AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Tu savais que j'étais un loup [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Tu savais que j'étais un loup [Livre II - Terminé]   Ven 6 Juin - 4:14

Johan n'avait pu qu'intervenir, lorsque la métamorphe rousse avait insulté Hayden, que la blonde avait abandonné son compagnon loup et que l'accumulation de ces choses, plus les autres frustrations de la fin de l'après-midi, avaient mis Isadora dans une colère noire. Une colère qui demandait d'être expiée dans le sang, dans la rage lupine. Il avait seulement pu aller rejoindre son ancienne compagne pour l'enjoindre à se calmer, avec une douceur et une patience qui lui étaient propres, en ignorant jusqu'à son Ulfric qui était pourtant tout juste à côté d'eux. Ça avait fonctionné. Isadora s'était calmée. Assez pour que le rituel de la fraternité puisse être accompli et qu'elle unisse son sang à celui d'un métamorphe, toujours dans cette étrange atmosphère tendue qui enveloppait tous les changeurs de Wolfheaven. Le O'More s'était quelque peu éloigné, après son action auprès de la brune, et l'avait suivie du regard quand elle était tout de suite partie dans la forêt juste après. Pas un regard d'échangé avec son Ulfric, pas un d'échangé avec ses frères et sœurs.

Il l'avait suivie. Tout simplement.

Ce qu'il faisait allait probablement lui valoir d'être détesté par son Ulfric. Plus, en fait. Déjà que leurs contacts n'avaient rien d'amicaux, il ne faisait rien pour améliorer son cas. Leur prochaine rencontre risquait d'être hautement agréable (non). Mais la situation le demandait. Et quelque chose, peut-être son instinct animal, lui disait qu'il était celui qui devait intervenir.
Johan avait laissé sans peur les enfants auprès de la meute. Ils allaient en prendre soin, il le savait, et la présence d'Hayden était garante d'une protection maximale. Aussi furieux pouvait-il être envers lui, ou envers Isadora, il ne blesserait pas les petits.

Le lycanthrope avait couru longuement. D'abord sous sa forme humaine, ensuite sous sa forme lupine, laissant ses vêtements auprès d'un arbre non loin d'un sentier. Il saurait les retrouver. Le bonheur de sentir ses pattes fouler les branches et les aiguilles tombées des pins et des épinettes, les feuilles humides des feuillus qui s'étaient dénudés avec l'automne, de sauter par-dessus les obstacles en se fiant uniquement à son flair pour retrouver la louve qu'il suivait de loin. D'assez loin pour lui laisser une avance, qu'il lui avait tout à fait laissé prendre en restant sous forme humaine, mais d'assez proche pour ne pas perdre sa trace. C'était une réelle libération que de pouvoir se transformer. Lui aussi avait des frustrations à expier, il s'en rendait compte, et cette course le libérait. Le mariage d'Isadora. Mary. Les métamorphes. Tout ce qui tournait autour de son monde, le faisait faiblir, le blessait, sans qu'il puisse faire autre chose qu'encaisser. Endurer. Sourire. Parce qu'il n'y avait pas mieux à faire.

Finalement, il l'avait retrouvée. Arrêtée, un animal mort entre les pattes et les crocs. Le souffle un peu court, mais moins que le sien – le sien d'homme-animal blessé qui avait encore des capacités bien moindres à côté de celles de ses frères et sœurs. Entre quelques arbres plus clairsemés. Elle savait qu'il était là. Johan la regarda, entre les branchages, avant de s'avancer doucement et de baisser la tête et les oreilles, lui demandant ainsi s'il pouvait s'avancer encore plus et la rejoindre.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tu savais que j'étais un loup [Livre II - Terminé]   Sam 7 Juin - 0:18

Johan & Isadora
Le 15 décembre 2017




Le museau enfoui dans le sang encore chaud, je dégustais toutes les saveurs que m’offrait la carcasse du cerf à terre. Quelques pulsations de son cœur ne firent entendre, avant de mourir dans le silence de la forêt. Je croquais un bout de chair fraiche et l’avalais sans demandais mon reste. Je l’avais mérité après la chasse que j’avais menée. Il ne s’était pas laissé prendre aussi facilement que ça, je devais bien le reconnaitre. Un vieux cervidé. Cela s’était vu à sa manière de fuir et d’essayer de me semer. Pas besoin de voir ses rameaux pour s’en rendre compte. Il avait tenu à sa vie, mais je lui avais prise, sans scrupule. Au moins lui avais-je offert une belle mort. Il avait combattu une fois acculé, et j’avais reconnu ses forces, même si elles n’avaient pas suffi. Rien n’aurait pu m’arrêter. Dès lors que j’avais entendu ses sabots faire craquer une branche, il s’était condamné. Pour sa bravoure et sa détermination, j’aurais pu le laisser vivre. Mais pas ce soir. Ce soir j’avais eu besoin de le prendre en chasse et de mettre fin à cette dernière par sa mort. Il n’y avait aucune autre possibilité imaginable. Au moins ne sera-t-il pas mort pour rien. Je comptais le manger en entier, même si pour cela, je devais m’écrouler de longues heures avant de pouvoir rebouger et digérer. Hors de question de gâcher cette nourriture.

Je m’arrêtais dans mon repas en l’entendant et le sentant. Il se rapprochait. Depuis que j’étais partie de Wolfheaven il m’avait suivi. Pas difficile de se rendre compte de sa présence. Il était aussi discret d’un troupeau d’éléphants. Bon j’exagérais sans doute. Il n’était pas si bruyant que ça, mais il avait suivi mes traces, les traces d’une louve aguerrie. Je l’aurais voulu, je l’aurais semé et perdu. Mais quel intérêt ? Il n’était pas un danger pour moi après tout. Qu’il ne suive ou non, cela n’avait pas vraiment d’importance. Sauf qu’il s’approchait et là, il retenait aussitôt mon attention. Johan bien entendu. J’aurais souhaité qu’il s’agisse d’Hayden, mais je m’étais fait une raison. Il préférait de loin la compagnie de Mary plutôt que la mienne. Son attitude avait changé envers moi, et je ne le supportais pas. Au moins me restait-il des frères et des sœurs sur qui comptaient, qui eux, ne me tourneraient pas le dos. Et Johan en faisait partie. Oh bien sur, je gardais une rancœur envers lui. N’était-il pas le premier à m’avoir laissé tomber ? Mais lui était là à présent, et pas Hayden. Cela en disait long à mes yeux et à ceux de ma louve. Je relevais la tête, la sortant des entrailles de l’animal mort. Du sang avait tâché mon pelage blanc et gris, mais je m’en fichais complètement. Il approcha de nouveau et baissa la tête et les oreilles, me demandant l’autorisation de continuer. J’hésitais un instant avant de laisser échapper un léger bruit de gorge, synonyme de mon approbation. Je me décalais légèrement, lui proposant de se nourrir s’il le voulait de l’animal qui venait de mourir sous mes crocs et mes griffes. Autant faire profiter un autre loup de son sacrifice…

Mon repas dura assez longuement. Quand nous partîmes, il ne restait rien de mangeable sur ce qui fut un magnifique cerf. Poisseuse, j’avais fini par me rendre à un petit ruisseau non loin. Je m’y abreuvais avant de reprendre forme humaine. Par expérience, je savais qu’il était plus difficile de chasser les traces de sang sous ma forme lupine que sous ma forme de femme. Et ma louve était largement calme pour me laisser reprendre les commandes. Repue, elle était complètement docile. Quelques minutes plus tard, j’entrais sans hésitation dans l’eau assez fraiche. Les températures étaient basses, mais je m’en fichais. J’étais une louve garou, et ma résistance au temps était plus importante. Et puis, ce n’était pas comme si je courais le risque d’être malade. Je ne prêtais pas attention à ce que faisait Johan. La sérénité de ma louve s’étendait jusqu’à moi et j’étais en paix. Cette chasse, cette course et ce repas me viande fraiche m’avait fait le plus grand bien. Même l’eau contre mon corps était délicieuse. J’entrais jusqu’à avoir de l’eau jusqu’au ventre, puis commença à rincer le sang de l’animal. Je levais les yeux vers l’homme et lui dis Elle est moins froide qu’elle n’y parait . Je ne m’attardais pas sur son corps – quand même j’en avais foutrement envie – pour reprendre ma « toilette ». Tu voulais me parler il me semble ? Parle, je t’écoute ajoutais-je.


_________________