AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
- La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]
MessageSujet: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Jeu 2 Jan - 13:31

Une semaine et demie, voilà ce qui était passé depuis le musée et donc l'attentat contre Léopold. J'avais vu Jana un peu avant, et il fallait désormais que j'assume un petit peu et que je recommence à ressortir. La vie dans le manoir seule n'était en aucun cas une solution. Au contraire, j'avais plutôt tendance à dépérir là bas seule. Je tournais en rond, et même si Jana m'avait dit de l'appeler, de la contacter si jamais j'avais besoin, je n'avais pas forcément envie de la déranger toutes les 30 secondes. Ce n'était pas vraiment la meilleure des choses, j'avais aussi besoin de sortir seule. En ce début de soirée, j'avais donc décidé de me rendre à la RedSecurity. Dans quel but ? Pour voir l'évolution de la nature de la relation entre Jana et Julien du point de vue de Julien. Je lui avais envoyé un message confirmant ma venue ce soir vers 21heures, ainsi nous n'aurons aucun problème pour parler librement. Je ne serai en rien piégée par le temps. Même si je ne comptais pas passer ma nuit à la RedSecurity, je comptais passer voir ma mère aussi pour lui montrer que j'étais prête à reprendre du service.
Tant bien que mal je fis confiance à mon chauffeur pour qu'il me dépose à la RedSecurity, non sans garde. J'étais toujours inquiète, je me disais que tout pouvait arriver. Paranoïaque ? Peut-être un petit peu, mais d'un côté, les voir au travail peut-être que ça me rassurerait d'une partie. C'était ça dont j'avais besoin dans ces premiers jours que l'on nous rassure. Je n'avais aucune envie qu'après Léopold, ce soit Jana, moi ou encore ma mère qui soit touchée par cette folie des hommes. Je mis une bonne demi-heure à atteindre la RedSecurity suite à la circulation urbaine. Une fois dans le bâtiment je m'annonçais à l'accueil et on me demanda d'attendre quelques minutes avant que Mr Guillemaud serait disponible.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Ven 3 Jan - 12:15


Dans mon bureau de la Reds ce soir j’étais en train de réfléchir à propos de rumeur qui circulaient parmi les nôtres. Il se murmurait qu’une dissidence nouvelle s’élevait peu à peu, corrompant certains d’entre nous. Si la corruption de Renard luttait pour une vision plus pacifique que celle de nos dirigeants, à ce que l’on disait il en était tout autrement à présent. Ces nouveaux dissidents prônaient eux une vie plus sanguinaire, plus violente à l’égard des humains. Il était aisé de comprendre pourquoi cette idée était si séduisante aux yeux de bien des vampires. Depuis la révélation de 2007, et encore plus après la fin des Années Sanglantes, la majorité des nocturnes a dû se restreindre, contenir ses appétits. En dehors des hauts-placés parmi notre espèce, la Garde Royale par exemple n’a pas pour autorisation de se nourrir d’humain, devant officiellement se contenter de Tru-Blood. Cette dissidence pourrait aisément recruter en masse parmi la Garde, et aussi séduisante soit ses perspectives cela ne peut perdurer.

Quand bien même la visite il y a quelques jours de la Reine ici-même me pousse à changer ma vision des choses, j’ai encore du mal à réfléchir de manière plus large qu’au-delà de mes plans. Par exemple au sujet de cette nouvelle dissidence, j’y vois une manière de prouver une nouvelle fois ma loyauté envers la Couronne. Mais Krystel m’a bien indiqué qu’il n’était pas question de cela, ce n’est pas mon engagement qu’elle remet en question. Alors dois-je laisser tomber pour autant cette motivation et me contenter de n’agir que pour préserver notre espèce de guerres intestines ? Probablement. Nous ne devons pas voir le pouvoir de Krystel diminuer en secret. Son règne est et demeurera. Il ne doit pas y avoir une nouvelle Renard, prête à tuer la Reine au prochain conflit. Je dois élargir ma vision, je dois penser et agir pour mon espèce. Je dois m’oublier.

J’aurais tout aussi bien pu rester plongé dans mes pensées pour le reste de la nuit, quand bien même nous n’en étions qu’à son début. Mais la réceptionniste de l’immeuble, engagée par mes soins en plus de celle qui était postée à l’entrée à proprement parlé des étages consacrés à la Reds, me fit part de l’arrivée de Morgane. Perdu dans mes réflexions j’en avais oublié notre rendez-vous et sa venue aussi indiquai-je à mon employée de la faire accompagner jusqu’à l’entrée de l’entreprise. Durant sa montée par l’ascenseur, accompagnée donc par l’un de mes agents, je remis un peu d’ordre sur mon bureau et me présentai à l’accueil de l’entreprise pour l’accueillir en personne.


Bonsoir Morgane, excuse-moi j’étais occupé et je n’ai pas vu le temps passé. Comment vas-tu ? lui demandai-je, conscient que le deuil ne devait pas être chose facile à vivre.

Nous serons mieux dans mon bureau pour parler. lui dis-je en l’invitant à me suivre à travers le dédale des couloirs qui constituaient le siège de ma société jusqu’à mon bureau.
Prend place je t’en prie, tu veux boire quelque chose ? Tru-blood, poche de sang ? lui demandai-je poliment. Elle savait que je me nourrissais ainsi en m’approvisionnant dans quelques banques de sang humain, ne supportant pas le sang synthétique.

Content de voir que tu sors du manoir Morgane.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Ven 3 Jan - 17:04

J'attendais dans le grand accueil du bâtiment en bas jusqu'à ce qu'on m'appelle pour monter dans l'ascenseur. La montée fut relativement rapide et je tombais sur Julien tout aussi rapidement, que j'accueillis avec un sourire comme j'avais l'habitude. Un sourire plus petit que d'habitude certes, mais tout de même je ne perdais pas les bonnes manières non plus. Et rapidement, il m'accueillit avec les bonnes manières également, j'étais heureuse de pouvoir le compter parmi mes amis. Au moins, venu à la Reds je pouvais constater que le travail était toujours présent. En parlant de sécurité, mon garde était toujours derrière moi, à quelques mètres, j'étais claire avec eux, j'avais également besoin d'un espace pour respirer. De même qu'il resterait dehors pendant mon entretien avec Julien. Il m'abandonnait d'ailleurs à l'accueil où il resterait pendant quelques temps avant que je revienne. Ca me rassurait d'une part de l'avoir non loin de moi, mais en même temps je savais que l'on n'était jamais suffisamment prudent que par soi-même. Et je n'avais pas tort après tout. 

"Bonjour Julien. Ne t'inquiète pas, je n'ai pas attendu très longtemps. Dans la mesure du possible, je vais mieux. Et toi ?" Un ami, futur beau-frère du moins j'espérais que ma mère finirait par donner son accord prochainement, j'avais fini par me faire à l'idée qu'il était temps que je le tutoies, tout comme Jana le faisait avec mon défunt mari. Je le suivais jusqu'à son bureau. Suivant le dédale des couloirs, malgré les années depuis lesquelles je venais ici, je savais pertinemment que je m'y perdrais. N'ayant aucun sens de l'orientation, je ne pouvais pas être plus à même de me perdre qu'à l'habitude. Je m'installais quand il m'invita à le faire. Dans le doute, je savais pertinemment que je ne buvais plus de True Blood, depuis mon mariage avec Léopold "Une poche de sang s'il te plait" La famille royale était à première vue ne buvait que du True Blood. Que nenni, quelle drôle d'idée. Non ça faisait bien longtemps que le sang chaud était nettement meilleur et beaucoup plus rempli des calories que nous avions besoin. "Je t'avouerai que j'y serai bien restée confinée encore plusieurs semaines, mais me couper du monde n'est pas non plus une solution, n'est-elle pas ?"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Sam 4 Jan - 2:15


Sa venue dans les locaux de la Reds était déjà un signe qu’elle poursuivait son avancée sur le chemin du deuil. J’étais content autant par le fait qu’elle en soit à ce stade que par sa visite en cette nuit. Depuis que nous étions amis elle et moi je prenais plaisir à m’entretenir avec elle, profitant de sa compagnie comme un divertissement.

Je ne peux qu’imaginer ce que tu vis mais je suis disponible pour toi si besoin, même si je suis parfois pris par les affaires. lui dis-je en affichant un léger sourire, évoquant par là le fait de l’avoir fait attendre quelques minutes un peu plus tôt.

Il s’agissait présentement pour moi de rappeler si nécessaire qu’elle pouvait compter sur moi sans pour autant trop la placer en victime. Non pas par insensibilité, mais plutôt parce que j’imaginais qu’elle pouvait en avoir marre justement que tout le monde ne la voit désormais plus que comme la veuve du Prince d’Aubusson. Elle était aussi et surtout Morgane, Princesse vampire et fille de notre Reine. Et à ce titre elle devait reprendre pied, au besoin en s’appuyant sur une béquille. Moi en l’occurrence si elle le souhaitait.


Je vais bien, malgré quelques préoccupations chronophages. Au point de parfois me faire oublier que je suis immortel tant le temps me semble filer trop vite. lui répondis-je en esquissant un nouveau sourire.

Deux verres de poches. indiquai-je à mon assistante qui venait de faire son entrée discrète avant de quitter mon bureau tout aussi discrètement. Elle reviendrait seulement quelques minutes plus tard. Cette dernière étant elle aussi une vampire, je savais qu’elle ne risquait pas de dévoiler aux autorités humaines que je consommais du véritable sang humain, quand bien même il provenait de poches de sang et non d’humains que l’on avait saignés pour moi.

En effet je suis aussi de cet avis, et ta visite me ravit d’autant plus. Plutôt que de t’ennuyer à discuter de ton deuil, il doit y avoir déjà bon nombres de personnes qui ne te parlent que de ça non, veux-tu que je t’entretienne d’un fait qui te surprendra à n’en pas douter ? lui demandai-je en affichant un sourire complice.

Il y a des rumeurs qui courent au sein de certains cercles de la Garde. Il semblerait qu’une nouvelle dissidence soit en train d’émerger peu à peu. dis-je dans le but d’attiser sa curiosité et d’attirer son attention sur autre chose que son veuvage.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Sam 4 Jan - 15:09

Je souriais, l'absence c'était vraiment la chose qui m'était le plus dur depuis la mort de Léopold ce n'était pas une chose facile. L'absence était que je tournais souvent en rond dans le manoir n'ayant pas voulu sortir de là-bas. J'étais restée cloîtrée, jusqu'à la visite de Jana qui avait fini par me faire comprendre à moi même que ce n'était pas forcément bon pour moi de rester ainsi dans le manoir. Et puis la discussion avec les domestiques ça avait rapidement ses limites. Je ne pouvais pas faire ça éternellement non plus. "Je t'en remercie Julien". Avoir des amis dans cette situation là, forcément on se sent un peu soutenue. Et donc, ça nous aide à aller mieux rapidement. Après je vivais plus ou moins bien cette situation, certes je n'allais pas parfaitement bien non plus, mais ça contribuait à aller mieux. En même temps quand vous perdez subitement quelqu'un à qui vous tenez, forcément ce n'est pas l'idéal non plus pendant quelques temps. Je me doutais bien que les gens me verraient pendant encore un moment comme la Veuve d'Aubusson. Ce ne serait en rien réjouissant mais il me fallait juste refaire mon image, je restais avant tout Morgane. C'était ce que je voulais ce que les gens voient de moi, et non pas une Veuve épleurée. "Ah le temps qui file, je pense que rien ne changera qu'on soit immortel ou non." dis-je pour mettre une pointe de détente.
Il demanda deux verres de poche de sang et une femme partit aussitôt nous chercher ceci. Je me doutais pertinemment que c'était une vampire, ne serait-ce que son teint me laissait comprendre que ce n'était pas une humaine. Il eut la bonne phrase quand il me dit d'éviter de me parler de mon deuil. Bonne décision. "En effet, et encore je me dis que tant que je ne tombe pas sur des journalistes voulant que je fasse une annonce. Je laisserai volontiers Jana, la charge de la faire pour le coup. Alors qu'elle est donc ce fait qui me laissera surprise ?"

Je l'écoutais attentivement quand il m'expliqua le fait. Une dissidence ? Une fois ne leur avait donc pas suffi ? Il fallait que ça recommence. Bon ce n'était que des rumeurs bien évidemment mais apparemment, elle semblait pour le moins un minimum fondée. S'il me l'annonçait comme ça. "Une nouvelle dissidence. Une fois ne leur a pas suffi ? As-tu plus d'informations sur d'où elle viendrait ?"
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Jeu 16 Jan - 17:08


Comme je m’en doutais Morgane ne demeura pas insensible à l’évocation de l’apparition d’une nouvelle dissidence. Cette discussion pourrait peut-être l’amener à se concentrer sur cette affaire, délaissant un peu son veuvage. Il fallait qu’elle se change les idées et la connaissant je doutais qu’elle puisse le faire par la torture d’un ou deux humains.

Je n’ai pour l’heure que peu de faits, tout ce que je sais c’est qu’il n’y a aucun lien avec les anciens félons proches de Renard. Cette dissidence passée a été totalement purgée. Si cette dernière prônait la paix avec les humains, il semblerait que cette nouvelle forme de dissidence se situe à l’opposé le plus complet. De ce qu’en dit la rumeur, ces raclures reprochent à la Reine d’être trop conciliante à l’égard des Humains et appellent à une attitude ouvertement plus agressive à leur encontre. dis-je pour satisfaire sa curiosité immédiate mais aussi lui faire part des maigres informations que j’avais en ma possession.

Tu sais quelle est mas considération au sujet de l’humanité Morgane, mais malgré cela je ne peux rester sans agir. Il nous faut les traquer et les soumettre au jugement de notre Reine. lui dis-je avant de poursuivre en affichant un léger souvenir.

Nous voilà de retour quelques années en arrière, à quelques détails près, lorsque je suis venu te proposer de m’aider à traquer Renard et ses traitres. Que dirais-tu d’un nouveau partenariat ma, peut-être, future belle-sœur ? lui demandai-je sur un ton légèrement amusé en buvant une gorgée de sang.

La différence majeure entre les deux époques tenait au fait qu’aujourd’hui ce nouveau complot pouvait se propager bien plus rapidement en secret parmi la Garde pour éclater au grand jour de manière bien plus fracassante. Renard avait attendu le cœur des Années Sanglantes pour s’attaquer ouvertement à nos dirigeants, selon moi les nouveaux traîtres n’attendront pas un conflit ouvert pour s’en prendre à Krystel. Je ne pouvais l’accepter, aussi bien en tant que Général qu’en tant que vampire loyaliste.


En tant que Général je peux lancer plusieurs enquêtes au sein de la Garde, mais à mon avis il ne faut pas négliger les hautes instances de notre espèce. Par exemple de par ta fonction tu pourrais enquêter auprès de ceux qui siègent au Conseil Sanglant, ou au moins mettre à profit certaines de leurs ressources. Par exemple auprès de vampires tels que Constance qui n’acceptera pas de coopérer avec moi si mes enquêtes nécessitent son aide. En tant que Responsable du Conseil tu pourrais l’amener à collaborer qu’en penses-tu ?

Quand bien même Constance n’était pas au-dessus de tout soupçon, enfin des miens comme à chaque fois qu’il était question de trahison, elle avait un réseau et des compétences qui seraient utiles pour débusquer cette nouvelle dissidence. Néanmoins au vu de la nature de notre lien, elle n’accepterait jamais de m’aider, trop fière et acariâtre pour collaborer avec un jeune Général.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Lun 27 Jan - 10:03

Il avait en effet réussi à satisfaire ma curiosité, en effet, on me sortait enfin de ces histoires de condoléance et compagnie. Je n'avais en aucun cas besoin de ces bêtises, j'avais besoin que l'on me change les idées et apparemment, Julien avait bien compris cela. Retour dans le passé ? A quelques détails près en effet, c'était approximativement cela. Excepté que nous n'étions pas amis à ce moment, nous étions disons... Oh j'avais grandi dans son estime peut-être à ce moment-là, j'étais devenue un peu plus intéressante. Aujourd'hui ma vision était complètement différente, je ne pouvais pas rester ici sans rien dire face aux affirmations de Julien. J'étais sensible aux déclarations quant à la dissidence, je savais ce que ça avait fait dans les années précédentes et les conséquences désastreuses que ça avait eu sur ma famille, je ne pouvais pas laisser une deuxième vague ainsi émergée. Et puis, s'ils voulaient encore plus de sanglants ou je ne sais pas quoi ce n'était en aucun cas à notre bénéfice et je savais bien que ce n'était en aucun cas une bonne chose aux yeux de ma mère.

"Que de bonnes nouvelles tu me diras. Je serai toute heureuse de partager un nouveau partenariat avec mon futur beau-frère. De toute manière, il est inconcevable que nous laissons cette nouvelle dissidence essayait de nous prendre d'avance. Ne peuvent-ils pas rester sages au moins une centaine d'années question qu'on ait le temps de se remettre des folies des autres." dis-je en prenant une gorgée de sang également "Enfin au moins, grâce à eux, j'aurai un peu de l'occupation." dis-je pour terminer le fait que je le rejoignais dans son projet.

Puis j'écoutais la suite de son explication, dans ce qu'il pouvait faire ou non. Le fait de son statut de Général je ne pouvais qu'être utile en essayant de me renseigner auprès des gens soutenant notre régime mais avec suffisamment de contacts pour avoir été sollicités par cette dissidence peut être au vue de la rejoindre ou non. Je ne savais pas comment elle fonctionnait, après tout la dissidence précédente ne m'avait pas non plus prise en contact pourtant j'étais la première personne à laquelle on pensait quand on parlait de défense des humains. Mais j'étais la fille de la reine. Et ça forcément ça n'aidait pas en cherchant à obtenir des informations supplémentaires "Je pourrais toujours trouver les mots pour la convaincre, je suis particulièrement douée à ce petit jeu-là. Il doit y avoir d'autres vampires potentiellement avertis de cette dissidence et qui n'en parle pas, au sein de ton entreprise par exemple ? Tu ne peux pas voir s'il y aurait des gens susceptibles ? En plus des enquêtes que tu lances ?"

|| hj ; désolée j'ai eu un gros dossier la semaine dernière à gérer...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Mar 28 Jan - 14:18


Je souris à Morgane lorsqu’elle me fit part de sa réponse au sujet de mon offre de nouveau partenariat. Deux mouvements dissidents en moins de cinquante ans, était-ce là un signe à prendre en considération en termes d’analyses politiques ? A mon sens cela montrait surtout que les mécontents demeuraient bien qu’ils soient différents, mais toujours à visage couvert car n’assumant pas leur félonie.

Tu me vois ravi qu’une telle occupation te soit bénéfique Morgane. lui dis-je en souriant avant qu’elle ne reprenne la parole pour en savoir davantage au sujet de tout cela.

Je compte sur toi et tes capacités de dialogues, car concernant Constance notamment elle ne me voit que comme un jeune opportuniste qui n’a pas obtenu son poste par mérite. Aussi je sais qu’il est inutile que je perde du temps à la rencontrer pour traiter de ce sujet avec elle. indiquai-je à la Princesse vampire.

Constance et moi ne pourrions à mon sens jamais nous entendre, le choc des générations en somme. Si la différence d’âge entre Morgane et moi ne posait pas de problème dans nos relations, avec la mère maquerelle il en était tout autrement. En y réfléchissant je m’interrogeai un instant à son sujet. Ressentait-elle la même méfiance à mon égard que Krystel ? Ne me voyait-elle que comme un ambitieux prêt à tout pour atteindre son but ? Peut-être après-tout.


Afin de n’écarter aucune piste je vais chercher si mon entreprise compte quelques personnes au fait de l’apparition de ce mouvement dissident. Via notre clientèle il est possible en effet que certains soient au fait de tel ou tel rumeur ou évènement. Bien entendu je te tiendrai au courant de ce que j’apprendrai. lui dis-je d’abord avant de poursuivre.

Tu ne m’en voudras pas si j’informe Jana de notre nouveau partenariat ?

Depuis qu’elle a accepté notre projet d’union nous avons établi une transparence dans nos affaires respectives, de ce fait je souhaite lui faire part de ce que nous faisons ensemble toi et moi.


« Dévoiler » ainsi mes plans à quelqu’un, quand bien même j’allais l’épouser, n’était pas quelque chose qui m’était familier. Néanmoins je m’appliquais à faire part à la sœur de mon interlocutrice de ce que j’entreprenais afin que nulle zone d’ombre ne subsiste entre elle et moi. De plus cela ne pouvait être à mon sens que bénéfique à notre union prochaine, déjà bien entamée et effective même si sa mère nous refusait pour l’heure d’officialiser la chose par un le mariage. J’avais du mal à comprendre pourquoi réellement, même si au fond je pensais le savoir. Tout comme Constance, la Reine ne devait me voir que comme un opportuniste grisé par son statut et qui en voulait trop, trop vite. A moi de lui prouver le contraire.

Hrp : Aucun souci Very Happy
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Fév - 10:59

Sa proposition allait me permettre de me changer clairement les idées, et donc de me donner des objectifs pour me permettre de trouver quelque chose à faire. De m'occuper l'esprit et c'était une solution comme une autre. Et puis ma mère n'avait pas tort sur le fait que j'avais besoin de me reprendre en main. J'étais une Raybrandt et puis, Julien me proposait une occasion en or ce qui n'était pas donné dans n'importe occasion. J'avais déjà eu l'occasion (ça fait beaucoup d'occasion dans l'idée) de travailler avec Julien, et jamais je n'avais été déçue, et puis pour le coup, il n'avait pas tord que c'était le but que d'avoir des relations me permettrait très certainement d'avoir des informations très rapidement. "Elle sera peut être plus enclin à parler avec la Princesse Raybrandt, c'est sur. Enfin j'ose espérer du moins, je prendrai contact avec elle dès la fin de notre entretien." En tout cas je savais que ma position me permettra de m'aider à mon avis.

Il me fit part de son envie (et de l'obligation) d'en informer Jana. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Après tout, c'était une chose normale dans une histoire de couple. Moi aussi je "rendais des comptes" en quelques sortes, il y a des choses à respecter dans des histoires d'alliance aussi. "Il est tout à fait normal. Elle nous sera peut-être d'une aide précieuse, à défaut d'être le porte parole des vampires comme moi, elle a aussi une très bonne image, très positive aux yeux de nos confrères. Et puis elle est jeune à mon avis ça peut aider pour beaucoup de choses. Ne penses-tu pas ?"

HJ ; c'est pas génial mais il était temps que je réponde tout de même.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Lun 24 Fév - 1:23


Lorsque Morgane me fit part de son accord de poursuivre notre désormais quête commune dans les plus hautes sphères de notre espèce, j’affichai un léger sourire de satisfaction. Il fallait savoir reconnaître ses limites, et Constance comme le reste du Conseil Sanglant étaient clairement hors d’atteinte pour moi. Je n’avais aucun problème à conclure un nouvel accord avec Morgane, mon égo n’en étant pas le moins affecté. Elle était une vampire âgée et puissante, bien loin de la naïve nocturne qu’elle avait été avant les Années Sanglantes.

Elle reprit ensuite la parole pour me dire son avis quant au fait que je souhaitais informer sa sœur de notre accord. C’était là une bonne nouvelle qui prouvait davantage encore qu’elle soutenait notre projet d’union. Ceci me faisait du bien quelque part qu’au moins un membre de la famille royale en dehors de Jana voit notre projet d’un bon œil, bien que ceci ne pèserait pas le moins du monde dans la balance auprès de Krystel. Peut-être même qu’au contraire cela ne ferait que la rendre plus méfiante encore à mon égard.


Comme je lui ai expliqué, et contrairement à ce qu’elle en pense, le jeune âge de Jana peut-être une force. Nos ennemis ne manqueront pas de la voir comme une faible vampire alors qu’elle est déjà, et peut l’être davantage encore avec un peu d’entrainement, une nocturne rouge capable de beaucoup et digne de ce nom. Seulement elle n’en a pas conscience, et la fusillade au Musée l’aide à culpabiliser et à se fustiger. dis-je en évoquant là brièvement le malaise de Jana. Peut-être que Morgane saurait faire comprendre à Jana que son âge n’était pas un problème en soi.

Je voulais profiter d’être en tête avec elle pour demander conseil auprès de Morgane, et profiter de son expérience autant de vampire que de femme. Non pas au sujet de sa sœur mais plutôt de la psyché féminine, ceci dans le but de mieux comprendre ma Pomme et de pouvoir la comprendre et prendre les précautions nécessaires.


Je voulais aborder avec un autre sujet, profiter de ton expérience de femme mais aussi de vampire. dis-je dans un premier temps avant de poursuivre.

As-tu déjà eu une Pomme de sang ? Car je dois t’avouer avoir quelques soucis avec la mienne, Shane. Pour faire simple l’amour qu’elle me porte est autant appréciable qu’il pose parfois problème tant il est grand. Je n’ai jamais voulu l’hypnotiser ou la contraindre, mais à présent son comportement m’amène à réfléchir à cette solution.

Pour l’exemple elle voit Jana comme une rivale, celle qui lui enlèvera « son vampire » en quelque sorte. Ceci m’ennuie et m’agace d’autant plus que je lui ai toujours dit que j’étais incapable d’éprouver de l’amour pour elle qui était humaine, en dehors d’un attachement certain et exclusif et qu’elle m’a indiqué l’avoir accepté. Aurais-tu quelques conseils pour lui faire comprendre notre nature de vampire, et de ce fait de l’impossibilité que je me réserve pour elle ? Car je redoute qu’elle ne commette un impair grave.
dis-je d’un ton las, irrité par l’attitude de Shane depuis quelques temps et par mon incapacité à faire d’elle une véritable Pomme, obéissante.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Lun 3 Mar - 10:47

Jana et sa force d'être bornée. Elle n'était pas corrigible sur ça, mais j'étais rassurée que je n'étais pas la seule à penser cela. Heureusement d'une certaine manière, son futur mari aussi me comprenait dans cette idée. Malgré son jeune âge, voire même grâce à son jeune âge, elle était beaucoup plus à même de se débrouiller que nous deux. Elle était vue comme faible par nos ennemis, mais au contraire, s'en prendre à elle serait une grosse erreur de leur part. J'étais bien consciente de ce fait. Il fallait se rendre à l'évidence que nous avions besoin d'elle dans la famille royale, elle était un peu ce qui me permettait de croire à notre force et sa jeunesse nous donnait de bonnes raisons de croire que c'était elle même notre force. Du moins c'était comme ça que je voyais les choses. Comme me le faisait remarquer Julien, en effet, elle avait besoin d'entrainement certes mais ce n'était qu'une question de mois à mon avis pour qu'elle prenne aussi confiance en elle. Au final c'était ce qu'il lui manquait le plus, sa confiance en elle, c'était ce qu'il manquait finalement ce que j'avais remarqué lors de notre entrevue, il y a de cela quelques jours (semaines...) j'avais perdu un peu la notion du temps avec ces soucis qu'il y a eu. Mais désormais, je reprenais du poil de la bête. "Elle manque de confiance en elle, et pourtant avec un peu d'entrainement... Mais c'est vrai que la fusillade du musée lui a donné une raison d'une certaine manière de se sentir faible, le fait qu'elle ait été touchée."

Le sujet dévia ensuite sur un tout autre sujet. Beaucoup de sujets, les répétitions c'était mon truc. Au niveau du nouveau sujet, les pommes de sang... C'était un sujet un peu compliqué pour moi, oui j'avais eu une pomme de sang, mais vu que je ne justifiais pas ma relation comme ça. "Je... Enfin c'est un peu compliqué concernant ma relation avec ma pomme de sang que je considérai plus comme mon copain il y a 8 ou 9 ans, avant que je ne me fiances avec Léopold. Et il est décédé bien avant mon mariage. Du coup, je ne suis pas vraiment meilleur conseil à ce niveau là. Pour autant ce que je peux te dire c'est que les pommes de sang ne sont en aucun là pour devenir ta relation officielle si tu n'en as pas fait le choix par toi-même je suppose. Et malheureusement si son comportement déborde trop il te faudra prendre une solution pour éviter qu'elle vienne chercher des ennuis à Jana. Même si tu ne le souhaites pas, je suppose."
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Jeu 13 Mar - 16:55


Converser avec Morgane était un plaisir et ce pour plusieurs raisons. L’une d’elle était son expérience et ses connaissances. Depuis que nous étions amis elle et moi j’essayais d’apprendre d’elle, de comprendre certaines subtilités de notre espèce qui m’échappaient encore pour l’heure en dépit de mes trois petits siècles d’existence. Elle était la seule avec qui je pouvais échanger au sujet de ce que je ne connaissais pas aussi lui avais-je fait part des difficultés rencontrées avec ma Pomme.

Hum… dis-je pensif avant de réagir à ses paroles. Elle est la première Pomme que je prends, et probablement par caprice et arrogance, j’ai décidé jusqu’à présent de ne jamais l’hypnotiser ou la contraindre. Et j’ai aujourd’hui l’impression d’en subir les conséquences.

J’en viens à m’interroger quant à la manière de procéder. Je ne pourrai jamais demander conseil auprès de ta mère, mais ce qu’elle a accompli avec Badenov laisse rêveur même si je ne connais rien à son sujet que ce qui est de notoriété publique auprès des nôtres. Cela montre bien le gouffre de mon inexpérience.
dis-je en me fustigeant moi-même, agacé par mon incompétence avec mon humaine.

Tu supposes bien Morgane, je ne souhaite pas qu’elle n’ennuie Jana, mais je ne peux m’empêcher de redouter cela. Ma loyauté envers la famille royale m’imposera de vous faire passer toi et ta famille avant nul autre, que ce soit moi ou mon humaine. lui dis-je d’un ton assuré. S’il le faut, Shane sera exécutée. dis-je d’un ton neutre, quand bien même cela me coûterait.

Shane avait beau profité d’un attachement certain et atypique de ma part, cela ne pourrait pas la sauver de payer tout affront fait à un membre de la famille royale. Elle ne pourra en aucune manière me détourner de mon engagement envers mes Maîtres. Nul ne le pourrait à vrai dire, bien que nombreux soient ceux pensant le contraire.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Mer 19 Mar - 10:10

Les difficultés rencontrées par Julien avec sa pomme de sang étaient peu anodines dans le sens où Julien s'apprêtait à se marier avec une autre vampire. Et dans la hiérarchie, il était bien clair que les pommes de sang quelque soit le lien qu'elles aient avec leur vampire, se devait de rester à leur place quoiqu'il en coute. Sauf que là, il en devenait difficile pour Julien de se conduire comme il se devait avec Shane de ce que j'avais compris. Malheureusement cela pourrait devenir dangereux à la fois pour lui tout comme pour Jana si elle en devenait jalouse. Quand il me dit qu'il avait l'impression d'en subir les conséquences je ne pouvais que l'approuver de ce côté. Je n'avais jamais rencontré ce souci avec ma Pomme de Sang étant donné que j'avais eu "la chance" ou "la malchance" qu'elle soit tuée plusieurs mois avant mon mariage du coup, je n'avais pas pu dire être confronté à ce problème et depuis que cela s'était passé, je n'avais jusqu'à là jamais eu de Pomme de Sang, désormais. Je vivais qu'avec les vampires et je trouvais peut-être cela plus sain dans l'idée. Enfin que dans l'idée. Et même si mes convictions avaient changé, on ne passe pas du blanc au noir en deux jours non plus. Ces choses là prennent du temps tout de même. Ce que ma mère a fait avec Badenov est inconnu de beaucoup, en dehors de ce qu'il en est dit en publique, même moi je n'en sais pas plus, et je ne serai jamais à sa hauteur pour contraindre un humain a aussi bien m'obéir. D'ailleurs n'importe quel humain, l'âge ne veut pas tout dire à mon avis, il y a aussi la force de caractère et l'attachement que tu as envers l'humain. L'un pèse plus que l'autre, tu lui as donné des libertés qui aujourd'hui se retourne contre toi alors que tu as la force de caractère pour la contraindre à mon avis. En espérant que tu n'en arriveras pas à l'exécution. Il est vrai que si tu ne trouves pas une solution rapidement cela pourrait tourner vinaigre. J'avais parlé d'un ton calme, il était vrai que je me voyais mal voire cette Pomme de Sang exécutée même si je ne la connaissais pas, mais si l'on était obligé d'en arriver là pour la contraindre, il n'y aurait pas d'autres choix malheureusement. La famille royale était intouchable si elle s'en prenait à un cheveu de Jana, à mon avis Julien ne serait pas le seul à lui faire passer un sale quart d'heure bien au contraire
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Mer 19 Mar - 15:08


J’écoutais les paroles de Morgane avec attention car elle pouvait me faire part de conseils forts avisés. Contrairement à ce que certains pourraient penser, j’étais capable de me remettre en question. Je ne prétendais pas être à l’abri de l’erreur et de l’échec, la preuve en était du cas de Shane, la seule chose dont j’étais certain c’était ne jamais trahir mes Maîtres, quoi que puisse penser autrui.

Cela ne peut être ainsi, si elle est incapable de se contrôler je la tuerai de mes mains. dis-je d’un ton neutre mais qui ne laissait aucun doute quant à ma détermination. Quand bien même j’avais un attachement certain à l’égard de ma Pomme, elle n’en demeurait pas moins une humaine. Telle devait être sa place et depuis un moment elle l’oubliait. Elle n’aurait pas d’autre chance et périrait si elle l’omettait.

Je te remercie pour tes paroles sages Morgane, elle me conforte dans mon idée. Je ne tiens pas à ce qu’un membre de la famille royale puisse souffrir d’un quelconque affront sans que son auteur n’en paie le prix. Et tant pis si certains y voient une action mue par l’ambition. dis-je encore en faisant un geste de la main pour indiquer que je n’avais que faire du jugement d’autrui. Seul celui de mes Maîtres comptaient.

Tu m’excuseras Morgane mais je vais devoir te laisser. J’ai quelques tâches à mettre en application dans le but de débusquer cette nouvelle dissidence. Il commence à se faire tard et certains ordres doivent être donnés avant que ne se lève le soleil. lui dis-je en me levant, l’invitant à me précéder jusqu’à la sortie. La vampire n’était pas n’importe qui et en plus d’être une amie elle était Princesse vampire, aussi j’avais toutes les raisons du monde à la raccompagner jusqu’à l’entrée de l’immeuble.

Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas je suis à ta disposition. lui dis-je en affichant un sourire sincère. De mon côté je te tiendrai informée dès que j’aurais collecté quelle qu’informations que ce soit au sujet de nos nouveaux ennemis.

Bonne soirée Princesse.
dis-je en lui faisant un baisemain, la taquinant un peu en l’appelant par son titre au lieu de son prénom. Je savais qu’elle n’appréciait pas trop cela mais il ne s’agit là que d’un petit jeu entre amis rien de bien méchant.

Hrp:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   Ven 28 Mar - 0:32

Mes discussions avec Julien étaient souvent source d’informations, aussi au-delà de mon statut de Princesse Royale je ne me gênais pas pour lui dire ce que je pensais des comportements de certains. J’avais beau être une Princesse et avoir une tenue à tenir, concernant sa Pomme, je voulais être claire avec lui tout comme une amie, l’aurait été. Ce qui passait très bien apparemment, vu qu’il avait su où je voulais en venir en me répondant d’un ton neutre, je savais que je pouvais avoir confiance en lui. Il ne laisserait en aucun cas quelqu’un s’attaquait de près ou de loin à la famille royale. Ce qui me rassurait d’une part et me confortait dans mon idée que cette union avec Jana ne pouvait que nous apportait du bon au final. C’était l’occasion pour nous de redorer notre blason comme j’aimais le dire, et je ne voyais pas en quoi ma mère s’opposerait à cette alliance au vue de la sincérité et la confiance que l’on pouvait avoir en Julien. J’étais peut être aveuglée mais en attendant je ne voyais en rien un mal que de lui donner la main de la plus jeune des deux Princesses. « Je t’en prie c’est ce qu’une amie donne comme conseil, avisé et sincère. » dis-je avec un sourire.

Notre discussion tournait court de telle manière à ce que rapidement il avait d’autres affaires auxquelles il devait s’atteler. Ce que je pouvais parfaitement comprendre. Me levant je le laissais me raccompagner jusqu’à l’entrée de l’immeuble, le baise main effectuée, je conclus notre entrevue avec un sourire en disant « J’attends donc de tes nouvelles rapidement, tu as mon numéro n’hésite pas. » puis je descendais les quelques marches arrivant à la voiture, le garde m’ouvrant la porte je lançais un dernier regard à mon ami et je montais dans la voiture. Moi aussi j’avais des affaires à conclure avant le coucher du soleil, notamment prendre contact avec cette fameuse Constance.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: - La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
- La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. - [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. » [Aaron Jeong/Lilith Heather]
» [Flashback] « Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité. » (Pv Alauw)
» LOU ♣ Je suis pessimiste quand je regarde le monde, mais mon système nerveux est optimiste.
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]
» “Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.” [Livre III - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Immeubles
-
Sauter vers: