AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]   Jeu 16 Jan - 12:05




Chapitre 1 « L'union, même de la médiocrité, fait la force. »


Makayla tire. avec un "10", elle touche le zombie en pleine tête ce qui libère Philipp de la menace.


avatar

Journal Intime
Spécialisation:
Points de vie :
Coups du Destin: 0
Votre destin est entre mes mains.
Messages : 8501
Membre du mois : 7544
Je crédite ! : Avatar (c) Kanala
Localisation : Nulle part et à la fois partout
Compte Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]   Jeu 16 Jan - 15:28

    Je coure dans les escaliers, essayant d'aller le plus vite possible. Je pense à toute vitesse. Je retire mon téléphone de ma poche, et le brise en deux en arrachant le clapet, et jette les restes contre le mur le plus proche. Je continue de descendre. Je jette ma carte magnétique, et j'essaie de rester concentrée sur la trace de mes créatures, que je ressens tout autour de moi. Il y en a qui courent à l'étage, probablement stoppés par la ceinture qui bloque la porte. Ils ont dû sentir une autre piste olfactive pour se jeter sur elle plutôt que sur moi. Je suis essouflée, je me stoppe entre deux niveaux pour reprendre mes esprits. Je trouve le corps d'un homme, en bas des marches vers le niveau suivant. Il n'est pas animé lui, et porte de nombreuses traces de morsures, de griffures, et a plusieurs membres tordus dans des angles improbables. Il a un pistolet à la main, avec de nombreuses douilles autour de lui. Les murs sont éclaboussés de sang, visiblement percutés par les impacts de ses balles qui à bout portant ont traversé les corps qu'il visait. Dommage qu'il n'ai su en toucher dans la tête ou la colonne vertébrale... Mais je note immédiatement que si mon pouvoir ne l'a pas automatiquement relevé par réflexe, c'est uniquement parce que je gagne en force, en expérience. Ma peur m'a permis inconsciemment de stopper les vannes des nouvelles « contaminations ». Je m'approche du type. Il a eu la gorge déchiquetée, mais je ne suis pas certaine qu'il aurait survécu malgré ça tant son corps est ravagé de coups, de morsures, d'os brisés. Son sang est bien entendu encore frais. Je trempe mes doigts dans sa gorge ravagée, une idée fugace, une pulsion me forçant à faire ce mouvement. J'étale des lettres de sang sur le mur propre derrière l'autre, et pas celui déjà éclaboussé d'humeurs corporelles.


    "La différence entre les dieux et les démons dépend pour une bonne part de la perspective de l'époque."


    Je me détourne, fière du résultat. Et je redescends les escaliers. Loin au dessus de ma tête, les bruits de coups de feu, les bruits de lutte, les hurlements. Je descends les escaliers jusqu'au parking. Des gens s'enfuient déjà en tous sens. Je vais jusqu'à ma voiture. Quand j'aurais quitté cet endroit maudit, je devrais brûler le véhicule. Cela sera aisé. Je ne peux rêver de meilleure diversion pour disparaître.


    Lorsque je quitte le parking souterrain, je crois à l'entrée des tas de véhicules peints en motifs de camouflage, tandis que des hélicoptères de combat Lynx et Tigre survolent la structure et ses environs. Flics et militaires débarquent de leurs blindés et se ruent vers le bâtiment.


    Sauvez ce qui peut encore l'être, messieurs.


    Le Chaos est éternel.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]   Jeu 16 Jan - 16:29


Jusqu’à présent je n’avais pas fait usage de mon arme, préférant en garder les précieuses munitions et au moins une si la situation devenait véritablement perdue. Je préférais clairement me tirer une balle dans la tête plutôt que d’être bouffé par une horde de zombie. Nul besoin d’un regard derrière moi pour savoir que la maigre explosion de la première charge n’effrayait plus les morts-vivants qui s’étaient déjà relancés à ma poursuite. Voyant le champ des possibilités qui m’étaient offertes je décidai de sortir mon arme et de tirer à travers la vitre afin de ne pas perdre de temps à l’ouvrir de manière classique.

Je gagnais ainsi certes du temps mais indiquai par la même occasion aux décérébrés que j’étais là. Le temps pour moi de passer à travers la fenêtre sans trop me blesser avec les éclats de verre, qu’un de ces connards de zombies m’attrapa le bras et tenta de me bouffer. Il fallait que j’évite à tout prix ses dents, pas question de finir comme lui. Malheureusement il avait une poigne suffisamment forte pour se maintenir hors de portée de mon arme, bloquant mon bras loin de lui et je dus me résoudre à lutter contre lui au mieux. Lorsque sa tête explosa en m’éclaboussant je n’eus que le réflexe de fermer ma bouche et de me reculer vivement.

Pas le temps de chercher d’où venait ce tir providentiel car les autres macchabés allaient venir à leur tour aussi je tentai de descendre les différents étages de l’échafaudage aussi vite que possible. A plusieurs reprises je manquai tomber dans le vide mais parvins à me rattraper in extremis. Ce n’était pas encore mon heure, j’avais encore à faire en ce monde corrompu. C’est alors qu’apparu comme sorti de nulle part un hélico Tigre. Aucune possibilité d’embarquer à bord, ce n’était pas sa fonction. Par contre il pouvait ouvrir le feu sur mes poursuivants aussi lui indiquai-je vivement d’où ces derniers sortaient et lui gueulais de les buter même si le son de ses rotors devait masquer ma voix.

Je ne voulais pas m’attarder davantage ici, quand bien même l’appareil pouvait m’assurer de ne plus être poursuivi aussi poursuivis-je ma descente effrénée. Ce n’est qu’une fois mes pieds au sol que je pris quelques secondes pour lever la tête en direction des étages supérieurs de l’échafaudage. Aucun zombie ne semblait avoir survécu à l’arrivée de l’hélico. Quand bien même j’étais toujours un simple agent, l’audit de la Brigade n’étant pas terminé et n’étant donc pas encore fixé sur ma situation, je décidai de m’en balancer les steaks et de me rapprocher de celui qui dirigeait les opérations.


Qui dirigent les opérations soldats ?! Il faut que je lui parle au plus vite ! dis-je au premier groupe d’intervention que je croisai.

On m’amena assez rapidement compte tenu de la situation au QG mobile où étaient coordonnées les forces de polices et militaires présentes. Je passai outre les cordons de sécurité en présentant mon badge de la PES jusqu’à pouvoir parler à l’officier coordinateur.


On garde les salutations pour plus tard Officier, et on met fin à cette merde ok ?

Oui je parlais comme si j’étais encore le chef de la PES sans savoir quelle allait être la réaction de mon interlocuteur. Il était de notoriété publique que j’étais pour le moment révoqué de mes fonctions de Commandant mais je comptais sur l’urgence de la situation et mes actions au cours des Années Sanglantes pour que celui qui menait l’opération de secours ne m’envoie pas chier. Un brin arrogant certes mais cela ne m’avait jamais dérangé. C’est à cet instant seulement que je m’interrogeais muettement de savoir si Oppenheimer, Brown et Lasalle s’en étaient tirées ou bien si elles comptaient parmi les victimes de ce sinistre carnage.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]   Mar 21 Jan - 22:24

Sasha passait au crible les différentes actions à mener contre cette attaque de grande ampleur encore inconnue mais le temps pressait et l'heure n'était ni l'analyse ni à la circonspection : d'un côté, Phil et Pandore refusaient de se battre et de l'autre Makayla prenait à partie Sasha pour qu'elle l'accompagne au devant du danger. Elle aurait aimé réfléchir plus et établir un plan d'action : devait-elle sauver les trois agents "bourreaux" ? Son honnêteté le lui recommandait même si elle passerait ainsi pour une opportuniste et une lèche-bottes. Elle n'eut pas à le faire car ils grommelèrent devant le refus d’obtempérer de Phil et sortirent de la pièce.

Sasha venait de donner son soutien à Makayla et de conseiller à Pandore de se barricader mais elle vit dans le regard de la femme brune qu'elle ne suivrait pas sa recommandation. Armée de son courage et de son expérience de tireuse d'élite, Sasha sortit derrière Makayla, attentive aux bruits de pas venant vers elle. Quand elle aperçut les zombies, elle hésita à leur tirer dessus, étonnée d'en voir ici. Comment obtient-on un zombie déjà ? Les tirs de sa coéquipière la sortirent de sa torpeur et elle dut l'imiter, visant la tête pour les stopper. Mais ils étaient trop nombreux ! Pandore arriva près d'elle, trop tard : les zombies étaient trop proches ; il fallait fuir ! Sasha courrait pour sa vie et la peur lui donnait des ailes. Comment les éliminer efficacement ?

Phil leur donna un début de réponse en surgissant face à elles, en leur expliquant qu'il avait un plan mais qu'elles deux devaient sortir et coordonner les équipes de renfort. Le soulagement envahit Sasha quand elle comprit que Phil prenait enfin les choses en main ! Elle se rendit compte que face aux événements imprévus, elle était lente à réagir. *Trop lente ! Comme avec Alexei. Tu l'avais en face de toi et tu aurais pu l'assommer promptement.* se morigéna-t-elle. Elle ne se sentait pas assez compétente pour discuter les ordres de Phil, aussi se démena-t-elle pour sortir sans se faire tuer. Sa connaissance des lieux l'aida beaucoup ; il lui restait des munitions qu'elle utilisa avec parcimonie, tentant de fermer les portes sans penser au réflexe "ceinture", n'en ayant pas sur elle.

Elle était seule ; Makayla et Pandore s'étant volatilisées, chacune ne pensant qu'à sauver sa peau. A un moment, la panique l'envahit et son coeur battant si fort la chamade devait ameuter tous les morts-vivants du coin. Un zombie surgit sur sa droite et voulut la mordre. Sasha le repoussa contre une porte du plus fort qu'elle put et la poignée l'empala comme une vis traverse une feuille de papier. Son grognement guttural convainquit l'agent de ne pas rester dans les parages.

Finalement, une équipe de la PES venue en renforts croisa sa route : elle cria :

"Agent Oppenheimer, je suis vivante !" Pour éviter qu'ils ne la transpercent elle aussi.

Grâce à eux, elle accueillit la lumière du soleil comme un bienfait et un soulagement. Elle n'avait pas honte d'avoir eu peur et d'avoir transpiré abondamment. Elle était vivante ! Moulue, elle resta à l'écart pour reprendre son souffle. Elle avait bien envie qu'on la laisse tranquille pour un moment. Pas envie de répondre à des questions sur la situation à l'intérieur.

"Je suis sortie ... " Elle leva la tête pour chercher du regard Phil, Makayla et Pandore, et tous les autres. Avaient-ils pu sortir eux aussi ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Mission Chapitre Quatre : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Mission Chapitre trois : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Mission Chapitre deux: « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» L'union fait la force.... Oui ! Mais....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Commissariat et QG de la Brigade PES
-
Sauter vers: