AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Jeu 6 Mar - 23:46

Nous n'irons plus au bois ?!

 

Qu’est-ce que j’avais l’air con assis au volant de ma voiture à attendre le déluge… Non mais qu’est-ce que je foutais à l’orée de cette forêt ? Je n’en savais fichtrement rien. Mais ce besoin, cette obsession avait commencé après que j’ai ressenti cette débauche de pouvoir. Cela avait eu lieu cette nuit où j’aurais pu me rendre à cette réunion ! Pourquoi je ne m’y étais pas rendu ? Tout simplement parce que je n’étais pas certain d’avoir les mêmes idéaux que les autres semi-démons qui seraient présents. C’était la seule raison qui m’avait fait renoncer à me rendre là-bas ! Pourtant j’aurais pu y rencontrer des personnes comme moi, qui elles aussi avaient des pouvoirs. Maintenant, là dans ma voiture, je regrettais un peu ce choix… Pourquoi ? Parce que j’avais décidé de rester à l’écart, de ne pas participer à ça mais aujourd’hui tous les semi-démons étaient considérés comme « Ennemi Public n°1 » ! Ce n’était absolument pas logique… En agissant ainsi le gouvernement nous mettait tous dans le même sac. Une colère froide m’envahie ! Celle-là que je contrôlais habituellement, je la laissais se libérer tandis que je sortais de la voiture pour m’enfoncer dans la forêt. J’avais troqué mon costume d’avocat contre un treillis noir, un pull gris surmonté d’une veste épaisse sombre pour me protéger de ce froid glacial !
Je vérifiais que mon couteau était toujours là et j’avançais d’un pas rapide… Est-ce que j’avais une piste pour retrouver le semi-démon dont j’avais ressenti la puissance ? Absolument pas. Depuis cette fameuse soirée je errais dès que j’en avais l’occasion dans le but de pouvoir enfin voir rencontrer mon semblable qui se dissimulait derrière tout ce pouvoir. Après plus d’une heure j’avais délaissé les sentiers fréquentés par les touristes et je marchais au hasard…

Lorsqu’un bruit se fit entendre, je m’arrêtais et tendais l’oreille ! J’étais partagé entre l’envie de héler une éventuelle personne ou ne rien faire. Je choisissais la deuxième solution car nulle ne savait ce qui traînait dans le coin ! J’en étais la preuve vivante puisque n’étais-je pas un semi-démon à la recherche d’un autre ? Si ! Et une chose était sûre, je n’avais pas envie de me retrouver avec un suceur de sang ou un loup… Je gardais donc le silence et repérais de nouveau le bruit qui s’était rapproché. Il ne faisait aucun doute que c’était un animal ! Au moment où cette pensée me traversa l’esprit, la bête en question se mit à courir et vraisemblablement dans ma direction. Ma colère étant toujours très présente, il ne me fallut absolument aucun effort pour entraver le temps ! Je fis un tour sur moi-même en souriant et allais voir la source du bruit qui s'était tut.



- S#loperie de chien errant ! jurais-je.


Ce cabot ne valait même pas la peine que je salisse mon couteau. Je marchais donc d’un pas rapide dans un silence de mort ! Au bout d’environ cinq minutes le vent souffla de nouveau entre les résineux. Je marchais encore dix minutes et m’arrêtais. Où est-ce que je pouvais aller ? Je faisais un tour sur moi-même et commençais à me dire que jamais je ne trouverais ce semi-démon lorsque je crus apercevoir une silhouette ! Je me stoppais et regardais fixement dans la direction où plusieurs arbres étaient proches les uns des autres. Je fis un pas dans cette direction en glissant la main dans ma poche…


- Hé ! Il y a quelqu’un ?

 


Dernière édition par Damon Black le Ven 4 Avr - 15:25, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Lun 10 Mar - 22:29

Je me remettais doucement des traitements infligés et reçus par ce vampire, ce Spencer Yates. Un fou furieux au vrai sens du terme... Cela prenait des jours et mon corps était encore pétri de bleus et d'égratignures que je n'avais eu le temps de faire soigner en usant du sang de mon petit esclave vampirique, que j'espérais revoir bientôt. Rien qu'à y penser, mon rythme cardiaque s'affolait. Je n'étais pas amoureuse, non, pas du tout. Mais mon corps lui même se rappelait à quel point j'avais joui du sien et surtout la débauche de pouvoir et d'énergie démoniaque que j'avais ressentie en transgressant les interdits. Blessée mais pas vaincue pour autant, je n'avais pas vraiment su améliorer mon emprise sur les vampires via mon pouvoir de nécromancie. Pour autant, cela ne signifiait pas que je n'avais rien retiré de cette entrevue, loin de là. Le Chaos se faisait toujours plus présent en moi, et j'étais revenue dans un état très paradoxal à celui dans lequel je me trouvais vraiment. Pleine et entière, plus forte et plus puissante que jamais. Je n'avais de cesse de repousser de nouvelles limites de malignité et cela avait pour conséquence d'accroître régulièrement le pouvoir et la puissance qui étaient en moi. Maryana l'avait senti ; elle ne m'avait pas vraiment crue quand je lui avais expliqué que j'avais récolté toutes ces blessures en fuyant avec Aliénor de la caserne de pompiers qui était alors le théâtre d'un carnage abominable. De plus, mon pouvoir avait également enflé alors que je l'avais fortement étiré au sein de la brigade PES, attirant à moi tant d'énergie que j'avais finalement été capable de relever de nombreux corps. Suffisamment pour destabiliser toute la brigade pendant un bon moment, profitant sans vergogne du chaos que j'avais provoqué pour m'enfuir pour échapper à la capture qui me guettait. Encore aujourd'hui, des jours et des jours plus tard, je ne pouvais m'empêcher de ressentir de la déception à ce souvenir.


Ce soir, j'avais décidé de m'isoler. Partant avec Lysander, je lui demandais de me laisser au milieu de la forêt de pins pour venir repasser me chercher au petit jour. Le calme des bois uniquement éclairés de la lune était réconfortant, et cela apaisait mon corps encore tout chamboulé de tout ce pouvoir et tout ce stupre dont je m'étais rendu coupable. Lentement, en marchant dans les bois d'un pas léger et empli d'une langueur certaine, j'appelais à moi mon pouvoir. Il me semblait impossible à incontrôler dans un premier temps car beaucoup trop fort, beaucoup trop entier pour que je ne m'y attaque en une seule fois. Mais je persistais. Je l'appelais à moi, je le domptais, murmurant des paroles dans l'ancien langage des démons, autant de prières aux dieux sombres que Caim nous avait apprises. Il fallut un certain temps pour que je ne relève autre chose que des animaux. Lentement, péniblement, le corps décati remontait à la surface. Il était là depuis longtemps, presque entièrement rongé. Je le laissais retomber dans le sommeil et l'oubli quand j'entendis quelqu'un. Mon instinct me fit prendre peur ; la PES avait elle retrouvé ma trace ? Et puis finalement, je pensais que j'étais peut être recherchée par un autre comme moi, qui avait senti mon pouvoir et qui avait été guidé jusqu'ici vers ce véritable phare dans l'obscurité. Répondant à mon instinct démoniaque, je m'approchais de l'endroit d'où le bruit venait. Cette fois ci, la personne -un homme-, appelait après quelqu'un. Je le détaillais du regard, même si la pénombre m'empêchait de le distinguer clairement. Grand, svelte, d'apparence plutôt carrée. Il était peut être même mignon. Habillé comme un chasseur nocturne sauf que cette espèce rare n'existait plus aussi près des grandes villes. Je m'approchais, sans pour autant lâcher mon emprise sur les quelques corps que je ramenais en vie depuis le sol, et qui remontaient lentement à la surface... Pour m'assister, si le besoin s'en faisait sentir.



| Et moi qui croyait que j'étais la seule à avoir besoin de me promener pour avoir un peu de calme. Vous êtes perdu, peut être ? Je ne m'attendais pas à avoir de la compagnie... |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Ven 14 Mar - 23:15

Nous n'irons plus au bois ?!

 

Je n'avais aucune raison valable d'être ici, paumé en pleine forêt et pourtant j'étais bien là à errer. Mon comportement de ces derniers jours n'avait aucune suite logique puisque je n'avais aucune piste à suivre ! J'avais toujours éviter mes semblables jusque là et j'étais un novice quant à tout ce qui concernait ma propre espèce. Mais ce pouvoir, cette puissance que j'avais ressenti cette nuit là m'avait perturbé ! Pas dans le mauvais sens... Cela avait attisé ma curiosité. Il fallait que je sache si ce que j'avais ressenti avait été déclenché par un ou plusieurs semi-démons. Au fond de moi, j'avais l'impression que la première solution était la bonne mais je n'étais pas certain. D'ailleurs, je n'étais absolument pas sûr que ma présence dans cette forêt était une bonne idée, surtout que je venais d'utiliser mon pouvoir de manière inutile. Je n'avais plus qu'à croiser les doigts pour que je ne me retrouve pas en danger durant la prochaine demie heure.
C'est alors que je commençais à me dire que je n'avais rien à foutre ici, que je devrais rebrousser chemin, qu'une présence s'était fait sentir. Mais il n'y avait pas que ça ! Je ressentais autre chose... des effluves de pouvoir. Le même que celui que je recherchais ? Peut-être ! Mais là, il était moins puissant que cette fameuse nuit. Je hélais alors le semi-démon dissimulé car j'étais sûr que s'en était un... Je le ressentais au plus profond de mon être ! Une silhouette s'approcha alors de moi pour que je constate mon erreur. Ce n'était pas un des mes semblables mais une ! Cette dernière semblait très séduisante mais j'eus du mal à me concentrer sur sa personne... Il se passait quelque chose dans les alentours ! Mais quoi ? La source était toujours le pouvoir, sûrement le sien. Je reportais cependant mon attention sur la démone tandis qu'elle s'adressait à moi.



- Je ne m'attendais pas à avoir de la compagnie non plus mais c'est ce que je cherchais justement, répondis-je franchement. Je m'avançais vers la jeune femme et la détaillais. Elle paraissait si fragile que j'avais du mal à croire ce qu'elle était. Il fallait absolument que je rencontre un de mes semblables, ajoutais-je ensuite.


C'était une prise de risque que de balancer ça comme ça à une totale inconnue mais c'était calculé. J'étais persuadé qu'elle était une semi-démon comme moi et même si elle ne voulait pas le reconnaître je ne pensais pas qu'elle s'en prendrait à moi. Après tout, tous les semi-démons étaient dans la même m#rde maintenant que nous avions été déclarés comme « Ennemi Public n°1 » ! J'eus un léger sourire lorsque j'étais arrivé à quelque pas d'elle. La brune était séduisante, je ne m'étais pas trompé. Mais je constatais qu'elle avait dû rencontrer quelques soucis dernièrement... Quelques marques et égratignures me l'indiquaient. Cependant, de nouveau, je lâchais ma semblable des yeux pour scruter les alentours.
Il se passait quelque chose, je le ressentais. J'avais l'impression que cela venait de la terre mais je n'en étais pas sûr. Est-ce que la brune préparait une attaque ? Si oui, j'étais en très mauvaise posture... Je ne pourrais rien faire avant une quinzaine de minutes. Donc, peu importe quel était son pouvoir, je ne pourrais absolument pas répliquer. Du moins pas avec mon pouvoir ! Il fallait donc que je prenne les devants, que je prouve que je n'étais pas là en tant qu'ennemi. Après avoir scruter le sol des alentours sans n'avoir rien vu je reportais mon regard dans celui de la démone.



- C'est toi qui fait ça ! Je ne me trompe pas, déclarais-je en regardant brièvement le sol des alentours avant de reporter mon attention sur elle. Tout ça pour dire que tu n'as pas besoin d'user de ton pouvoir contre moi... Et puis je crois que tu es la personne que je recherchais !


Je n'étais absolument pas sûr de la dernière partie de mes propos. Mais quoiqu'il en était, cette brune était comme moi ! Elle était la première que je rencontrais et je comptais bien faire en sorte que cela se passe bien. Glissant mes mains dans les poches de ma veste, j'espérais qu'elle me croirait.

 


Dernière édition par Damon Black le Ven 4 Avr - 15:26, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Mer 19 Mar - 17:09

Je n'ai aucune idée de ce que je peux faire face à cet homme. De toute évidence, il cherchait quelque chose, et ce quelque chose n'était nul autre que ma propre personne selon ce que me dictait mon instinct. Autant dire qu'il n'en fallait pas plus pour que je sois sur mes gardes. On ne peut survivre à son adolescence lorsqu'on est semi démon, sans réussir à faire preuve de la plus grande prudence. C'était cela qui m'avait maintenue en vie toutes ces années, c'était cela qui me permettait sans cesse d'être là où l'on ne m'attendait pas. J'étais quelqu'un d'assez pragmatique, je savais que je ne pouvais pas compter sur la chance. Il fallait bien plus pour que je perde le contrôle. Mais ces épisodes d'abandon à mes pulsions ou à mon pouvoir, lorsqu'ils survenaient, étaient sans limites aucune. J'avais récemment forniqué avec un vampire dont j'ignorais tout en le forçant et en laguichant de mon sang et de mon corps. Cela avait raffermi mes pouvoirs à une échelle inouïe, tant de débauche, tant d'interdits, de souffrances et de plaisirs. J'avais fait ce qu'il fallait. J'avais compris comment augmenter mon pouvoir, comment augmenter ma force. Comment devenir plus forte. Et comment plonger ce monde dans les ténèbres. J'avais sondé l'obscurité de mon âme, bouleversée par tout ce pouvoir, et j'y avais contemplé des abîmes terrifiantes et magnifiques. Le destin n'est pas tracé, mais ce que nous faisons. J'avais rencontré nos dieux, vue notre dimension infernale. Je savais comment faire revenir les démons. Peu à peu, un plan se formait dans mon esprit. C'était quelque chose de longue haleine, mais j'étais patiente. Jétais forcée de l'être maintenant que je n'avais plus rien. Je souris au type. Maintenant, j'acceptais tous types de défis. Je suis un démon en devenir, prête à abandonner ma condition de simple mortelle. Je vis dans ses yeux, dans cette petite lueur, qu'il semblait comprendre ce que jétais. Je hausse un sourcil, ce qu'il ne voit peut être pas dans l'obscurité.


| Ce que tu cherchais? | Je m'approche de lui, lentement, d'un pas sûr. Je souris, je pose un doigt sur son torse, que je laisse courir jusqu'à ses côtes. | Un de tes semblables... Mais qu'avons nous réellement en commun? |


Un pouvoir ? Sans aucun doute. De la puissance ? Peut être, cela restait à prouver. Le type comprend, me rend responsable de la sensation qu'il ressent. Je souris, ne lui répondant pas tout de suite. Je pars d'un petit rire alors qu'il me dit que je n'ai pas à utiliser mon pouvoir sur lui.


| C'est moi. Pas besoin... C'est certain. Pour le moment. Pour le reste, je te trouve bien courageux, ou présomptueux. Pourquoi me chercher moi ? |


Je passe derrière lui et lui souffle à l'oreille.


| Et toi, qui es tu, mon beau? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Mar - 3:43

Nous n'irons plus au bois ?!

 


Depuis que j'avais découvert mon pouvoir et cessé d'être effrayé par ce dernier j'avais appris à le maîtriser sans savoir pourquoi ni comment je pouvais stopper le temps. C'est au fil des années, en apprenant l'existence des autres créatures que j'avais commencé à comprendre et l'apparition des semi-démons m'avait appris qui j'étais réellement. Cependant, cela n'avait jamais rien changé à mon mode de vie ! J'avais préféré resté dans l'ombre, me faisant passer pour un simple humain et surtout ne cherchant pas la proximité de mes semblables. J'avais continuer sur cette voie même durant les années sanglantes et je m'étais principalement servi de mon pouvoir comme moyen de défense... jamais l'inverse ! Pourquoi ? Parce que je ne voyais pas l'intérêt de me laisser submerger par la partie la plus sombre de mon être. Mais une fois cette guerre finie j'avais commencé à me poser des questions sur les véritables intentions des semi-démons. L'on disait d'eux qu'ils voulaient asservir le monde ! Oui mais dans quel but ? Cette question était et restait sans réponse à ce jour. Mais la machine de la curiosité s'était mise en marche et je faisais des recherches de manière discrète pour en apprendre plus... La question qui m'était alors venu lorsque j'avais eu vent d'une réunion de semi-démons était : Est-ce que mes objectifs sont les mêmes que les leurs ? La réponse avait été négative. Je n'étais pas prêt à m'allier à qui que ce soit et mon pouvoir ne servirait que ma propre personne !
Mais le déchaînement de pouvoir que j'avais ressenti ce fameux soir m'avait fait réfléchir. La puissance dégagée avait été telle que je m'étais demandé si cela ne provenait pas de plusieurs de mes semblables. Mon instinct me dictait que non mais il fallait que j'en ai le cœur net. Voilà pourquoi je m'étais mis à errer à la recherche de ''la source'' avec pour la première fois de ma vie le désir de rencontrer un autre semi-démon. J'aimais le pouvoir et il fallait que je sache... Je ne pouvais pas rester dans l'ignorance alors que je jalousais cet être que je n'avais jamais vu. J'avais tellement de questions sans réponse qu'il était impossible que je ne puisse pas croiser sa route pour savoir.
Voilà pourquoi j'avais été franc dès mes premières paroles adressées à la brune. Je ne me cachais pas derrière un masque ! La démone s'était rapproché de moi pour me répondre tout en laissant son doigt se promener de mon torse à mes côtes. Je la regardais faire sans rien dire... Je me concentrais également sur ce qui se passait aux alentours et qui ne me rassurait pas !



- Ce que nous avons en commun ? répétais-je en suivant chacun de ses mouvements. Je ne sais pas s'il est utile que je réponde à une question dont tu connais déjà la réponse.


Mon interlocutrice avait du ressentir les ondes de mon pouvoir lorsque je m'en étais servi un peu plus tôt. J'en étais quasiment certain et j'osais espérer qu'elle ne nierait pas sa condition. C'est alors que la belle jeune femme me confirma que c'était bien elle pour répondre à mes propos. Je ne sus pas vraiment comment je devais prendre la suite... Courageux ? Présomptueux ? Pourquoi est-ce que je la cherchais...


- Ou peut-être juste curieux ! répliquais-je du tac au tac. Cette déferlante de pouvoir que j'ai ressenti la nuit où la fameuse brigade PES a été attaquée m'a... m'a conduit à me poser tout un tas de questions !


On ne pouvait pas faire plus clair et plus franc. J'étais là parce que j'avais des questions ! La première qui me vint à l'esprit fut un peu hors sujet... Je me demandais juste pourquoi la démone se glissait derrière moi ! Je n'avais jamais aimé perdre le contrôle des situations que je vivais. Or si c'était moi qui avait trouvé la brune, elle semblait prendre le contrôle avec ses questions. Je la laissais donc murmurer son interrogation à mon oreille avant de me retourner et de la regarder dans les yeux.
Une chance s'offrait à moi... La chance d'être qui j'étais sans dissimuler ma véritable nature mais devais-je lui donner ma véritable identité ? Je ne la lâchais pas du regard...



- Je suis Damon et tu es...

 


Dernière édition par Damon Black le Ven 4 Avr - 15:28, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Jeu 27 Mar - 11:07

Beaucoup de choses évoluaient, et de manière relativement rapide en plus. Ma propre situation m'avait échappé et s'était transformée. Je voulais garder le contrôle mais je n'étais pas stupide ou arrogante au point de croire que je pouvais rester forte dans le sens rigide du terme, il y avait comme qui dirait des opportunités qui me poussaient à rester flexible si je voulais les saisir. Cela voulait dire que je ne devais pas écraser tout le monde sous la puissance qui était la mienne. De toutes mes possessions, de tout ce qui était à ma portée, il fallait que je me recentre avant tout sur un mode de pensée calculateur bien plus difficile et compliqué à mobiliser que mon pouvoir surhumain qui était une voie de facilité bien commode. Réfléchir plutôt qu'agir. Il fallait que je me comporte bien plus comme la Pandore de ces derniers mois que comme celle des Années Sanglantes. Cela pouvait sembler aisé, de prime abord, de garder une certaine distance toute réflexive vis à vis des situations que je pouvais connaître. En fait, il n'en était rien. J'étais psychologiquement déstabilisée des bouleversements de mon existence, quand bien même celle ci s'était avérée des plus factices. Mes propres mensonges avaient fini par structurer toute mon existence, faisant le jeu des gens que je m'étais efforcée de copier et d'infiltrer pour mieux les détruire, et cela m'avait déstabilisée. Mes dernières actions l'avaient bien montré, il y avait clairement un souci de tempérance ces derniers jours. Ce à quoi je m'étais adonnée avec ce vampire était le signe que je risquais de retomber dans mes anciens travers. Il fallait que je l'évite, même si cela avait fortement contribué à l'augmentation de mon expérience en tant que nécromancienne. Je devais surtout parvenir à faire le tri des possibles, sous peine de passer l'arme à gauche plus vite que prévu.


Je sentais la peur du semi démon en face de moi. Il ressentait ma puissance, ma force, ou tout du moins une partie de celle ci. Je ne voulais en aucun cas perdre le contrôle de l'échange, mais je ne tenais pas non plus à l'écraser. Je devais trouver le juste équilibre : c'était la méthode de la carotte et du baton. Je souris à ses paroles. Il était naïf, ne voyant que le sens le plus évident de ce que je lui disais.



| Et au delà des apparences ? Qu'est ce qui te fais dire que nous sommes semblables. |


Le semi démon me dit qu'il était curieux, et avait donc senti le pouvoir ue j'avais utilisé. Il se trompait ; c'était en pleine journée que la PES avait été attaquée, en milieu de matinée. Tandis que le soir, il n'y avait rien eu. L'après midi il avait eu quelque chose également, avec l'embuscade à la caserne de pompiers. Carnage global, donc... mais il ne l'avait peut être ressenti que la nuit ? Il n'y avait jamais rien de sûr avec les semis démons...


| Quel genre de questions? |


Etait il dans l'optique classique qui je suis, qu'est ce que je suis sensé faire et tout le tralala ? Les semis démons avaient le plus grand mal à s'accepter... Et cela se ressentait dans leurs parcours de vie des plus erratiques. Il me regardait, profondément. Il anticipait mais je ne lisais pas vraiment de peur. De la curiosité, de l'intensité... J'aimais ça.


| Je suis Pandore. Peut être as tu vu mon visage à la télévision ? Je suis après tout la principale suspect du carnage du QG de la PES. Que me veux tu clairement, Damon? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Ven 28 Mar - 16:23

Nous n'irons plus au bois ?!

 


Je n’avais pas vraiment réfléchi à ce que je pourrais faire ou dire en présence du semi-démon dont j’avais ressenti le pouvoir lorsque je l’aurais trouvé ! A vrai dire, toute cette émanation de puissance avait attisé ma curiosité mais pas que… Ma jalousie aussi avait été exacerbée ! Il était indéniable que la personne dont j’avais ressenti le pouvoir maîtrisait parfaitement son don mais avait du s’approcher au plus près du chaos pour y parvenir. Même pendant les Années Sanglantes, alors qu’il n’était pas rare que j’utilise l’entrave du temps, je n’avais pas été capable d’un tel niveau de puissance. Voilà ce qui m’avait amené à errer ici et là depuis quelques temps ! Je voulais développer mon pouvoir, je voulais gagner en puissance. C’est même cette raison qui m’aurait presque motivé à assister à cette réunion de semi-démons… mais l’engagement éventuel envers mes semblables m’avait fait renoncer à cette idée.
Enfin, j’étais maintenant en présence de l’un d’eux et je n’avais pas à me plaindre puisqu’il s’agissait d’une femme physiquement très attirante. Cependant, je n’étais pas certain à cent pour cent qu’elle était celle que je cherchais. De plus, elle ne releva pas mon erreur ! L’avait-elle fait exprès ? Peut-être. Ce fait aurait pu engendrer des doutes dans mon esprit mais je sentais parfaitement son pouvoir en action depuis le début de notre conversation. La brune voulu savoir ce qui nous rendais semblables et je n’en savais absolument rien. La seule chose qui nous rapprochait était notre lien avec le chaos mais pour le reste… Je regardais donc la démone sans ciller et répondais en toute franchise.



- En dehors de notre nature démoniaque je ne sais pas ce que nous avons en commun… Mais je dois avouer que je n’ais encore jamais rencontré de mes semblables jusqu’à présent !


Oui, j’avouais sans problème le fait que je n’avais jamais côtoyé d’autre semi-démon. Ma phrase laissait même sous-entendre que je n’avais jamais eu envie de le faire ! Cela ne m’aurait servi à rien… Enfin, mon point de vue à ce sujet était en train de changer ! Car je mettrais volontiers mon don à disposition de la brune si cela me permettait d’augmenter la puissance de ce dernier. Comme je m’y attendais la belle voulu savoir le genre de questions que j’avais en tête. A vrai dire, elles n’étaient pas vraiment claires dans mon esprit et je réfléchis à la formulation en laissant l’interrogation en suspens.
Observant les alentours en souriant intérieurement à ce lieu de rencontre insolite, je fixais de nouveau ma semblable…



- Comment as-tu fait l’autre jour ? Même pendant les Années Sanglantes je n’ai jamais ressenti une telle déferlante de pouvoir. Comment se fait-il que j’ai ressenti ta puissance comme si l’on était dans la même pièce alors que des kilomètres nous séparaient ?


Je ne prenais pas la peine de lui demander de quel genre de don elle était doté car je le savais déjà. Les semi-démons relevant les morts n’étaient autres que les nécromanciens. Ce pouvoir était assez classe et très utiles pour ce qui concernait l’offensif. Le contrôle du temps était plutôt défensif… du moins au départ !
Pandore ! Avec un léger sourire j’acquiesçais à ses dires… Oui, je l’avais brièvement aperçu à la télévision, comme j’avais appris que ma nature faisait de moi un « Ennemi public n°1 ».



- Enchanté Pandore ! J’imagine que ta situation de fugitive ne doit pas être des plus plaisantes… Je marquais une pause avant de répondre à sa question par une question. C’est toi qui as tenté de réunir les semi-démons… Pourquoi ?


Oui ! Pourquoi ? Je voulais clairement savoir dans quel but cette réunion avait eu lieu même si j’avais déjà une petite idée dans le crâne. Je voulais l’entendre de sa bouche !



Dernière édition par Damon Black le Ven 4 Avr - 15:34, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Ven 28 Mar - 22:48

Parce que s'il était arrivé jusque là, c'était parce qu'il attendait forcément après quelque chose. Personne ne se déplaçait pour rien et moins encore en plein milieu de la nuit au milieu de nulle part pour peanuts. J'avais connu des mecs prêts à déplacer des montagnes juste pour me baiser, d'autres qui en avaient après mes compétences de légistes, mais jamais pour ce que j'étais au fond de moi. Une semie démone. Jusqu'à maintenant, c'était bien plus vers Maryana que les gens se tournaient. Parce qu'ils sentaient son pouvoir bien avant le mien. Parce que tout le monde savait que c'était elle la plus forte, celle qui menait les représentants de notre espèce qui ne voulaient pas se laisser faire. C'était comme ça. Mais les choses étaient en train de changer. Lentement mais sûrement. Parce qu'il fallait bien que cela arrive un jour. La folie de Maryana était en train de la consumer. J'étais plutôt satisfait de cet état des choses, puisque c'était moi qui était en train de gagner en puissance, parce que c'était moi qui lentement mais sûrement était en train de la supplanter. Je me fichais bien de cet homme sous mes yeux. Curieux, ignorant de sa situation et de la nôtre. Il était quantité négligeable. Pourtant, j'avais besoin de lui. J'avais besoin d'eux tous. Nous ne pouvions survivre sans former un tout, sans former un ensemble cohérent de pouvoirs et de personnalités. Maryana ne voyait pas plus loin que sa petite vengeance, ce qui était à mes yeux une grave erreur. Je ne la ferais pas. Même si je ne me sentais pas encore proche de ce type, de ces gens en règle générale. J'allais devoir faire des efforts ; Rome ne s'était pas faite en un jour. Le type ne savait pas ce que nous avions en commun au delà de notre nature. Je notais qu'il parlait de nature démoniaque. Il savait donc un peu qui il était. Cela pouvait tout vouloir dire et son inverse. Peut être avait il rencontré des démons, d'autres congénères ou alors peut être qu'il était simplement bien renseigné sur le sujet sans rien avoir découvert de lui même. Je souris franchement en baissant les yeux sur son torse et sur son ventre, avant de reporter mon regard dans le sien.


| Ce n'est pas grave, je vais te déflorer et t'apprendre ce que tu as manqué jusque là. |


J'appelle à moi le Chaos, cette phrase n'est pas qu'un double sens elle est aussi un appel du pied. Le Chaos se nourrit de tout ce qui passe à sa portée... le type regarde autour de lui, comme pour trouver des appuis, comme pour se rassurer. Il ne sait pas qu'il est déjà à moi. Il me demande comment j'ai fait, et qu'il n'avait jamais ressenti ce pouvoir que j'avais laissé éclater ce jour là.


| J'ai fait ce que j'avais à faire pour survivre. Tu n'as pas l'air très au fait du fonctionnement de notre pouvoir. C'est le Chaos qui nous en abreuve. Plus tu seras fort, plus tu auras d'impact sur la vie des autres et plus ton pouvoir se renforcera. Brise les interdits, domines... Baises ce qui ne doit pas l'être, tues ce qui ne peut pas l'être. Affranchis toi des conventions sociales et abandonnes toi au Chaos, et tu deviendras plus fort. Mais que vaux tu réellement? |


Je passais cette fois mes doigts sur son épaule, dessinant son contour avant de descendre le long de son coude et de son avant bras. Musclé. Mais probablement socialement bien inséré. Tant qu'il ne s'affranchissait pas de ses limites socio-culturelles, il ne pourra embrasser pleinement sa nature, et tout ce qu'il fera n'aura aucun sens, quoiqu'il en dise. Il sourit alors que je lui parlais de ma situation. Et me dit qu'il était enchanté. Pour le reste, il avait raison.


| Parce que je ne suis une proie, et que je ne vivrais jamais esclave. Et toi, mon beau. Tu fais partie des loups ou des moutons? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Ven 4 Avr - 15:33

Nous n'irons plus au bois ?!

 


C'est alors que je faisais face, pour la première, à l'un de mes semblables que je me rendais compte que j'ignorais beaucoup de choses sur ce que nous étions ! Je contrôlais mon pouvoir, certes et j'avais fait de nombreuses recherches au sujet des semi-démons. Cela faisait que mes connaissances étaient principalement théoriques. Les Années Sanglantes m'avaient confirmées qu'il fallait que je me montre discret car ma nature ferait toujours que l'on se méfierait de moi, que l'on me haïrait avant même de me connaître. J'étais l'un des rejetons de Chaos ! Point barre. Moi-même je n'avais pas cherché plus loin et je m'étais contenté de me défendre et d'utiliser mon pouvoir uniquement pour servir mon propre intérêt. J'avais toujours trouvé que cela était une bonne idée mais cela avait changé !
La déferlante de pouvoir que j'avais ressenti m'avait surpris ! Jamais je n'avais été capable d'engendrer ne ce serait-ce qu'un dixième de ce que j'avais intercepté... C'est alors que j'avais commencé à me demander si je n'avais pas brider mon pouvoir en limitant ses utilisations. J'aurais presque pu regretter de ne pas être entrer plus tôt en contact avec d'autres semi-démons ! Visiblement, j'aurais pu apprendre des choses intéressantes sur ma nature, mon pouvoir, le Chaos. Mais bon, je n'étais pas du genre à avoir des regrets et j'avais corriger mon erreur en retrouvant la brune et en choisissant d'être franc avec elle. Je gardais le silence tandis qu'elle me regardait et eus un sourire en l'entendant parlé ! *Pas très féminin tout ça... Dommage !*



- Apprendre tout ce que j'ai manqué ? Intéressant. Mais ça risque de t'en faire du boulot, avouais-je. Mais je retiens vite et je sais être attentif quand le sujet capte mon attention... Si je ne me trompe pas tu es capable de contrôler les morts ?


*Enfin, là, capter mon attention ne sera pas trop dur !* Bien sûr, il était plus facile d'être à l'écoute quand la personne qui s'adressait à vous était une belle plante et qui plus est, potentiellement dangereuse. Je lui avais donc posé directement la question pour savoir comment elle avait fait pour développer un tel potentiel de pouvoir. Sa réponse me surprit mais fut logique... La survie ! J'eus ensuite un léger sourire ainsi qu'un haussement d'épaules en l'entendant dire que j'étais un peu naïf concernant notre nature et le pouvoir du Chaos. C'était vrai... Je n'allais donc pas nier. Pandore me donna alors quelques indications. Alors que mon regard vagabondait sur les courbes de son corps je me reconcentrais sur son visage...
C'était donc ça la clé ? Briser les interdits et baiser ce qui ne devait pas l'être. *Une louve ? Ça compte ?* Un léger sourire apparu sur mon visage alors que je me remémorais brièvement la façon dont c'était passer mon entretien imprévu avec Charlie.



- S'affranchir des conventions sociales, briser les interdits ! C'est donc ça la clé pour augmenter son pouvoir, dis-je de manière pensive. Je m'attendais pas à ça, avouais-je. Et pour ce qui est de baiser ce qui ne devrait pas l'être, tu veux dire quoi ? Y plusieurs façons d'interpréter ça...


Le viol était l'une des hypothèse... S'envoyer en l'air avec une autres créatures pouvait aussi en être une ! Non ? Je ne savais pas vraiment. Mais si c'était le cas je me ferais un réel plaisir de réitérer l'expérience avec Charlie. Pandore se rapprocha de nouveau pour laisser son doigt vagabonder sur mon épaule, puis mon bras... Je la laissais faire en l'observant !


- Personne n'a envie de vivre en esclave... Je vais me montrer curieux une nouvelle fois mais je suppose que tu ne vis pas ici, dans cette forêt ! Du moins je l'espère pour toi, déclarais-je simplement. Et en ce qui me concerne je n'étais ni l'un, ni l'autre. Je me contentais de servir mon propre intérêt...

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Jeu 10 Avr - 22:18

Question centrale, majeure, impossible à éviter. C'était inéluctable quand on était semi démon, de se demander quelles étaient véritablement nos motivations. Parce que celles ci pouvaient faire de nous les rois du monde ou des âmes en peine, les tueurs de rois et les destructeurs de monde. La volonté était une arme imprévisible, aléatoire. Traîtresse même, en certaines occasions. Le type qui était devant moi, même avec sa belle gueule et son attitude empreinte de curiosité, n'était pas venu jusqu'ici. Il n'avait pas fait tout ce chemin juste pour le plaisir. Quelque chose le motivait. Et ce qui expliquait sa motivation, l'expression de sa volonté, ferait de moi quelqu'un avec du pouvoir sur lui. Un certain pouvoir en tous cas, né d'une connaissance non réciproque, une prise d'avantage unilatérale. Surtout, l'expression de ses désirs allait permettre de renseigner ma propre curiosité, et de savoir ce que je pouvais retirer comme bénéfices de cet entretien. Il y avait semblait il quelque chose dans l'air ; ce qui allait se passer ici, je le sentais bien. Cet instinct, cette information que me soufflait la partie la plus primale de ma personne, me rassurait, et me fit me sentir plus forte, bien plus que ne le laissait supposer mon apparence. Les stigmates de ma rencontre avec le vampire Yates n'étaient pas encore partis. Je me demandais avec un petit sourire, ce que le brun que j'avais en face de moi penserait de ces bleus et de ces contusions, récoltées dans une souffrance certaine mais un plaisir indicible. Damon marqua son intérêt pour ce que j'avais peut être à lui apprendre. Je posais mes mains sur sa taille, frôlant le haut de ses fesses et le bas de son dos du bout de mon index, avant de me décoller de lui, fermant un instant les yeux pour marquer mon approbation.


| Hm-hm, c'est bien ça. Je relève ce qui est mort, depuis peu ou depuis longtemps, et sur une surface plus ou moins étendue. Quant au reste. Je peux t'apprendre peut être tout un tas de choses, mais je n'en ferais rien tant que je ne sais pas plus concrètement ce que tu veux de moi. |


Tout le monde veut quelque chose de tout le monde, c'est un des invariables de notre existence. J'avais fait quelques sous entendus dans mes paroles précédentes, qui signifiaient surtout que je ne m'engagerais pas plus avant auprès de lui tant qu'il resterait un inconnu quasi-total à mes yeux. Affaire de prudence... Et de survie ! Le type ne nia pas son espèce de candeur quand je lui parlais, notant bien que son regard s'attardait sur mon propre corps. Mon sourire se prolongea. En voilà un qui a le goût de la chair et de l'inconnu. Et une certaine notion du danger. Intéressant. J'en déduisais que contrairement à certaines de mes dernières rencontres, ce semi démon là avait déjà succombé plusieurs fois à ses pulsions et que par conséquent, il devait être de plus en plus tenté d'utiliser son pouvoir... Et donc de basculer toujours plus vers le Chaos. Celui là, il fallait le reconnaître, avait donc plutôt pas mal de potentiel. Alors qu'il me posait ses questions, je partais d'un petit rire, passant sur son côté pour venir contre son dos, ma poitrine contre ses omoplates, mon bassin contre ses fesses. Mes mains passèrent sur son ventre, et frôlèrent son bas ventre.


| Toutes les façons qui te viennent à l'esprit sont susceptibles d'être les bonnes. N'importe où, n'importe quand, avec n'importe qui. Plus cela te semblera réprimé par la morale et plus ce sera efficace. Mais le faire avec cruauté, domination et souffrance, ça apporte des points bonus... Mais le sexe n'est pas la seule voie... Rien ne vaut le meurtre, à moins que la corruption ne soit son égale. Pervertir ce qui est pur et inflexible, désintéressé, c'est aussi quelque chose qui fonctionne bien. |


C'était moi ou l'homme avait une étincelle de désir dans le regard, alors que j'évoquais des plaisirs interdits au sein de l'humanité ? Je glissais sur son autre côté et arrivait juste devant lui. Je l'embrassais, d'abord en plaquant mes lèvres contre les siennes puis à pleine bouche.


| Pour ce soir, je vis chez toi. Et je t'apprendrais tout ce qu'il y a à savoir... Mais d'abord, montres moi donc ton propre don. |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Sam 12 Avr - 2:51

Nous n'irons plus au bois ?!

 


Depuis que je recherchais le semi-démon à l’origine de cette puissance ressentie j’avais pensé que je tomberais sur un homme et pas un petit mais le genre armoire à glace ! J’avais fait fausse route et je prenais conscience que ma façon de penser avait été très masculine… Je le remarquais en me retrouvant face à face avec ce petit bout de femme qui devait faire une vingtaine de centimètre de moins que moi ! Une fois que j’avais compris à quel point j’avais eu des préjugés j’avais très vite remis de l’ordre dans mes pensées… Du moins, j’essayais car au final je ne savais pas vraiment ce que j’attendais de la brune ! Et pour une fois, Ô miracle, je n’avais pas trop trop d’arrières pensées déplacées alors que j’étais en présence d’une nana attirante. D’ailleurs c’était en l’observant de plus près que je remarquais des bleus et des contusions… Je me demandais sérieusement comment elle avait récolté ça mais comme à mon habitude je préférais me taire.
Je tentais donc de reprendre le fil de mes pensées pour savoir ce que je voulais vraiment savoir de la part de la brune mais les agissements de cette dernière me déconcentrèrent. Hé oui ! Je n’étais qu’un homme et le fait qu’elle vienne pour laisser ses mains se balader sur moi n’allait pas m’aider à réfléchir de manière cohérente et rapide. La brune me confirma alors que j’avais vu juste concernant son pouvoir et me demandais ce que j’attendais d’elle ! *Bah voilà… Même pas eus le temps de trouver une réponse potable !* Je fixais alors la brune et je lui offrais un haussement d’épaules avant de lui répondre…



- Intéressant comme don… et pour ce qui est de tes leçons, je suis preneur ! déclarais-je. Un grand sage n’a-t-il pas dit « Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. » ? Je pense que ce n’est pas c#n comme principe ! Je marquais une légère pause. Après, ce que j’attends de toi c’est une réponse claire et précise pour commencer… Pourquoi vous avez cherché à recruter d’autres semi-démons il y a peu ? J’aimerais connaître le but que vous vous étiez fixé ! Certes je n’étais pas venu à votre petite invit’ mais il n’y a que les c#ns qui ne changent pas d’avis !


Au moins j’avais été direct mais je n’avais pas forcément envie de tourner autour du pot après le temps que j’avais mis à retrouver la belle brune ! Cette dernière sembla m’observer et je gardais le silence, en profitant pour faire de même et pour jeter un coup d’œil à l’heure… Non pas que j’étais pressé d’aller quelque part ! Je venais juste de vérifier si la demi-heure était passée et c’était le cas. Je pouvais donc me tirer quand je voulais si les choses ne se passaient pas comme prévues. Mais apparemment ce ne serait pas le cas. Alors que je me perdais dans mes pensées, Pandore se glissa derrière moi et je dus faire un effort pour ne pas prêter attention à ce qu’elle faisait et écouter seulement ce qu’elle me racontait.
Alors c’était donc cela… ça avait l’air si simple quand elle me l’expliquait ! Mais en y réfléchissant bien, ça ne devait pas être trop difficile à appliquer. Avec un léger sourire pensif, je déclarais plus pour moi-même que pour la brune.



- En bref, il faut faire tomber toutes les barrières que la morale nous impose et se laisser aller à nos pulsions…


En peu comme j’avais fait avec Charlie… Quoique je ne m’étais pas totalement lâché non plus ! J’aurais pu aller plus loin, j’en étais persuadé. Et alors que je me remémorais ma partie de jambes en l’air avec la louve Pandore s’était de nouveau glissée en face de moi et me surprit en plaquant ses lèvres contres les miennes… Elle ne s’arrêta pas là et m’embrassa ensuite à pleine bouche ! Bien sûr je participais même si à la base je n’étais absolument pas là pour ça.
Je la fixais lorsqu’elle me dit qu’elle allait vivre chez moi pour ce soir… L’idée n’était pas forcément bonne quand on savait que ma voisine de palier était un membre de la brigade PES ! Mais je voulais apprendre. Puis, j’eus un sourire quand elle me demanda de lui montrer mon don. Elle ne verrait pas vraiment de quoi il en retournait… Sans rien répondre, je me concentrais et figeais le temps !

Je regardais alors la brune de plus près et m’interrogeais de nouveau quant à la provenance de ses contusions et bleus. Mon index effleura ensuite ses lèvres avant que je m’amuse à y déposer un baiser ! Puis je ne trainais pas plus… Lentement mais sûrement mes mains parcouraient le corps de la brune à la recherche d’une éventuelle arme ! Elle était peut-être canon mais aussi très dangereuse. Et mon pouvoir était limité d’une certaine façon alors autant être prudent.
Puis avec un sourire, je récupérais une des mes cartes de visite dans la poche intérieure de ma veste. Je passais ma main sous la veste et les autres vêtements de Pandore. Je fis glisser ma carte sur la peau de son ventre et la coinçais grâce à son pantalon. Je résistais à ne pas faire autre chose de beaucoup moins catholique et m’asseyais sur une souche, attendant que le temps reprenne son cours. Lorsque la vie redémarra, je m’adressais à Pandore comme si de rien n’était à l’exception que je n’étais plus au même endroit qu’avant.



- Pas de soucis pour te ramener chez moi mais il faut que tu sache que ma voisine de palier est un membre de la brigade PES, déclarais-je en toute franchise. Enfin, quand on maîtrise le temps, il en va de même pour ce que les gens voient ou non ! ajoutais-je avec un sourire. Je t’ai laissé une petite carte de visite au fait…




HRP:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Mar 22 Avr - 17:20

je me fais joueuse et rebelle, indomptable et aguicheuse. Je suis la séduction, quand j'ai conscience d'avoir un avantage quelconque en usant de ce type de stratégies. Bien sûr que dans le cas présent j'ai un avantage à le faire. C'est d'une évidence... Le type en face de moi est un homme, il est donc manipulable parce qu'il a génétiquement été construit pour engendrer plein de petits rejetons, et comme notre société le pousse allègrement vers ce genre de vices, il convient alors d'user de cette corde sensible pour obtenir ce que je désire. Et je vais y arriver. Sans aucun doute. Parce que je suis prête à tout faire pour rendre possibles le plus petit de mes désirs. L'homme en face de moi me jauge, me regarde. Il m'observe et m'analyse, et essaie sans doute de savoir un peu mieux qui je suis et ce que je veux. Et comment atteindre son propre but. Je me fiche bien de ce qu'il a en tête, je compte bien y introduire ce que je désire. Et il n'aura pas le choix. Quoiqu'il en soit, il a l'air manipulable. J'attends de mieux le connaître avant d'arriver à une conclusion particulièrement hâtive, c'est pas franchement très intelligent de se jeter tête baissée vers une premier impression, à moins que l'on soit vraiment sûr. Je ne l'étais pas.


Le type me complimente sur mon pouvoir. Un don. Il n'y a pas de mot plus juste que celui là, puisque ce que nous sommes capables de faire ne tombe pas tout cuit du ciel, c'est une évidence imparable. Notre pouvoir nous a été donné par les sombres puissance qui règnent depuis la dimension infernale du Chaos. Quand Dieu reste une hypothèse, un pari, il y a de l'autre côté une certitude. Le mal. Je tapotais l'épaule du mâle en face de moi.


| Pourquoi ? Pour recruter, bien sûr. Trop de nos frères et de nos sœurs ne font qu'attendre patiemment une mort qui bientôt viendra les prendre. Je trouve ça honteux de se laisser abattre de la sorte par un ennemi qui ne rêve qu'à notre éradication. Humains, vampires, loups garous, tous veulent notre mort. Et tous l'auront si nous ne faisons rien. Je pense que notre destin est de vivre notre nature au grand jour, sans se soucier de ce qui est moralement acceptable ou non pour les autres espèces de ce monde. Le Chaos nous a façonné. |


Et le Chaos nous honoreront ce soir, si je ne m'abuse. Je jaugeais son regard, analysais la plus petite de ses réactions physiques, ce qui était devenu plus difficile du fait que je n'étais vraiment pas sûr d'y arriver vu l'obscurité dans laquelle nous nous trouvions tous les deux. J'acquiesçais à ses paroles d'un baiser par dessus son vêtement, venant frôler son entrejambe de la main. Elle ne s'y était pas du tout égarée, ce n'était pas qu'un simple effleurement mais une promesse.


| Mon petit doigt me dit que cela te souffle quelques idées, je me trompe? |


Et ce genre d'idée me rendait plus que partante. Pourtant, j'étais toujours blessée et emplie de douleurs et de crampes mais qu'importe. Nos sombres maîtres aiment les défis, la difficulté, ils aiment que l'on se surpasse, que l'on crie leur nom dans une langue oubliée en jouissant de la souffrance ou du plaisir, du bonheur comme du malheur, de tout ce qu'il y a de fort et d'intense dans notre environnement. L'homme répondit à mon baiser, et je sus que l'affaire était entendue. J'avais utilisé sur lui le plus subtil des poisons, aussi dangereux pour sa victime que pour l'objet de sa passion. Et d'un coup, un battement de cil, et Damon n'était plus là. Il était un peu plus loin sur une souche, et quelque chose de rigide aux coins presque pointus était glissé sous la ceinture de mon pantalon, et sous la lanière de mon string. Je le regardais, ne cachant rien de ma surprise, alors que je retirais le papier et le lisais alors qu'il m'expliquait qu'il savait figer le temps.


| C'est... C'est incroyable. La diversité de nos pouvoirs n'a donc aucune limite? |


Je relève les yeux vers lui, et laisse peindre sur mon visage une mine tout ce qu'il y a de plus aguicheur et séducteur, arquant légèrement un sourcil.


| Cela signifie que tu pourrais me faire n'importe quoi en me « figeant » ? |


Je me rapproche de lui, le prend par le col et l'attire vers moi. Je l'embrasse de nouveau à pleine bouche.


| Tu sauras à l'avenir que me laisser ma liberté de mouvement est bien plus délectable... Combien de temps cela dure, ton petit tour ? Loin ou pas ? Est ce que tu peux en user à volonté? |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Mar 22 Avr - 23:32

Nous n'irons plus au bois ?!

 


J’étais un chanceux ce soir ! Il n’y avait pas à dire… J’avais enfin trouvé la personne que je cherchais et elle était on ne peut plus canon. Comment ça je n’avais qu’une idée en tête ? … Absolument pas ! Mais si je pouvais lier l’utile à l’agréable, j’étais preneur. Et pour le moment je m’étais très bien comporter, un véritable gentleman. Mais il faut dire que je voulais obtenir des réponses et elles concernaient principalement la réunion à laquelle je n’avais pas assisté. Une chance d’ailleurs car tout ne semblait pas s’être déroulé comme prévu. Du coup, lorsque Pandore me demanda ce que j’attendais vraiment d’elle, je n’y allais pas par quatre chemins. Je voulais savoir dans quel but elle avait tenté de recruter les semis-démons. Je ne m’étais peut-être pas pointé suite à l’invitation mais depuis que nous avions tous été mis dans le panier « Ennemi public n°1 » je voyais les choses différemment. Les humains et les autres créatures condamnaient tous les semis-démons sans leur laisser la moindre chance. Mais qu’avais-je fait de mal ? Absolument rien et même pendant les Années Sanglantes je n’avais fait que me défendre alors que j’aurais pu tuer à tout va si l’envie m’en avait pris.
J’écoutais alors attentivement la brune en prenant conscience de la véracité de ce qu’elle m’expliquait. Il était vrai que tous voulaient notre mort et je n’étais pas con au point de croire que j’arriverais à dissimuler ma véritable nature éternellement ! Très rares étaient les personnes qui connaissaient ma véritable nature, elles devaient se compter sur les doigts d’une main et c’était déjà trop selon moi. *Vivre notre nature au grand jour ? La grande classe !* Et puis j’étais certain que nous pourrions tous les écraser en unissant nos forces. Je restais pensif quelques instants, et fixais Pandore.



- Ils veulent notre mort car ils nous craignent… En nous unissant, et en combinant nos pouvoirs nous pourrions les asservir ! J’en suis sûr, répondis-je. Je marquais une pause avant de poser de nouvelles questions. Et le recrutement à donné quoi ? Beaucoup de nos frères et sœurs se sont présentés ? Je dois avouer que je ne suis pas venu car je me craignais que cela ne soit un piège. Lorsque j’ai compris que je m’étais trompé, il était trop tard. Depuis, je te cherchais.


En disant la dernière phrase je n’avais pu m’empêcher de détailler Pandore du regard… Mais quoi de plus normal ? Je n’étais qu’un homme et surtout un semi-démon. Je retins à peine un sourire lorsqu’elle m’expliqua comment augmenter la puissance du don qui nous avait été offert ! Je reformulais donc ce que j’avais compris et je tombais juste. Un baiser de la part de la brune et l’égarement volontaire de sa main me le firent comprendre. Je résistais alors à l’envie de lui sauter dessus pour lui arracher ses vêtements et me concentrais sur sa question. Si cela me donnait des idées ? Absolument ! Et même si le meurtre était un acte qui augmentait le pouvoir, je n’avais absolument pas ce genre d’idées pour le moment.


- Tu ne te trompes absolument pas ! vins-je lui murmurer à l’oreille avant de la fixer de nouveau.


La belle avait ensuite voulu que je lui fasse un aperçu de mon pouvoir. Je m’étais exécuté sans me faire prier et j’avais su me montrer sage à l’égard de la démone. Je m’étais contenté de lui voler un baiser et de lui glisser une carte de visite dans ses vêtements. Pourtant, l’envie de faire bien plus m’avait traversé l’esprit !
J’avais ensuite souri en voyant la réaction de la brune lorsque le temps avait repris son cours normal. Et je lui avais expliqué ce qu’il en était. J’acquiesçais d’un signe de tête en l’entendant me dire qu’il était surprenant de voir la diversité de nos dons. Ce n’est pas pour rien que j’avais dit que nous pourrions contrôler le monde avec un peu de cohésion.

Pandore s’était ensuite de nouveau rapproché de moi avec un air aguicheur… Elle déclara sous forme de question que je pourrais faire ce que je voulais d’elle en la figeant ! Je souris. J’allais lui répondre que j’y avais pensé à l’instant mais elle me saisit par le col pour m’embrasser de nouveau. Je n’avais pas pour habitude de croiser ce genre de nana mais je ne m’en plaignais pas et mes mains glissèrent de ses hanches jusqu’à ses fesses.
Cependant, je ne pus pas en profiter longtemps puisque Pandore reprit la parole pour m’annoncer qu’il était préférable de lui laisser sa totale liberté. Je glissais, avec un sourire séduisant,
« Ravi de l’apprendre. » pendant que la belle voulait en apprendre plus sur mon pouvoir. Je n’eus pas besoin de réfléchir pour répondre.


- Je peux entraver le temps pendant cinq minutes alors qu’au début je ne dépassais que très difficilement la minute. Apparemment l’expérience augmente la durée, expliquais-je en souriant. Pour ce qui est de la distance, tout se fige sur environ deux kilomètres. Je marquais une pause avant de répondre à la dernière question qui mettait en avant le défaut de mon don. Et non, je ne peux pas en user à volonté… Je dois attendre trente minutes pour recommencer, enfin vingt-cinq du point de vue des personnes figées.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Dim 27 Avr - 19:25

J'essayais d'en apprendre plus encore, pour me montrer efficace, pour pouvoir cataloguer en quelque sorte quels étaient les atouts de chacun de mes semis démons. Et celui ci en ferait partie. Il n'avait pas encore concrètement acquiescé, mais il avait déjà suffisamment ouvert la discussion pour que je sois en capacité de comprendre qu'il allait nous rejoindre. Je le tenais par le désir que j'instillais en lui. Désir charnel au moins autant que désir d'apprendre, désir d'évoluer. Je l'aurais bientôt en mon pouvoir, et je m'apprétais d'ailleurs à passer à la vitesse supérieure à tous niveaux. Pour ne pas perdre le contrôle de la situation, pour ne rien lui céder, et tout lui prendre. J'ai bien conscience que je ne pourrais pas gagner cette guerre toute seule et que j'ai besoin de recrues. Autant dire que je sais donner de ma personne pour recruter... Nous verrons très vite ce que pensera ce Damon de mes efforts quant à lui faire embrasser la Cause... En tous cas il n'a pas l'air hermétique à mes arguments. En même temps quiconque avait vécu les Années Sanglantes du mauvais coté de la victoire avait pu se rendre compte du fait que les humains étaient de sacrés connards en train de s'adonner à un génocide sans nourrir le moindre scrupule. Et après, ce sera encore eux qui viendront nous donner des leçons sur leur humanité, leur bonté et tout le reste. Plus le temps passait et plus la haine que je leur nourrissais était profonde. L'homme ne me lâche pas du regard. Je souris d'un air mauvais à ses paroles. En voilà un qui comprenait pleinement où je voulais en venir... Et c'était quelque chose que j'appréciais, plutôt ! Je soupirais au reste de ses paroles.


| Les utiliser pour obtenir les faveurs de nos créateurs... C'est ça, le plan. Et le recrutement a mal tourné. Des ennemis s'en sont pris à nous, et beaucoup sont morts dans les deux camps. Je me suis enfuie avec l'une des nôtres, mais elle avait trop peur pour nous rejoindre. Nous n'en ressortons donc pas plus tard. |


je laisse courir de nouveau mes doigts sur son torse, un sourire un coin.


| Et je suis ravie que tu m'aies trouvée... |


J'ai bien remarqué les regards que le bel homme me jette. Il me veut. Et il m'aura. Mais quand je l'aurais décidé, et pas avant. Parce qu'il faut qu'il y ai un ordre bien défini à toute chose, et le Chaos, s'il se satisfait de l'impromptu, savoure également ce qui a été amené lentement jusqu'à maturation... je continue de sourire à ses paroles pleines de promesses. Ses mains se baladent sur mon corps, alors que nous nous faisons plus proches, plus tactiles. Damon m'explique la longueur de son pouvoir et me dit qu'il peut figer de plus en plus loin. Son pouvoir deviendrait vraiment intéressant s'il pouvait sélectionner ce qu'il figerait ou non, mais cela ne semble pas être le cas. Est ce définitif ou provisoire ? Je dois avouer que je n'en sais trop rien. J'acquiesçais.


| Tout cela est fort intéressant. Il fut à tout prix que l'on essaie ça en public... Bon. Tu me ramènes ? J'ai une faim de loup... |
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Mer 30 Avr - 11:02

Nous n'irons plus au bois ?!

 


Les choses étaient à présent claires dans mon esprit puisque la réponse de Pandore ne laissait aucune place au doute. La réunion avait eu pour but le recrutement d’autres semis-démons et dans une optique bien précise… Celle de prendre notre revanche sur l’humanité et les autres créatures ! Nous passer « Ennemi Public n°1 » n’avait décidément pas été une bonne idée. Et c’est en étant en présence de cette sublime ‘‘sœur de Chaos’’ que je me rendais compte à quel point cela me faisait enragé d’être vu comme tel. Jusqu’à présent je m’étais contenté de vivre ma vie en dissimulant mon pouvoir et sans réellement pensé à mon avis sur les autres créatures, vampires mis à part. Eux ne comptaient pas puisqu’ils s’agissaient de morts ! C’est alors que cette pensée me traversait l’esprit que je me remémorais le don de Pandore. Elle pouvait contrôler les morts ! Son don fonctionnait-il sur les buveurs de sang ? Si oui, autant dire que son pouvoir aurait été une mine d’or pour nous aider à prendre le contrôle sur toutes ses vermines. Car oui, je les voyais ainsi depuis que j’avais indirectement été accuser d’être un monstre. J’allais une nouvelle fois interroger Pandore sur son pouvoir mais elle reprit la parole pour me répondre.
Je me doutais que le recrutement avait mal tourné mais la principale question que je me posais était de savoir si beaucoup d’autres semis-démons avaient rejoint la belle brune. Je me fichais des morts et peu m’importait leur camp ! Je ne les connaissais pas. Je hochais la tête en comprenant que le recrutement n’avait pas donné grand-chose. En temps normal, je préférais être sûr d’être du côté des vainqueurs mais là, je n’avais pas le choix de toute façon. J’étais un fils du Chaos et seuls mes frères et sœurs m’accepteraient si je venais à quitter ma vie de solitaire.



- Le plan me parait des plus intéressants, dis-je simplement. Et pour ce qui est de votre recrutement, vous pouvez compter sur moi ! C’est déjà pas mal non ? déclarais-je avec un sourire. Je marquais ensuite un temps de réflexion et me remémorais ma question. Ton don te permet de contrôler les morts et les vampires sont des morts sur pattes, dis-je en fixant la brune. Tu peux les amener à faire ce que tu veux ? demandais-je intéressé par la réponse.


La sublime jeune femme se dit ensuite ravie que je l’aie trouvé et laissait une nouvelle fois son index parcourir mon torse. Cela me fit sourire de nouveau… Visiblement, cette brune là savait ce qu’elle voulait mais elle semblait vouloir prendre le contrôle de la situation ce qui avait le don de m’agacer ! Il était indéniable que Pandore m’attirait mais je préférais mener la danse. Je stoppais brièvement la balade de son index sur mon torse en posant ma main sur la sienne.


- Je suis plus que ravi de me retrouver devant une telle créature ! déclarais-je sans détour.


Même si je venais d’apprendre que pour augmenter mon pouvoir il fallait que je laisse le côté obscur prendre le dessus, je décidais de reprendre légèrement le contrôle sur ma personne ! Pandore était si désirable et semblait surtout tellement consentante que j’aurais eu envie de lui arracher ses vêtements de suite. Le truc c’est que cela semblait aussi trop facile ! Pensait-elle qu’elle pouvait me contrôler grâce au sexe ? Peut-être… Mais la question n’était pas là et je remarquais qu’elle semblait trouver mon don très intéressant. Je lui souris ! Elle était la première à qui j’en parlais, comme la première semi-démon que je rencontrais…
Je la fixais sans rien dire lorsqu’elle me parla d’essayer mon pouvoir en public. Agir de la sorte en revenait à prendre le risque d’être démasqué, ce que j’avais à tout prix évité jusqu’à maintenant. Je réfléchis quelques minutes en me rendant compte que je ne faisais que retarder l’inévitable. Je plongeais alors mon regard dans celui de la brune.



- Tester mon pouvoir en public ? C’est très tentant ! J’ajoutais ensuite. Je ne vais pas laisser une jeune femme telle que toi dépérir de faim. Allez, on s’rentre !


Sans tarder, je reprenais le chemin qui m’avait amené ici mais en sens inverse.


avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Jeu 1 Mai - 22:45

L'homme apparaît de plus en plus convaincu par ce que je lui raconte. Je sais que la partie peut potentiellement être gagnée au plus vite, encore faut il que je sois sûre de mon coup. Je pensais que le recruter était plus seulement de l'ordre du possible mais du probable : restait encore à le faire basculer de manière plus certaine. Je m'y adonnerais corps et âme, encore que d'aucuns diraient que je suis dépourvue de la seconde et plutôt bien pourvue sur le premier. Peu importe. J'use des armes qui sont à ma disposition, de tout ce qui constitue mon arsenal, pour la plus grande gloire du Chaos et de mes géniteurs démoniaques. Engeance bien sombre d'une coterie infernale, je ne me laisse pas démonter par ce qu'il m'arrive ; je rebondis déjà sur mes pattes. Malgré les blessures, malgré les revers. Je fais en sorte de me tenir debout. Et cette stratégie combative porte déjà ses fruits avec ce recrutement impromptu, qu'il me reste certes à finaliser. Quoiqu'il en soit, je savais que jouer la carte de notre histoire fonctionnerait. Après tout l'homme est un semi démon, et s'il y a bien une caractéristique qui peut être commune à l'ensemble de notre espèce, c'est bien celle d'avoir tous soufferts des politiques destructrices des humains à notre encontre. Je souris à pleines dents quand l'homme me confirme être intéressé par notre plan et de me dire qu'il nous rejoint pour de bon.


| Bien tu ne le regretteras pas, Damon! |


Il me questionne sur mon pouvoir et un sourire plein de fierté lui répond avant que j'ouvre la bouche pour lui confirmer


| Oui, sauf quand ils goûtent au sang. Dans ces cas là, ils tuent tous ceux qui les entourent et se mettent en quête de proies... |


Je n'allais pas aller plus loin dans les faiblesses de mon pouvoir, après tout je ne connais pas ce type et pour ce que j'en sais peut être me veut il du mal ! Ou alors à terme il me trahira... Je préfère autant rester sur mes gardes et ne pas laisser la moindre occasion, la moindre brèche. Cela me semble très important, de fonctionner ainsi. L'homme pose sa main sur la mienne pour que j'arrête de le titiller, et me confirme qu'il est également ravi. Je lui offre un sourire plein de promesses, gardant sa main dans la mienne. Damon ne semble pas contre sauter quelques étapes dans sa nature de Semi démon et se révéler au grand public. Courageux... et il me confirme me ramener chez lui. Je me penche vers lui et lui murmure à l'oreille.


| Ne t'en fais pas, je te rétribuerais de quelques enseignements... |


Nous marchons un bon moment avant de prendre sa voiture, échangeant quelques histoires et parlant surtout de ce qu'il s'est passé à la PES. Je lui raconte comment j'ai failli etre découverte comment je m'en suis sortie, tout. Je le parle même d'Aliénor, que je n'ai su recruter finalement et qui est pour moi une véritable déception. Alors que la voiture fend la route et la nuit, je me penche de nouveau vers lui.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   Ven 2 Mai - 16:29

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Chaotique
Points de vie : 14
Coups du Destin: 1
Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Messages : 798
Membre du mois : 11
Je crédite ! : (c) John (c) LBG
Localisation : Livingston ou en vadrouille !
Caractère : Impulsif, violent, têtu, séduisant, travailleur et organisé
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Indéterminée !
Autres comptes : Aaron Caron

Chaque seconde est comptée... Sauf si le temps est un allié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Je suis l'ombre qui hante tes nuits [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Forêts
-
Sauter vers: