AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Dim 4 Mai - 1:38

    Nous sommes à présent début décembre. Le mois va être assez calme en ce qui concerne le travail brut, à part pour la fin de ce clui-ci avec la nuit du 24-25 décembre et celle du 31 décembre au 1er janvier de l'année 2018. Un petit concert le 2, et un autre le 9 et ce sera tout, ce qui est déjà pas mal, car l'année dernière, je ne crois pas avoir eu de réservation pour mes prestations durant le mois à part les deux grosses soirées de fin d'année. Peu importe, ce soir je me rendais donc au Gold Spoon. C'était un restaurant fort sympathique fréquenté par un peu tout le monde, la clientèle était très éclectique, je dois bien l'avouer, humains, vampires, loups, et sans doute semi-démon trainaient dans le coin. Je ne savais pas qui serait là ce soir, à part Aaron bien évidemment, puisque je l'avais convié à venir ici pour voir ma prestation. Il n'avait rien de prévu ce soir, et puis cela nous rappellerait de bons souvenirs, ceux de notre première rencontre. Ce n'était pas ici, mais il était là pour prendre des photos, et je chantais. Bref, Aaron et moi n'allions pas arriver en même temps. Comme toujours j'arrivais dans l'après-midi pour régler mon matériel et donner la playlist au gérant pour savoir si cela lui convenait. L'acoustique des salles de restaurants n'est pas forcément optimum donc il faut parfois faire avec. Mais tout semblait être parfait par ici. Les réglages se firent assez rapidement, et la soirée arriva. Les gens arrivèrent pour manger, même si une bonne moitié était là pour me voir moi. Mais cela me fait toujours une bonne publicité, comme pour le lieu où je me produis. Ce genre de petite soirée est juste parfait. Tout se déroula comme prévu, il y avait un peu de tout ce soir, comme je le pensais, même s'il y avait principalement des humains, il y avait une bande de loups, et quelques vampires par ci par là. Une fois la représentation terminée, je prenais donc place là où se trouvait Aaron.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Mar 6 Mai - 16:24

Il faut bien gagner sa croute

 


Ce soir j’avais décidé que je ne m’attarderais pas sur mon boulot même si je devais encore faire un sacré tri dans toutes mes demandes ! A croire que tous les habitants de Glasgow et Edimbourg réunis avaient décidé de fêter des anniversaires, de célébrer des mariages, enterrer des vies de jeunes filles et jeunes hommes au mois de décembre. Et puis non, ils ne pouvaient pas s’y prendre à l’avance ! Je soupirais en refermant le classeur… Tant pis, je bosserais plus le lendemain ! Ce soir je ne ferais rien. Du moins si, j’allais faire de merveilleuses photographies puisque mon plus joli modèle faisait une représentation ce soir et j’allais m’y rendre ! Je souris rien qu’à l’idée d’y être déjà et je filais me préparer… Je me rendrais seul au Gold Spoon puisque ma sirène devait déjà être là-bas depuis le début de l’après-midi ! Une fois douché et habillé, je prenais mon Argentique et filais dehors. Je hélais un taxi car je n’avais pas envie de prendre ma voiture… et j’arrivais à destination après quelques minutes ! Comme je m’en doutais Elecktra était occupée et je me posais donc dans un coin tranquille…
Lorsque la soirée débuta je fis des photos de ma chanteuse et pas que… certains clients voulaient que je les photographie également avant de me demander ma carte de visite si l’envie les prenait de m’acheter les clichés. Je n’allais donc pas me plaindre et c’est assez satisfait que j’étais retourné m’asseoir à ma place une dizaine de minutes avant la fin de la représentation. A ce moment là, j’eus la curieuse impression d’être observé mais je ne pus guère chercher d’où venait cette idée puisque ma belle rouquine arrivait à la table. Je lui adressais un sourire et me levais pour déposer un léger baiser sur ses lèvres.



- T’as été sublime… Comme toujours ! déclarais-je en jetant un coup d’œil au serveur qui arrivait. Qu’est-ce que tu veux boire ?


Je ne savais pas ce que nous ferions du reste de notre soirée mais j’imaginais que ma petite-amie avait sûrement envie de se poser quelques instants. Alors autant boire un verre !
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Mai - 1:08


Je n’avais pas encore eu de nouvelle de Jana depuis notre dernière entrevue, ni depuis que je lui avais envoyé mon « colis ». En utilisant un livreur humain hypnotisé – par souci de sécurité vu le contenu de la livraison – je lui avais fait parvenir la tête de Shane. Mon humaine avait commis son erreur de trop en offensant Jana par son attitude. Las de son manque de cervelle et son incapacité chronique à se contrôler, je m’étais résolu à l’exécuter sans demander l’autorisation à Krystel. Je savais d’ors et déjà que la Reine ne laisserait pas passer cette décision mais qu’importe, j’étais prêt à en subit les conséquences.

Pour l’heure aucun signe de sa part m’annonçant que j’allais mourir, pas même Badenov venu me tuer. Aussi avais-je décidé de sortir et de m’aérer l’esprit en quelque sorte. J’avais besoin de bouger et d’aller quelque part qui sortait un peu de mes habitudes. C’est ainsi que j’atterris au Gold Spoon à Edimbourg, un restaurant qui accueillait parfois des groupes de qualité sur sa scène. J’avais vidé quelques poches de sang véritable avant de quitter mon logement de Glasgow, histoire de pouvoir mieux faire semblant d’apprécier le Tru-Blood une fois sur place.

Lorsque je pris place à une table vide, une femme passa près de moi et malgré le mélange important des nombreuses odeurs des lieux – l’établissement était ouvert à toutes les espèces, lycans compris malheureusement – le parfum qui se dégageait d’elle était caractéristique : une métamorphe. Voilà qui illuminait ma soirée. Si je pouvais me satisfaire d’une friandise avant que les conséquences de mon choix n’arrivent, je n’allais pas cracher dessus. La jeune femme monta sur scène et se mit à chanter et nous offrit une prestation appréciable, attisant ma curiosité et mon envie de lui parler.

Je la suivis donc du regard lorsqu’elle eut terminé et vis qu’elle avait rejoint un homme, et par n’importe qui. Aaron Caron, ce photographe que j’avais rencontré soit disant pour du travail pour en réalité lui parler de Yaâqov – mon ancien exécuteur que j’avais offert à Jana pour qu’elle l’exécute -, un véritable désastre en somme. Il n’avait fait que se voir en héros venu sauver le pauvre petit vampire que l’on torturait. Même si c’était vrai il aurait dû se contenter de faire comme la majorité de son espèce, s’occuper de son petit monde. Au final je l’avais hypnotisé pour qu’il fasse les photos que je lui avais commandé et qu’il oubliât notre échange en dehors de son supposé travail. Il n’aurait pas oublié Yaâqov ni que nous avions parlé de lui, en revanche il ne pourrait se souvenir que j’étais le maître de ce dernier ni que j’avais le moindre lien avec lui en dehors de simplement le connaître de nom.


Bonsoir mademoiselle, bonsoir monsieur Caron. dis-je chaleureusement pour saluer le couple sans trop passer pour Joe l’incruste. j’espère que je ne vous dérange pas. Je voulais féliciter mademoiselle pour sa prestation, et vous offrir une bouteille de champagne par la même occasion. poursuivis-je en restant debout tant qu’ils ne m’inviteraient pas à prendre place à leur table.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Mai - 15:07

    La représentation de ce soir avait été un triomphe. Bon d'accord, je vais la jouer modeste, elle s'était bien passé, les gens avaient le sourire, ils avaient du apprécié ce qu'il avait vu et surtout entendu, donc j'étais pleinement satisfaite. Je reconnaissais quelques visages, certains étaient des habitués du Gold Spoon tout simplement, puisque ce n'était pas ma première représentation ici, d'autres me suivaient plus ou moins, je les voyais ici et ailleurs donc cela me faisait plaisir. Mais la personne que j'aimais le plus était là aussi, et c'était ce que j'appréciais le plus. Il avait pris quelques photos qui me serviraient de souvenir. Il n'était pas toujours présent, mais ce soir, il l'était, le plus important se trouvait donc à cette petite table dans un coin. L'équilibre entre le boulot, la famille métamorphe et mon chéri n'était pas simple à trouver mais je crois que j'y arrivais plutôt bien. En tout cas, ce soir, j'allais être avec Aaron. Quand j'arrivais à sa table après la représentation, il se leva pour me faire un baiser que je lui rendais avec délectation. Il me dit que j'avais été sublime mais je n'en attendais pas moins de sa part me demandant donc ce que je voulais boire.

    " Merci mon chasseur. Un coca, je pense que ce sera parfait pour le moment. "

    Et je m'asseyais donc en face de lui, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Pourtant, tout n'allait pas bien se passer. Un vampire vint nous aborder, et par dessus le marché, il connaissait Aaron. La tête de ce vampire me disait quelques choses, je l'avais déjà aperçu j'en étais certaine. Un client apparemment de mon photographe adoré, à moins que ce dernier ne me cache quelques choses d'autres. Je cherchais dans mon esprit où j'avais pu le voir, et je me souviens du débat. Il me semblait qu'il y était, non ? Possible, en tout cas, il ne me plaisait pas, comme tout les vampires par définition. Il voulait me féliciter pour ma prestation en nous offrant une bouteille de champagne. Rien que ça ? Pourtant ma prestation était "ordinaire", rien que soit exceptionnel. Je me doutais donc qu'il cherchait quelques choses derrière ce sourire et ce cadeau. J'avais envie de l'envoyer balader, mais pour le moment, il n'y avait pas de raisons particulières à cela.

    " Merci bien à vous monsieur ... ? Mais ce ne sera pas nécessaire. Je ne bois pas d'alcool. "

    Ce n'était pas forcément vrai mais je ne voulais lui montrer qu'il était déjà dans une situation de complaisance. Je voulais le voir déguerpir le plus rapidement possible pour pouvoir passer le restant de la soirée avec Aaron. Je voulais savoir aussi comment il s'appelait. En entendant son prénom et son nom, j'arriverais peut être à mieux le situer dans la hiérarchie vampirique. Je n'étais pas une pro dans ce domaine, mais je connaissais les plus connus, au moins de nom.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Sam 10 Mai - 16:10

Il faut bien gagner sa croute

 


C'était la première fois que je mettais les pieds au Gold Spoon et je devais reconnaître que l'endroit était pas mal. Bien sûr, je m'étais principalement concentré sur ma sirène ainsi que sur les personnes qui m'interpellaient pour être photographiées mais cela ne m'avait pas empêché de penser que je reviendrais. J'envisageais même de laisser ma carte au patron ! Après tout, s'il organisait des soirées il était possible qu'il ait envie d'immortaliser ces instants. La plupart des restaurants, pubs et boîtes branchées avaient de sites internet et des comptes sur les réseaux sociaux. Il n'était pas rare qu'ils agrémentent ces derniers de photos, alors pourquoi ne pas tenter ma chance ? Je pourrais demander à voir brièvement le propriétaire de l'endroit après que ma petite-amie m'ait rejoint.
D'ailleurs, en parlant de la sublime jeune femme, elle venait de finir et arrivait à la table. Je l'avais accueilli d'un baiser avant de lui demander ce qu'elle voulait boire. Je souris en l'entendant prononcer mon surnom et je me tournais ensuite vers le serveur pour lui demander deux Coca-Cola. Lorsque ce dernier parti en direction du bar je saisis ma sacoche pour en sortir mon appareil photo. Je comptais montrer quelques clichés de ses prestations à ma belle rouquine. J'allumais l'appareil en reprenant la parole...



- T'es une véritable source d'inspiration quand tu es sur scène ma sirène, déclarais-je. Y'a deux trois photographies que j'aimerais agrandir et exposer à la galerie... si t'es d'accord ? précisais-je avec un sourire.


Je lui demandais toujours la permission pour le faire.... et cette habitude ne me quittait pas ! Tout le monde n'avait pas forcément envie d'avoir ses photos exposées et mises en vente. D'ailleurs cela me rappela que j'avais vendu un cliché de l'un de ses concerts et je voulais lui reverser des intérêts. Je ne lui en avais pas encore parlé et j'allais donc le faire pour ne pas oublier.


- J'ai vendu une photographie de l'un de tes concerts hier, dis-je en souriant. Du coup je me suis demandé la part que tu voudrais sur ces ven...


Je n'avais pas terminé ma phrase puisque je fus interrompu par l'arrivée d'un de mes clients... Pas du genre que j'appréciais puisqu'il s'agissait d'un vampire ! Après nous avoir salué, il déclara espérer ne pas nous déranger. *Bien évidemment que tu dérange !* Et bien que je pensais cela, je ne le formulais pas et regardais le vampire avec politesse tandis qu'il félicitait Elecktra et proposait d'offrir une bouteille de champagne ce qui me fit sourire. *Non mais carrément ? Il veut quoi...?*
Elecktra répondit donc la première pour le remercier en demandant son nom ce qui me fit reporter mon attention sur elle. Elle ajouta ensuite qu'elle ne buvait pas d'alcool. Je regardais ensuite le vampire pour enfin m'adresser à lui. Je le connaissais même si mon unique rencontre avec lui me semblait bien lointaine.



- Bonsoir Monsieur Guillemaud. Je dois avouer que je ne bois pas non plus, répondis-je alors que le serveur déposait nos deux bouteilles de Coca-Cola avec des verres. Vous avez fait le déplacement pour voir la représentation ? demandais-je histoire de dire quelque chose.


Je n'invitais pas le nocturne à s'asseoir à notre table car je n'en avais pas envie et que ma sirène n'appréciait pas les gens de son espèce non plus. Cela aurait sûrement été différent s'il nous avait abordé pour une demande précise, du genre concernant mon boulot ou celui de ma petite-amie, mais ce n'était pas le cas. Et heureusement, je n'aimais pas trop bosser pour les buveurs de sang et je n'avais absolument pas envie d'imaginer Elecktra en train de leur faire un concert.
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Juin - 17:01


Me faire rembarrer par la vermine n’était pas quelque chose que j’appréciais, en revanche il fallait parfois s’en accommoder et savoir s’adapter. C’était là ce que j’avais tenté d’inculquer à plusieurs reprises à Leslie, et ce qu’il avait tellement de mal à assimiler.

Offrez-vous la boisson de votre choix dans ce cas Mademoiselle, je vous l’offre. lui dis-je en esquissant un sourire discret mais présent. Pouvait-elle imaginer que je connaissais sa véritable nature ? Peut-être, mais après tout cela n’avait aucune importance pour le moment, il serait toujours temps de faire un petit effet par une annonce plus tard.

Mon but premier était de simplement me changer les idées et votre compagne m’en a donné une petite occasion. Pour autant je n’avais pas prévu de vous rencontrer ce soir, mais cela tombe plutôt bien car je vais pouvoir vous faire part d’une information nouvelle depuis notre dernière rencontre. dis-je ensuite en m’adressant à l’humain d’un ton neutre.

Yaâqov Kaufman a été exécuté. lui dis-je pour entamer la conversation au sujet de mon ancien exécuteur. Il s’est attaqué à des humains et en a payé le prix. Comme je vous l’ai dit lors de notre dernière rencontre, Kaufman était placé sous surveillance justement parce que nos services le soupçonnaient de certains agissements allant à l’encontre du traité de paix.

Etant donné votre rencontre que vous aviez évoqué lors de notre entrevue passée, je me suis dit que cette information pouvait vous intéresser.
lui dis-je enfin pour conclure, conservant mes mains dans mon dos tout en me tenant toujours face à mes deux interlocuteurs.

Devrais-je à nouveau hypnotiser le photographe ? Pas nécessairement, d’autant que sa compagne elle ne pourrait l’être étant donnée sa nature. Une question me vint à l’esprit en les observant : Que seraient-ils prêts à faire l’un pour l’autre ? Jusqu’où iraient-ils pour sauver la vie de l’autre ? Un jour ou l’autre l’un d’eux serait obligé de se sacrifier pour l’autre étant donné le cours des évènements récents. Peut-être serais-je à l’origine de ce sacrifice ou peut-être pas mais qu’importe en définitive. C’était bien là les risques à l’amour.



Hrp: désolé du délai et de la médiocrité du post :/
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Ven 20 Juin - 0:20

    J'avais fini ma performance pour ce soir, alors je venais m'installer en face de mon chéri. Je prendrais donc un petit coca pour le moment. Il me dit que j'étais une véritable source d'inspiration et qu'il voulait agrandir et afficher quelques unes de mes photos pour sa galerie. Il savait qu'il pouvait le faire, mais il avait toujours la bienséance de me demander avant cela.

    " Tu sais très bien que tu peux voyons. "

    Et je lui faisais un petit clin d'oeil complice. Il avait gardé cette habitude, et j'appréciais cela chez lui. Il me disait qu'il avait vendu un de mes clichés, mais il n'eut pas le temps de continuer sa phrase, car il fut interrompu par un vampire qu'il semblait connaître. Ce dernier s'appelait Julien Guillemaud. Je ne le connaissais pas vraiment simplement de nom. Je savais qu'il avait été shérif mais qu'il était monté à présent à un grade plus haut, mais je n'avais jamais eu l'occasion de le croiser pour de vrai. Un vampire restait un vampire et je dois dire que je n'appréciais pas leur compagnie, même s'il ne me ferrait rien dans ce lieu. Il se montrait un peu trop mielleux pour être sincère, je voulais clairement qu'il dégage. Aaron était poli avec lui, il lui demandait s'il était venu pour me voir, mais ça m'étonnerait grandement, il était juste là par hasard, et ayant senti mon odeur, il s'était approché pour venir me bouffer ! Je le savais très bien. Nos deux coca arrivèrent à ce moment là, je me ferrais donc un plaisir de les mettre sur la note de monsieur Guillemaud, cette pourriture sur patte. Je le laissais donc parler, un discours qui ne me trompait nullement. Guillemaud dit donc à Aaron que Yaaqov avait été exécuté. D'accord. Très bien. Maintenant qu'il avait dit ce qu'il avait à dire, il pouvait nous laisser, n'est ce pas ?

    " Merci pour cette information monsieur Guillemaud. Et merci pour les cocas. Au plaisir. "

    Enfin, plutôt à mon plus grand déplaisir, oui, parce que je ne comptais pas le revoir de sitôt, mais peut être qu'Aaron se montrerait plus compréhensif que moi et l'inviterait à notre table, chose que je ne désirais pas. J'avais accompagné ma phrase d'un petit sourire, petit mais bien présent comme celui du vampire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Lun 23 Juin - 0:37

Il faut bien gagner sa croute

 


J’avais pensé pouvoir passer une agréable soirée en tête à tête avec ma sirène mais une personne était venue jusqu’à nous. Cela n’aurait un désagrément si l’individu en question n’était pas un vampire et qui plus est Monsieur Guillemaud. Je n’appréciais pas les vampires mais lui je ne pouvais carrément pas le sentir ! J’avais donc adressé un sourire à ma petite-amie en entendant son accord pour les photos faites mais j’avais changé d’attitude à l’arrivée de l’autre nocturne… Interrompant notre discussion, Guillemaud félicita Elecktra avant de nous proposer une bouteille de champagne. Elle comme moi déclinions l’invitation mais le vampire enchaîna en proposant à ma petite-amie de choisir la boisson qu’elle voulait… Qu’il lui offrait ! Je lâchais la jolie jeune femme du regard pour observer brièvement Monsieur-Le-Mort-Sur-Pattes… *Va offrir à boire à une autre !* Non mais sérieux ? Un non ça ne lui suffisait pas ?
Je n’eus pas le temps de dire quoique ce soit à ce sujet et dans un sens c’était tant mieux ! Envoyer un vampire sur les roses n’était sûrement pas une bonne idée en soit. Ce qui m’empêcha de parler était qu’il avait repris la parole. Et si je me fichais un peu de ses premières paroles les suivantes attirèrent mon attention sur lui ! De qu’elle information voulait-il me faire part ? … La nouvelle me surprit.
« Qu… quoi ? » Étonnement qui ne passerait pas inaperçu.

Je laissais le vampire m’expliquer que Yaâqov avait été exécuté car après avoir été placé sous surveillance à causes de soupçons ce dernier avait agi en enfreignant le traité de paix. Je n’arrivais pas à imaginer que le vampire blond ait pu attaquer des humains ! Par deux fois il aurait pu me tué et il n’en avait rien fait. Je ne savais plus quoi penser. Était-ce tout ce que je lui avais annoncé qui avait été trop pour lui ? Après tout en une soirée Yaâqov avait appris que la guerre était finie, que les juifs n’étaient plus persécutés et qu’il pouvait être libre ! Je me perdais dans mes pensées et se fut la voix de ma petite-amie qui me ramena à la réalité.
Elle le remerciait pour l’information, les cocas et lui disait au revoir à sa façon… *Au plaisir ! Oh déplaisir oui ma chérie.* J’esquissais un léger sourire. Elecktra m’avait dit dès notre première rencontre qu’elle n’aimait pas les vampires. D’ailleurs ils étaient en rapport avec son passé, j’en étais presque sûr ! Mais elle évitait toujours ce sujet. J’émergeais cependant de mes pensées pour m’adresser au vampire.



- Par deux fois il aurait pu s’en prendre à moi ; pourtant il ne m’a jamais rien fait ! déclarais-je en parlant de Yaâqov. Je regardais une chaise vide brièvement, hésitais et constatais que le vampire serait beaucoup trop près de ma sirène s’il prenait place. J’ai vraiment du mal à imaginer qu’il ait pu faire ça, ajoutais-je.


A vrai dire je ne le croyais pas du tout et même si je n’appréciais pas Monsieur Guillemaud j’aurais tenté d’en savoir plus si la situation avait été différente. Mais en cet instant je préférais ne pas voir Elecktra trop près d’une sangsue même si cette dernière savait se tenir.

 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Mar 8 Juil - 2:45


La métamorphe se permettait de me parler de manière effrontée, pour autant je décidai de ne pas lui en tenir rigueur. Je pourrais l’envoyer paître prochainement, pour l’heure je ne voulais pas que son compagnon humain ne recommence à se prendre pour un héros alors autant éviter de lui en fournir l’occasion, quoi que… Je me contentais donc pour seule réponse de lui adresser un sourire légèrement méprisant, bien léger par rapport à mon ressentiment exacte envers cette jeune pimbêche.

C’est bien là le problème de nombre d’individus parmi votre espèce monsieur Carron, vous avez du mal à imaginer. Il semblerait donc que certaines choses vous échappent au sujet de Yaâqov Kaufman. Ce n’est pas parce qu’il vous a épargné qu’il en faisait de même avec d’autres. dis-je d’abord avant de poursuivre mais cette fois en décidant de jouer sur l’affectif.

Il aurait été présent ici et maintenant, qu’il n’aurait pu se retenir de sauter sur votre compagne pour s’abreuver à son cou. La saveur si particulière de son sang pour nous autre nocturne aurait été comme un aimant pour lui. Nombreux sont ceux qui apprécient la saveur du sang de métamorphe, quand bien même ils en ignorent la raison, tout comme ils ignorent l'existence de votre espèce.

Voilà c’était fait, je venais de leur faire comprendre clairement que j’étais au courant de l’existence des changeurs et que sa belle en était une. Cela m’étonnerait qu’il ne soit pas au fait de ceci, mais pourquoi pas après tout. Quoi qu’il en soit je posai mon regard sur la jeune femme et repris la parole.

Je vous pries de m’excuser, je ne vous importunerez pas longtemps mademoiselle. lui dis-je en esquissant un sourire ironique, sans chercher à le dissimuler, volontairement.

Ils pourraient tous deux feindre de ne pas comprendre mes paroles, mais lui serait surtout plus enclins à défendre Yaâqov, comme le chevalier blanc du pauvre petite vampire blond. Ridicule. Quant à elle, elle pourrait laisser libre court à son impolitesse et son caractère de chiotte. Un regard aux alentours me permit de voir que le fait que je reste debout devant leur table commençait à attirer l’attention des autres clients. Qu’importe à mes yeux, je ne faisais pas de mal et je n’avais nullement besoin d’anonymat, contrairement à elle…



Dernière édition par Julien Guillemaud le Sam 26 Juil - 4:43, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Mer 9 Juil - 20:56

    Je le détestais et il me détestait, au moins c'était fait. Il faut dire que je n'avais aucun avantage à me le mettre dans la poche, bien qu'il soit haut placé dans la hiérarchie vampirique. J'étais pourtant loin de me douter de ce qu'il allait dire et de ce qui allait se passer dans un futur proche. Je lui parlais donc au minimum avec le peu d'intérêt qu'il représentait pour moi. Il ne semblait pas être décidé à partir pour le moment, il était plutôt disposé à parler avec Aaron à propos de ce Yaaqof. Guillemaud ne me dit même pas un mot, un simple petit sourire qui voulait tout dire. Je restais cependant attentive à ce qu'il allait dire. Ce qu'il disait à propos de ce vampire ne m'étonnait pas, s'il était jeune ou simplement s'il agissait par instinct, il aurait pu me sauter au cou effectivement. Mais Guillemaud allait lancé un pavé dans la marre en parlant de métamorphe. Intérieurement, j'avais envie de me transformer sur le champs et de lui faire voir de quoi j'étais capable, mais je ne le pouvais pas, quel intérêt ? Extérieurement, je me montrais comme lui souriante, même si ces propos ne me plaisaient pas du tout. Je savais que je pouvais compter sur Aaron pour ne pas croire cet imbécile et de jouer sur cela pour garder mon secret vis à vis de lui. Il me donnait cependant une information plus importante que je ne le pensais. Les vampires étaient au courant pour nous comme je le pensais depuis le débat. Quel intérêt la reine avait-elle eu à nous protéger ? Sans doute que cela avait un rapport avec l'ancien ulfric de la meute, n'est ce pas ? Mais maintenant qu'il n'était plus, ils gardaient cela comme une botte secrète, ou quelques choses du genre pour nous lâcher en pleine nature à un moment ou un autre. S'il s'attendait à un peu de compassion ou quoique ce soit d'autres de ma part, je ne lui montrais rien. Avec tout le respect que je pouvais lui donner, je désirais ardemment qu'il fiche le camp, tout simplement.

    " J'espère bien monsieur Guillemaud. Si vous pouviez prendre congé, ce serait mieux, je ne suis pas ici pour parler avec une sangsue si haute soit elle dans la hiérarchie vampirique. "

    Je lui montrais aussi que je savais des choses sur lui évidemment. Bien entendu, ma connaissance de ce qu'il était n'était pas si énorme que ça, mais je savais des choses. Je connaissais un peu son parcours, et je savais très bien qu'il n'était pas un enfant de coeur, loin de là.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Ven 18 Juil - 21:47

Il faut bien gagner sa croute

 


Il était évident que ma sirène ne voulait pas voir le vampire rester plus longtemps et je commençais à me dire que tout ce qu’elle me cachait était sans doute en rapport avec eux. Je me souvenais très bien des paroles, aussi brèves avaient-elle été, qu’elle avait eu à l’égard des suceurs de sang et de son passé lors de notre première rencontre. Que me cachait-elle ? Je l’ignorais mais si mon raisonnement était juste je n’allais pas lui imposer la présence d’un de mes clients vampires qui semblait vouloir un peu trop s’incruster à mon gout ! J’allais donc reprendre la parole sans vraiment lui laisser le temps de répondre pour Yaâqov mais Julien fut plus prompt que moi à reprendre la parole.
Je me retenais de lever les yeux au plafond en entendant ces premières paroles ! Julien pouvait me dire ce qu’il voulait, j’avais du mal à croire que Yaâqov ait attaqué des humains sans raison. Il ne s’en était pas pris à moi alors qu’il avait cru que je l’attaquais dans un premier temps et il m’avait ensuite pris pour un voleur qui aurait dépouillé un juif de son étoile que je portais encore autour du cou. Malgré tout ça j’étais encore en vie ! Alors permettez-moi de douter. Cependant, la suite de ses paroles attira toute mon attention !

Le regard que je lui lançais lorsque le vampire évoquait le fait que Yaâqov aurait pu attaquer Elecktra s’il avait été là traduisait ma rage. Comment pouvait-il balancé ça de cette façon ce c#n ? Et puis pourquoi ma petite amie aurait-elle été la victime plus qu’une autre ? Après tout nous n’étions pas que deux ! Je ne pouvais même l’envoyé chier car il continua son petit monologue en précisant ses précédentes paroles… Pour le coup je lançais sans le vouloir un regard surpris à Elecktra. *C’est quoi cette histoire ? C’est quoi un métamorphe ?! J’y comprends rien…* Mais la jolie rouquine m’offrit un sourire qui me rassura ! Cela ne m’ôta pas les questions que j’avais en tête mais j’étais moins gêné d’être dans l’ignorance puisque ma sirène semblait savoir de quoi il parlait… Elle m’expliquerait plus tard ! Ou tout de suite… Parce que cette fois-ci c’est à elle que je jetais un regard soutenu. D’accord, elle n’aimait pas les vampires et elle n’était pas obligé de leur parler mais envoyer chier Monsieur Guillemaud de la sorte était loin d’être une bonne idée ! Elle voulait qu’il lui arrache la tête dès qu’il en aurait l’occasion ? Je lui poserais la question dès que le vampire serait parti… En attendant je m’adressais à ce dernier pour mettre un terme aux piques et sourires ironiques que lui et Elecktra s’envoyaient mutuellement.



- Je me suis donc trompé sur son cas, déclarais-je en parlant de Yaâqov. Ma curiosité m’aurait poussé à vous convier à ma table pour vous interroger plus longuement sur ces faits et ce que vous venez de dire à l’instant mais cette soirée était prévue comme un tête à tête avec la sublime jeune femme qui me fait face, expliquais-je. Une prochaine rencontre imprévue nous permettra sans doute de reprendre cette discussion…


 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Sam 26 Juil - 5:07


La métamorphe n’avait que peu d’importance en dépit de la saveur particulière de son sang, comme celui de l’ensemble de son espèce. Elle ne faisait que parasiter ma discussion avec son mâle et cela était pour le moins agaçant. Cependant il ne valait mieux pas faire d’esclandre, au moins pour ne pas froisser l’humain et qu’il ne me prenne en grippe. Je n’avais pas grand-chose à perdre ni à gagner à m’attacher ses services, d’autant plus maintenant que Yaâkov était mort, mais j’avais quelques plans pour lui à l’avenir. Du moins cela dépendrait de plusieurs paramètres aussi pour l’heure je décidai de le ménager, un peu en définitive.

Permettez mademoiselle, ma visite concerne votre compagnon et non une représentante de votre espèce, à moins que vous ne souhaitiez nous gratifier d’une de vos métamorphoses ? dis-je, agacé par son manque de respect le plus total. Tant pis s’il devait y avoir une esclandre, je n’avais rien à me reprocher présentement. Quant à mon statut au sein de mon espèce, ne vous gargarisez pas de savoir que je suis en haut de l’échelle, il s’agit là d’un fait publique. dis-je pour conclure avec elle pour le moment, avant que le photographe ne reprenne la parole à son tour.

Contrairement à votre compagne, vous savez vous montrer convaincant monsieur Caron. Je vais donc accéder à votre requête et vous laisser à votre tête à tête. SI à l’occasion vous souhaitez en apprendre davantage au sujet de …, dis-je avant de laisser planer un silence et de poursuivre ensuite en jetant un regard à la femme.

Non, laissez tomber. Après tout ceux sont vos affaires, pas les miennes. dis-je pour finir avant de les saluer et de commencer à m’éloigner de leur table. Je trouverai bien un recoin d’où écouter leur conversation grâce à mon ouïe de vampire sans pour autant pouvoir être vu d’eux deux.

Mes paroles ainsi que mon regard appuyé en direction de sa copine pouvait faire germer dans l’esprit du photographe qu’elle ne lui disait pas tout. Instillé le doute à propos de la confiance dans un couple était bien souvent largement suffisant pour que cela soit équivalent à une étincelle dans une pièce emplie de gaz inflammable. Elle appendrait ainsi qu’il ne valait mieux pas contrarier un vampire.

Et puis cela pourrait même être bénéfique à leur couple, parfois une crise passagère peut renforcer une union. Enfin bon, j’étais à présent dissimulé à leurs regards et déjà en train d’écouter leur conversation qui avait reprise suite à mon « départ ».

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Mer 30 Juil - 22:21

    Il était partie, non de chien, il avait enfin compris qu'il n'avait rien à faire ici, bon débarras, même si je restais convaincue qu'il n'était pas si loin que ça, qu'il allait nous écouter, mais je serais bien plus maligne que lui, je peux vous le garantir. Ce Guillemaud n'était qu'un plouc que je détestais déjà allégrement, en plus de son statut de sangsue. Et ce qu'il avait à dire n'était là que pour semer la discorde, mais j'étais convaincue que c'était ce qu'il désirait le plus. Je ne voyais pas l'avantage qu'il avait à en tirer, honnêtement, que pouvait-il tirer d'un humain et d'une métamorphe ? Pas grand chose mais bon, il doit avoir des plans pour Aaron puisque c'était à lui qu'il était venu parler, et pas à moi. Je n'avais été là que par accident, ce qui est bien dommage, mais immédiatement il m'avait montrer tout le désintérêt que je représentais pour lui, à part mon sang évidemment, mais ça n'est pas une nouveauté. Il savait pour nous, en plus de Krystel la reine des vampires. Qui d'autres parmi leur espèce savait aussi ? Je ne pouvais pas en être certaine malheureusement mais c'est comme ça, je devais supposer que d'autres savaient mais pas tous, juste quelques membres bien placés évidemment et Guillemaud en faisait partie. Je n'appréciais pas le fait qu'Aaron parle d'une prochaine rencontre imprévue, mais bon, je devais faire avec, je ne pouvais pas le contrôler quand je n'étais pas avec lui.

    " Je ne pense pas qu'une prochaine rencontre soit envisageable avec ce type. Il s'est sans doute caché pour écouter ce que nous allions dire, alors je te propose de faire comme s'il n'était pas passé nous dire bonjour, tu en penses quoi ? "

    J'osais espérer qu'Aaron soit d'accord avec moi vu l'énervement que la sangsue avait provoquée en moi. S'il avait des questions, je lui répondrais dans un cadre bien plus privé que le Gold Spoon.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Jeu 31 Juil - 15:06

Il faut bien gagner sa croute

 


J'aurais aimé que le vampire ne débarque pas à notre table ou qu'il fasse preuve de politesse à l'égard de ma petite-amie. Après tout elle n'était pas la seule à ne pas apprécier les suceurs de sang et sa réaction était des plus normales. En plus de ça nous devions profiter de cette soirée pour la passer en tête à tête ! Voilà pourquoi tout en restant calme et poli je tentais de faire comprendre à Monsieur Guillemaud que le moment était mal choisi pour une discussion. Tout aurait pu s'arrêter là si ce dernier n'avait pas tenu à rester pour tenir des propos qui m'étaient pour certains incompréhensibles. Il avait évoqué le mot métamorphe en s'adressant à Elecktra mais je n'avais pas relevé car celle-ci m'avait souri comme si de rien n'était, comme pour dire que ce nocturne déraillait.
Mais Julien n'arrêta pas là et continua en demandant à la jolie rouquine si elle allait nous faire une démonstration de métamorphose. Je reportais mon attention sur elle en cherchant à comprendre mais je n'obtenais aucune réponse. Les interrogations qui me venaient à l'esprit m'empêchèrent d'entendre la suite des propos du vampire et je ne revins à la réalité que lorsque Julien s'adressa directement à moi.

Je hochais la tête lorsqu'il m'expliqua qu'il allait nous laisser mais bien entendu il ne s'arrêta pas là. Même s'il s'interrompit en pleine phrase je sus qu'il me proposait de me donner des informations sur Elecktra... sur ma petite ! *Non mais c'est quoi ce bordel ?!* Je répondis vaguement un
« Très bien ! Bonne soirée » alors que j'avais la désagréable impression d'être complètement paumé.
La voix d'Elecktra ne me fit pas oublier ce sentiment, bien au contraire. Je la fixais tandis qu'elle me disait que je ne devrais pas rencontrer de nouveau le vampire avant d'ajouter que nous devrions faire comme si rien ne c'était passé puisque Julien devait encore être dans les parages à écouter. Je la regardais surpris et énervé à la fois...



- Qu'est-ce que ça peut faire si il écoute ? Visiblement il a l'air de savoir beaucoup plus de chose à ton sujet que moi ! déclarais-je. Comment veux-tu que je fasse comme s'il ne s'était rien passé ? Comme s'il n'avait rien dit ?


Je soupirais, déçu. Elle me cachait déjà son passé et maintenant ça ! J'aimais Elecktra mais j'avais vraiment du mal à accepter qu'elle ne veuille pas se confier à moi... Elle savait tout de moi mais l'inverse était loin d'être le cas et cela commençait à me peser.


 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Sam 2 Aoû - 2:31

Hrp : attention Elek, le fait que Krystel ait connaissance de l’existence des métas n’est connu que d’un ou deux vampires et de personnes d’autres, et donc pas de ton perso


A présent dissimulé à une table derrière un large poteau et quelques éléments de décoration, j’écoutais la conversation du couple sans qu’aucune d’eux ne puisse m’apercevoir. Pour ne pas être dérangé ou attirer les regards alentours j’avais commandé un Tru-Blood et fermai les yeux pour me concentrer sur leurs paroles. Je n’étais pas véritablement à la recherche d’informations ciblées mais disons que ce que je pourrais apprendre d’une métamorphe et de son environnement pouvait avoir son intérêt.

Et ce qu’il me fut donné d’entendre n’était pas sans importance à mes yeux. Si la jeune femme proposait à son compagnon de ne pas tenir compte de ma visite, lui ne l’entendait pas de cette oreille. Comme je l’espérais j’avais semé le doute et l’interrogation dans son esprit à propos de sa compagne. Je n’avais que peu d’intérêt à semer la zizanie entre eux si ce n’était le plaisir sournois de la petite vengeance après l’attitude de la femme à mon égard. Je n’avais pourtant pas été désagréable dès le début de ma venue, contrairement à elle qui avait entamé les hostilités sans délai.

En attendant le développement de leur conversation je bus une gorgée de sang synthétique tout en me perdant dans mes réflexions. J’essayais de comprendre les raisons qui poussaient Krystel à vouloir garder secrète l’existence des changeurs. Comptait-elle accuser les lycans le moment venu de les avoir dissimulés et protégés, mentant par la même occasion aux autorités ? Ce serait là bien risqué car les loups pourraient retourner ces accusations contre les vampires, bien que chez nous, très peu d’individus soient au fait de l’existence des métamorphes.

Une question en amenant une autre j’en vins à me demander d’ailleurs jusqu’à quand les humains ou les semi-démons resteront ignorants à ce sujet. Il était peu probable selon moi que ces deux espèces soient au courant mais après tout, chacune dissimulait bon nombres d’informations ça c’était une certitude. Mais devais-je encore faire confiance à mes certitudes ? Compte-tenu des derniers évènements je devais peut-être repenser certaines de mes méthodes, ou en mettre d’autres en place par précaution.

Je ne pouvais savoir de quoi sera fait mon avenir, il y avait tant de raisons qui pouvaient me faire passer vers des horizons moins glorieux. Il me fallait m’assurer des appuis secrets, des agents capables de m’aider et d’agir à ma place si nécessaire, mais surtout qu’ils soient hors de portée des services de la Reine, et ça c’était plus compliqué à mettre en place.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Jeu 7 Aoû - 20:39

    Guillemaud avait sciemment mis de l'eau dans le gaz et rien que pour cela je le détestais déjà. Je le détestais par son statut de vampire, mais avec ces propos bien sentis, il me mettait encore plus dans l'embarras, choses dont je n'avais nullement besoin. Ce vampire savait certaines choses qu'Aaron ne savait pas, mais j'allais devoir tout lui dire, mais pas ici, ce n'était pas prudent de ma part, il en allait de la sécurité de mon bien aimé. Je ne faisais pas cela contre lui, mais pour lui, cependant, je me voyais contrainte à cause d'une sangsue de changer de stratégie. Je savais que je devrais y arriver à un moment ou un autre, j'aurais seulement préférée que cela se passe autrement, plus en douceur. Guillemaud avait du se planquer pas loin d'ici. Je ne savais pas ce qu'il avait à gagner à mettre mon couple en péril, mais il ne me connaissait pas, j'avais bien plus de ressources qu'il ne le pensait. Je voyais dans les propos et dans le regard d'Aaron qui était fortement déçu alors que tout aurait pu bien se passer, mais je venais de me faire une raison, je lui dirais tout ce soir, une fois rentré à la maison, mais pas ici au Gold Spoon. L'humain pensait que cela ne changerait rien si le vampire écoutait, mais s'il y avait un point où il avait tord, c'était bien celui-ci.

    " Disons qu'il y a des choses qu'il sait, c'est certains, mais de nombreuses choses ne le regardent pas, elles ne regardent que toi et moi. Je me suis sans doute mal exprimé. On ne va pas faire de faux semblants. De toute évidence je recule ce moment depuis longtemps, j'ai beaucoup de choses à te dire, mais pas ici, pas dans un endroit où les murs sont truffés d'oreilles. Je t'aime Aaron, je ne veux pas que ça change. Rentrons à mon appartement, ce sera mieux. "

    Je lui avais pris les mains et l'avait regarder dans les yeux pour qu'il voit toute la sincérité de mes propos. J'avais la chance de l'avoir rencontré et malgré ce que j'allais lui dire, je ne voulais pas que cela change quoique ce soit. J'osais espérer qu'il soit d'accord pour que nous rentrions chez moi afin de ne plus avoir Guillemaud sur le dos, mais je n'en étais pas certaine.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Mar 12 Aoû - 23:52

Il faut bien gagner sa croute

 


Le vampire avait peut-être quitté notre table mais les questions qui s’étaient insinuées dans mon esprit suite à ses paroles ne s’étaient pas envolées. Je voulais savoir ce qu’il savait sur Elecktra et que moi j’ignorais ! D’ailleurs j’avais du mal à accepter que cette sangsue en sache plus sur ma petite-amie que moi. J’avais déjà du mal à le supporter mais là je le haïssais carrément ! Par contre je n’arrivais pas à en vouloir à ma chanteuse alors qu’habituellement je n’appréciais pas qu’elle évite de parler de son passé et d’elle en général. Mais il y avait une bonne raison si je n’arrivais pas à lui en vouloir. J’avais peur d’obtenir les réponses à mes questions tout en sachant qu’il faudrait que je les obtienne aujourd’hui. Je me fichais royalement que le vampire ait pu se planquer dans un coin puisque de toute façon il savait déjà.
Je fixais donc ma belle rouquine droit dans les yeux quand elle m’expliqua qu’il savait effectivement des choses mais qu’elles ne le regardaient nullement puisqu’elles nous concernaient. Je me crispais légèrement en entendant cela et mon cœur s’emballa alors qu’elle parlait de faux semblants, du fait qu’elle avait trop attendu pour me dire certaines choses mais que le lieu était mal choisi. J’avais une seule crainte en cet instant, une peur non légitime ou pas… Celle de la perdre ! Oui, je me rendais compte que je n’avais pas de frayeur vis-à-vis de ce qu’elle pourrait me dire sauf si cela nous séparait. Je ne savais pas à quel moment j’avais commencé à regarder mes mains mais je relevais la tête pour plonger mon regard dans celui d’Elecktra en entendant les mots que nous nous étions seulement écris jusqu’à présent. Je ne pus que constater à quel point elle était tout pour moi ! J’entrelaçais mes doigts à ceux de la jeune femme lorsqu’elle posa ses mains sur les miennes. Je n’arrivais plus à quitter son regard et je restais silencieux à la contempler un bon moment.



- Ça ne changera pas, quoique tu me dises. Je t’aime aussi Elecktra et… et la seule crainte que j’ai quand tu refuse de me parler c’est celle de te perdre. Dès notre première rencontre j’ai su que j’étais sous le charme ; maintenant je suis accro et ce n’est pas près de changer. Je marquais une pause de courte durée. Et oui, rentrons ! Je préférais t’avoir pour moi tout seul…


Je venais de sacrément flipper et je voulais profiter de sa présence… Cependant je n’avais pas oublié et je voulais aussi savoir ce qu’elle avait à me dire ! Lorsque ce serait fait je savais qu’il n’y aurait plus de secret entre nous et c’était tout ce que je souhaitais.

 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   Mar 26 Aoû - 21:11


La conversion entre les deux amants allait se terminer sous peu et ils allaient probablement finir cette soirée chez l’un d’eux deux. Ceci n’était pas forcement ce que j’aurais souhaité ce soir, pouvoir assister à la révélation qu’elle devrait lui faire aurait été un sacré spectacle. Quoi qu’en y repensant – et le photographe semblait confirmer cette idée par ses paroles – si l’humain était un amoureux transit un peu niais, le fait qu’elle lui aie caché sa véritable nature ne causerait aucun mal entre eux ni aucun mouvement sur la surface du lac de leur amour.

Le véritable gain de ce soir était que j’allais pouvoir désormais récolter des informations sur la métamorphe, tant qu’il me le serait possible j’allais charger plusieurs agents de la surveiller, de la suivre et de découvrir son adresse et ses habitudes. Et ils le feraient, je pourrais même par simple jeu leur dire de se montrer de temps en temps à elle, histoire de l’emmerder ou de l’effrayer, sans pour autant pouvoir être filmé ou aperçu afin de rester à l’abri de toute éventuelle plainte.

Je commençai à m’ennuyer de leur fin de conversation aussi décidai-je de me lever sans qu’ils ne puissent m’apercevoir et quittai les lieux dans l’instant. J’avais donc des ordres à donner, des ficelles à tirer et des sources à réveiller.

Sur le chemin du retour chez moi je décidais de faire le point sur l’existence des changeurs, et de leur utilité potentielle pour l’avenir. Outre un met de choix, j’estimais qu’ils feraient d’excellentes Pommes de Sang. Bien que l’hypnose ne fonctionne pas sur eux, assoir une emprise suffisante sur eux pourrait permettre de les asservir. Ils représenteraient alors des outils fort pratiques pour toutes sortes de tâches avec leur atout qu’était leur capacité de métamorphose.

Pour autant ces perspectives me renvoyèrent à mon propre échec avec Shane. N’étant qu’une simple humaine pourtant elle avait mis à défaut mon expérience sur elle. Peut-être aurais-je dû la lui laisser lorsque William avait pris sa virginité avant que je ne décide de la prendre à mon service. Elle n’avait jamais été en mesure de passer outre son amour pour moi. Quel sentiment ridicule de sa part alors que je lui avais expliqué à maintes reprises ma vision des choses et donc qu’elle ne pourrait jamais recevoir autre chose qu’un attachement d’un maître à son animal de compagnie.

Avec le recul j’émettais de nombreuses hypothèses quant à la ce qu’il aurait été bon de faire avec elle, mais il a toujours été plus facile de tirer leçon du passé après mes erreurs. Cela m’amena à m’interroger quant à certaines constantes chez moi. N’étais-je donc pas capable de changer qu’il fallait qu’après plus d’un siècle je me retrouve à nouveau dans une situation à risque comme lorsque j’avais contredis Augustus ? C’est sur cette réflexion que j’oubliai pour un temps tout du moins le couple que j’avais volontairement importuné ce soir.


Hrp :
Spoiler:
 

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il faut bien savoir choisir ses amis ... [Nico/Elo]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut bien se nourrir. [1 er post Rouxy (: ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Newtown :: Gold Spoon
-
Sauter vers: