AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Mar 15 Juil - 17:14


Il y a de cela quelques temps, un peu avant d’être assigné à résidence sur ordre de Krystel, en tout début de nuit pour être exact, très peu de temps après le coucher du soleil, alors que j’évoluais de toit en toit sans qu’aucun humain ne me perçoive je fus le spectateur d’un évènement anodin. A ce que je ressentais je n’étais – peut-être – pas surveillé ce soir mais avec Krystel allez savoir. Du haut de mon perchoir j’entendis quelques cris, d’une femme ou d’un adolescent à ce qu’il semblait, aussi curieux je décidais de m’approcher de leur origine en toute discrétion. Je vis alors un jeune gamin au milieu de trois humains mâles adultes qui semblait en mauvaise posture.

A ce qu’il était en train de leur dire, deux des adultes voulaient le forcer à tuer le troisième mais pourtant je ne voyais aucune arme. Qu’est-ce qu’un môme faisait hors de son lit à cette heure-ci ? Pourrait-il devenir un nouveau jouet, en dépit de mon interdiction de m’en nourrir ? Sur l’instant j’étais plutôt tenté de répondre par la négative, jusqu’à ce que l’inattendu se produise. Le gamin tendit sa main en direction de sa cible imposée mais interrompit son geste à quelques centimètres. L’un des deux autres humains lui prit alors violemment le bras pour le poser sur ce qui semblait être une victime. Le gamin se mit alors à paniquer et se mit à se débattre pour se libérer mais soudainement les lampadaires alentours se mirent à exploser dans une gerbe d’étincelles et les trois humains près du gamin tombèrent au sol, comme pris par des crises de tremblements. Se pouvait-il que… Ni une ni deux je sautai du toit pour atterrir sans un bruit dans la pénombre, non loin de lui et après quelques secondes sans bouger je me présentais à lui.

S’en est alors suivi une discussion entre lui et moi où je lui proposais de lui apprendre à contrôler son pouvoir, car j’avais compris avoir à faire à un jeune semi-démon. Il me demanda quel intérêt, pour lui et pour moi. Ma réponse fut simple en définitive : lui reprendrait le contrôle de son don et moi je lui demanderai un service un jour ou l’autre. Du haut de ses quatorze ans il ne fut pas trop compliqué pour moi de lui laisser miroiter de nombreuses possibilités qui s’offriraient à lui une fois maître de son pouvoir, sans parler de notion de bien ou de mal mais plutôt de sentiment de force, de tranquillité vis-à-vis d’autrui, que ce serait lui alors qui commanderait aux autres ou qui protégerait ses proches. Le manque de confiance en soi d’un ado est une faille pour qui sait en tirer profits et je me proposais comme protecteur et mentor auprès de lui et de ses proches s’il le désirait.

Avant de le quitter ce soir-là je lui proposais, s’il le voulait, de me rejoindre la nuit afin qu’il s’exerce à utiliser son pouvoir, au lieu de chercher à le brimer. Faisant ensuite mine de le quitter je le suivis en fait dans la plus grande discrétion jusqu’à chez lui et observai son entourage jusqu’à notre prochaine rencontre. Je pus ainsi découvrir sa mère, Halley Brady, qui semblait soucieuse de protéger son enfant mais probablement dépassée par ses pouvoirs. Peut-être là aussi tenais-je quelque chose d’exploitable ?

Quelques jours plus tard, alors que j’attendais Jay pour notre rendez-vous nocturne, j’eus la surprise de voir s’approcher sa mère. Elle devait l’avoir suivi lors de l’une de nos dernières rencontres nocturnes ou l’avoir entendu parler de moi car je ne l’avais pas perçu auparavant.


Bonsoir madame Brady, je vous attendais en quelque sorte même si je ne pensais pas vous rencontrer ici. lui dis-je d’un ton choisi avec soin, celui d’un professeur lors d’une réunion de rencontre avec ses parents d’élèves. Comment allez-vous ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Mar 15 Juil - 23:05



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Les derniers jours avaient été éprouvants entre Damon qui m'annonçait qu'il savait ce que Jay était réellement, cette femme qui avait débarqué chez nous qui était censée faire des recherches à notre sujet pour le compte du père de Jay mais qui finalement préférait ne rien dire de ce qu’elle avait trouvé pour lui compliquer la tâche. J’avais mis du temps à encaisser tout ça et j’avais trouvé le travail comme exutoire idéal sans compte qu’il fallait que je rattrape toutes les bourdes que j’avais commises pendant ma petite semaine de Miss Catastrophe. Je rentrais tard et je finissais par aller me coucher après quelques minutes seulement à essayer de m’acquitter de toutes mes tâches.

Jay était plutôt discret d’ailleurs toutes ces soirées-là, ce n’est que deux jours après que je commençais à m’inquiéter de son silence. Pas de crise de colère, pas de remontées de la part de l’école ou de qui que ce soit… Ce n’est qu’en l’entendant rentrer au beau milieu de la nuit que mes doutes se confirmèrent. Ce petit délinquant avait le culot de profiter que je dorme pour essayer de faire le mur. J’aurais pu le laisser faire et le suivre pour voir de quoi il en retournait mais j’étais plutôt du genre à battre le fer tant qu’il est encore chaud. Je l’attendais en haut des escaliers bras croisés.

« T’as intérêt à avoir une bonne explication sinon ça va barder. »

Je le vis pâlir alors qu’il restait figé tout en cherchant une excuse à fournir. Je n’avais pas l’intention de le laisser chercher longtemps mais vu l’heure mes voisins n’auraient pas supporté une énième scène de ménage, même si ces derniers temps nous étions relativement calmes. Je descendis les escaliers et lui fit signe de me suivre dans la cuisine. Après avoir mis la bouilloire en route je l’observais alors que je sortais deux tasses pour préparer du thé.

« On va pas se battre sur tous les sujets. Et pour une fois je vais te dire ça n’a rien à voir avec ce que tu es ou l’époque à laquelle on vit. A 14 ans t’as rien à faire dehors. Alors maintenant je veux une explication et pas un mensonge. »

J’avais gardé mon calme et commençais à verser l’eau bouillante dans les tasses où j’avais déjà mis un sachet. Je pris place sur l’une des chaises et l’observais. Je ne le lâcherais pas tant que je n’aurais pas de réponses. Il finit par craquer et raconter toute la vérité au sujet de ses virées nocturnes et de sa rencontre avec un vampire, sa proposition de l’aider en échange de quoi il lui devrait juste un service le jour venu. Ces derniers temps j’avais eu tendance à les oublier toutes ces créatures nocturnes qui en voudraient aussi après mon fils. Je soupirais et lui fis signe d’aller se coucher. Nous avions réussi à se mettre d’accord sur le fait qu’il pourrait continuer à sortir mais jamais au-delà de 20h, c’était en soi déjà très tard mais il fallait que je fasse des concessions que je lui laisse un peu de marge pour qu’on arrête de se battre pour un oui ou un non. Après tout nous voulions la même chose.

Le lendemain j’étais rentrée tôt (enfin à une heure normale) pour mettre les choses au point avec Jay. Il restait à la maison pendant que moi je rencontrais son mystérieux contact vampirique. Dans le début de la soirée nous avions mis plusieurs choses en place mais surtout quelques recherches pour savoir quelles armes étaient réellement utiles. Mais finalement je ne partis pas avec grand-chose sur moi si ce n’est une arme à feu dans mon sac à main qui avait fait le voyage avec nous depuis les Etats-Unis où elles étaient autorisées et où je l’avais achetée.

Je me rendais sur le lieu de rendez-vous prévu entre les deux hommes. Jay était vraiment stupide, combien de temps lui aurait-il fallu pour arriver jusqu’ici et rentrer à la maison ? Je n’eus pas le temps de me faire la réflexion car j’entendis quelqu’un me saluer. Je le dévisageais en plissant les yeux. Ce type ne m’inspirait rien de bon, trop calme et il m’attendait selon lui… Et d’abord comme connaissait-il mon nom ? Comment savait-il qui j’étais ? Tant de questions se bousculaient dans ma tête que je commençais à sentir la migraine pointer le bout de son nez.

« Disons qu’on a vu mieux… Et… Vous ? Toujours plein de vitalité malgré votre… état ? » me risquais-je à demander.

J’avais pas l’habitude de parler avec des non-vivants et les subtilités du genre ne m’avaient pas effleuré l’esprit jusqu’à aujourd’hui. J’ajustais mon manteau, fermé jusqu’au menton, consciente que s’il le voulait vraiment ça ne me serait pas d’une grande aide. Mais qu’importe je devais mettre de côté mon tempérament de mère poule et discuter pour que cet homme laisse mon fils en paix. Mais pour une raison qui m’échappait j’avais l’impression que toute cette nuit allait être veine. Il me restait plus qu’à prier pour que ça ne signe pas non plus mon arrêt de mort.

« Comment savez-vous qui je suis ? A ce que je sache nous n’avons jamais eu le plaisir d’être présentés. » dis-je avec prudence.

Ces derniers temps j’avais considérablement allongé ma liste d’ennemis il était inutile de le rajouter lui aussi. Après tout jusqu’à présent il ne s’était pas montré particulièrement agressif jusqu’à présent. Son objectif n’était pas de faire du mal à Jay, au contraire il voulait l’aider mais dans quel but ? Avoir un petit larbin capable de l’alimenter en électricité à l’œil ? Je ne pouvais prendre aucun risque, Jay ne pouvait pas être redevable à un être pareil.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Ven 18 Juil - 18:36


Il s’agissait là de notre première rencontre officielle entre la mère du jeune semi-démon étant donné qu’elle n’avait pas conscience de notre vraie première rencontre, lorsque je l’avais observé sans qu’elle ne le sache. En dépit de ce que j’avais pu observer à son sujet je ne savais pas comment elle allait réagir à ma rencontre avec son fils, mais pour le moment elle ne laissait rien présager d’inquiétant alors autant garder ma ligne de conduite première.

En effet, dis-je en laissant filtrer un léger rire à sa remarque, c’est là tout le paradoxe de nous autres vampire, mais à vrai dire cela n’est pas pour me déplaire. Quoi qu’il en soit je vous remercie de votre politesse.

Le premier contact était important pour la suite car je n’avais aucun projet à son sujet. Prendre sous son aile un jeune semi-démon pouvait s’avérer une bonne opération à condition de se montrer prudent. Pour autant sa mère conserverait une place importante, autant sur le plan légale que sur son entourage. Je devais donc opter pour un tout autre travail avec elle qu’avec son fils mais les deux ne seraient pas incompatibles.

Effectivement il s’agit là de notre première rencontre mais disons que la situation m’a poussé à m’intéresser à l’entourage direct de votre fils, c’est-à-dire vous. lui dis-je avant de m’expliquer devant elle.

Un semi-démon de son âge est une chance à mes yeux mais peut tout autant s’avérer dangereux s’il arpente un mauvais chemin, pour tous et lui-même. Aussi il me fallait savoir qui l’élevait afin de tenter d’estimer s’il représentait un risque en devenir. dis-je pour faire appel à sa fibre maternel. Cependant cette même fibre pouvait tout aussi bien la rendre suspicieuse à mon encontre. Il me fallait apporter une précision pour la rassurer dans ce sens, du moins essayer.

Il est compréhensible que vous preniez ma présence auprès de votre fils comme un danger potentiel pour lui compte tenue de ma nature et je souhaiterais vous rassurer à ce sujet. Je ne suis pas à la recherche d’un animal de compagnie, je souhaite l’aider à contrôler son pouvoir, et ce dans le but qu’il n’en soit pas prisonnier.

Je suis un vampire et de ce fait je peux comprendre vos éventuelles inquiétudes, mais je vais me permettre de vous parler sans détour Madame Brady : Si Jay se laisse dominer par son pouvoir il fera une proie facile pour ces semi-démons qui attaquent tout azimut sans distinction de civils ou non.
lui dis-je avant de me taire pour la laisser réagir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Mer 30 Juil - 16:38



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Je l’observais dans ses manières doucereuses, je devais rester sur mes gardes et ne pas oublier que cet homme aussi aimable soit-il pouvait me vider de mon sang en un clin d’œil, me briser les os avec une facilité déconcertante ou même pleins d’autres choses sans que je ne sois réellement en mesure de me protéger. Je haussais simplement les sourcils pour toute réponse à mon hésitation concernant le paradoxe qu’un être mort puisse encore être vivant sous certaines conditions. Ces histoires me révulsaient. Si c’était mort ça ne devrait pas bouger point final.

Je voulais savoir d’où il pouvait bien me connaître. Parce que de ce que j’en savais je ne l’avais jamais vu de ma vie et en théorie cela devrait être réciproque. Sauf que c’était lui qui était venu à moi en m’appelant par mon nom. Il commença par une explication fumeuse au sujet de l’entourage direct de Jay. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire qui j’étais ou ce que j’étais ? Comme s’il lisait dans mes pensées il enchaîna (je devais faire un effort raisonnable pour me rentrer dans le crane que non il ne lisait pas dans mes pensées). Une chance à ses yeux ? Je restais dubitative. Pourquoi tout le monde tentait d’utiliser les semis-démons ? De ce que j’en savais personne ne parvenait à les contrôler, ils ne répondaient qu’à leur semblable et surtout à ce besoin de destruction.

« Vous vous bercez d’illusions. Il est peut-être manipulable dans une certaine mesure mais il ne sera jamais votre exécuteur. Ils ont quelque chose en eux qui se retournera contre vous sans même que vous le sentiez venir. »

Oui je le savais, Jay finirait par sombrer comme tous les autres. J’avais beau me dire que je pouvais l’aider, que je le devais c’était mes illusions et ça avait bien failli me coûter la vie une première fois. Mais c’était mon combat contre les moulins, repousser l’échéance dans la mesure du possible. Si je le mettais en garde ce n’était pas par compassion pour lui. Dans le fond je n’en avais strictement rien à faire qu’il se fasse un jour rôtir comme un poulet par Jay. Je pense même que je dépasserai mon envie de vomir pour admirer le spectacle. Mais si je pouvais éviter que mon fils ne fréquente des créatures trop mauvaises ça me rendrait service, ça ne précipiterait pas l’inévitable. Je pensais que la situation de Jay était un cancer du poumon et arrêter de fumer ne stopperait pas le processus mais éviterait que ça ne l’accélère. La seule différence avec le cancer c’est que ce n’était pas lui qui risquait de mourir mais tous les autres qui l’entouraient.

J’étais en train de réfléchir à mes comparaisons stupides quand il enchaîna. Je plissais les yeux. Qu’il soit un vampire, un loup, un martien m’indifférait je ne voulais pas que quiconque s’approche de lui avec des intentions mauvaises. Quant à cette idée de l’aider à contrôler ses pouvoirs j’eus un sourire narquois alors qu’il parlait de la possibilité de devenir victime des Semis-Démons qui avaient provoqué une panique totale au centre commercial.

« C’est vrai que les vampires sont un exemple en matière de choix des proies. » dis-je en le regardant dans les yeux.

Mon ton n’avait rien d’agressif c’était une simple remarque sur le fait qu’il était sans doute mal placé pour parler de s’en prendre à des personnes innocentes. Je n’étais peut-être pas dans le secteur pendant les années sanglantes mais j’avais regardé les informations et ce n’était sans doute pas la différence de continent qui avait fait une différence sur les victimes pris entre deux feux.

« Qu’importe vos intentions c’est très aimable à vous de vous soucier du petit monde de mon fils mais non seulement c’est glauque mais en plus je doute que ce soit réellement utile. Maintenant on pourrait laisser tomber les faux semblants et voir ce que vous attendez réellement de votre collaboration qui n’aura jamais lieu ? »

J’avais déjà des personnes pour encadrer Jay et ils semblaient avoir l’expérience nécessaire pour le faire. Que ce soit Damon ou Amalia, ils avaient de quoi attirer ma sympathie et ma confiance. Damon était mon patron et semblait avoir eu de l’expérience avec un Semi-Démon par le passé à cacher et surtout il n’avait aucune intention de dénoncer Jay. Amalia quant à elle nous avait mis à l’abri du géniteur de Jay pour quelques jours supplémentaires et c’était elle-même un Semi-Démon. Cet homme quant à lui n’avait rien fait pour nous, il arrivait avec de soi-disant bonnes intentions mais j’avais appris à me méfier de ce genre de propositions, pas parce que cela venait d’un Vampire enfin j’avoue que ça ne jouait pas en sa faveur. Mais le plus important c’était comment j’allais pouvoir me débarrasser de lui. C’était si simple pour lui de faire pression sur nous : si je n’ai pas ce que je veux je vous dénonce à la PES. Je soupirais face à l'imbécillité de mon fils, il était vraiment trop facile à débusquer et je devais m’estimer heureuse qu’un agent de ce fameux département ne l’ait pas encore découvert.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Jeu 31 Juil - 17:34


Les paroles de la femme me firent sourire, expression que je ne dissimulais pas le moins du monde bien volontairement. Elle avait donc conscience que son fils pouvait devenir une arme à qui saurait le manier. Comme toute mère elle pensait savoir comment aider son enfant, et aussi comment le protéger. C’était bien ce sentiment chez elle qui pourrait m’être utile et m’aider à garder une présence auprès de son rejeton.

Vous vous trompez totalement madame. Je ne veux pas que Jay travaille pour moi, j’ai ce qu’il faut en matière d’exécuteur et de semi-démons à mon service. lui dis-je en évoquant la semi-démon que j’avais un jour engagé en tant que tueuse à gage exclusive, une femme répondant au nom de Dakota.

Quant à ce quelque chose en question ne me sous-estimez pas. En tant que vampire j’ai côtoyé de nombreux semi-démons notamment au cours des Années Sanglantes. Je ne prétends pas les connaître de fond en comble, mais suffisamment pour savoir que leur côté démoniaque finit tôt ou tard par les dominer et les détruire. dis-je en évoquant là encore une autre page de mon expérience personnelle mais de manière plus générale de mon espèce qui avait collaboré par le passé avec une « faction » de semi-démons pour lutter contre les lycans et leurs alliés démoniaques.

Ni plus ni moins que les humains, vous avez vous aussi votre lot de victimes innocentes. Et je ne parle pas de créatures surnaturelles mais de vos pairs que de nombreux de vos dirigeants à travers l’Histoire ont massacré au nom de divers prétextes tels que la religion ou la suprématie d’une prétendue race supérieure. lui dis-je pour réagir à sa remarque sarcastique.

Vous vous trompez encore une fois madame. Jay aurait pu être orphelin ou même adulte que cela n’aurait rien changé : il représente un risque majeur en devenir pour ce pays, toute espèce confondue. lui dis-je pour l’amener à psychologiquement admettre que son fils n’était pas en lui-même ma cible, quand bien même la vérité était différente.

Soit, alors parlons sans détour. dis-je ensuite après qu’elle eut repris la parole. Votre fils est une bombe à retardement et il existe plusieurs moyens pour éviter toute explosion.

Je pourrais le tuer, l’amener à se dévoiler en public ou encore mener la Brigade PES jusqu’à lui. Mais au lieu de cela j’ai choisi une autre option en l’aidant en échange d’un service futur, rien n’est gratuit dans ce monde.
lui dis-je encore avant de me taire, lui laissant la possibilité de reprendre la parole à son tour.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Jeu 4 Sep - 13:28



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Je restais songeuse, il s'évertuait à me dire qu'il ne voulait pas Jay comme petite fourmis travailleuse mais en même temps il ne faisait pas ça pour la gloire. Donc ça revenait au même à mon sens, surtout que je n'avais aucune confiance en ce genre de personnage. Il était prêt à utiliser un enfant (parfaitement, j'avais dépassé le stade du bébé c'était déjà une grande avancée dans ma petite tête de mère poule !) pour lui rendre service. Et entre nous je doutais que ce soit de faire du babysitting un soir ou une journée.

Il m'assurait connaître les phénomènes, tant mieux pour lui ça lui éviterait de se faire avoir mais il risquait un jour de s'y brûler les ailes. J'avais compris à force d'en côtoyer quelques uns malgré moi qu'ils étaient tous différents. Ils ne se ressemblaient pas et c'était ce qui faisait le problème de tout le monde, les distinguer du lot était compliqué à cause de ça. Fatalement cependant ils tombaient tous dans les travers du mal et finissaient par perdre la notion de la réalité jusqu'à s'autodétruire dans leur folie meurtrière. J'essayais de me mettre dans la tête que mon tout petit garçon finirait par vraiment faire du mal à quelqu'un, le fait d'avoir failli être sa première victime aidait à me faire rentrer cette idée dans la tête. Mais je n'avais pas l'intention de mâcher ce genre d'information à ce type. Il serait capable de prendre ça comme argument pour m'inciter à lui laisser Jay ou un truc tout aussi tordu.

« Ok j'ai compris, vous connaissez les semis-démons. Mais je vous répète qu'il n'a pas besoin de votre aide pour se maîtriser. Il a déjà d'autres personnes qui s'y connaissent sans doute mieux que vous pour le faire. »

Mon ton était égal, je ne voulais pas le fâcher mais j'avais déjà Damon de mon côté et Amalia qui était restée en contact avec Jay semble-t-il.
Et maintenant on en était rendu à savoir quelle race avait le plus exterminé les autres. Il n'avait pas tort mais dans le fond humains, semis-démons, vampires, Loups et autres choses diverses et variées ont en commun cette capacité de destruction. Pour certains c'est plus facile que pour d'autres, les uns ne sont pas intégralement responsable car guidés par une force obscure, les autres le font par nécessité, peur, soif de pouvoir...

« Au moins ça nous fait tous un point commun. Toute vie sur Terre est capable du pire... »

Allez exit ce sujet dont je n'avais pas envie de parler. J'en avais soupé de la colonisation et de toutes ces conneries qui n'étaient toujours pas terminées. Mais ce vampire était pire qu'une sangsue, il ne lâcherait pas l'affaire avant que... Avant que quoi au juste ? Que je lui donne l'autorisation de traîner avec mon fils au risque que ces deux idiots fassent des choses qui pourraient enfoncer Jay dans sa propre merd* ? Oui il était un danger, j'avais compris mais je ne pouvais pas me servir de ça comme excuse pour abandonner ma propre progéniture à ses griffes.

Je l'écoutais avec le plus grand sérieux quand il parla des différentes options qui se présentaient à lui. Le tuer ? Je me sentais pâlir. Le dévoiler en public ? Jay était assez susceptible pour se faire avoir. Le mener à la PES ? Il n'aurait aucune chance d'en sortir, qu'est-ce qu'ils faisaient des semis-démons qu'ils découvraient ? En gros, il avait des millions de possibilités pour nous nuire et il prenait la plus compliquée pour essayer d'aider Jay. L'aider ? La blague ils étaient d'accord sur un point : c'était foutu il était comme condamné à plonger dans le chaos. Il ne restait plus qu'à savoir quand c'était surtout ça qui était le plus problématique. La descente aux Enfers étaient amorcée et irrémédiable.

« J'ai compris le concept, vous pouvez lui nuire et le plus difficile sera de choisir la méthode. Mais Jay est un gamin et je doute qu'il vous écoute y compris si c'est pour l'aider. Donc ce que vous allez faire c'est rentrer chez vous et en échange de la paix que vous allez lui laisser je ferais en sorte de vous rendre un service quand vous en aurez besoin. »

J'avais la désagréable impression de venir de me vendre et qu'il avait en partie gagné dans cette histoire. J'avais beau avoir insisté sur le service unique, il avait les moyens de me faire chanter jusqu'à ce que ça le lasse. Encore faudrait-il qu'il soit tenté par l'idée que se soit moi et non un semi démon qui lui rende service. Ça c'était une autre paire de manche mais j'avais de la ressource.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Lun 15 Sep - 16:54


Bien que possiblement contrariant l’instinct maternelle de la femme pouvait s’avérer utile si je parvenais à le tourner à mon avantage. Mais en attendant je devais l’amener à parler, à me fournir des informations par ses paroles, ou ses silences peut-être. Pour le moment c’était par ses mots que je tenter de glaner quelques données notamment au sujet de son enfant. Lorsqu’elle évoqua « d’autres personnes qui s’y connaissaient mieux que » moi je m’interrogeai. Etait-il entouré d’autres semi-démons ? Cela était à mon sens bien plus dangereux que bénéfique et le mènerait à coup sûr au chaos. A voir ce que je pourrais en tirer pour mon profit, peut-être une carte pour mon avenir incertain.

D’autres personnes… Des semi-démons peut-être ? lui demandai-je sans détour, guettant dans sa réaction d’éventuelles données à exploiter.

Clairement, si le gamin était encadré par d’autres enfants du chaos il y avait quelque chose à exploiter selon moi. Si lui resterait peut-être hors de portée, le simple fait d’avoir un pied dans un possible cercle de tels individus pouvait être une opportunité. Bon je ne m’attendais pas à les approcher facilement, encore moins à y être attendu, mais le défi ne me faisait pas peur.


Pourquoi accepterais-je ce que vous me demandez madame Brady ? lui demandai-je après qu’elle eut décidé de m’offrir son service à la place de son fils. Cette idée de sa part montrait que je pourrais tirer quelque chose de la petite famille, mais il me fallait bien plus qu’une simple humaine.

Quel service pourriez-vous m’offrir que je puisse déjà obtenir d’un autre humain ? Si encore vous aviez un don quelconque, une spécificité que nul autre ne possède. A moins que vous ayez dans vos contacts quelqu’un susceptible de me rendre un service exceptionnel. lui dis-je encore, là encore dans le but de glaner un maximum d’information. D’elle-même elle laisserait peut-être filtrer quelque chose quant à une connaissance ou une opportunité autour d’elle.

Jay a-t-il déjà eu des problèmes avec les autorités ? Je veux dire, est-il déjà sous surveillance ? Dans le cas contraire faites ce qu’il faut pour qu’il reste discret. lui dis-je volontairement peu agréable pour jauger une nouvelle fois de sa réaction. Je voulais estimer son caractère davantage afin d’affiner mes pistes de travail avec elle, et son fils.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Lun 15 Sep - 21:32



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Je haussais les sourcils en entendant la question. Et zut... Il y avait bien Amalia mais elle n'avait pas redonné de nouvelles depuis la dernière fois. Jay en avait paru plutôt triste mais dans le fond j'étais plutôt rassurée à l'idée qu'il reste encore isolé par rapport aux autres semis-démons. Cela dit j'ignorais complètement que mon patron qui prétendait avoir aidé un vieil ami de cette nature en était un également. Si j'avais su j'aurais sans doute balisé mais à la place je lui faisait confiance parce que je n'avais pas d'autres choix.

« Non pas de semis-démons. Pourquoi vous aimeriez être introduit dans ce milieu et leur proposer un deal à tous ? » dis-je avec une pointe de sarcasme pour cacher mon demi mensonge.

Il n'avait pas besoin de savoir quoi que ce soit au sujet d'Amalia, elle avait choisi de nous protéger du taré qui tenait lieu de géniteur à Jay, je n'avais pas l'intention de la donner à un vampire.

J'avais finalement proposé de prendre la place de Jay quant au service à lui rendre. J'ignorais ce que mon fils lui avait dit de sa vie mais ma proposition commençait peut-être à faire son bout de chemin. Qu'est-ce que je pouvais faire pour lui ? Un bon nombre de choses. Mais je n'allais pas lui faire une liste détaillée, cela risquait de lui donner des idées bien plus tordues que ce qu'il pouvait déjà imaginer. Je soupirais avant de l'observer dans les yeux. Par défi stupide pour lui dire que je n'allais pas baisser la tête sous prétexte que j'étais une simple humaine. Après tout je vivais avec un mini démon je n'allais pas frissonner face à un Vampire.

« Tout dépend de ce dont vous avez besoin. Vous pensez que m'avoir observé quelques nuits suffit pour connaître toutes mes compétences. Les simples humains sont souvent sous-estimés et passent inaperçus. Contrairement à vous je peux me lier avec de nombreuses personnes sans les rebuter. »

Essayer d'inverser la tendance, lui faire dire quels étaient ses objectifs dans la vie. Je gardais mes compétences particulières pour plus tard. Je n'allais pas griller toutes mes cartes d'un seul coup. Je pouvais même aller bien plus loin que lui proposer simplement mes talents pour un service unique. L'actualité des Vampires avait été mouvementée et de nouvelles réformes avaient vu le jour. Bien entendu je ne me doutais pas que cette carte était cramée d'avance mais passons.

Je soupirais de lassitude lorsqu'il posa la question au sujet du palmarès de Jay. Comme si j'allais laisser une chose pareille arriver. Pardon ? Ce type se permettait de me donner des ordres au sujet de la façon de protéger mon fils.

« Vous me prenez pour qui ? D'une, Jay n'a pas eu de problème avec les autorités et je ferais tout pour que ça n'arrive et de deux ce n'est sûrement pas à vous de me parler ni sur ce ton ni à ce sujet. »

Mon ton était sec, cassant et sans appel. Les mains sur les hanches je n'allais pas reprendre mes mots pour le dire d'une autre manière. Je voulais bien assumer mes erreurs mais la protection de mon fils j'étais plutôt susceptible sur le sujet. J'avais abandonné mes frères pour sauver Jay, j'avais quitté ce que je connaissais pour m'enfoncer dans un endroit hostile avec personne pour m'aider. Alors je n'allais certainement pas le laisser me faire la leçon. Surtout que je me souvenais des nouveaux décrets. Les vampires ne pouvaient pas boire n'importe quel sang humain sans que cela ne fasse un scandale.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Sam 4 Oct - 17:20


Non merci. lui dis-je simplement pour répondre à sa question au sujet des semi-démons. Toute autre réponse de ma part aurait pu accroitre encore le doute qu’elle avait face à mes paroles alors autant ne pas gaspiller ma salive inutilement.

Je ne jugeais pas mais émettais un simple constat. J’ai de nombreux contacts, de personnes qui travaillent pour moi. Alors oui je m’interroge quant à ce que vous seriez susceptible de m’apporter. lui indiquais-je curieux de voir si son attitude changerait d’elle-même ou s’il me faudrait revoir ma copie.

Si certaines options n’étaient pas possibles avec son fils, elle pourrait en être victime. Clairement je n’aurais aucun scrupule à la contraindre à faire ce que j’attendais d’elle, n’ayant pas grand-chose à craindre de la PES tant qu’elle ne dénonçait pas son fils à cette agence. Pour le moment je mettais l’épreuve son caractère, jaugeant de sa capacité de contrôle ou sa propension à s’exposer en lieu et en place de son fils. Alors qu’elle n’élève à nouveau le ton, vexée que je ne lui offre un conseil, je la laisse parler avant de me déplacer dans un soupir, pour l’instant d’après me trouver face à elle, ne laissant qu’à peine un centimètre en son visage et le mien.


N’oubliez pas ce que je suis. lui dis-je d’un ton neutre, nul besoin de parler sèchement pour l’effrayer. Je pourrais vous tuer et récupérer votre fils, user de biens des moyens pour me l’attacher, au lieu de quoi je suis resté plutôt avenant à son encontre. Aussi je vous demande de vous apaiser. lui dis-je en plongeant mon regard dans le sien, usant mon don hypnotique pour briser ses défenses mentales. Etant une simple humaine cela était un jeu d’enfant pour moi qui usait de ce don bien souvent et m’étais entrainé à son utilisation sur des personnes entrainées. L’avantage d’avoir eu à mon service des humains militairement entrainés.

Je suis là pour vous aider, vous et votre fils, ne me voyez pas comme un ennemi. dis-je encore de manière à modifier dans son esprit la manière dont elle me voyait. Ne luttez pas car je suis votre chance, nous allons œuvrer pour sauver votre fils. Acceptez mon aide Halley Brady, pour votre fils. lui dis-je encore en posant ma main sur sa joue avec douceur pour parachever mon hypnose.

L’hypnose avec de nombreux avantages mais pouvait avoir quelques inconvénients, bien peu cependant lorsqu’il s’agissait d’humains. Et cette femme n’allait pas pouvoir s’en défaire dans l’immédiat, pour ma plus grande satisfaction.


Hrp: en espérant que ça te convienne


Dernière édition par Julien Guillemaud le Ven 10 Oct - 11:35, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Lun 6 Oct - 13:24



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Ce type était un vrai mystère il voulait quelque chose mais ne savait pas quoi exactement. De nombreux contacts et des personnes qui travaillent pour son compte ? C'est qui en fait ce gars ? Le conspirateur à crocs ? Toujours est-il qu'il avait de quoi s'offrir de nombreux services selon ses dires.

Qu'est-ce que je pouvais lui apporter ? Bonne question si je ne savais pas ce qu'il voulait ça n'allait pas m'aider. Je ne voulais pas lui donner toutes les cartes que j'avais en main. Mais grosso modo je pouvais surtout me rapprocher de la PES. Parmi les clients de Damon il devait bien y avoir une ou deux personnes peu recommandables pour faire son sale boulot mais il avait dit qu'il avait des gens qui travaillaient pour lui. Rien que d'essayer de faire la liste de tout ce que je pouvais faire ça me rendais malade. Pourquoi je pensais forcément à faire des choses illégales pour son compte ? Parce que je doutais qu'il ait besoin de mes services pour aller récupérer un pli banal à La Poste.

« En tout cas je peux vous apporter plus qu'un gamin incapable de se contrôler qui risquerait de se retourner contre vous ou de faire foirer sa mission aussi simple soit-elle. Surtout que Jay est plutôt du genre à fouiner, je doute que ça vous fasse plaisir qu'il soit au courant de votre plan dans son intégralité ou qu'il mette en péril certaines choses. »

C'était bas, pour me valoriser je descendais volontairement mon fils et ses aptitudes mais mieux valait qu'il le voit comme un danger pour lui-même que le contraire. Mais je m'étais emballée, vexée qu'il me donne des conseils sur la façon d'élever mon fils. Avait-il seulement connu ça ? Je ne connaissais rien du lien entre vampires et ce genre de choses. Jusqu'à présent je pensais que c'était malsain de s'intéresser à ce genre de créatures maintenant j'étais bien ennuyée.

Je m'attendais à tout suite à mon petit pique caractériel mais il le prenait plutôt bien, ou presque. Juste un rappel du fait qu'il pouvait me tuer en un claquement de doigt. Comme si j'allais oublier mais il semblait lui aussi oublier que je l'emmerderai jusqu'au bout s'il décidait de passer à l'offensive, bon pas sûre que ça dure des heures ma certaine résistance mais la volonté était là. La suite ? J'étais d'abord en colère, je l'entendais me dire ce qu'il aurait pu faire au lieu de quoi il tentait d'opérer de manière délicate. Malgré ma colère à son encontre je devais lui concéder ce point. M'apaiser ? C'était étrange tout d'un coup, comme si je n'entendais plus rien mis à part sa voix alors que je gardais le regard fixé sur ses yeux.

J'entendais vaguement une petite voix tenter de parasiter ce qui était en train de se dérouler mais je n'y prenais pas attention. Toute ma concentration lui était dévouée alors qu'il affirmait qu'il était là pour nous aider. Ben oui après tout s'il nous voulait du mal il l'aurait fait bien avant. Il aurait pu faire tout un tas de choses pour nous pourrir l'existence c'est pas les options qui manquaient. Alors que je sentais sa main glaciale se poser sur ma joue je fronçais d'abord les sourcils parce que je me les gelais et il n'arrangeait rien mais ce geste avait quelque chose de rassurant. J'en étais convaincue.

« Je ne doute pas que vous allez nous aider mais qu'est-ce que vous voulez lui apprendre ? Il travaille déjà sur le contrôle de son don avec Damon. » dis-je d'une voix paisible.

Le nom de Damon était sorti tout seul mais dans le fond en quoi cela était-il important ? Mon patron était humain, il avait simplement côtoyé un Semi-Démon ce qui faisait de lui un bon parti pour venir en aide à Jay.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 4:16


Au fil de la discussion la femme se dévoilait un peu plus et son fils par la même occasion. Elle qui prétendait son enfant suffisamment entouré pour ne pas s’emballer le présentait maintenant comme un élément instable. Elle soulevait d’elle-même d’éventuels problèmes liés aux mauvaises habitudes de son fils.

Je suis certain que vous saurez mettre vos compétences à mon service pour la sécurité de votre fils. lui dis-je en guise de réponse avant de passer à la suite.

L’hypnose avait fait son œuvre sur elle et déjà son esprit s’était apaisé, pour preuve ses paroles prononcées sur un ton bien moins agressif désormais. Et son lot de nouvelles informations qu’elle venait de me livrer sans l’avoir voulu ni peut-être même s’en rendre compte. Ainsi donc quelqu’un d’autre avait eu la bonne idée de se rapprocher de son fils, un simple désintéressée ou quelqu’un qui tout comme moi avait entraperçu le potentiel destructeur du garçon ?


Je foule cette terre depuis plus de deux siècles Halley, commençai-je en prononçant uniquement son prénom désormais afin de réduire la distance virtuelle entre nous. aussi à moins que ce Damon ne soit un semi-démon, j’ai côtoyé suffisamment d’entre eux pour en connaître davantage à leur sujet que n’importe quel humain. Dite-m’en davantage au sujet de Damon je vous pries. lui dis-je encore à travers mon don hypnotique.

Si je pouvais remonter jusqu’à cet humain, s’il en était bien un, je pourrais toujours tester sa supposée nature avec l’hypnose. S’il y résistait il était soit changeur, soit semi-démon. Car vampire ou lycan je n’aurais besoin que de le voir et le sentir pour m’en rendre compte. Il fallait que j’élimine cet homme s’il avait de l’influence sur le fils Brady afin de me l’attacher lui et sa mère.


Outre le contrôle de son don, je peux lui apprendre à se préserver de l’influence du chaos, de son fait ou bien de celui de ses congénères. Car le danger ne viendra pas que de lui, mais bien des autres semi-démons qui chercheront à l’intégrer dans leur groupe. Jay ne doit pas les rejoindre sous peine de s’enfoncer sur la voie du chaos et de finir sous les balles de la PES. lui dis-je encore avant d’approcher mon visage plus encore de celui de l’humaine.

Vous et moi voulons la même chose Halley… lui dis-je en m’approchant de ses lèvres sans pour autant briser les derniers centimètres entre nos deux bouches, tout en accentuant mon emprise hypnotique sur son esprit pour lui insuffler un désir charnel. Si je pouvais joindre l’utile à l’agréable…

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Dim 12 Oct - 15:21



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Pourquoi avais-je la désagréable impression d'être comme une souris qui vient de croquer un bout de fromage coincé dans un piège quelques secondes avant que la tapette ne claque ?

Entre nous, quelle importance ? J'avais trouvé un allié, quelqu'un qui semblait réellement vouloir m'aider à prendre soin de Jay, le garder loin de toutes ces horreurs qui le dépassaient. Un nom m'avait échappé, Damon, mais dans le fond ce n'était pas réellement important, si ? Deux siècles ? C'était vraiment un procédé incroyable la vampirisation. Deux cents années, soixante treize milles journées... Enfin, nuits et pas une seule ride, un visage inchangé malgré le temps qui s'écoule.

Il doutait de la race de mon patron pourtant c'était la stricte vérité, un humain tout ce qu'il y avait de plus normal, je ne l'avais jamais vu se comporter comme un dément ou faire des choses qui dépassaient la capacité humaine.

« Il s'agit de mon patron. Il a grandi avec un Semi Démon, ils ont trouvé ensemble une solution pour contrôler les pouvoirs de son ami. »

Pouvoir hypnotique ou pas c'était la stricte vérité. Je ne pouvais pas mentir sur le sujet, on m'avait menti et je n'avais pas réellement cherché à douter la moindre seconde. L'avocat m'avait toujours aidé depuis que j'étais arrivée en Ecosse. Nous avions trouvé un équilibre depuis qu'il savait pour Jay, ou plutôt depuis qu'il avait eu la confirmation de la véritable nature de mon fils.

Le vampire m'expliqua alors que le danger pouvait arriver par bien des chemins différents. Les autres... Je me mordillais la lèvre en songeant au géniteur cinglé de Jay. C'était une véritable épine celui-là. Je restais le regard rivé sur lui alors qu'il se rapprochait davantage. Même sous hypnose j'étais nerveuse de cette soudaine proximité. Mais surtout j'étais terrorisée à l'idée que son père puisse remettre la main sur lui et qu'il l'entraîne vers son enfer.

« Ils sont déjà sur sa trace. Son père cherche à me retrouver, je ne sais pas ce qu'il sait à propos de Jay mais il est complètement cinglé, même ses semblables disent qu'il est instable. Dieu seul sait ce qu'il pourrait faire s'il mettait la main sur lui. »

La peur d'être au cœur de tant de conflits me tiraillait mais là pour l'instant j'avais l'impression d'être un tant soit peu en sécurité, apaisée à l'idée que je n'étais vraiment plus seule. Il se rapprochait à nouveau. Ses lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres des miennes. Je l'entendais m'assurer que nous voulions la même chose mais mon esprit était ailleurs. Je franchis les derniers centimètres jusqu'à poser mes lèvres sur les siennes glacées. Une main posée sur son torse il n'y avait rien, aucun battement de cœur. Je n'y aurais peut-être pas fait attention si je n'avais pas le cerveau en ébullition et le cœur qui battait plus que de raison.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Mar 14 Oct - 18:59


J’écoutais la réponse de l’humaine avec attention, conservant l’information dans mon esprit. Il pourrait toujours être utile un jour ou l’autre d’avoir des débuts de pistes pour trouver des semi-démons, même si cela devrait alors commencer par rencontrer ce Damon. L’hypnose serait un moyen des plus simples pour tester la nature de cet individu étant donné qu’il ne fonctionnait que sur les humains. Les caractéristiques des métamorphes et des lycans me permettraient sans aucun mal à déterminer s’il appartenait à l’une ou l’autre de ces espèces.

Merci de cette information Halley, pensez-vous qu’il soit nécessaire que je me renseigne à son sujet, pour s’assurer qu’il ne représente pas un danger pour Jay ? lui demandai-je comme si je désirais réellement son avis à ce sujet, faisant le nécessaire sans user plus qu’à présent de l’hypnose pour paraitre crédible à ses yeux. Il fallait qu’après m’avoir quitté elle soit persuadé que je ne voulais que les protéger elle et son fils.

Peut-être était-ce déjà le cas vu qu’elle me fit d’elle-même une confidence au sujet du père de son enfant. Un semi-démon plus fêlé que ses pairs, pouvais-je donc en déduire qu’il était loin sur le chemin qui menait chaque semi-démon au chaos le plus total ? Son père lui serait assurément un danger pour son gamin, mais aussi pour quiconque le rencontrerait, peut-être qu’une petite info à son sujet offerte à la PES pourrait être une bonne idée, après tout c’était leur travail et cela pourrait m’éviter bien des dangers. Pour autant il ne fallait pas oublier le risque qu’il balance son môme, sauf s’il venait à attaquer la brigade et à être tué. A moins que je ne me charge moi-même de son exécution.


Je peux m’occuper de le tuer pour vous protéger, si c’est ce que vous souhaitez il me faudra son identité et tout ce que vous pourrez me dire à son sujet. lui dis-je ensuite.

Lorsqu’elle brisa la faible distance qu’il y avait jusqu’alors entre nos bouches je goutai au goût de ses lèvres, me retenant de les piquer de mes crocs pour en savourer la saveur de son sang. Je pouvais l’amener à réclamer d’être mordue, mais pour l’amadouer et me l’attacher j’y renonçai. De sa joue ma main glissa sur sa nuque puis au creux de ses reins tandis que nos langues se caressaient. Pour parachever cette rencontre il lui fallait des sensations fortes, le sexe avec un vampire en ferait partie mais avant cela je voulais lui en mettre plein la vue aussi je repris la parole et nous fis quitter ces lieux la seconde suivante.


Laissez-moi vous offrir un petit spectacle Halley. lui dis-je en usant de ma vitesse de vampire pour nous amener à un endroit bien précis, sur le toit de l’une des plus hautes tours d’Edimbourg. Une fois arrivé à destination je captais son regard une nouvelle fois et cette fois l’hypnose n’était pas nécessaire, la séance précédente ayant encore suffisamment d’influence pour un nouveau baiser avant de l’amener sur d’autres chemins pour le reste de la nuit.

Hrp: à toi de voir si tu veux poster une dernière fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   Jeu 16 Oct - 16:23



–› Your mother will always protect you, even against yourself ‹–


Je savais que rencontrer cet individu était une erreur avant de venir mais maintenant je devais me rendre à l'évidence que j'avais tort. Tout ce qu'il voulait c'était s'assurer que Jay ne soit pas entre de mauvaises mains. Je fronçais les sourcils alors qu'il me demandait si Damon était réellement digne de confiance ou s'il devait s'assurer que ce soit le cas.

« Il aurait pu nous dénoncer depuis longtemps, donc je ne pense pas qu'il soit réellement un danger. »

Ce que je pouvais être naïve... Sur tous les plans ! Damon n'était pas sans danger, il voulait comme tout semi-démon rallié un des siens mais il ne pouvait pas le dire si ouvertement par peur que j'éloigne Jay de lui.

Éloigner mon fils, je faisais ça depuis tellement de temps. J'avais tout abandonné à plusieurs reprises pour le mettre un tant soit peu en sécurité mais finalement j'avais l'impression de me battre contre le courant, il ne serait jamais en sécurité, nul part. Mais j'essayais quand même de limiter les dégâts parce que je pensais que c'était ça le rôle d'une mère.

Mais parce que je me sentais en sécurité pour la première fois depuis longtemps je lui confiais le problème que me posait le père de Jay. Un frisson me parcourut en entendant sa réponse à ce sujet. Il pouvait s'en débarrasser pour moi ? J'avais souhaité sa mort plus d'une fois mais là dire oui à Julien pour qu'il passe à l'action c'était comme si je pressais moi-même la détente d'un flingue. Est-ce que je le haïssais à ce point ? Il m'avait déjà gâché une bonne partie de mon existence je n'allais pas vivre avec sa mort sur la conscience ? Je serais capable de m'en vouloir nuits et jours même si cela résoudrait pas mal de mes problèmes actuels

« Je ne sais pas grand chose à son sujet j'ai juste une vague description... »

Toujours ce sentiment honteux que les choses ne devraient pas être ainsi. J'avais grandi avec des principes simples typiques d'une famille croyante. Alors oui ma situation était bien loin de l'idée qu'on m'avait inculquée du concept familial et j'avais du mal à le digérer malgré les années qui s'étaient déjà écoulées. Au reste du monde je mentais mais je savais que dans certains cas je ne pouvais pas le faire. Avec mon patron, Julien... Toutes ces personnes qui étaient au courant de la nature de Jay et qui étaient susceptibles de m'aider je ne pouvais pas leur cacher ce détail. Juste pour ça j'aurais voulu fondre sur place et disparaître mais au lieu de ça je continuais de l'observer dans les yeux jusqu'à briser le peu de distance entre nos lèvres.

Je me laissais entraîner dans cet interlude de douceur. Hésitante je commençais à me dire que je venais de m'embarquer dans un bourbier. Tout d'un coup mon esprit était focalisé sur deux choses : ses crocs qui n'étaient pas sortis mais que je redoutais encore et ses mains qui glissaient doucement de ma nuque jusqu'au creux de mes reins. Lorsque finalement il s'écarta pour reprendre la parole pendant quelques secondes je craignais le pire. Un petit spectacle ?

« Euh... » commençais-je.

Il ne me laissa pas le temps de terminer ou même commencer plutôt parce que je ne savais pas ce que je voulais. La seule chose que j'eus le temps de faire c'est de m'accrocher à son cou avant qu'il ne m'emporte comme une fusée. Ok, il était super rapide et voulait me le faire savoir, j'avais compris. Juste au moment où je commençais à me dire que j'allais avoir mal au cœur de ce déplacement plutôt incongru il s'arrêta de manière aussi soudaine qu'il s'était mis en marche. Chancelant légèrement je rougis en songeant que je m'étais blottie comme une enfant contre lui. Au moins j'avais eu la dignité de ne pas crier comme si j'étais montée à bord d'un manège à sensation forte.

Je pris le temps d'observer le nouveau décor. La vue était tout simplement à couper le souffle. Je me détournais cependant bien vite d’Édimbourg sous les étoiles pour l'observer à nouveau. Qu'est-ce que je voulais exactement ? Est-ce que j'étais prête à lui donner ce qu'il semblait attendre ? Les questions se bousculaient dans ma tête et pas une seule réponse ne daignaient pointer le bout de son nez. Allons bon je n'allais pas rester plantée là à le regarder dans le blanc des yeux ! Il fallait que j'aille de l'avant, je ne pouvais pas rester bloquée à cause de ce petit crétin qui avait décidé de me pourrir la vie après toutes ces années.

Un peu de courage, Brady, il ne va pas te mordre ! essayais-je de m'encourager avant de bêtement réaliser que si, il pouvait me mordre.

Mais était-ce vraiment gênant ? De ce que j'en savais les humains n'en souffraient pas tant que ça. Et puis il se passerait ce qu'il se passerait après, je devais passer un cap, laisser le passé derrière moi et me reposer sur quelqu'un pour une fois. Il l'avait dit, nous avions les mêmes intérêts dans cette histoire. Pour la première fois de ma vie je consentais à mettre de côté ce qui était devenue au fil des années une phobie pure et simple en ce qui concernait toute relation avec un homme. Je me rapprochais de lui à nouveau avec cette fois la conviction que tout se passerait bien et que je n'allais pas prendre peur et craquer comme une ado de quinze ans.

Tirant légèrement sur son col pour l'obliger à se baisser pour qu'il soit à ma hauteur je me saisi de ses lèvres glaciales. C'était à ce moment là que mon téléphone sonna du fin fond de ma poche. Peut-être pas aussi vite que lui pouvait le faire mais tout de même, je le pris avant la fin de la sonnerie que j'ai reconnu immédiatement comme étant celle que j'avais programmé pour mon fils. A l'autre bout de la ligne j'entendis d'abord un premier soupire de soulagement.

« Mais t'es où ?! »
« T'occupes, j'arrive. »

Je raccrochais de suite après pour éviter les questions indiscrètes devant lui. Je remettais mon portable dans ma poche avant de poser les yeux sur lui.

« Je dois y aller, désolée... » dis-je simplement sans aucune justification.

Une fois de plus je venais de me dégonfler effrayée à l'idée que les choses se passent encore mal à ce niveau-là. Incapable de croiser à nouveau son regard, je me dépêchais de trouver la sortie la plus proche. Je me sentais pitoyable, un nœud dans la gorge, c'était pathétique mais je ne pouvais pas...



[HRP : Voilà o/]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Your mother will always protect you, even against yourself [Livre II - Terminé]
» Haiti and the Danger of the Responsibility to Protect
» Protect me from what I want (pv Mione)
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Nightown :: Immeubles
-
Sauter vers: