AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 22 Juil - 21:51

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Je me concentrais sur mon téléphone et faisais mon possible pour ne pas entendre ce que tentait de m’expliquer Hayden. Non ce n’était pas poli mais je n’avais pas envie de me disputer une nouvelle fois avec lui. Je répondais des ‘‘Oui’’ ‘‘Ah bon ?’’ ‘‘Je savais pas’’ pour donner l’illusion de suivre ce qu’il me disait. Cependant, même en n’étant pas concentrée je ne passais pas à côté du fait qu’il devait partir et me laisser toute seule chez lui. Le « Quoi ? » qui s’échappa de mes lèvres fut beaucoup plus agressif que je ne l’aurais voulu mais je n’y pouvais rien. J’étais sur les nerfs et cela venait du fait que je me sentais coupable de ne pas culpabiliser. Non ! Je n’avais aucun remord à propos de la veille mais cela ne m’empêchait pas de faire une crise à mon loup.
Je me levais d’un bond du lit, me fichant complètement d’être nue et horriblement menue face à l’homme qui me faisait face.



- L’Ulfric a dit cela, l’Ulfric veut ceci… J’en ai marre d’entendre parler de lui ! Ton Ulfric n’est pas Dieu. Non ! Et puis t’en parle tellement que j’ai l’impression d’être en couple avec lui et toute la meute aussi. Meute que je n’aie pas voulu rejoindre je te le rappelle !


Tout en m’énervant j’avais enfilé mes vêtements et je récupérais ma veste alors que j’entendais vaguement Hayden me dire qu’il n’en aurait pas pour longtemps. *Mais oui ! Et moi je suis la reine d’Angleterre…* Je lui jetais un regard noir et filais en prenant soin de claquer la porte. Et dire que nous étions en train de parler de notre couple, notre avenir ! C’était important comme conversation, de mon point de vue ça l’était. Mais Monsieur avait décidé de remettre ça à plus tard pour rejoindre son Ô Grand Ulfric. Les larmes aux yeux je marchais sans savoir où j’allais, sans me rendre compte que je n’avais ni mon écharpe, ni mon bonnet et que la neige fondait sur mes cheveux. Ce ne fut qu’au bout de plusieurs longues minutes que je me souvins que je n’avais pas ma voiture…
Je me stoppais en me rendant compte de ça ! J’avais complètement oublié qu’il était venu me chercher lui. Je soupirais, et pleurais de rage, de tristesse, de tout ce mélange d’émotions. Je rejoignais alors une rue plus animée dans l’espoir de trouver un taxi. Je fus ravie de voir que la chance me souriait et je hélais le chauffeur qui m’ignora royalement.



- Hé ! Mais arrêtez-vous, criais-je à l’attention du gars tandis que je balançais une de mes bottines contre sa voiture. Connard d’écossais ! maugréais-je tandis que ma chaussure atterrissait aux pieds d’un homme.


Sans réfléchir je prenais la direction de l’individu et tentant de rester digne ce qui n’était pas des plus simples. Il était en effet assez peu pratique de marcher avec une chaussure en moins, surtout lorsque cette dernière avait un talon de neuf centimètres. Et puis la neige était en train de me frigorifier !
Cependant, en arrivant à moins d’un mètre de l’homme je me figeais. Ce n’était que maintenant que je reconnaissais le vampire. Rapidement, je séchais les restes de mes larmes et m’adressais à lui comme si de rien n’était. Du moins si cela pouvait être possible puisque je ne ressemblais à rien avec mes cheveux trempés et qu’il me manquait une chaussure.



- Monsieur Guillemaud, bonsoir ! dis-je en tentant de ne pas trop trembler ou claquer des dents. Je ne savais pas les chauffeurs de taxi écossais étaient si… *cons* impolis ! ajoutais-je après avoir jeté un bref coup d’œil à ma chaussure à ses pieds.


 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Sam 26 Juil - 5:29


Ce soir j’avais marché à travers la ville sans m’arrêter sur qui que ce soit, perdu dans mes pensées. Ma condition n’était pas si terrible en soi mais afin de ne pas perdre pied d’ennui il me fallait d’ors et déjà me trouver de nouveaux objectifs. Ma destitution m’avait décidé quant à mon avenir : Krystel ayant refusé ma loyauté, n’y voyant que du fayottage, tant pis pour elle. Je restais loyal à mon serment ordonné par Augustus mais je ne m’épuiserai désormais plus à prouver mon engagement. A présent simple soldat de la Garde Royale, je profitais de ma liberté.

L’une des pensées qui passa par mon esprit fut Augustus. Il avait disparu lors de son affrontement avec le démon Caïn et était à présent mort. Mais quelque part au fond de moi j’espérais qu’il saurait vaincre la mort, lui qui avait vaincu l’astre diurne. Il était notre Roi, notre Souverain et mon premier Maître. S’il revenait un jour il serait temps pour moi de décider pour de bon qui bénéficiait de mon allégeance, de lui ou de sa femme. En réalité j’avais déjà répondu à cette question par le passé, car elle avait surgi dans ma tête le lendemain de ma nomination en tant que maître vampire. Qui devais-je suivre si jamais il y avait une scission ? Augustus m’avait ordonné de prêter un serment de double allégeance, à Lui et à la Reine. Mais de ce fait je m’étais interrogé quant à savoir qui je devrais suivre si un jour mes Maîtres venaient à s’affronter. Et déjà à ce moment-ci j’avais choisis.

C’est alors qu’une bottine vola devant mes yeux avant de s’échouer à mes pieds, me tirant de mes réflexions silencieuses mais nombreuses. Levant la tête mon regard se posa sur un visage familier, que son parfum si particulier acheva d’identifier. Dafné, la délicieuse métamorphe.


Et encore, vous n’avez jamais été en France. lui dis-je en affichant un léger sourire amusé avant de la saluer. Bonsoir Dafné. lui dis-je avant de me baisser et de ramasser sa chaussure mouillée.

Vous risquez d’attraper la mort si vous restez les pieds mouillées, si vous le souhaitez je vous propose un thé chaud chez moi. dis-je en souriant à mon trait d’humour. Elle pouvait attraper la mort de bien des façons, surtout en présence d’un vampire qui connaissait sa véritable nature.

Laissez-moi vous porter jusqu’à ma demeure Dafné, cela vous évitera de prendre froid davantage et d’être plus rapidement au chaud. Vous pourrez même vous servir de ma salle de bain si vous souhaitez vous réchauffer et vous sécher. Je dois même avoir quelques vêtements féminins de côté si vous désirer vous changer. finis-je de lui dire avant de replacer une mèche de cheveux mouillés derrière l’une de ses oreilles d’un geste doux.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mer 30 Juil - 17:54

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



J'étais complètement paumée et à présent seule ma vie professionnelle était stable ! Enfin, c'était le cas si on mettait de côté ce qui s'était passé avec mon client la veille. Côté vie sentimentale c'était en train de devenir un bordel sans nom à cause de la prise de pouvoir d'un putain de loup qui voulait du changement. Cet Ulfric était vraiment trop con en plus d'être imbu de sa personne et c'était à cause de lui si je me retrouvais à la rue en cet instant même ! *Quelle mauvaise foi !* Je secouais la tête et restais sur mon idée première à savoir de tout mettre sur le dos de l'Ulfric. Et puis c'était bien à son sujet que je m'étais engueuler avec Hayden et que j'avais choisi de partir de chez lui alors que la nuit était tombée.
Le pire était de constater que le sort s'acharnait contre moi et que même ces débiles de chauffeurs de taxi semblaient vouloir me pourrir la vie. Ils avaient trop de fric qu'ils refusaient de s'arrêter ou quoi ?! Voilà pourquoi je me retrouvais avec une chaussure en moins... Parce que je l'avais balancé contre la voiture d'un de ces cons. Par contre je ne m'étais pas attendu à ce que ma bottine atterrisse devant quelqu'un que je connaissais. J'étais persuadée d'avoir rougi en reconnaissant Julien mais je pourrais faire passer cela sur le froid extérieur.

Je souris au vampire en l'entendant faire sa réflexion sur les taxis parisiens. Effectivement je ne connaissais pas le comportement des chauffeurs de la capitale française mais je connaissais le pays. J'avais eu l'occasion de m'y rendre lorsque j'étais enfant
.


- J'ai eu l'occasion de me rendre à Paris mais j'étais petite et nous n'avons pas fait appel aux taxis, répondis-je amusée.


Bah oui quoi ! Ma mère était française et j'étais fière de l'être en partie. Ce pays regorgeait de mille et une merveilles dans des domaines très divers. Cependant, je ne pris pas le temps de raconter cela au vampire puisqu'il s'adressa de nouveau à moi pour me dire que je risquais de tomber malade si je restais ainsi. J’acquiesçais d'une signe de tête tout en pensant que je pouvais également attraper la mort en me rendant chez lui ! Mais il ne m'avait rien fait la dernière fois et je ne voyais pas pourquoi il agirait autrement aujourd'hui.
Avant même que je ne puisse répondre il précisa son invitation et je ne vis aucune raison de refuser. Après tout j'étais frigorifiée et je n'avais pas envie de tomber malade. Avec Elecktra nous étions en train de mettre des projets en place et rester alitée ne faisait pas parti de nos plans. Avec un léger sourire je récupérais ma bottine que j'enfilais avant de reporter mon attention sur le nocturne.



- Si cela ne vous dérange pas je veux bien boire un thé... et éventuellement me sécher. J'en profiterais pour contacter une agence de taxi digne de ce nom, ajoutais-je pour lui faire comprendre que je n'allais pas l'importuner bien longtemps.


J’acceptais donc qu'il m'amène chez lui et je dois avouer que le trajet fut très rapide. Rapide au point que je ne puisse me rendre compte de la longueur du trajet.


 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 5 Aoû - 16:45


Les paroles de la jolie métamorphe me firent sourire lorsqu’elle parla de la France, non pas par ses mots mais plutôt par l’image qu’elle renvoyait en l’instant. Elle ferait un casse-croûte fort plaisant quand bien même je n’étais pas censé me nourrir à la gorge d’un humain, mais à présent ce n’était justement pas l’un d’entre eux que j’avais face à moi, du moins pas réellement.

Je me permets donc… lui dis-je en m’avançant vers elle après qu’elle eut accepté mon invitation. Nous aurions pu marcher jusqu’à ma demeure qui n’était en définitive pas si loin mais lui faire profiter d’une promenade vampirique serait plus divertissant pour moi et plus rapide pour elle. Je la pris donc dans mes bras comme un mariée avec sa belle et la seconde d’après je courais à pleine vitesse en la serrant contre mon corps pour la protéger des caprices de la météo. Ainsi nous fûmes chez moi en à peine une minute, et la seconde suivante ma porte se refermait derrière nous et la jeune femme se retrouvait debout dans l’entrée de ma maison.

Avant de vous offrir un thé chaud laissez-moi vous montrer l’une de mes salles de bain. lui dis-je en l’invitant à me suivre à l’étage du bâtiment. Quand bien même ma salle de bain du rez-de-chaussée était bien confortable pour tout un chacun, je décidais de lui permettre d’utiliser celle de l’étage plus spacieuse qui, bien que moderne, n’était pas outrageusement luxueuse.

Prenez le temps de vous réchauffer à loisir, lorsque vous en aurez terminé vous n’aurez qu’à entrer dans cette chambre, dis-je en désignant la pièce en face de la salle de bain. et vous servir dans le dressing. Pendant ce temps je vais faire chauffer de l’eau. lui dis-je en esquissant un léger sourire avant de la laisser. Lorsque je parvins au palier de l’escalier, à quelques pas d’elle, je me stoppai une seconde en l’observant un instant puis descendis à l’étage inférieur.

Arrivé en bas je marchai jusqu’à ma cuisine ouverte et pris dans les placards ce qu’il fallait pour préparer un thé digne de ce nom. Depuis sa dernière visite j’avais effectué quelques achats malgré mes changements de statut. C’est ainsi que je mis l’eau à chauffer dans une théière en métal et que j’ouvris l’un de mes placards pour en sortir tout une panoplie de thés différents, en sachet ou en vrac avec quelques boules à thé différentes. Je mis le tout sur un plateau et le posai sur la table basse de mon salon, tendant l’oreille pour suivre les faits et gestes de la métamorphe. Je pouvais entendre ses pas sur le sol de l’étage, le bruissement de ses vêtements tomber au sol puis l’eau couler, faisant naître un nouveau sourire sur mes lèvres.

Dafné avait tout ce qu’un homme pouvait souhaiter chez une… partenaire, et plus encore ce qui en faisait un met de choix pour un vampire. Et nous devions être moins de cinq vampires à savoir pourquoi.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Sam 23 Aoû - 0:07

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Jamais je n’aurais imaginé tomber sur Julien en cette soirée ! Mais quoi de plus normal puisque j’aurais du la passer auprès de Hayden s’il n’avait pas décidé de rejoindre son grand chef. Je me fichais qu’il n’en ait pas pour longtemps, nous devions passer la soirée rien que tout les deux sans que l’un d’entre nous s’éclipse à un moment ou un autre. C’est sûrement pour cela que j’avais dit oui de façon si spontanée au vampire suite à son invitation. Et puis j’avais froid !
Je murmurais tout de même murmuré un
« Oui » timide lorsqu’il me disait qu’il se permettait de me conduire chez lui. Je me retrouvais dans ses bras plus vite qu’il ne fallait pour le dire et la vitesse à laquelle il me conduisait à sa demeure était impressionnante ! Je posais mon visage contre le torse de Julien pour diminuer l’impact du vent glacial mais tout ceci fut de très courte durée puisqu’il ne fallut qu’une minute ou deux pour que je me retrouve dans l’entrée de la demeure du vampire. Je lui offris un léger sourire de remerciement alors qu’il m’expliquait qu’il allait me conduire à l’une de ses salles de bains.


- Merci, c’est vraiment gentil de votre part, dis-je en le suivant légèrement intimidée.


La salle de bains était à l’étage et ce ne fut qu’en suivant Julien que ma discussion à son sujet avec Elecktra me revint à l’esprit. Le simple fait d’y repenser m’angoissa ! La description que mon amie m’avait faite du vampire n’était pas glorieuse. Pourtant il se comportait très bien avec moi ! Et puis s’il y avait le moindre problème je pourrais prévenir la rouquine… Je pensais même à lui envoyer un sms une fois seule mais je me rendis compte que j’avais laissé mon sac et ma veste détrempée dans l’entrée. *Au pire je me transformerais…*
En arrivant à destination j’entendis parfaitement les paroles du vampire mais je ne répondis pas de suite. La salle de bains était immense et aurait aisément occupé une bonne partie de mon appartement. Je souris malgré mon angoisse avant de répondre…



- On pourrait rester des heures dans ce genre de salles de bains ! Mais je ne me le permettrais pas… Et une fois encore merci.


Dès qu’il fut sorti je verrouillais la porte et quittais mes vêtements trempés pour me glisser sous une douche bien chaude histoire de me réchauffer. Je prenais soin de ne pas trop trainer ! Lorsque j’eu fini, je séchais mes cheveux et j’enfilais mes sous-vêtements que je dissimulais grâce à un peignoir de satin. Je me dirigeais ensuite rapidement vers le dressing que le vampire m’avait indiqué un peu plus tôt et je retenais une exclamation en l’ouvrant. Tout le linge s’y trouvant était sublime et de marque que je ne pourrais jamais m’offrir. Mon attention se porta sur une robe mi-longue de couleur prune. Je retournais à la salle de bains et j’enfilais le vêtement que je trouvais magnifique. Je ne trainais cependant pas à m’admirer et retournais rejoindre mon hôte.
Pieds nus je redescendais au rez-de-chaussée, remarquais que mon sac n’était plus à même le sol de l’entrée et je rejoignais Julien qui finissait de préparer le thé. Je n’allais pas m’asseoir et me dirigeais côté cuisine.



- Il faudrait que je tente de réserver un taxi avant qu’il ne soit trop tard, dis-je avec un sourire en replaçant une mèche de cheveux gênante.

La robe:
 

 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 26 Aoû - 21:55


J’avais donc suivi ses faits et gestes de mon ouïe tout en lui préparant sa boisson préférée, du moins celle qu’elle avait semblait-il appréciée la dernière fois, pour en terminer la préparation un peu avant qu’elle ne descende. Profitant qu’il restait quelques instants avant qu’elle n’arrive je me dirigeai vers l’entrée pour ramasser sa veste et son sac au sol pour les accrocher au porte-manteau près de la porte, jetant un rapide coup d’œil dans son sac – allumant son téléphone pour tomber sur la photo d’un homme sur l’écran verrouillé avant de le replonger doucement dans le bagage à main – puis de retourner dans la cuisine devant le thé l’air de rien.

Ne vous ennuyez pas avec cela, je vous ferai appeler un chauffeur lorsque vous souhaiterez partir Dafné. lui dis-je en l’invitant d’un geste de la main à prendre place dans un des fauteuils – ou du canapé – de mon salon avant de porter le plateau avec le nécessaire à thé jusqu’à la table basse devant elle.

Toujours amatrice de thé ? lui demandai-je en souriant avant de prendre place face à elle dans un des autres sièges confortables.

Que vous est-il donc arrivé pour que vous soyez dans une si mauvaise situation jusqu’à ce que je croise votre route Dafné ? Si vous avez quelques soucis en ce moment, je peux peut-être vous apporter mon aide ?

Je ne savais pas ce que j’attendais de ma rencontre avec cette femme, pour autant j’appréciais sa présence. N’était-ce là qu’un sentiment d’apaisement en présence d’un animal de compagnie ou la présence d’une femme ? Aucune idée car nous n’étions pas proches elle et moi, aussi pour le moment je n’avais aucun projet précis pour elle. J’aimerais pouvoir m’abreuver à son coup, d’autant plus vu ma condition. Seulement elle ne se laisserait pas faire et l’y forcer n’était pas prudent du tout actuellement aussi allai-je continuer à réfréner mes appétits la concernant et me contenter de converser.

Excellant choix que cette robe Dafné, elle vous vous sied à merveille, vous pourrez la garder car à moi en revanche elle n’irait pas le moins du monde. lui dis-je en esquissant un sourire rieur alors qu’une idée me vint à l’esprit. Et si je lui demandais de se transformer devant moi, avec l’assurance que je ne lui ferais rien d’autre que l’observer. Cela serait inédit pour moi et j’étais curieux de voir un changeur à l’œuvre.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mer 27 Aoû - 17:01

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



J'aurais adoré pouvoir me prélasser dans l'immense baignoire de la luxueuse salle de bains mais cela n'aurait pas été poli et c'était donc à regret que j'avais pris soin de ne pas traîner pour me doucher et m'habiller d'une robe qui n'était pas à moi. Elle était vraiment sublime mais devait être du genre hors de prix... du moins au delà de mes moyens même si je ne m'habillais pas au rabais non plus. Une fois habillée je vérifiais une dernière fois mon reflet dans le miroir. J'aimais être présentable et cela valait en toutes circonstances ! Lorsque ce fut chose faite je rejoignais le vampire pour lui dire que j'allais appelé pour réserver un taxi. Cette information sous-entendait une question qui était de savoir où était mon sac.
Cependant, je souris à Julien lorsqu'il m'annonça qu'il ferait appel à un chauffeur lorsque je voudrais partir. Je le fixais et avais du mal à croire qu'il ait pu se comporter de manière si odieuse avec Elecktra et son petit-ami.



- Je vous en remercie, dis-je en toute sincérité alors que je prenais place sur le canapé. Votre prévenance est agréable, ajoutais-je en prenant soin de ne pas poser la question.


Je croisais ensuite gracieusement les jambes après qu'il est déposé une tasse de thé et tout ce qu'il fallait pour le préparé devant moi et qu'il prenne face en face. Avec un hochement de tête je le remerciais et reprenais la parole en choisissant de me faire une tasse de thé vert.


- Jamais je ne pourrais m'en passer... Il m'a déjà été difficile de m'habituer à boire de l'eau pendant les repas, déclarais-je amusée.


Puis arriva le sujet que je n'avais pas forcément envie d'aborder. Mes disputes avec Hayden ne concernaient que nous mais il me semblait impoli de répondre cela à mon hôte si prévenant. Je lui souris et finissais par mettre l'infuseur dans la tasse avant d'y verser de l'eau frémissante.


- Rien de bien méchant *je crois, j'espère*, répondis-je en le regardant. Quelques contrariétés et imprévus auxquels vous ne pourriez rien changer... Mais j'y suis habituée en ce moment ! Cela étant dit je vous remercie pour votre proposition d'aide et le fait de m'accueillir ici est déjà beaucoup.


Bah oui ! Sinon qui sait combien de temps j'aurais du poireauter dehors en attendant qu'un taxi daigne s'arrêter ? C'était une bonne question...

Je suis certaine que je dus rougir par la suite face au compliment concernant mon choix de robe et bien que je riais en entendant la dernière remarque du vampire je fus gêné de sa proposition. Je me voyais mal conserver le vêtement. J'avais déjà prévu de l'amener au pressing avant de la lui rendre. Machinalement je plaçais la mèche de cheveux rebelle derrière mon oreille.



- Elle est merveilleuse mais je pense que vous devriez l'offrir à une amie plus... intime ! Cette robe a une certaine valeur et même si je suis ravie de la porter je ne pourrais pas la garder. Sans vouloir vous offenser, ajoutais-je avec un léger sourire d'excuse avant de boire une gorgée de thé.
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Jeu 28 Aoû - 1:13


La robe qu’avait choisi la jeune femme était assez jolie et lui allait bien, je me félicitais en silence de m’être décidé à acheter plusieurs vêtements féminins après la dernière visite de Jana en ces lieux il y a maintenant un moment. Bien qu’à cette époque cela l’avait fait redescendre en peignoir et nous avait permis de passer un fort agréable moment.

Vous n’avez pas à me remercier Dafné, je suis prévenant avec les gens qui à mes yeux le mérite et sauront l’apprécier. lui dis-je pour réagir à ses remerciements, désirant la valoriser afin qu’elle se sente à l’aise en ma présence si cela était possible compte tenu de nos natures respectives.

Mais de rien. repris peu après alors qu’elle venait de décliner mon aide. Sujet trop intime peut-être, son loup dont j’avais senti l’odeur l’autre fois ? Pouvais-je me permettre d’insister en y mettant les formes ? Possible, mais il ne me fallait pas trop l’attaquer de front pour espérer un quelconque résultat.

Votre compagnon dont nous avons vaguement parlé lors de votre dernière visite rencontre quelques soucis peut-être ? Dans ce cas effectivement je crains ne pas pouvoir vous être d’une grande aide.

J’étais curieux de sa réaction alors que je me levais pour prendre une bouteille de sang synthétique dans l’un de mes placards et de revenir prendre place dans mon fauteuil après en avoir bu une gorgée. Quel liquide insipide ! Il fallait vraiment que je trouve le moyen de me nourrir à nouveau de véritable sang avant de faire une dépression pour hypoémoglobine, peut-être qu’un eu de sang de changeur… Je chassai cette idée loin de mon esprit en reprenant une gorgée de Tru-Blood, ce n’était pas le moment d’avoir de telles idées alors que j’avais en tête de lui faire une demande qui risquait de la décontenancer.

Un jour un grand couturier a dit : le choix d’un vêtement ne se fait pas seul. Entre l’Homme et le vêtement, c’est un choix mutuel. Aussi je ne peux faire autrement que d’insister pour que vous partiez avec, vous ne voudriez pas contrarier les dieux de la mode tout de même ? Il suffit de jeter un œil aux magazines pour vous rendre compte de leurs terribles pouvoirs, regardez tous ces mannequins au bord de la mort à cause de leur maigreur excessive. lui dis-je en souriant, espérant la mettre à l’aise avec ce trait d’humour.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Jeu 28 Aoû - 23:49

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Mes parents m'avaient toujours appris à être polie et les agissements du nocturne méritaient largement des remerciements. Rien ne l'obligeait à m'inviter pour m'abriter et me réchauffer de manière délicieusement luxueuse. *Ton sang peut-être !* Cette petite voix sadiquement logique me fit penser à celle de ma mère. Bien qu'elle ne m'avait jamais parlé de manière aussi ironique ! Cependant, cela me rappela à quel point mes parents auraient été déçus de me voir dans cette situation. Entendez par là en présence d'un vampire... Je baissais alors légèrement le regard et j'en vins à me demander où en était Elecktra dans ses recherches de ''vampires associés''.
Cependant je ne m'attardais pas sur mes pensées et regardais Julien pour lui répondre.



– L'amabilité est devenue tellement rare de nos jours qu'il est logique de savoir l'apprécier... et un merci ne coûte rien, ajoutais-je avec l'esquisse d'un sourire.


Je ne surenchérissais pas sur le sujet de ma dispute avec mon loup... Je savais que nous devrions avoir une discussion mais cela resterait entre nous et il aurait sûrement droit à la vérité. Hayden voulait plus d'indépendance vis à vis de sa meute et bien j'en voulais davantage mais sur un autre point. Cela n'avait pas forcément grand chose à voir mais c'était mon seul moyen de défense... Du moins c'était ce que je pensais.
Je me concentrais donc sur la préparation de mon thé mais cela ne fut pas la meilleure solution pour détourner l'attention du vampire de la discussion. Je ne relevais pas le nez de suite de ma tasse quand il m'interrogea au sujet d'Hayden. Je ne le fis qu'après avoir déposé la petite cuillère sur la soucoupe. En le regardant droit dans les yeux je lui répondais enfin...



– Des soucis ! Non. Si on met à part le fait qu'il donne parfois l'impression d'avoir été lobotomisé par sa... par ses amis ! Et puis, j'ai l'esquisse d'une solution, qu'elle lui plaise ou non !


Cela était totalement faux car je n'aimais pas du tout comment les choses tournaient. J'avais certes pris du bon temps avec Philipp mais j'avais tout de même commencé à m'habituer à cette relation privilégiée entre mon loup et moi. Oui ! J'avais commencé à me faire à la fidélité...
Je chassais toutes ses pensées de ma tête et je reportais mon attention sur le vampire qui buvait une bouteille de sang synthétisé. J'eus un réel sourire en entendant la citation qu'il formula ainsi que les paroles qui suivirent. Mes doigts frôlèrent brièvement le tissu de la robe... Elle était merveilleuse !



– Si vous êtes sûr de vous je ne voudrais pas vous contrarié, répondis-je avant de reprendre sur les mannequins. Ces jeunes femmes ne devraient pas s'affamer dans l'unique but de se retrouver du papier glacé. Pour ma part j'aurais préféré ne pas être aussi frêle... Mais c'est la vie ! Je suis telle que je suis.

 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 16 Sep - 5:14


J’appréciais converser avec la métamorphe, elle était un divertissement plutôt agréable bien que son apport d’informations au sujet de son espèce était plutôt limité. Pour autant je venais de capter une donnée, celle qu’elle était en désaccord avec son compagnon lycan, accusant une « lobotisation » de la part de sa meute. Cela l’exposait-elle à une prise de distance avec son loup ? Si elle se privait de son soutien elle pouvait représenter une cible agréable, voire une compagne de jeu quoi que jusqu’à présent ma nature semblait lui servir de garde-fou lui évitant une proximité avec moi plus que d’ordinaire.

Lycans et vampires, bien qu’ennemis séculaires, ont ce point commun que la majorité d’entre eux sont sujets à un fort esprit de groupe. Pour certains sont en capacité de s’en détacher et de prendre un peu de distance lorsque nécessaire. lui dis-je sans sourire, parlant comme si j’évoquais mon propre cas.

Oui il y avait une certaine distance entre moi et le reste de mon espèce, mais c’était loin d’être de mon propre chef bien que j’avais alors une vague conscience que rien ne serait plus pareil lorsque j’avais choisi d’exécuter mon humaine. Etais-je désormais en marge de mon espèce ? Non en définitive car ma survie m’imposait de continuait à évoluer parmi les miens, simplement les choses étaient désormais différentes.


Et vous êtes ravissante Dafné. lui dis-je avant de délaisser le sujet de la mode pour revenir à un souhait de ma part qui n’allait pour sûr pas la mettre à l’aise. D’autant que rien ne pouvait me permettre d’être certain qu’elle allait accéder à ma requête mais je ne risquais rien à lui faire part de ma demande un peu particulière.

J’aurais une requête à vous soumettre Dafné.

Accepteriez-vous de vous transformer devant moi ?
lui demandai-je sans fard avant de me taire en jaugeant de sa réaction. Un refus de sa part n’aurait rien de surprenant, un vampire qui fait une telle demande à une métamorphe, mais je comptais sur ma prévenance à son égard pour faire pencher la balance de mon côté.

Je vous garantis votre sécurité bien entendu, je souhaite juste observer votre transformation telle qu’elle. Bien entendu si vous souhaitez quelque chose en échange je répondrais à mon tour à votre demande, je ne suis pas ingrat. lui dis-je encore avant d’attendre sa réponse.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Jeu 18 Sep - 23:35

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



J'avais beau me remémorer les paroles de mon amie, je ne pouvais m'empêcher d'être surprise que Julien ait pu avoir un comportement comme elle me l'avait décrit. Bien sûr je ne remettais pas les propos d'Elecktra en doute et je prenais soin de ne pas parler de la chanteuse même si j'étais curieuse. Je me demandais seulement comment le vampire aurait évoqué cette rencontre entre la rouquine, son petit-ami et lui. Quel avait été son point de vu à ce sujet ? Je n'en savais rien et à moins qu'il évoque de lui-même le fait qu'il avait croisé une autre métamorphe dernièrement je ne le saurais jamais.
J'avais ensuite évoqué de manière brève mon Loup, ma façon de voir son chef en pensant que le vampire ne continuerait pas cette discussion. Mais je me trompais ! Enfin, il n'évoqua pas mon histoire de couple mais aborda l'esprit de groupe que possédait les loups mais aussi les vampires. Il ajouta ensuite que certain savait se détaché des leurs et j'en déduisais qu'il parlait de lui.



– Je n'ai jamais été contre l'esprit de groupe mais lorsqu'un seul membre impose ses choix je suis contre. Je pense que chacun a le droit de s'exprimer même si son avis diffère de celui son chef ! Je marquais une pause. Enfin, c'est mon point de vue et je sais que tout le monde n'est pas d'accord avec moi... mais ça ne me fera pas changer d'avis, finis-je par un sourire.


Le sujet de conversation était ensuite totalement différent et étonnant puisqu'il s'agissait de mode. Jamais je n'aurais imaginé de parler de ce sujet avec un vampire mais il fallait reconnaître que c'était amusant, et agréable aussi quand on sait que ce sujet avait démarré suite au prêt d'une magnifique robe. J'étais d'ailleurs en train de lisser cette dernière du bout des doigts lorsque Julien me complimenta. Je dus rougir légèrement, vraiment discrètement et l'esquisse d'un sourire apparu sur mes lèvres.


– Merci, la robe doit jouer pour beaucoup, dis-je amusée.


Je ne disais pas cela pour me dénigrer... Loin de là ! J'avais toujours fait avec ce que la nature m'avait donné et je savais qu'il était impossible de plaire à tout le monde. J'avais mes qualités et mes défauts comme tout à chacun. Cependant je ne me perdais pas plus longtemps dans mes pensées et fixais le vampire avec curiosité lorsqu'il déclara avoir une requête à me demander. J'acquiesçais d'un signe de tête en attendant la suite.
En entendant ce qu'il voulait j'écarquillais les yeux de surprise et uniquement de surprise. Venant d'un vampire je m'attendais à ce que sa demande soit en rapport avec mon sang mais sûrement pas à ça. Du coup je ne savais pas trop quoi dire même si le fait de me retrouver complètement nue devant un nocturne n'était pas pour me plaire. Cela permit à Julien de reprendre la parole pour m'assurer qu'il n'y aurait aucun danger. Je le fixais encore quelques secondes en silence.



– Je ne vois pas ce que je pourrais demander en échange, dis-je uniquement pour dire quelque chose. Et je ne sais pas si c'est une bonne idée de me transformer... Je me retrouverais complètement nue en reprenant forme humaine, avouais-je sans gêne.


Je n'avais aucun problème avec cet état de fait mais lorsque la transformation se faisait devant des autres métamorphes ou loups car nous étions pareils ou presque. Eux, j'étais sûre qu'ils ne voyaient pas mon sang comme un exquis nectar.


 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 3:33


La métamorphe était pour moi un met de choix, que j’apprécierais croquer et dont satisfaire mes appétits. Toutefois cette odeur résiduelle de loup sur ses vêtements pouvait me gâcher ce plaisir, il lui faudrait brûler ses vêtements et prendre un bon bain brûlant afin de s’en débarrasser définitivement. Seulement pour l’heure elle ne voudrait certainement pas délaisser son lycan pour un vampire, loin de me décourager cela faisait d’elle un défi plus que savoureux.

Cela tient probablement au fait que vos pairs ont toujours cultivé la préservation de l’espèce par la solitude. Lorsque j’ai rencontré pour la première fois l’un de vos semblables, il se pensait être le seul en ce monde ignorant – tout comme moi à l’époque – qu’il ne s’agissait pas alors d’un cas isolé mais bien d’un individu appartenant à une espèce aux caractéristiques si particulières. Et depuis cette époque ceux de vos semblables que j’ai pu rencontrer ou observer ont toujours eu le désir de se fondre dans la société humaine, d’où ce désir pour les mêmes idéaux de liberté et d’égalité. lui dis-je d’un ton doux avant que notre discussion n’arrive à ma requête si particulière. Elle me fit part de ses inquiétudes, à charge pour moi de la rassurer à ce sujet.

Je vous serais redevable lorsqu’il vous en conviendra. lui indiquai-je tout d’abord quant au service que je lui devrais si elle venait à accepter de se transformer devant moi.

Je peux comprendre cela Dafné aussi puis-je vous ouvrir toutes les portes jusqu’à la chambre où vous avez pu choisir cette robe, ainsi vous auriez tout le loisir de vous y rendre avant de reprendre forme humaine et ainsi préserver votre pudeur. lui dis-je encore d’un ton prévenant.

Si vous redoutez que je ne profite de la situation pour tenter quoi que ce soit à votre encontre, je puis vous assurer que telle n’est pas mon intention. Quant à la nudité s’il n’y a que ça pour nous mettre sur un plan d’égalité je peux me mettre nu aussi. dis-je en plaisantant, me demandant l’instant suivant si elle percevrait le trait d’humour et ne me prendrait pas au sérieux.

Blague à part, je ne souhaite que vous voir vous transformer en l’animal de votre choix, pas abuser de vous. Si tel avait été mon désir je l’aurais fait depuis longtemps Dafné, croyez-moi. Tous les vampires ne sont pas intéressés par le sang des métamorphes, du moins pas au moins de mordre le premier qui aurait le malheur de croiser notre route. lui indiquai-je encore avant de me taire en attendant une réaction de sa part.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 21 Oct - 23:39

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Julien connaissait visiblement pas mal de choses sur les personnes comme moi, les métamorphes. Cependant, sa manière d’agir ne coïncidait absolument pas avec ce que mes parents m’avaient dit des vampires. Ces derniers avaient toujours prétendu que les nocturnes ne savaient pas se contrôler et qu’il était impossible de leur faire confiance. J’avais d’autant plus cru les paroles de mon père et ma mère lorsque j’avais appris que notre sang était comme une sucrerie envoutante pour eux.
Ce pouvait-il que j’ai eu la chance de tomber sur le seul nocturne qui savait se tenir et qui plus est, était séduisant ? Je n’en savais rien mais tout le comportement de Julien laissait entendre que oui. Je l’écoutais donc attentivement lorsqu’il me parlait de sa première rencontre avec un métamorphe puis finalement je souris en l’entendant dire quelque chose de tout à fait véridique.



- Nous avons la possibilité de vivre notre véritable nature tout en nous faisons passer pour des humains lambdas. Personne ne sait qui nous sommes véritablement et cela nous évite d’être fichés, de ressentir les regards de dégoût, de mépris, de peur… Nous serions fous de ne pas en profiter ! déclarais-je tout naturellement. Vous-même ? Vous ne préfériez pas pouvoir passer pour un humain normal et pouvoir vous dévoilé uniquement quand vous le désirer ?


Ma question était vraiment sincère et je me demandais vraiment s’il n’aurait pas préféré que les personnes capables de reconnaître ne puissent pas le faire au final.
Enfin, le sujet suivant devint tout autre et ce que me demanda Julien me surprit énormément. Tout un tas de questions me venait à l’esprit et je ne savais pas si lui accorder sa requête était une bonne idée. Mais dans le même temps qu’avais-je à perdre ? Pas grand-chose. Bien sûr si je me transformais il faudrait que je reprenne forme humaine ailleurs puisque je serais complètement nue. J’abordais ce sujet après avoir souris à Julien lorsqu’il m’expliqua qu’il me serait redevable quand je le souhaiterais.
Je l’écoutais me faire ses propositions puis j’éclatais de rire lorsqu’il déclara qu’il pourrait se mettre nu lui aussi.



- Je n’avais pas pensé à cela, déclarais-je amusée.


Mais très vite il reprit la parole pour me dire que je pouvais choisir l’animal que je voulais et pour de nouveau me dire que je n’avais rien à craindre de sa part. Je réfléchissais encore quelques minutes puis sans rien dire et avec un sourire je me métamorphosais. En hermine car c’était la transformation que je maîtrisais le mieux. Rapidement je me faufilais sous le tissu de la robe pour ressortit à l’air libre et bondissais sur le canapé. Mon instinct animal était en alerte de par la présence du mort vivant mais je restais en éternuant brièvement…
Après avoir fait quelques sauts entre le dossier du canapé et son assise je redescendais de ce dernier et allais vers la robe. Je me dressais sur mes pattes arrières en regardant en direction du vampire pour lui faire comprendre qu’il lui faudrait me monter le vêtement à l’étage et je filais vers l’escalier avant de revenir vers le tissu noir sur le sol.


 


Dernière édition par Dafné O'Connell le Ven 30 Jan - 21:21, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mer 19 Nov - 12:33


Au fil de nos rencontres je pensais pouvoir dire que je mettais peu à peu la jeune métamorphe à l’aise, et j’en aurais la preuve peu après. Pour le moment nous devisions au sujet de son espèce ceci me permettant d’actualiser mes informations au sujet de ses semblables tout en poursuivant mon travail avec elle. Je désirais l’obtenir et je ferais ce que nécessaire pour cela. Elle termina sa prise de parole par une question sur laquelle je devais me montrer prudent mais qui pouvait amorcer bien des choses.

Il serait hypocrite de ma part d’affirmer le contraire, notre espèce a vécu ainsi pendant des siècles. Pour autant vivre au grand jour, si je puis dire, revêt bien des avantages. Ne plus redouter d’être découvert est le principal. lui dis-je avant de passer à la suite. Après un rire mutin elle accepta de se transformer devant, pour mon plus grand plaisir.

J’observais avec attention sa métamorphose d’humain en animal, quel spectacle. Sous sa forme animale donc elle se déplaça rapidement et vint sur le canapé près de moi avant de m’indiquer qu’il me fallait monter la robe à l’étage. Je me levais donc pour ramasser le vêtement et tendis la main en me baissant pour l’inviter à y monter. D’abord hésitante elle finit par venir sur ma main, je caressais le dessus de son pelage de l’autre avant de monter en veillant à agir avec douceur d’elle. Arrivé dans une des chambres à l’étage je déposais la robe sur le lit, avant d’en faire de même avec le petit animal et de lui parler.


Je vais vous laisser afin que vous repreniez forme humaine Dafné, je vous prépare un thé. lui dis-je en lui offrant un sourire avant de refermer la porte derrière moi.

Je venais d’assister à quelque chose que peu de vampires à mon avis avaient eu l’occasion de voir étant donné que jusqu’à il y a peu la majorité des nocturnes ignoraient jusqu’à l’existence même des changeurs. Tout en préparant la boisson de la demoiselle je réfléchissais aux nombreuses possibilités que pourraient offrir un tel atout qu’un métamorphe sous mon commandement.

Après quelques minutes son arrivée au rez-de-chaussée mit fin à mes réflexions. Je l’invitais ensuite à reprendre place en présentant la boisson sur la table basse devant le canapé avant d’en faire de même dans un des fauteuils afin d’être proche mais sans devenir envahissant, surtout après ce qu’elle venait de m’offrir.


Je vous remercie sincèrement Dafné, je suis conscient de l’exclusivité de ce que vous venez de m’offrir, de cet acte très intime je suppose. lui dis-je tout d’abord avant de poursuive. Je vous suis désormais redevable, si vous avez besoin de quoi que ce soit n’hésitez pas. Argent, service, protection, je peux tout faire pour vous désormais Dafné.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Dim 1 Fév - 0:47

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Jamais je n’aurais cru me retrouver de nouveau dans la demeure de Julien, cela ne m’avait même jamais effleuré l’idée depuis notre dernière rencontre. Avait-il été désagréable ? Absolument pas mais il était celui que j’aurais du considérer comme un ennemi ! Cependant, cela était la théorie et la pratique ne lui ressemblait guère. Après tout, Julien ne m’avait fait aucun mal alors qu’il aurait eu cette occasion à plusieurs reprises, pourquoi agirait-il différemment aujourd’hui ? Je n’en savais rien et son comportement était plutôt bienveillant puisqu’il venait de m’offrir un abri du froid.
Je lui en étais donc reconnaissante et la discussion allait de bon train. Je ne prenais pas le temps de réfléchir à mes paroles et restais moi-même sans pour autant savoir si cela était dangereux ou non. Je n’y pensais pas vraiment et ne lui cachais pas mon avis sur le fait que les métamorphes vivaient cachés parmi les humains. C’était mieux selon moi ! Imaginez si nous étions fichés et que la liste tombe entre les mains de vampires moins respectueux que Monsieur Guillemaud ? Cela serait une catastrophe. Car si beaucoup de métamorphes avaient appris à se défendre, d’autres, plus isolés n’étaient pas dans le même cas et j’en faisais sûrement partie.

Oubliant mes pensées quelques peu sinistres j’écoutais avec attention la réponse du vampire qui maintenait que vivre au ‘‘grand jour’’ n’était pas une mauvaise chose. Sans même m’en apercevoir une mine légèrement septique s’affichait sur mon visage. Je reprenais brièvement la parole…



- La difficulté pour nous dissimuler parmi les humains n’a jamais été vraiment compliquée de mon point de vue. Elle l’est sûrement beaucoup moins que pour vous et vos semblables ! Alors pour être franche je préfère que cela ne change pas pour le moment. Même si je me doute que notre secret ne sera pas éternel !


J’avais ensuite fait quelque chose que je ne pensais pas faire un jour. Me métamorphoser devant une personne autre qu’un métamorphe ! Hayden avait été une exception puisque j’avais du reprendre apparence humaine après avoir été blessée accidentellement. J’étais sûrement en train de faire une belle connerie (ou pas) mais cela ne changeait rien au fait que j’étais à présent une hermine toute blanche. Après avoir couru et sautillé par ci par là, j’avais fait comprendre à mon hôte que j’allais reprendre apparence humaine et qu’il devait monter la robe à l’étage.
Il le fit et ce fut même lui qui m’amena jusqu’à la chambre. Je me dressais sur les pattes arrières lorsqu’il me remercia et j’attendis qu’il parte, voir même quelques minutes de plus. Lorsque ce fut chose faite je repris l’apparence de la jeune femme que j’étais, m’habillais de nouveau et redescendais. Je prenais place dans le canapé devant la tasse de thé fumante et écoutais le vampire s’adresser à moi sans attendre. Je hochais donc la tête lorsqu’il parla de l’exclusivité dont il venait de bénéficier avant de le fixer lorsqu’il me dit être redevable. Je bus une gorgée de thé bien chaud et répondais en posant ma tasse.



- Je n’ai besoin de rien pour le moment, déclarais-je avant d’ajouter pensive. A moins qu’ils ne m’en veuillent vraiment ! J’ignore si les Loups sont rancuniers, déclarais-je en regardant le vampire.


Après un haussement d’épaules je reprenais la tasse entre mes mains pour sentir la douce chaleur de cette dernière se diffuser sur ma peau.


 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 3 Fév - 14:02


J’avais dissimulé un sourire lorsque la jeune femme avait évoqué le fait que se dissimuler parmi l’Humanité n’était pas compliqué pour les changeurs, et elle supposait qu’il était plus difficile pour les vampires de le faire. Depuis 2007 effectivement, mais avant la révélation de notre existence nous avions évolué pendant des millénaires parmi les hommes en toute liberté. Toutefois il était vraiment que les métamorphes eux demeuraient un secret pour la majorité des créatures vivant sur le globe.

C’était notamment pour cela que j’avais savouré le spectacle qu’elle avait accepté de m’offrir. En me rappelant de Gabrielle, la métamorphe que j’avais découvert par hasard et que j’avais charmé pour l’amener à me révéler les secrets de son espèce, je me dis que Dafné représentait une nouvelle opportunité qu’il ne fallait pas gaspiller.


Vous éveillez ma curiosité Dafné, pourquoi donc les lycans vous en voudraient ? Vous avez fait quelque chose pour les contrarier ? lui demandai-je afin de l’amener à éclairer ma lanterne.

Si elle avait un problème avec la meute cela pourrait tourner à mon avantage. Je pouvais toujours lui proposer une protection, lui assurer son intégrité. La question était de savoir ce que je lui demanderai en retour, ou l’amènerai à me proposer. Je ne savais encore comment agir avec elle mais je gardais à l’esprit que l’hypnose ne pouvait être aussi devais-je trouver la meilleure méthode pour me l’attacher.


Quoi qu’il en soit je vous offre ma protection si vous en avez besoin.

Compte-tenu de la situation actuelle de la société, si vous leur apposez d’être sous protection d’un vampire ils ne pourront déclencher d’hostilités car cela les mettra dans une situation dont ils ne veulent pas pour leur meute.
lui dis-je afin de lui expliquer pourquoi ma protection pouvait être une bonne chose.

En attendant sa réponse je réfléchissais à l’application que je pourrais tirer de ses capacités. Qui se méfierait d’un oiseau tandis qu’il parlera de ses plans avec un contact ? Qui se méfiera d’une souris dans un bureau de la Brigade ? Ou encore du chat dans la ruelle la nuit alors que le tueur éteint sa proie ?

J’avais déjà tenté auparavant de m’attirer les services d’un changeur mais celui-ci servait déjà un vampire et n’a jamais voulu m’indiquer son identité. Depuis je ne l’ai jamais revu, soit il s’est caché soit son maître l’a vidé de son sang si savoureux.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Sam 21 Fév - 22:23

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Je n’avais pas tenté de dissimuler mon avis au vampire ! Pourquoi l’aurais-je fait ? Cela ne m’aurait pas servi à grand-chose et maintenant il savait clairement que je préférais rester dissimuler dans l’ombre. Pour quelles raisons ? Tout un tas à vrai dire. Je n’avais pas envie d’être fichée pour commencer et puis je n’avais pas envie non plus que le regard des gens sur ma personne change. Les humains avaient beau accepter la différence cela ne les empêchaient pas d’avoir des pensées qui n’étaient sûrement pas toutes positives envers les créatures surnaturelles… loin de là !
Mais je ne leur en voulais pas, c’était dans leur nature de réagir comme ça. Une manière de se protéger entre autre.

Pour ma part, sans m’en rendre compte, je ne me protégeais pas trop face au vampire chez qui je me trouvais. La solitude en était la cause car je n’avais jamais eu pour habitude de me retrouver ainsi isolée… C’est d’ailleurs ce qui me fit regretter le départ si précipité de mon amie comme l’absence de mon loup !

Je me concentrais de nouveau sur Julien lorsqu’il déclara que j’éveillais sa curiosité et qu’il me demanda ce que j’avais fait qui aurait pu mettre la Meute en colère. A cet instant précis je me rendais compte que j’en avais sûrement trop dit. Même si je ne les portais pas dans mon cœur je n’avais pas envie que les membres de la Meute aient des ennuis.



- Disons qu’ils ont des règles que je ne comprends pas car trop archaïques à mon goût… Et visiblement ils n’apprécient guère qu’on leur tienne tête pour faire part de nos idées et de notre façon de penser.


Là encore je ne mentais pas même si je n’avais pas parlé de l’alliance faite entre la Meute et les métamorphes. D’ailleurs ce n’en était pas vraiment une puisque les changeurs devaient se soumettre et se taire. Et tout ça pourquoi ? Une protection ? Laissez-moi rire… Mes parents avaient assurés leur protection et la mienne sans l’aide de loups.


- C’est une offre intéressante mais il y aura forcément une contrepartie je suppose et je me demande qu’elle sera-t-elle. Cependant, je pourrais y réfléchir !


Je finissais ainsi mon thé tout en me demandant vraiment qu’elle serait la contrepartie… Mon sang ? Des informations ? Les deux ?

 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Mar 3 Mar - 11:16


Dafné commençait à passer outre ses barrières et à se livrer à moi, pour autant les derniers vestiges de ces dernières l’empêchaient de d’aller jusqu’au bout. Cependant elle s’engageait peu à peu sur la voie de l’enchainement, à mon service. Rendre un service contre une petite contrepartie revient à se mettre soi-même les fers aux chevilles mais en dehors de son instinct de préservation sa carapace allait bientôt lui permettre de s’abandonner totalement à moi.

Parfois la crainte du changement empêche un groupe d’évoluer trop rapidement aux yeux de ses membres. Un bouleversement à la fois Dafné. dis-je en lui offrant un léger sourire.

Je puis vous assurer que mon espèce ne déroge pas à cette règle, tout comme l’Humanité. Chaque espèce a pu prouver cela, en acceptant une chose mais pas trop, comme si la société avait un estomac et ne pouvait manger plus que la capacité de celui-ci ne le permettrait.

La peur du changement était un frein l’évolution, bon nombres de vampires pleuraient pour revenir aux fastes anciens non pas par goût du sang mais plutôt pour rêver des temps où tout leur était facilement accessible. On pouvait tuer sans craindre d’être pourchassé, se jouer des humains sans redouter de conséquences. Et désormais cela représentait un défi d’une toute autre ampleur qui effrayait la plupart.

La question n’est pas de connaître la nature de cette contrepartie, mais plutôt de savoir quelle protection vous semble nécessaire Dafné. lui dis-je en affichant un léger sourire, à nouveau. Mais elle devra être à la hauteur du risque, minime en apparence et si tout va bien, que je suis susceptible d’encourir et qui peut croître de manière fulgurante si les lycans vous en veulent véritablement.

D’autant que par les temps qui courent je suis certain qu’ils ne veulent courir aucun risque quant au secret qui entoure leurs affaires. Pour les avoir longtemps combattu je connais bon nombre de leurs mécanismes.
dis-je encore avant de me taire un instant.

N’importe quel vampire serait ravi de pouvoir savourer le sang d’une métamorphe, d’autant d’elle une si ravissante jeune femme. commençai-je en lui faisant un nouveau sourire pour souligner mon compliment. En revanche contrairement à mes semblables je ne désire nullement vous contraindre mais vous laissez votre libre arbitre.

Aussi en attendant l’éventualité qu’un jour vous acceptiez de votre propre chef qu’un peu de votre sang devienne cette contrepartie, je me contenterai d’informations que seul un changeur pourrait se procurer grâce à ses capacités spéciales.

Seriez-vous encline à accepter ce marché Dafné ? Ma protection contre des informations, et un jour votre sang mais seulement si vous le voulez.


J’étais sur la bonne voie pour commencer à me l’attacher, à nouer un lien qui lui paraitrait salvateur. Toutefois je ne voulais pas brûler les étapes et devait agir avec patience et prudence afin de ne pas l’effrayer.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   Lun 8 Juin - 23:50

Il était une fois... Cendrillon et le Vampire !

 



Je faisais par à mon hôte de mon incompréhension face aux règles dépassées de la meute. Même si certaines d’entres elles étaient parfaitement logiques d’autres étaient complètement ridicules ! On aurait pu les comparer aux mariages forcés des humains. Cependant je ne m’étalais pas sur le sujet car je ne voulais pas non plus les trahir… du moins c’est ce que je pensais.
Je fus agréablement surprise de l’écoute de mon interlocuteur. En effet, Julien ne m’interrompit pas en ricanant ou en coupant à la conversation comme le faisait Hayden ! C’était d’ailleurs un des défauts principaux des loups. Être borné et fermé à toute discussion concernant la meute et ses règles. Bref, j’écoutais ensuite l’avis du vampire et souriais légèrement en constatant que même si notre vision était quelque peu différente nous pouvions bavarder. Cependant je ne surenchérissais pas car une autre conversation plus intéressante et dangereuse commençait.

Quelle était la protection qui m’était nécessaire ? Une grande protection puisque les loups ne m’appréciaient guère, les vampires me videraient de mon sang s’ils me tombaient dessus et les humains n’étaient pas fiables. Avec l’esquisse d’un sourire je fixais Julien en me demandant s’il était prêt à tenir ce rôle… Je savais qu’il avait raison pour les loups mais aussi pour les vampires ! J’étais esthéticienne à domicile et que m’arriverait-il si je tombais sur un rendez-vous avec un nocturne ? Non pas que j’acceptais les rendez-vous de nuit mais cette dernière tombait tôt en hiver.
Je hochais ensuite la tête en entendant les paroles qui suivirent. Elles ne m’effrayaient pas… au contraire ! J’acquiesçais d’un signe de tête à sa question sans la moindre hésitation. J’avais déjà en partie la réponse mais je ne voulais pas me précipiter. Voilà pourquoi je me levais…



- Je pense qu’un tel marché serait bénéfique pour vous comme pour moi ! Et même si ma décision semble déjà être prise, je ne vous la donnerais pas de suite. Je préfère être sûre ! déclarais-je d’une voix sans la moindre trace de crainte ou de doute. Je vous remercie pour votre accueil. Je vais rentrer à présent.


Je saluais mon hôte et le remerciais une fois de plus sur le palier de la porte avant de prendre un taxi avec déjà tout un tas de questions concernant les Pommes de Sang.


 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Cendrillon et le Vampire ! [Livre II - Terminé]
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: Satanas's Runway
-
Sauter vers: