AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Jeu 2 Oct - 10:40

-Est ce réellement prudent ?

L'inquiétude me submerge par vagues délicieusement fébrile. Brave Jérémiah, délicat Jérémiah, pathétique Jérémiah. L'azur n'a de cesse de fixer les traits que l'écran me dévoile. L'éclat sombre d'un sourire s'éveille sur mes lèvres, une lueur d'intérêt, un amusement certain.

"Il suffit Jérémiah."

La froideur cristallise l'air, il ne peut abattre le mur de glace que j'érige en quelques mots, il le sait. La douleur s'affiche le temps d'un souffle au coeur de ses iris sombre et mon sourire s'agrandit. Consciente que je suis à jamais des tortures que j'inflige par trop d'ignorance. Qu'importe, il ne me quittera jamais. Mon prénom dort aux limites de sa conscience, surgissant dans l'univers chimérique de ses nuits avec la subtilité et la dangerosité d'un poison.

"Fais le entrer."

J'entends son âme soupirer sa souffrance mais rien ne lui attirera de nouveau mes regards alors que je glisse suavement vers mon bureau. Atre de chaleur et de cauchemar, respirant la noblesse moderne de ce qui fait ce monde. Le haut fauteuil dérrière mon bureau ne sera pourtant pas ma destination, mes pas me portent vers le coin salon, extravagance sans doute. L'ombre diffuse qui y règne acceuille dans ses bras langoureux, une étrange étreinte, ni bonne, ni mauvaise. Une chaleur absente comme un souvenir perdu.

"Voulez vous boire quelque chose Monsieur Personne ?"

Le rire est maitre de ma voix alors même que j'ai entendu la douce musique de la porte, que mon dos se présente comme un flanc ouvert qui ne l'est jamais réellement. Il est des questions qui auront des réponses en temps et en heure, pour l'heure amusons nous avec un amusement désinvolte du chemin parcouru.


[hj : désolée, j'ai du faire des fautes plus grosses que moi mais j'ai le cerval en compost xD ]
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Dim 5 Oct - 19:26

[HJ dis moi si ça te vas, si j'ai pas dit des conneries]


Préparer l'avenir, ce futur incertain et aux mortels ressorts. Voilà ma tâche, moi le tueur de la Reine, sa main noire, son homme de main. Je m'attèle à cette dernière mission avec acharnement ; je ne partirais pas de ce monde sans me battre, sans faire la différence. Elle m'avait permis d'acquérir cette certitude depuis longtemps maintenant, des années. Depuis ma renaissance, de Ses mains. Krystel avait fait de moi son outil, et je m'étais donné corps et âme à cette nouvelle tâche. La servir au mieux de mes compétences et de mes capacités. J'avais aussi fait le point sur ce que j'étais de manière très récente ; j'avais compris que j'avais d'autres compétences que celle de tuer. Si la politique continuer de m'échapper dans ses grandes largeurs, je saisissais ses implications, sa logistique. Pendant la guerre, j'avais aidé les vampires de l'Empire à asseoir leur domination, j'avais organisé une division de volontaires humains. Tout construit seul, de A à Z, usant de l'argent, de l'influence et des complicités disponibles au sein de la hiérarchie vampirique, et en utilisant le ressort de mes anciens supérieurs dans l'armée fédérale russe, ce qui datait d'une autre vie. Equipement, entraînement, organisation et logistique, commandement stratégique et tactique. J'avais tout assumé. Et maintenant, je transmettais le flambeau au nouveau général des armées royales, un homme qui avait vu son content de guerre mais qui était un vampire, qui combattait dans le passé avec des guerriers du passé. Moi, j'avais des compétences pour le présent, et pour l'avenir, même si celui ci se ferait sûrement sans moi. Il y avait une ombre au tableau, une incertitude. Krystel était persuadée que la loyauté de son général lui était acquise ; j'avais conscience via notre lien psychique qu'il y avait eu quelque chose entre eux, une aventure sans doute. Mais c'était mon travail, ma vocation, de tout remettre en doute, de m'attendre à l'imprévu. Je n'y parvenais pas toujours, mais j'avais des ressources. Et j'avais découvert quelque chose. Une personne, que j'avais déjà rencontré. Une personne du passé du général, avec qui il était lié, d'une manière ou d'une autre. En ces temps de complots, de trahisons et de conflits, je devais questionner ce lien. Et occuper toutes les parties ; les maintenir dans le circuit.


J'avais pris les renseignements, mis Erin sur le coup. Et me rendais chez elle en personne.


On vient m'ouvrir. Décidément, ces vampires attachés à leurs anciennes manières de vivre...Je m'avance à la suite du laquais. Armé, la précaution l'impose. Prêt à tout, et déterminé. Sur le qui vive, que j'épouse comme une seconde peau, une personnalité à part entière. Lorsque j'arrive dans son bureau, la vampire m'accueille de dos, me demandant si je veux boire quelque chose, m'appelant « monsieur Personne ». Je souris. Elle prend cela pour une plaisanterie, mais elle a compris la nécessité de ma nature, même si elle le prend comme une plaisanterie.



| Si vous avez un bon whisky à me proposer... Mrs Van Heland. |


Quand je me renseigne sur quelqu'un, j'essaie de bien le faire.


| Ravi de voir que ma visite semble autant vous réjouir. Je ne pensais pas vous avoir fait si forte impression lors de notre première rencontre. |
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Mar 7 Oct - 15:14

"Scylla..."

Le prénom glisse sur la langue, s'échoue sur mes lèvres et meurt dans un soupir oublié. Ma bouche se courbe, indélicat petit trait joueur qui pare un instant mon visage. Entre mes doigts, se balance doucement la lueur ambrée, délicate note d'or sombre, d'une boisson qui naquit sur ces terres. Le gout est oublié depuis bien longtemps, mais le parfum, embaume jusqu'au plus profond des sens. Le verre flotte dans l'air, entre langueur et détermination, porté par la pulpe froide de l'immortelle que je suis.

Il passera de main en main, c'est ainsi. Je suis quelqu'un qui erre sans cesse, posant les lueurs irisées de ses yeux sur les étrangetés, les horreurs, les beautés envoûtantes et morbides du monde mais il n'en reste pas moins un art de vivre apprit au prix de milliers d'efforts. D'un cachot de pierre aux teintures veloutés d'un palais d'or. Et puis la cascade chaude de mon rire accompagne mes pas tandis que je prends place face a ses regards.

"Étonnamment j'aurais cru ne pouvoir en dire autant...De fade serais je devenue intéressante à vos yeux au point de me chercher ?"

L'éclat bleuté s'amuse a danser lentement sur la mer mouvante de mes iris. je ne suis guère flattée, il n'y a aucune raison n'est ce pas ? Encore cette saveur de poudre, de danger qui l'entoure sans cesse. Il est vrai, je n'ai pas oublié mais la malédiction veut que je n'oublie jamais. Me noyer dans une tempête de sang, d'atroce chair déchiré n'est qu'un miroir déformé, un semblant de paix qui se brise en un souffle. Puis viennent les serres bénies qui lacèrent tant et tant qu'à la fin, il ne reste plus rien...Mes yeux se troublent, la lumière vacille un instant, laissant apparaître la noirceur d'un autre temps puis le vide. Le néant.

"J'en serais presque flattée. Je vous accorde cette longueur d'avance, elle m'amuse."

L'azur s'affine jusqu'a n'être rien de plus qu'un trait mouvant, peinant a exister par lui même dans la mer charbonneuse de mes cils.

"Mais ce n'est pas ma compagnie que vous recherchez n'est ce pas ? Il me semble vous avoir entendu prononcer votre jugement me concernant...Alors dites moi, monsieur Personne, que venez vous chercher exactement ?"

La bête s'agite un peu, pourlèche d'une langue joueuse les rebords dentelés, marqués d'une âme qui vacille puis soupire en s'endormant, rêvant sans doute de carnage et de massacre. Un étrange duel sans cesse renouvelé, sans cesse recréer. Juste apaisé par Lui. Paradoxe amère et douloureux mais si savoureux a endurer.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Mar 7 Oct - 16:50

La vampire me précise son prénom, que je connais déjà. L'homme mis sur le coup a beaucoup ri en me l'annonçant, au vu de ce qu'il avait pu trouver sur le compte de la nocturne rouge. C'est à dire pas grand chose. Un truc en rapport avec un personnage historique, d'un lointain passé... Je n'avais pas l'éducation qui me permette de comprendre ce qu'il y avait de si amusant à ce prénom. Chez moi, cela n'éveillait que le sentiment de danger, comme lorsque j'étais en sa présence. Je ne baisse jamais ma garde en présence de vampires, pas même en celle de ceux qui me sont le plus proches. La belle se retourne et je reconnais instantanément ce rire qui est le sien, ce même rire qu'ont les gens convaincus d'une bonne blague qu'ils sont les seuls à connaître. Si cela a échappé à la nocturne lors de notre première rencontre, je ne suis pas très porté sur la plaisanterie. Cela ne m'empêche pas, quand je vois une ouverture, d'en faire mon outil, mon alliée. Il est même des fois où je me compromets de manière bien plus échevelée voire physique, pour parvenir à mes fins. Je ne pense pas que cela m'aiderait, avec une vampire comme celle que j'ai sous les yeux. Visiblement, elle s'amuse encore beaucoup de la situation... Je souris à mon tour.


| Oh, ce n'est pas vous qui êtes intéressante. Ce sont vos relations. |


Je lui laissais déjà entendre que je savais qu'elle était liée à De Valombre, même si je ne savais rien de leur lien. Et donc, de l'amener à saisir le sens véritable de ma visite ici, ce soir. Peut être le général lui avait il parlé de moi ? J'allais en découvrir plus, je le savais. Je me doutais déjà qu'il devait y avoir une longue histoire de sexe entre eux. Les vieux vampires sont du bois à passer leur temps à profiter des menus plaisirs terrestres avec leurs congénères, tous ceux que j'ai rencontré sont de cet acabit. Ils couchent tous les uns avec les autres. Pour être honnête, je connais beaucoup d'humains qui sont également ainsi. Je suis ferme, direct.


| Non, ce n'est pas votre compagnie que je recherche. Je suis venu ici pour parler du Général De Valombre, que je crois, vous connaissez. Est ce exact? |


Test. Que me répondra t'elle, et comment?

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Mar 7 Oct - 18:13

Ainsi il en était. Aucun étonnement ne vint se poser sur le visage que je lui opposais. La courbe de ma nuque se plia quelque peu et l'azur s'étreignit de rire silencieux. Tout n'était qu'affaire de pouvoir, d'influence. Ce qui plaçait cet homme au dessus du commun des mortels. Qu'il était amusant de constater ce fait. Danger ? Oui, bien sûr, je le sentais s'évanouir dans l'air, ramper sur le sol, émaner de chacun de ses mots.

"C'est exact."

Mutine, je souris. Ne dévoilant qu'a peine l'éclat de l'ivoire qui nimbait mes crocs.

Je ne suis guère naïve, encore moins dans les jeux qu'il me présente. Et le silence se fait. Juste l'atroce course du temps qui s'écoule lentement sous mon regard rieur. La patience est une vertu de Dieu. Ce dieu impie qui exsude d'égoïsme. Je le laisserais ahaner, cela serait hilarant. Je pourrais sans doute m’abîmer dans la profondeur qu'était ma haine ou mon amour pour son précieux général, il est vrai. Je pourrais m'élever, maîtresse amoureuse et haïe. Lui avouer une adoration malsaine et douloureuse, confesser le pouvoir qui demeure, fanfaronner d'un ver sulfureux au creux d'une pomme empoisonnée...

Mais nul mouvement ne viendra briser ma douce langueur. Les mots me sont faciles, le silence l'est encore plus. Il est venu, qu'importe ce qu'il veut, il lui faudra me prouver sa dignité a mes réponses. Peut être seront elles vérité, peut être seront elles mensonges, je lui laisserais le luxe d'un choix que lui seul fera. je pourrais l'abreuver de palabres superficielles, d'une histoire banale et terriblement ennuyeuse. je pourrais être une amante éconduite ou présente, frivole et légère. Je pourrais lui renvoyer tant de masques et de reflets...Symbole sans doute d'un respect qu'il inspire, même à moi qui ne suis que tromperie et terreur si je le veux. Il n'aura que cette affirmation. Comme lui, une flèche tirée avec précision, amusement certain. Mais il ne saurait être reconnaissant d'une telle franchise n'est ce pas ? Sans doute lirais je l'agacement dans ses prunelles sombres. Peut être...Qui sait ? Il reste d'une surprenante fraîcheur. Dédaigneux, méprisant mais je n'ai cure de ces sentiments, ils sont natures humaines lorsque je ne le suis plus.

Je ne suis guère outrée, je ne m'enveloppe pas dans une cape d'arrogance ni de dignité outrée. En vérité ils sont rares ces êtres capables de m'arracher une colère sournoise, une haine farouche et lui, son Général en fait partit. Mais le muet prendra place dans un souffle ténu.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 16:14

Scylla Van Heland est une incongruité, elle est une vampire isolée et énigmatique, qui se joue des gens autant que du destin. Je ne sais pas ce qu'elle va me répondre, mais je n'anticipe pas. D'une manière ou d'une autre, j'obtiens toujours les informations que je souhaite. Dans les limites que m'imposent mes objectifs. Parce que j'ai bien conscience que je ne peux pas la malmener, et que j'ai un certain nombre de limites à ne pas franchir si je ne veux m'aliéner De Valombre. En sus de ça, le jeu n'en vaut absolument pas la chandelle. Van Heland me confirme entretenir des liens avec le général de l'Armée Royale. Et elle s'arrête là, souriant. Me poussant à me dévoiler plus encore, à montrer mes cartes. La vampire veut savoir où je veux en venir. Elle inverse les rôles, dans ce jeu devenant bien incommode pour nous deux. Je souris à mon tour. Alors, c'est comme ça ? Je prends le verre devant moi, et goûte ce liquide ambré dont jadis je n'arrivais jamais à me passer plus de quelques heures. Je ne la quitte pas des yeux.


| J'ai du mal à comprendre comment vous êtes toujours en vie. Puissante, vous devez l'être plus encore que vous ne le paraissez. |


Mon visage se fait plus grave, plus sérieux.


| Vous comptez sur moi pour égayer votre soirée. Soit. Mais jouerez vous avec l'existence du général ? Toutes les informations qui me manqueront peuvent être autant de sources de danger. Pour lui. Pour nous. |


Je bois à nouveau.


| Votre décision? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 20:07

"Je ne suis qu'une Garde."

L'étincelle de mes iris se noie d'ombre. Oui, je ne suis que cela et je ne serais que cela a ses yeux. Le secret sera conservé car ainsi est ma volonté. La sienne ne sera pas assez puissante pour me briser, il s'en doute, il le sait. Oh, il pourrait se déchainer, user d'une force qu'il me cache, tout comme je lui cache la mienne. Mais il n'en fait rien. Quel honneur, ais je presque envie de répliquer. Pourtant, je me tais et j'attends, car c'est ce que j'ai voulu. Je ne me peux me dédire. Je regarde ses traits encore et toujours. ils ne changent jamais, une mer qui ne vacille et surtout pas devant moi. Un paysage vieillit mais déterminé. C'est fascinant d'une certaine façon, dangereux. Et il tente une feinte...Maladroite. Inutile. Je vis pour Lui mais, ironiquement, je ne suis guère affectée par ces mots. Je sais qui est mon infant. je le connais bien trop pour son propre bien, beaucoup trop. Le danger sera lui ou moi.

"Ah..Certes, vous m'amusez, monsieur Personne, mais je ne vous sous estime guère. Venir me débusquer jusqu'ici, inquiet des répercutions d'une relation somme toute banale est une preuve assez flagrante que de Personne, vous n'avez que le nom. Serais je assez idiote pour vous compter quantité négligeable ? Non."

Le coeur bat au rythme de sa respiration, c'est une musique sourde, presque apaisante. Un magnifique contrôle que j'admire, une étendue de glace dénuée de ride, d'ondulations quelconque. Un paysage que l'on pourrait penser ennuyant mais qui ne l'ai pas. Car on se demande, sous cette croute, ce drap glacé, ce qui dort...Mes lipes s'incurvent lentement tandis que disparait l'azur sous le voile de mes cils.

"Vous semblez n'avoir que peu confiance en votre Général...L'avez vous interrogé à mon sujet ?"

un rire amusé traverse l'air devenu plus lourd, comme plombé de pensées tues et pourtant hurlantes a ceux qui savent écouter.

"Je suppose que non. Soit. Ce qui nous lie pourrait s'apparenter a une vieille amitié. Amants éphémères et amis centenaires. Rien de bien palpitant n'est ce pas ? Je ne m'intéresse pas a ses affaires politiques et il ne me confie aucun secret, si là est votre crainte. C'est un investisseur avisé et bien souvent nos conversations tournent autour des affaires économiques...Après tout, je lui dois une partit de ma fortune. Me reprochez vous d'aimer sa compagnie ou...Pensez vous que la mienne ne soit...dangereuse pour lui ?"

Amusement dissimulé sous une question naviguant avec force sur la rivière aiguë de mes iris. Le mensonge s'habille de vérité lorsqu'il glisse entre mes lèvres. Amante, je l'ai été, haïe, je le suis encore. Je suis celle par qui il est né et les chaines qui nous relient ne sont pas tranchées et ne le seront pas si ma volonté ou mon désir s'y oppose. Oui, je pourrais détruire l'édifice construit depuis des siècles et laisser naître l'ambition, l'arrogance d'une bête affamée. Je pourrais plonger le monde vampire dans un chaos étrange et langoureux...Mais ce secret dort au creux de mon âme, entre les pattes atroces d'une faim avide et cruelle.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Mar 14 Oct - 20:44

Je n'avais pas le temps pour me lancer dans un jeu de piste complexe, je n'en avais pas non plus l'envie d'ailleurs. Tout ce que je voulais, c'était découvrir la vérité, savoir tout ce qu'il y avait à connaître de la vie de De Valombre, tout ce qui pouvait prêter à confusion voire carrément à du danger. Van Heland me dit qu'elle n'est qu'une garde. Oui, comme tout vampire elle fait partie de la Garde Royale, l'armée de la Reine. La levée de vampires. Pour la majorité, de simples conscrits, qui n'ont que leurs capacités physiques à apporter au combat. Le simple poids du nombre et de la force brute. L'ancienneté amène à de profondes disparités entre les valeurs combattantes de tel ou tel vampire. Mais la majorité n'avait pas fait du combat armé la priorité numéro un ni la vocation numéro un d'une existence qui pourrait être par trop raccourcie par telle volonté. Van Heland ne crachait peut être pas sur le combat. Mais elle n'était pas une professionnelle de la guerre. Comme nombre de vieux vampires, elle devait se contenter de croquer la vie à pleine bouchée sanglante. La plupart d'entre eux n'avaient plus beaucoup d'idéaux, sans parler de valeurs morales. Je ne réponds même pas, n'entrant pas plus avant dans son petit jeu. J'écoute ses conclusions. Inquiet ? Ce n'était pas le bon mot ; j'étais parfaitement calme. Suspicieux serait sans doute un terme plus approprié. Mais elle a compris que je n'étais pas un simple envoyé, même si c'était ma qualité première, mon statut le plus important. Elle a compris que je n'ai pas évoqué son existence avec le général, et elle se doute probablement pourquoi. Pas par appréhension du mensonge, ou de la brusquerie. Parce que je voulais la vérité nue.


Je l'écoute. Histoire banale pour de vieux vampires, et je n'y vois pas de mensonge. L'explication la plus simple est souvent la meilleure. Mais elle est souvent incomplète.



| Je ne vous reproche rien. Les affaires d'état ne s'intéressent pas aux histoires de coucherie, ni d'amitié. Sauf en certaines périodes troublées, et la nôtre l'est assurémment. |


Je sais que je ne peux pas manoeuvrer Van Heland comme une section d'infanterie. Je bois à nouveau, lui donnant le tempo du reste de la conversation.


| La Reine Rouge consolide son emprise sur votre espèce, et cela passe par un chef des armées compétents. Et loyal. Ce n'est certainement pas à quelqu'un de votre qualité et de votre expérience que j'apprendrais que la loyauté s'achète. Par la naissance, par l'honneur, par l'argent ou par le sexe. Tout le monde use de ces artifices. |


Je repose le verre, savourant le goût fort et âcre d'un whisky de qualité.


| J'ai toute la confiance que ma position me permet d'avoir, envers le général De Valombre. Mais devant les épreuves qui attendent l'Ordre Vampirique, j'ai besoin de savoir votre influence exacte sur lui. Et si vous avez connaissance d'autres choses qui peuvent diriger son action, en dehors bien sûr de sa dévotion envers la Reine Rouge. Je viens pour votre vérité. Pas la sienne. Parce que vous n'êtes pas qu'une amie, n'est ce pas ? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Mer 15 Oct - 9:28

L'homme est perspicace. Son raisonnement ne souffre d'aucune hésitation et bien que tâtonnant, il se dirige avec fermeté. Qualité ou défaut ? Je ne saurais dire avec précision. Les limbes qui m'entoure brouillent le reflet qui émane de moi, ainsi que je l'ai toujours voulu. Une étrange mais indéniable manœuvre, un labyrinthe créé pour perdre et aimer peut être. L'iris ne dévoile aucune espèce de songe. Ni agacement, ni dérangement, une étincelle rieuse et indifférente sans doute alors même que mes rêves s'entrechoquent de pensées disparates. Il m'offre un océan plat et lisse, carapace sans doute d'un tumulte bien plus profond. Je le devine facilement, tout comme il perçoit sans réellement savoir ce qui le titille du bout de l'esprit, ce que je peux ou pourrais être. Les conversations sont toujours de sombres valses d'alcôve.

Mon index dessine des arabesques pensives sur l'accoudoir de velours, une caresse presque langoureuse, presque amoureuse. Il l’interprétera comme il le désire et se trompera sans doute mais en vérité, quelle importance ? Il veut des réponses que je ne peux lui offrir et si je le faisais, quelle décision prendrait il ? La curiosité m'englobe de son manteau tentateur mais mes lèvres restent scellées. Il est une promesse qui se doit de survivre.

"Epreuves a même de faire peur à la Reine me semble-t-il, si elle ressent le besoin d’asseoir son autorité."

J'ai entendu les rumeurs mais le mensonge se cache bien souvent au coeur de ses mots chuchotés et murmurés. Je ne plonge pas dans leur piège mais les écoutes car le mensonge nait toujours d'une vérité que l'on veut cacher. Je ne le sais que trop bien d'ailleurs.

"Cela dit, vous connaissez bien mal votre Général pour le penser influençable. Il n'y a guère que la Reine pour infléchir ses décisions, qu'est ce qui vous fait penser que je possède ce même pouvoir ? Ce qui serait amusant, je vous l'accorde mais je n'y aurais aucun intérêt. Je ne m'attache que rarement, monsieur Personne, or, j'apprécie Nicolas et il me déplairait de le décevoir, cet homme attache un grand respect à cette loyauté que vous évoquez si bien."

Et loyale, je le suis, reste a savoir envers qui, mais comme d'aucun, je me laisserais voguer sur les liens de la normalité et d'un mensonge bien trop flagrant pour être ignoré. La loyauté n'est qu'un prétexte pour beaucoup, une façon de grignoter avec des crocs hypocrites ce pouvoir dont ils rêvent tous. Mais moi, mes cauchemars dorment ailleurs. Le pouvoir change, il n'appartient a personne, il navigue selon sa propre volonté et rien ni personne ne peut infléchir sa volonté. C'est presque un murmure ténu qui s'échappe de mes lèvres esquissant un sourire teinté de raillerie :

"Vous me prêtez un trop grand pouvoir, monsieur Personne, c'est flatteur mais las, inexistant. Dans tous les cas, je vous félicite, la paranoïa est une qualité indispensable lorsque l'on erre parmi nous."
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Jeu 16 Oct - 21:11

Bien sûr qu'elle ne pouvait pas être une amie. Plus le temps passait et plus ma vision de l'amitié s'était transformée. Ou cela restait quelque chose qui m'était inaccessible, ou bien j'avais raison dans mon sempiternel cynisme. L'amitié n'est que le masque de vertu dont se parent ceux qui ont besoin les uns des autres. Ce que je partageais avec Erin ressemblait peut être le plus à ce que l'on entendait par amitié. Conscience et réciprocité. Mais nous parlions fort peu. Et désormais, nous étions devenus intimes. L'amitié désintéressée était pourtant là, quelque part. Nous ne partagions guère plus que cette proximité, cette façon que nous avions d'être semblables à chaque instant du jour ou de la nuit. Peu importe. Les vampires n'ont pas d'amis. Leur définition de l'amitié est plus proche du passe temps ou de la relation de bénéfices que d'autres choses. Leur proximité se juge à l'aune du plaisir partagé, bien qu'éphémère. La seule forme de loyauté que connait l'espèce vampirique est verticale, envers son créateur ou sa progéniture. Et l'histoire de l'espèce fourmillait d'exemples où cette loyauté n'était que factice. Freyja Swayne avait vendu toute sa lignée par instinct de survie. Augustus exterminait les siens par le haut. Peu importe. Au final, il n'y a que la mort. Krystel était la seule à pouvoir changer ça. Si elle doit mourir, et m'emporter avec elle, recommencera le chaos de leur existence avant que le pouvoir royal ne s'impose. Je souris, quand la vampire estime que la Reine a peur. Elle a raison. Krystel est terrifiée. Mais ni par la perspective d'une mort prochaine, ni par celle de la trahison. La mort de son fils l'a affectée, et la perspective de celle de ses filles l'affecte autant ; tout comme la perte de son héritage.


| Sa Majesté n'a pas peur de ceux qu'elle nomme à son Conseil. Mon travail, mon unique vocation, est de faire en sorte qu'elle n'ai justement à ne pas s'en inquiéter. |


Je ne sais pas ce que Van Heland sait de la situation actuelle. Je ne sais pas non plus si De Valombre et elle ont partagé sur le sujet.


| Effectivement, je le connais très mal. Je n'ai pas le temps d'apprendre à mieux le connaître ; je n'ai pas l'éternité devant moi. Je jauge les gens qui sont dignes d'intérêt en les rencontrant, ce que j'ai fait. Mais en approchant leur entourage. Et il semblerait que vous soyez quasiment le seul dont le général bénéficie. |


Mon sourire s'accentue.


| Je vous prête le pouvoir que je sens chez vous. Vous êtes influente, vous êtes puissante et ancienne. Infiniment moins que la Reine Rouge, mais beaucoup plus que certains nocturnes rouge que je côtoie. Si ne pas vous sous estimer est pour vous de la paranoïa, je plaide coupable. |


Je reprends une gorgée, savourant le goût puissant.


| Etes vous celle qui a crée De Valombre, ou est ce de lui que vous êtes issue? |


Comme je l'ai dit, toute proximité chez les vampires, plus encore chez les anciens, vient de la lignée.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Ven 17 Oct - 15:17

L'azur frémit puis se fixe. Une pierre d'horizon qui affronte sans faillir les ténèbres qu'il m'oppose.

"Vraiment ? Ce sont pourtant eux les plus a même de faire vaciller ses fondations..."

Je devine sans réellement savoir. Ma bouche se ferme avec une délicatesse étrange. Il est bien plus que ce qu'il veut laisser paraitre. Chaque mot me le hurle, me le cri, comme un chant strident qui martèle ma conscience.

"Serez vous assez fort ?"

La ligne de mes lèvres danse doucement et se fige en un sourire amusé, presque moqueur mais terriblement carnassier. Le pouvoir est un aphrodisiaque, une drogue destructrice, un parfum addictif qui noit l'esprit et le coeur. J'y ai gouté, je l'ai savouré, je l'ai haïs autant que je l'ai aimé. Mais cette fragrance est infidèle, traitresse. Mais le sujet glisse, par volonté ou choix, il change et touche jusqu'au fond même de ce que je suis, de ce que je peux être...Imprudent humain...Que je décide digne de respect, car il faut de la volonté pour venir jusqu'a moi en sachant ce qu'il devine. Cela le tuera un jour.

"Qu'en penserait il ? N'y verrait il pas une preuve de défiance de votre part ? De la part d'un homme qui s'érige en protecteur d'une reine qu'il soutient ? C'est une manoeuvre délicate ne trouvez vous pas ?"

Je pourrais en tisser une toile de trahison, murmurer aux oreilles l'impensable. Son nom, je l'ignore mais son visage est gravé. Reconnaissable certainement. Etre éphémère et mortel si proche de la reine. Cela serait amusant, qui sait quelle pièce je jouerais la prochaine fois.

"Je ne saurais dire si je suis son seul..entourage...Le temps n'a que peu d'importance pour nous autre mais il est un fait réel qu'Edimbourg est notre première rencontre depuis prêt de 4 siècles. Je suis certes agée et suffisamment puissante pour avoir atteint cet âge mais pas au point de faire plier l'esprit d'un homme somme toute trop droit a mon grand regret."

La nuque ploie doucement, reflet involontaire d'une souffrance sans nom et qui n'aura aucune signification pour le néophyte qui se dresse devant moi. je serais une amoureuse déconfite, une maitresse abandonnée, je serais la facilité d'un raisonnement presque trop martial et qui se laisse dévoiler au grès des palabres. Néanmoins, la question me choque, me heurte et l'étincelle furieuse de mes iris en est témoin. Question profonde et intime si il en est pour nous. Car l'immortalité n'est pas un cadeau dénué de sagesse ou d'attachement. Prémice de passion ou de rage. Dans l'heure, la bête voudrait sa gorge offerte et piaffe d'impatience...Mais la lueur meurt aussi vite qu'elle est née. Courte gloire d'une colère légitime.

"Ah...Vous ne savez y mettre les formes monsieur Personne. Si votre connaissance de la Nuit est si profonde..."

Et encore ce rire, silencieux mais éclatant sur mes traits, j'y ajoute un soupçon de nostalgie, d'envie. Un mensonge saupoudrant une vérité.

"J'aurais aimé le façonner, je ne le nierais pas. Mais ce n'est pas le cas. Quand a votre deuxième supposition...Elle est hilarante car grossière, vous savez parfaitement que je suis plus âgée que lui, votre instinct vous le dicte, n'ais je pas raison ? Je suis issue de Rociel et, croyez le ou non, jamais je ne pérenniserais son enseignement."
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Ven 17 Oct - 18:31

Je sais que je touche quelque chose, une vérité, je peux presque la sentir au bout de mes doigts. Je ne sais pas si cette vérité est celle que j'attendais, celle que je propose et questionne. Au fond, peu importe. Il y a malgré tout quelque chose de fondamental, que sous tend ma question. Je me demande si la vampire va se laisser prendre au piège, mais j'en doute. Je ne parle avec elle que pour la seconde fois et pas depuis très longtemps, mais je sens qu'elle est intelligente et coutumière des intrigues. Elle a eu des siècles pour se perfectionner à cet art cher au cœur des vampires. Et bien sûr, je ne suis pas de taille à me mesurer à elle dans ce domaine. Mais je fais malgré tout preuve d'autant de ruses de langage dont je suis capable handicapé qui plus est par le fait que ce n'est pas ma langue maternelle, l'objet du jour. La vampire fait en tous cas preuve d'une remarquable acuité à la politique vampirique.


| Bien entendu, le danger vient souvent de la même direction. Assez fort ? L'avenir le dira, j'imagine. |


Je n'étais jamais qu'un maillon, même dans le conflit rapide et sans pitié qui s'annonçait. J'étais en quelque sorte un auxiliaire à action unique. Je n'avais qu'une chance, une seule, de préserver la monarchie à mon niveau. Cette chance, j'essayais de lui donner le plus de poids possible. D'où ma présence ici, par ailleurs. Van Heland s'amuse de la situation, et ne voit probablement en moi qu'un singe, un domestique dont les gesticulations ne sont que les prémices d'un désastre. Elle a peut être raison. Sur un point en tous cas. Je suis bien un domestique, et je sais où est ma place. Je maintenais mon sourire, alors qu'elle essayait de me tester à son tour.


| Je pense qu'il comprendrait la démarche, et qu'il serait assez d'accord sur le fond comme sur la forme. S'il ne l'était pas, c'est peut être bien parce que j'aurai raison de redouter quelque chose... N'est ce pas? |


Nulle manœuvre n'est délicate quand il s'agit de garantir le trône de ma Reine. De cela plus que d'autre chose, j'avais conscience. La vampire me confirme qu'elle est âgée et que leur proximité n'est pas ce qu'elle souhaiterait. Il doit y avoir au moins une part de vérité là dedans. Je contate ne pas laisser de marbre mon interlocutrice quand je l'interroge sur son lien avec De Valombre, instillant l'idée qu'elle pourrait être sa créatrice. Elle se reprend, malgré tout, mais je ne sais pas si elle a compris quelle hypothèse me faisait le plus adhérer que l'autre...


| Soit. Vous ne l'avez pas crée. Mais votre lien remonte à loin, j'en suis certain. C'est tout ce que j'avais besoin de savoir... votre vérité. |


Je termine mon verre ; bien entendu que je n'accorde que peu de crédit à tout ce qu'elle a pu me dire ; je sens quantité de mensonges et surtout d'omissions là dessous, mais je ne peux braquer le général en malmenant ou torturant celle qui est probablement sa maîtresse. Je devais donc partir du principe qu'elle exerçait une forme d'influence sur lui, mais qu'il conserverait son libre arbitre en cas de coup dur. Difficile de se contenter de ce genre d'information incomplète et imparfaite...


| Auriez vous autre chose à me faire avaler, sur votre relation avec le général, ou avons nous fait le tour de la question ? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Ven 21 Nov - 15:16

Doute-t-il ? A-t-il dans le coeur ce frémissement ?

Mes yeux le crutent mais n'y lise qu'une tranquille assurance. L'assurance de la connaissance d'un avenir encore a jouer. C'est bien étrange et fascinant. Je ne peux que lui accorder un certain respect, une larme d'admiration sans doute. Qu'importe en vérité, les hommes ne sont qu'éphémères lumières éteintent sous des doigts toujours plus puissants. Le jeu des ombres s'envenime chaque nuit plus profondément. Les pions se déplacent, se heurtent. Je le sais, je ne suis guère aveugle.

Il devine sans dire un mot, se perd dans les conjonctures fantômatiques que je jette a son visage dans un rire muet. Il se fera son jugement. Ainsi en sera-t-il n'est ce pas ? L'illusion du mensonge ne demeure jamais, mais le silence lui, s'étend sur l'infini. Je ne mens pas. Je ne dis pas la vérité. Je navigue sur cette frontière si aléatoire qu'elle en devient dangereuse. Il tatonne, effleure, je fais de même. C'est un tango bien étrange et subtil malgré le manque évident de cette qualité chez mon invité. Néanmoins, je ne peux nier une certaine justesse dans ce qu'il dit et j'en ris doucement.

"Je le pense aussi."

Nicolas...Une lumière aussi sombre que la nuit elle même. Le bouclier que j'appose sur notre lien demeure et nuls mots ou paroles ne sauraient le fendiller. Cet homme face a moi l'a compris depuis longtemps. Il sait qu'il ne percera aucun mystère. Il frôle mais ne sait. Je le garde a dessein dans ce flou. La vérité...Il provoque un rire presque langoureux. Oui, là sera votre seule vérité a vous. La mienne est habillée de mensonge plus épais que les ténèbres. L'arc délicat d'un sourcil se hausse avec un amusement sans fin :

"Avaler ? Quelle étrange façon de parler. Je vous ai dit ce que j'avais a dire, monsieur Personne. Il n'appartient qu'a vous d'en faire ce que vous voulez. Jeremiah vous raccompagnera."

Dans l'iris bleutée de glace valse une flamme sombre qu'on ne peut interpréter, qu'on ne peut comprendre. Un halo venimeux de vérité bien trop dangereuse pour être évoquée. L'ignorance est la plus sûre des cachettes, n'est ce pas ? Ma main volte un instant, désignant la porte mais je ne peux le laisser sans un dernier souffle :

"Au revoir monsieur Personne, je gage que nous nous reverrons."

La bouche s'incurve, séduisante sirène d'ombre avant que le silence ne regagne son trône, la solitude en compagne.




[RP TERMINE]
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 18
Coups du Destin: 0
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Messages : 402
Membre du mois : 4
Je crédite ! : (c) Stilkstocking (c) Créateur de votre signature
Localisation : Edimbourg
Caractère : Nébuleuse - Imprévisible - Stratège - Passionnée - Refléchie - Sournoise - Loyale
Il arrive que des crocs se referment sur une gorge adorée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   Jeu 27 Nov - 19:31

[HJ toujours un plaisir de rp avec toi et de mater tes décolletés]


La conclusion était imprécise mais inéluctable. Jamais inutile, loin de là. J'avais appris. Les silences comme les mots ont leur poids, leur valeur. Je dois garder à l'esprit ce que je sais, et comment je le sais. Je me tais et j'apprends, je réfléchis et je conceptualise tout ce que j'ai en main. Scylla m'a beaucoup moins éclairé sur les choses que je suis venu discuter avec elle, mais beaucoup plus que d'autres. Elle est troublante, mais pas tant que cela une fois passé par dessus le vernis de manipulation et d'évitement dans son discours. Krystel n'était pas forcément aussi bonne pour cacher son jeu, et elle en avait conscience. Plutôt que de tenter de masquer ses cartes, elle les exposait, mais non sans les avoir grimées avant en atouts, en forces que l'on est obligé de prendre en compte, en forces que l'on est obligé de suspecter, de flairer. Elle sème le doute par l'évidente, en avançant des choses qu'elle devrait taire, en mentant de manière éhontée et très vite, il est impossible de démêler le vrai du faux. Chacun sa technique. La mienne est hybride, flexible, adaptable. Je fais ce qu'il faut, comme toujours. Même si je dois y voir ma propre perte. Je pensais avoir raison dans ce que je pensais à propos de De Valombre. Je pouvais me tromper, mais cela importait peu dans l'immédiat ; je préférais avant tout me focaliser sur ce que j'avais déduit. Mes plans tenaient toujours compte d'un facteur risque, étroitement lié à mon sentiment de n'avoir jamais été infaillible. La belle continue de s'amuser de la situation, et je n'ai vocation ni à la contenter ni à la brusquer. Je soutiens son regard, fantôme de sourire sur les lèvres.


| Comme à l'usage, Mrs Van Heland. Comme à l'usage... |


Je me lève quand elle me congédie avec politesse. J'efface les restes de sourire sur mon visage, pour m'apprêter à sortir.


| Il ne faut gager de rien, sinon de la loyauté. C'est la seule chose qu'il nous reste. Bonsoir, madame. |


Et je prends mon congés.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un plaisir étrange pour un murmure sourd| [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modèle pour présenter un livre
» 2- Les vampires pour les nuls
» Quel plaisir de se revoir... Ou pas [Livre 1 - Terminé]
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: District of the Sleep
-
Sauter vers: