0:48

Tendre la main vers son peuple. Que de belles paroles, mielleuses et sucrées. Qu’elle la tende donc, tant qu’elle reste à distance. Les loups sont réputés dans les contes et les fables pour mordre la main tendue de l’homme qui cherche à le domestiquer. Et les lycans feraient sans doute la même chose. Tendre la main vers un loup n’est jamais une bonne idée, que ce loup soit à moitié homme n’y change rien. Mais la semi-démone l’apprendra sans doute un jour, à ses dépends. Roxane n’est pas une louve, mais une renarde. Et leur réputation dans ces mêmes fables n’est pas imméritée. Si elle sait qu’elle ne peut maîtriser celle qui lui fait face, elle sait aussi comment obtenir un maximum de la situation. Son instinct de survie ne lui a jusqu’ici jamais fait défaut. Elle saura détecter le danger avant qu’il ne soit trop tard. Est-elle trop sûre d’elle ? Impossible de le savoir pour le moment. Il faudra le découvrir.

Pour l’instant elle ne fait aucun commentaire. Elle écoute, et observe. Elle tente de démêler les dires de la Semi-démone des non-dits qu’elle dissimule sans doute entre les lignes. Elle attend que la bombe soit lâchée, et que Maryana révèle enfin la raison de cette prise de risque de sa part. Recontacter Roxane n’est pas une manoeuvre facile, surtout avec la médiatisation dont la rouquine souffre ces derniers temps. La brune dévoile doucement ce qu’elle est venu trouver auprès de Roxane, mais elle reste dans le flou. Roxane ne dit toujours rien. Elle attend. Elle ne s’engagera pas sur des non-dits, et la jeune femme qui lui fait face doit le savoir, puisqu’elle se décide enfin à jouer franc-jeu. La métamorphe est quelques instants choquée par ce qu’elle entend. Accueillir un semi-démon ? Pas grand-chose ? Est-ce qu’elle est devenue folle ? C’est impossible. Roxane ne peut pas faire venir un semi-démon sur le domaine des loups.

« Je ne peux accueillir personne chez moi.»

Elle a parlé sans réfléchir, par réflexe, et par instinct. Ce qu’elle demande est impossible. D’ailleurs elle se rend compte que son refus peut être interprété comme une absence de volonté de sa part. Ce n’est pas le cas. Ce n’est pas qu’elle ne veut pas, c’est qu’elle ne peut pas.

« Ce que tu me demandes est impossible, car je vis sur le domaine de la Meute. Aucune créature n’appartenant pas à la Meute ne peut y pénétrer. Encore moins y résider.»

Cependant... Si ce que veut Maryana n’est qu’un abri pour l’une de ces créatures, la Renarde en connaît un. Le QG des métamorphes. La petite cabane dont se servaient la communauté métamorphe avant de rejoindre la Meute. Elle doit être retournée à l’abandon désormais. Et seuls les métamorphes connaissent son existence.

« Mais j’ai peut-être quelque chose à te proposer qui pourrait te convenir. Je connais un lieu qui a servi par le passé de lieu de rendez-vous secret pour ceux de mon espèce. Il n’est désormais plus utilisé. Je peux le mettre à disposition d’un des tiens si c’est ce dont tu as besoin. Quant au fait de discuter, je ne t’ai jamais empêché de le faire. Je ne garantis pas de trouver un terrain d’entente entre nos espèces, mais je ne vois pas d’inconvénients à en discuter. »

Ce qui permettra à la métamorphe de tenir les chefs de meute informés des plans des Semi-démons. A eux reviendra le choix de se servir de ces informations pour montrer leur bonne volonté aux autorités humaines, ou de s’allier avec eux si la Meute y a un intérêt.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Ven 31 Oct - 10:28

Roxane réagit très vivement à mes dernières suggestions : elle aboie presque lorsqu'elle lâche :

- Je ne peux accueillir personne chez moi.

Puis elle explique :

- Ce que tu me demandes est impossible, car je vis sur le domaine de la Meute. Aucune créature n’appartenant pas à la Meute ne peut y pénétrer. Encore moins y résider.

Je me maudis pour ma bévue. J'ai voulu faire quelques propositions indifférentes et anodines, et j'en ai oublié que Roxane n'avait pas de chez elle, qu'elle vivait avec les siens... C'est une grosse erreur stratégique, car je l'ai braquée...
Cependant, même si, maintenant, elle y rechigne, j'espère que d'ici quelques temps, ce qu'elle dit impossible ne le sera plus à ses yeux. Qu'elle fera entrer des semi-démons dans Wolfheaven, quand le besoin s'en fera sentir. C'est bien trop tôt pour le lui demander, mais j'espère que nous en viendrons là un jour...
J'avais l'impression qu'elle était totalement rentrée dans sa coquille, et que j'allais devoir batailler pour l'en sortir à nouveau, mais pourtant, c'est elle qui trouve une proposition de compromis :

- Mais j’ai peut-être quelque chose à te proposer qui pourrait te convenir. Je connais un lieu qui a servi par le passé de lieu de rendez-vous secret pour ceux de mon espèce. Il n’est désormais plus utilisé. Je peux le mettre à disposition d’un des tiens si c’est ce dont tu as besoin. Quant au fait de discuter, je ne t’ai jamais empêché de le faire. Je ne garantis pas de trouver un terrain d’entente entre nos espèces, mais je ne vois pas d’inconvénients à en discuter.

Je hoche la tête. Ce n'est pas encore beaucoup, mais j'ai obtenu quelque chose. C'était le but de cette entrevue : faire faire un premier pas à Roxane. C'est déjà ça. Il ne faut pas que j'en demande plus. Je dois apparaître modérée, à l'encontre de ce que la télévision raconte, et de ce que je suis réellement, d'ailleurs.
Et puis, si l'endroit a servi de rendez-vous secret... On peut peut-être y trouver des indices oubliés, qui pourront nous informer... Le butin n'est donc pas si maigre.
Il y a toujours le risque qu'elle se serve de ce lieu qu'elle propose pour tendre un piège aux miens. Mais qu'elle ne croie pas que je ne suis pas méfiante. Cette planque ne sera pas utilisée pour des opérations importantes avant d'avoir la certitude absolue que Roxane ne nous trahira pas. En attendant, le lieu servira simplement d'intermédiaire entre elle et moi...
Je souris et je lui réponds :

- Oui, cela pourrait convenir. Où se trouve cet endroit ?

Il faut préparer le terrain de notre prochaine rencontre : je lui demande donc :

- Pourras-tu m'y conduire ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Sam 1 Nov - 17:00

Avant que Maryana ne réagisse à son refus, Roxane lui fait une nouvelle proposition. Utiliser l’ancien QG des métamorphes pour y accueillir un ou une semi-démone. Ca ne présente aucun danger, puisque plus personne n’y va. Les siens ont Wolfheaven désormais. Elle note mentalement d’en parler aux métamorphes de l’alliance qui ont refusé d’entrer dans la Meute. Il ne faudrait pas qu’ils y retournent et aient des ennuis avec un semi-démon qui s’y trouverait.

La semi-démone semble légèrement surprise de la proposition de Roxane. Elle ne s’attendait probablement pas à ce que la métamorphe ne lui propose quelque chose. Roxane se demande du coup si elle a bien fait. Elle a peut-être éveillé la méfiance de Maryana en voulant trop aller dans son sens. Il faut qu’elle soit un peu plus prudente. La semi-démone semble étudier la proposition, puis elle sourit à Roxane, et lui répond.

« Dans la forêt. C’est vraiment improbable que quelqu’un tombe dessus par hasard, c’est bien enfoncé dans les bois, et en dehors des chemins de randonnée balisés.»

Maryana lui demande si elle peut l’y conduire. Oui, elle pourrait. Mais ce n’est pas vraiment à côté. Et elle a déjà perdu assez de temps aujourd’hui avec ce rendez-vous au commissariat. La rouquine appuie sur le bouton de veille de son téléphone pour regarder l’heure.

« Pas aujourd’hui. J’ai déjà perdu assez de temps aujourd’hui. Mais je te montrerai une autre fois. As-tu un téléphone ? Ou un moyen par lequel je puisse te joindre ?»

Ce n’est pas une manoeuvre pour la piéger. Roxane sait qu’elle se cache. Son visage est partout, elle est recherchée. Elle connaît ça, un peu. Elle s’est cachée pendant longtemps. Lorsqu’elle s’est enfuie de l’orphelinat. Et l’enjeu était moindre dans son cas, comparé à ce qui attend Maryana si elle se fait prendre. Elle ne compte pas la dénoncer, en tous cas pas pour l’instant. Tant qu’elle n’est pas un véritable danger, ou que la dénoncer n’est pas intéressant. Mais il lui faut un moyen pour se contacter à l’avenir. Même si il ne s’agit que de papiers déposés dans un endroit secret. Si la semi-démone refuse de donner la moindre coordonnée, ça peut être une solution. Mais la métamorphe ne peut pas se contenter d’attendre que Maryana lui tombe dessus. Elle doit pouvoir la contacter également lorsqu’elle le souhaite.

HRP:
 

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Ven 7 Nov - 18:30

Roxane explique l'endroit où se trouve la cachette secrète qu'elle me propose :

- Dans la forêt. C’est vraiment improbable que quelqu’un tombe dessus par hasard, c’est bien enfoncé dans les bois, et en dehors des chemins de randonnée balisés.

Je hoche la tête poliment. L'offre n'est pas si intéressante : des maisons au coeur des grandes villes présentent de plus grandes perspectives d'utilisation. Mais elle n'est pas à dédaigner non plus : disposer d'un endroit caché peut toujours être utile pour faire ce qui ne peut pas être effectué au grand jour... Je pense notamment à mes rendez-vous avec Fanny : en plein Glasgow, je ne peux pas lui apprendre à manipuler d'importantes masses d'eau, alors que si cette cabane se trouve près d'un lac, nous pourrions nous entraîner sans avoir à faire des heures de route avant.
A la question de savoir si Roxane peut me conduire à ce lieu, elle me répond :

- Pas aujourd’hui. J’ai déjà perdu assez de temps aujourd’hui.

Cela, je m'en doute bien, et je n'ai pas non plus envie d'entreprendre une randonnée dans la forêt à cette heure... Roxane poursuit :

- Mais je te montrerai une autre fois. As-tu un téléphone ? Ou un moyen par lequel je puisse te joindre ?

Je me crispe légèrement. Donner mes coordonnées est devenu délicat depuis que je suis recherchée par la police. Fournir à une personne dont je ne suis pas entièrement sûre est extrêmement risqué : on traque si bien ces petits objets-là de nos jours... Et je n'ai pas encore confiance en Roxane. Lorsque je serai loin d'elle, elle pourra changer d'avis et me trahir. Alors non, même si ce serait très pratique, elle n'aura pas mon numéro.
Un mail, en revanche, présente moins de danger... Surtout quand on sait prendre les précautions qui s'imposent. En l'occurrence, utiliser une boîte mail jetable, difficile à pister. Je connais certains sites qui proposent ce service. Bien sûr, cela a un inconvénient : n'importe qui peut lire les mails envoyés s'il se connecte par hasard sur l'adresse éphémère. Mais ce que je souhaite échanger avec Roxane aura l'air anodin à n'importe qui : deux femmes qui se donnent rendez-vous pour une balade en forêt... J'annonce donc :

- C'est entendu. Tu peux me contacter par mail. balade-en-foret271107@yopmail.com.

"Balade en forêt", c'est la première idée qui m'est venue en fonction du contexte. La suite de chiffres rend improbable sa découverte au hasard. Elle n'est pas aléatoire. Je n'ai pas donné une date de naissance, mais une date de mort. Celle de Jessica. Elle s'est imposée, comme cela. Les souvenirs reviennent si vite...
Mais je les chasse. Ils sont ma faiblesse, et je veux être forte. Je reprends le fil de ma discussion avec Roxane :

- Tu m'enverras un message afin que je sache quelle est ton adresse.

Lui laisser l'initiative de notre prochain contact est un moyen de tester son engagement : va-t-elle être pressée, va-t-elle rechigner ? Dans le pire des cas, je pourrais toujours l'attendre un jour devant le commissariat d'Edimbourg, comme aujourd'hui, afin de lui rappeler sa promesse. Elle n'est pas encore dépêtrée du réseau des soupçons autour de la mort de Camille Fontayn...
Je n'ai plus rien qui me retienne ici : j'ai obtenu ce que je veux. Pas la peine de m'éterniser si près du QG de la PES. Je déclare donc à Roxane :

- Je crois que nous en avons fini. Bon retour à Wolfheaven.

Et sans plus de cérémonies, je lui tourne le dos avant de m'enfoncer dans les rues d'Edimbourg, de disparaître de sa vue. Mais de son esprit ? J'espère bien que non...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   Lun 17 Nov - 18:58

Le malaise et l’hésitation de Maryana se voient. Elle n’a pas envie de donner ses coordonnées, ce qui se comprend d’ailleurs très bien. Roxane commence à envisager d’autres solutions pour qu’elles puissent communiquer. Lui donner rendez-vous peut-être. Dans une semaine. Ca leur laisserait le temps de réfléchir à cette rencontre et aux conséquences. Mais la rouquine n’a finalement même pas besoin de ça, Maryana finit par lui lâcher une adresse mail. Une adresse mail très imagée d’ailleurs.

Roxane enregistre l’adresse mail sous le nom de contact : Maria lycée. Prénom modifié. Et si quelqu’un regarde son répertoire, ils penseront que c’est une amie de lycée d’Alexis, ou une de ses propres amies de lycée, si c’est quelqu’un qui ignore son absence de scolarité. Elle se créera une adresse mail exprès pour communiquer avec elle lorsqu’elle serait rentrée à Wolfheaven. Comme ça si ça ne tourne pas comme prévu, elle pourra couper les communications avec elle plus facilement.

« C’est noté.»

Roxane répond à Maryana qui prend congé. Elle la regarde s’éloigner, quand une vibration dans sa main la sort de ses pensées. Elle regarde l’écran. Mary. C’est vrai que la communication a coupé tout à l’heure. Elle décroche, et se remet à marcher en direction de l’arrêt de bus.

« Oui Mary ? Je suis désolée, mon portable a coupé. J’ai un truc à te raconter, mais je t’en parlerai plus tard, rien d’urgent, et je n’ai pas envie de t’en parler au téléphone. Je vais monter dans le bus là. On se rappelle plus tard, OK ? Bisous!»

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pense à moi... [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Pense à moi... [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Commissariat et QG de la Brigade PES
-
Sauter vers: