AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Angels of death [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mer 27 Nov - 17:12

La nuit défilait sous mes yeux depuis plus d'un quart d'heure, cette nuit qui m'étais désormais tant familière, comme si c'est elle qui m'avait donné la vie et permis d'être ce que j'étais. Voir par la seule lumière de la lune et des étoiles n'était plus trop un problème, je me sentais dans l'obscurité comme se sentirait en plein jour quelqu'un de ... normal, on va dire. J'étais devenue l'obscurité et elle était devenue moi. N'empêche que le temps passait assez lentement, peut être aussi parce que, au fond de moi, j'avais hate de passer à l'action. Je n'avais pas eu droit à beaucoup de détails sur la mission, ce qui était fréquent depuis que je travaillais avec Badenov. Je savais simplement que nous devions éliminer l'ancien fournisseur des Vampires, durant les années sanglantes. Nous nous rendions dans le nord de l'écoose, un petit port de pêche. Voilà, c'est tout, je ne sais rien de plus. Je me doute simplement que cette mission va comporter des risques assez élevés, mais cela ne m'inquiète pas, nous sommes tous deux des habitués. Il n'était pas très bavard, tout comme moi d'ailleurs, mais la plus part du temps, le suivre presque à l'aveuglette ne me plaisait guerre, autant pour lui que pour moi. J'aime tout avoir, avoir toutes les clefs en main. Enfin bon, que voulez-vous ?

Un silence royal s'était installé dans la voiture depuis notre départ. Je le regardais du coin de l'oeil quelques fois tandis que lui restait concentré sur la route. C'était souvent comme cela, entre nous. Je ne vois d'ailleurs pas ce que nous aurions à nous dire. Il roulait vite, peut être avait-il souvent emprunté ces chemins par le passé. La pluie qui s'abattait sur Edimbourg le jour faisait lentement chuter les températures, et le vent soufflait cette nuit, si bien qu'il s'engoufrait parfois dans la voiture et me faisait frissoner en silence malgrès moi. Je n'ai jamais eu l'impression d'être rès frileuse, mais depuis que je suis arrivée en écosse, beaucoup de mes certitudes ont volé en éclat. Rien que la Grande révélation par exemple. Si quelques années avant vous m'aviez dit que des créatures surnaturelles foulaient cette terre et allaient être au coeur d'une guerre, qu'en 2017 la Reine des Vampires buvrait à ma gorge, je n'ose imaginer ma réaction. Aujourd'hui tout cela me parait normal, comme si les choses avaient toujours étaient ainsi aux yeux des humains. A côté de ça, que je sois frileuse ou pas, ce n'était rien.
La voiture commença à ralentir. Je me tournais vers son conducteur et rompit le silence :

| Nous y sommes ? | lançais-je simplement de la voix froide et inexpressive qui était mienne.

Peut être allais-je avoir droit à des précisions, un jour ou l'autre, pensai-je distraitement.


Dernière édition par Erin Danvers le Ven 24 Jan - 19:19, édité 1 fois
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mer 27 Nov - 22:32

    Garantir la paix, c'est prévenir la guerre. Liquider des témoins est chose courante après qu'un régime ai été mis à mal par l'implication de forces extérieures qui l'ont forcé à ployer le genoux. Il ne me semblait pas particulièrement terrible d'avoir à nettoyer les traces derrière moi. Après tout, il ne s'agissait que d'une poignée de main, au niveau symbolique. La cessation d'activités avec un entrepreneur qui nous avait bien servi par le passé, mais qui nous mettait en danger aujourd'hui puisqu'il mettait en péril d'autres relations plus profitables. Il n'y avait pas si longtemps, j'avais passé un accord avec les russes pour qu'ils continuent de nous livrer du matériel en sous main, par le biais d'opérations dangereuses mais lucratives pour eux et primordiales pour nous. Je faisais passer en Ecosse des centaines de fusils, des millions de cartouches, des explosifs, des tenues, des protections, des casques, des rations. Le tout en provenance d'ex états soviétiques et surtout, des Etats Unis. Tout le monde fait son beurre à la sauce du nouveau capitalisme, n'est ce pas ? Cet ancien fournisseur à qui je rendais visite ce soir, un irlandais du nom de Jack O'Reylie, était un ancien membre de l'IRA. La même IRA qui avait été alimentée par l'argent des vampires pour financer ses actions pendant les Années Sanglantes. Et le même revendeur corrompu qui aujourd'hui, nous menaçait de divulguer à Scotland Yard nos petits arrangements du passé pour éviter le démantèlement par la force de sa cellule démasquée. Un rendez vous urgent ; il pensait que j'allais lui proposer beaucoup d'argent en échange de son silence. Il m'attendait seul à minuit. Nous serions deux à vingt et une heure, la nuit déjà tombée depuis longtemps à cette époque de l'année. Dans la voiture, il y avait une autre personne. Un autre fantôme serein et silencieux. Erin Danvers, une beauté à la peau sombre et aux cheveux soyeux, au regard concentré mais sensuel. Une ancienne de la CIA, que la Reine m'avait collé pour me « protéger », des « ennemis qui en auraient après moi, après elle, et surtout, de me protéger contre moi même ». AU début, j'avais résisté à cette intrusion. Mais j'avais remarqué que ses capacités n'étaient pas loin d'égaler les miennes. Seul mon âge nous changeait, et le fait que j'ai été soldat et elle espionne. Elle était meilleure pour passer inaperçu, pour tuer de loin ou discrétement. J'étais meilleur pour les actions rapides et sanglantes. Nous étions partis depuis près de trois heures, sillonnant les routes de campagne, écoutant les informations routières à la radio de temps à autres. Nous avions traversé de nombreux monts brumeux, couverts de résineux.


    Et je ralentissais en arrivant à Stonehaven, nord est de l'Ecosse, loin au nord d'Edimbourg. Les phares illuminèrent le panneau indiquant le nom de la ville, et j'allais me garer sur le parking d'un tout petit hotel. Coupant les phares, je me tournais vers ma partenaire, celle que j'avais finalement été amené à considérer comme tel. Entre nous ne se passait jamais rien d'inutile ; ni politesse ni futilités. Nous étions concentrés et professionnels. Je plongeais mon regard dans le sien, et hochais la tête.



    | Oui. La cible s'appelle Jack O 'Reylie, Irlandais. |


    J'allumais la lampe au dessus de nous, illuminant l'habitacle. Je lui montrais une carte des environs que je dépliais. Un coin de quais portuaires, une zone commerciale privée, avec quelques entrepôts et un centre de commande. Le tout était le centre d'une organisation criminelle sous couvert d'import export. Je lui montrais deux dépôts.


    | Les quartiers des hommes de main de la cible. Dockers, chauffeurs poids lourds, porte-flingues. Ils sont tous armés, balles en argent et pistolets mitrailleurs. Ne pas s'approcher, mais sinon on peut facilement les abattre. On va les surprendre pendant leur repas. On les évite, et on se rend là, au centre de commande. Il sera là, avec au moins cinq ou six hommes de main. Il faudra les neutraliser, tuer la cible, et empêcher les renforts d'arriver tout en échappant aux flics. Abattre une demie douzaine de personnes va faire du bruit, même en prenant nos précautions. La meute des travailleurs irlandais va nous rejoindre en canardant dans tous les sens, une fois qu'on aura tué leurs chefs. Une idée de comment les gérer? |


    Je la savais professionnelle, expérimentée. Je comptais sur son avis. Moi, j'aurais emballé l'un des fusils mitrailleurs du coffre. Pendant que l'un de nous deux termine le boulot dans le centre de commande, l'autre arrose depuis l'entrée la cour pour forcer les porte flingues à se tirer à couvert pendant qu'on prend la fuite, mais cela impliquait une part de risques. Je soupirais doucement, pointant d'un coup de menton l'accueil du motel.


    | On crèche ici ce soir. On devra rester un jour ou deux, ne pas partir d'ici dans la précipitation pour éviter que les soupçons ne se portent sur nous. Je peux difficilement jouer ton frère, encore moins ton père. Ca te vas, si on joue le couple de jeunes mariés ? Classique, mais imparable. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Ven 29 Nov - 17:03

Les phares de la voiture éclairent un panneau "Stonehaven". En effet, nous étions arrivés. Il était temps d'en apprendre un peu plus sur le programme de la mission. Il y aurait toujours une part d'imprévus, mais partir sans plan préalable revenait presque à de la folie. La cible s'appelait O'Reylie. L'autre fantome, si je peux l'appeler ainsi, déplia une carte et commença ses explications brèves et précises. Hommes de mains. Armés. Balles en argent. Eviter. Centre de commande. Cinq ou six hommes de mains. Neutraliser, tuer la cible. Empécher les renforts. Echapper aux flics. Gérer la meute de travailleurs Irlandais. Je voulais éviter au maximum un contact rapproché. Je connaissais ses capacités mais j'étais quand même son garde du corps, et une solution moins risquée existait bien. Un jour, alors que j'étais à la solde de la CIA, j'étais dans une situation à peu près semblable. J'avais alors lancé la première chose qui me tombait sous la main, c'est à dire des bombes lacrymogènes. Efficace, mais niveau propreté, on peut trouver mieux. Pleins d'autres options étaient possibles, restait à trouver la plus facile et efficace. Je n'étais pas du genre à faire dans la dentelle : faire bien et simple, ce n'est pas si sorcier.

| Si on a des explosifs à disposition et le temps nécéssaire, on peut toujours en mettre près de l'entrée, ça arrètera les premiers et créera une agitation dont on pourra se servir. Sinon, des fumigènes pourraient être utiles. Rien de mieux pour une diversion. Au cas où, on pourra les canarder un petit peu de loin pour les ralentir et s'éclipser. Tu sais combien d'issues il y a dans ce centre ? |

Il me désigna le motel qui nous faisait face. Jouer le couple des jeunes mariés, pas de soucis, ce n'était pas bien difficile. C'est évidant qu'on ne pourrait jamais se faire passer pour frère et soeur ou n'importe quel autre lien de sang. Mais les jeunes mariés marcheraient toujours, c'était pratique.

|Ok. Pas de problème.|

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Lun 2 Déc - 17:12

    Je ne doutais pas que la jeune femme trouve rapidement une solution. J’avais moi-même mes idées et mes techniques, mais le passé avait prouvé que j’étais loin d’être infaillible tout comme j’étais fort loin de pouvoir régler seul tous les problèmes qui se présentaient à moi. Dans ces circonstances, il ne fallait pas que je doute de la fiabilité de ma partenaire. Erreur que je ne faisais pas un seul instant puisqu’il ne faisait absolument aucun doute quant à son expertise dans le domaine de l’infiltration. N’avait elle pas réussi à me surprendre et surtout, à mener à bien de nombreuses missions auprès de vampires avant de finalement se faire retourner par la Reine. Comme moi. Je la regardais. Aussi différents pouvions nous être physiquement, nous étions mûs par la même force inébranlable. Tous deux avions été des combattants au service des hommes, avant de devenir des traîtres, et d’officier pour Krystel. Erin me parla d’explosifs, mais cela me semblait compliqué. Un lieu gardé et plein d’activité, on risquait trop d’éveiller l’attention voire de se faire repérer. Je reportais mon attention sur la carte.


    | Trois. Les quais si on est désespérés, le garage sinon, derrière le dépôt, mais surveillé. Et l’entrée principale. On est a peu près forcés de passer par là sinon on perdra trop de temps à passer la clôture. Va pour les fumigènes. On entre ensemble, je t’aide à faire le ménage et tu neutralises l’objectif, pendant ce temps là je me mets aux fenêtres et j’empêche les porte-flingues de se pointer. Puis, quand t’auras fini, je balance trois fumigènes rouges dans la place, et on se tire par où on est entrés. Ca te vas, comme ça ? |`


    Erin acquiesça à mes paroles suivantes. Pas de problème ne voulait pas dire qu’elle adhérait totalement au plan, mais en tous cas semblait-elle d’accord avec ce que je voulais dire. Je me penche vers elle et je l’embrasse. Tendrement, amoureusement. Je me décolle finalement d’elle au bout de quelques secondes. Froid, professionnel. Elle a le goût du sang, fort, cuivré. Mais autre chose aussi, un goût qui m’évoque la vie. Elle doit être surprise de mon geste ; elle n’est pas encore totalement faite à mes méthodes.


    | Pas mal, mais sois plus convaincante devant les témoins. |


    Je sors de la voiture, et vais chercher les deux valises dans le coffre. L’une contient les armes, l’autre des équipements divers. De l’extérieur, on dirait juste deux touristes. J’attends ma partenaire et nous rentrons dans le hall. Une jeune femme souriante nous accueille, et mon attitude et mon hexis corporelle se modifie en conséquence. Je parais détendu, je souris, une étincelle de joie s’allume dans mon regard. Ce soir, je n’étais qu’un jeune homme venu passer une nuit avec sa femme pour s’amuser et visiter le coin. La fille me salua chaleureusement et me demanda pour combien de temps on en aurait, et quelle chambre on voulait. Je fais une plaisanterie grivoise envers la nuit mouvementée qui nous attend, et je prends les clés après avoir donné un billet. Je me retourne vers Erin, lui passant un bras autour de la taille alors que mon autre main tirait par la poignée les deux valises entassées l’une sur l’autre. Je l’embrasse de nouveau, avec plus de passion. Puis, je lui souffle à l’oreille.

    | Il faut qu’on bosse le réalisme de notre couverture… Des idées, peut être ? |


    Je prends sa main et me dirige vers notre chambre, que j’ouvre et referme derrière nous, posant les bagages sur le lit.

    [HJ ; j’espère queça te plaira. On fait comme tu veux, ou tu commences l’opération ou on continu un peu sur l’hotel d’abord]


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Ven 6 Déc - 16:15

Juste après mes dernières paroles, il se pencha vers moi et m'embrassa. Je ne m'y attendais pas le moins du monde mais ne chercha pas à décoller mes lèvres des siennes pendant les quelques secondes que durèrent ce petit baiser "d'échauffement". Je n'avais pas embrassé beaucoup d'hoommes, à vrai dire. Une petite histoire d'amour à l'université pour "tester" et une ou deux pendant des missions pour la CIA. Mélanger amour et travail n'était pas ce que je m'autorisais en tant que professionel. Sauf bien sûr, comme dans le cas présent, pour une couverture de jeunes mariés. Apparament, je ne fus pas très convaincante, vu la remarque que me fit Torben.  Il sortit de la voiture et ouvrit le coffre pour en extraire les deux valises dont nous disposions. Je le rejoins et nous pénétrâmes dans le hall. Je laissais faire mes minuscules mais suffisant talents d'actrice. Pas besoin d'être grand comédien pour jouer la jeune amante accompagnée de son cher et tendre pendant quelques instants seulement. Il passa un bras autour de ma taille et je me détendis, tourant un visage souriant vers lui tandis qu'il m'embrassais à nouveau avant de me murmurer qu'il faudrait un peu bosser sur le réalisme de notre couverture. Je lui répondis de la méme manière, avec une pointe d'ironie :

| Tu veux me faire porter une bague ? |

Nous entrâmes dans la chambre et il déposa les deux valises sur le lit. La porte refermée, je repris mon attitude habituelle, froide, sérieuse, professionelle. J'ouvris la fenêtre et regardais quelques instants dehors : la nuit était noire, percée par la lune en croissant. Il n'y avait presque aucun nuage mais je ne décellai aucune étoile. Je regarde ma montre : il est 20 heures trente. Je n'ai aucune idée de l'heure à laquelle nous étions censés commencer l'opération. Notre plan était réglé mais si nous avions une heure précise, mieux valait la respecter. Je n'avais aucune idée non plus de l'endroit où tout cela allait se dérouler. Un centre de commande, oui, mais à combien de temps de route ? Entre cinq minutes et une demie heure, il y a une différence. Refermant la fenêtre je me tournais vers mon partenaire.

| A quelle heure sommes nous censés y être ? |

Pour la manière de sortir, il y avait également une question qui se posait : on pouvait très bien sortir par l'acceuil, du genre "je vais au restaurant", mais ce n'est pas pratique dans le sens où il faut quand même sortir avec nous nos armes et nos équipements, ce qui ne passe pas totalement inaperçu. Ensuite, il y a la fenêtre. Nous sommes au premier étage, ce qui est plutôt positif. Mais je ne sais pas exactement où est situé notre chambre, où nous déboucherions. Et puis si quelqu'un de l'hotel voit notre voiture démarrer alors que nous sommes censés être dans notre chambre, cela pourrait éveiller des soupçons. A moins que le centre de commande soit assez proche pour nous y rendre à peid.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Lun 9 Déc - 11:40

    Erin subit mon baiser plus qu’elle n’en profita ou n’y participa. Froide et professionnelle comme toujours, elle n’avait pas pris mon geste comme une atteinte et pas non plus comme quelque chose de plaisant. C’est d’ailleurs à peine si je la sentais répondre. Fondamentalement, je me fichais bien qu’elle n’apprécie pas. Pour ce que j’en savais, elle préférait peut être les femmes aux hommes ou en tous cas ne me désirait absolument pas. Là n’était pas la question ; elle se situait plutôt au niveau de son implication dans cette mission. Je ne l’avais pas embrassée par pur plaisir, mais parce que notre capacité à nous déplacer invisibles dans la masse serait à la clef de la réussite de cette opération. On ne pouvait se permettre le moindre faux pas, pas plus qu’il y avait matière à digresser. Ma remarque semblait laisser ma partenaire ni chaude ni froide ; ou bien elle se fichait de notre couverture ce dont je doutais, ou bien avait elle simplement pris mentalement note de ce que je lui disais. D’ailleurs, lorsque nous arrivions à l’intérieur elle fut plutôt bien dans son rôle, même si elle restait très discrète. La belle me sourit et se laissa faire avec une certaine décontractation lorsque je me fis tactile et proche avec elle, passant mon bras derrière son dos. Ironique, Erin me répondit que je devais lui faire porter une bague. Elle n’avait pas tort, notre couverture ne saurait être complète sans cela, donc je devais revoir ma copie pour ne pas attirer le plus infime soupçons sur les personnes que nous étions sensées incarner.


    | Dans ce cas, on va s’en tenir aux amoureux transis, si ça te conviens. |


    En véritable caméléon, Erin entra dans la chambre à ma suite et son attitude ouverte et souriante, décontractée, s’était presque immédiatement muée en gestes mécaniques et rationnalisés ; elle ne faisait rien qui n’avait aucun intérêt. Pendant que j’ouvrais les sacs pour inspecter leur contenu, Erin alla vers la fenêtre qu’elle ouvrit. Probablement pour étudier le terrain derrière, les possibilités de défense ou de fuite. Je m’attardais sur la vérification des chargeurs lorsque la jeune femme me demanda quand nous devions accomplir notre mission.


    | je devais y être pour minuit, normalement. Vers vingt deux heures ce sera très bien, on est à un quart d’heure de route. Il faudra juste qu’on prépare les armes qu’on choisit et qu’on les mette dans l’un des deux sacs, comme si on avait besoin d’une partie de nos affaires pour se changer, ou qu’on devait aller les laver en ville dans les lavomatics 24/24. Peu importe, ici on n’attirera pas beaucoup les regards, les gens font toujours beaucoup d’allers retours entre leur chambre et leur véhicule. Comment veux tu tuer le temps pendant un peu plus d’une heure. Tu as faim ? |


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mer 11 Déc - 17:36

Comme s'il percevait mes pensés et mes interrogations, Torben me donna toutes les informations que j'attendais. En plus de la réponse à ma question, il me donna les indications sur la façon dont nous allions pocéder. Cela me convenait parfaitement.
Il nous restait donc deux heures à tuer. Deux longues heures. Souvent je trouvais que le temps passait vite, quand j'avais quelque chose à faire, matière à réfléchir. Mais tuer deux heures dans l'attente d'une opération dont tout était déjà organisé était des plus ennuyeux. Il me demande ensuite  si j'ai faim. Bonne question. Maintenant, non, mais sûrement que dans quelques heures, quand on sera dans l'action, oui. Alors je préfère scincèrement manger un bout maintement. Traveiller de nuit signifie dormir le jour, ou du moins une partie de la journée. Le soleil ne me manque pas, la nuit m'est désormais aussi familière que ses raillons. Je ne suis pas une grosse dormeuse, et en l'occurence, je n'ai du dormir que huit ou neuf heures. Je m'étais levée vers trois ou quarte heures de l'après midi, avait grignoté un petit peu avant de faire quelques abdos. Aucune vanité quaand j'en faisait une cinquantaine en me révéillant. Pour moi c'est simplement un moyen de me maintenir en forme. Et l'égocentrisme de fait pas partie de mes défauts.

| Eh bien ... Oui, pourquoi pas. |

Je n'ai aucune idée de ce que je pourrais bien faire ensuite. De ce que nous pourions bien faire. Peut être aller prendre une petite douche, même si je ne me sens pas particulièrement sale. Allons d'abord avaler quelque chose, nous verrons ensuite. Je doute qu'il y est beaucoup d'activités intéréssantes à expérimenter dans les parages, mais nous trouverons bien quelque chose.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mer 11 Déc - 20:11

[Hj hésites pas à relancer l'action et prendre des initiatives, pour diriger le rp toi aussi :p]


    Erin me regarda, perdue dans ses pensées, et mit un temps avant de me répondre. Un peu hésitante, ce qui ne lui ressemblait pas, elle me dit qu'elle n'était pas contre aller manger un morceau. Bien sûr, cela faisait que nous allions avoir l'occasion de renforcer notre identité opérationnelle, notre couverture, et en même temps cela allait nous permettre de nous sustenter avant une opération qui allait probablement être physique et intense. Ce n'était pas un mal que de prendre des forces au plus tôt, il fallait donc ne pas hésiter à aller manger un truc bien fat, bien consistant, pour qu'on tombe pas en rade plus tard. Je savais d'expérience que manger pouvait par contre s'avérer problématique en cas de blessure reçue à l'abdomen en pleine digestion, cela pouvait totalement être une mauvaise idée d'avoir mangé, parce que cela causait des risques supplémentaires d'infections. Bref. Je regardais Erin, qui était d'accord pour me suivre.


    | On prépare ce qu'il nous faut, on met dans nos sacs, et on va manger? |


    Prenant sur moi, je considérais que c'était ce que nous allions faire, et me mis à ouvrir les deux grands sacs de voyage. Le premier était le mien. On avait défini ensemble qu'elle s'occuperait de l'élimination de la cible pendant que je ferais diversion et empêcherais le gros de la meute de nous tomber dessus. Je pris donc un fusil d'assaut, un M4 américain de nos dépôts, avec six chargeurs. Je ne prenais pas mon pare-balles pour ne pas m'alourdir, mais prenais de quoi me changer et m'habiller de noir pour la partie d'infiltration de la mission. Je n'oubliais pas le tube de graisse noire, qui me permettrait de me maquiller et de patiner tous les éléments de mon équipement qui pourraient refléter même un tout petit peu la lumière des lampes ou de la lune. Je prenais un pistolet, un simple neuf millimètre, avec trois chargeurs. Et enfin, je glissais le poignard filigrané d'argent que m'avait donné Krystel il y a bien longtemps dans son fourreau. Je mettais tout cet attirail dans le grand sac à dos de randonnée que j'avais amené, et tendais le second à Erin pour qu'elle y mette les affaires qu'elle aura sélectionné.


    | C'est la première fois que je pars en balade nocturne en « amoureux » avec autant d'affaires... On fait quoi après, on va manger dans un grill du coin? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Ven 13 Déc - 18:44

H-J:
 

Torben pris l'un des gros sacs de randos est y mis son nécéssaire pour la mission. Je m'approchais à mon tour du lit, prenant l'autre sac et jetant un coup d'oeil dans les valises. Tout d'abord, mon regard se porta sur un flingue, 9mm comme celui que venait de prendre Torben. Simple, mais efficace. Je pris quelques chargeurs, dont un avec des balles en argent. On ne sait jamais. Je me saisis également d'une carabine colt M4 avec beaucoup de charges. On oublie souvent qu'elle a été initialement conçue en amérique, mais oui, c'est de notre bon pays qu'elle provient. Même si la CIA ne reste qu'un lointain souvenir et que je suis très peu nationaliste, mon sang reste du sang américain. Torben pris également un tube de graisse noire. Personellement, vu la couleur de ma peau, ce n'était pas la chose dont j'avais le plus besoin. Mais après reflexion.. Je pris le deuxième. Au fond de la valise, je retrouvai mes habits noirs en boule. Je les fourrai avec le reste dans mon sac. Je pris un deuxième flingue, au cas où. Je pris mon parre balle à moi, même si je ne suis vraiment pas sûre de le mettre. J'aime avoir des vêtements près du corps et souples, qui me laissent une réelle liberté de mouvement. J'hésitai quelques instants mais finalement je bouclais la fermeture de mon sac.
Torben me proposa d'aller manger dans un grill du coin. S'il sait qu'il y en a un pas loin... Je ne connais pas trop le nord de l'écosse, même étant arrivée en 2007 pour espionner les Vampires. Les Vampires, sur qui je me suis tant trompée, même pendant toutes ces années où je les ai espionné je n'ai rien vu. Je n'ai pas vu ce que je sais désormais. J'exécutai ma mission sans chercher à savoir si la CIA et les hommes avaient raison ou pas. Bref. Le passé est le passé, les erreurs sont faites pour être rectifiés. Je mis mon sac sur mon épaule et répondis :

| Moi aussi. Si tu sais où il y en a un... Je te suis |

Nous sortimes de la chambre. Avec nos deux gros sacs, pas très pratique de s'enlacer. Néanmoins, il me prit par la taille tandis que je changeais le sac d'épaule. Je passai mon bras sous le sien et fit de même. Mes muscles se détendirent, mon expression se fit décontractée, souriante, avenante. Tout le contraire de ce que j'étais au plus profond de moi. Adressant au passage un léger sourire à la receptioniste, nous sortîmes et nous dirigeames vers la voiture. Il ouvrit le coffre et nous y déposâmes les sacs. Nous nous insstalâmes finalement à l'intérieur, refermant les portières sur la nuit et notre silence. Le moteur vrombit, les phares s'allumèrent et la voiture s'enfonca dans l'obscurité.
Le trajet se fit en silence, il fut de très courte durée car bientôt nous arrivâmes à un grill. Je descendis et attendis Torben. Nous marchâmes en direction des néons de couleur qui transpercaient la nuit, je poussai la porte et lassai passer Torben. Je commandais quelque chose de léger et m'assis à une table. Il allait falloir jouer un minimum aux romantiques.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Ven 13 Déc - 19:53

    Erin et moi préparions nos affaires, ce qui nous pris assez peu de temps. Du coin de l'oeil, en utilisant ma vision périphérique, je percevais ce que prenait Erin dans son propre sac. Elle ne fit pas non plus dans la dentelle, et contrairement à ce que je pensais elle donna dans le lourd elle aussi. Carabine automatique, chargeurs supplémentaires, pistolet d'appoint. Cela me fit penser à prendre un silencieux, et j'en jetais un dans le sac d'Erin. Je savais qu'elle était suffisamment professionnelle pour ne pas l'avoir oublié, mais comme ça c'était fait. Parce que mine de rien si on pouvait avancer précautionneusement, en vrais fantomes, sans dézinguer à tout va, cela nous ferait gagner du temps, des munitions, et beaucoup de sécurité jusqu'à la phase finale de notre mission qui deviendrait forcément très bruyante. Je pensais finalement à prendre ce que j'avais failli oublier mais qui était pourtant important d'après le plan d'action que nous avions choisi de mettre en œuvre. Des fumigènes. J'en prenais plusieurs que je fourrais dans mon sac. De quoi faire un beau nuage, dispersion rapide, de couleur rouge. L'avantage c'est que ça masquera notre fuite. Mais ça attirera aussi sans doute beaucoup l'attention depuis la ville. Déjà les coups de feu, mais la fumée rouge... Les flics du coin se rendront tout de suite compte que c'était des professionnels qui avaient provoqué le carnage, et pas simplement une rivalité entre criminels et mafieux du coin. Je levais un sourcil quand je vis que ma partenaire prenait un pare-balles. Pour une simple mission d'infiltration, besoin d'autant de matériel ? Je laissais couler. Elle était aussi aguerrie que moi, même si j'étais plus vieux et plus expérimenté en matière de combats de brutes ; elle elle l'était plus sur sa propre partie. L'espionnage, l'infiltration, l'assassinat. J'étais l'arme lourde et elle était le scalpel. Tous deux mortels si bien employés. La belle me dit qu'elle voulait bien aller manger, je lui fis un clin d'oeil, ce qui dénota de manière extrême de l'attitude froide et réservée que j'avais adoptée.


    | Suis moi donc. J'ai repéré la direction d'un resto sur la route, c'était indiqué par un panneau. |


    Je ne voyais pas tout tout le temps, mais je restais tout de même concentré et très observateur de mon environnement. Erin acquiesça et nous prîmes la route en parfait petit couple content de partir en randonnée nocturne. Elle était plus décontractée qu'à l'arrivée dans l'hôtel, avec un sourire qui avait l'air moins feint et une démarche plus sûre, plus souple. De l'extérieur même moi j'aurais presque pu croire qu'elle prenait du plaisir à ce qu'on soit aussi proche ; ses talents d'actrices n'étaient pas du tout à remettre en question... Quoi de plus normal pour une espionne ? La route fut brève, et nous arrivâmes ensemble, main dans la main. La voiture était visible depuis la place où nous nous trouvions dans le petit restaurant de bord de route. Je commandais un hamburger maison, avec des pommes de terre sautées, tandis qu'Erin choisit quelque chose de plus léger. Je pris un verre de whisky en apéritif, et l'entrechoquais contre celui de ma partenaire avec un large sourire aux lèvres. Puis, je l'embrassais à nouveau, en amoureux transi que j'incarnais.


    | J'imagine que pour toi c'est plus facile que pour moi, non ? Après tout, dans ton ancien boulot, tu étais beaucoup plus amenée à faire ce genre de choses... Tu ne m'as jamais dit comment tu avais été recrutée. |


    Par la Reine, bien entendu, mais je faisais attention à ce que mes paroles restent neutres

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Lun 16 Déc - 19:19

Le restaurant était plein à craquer. Et l'air était chaud. Torben pris un plat beaucoup plus gros que le mien. J'avais faim, bien évidemment, mais juste avant la mission, je ne préférais pas trop avaler non plus. Le wisky, quand à lui, n'était pas de trop. Nous trinquâmes et je bus tout d'une traite. Nos commandes n'étaient pas encore arrivés, ainsi nous eûmes le temps de discuter quelque peu. Il commenca par me demander comment j'avais été recrutée. De quel recrutement parlait-il ? Il venait d'évoquer mon ancien emploi, je suposai donc que c'est de celui-ci dont il s'agissait.
En temps normal j'aurais écarté le sujet. Mais Torben était le servant humain de la Reine, mon coéquipier. Je devais lui accorder ma confiance, ou du moins une grande partie, alors lui cacher mon passé n'était pas un bon début. Surtout que cette partie de ma vie passée n'avait strictement rien de ... dérangeant. N'empêche que je n'aimais pas parler de ce que j'étais avant, de ce que j'avais pu vivre. J'ai essayé de tout oublier, de tirer totalement un trait sur Tuscaloosa. Mais c'était bel et bien impossible. Le petit canif qui avait ôté la vie à ma soeur était toujours avec moi. Non, impossible d'oublier. Mais ce n'est pas sur cette partie là que me questionne Torben. C'est sur le début de ma véritable vie, si je peux dire. Le moment où j'ai enfin eu l'impression d'être quelque chose, de ne pas être inutile. Même je n'adhère plus du tout à la cause que je servai. Je me rapelle plutôt bien de Columbia, dès que je fais un petit effort pour. Je n'avais pas trop de problèmes, ma réussite scolaire était à son comble, j'avais des "amis", enfin plutôt des gens avec qui je pouvais converser normalement. Et puis la CIA était arrivée. La fin de mes études scolaires approchaient et je ne savais pas vraiment quoi faire de mon futur. Alors je n'ai pas hésité un instant à entrer dans le monde de l'espionnage. D'ailleurs avais-je le choix ? Je n'en sais rien, même aujourd'hui et cela n'a pas d'importance. Je ne regrette rien car il n'y a rien à regretter. Ma vie me convient. A la CIA aussi j'avais la belle vie. Une vie totalement différente de l'universitée mais qui, au fond, me convenait sûrement mieux. Et tout s'était enchainé. La Grande révélation, mon infiltration, mes prises de risques, la Reine qui me démasque, mon emprisonnement, ma folie, puis finalement j'en arrive là. C'est un nouveau départ. Qui que je serve mes activités sont à peu près similaires, mais désormais je ne vois plus du tout la situation de la même manière. Enfin. Les eaux ont coulé sous les ponts depuis Columbia.
J'attendis quelques instants avant de répondre à Torben :

| C'est sûr. Tu veux parler de mes... premiers employeurs ? J'étais à l'université de Columbia. J'ai tout laissé tombé pour le boulot. Enfin... je n'avais rien. |

Notre plat arrivait. Malgré la foule qui se pressait, on nous servait assez rapidement.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mer 18 Déc - 15:50

    La jeune femme ne disait pas grand chose. En fait, elle semblait plongée dans ses souvenirs. Lorsqu'on nous amena le whisky, je vis Erin le boire d'un trait après avoir entrechoqué son verre contre le mien. Rien de terrible mais quand même, je devais remarquer qu'elle avait une sacrée descente ! Je sirotais mon verre. J'étais capable bien sûr de l'engloutir à mon tour, mais il fallait tout de même préciser que je ne voulais pas risquer de trop vite ingurgiter une quantité d'alcool qui pourrait me porter préjudice. Le but était après tout de tenir dans la longueur et de pouvoir me confronter à des ennemis qui voudraient me plomber le cul aussitôt qu'ils se pointeraient. Je l'observais alors qu'elle gardait le silence, semblant hésiter. Etait ce parce qu'elle n'avait absolument aucune envie de se confier, ou parce que ces moments de son existence sont trop compliqués ou trop douloureux pour qu'elle désire seulement en discuter. Dans ces cas là, je n'insisterais pas. J'ai encore le temps de porter plusieurs fois mon verre à mes lèvres avant que la jeune femme ne brise le silence après un long moment plongée dans ses pensées. Elle me dit qu'elle n'avait rien avant l'université. Columbia ? Pour un russe de naissance tel que moi, cela n'évoquait rien, mais j'imaginais de suite une prestigieuse université américaine comme on en voyait parfois au cinéma. Ce monde ne me parlait guère, mes propres études s'étant arrêtées à dix sept ans, juste avant que je ne parte pour l'armée. Encore une preuve des différences profondes qui nous opposaient, Erin et moi. Je soutenais son regard, avalant le reste de mon whisky. Je me surprenais à en avoir envie d'un deuxième verre...


    | En fait, je parlais des circonstances qui t'ont fait changer d'employeur pour notre actuel. |


    On déposa nos plats. La viande sentait super bon, et on m'avait accompagné la nourriture d'une bonne bière brune. Je commençais à manger. Je ressentais le besoin de parler et de nouer des liens ; nous serions plus efficaces ainsi.


    | Si tu m'en racontes plus sur toi, je t'en raconte plus sur moi. Une question chacun notre tour. Ca te vas? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Ven 20 Déc - 16:58

Non, on s'était mal compris. Torben voulait parler de la Reine. La aussi des images me revinrent en tête. La prison de verre, le gout du sang vampirique. La folie. Puis la délivrance. Tout ce que la Rein m'avait fait subir, je ne lui en voulais pas tellement. Cela parait normal, quand vous vous rendez compte que la petite consultante en commerce international vous espionne en véritée depuis plusieurs années. Mais depuis j'ai changé. Avant que je puisse répondre, il me proposa de se poser chacun son tour une question. Je souris et hochais la tête. C'était une bonne idée, en effet. Notre complicitée dans nos missions ne saurait être complète sans une connaissance de l'autre. Je savais finalement peu de choses de lui, uniquement ses origines russes et l'armée. Il commenca à manger et je fis de même. Ma propre faim m'étonna. Je n'ai jamais été exigente au niveau gastronomique, vu le milieu dans lequel j'avais grandi. Mais je ne peux nier que ce qu'on nous servi était assez bon. Torben avait une bière. Je me retins de lui demander de me laisser boire une gorgée. Assez picolé pour ce soir, Erin. N'oublions pas l'opération qui nous attends.
Je répondis à Torben :

| Je t'avais mal compris... Eh bien mes anciens employeurs m'avaient demandé de surveiller les actuels. J'ai pris de plus en plus de risques et on m'a repéré. Après quelques mauvais traitements dont je me suis plutôt bien remise, elle m'a embauché. Tu connais la suite. |

Beaucoup de sous entendus dans mes paroles. Mais il comprendrait.
Il y avait tellement de choses que je pouvais avoir envie de savoir sur lui. Et celle qui passa la barrière de mes lèvres fut :

| Et toi alors ? Comment a tu été ... embauché ? |

Il était clair que Torben n'avait pas vraiment été embauché. Ou en tout cas les circonstances devaient être radicalement différentes des miennes. Il n'avait pas toujours été Servant Humain, mais je ne savais rien de ce qui avait pu se passer avant.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Sam 21 Déc - 22:08

    La jeune femme semblait d'accord avec ma proposition, elle hocha la tête en signe d'acquiescement et me sourit, l'une des rares manifestations d'émotions que je pouvais identifier chez elle. C'était rare, et je me demandais pourquoi elle semblait plus détendue maintenant qu'à d'autres moments. Etait ce le cadre de l'endroit qui la mettait en confiance ? Ou autre chose ? Je ne savais pas vraiment et ça me dérangeait quelque peu. J'avais de plus en plus de mal avec les choses que je ne savais contrôler. Je continuais de manger, avalant des morceaux de viande grillée à chaque coup de couteau, savourant les frites que je mangeais. Etrange, comment mon lien avec Krystel avait pu non seulement me réveiller à des émotions qu'au plaisir ressenti dans certains moments somme toute relativement classiques de la vie courante qui ne revêtaient pour moi plus le moindre intérêt. Erin me confirma bien sûr qu'elle avait mal compris où je voulais en venir, et elle m'expliqua que la CIA lui avait demandé de surveiller Krystel, ou plus simplement je l'imaginais, le couple royal. Il n'y avait rien de bien sorcier à cela, mais quand on vivait dans un monde lié au surnaturel on avait tendance à oublier la toute puissance de nos gouvernements et de nos institutions, qui tenaient à tirer toutes les ficelles. Et comme moi, Erin avait été retournée par la Reine. Preuve supplémentaire non requise mais qui tendait à prouver que Krystel était véritablement celle qui devait diriger ce monde. Elle avait les compétences, et le charisme pour se faire des alliés de ses pires ennemis. Ce n'était pas forcément à la portée de tout le monde de faire ce genre de choses, cela au moins me paraissait certain... Je souris en repensant à ces fameux mauvais traitements dont elle s'était remise. J'y avais aussi été soumis, mais probablement un paquet d'années avant elle. Mon sourire s'accentua quand la belle me retourna la question. Je me laissais aller au jeu des confidences, puisque ma volonté d'être en véritable complémentarité avec ma collègue était très forte. Ma voix se fit plus douce, moins clairement audible.


    | Moi aussi, j'avais été envoyé ici. Pas pour surveiller... Pour éliminer. Pas notre connaissance commune bien sûr, mais tous ses autres... employés. Je travaillais pour une faction militante religieuse, vois tu. J'ai officié un temps parmi leurs rangs. Puis... Puis c'est devenu compliqué. J'ai été confronté à un passé qui m'a rendu fou, et Elle m'a capturé. J'ai souffert de manière abominable, je pensais mourir. Elle m'a ensuite fait renaître. Et me voilà aujourd'hui. |


    simple résumé, qui conviendrait tant que ma partenaire ne me poserait pas d'autres questions plus précises.


    | Cette mission, d'être avec moi... Tu l'as choisie ? Qu'est ce que ça t'inspire, comme situation? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Lun 23 Déc - 11:48

Se détendre un peu avant une mission, c'était bien, du moment qu'on gardait en tête ce qui nous attendais et qu'on restait résonnable. Cette conversation allait être intéréssante, je n'en doutais pas. La réponse de Torben me le confirma. Je savais vraiment très peu de choses sur lui, je m'en rends de plus en plus compte. Il avait travaillé pour une faction militaire religieuse. Oui, je voyais à peu près. Les conditions de son entrée au service de Krystel ressemblaient assez au mienne, dans l'ensemble. Mauvais traitement, retournement. Et voilà que nous nous retrouvions l'un en face de l'autre, à agir pour elle. Ca se rejoint. Ces institutions, ces gouvernements ne laissent pas le choix. Vous devez adhérer aux pensés, agir. Pas le droit de changer, d'évoluer. Quand les Vampires avaient fait leur apparition, j'avais tout de suite été envoyée près d'eux, avec la certitude qu'ils étaient les méchants de l'histoire, que le gouvernement avait raison, que les hommes avaient raison. Avoir raison sur une espèce, des gens que l'on ne connait même pas ! Je connais les vampires, et de cela a découlé mon changement de position. La force de leur Reine. J'ai placé mes espoirs en elle. J'ai choisi pour qui je devais oeuvré, et mon choix s'est porté sur elle, même après ce qu'elle ma fait subir. Si ce n'est pas une preuve que les autorités n'ont pas toujours raison...
Torben me posa ensuite une question des plus intéréssante. Est-ce que j'avais choisi de le protéger ? La seule chose que j'ai choisie est de servir la Reine. Après, je ne discute pas les ordres. Je ne l'ai jamais fait, même quand j'avais quelque chose à redire. En l'occurence, il n'y avait rien dont je ne puisse me plaindre. Même si au début le courant ne passait pas avec Torben, la situation avait évolué. Je ne dis pas que nous nous entendons à merveille, mais nous sommes ... complémentaire. D'ailleurs cette mission ne me déplait pas. Jamais je n'avais songé rencontrer quelqu'un comme Torben. Malgré nos différences, je trouve comme un certain écho de moi en lui. Une vie passée à obéir, à tuer. Deux fantômes retournés par une même personne. Deux tueurs dans l'obscurité.

| Non, je n'ai du tout choisi cette mission... Mais je ne me plains pas. Cela se passe mieux que ce que présagait mes premiers jours avec toi. Je ne sais pas trop ce que ca m'inspire. Je n'ai jamais imaginé avoir une relation plus.. poussée avec toi. Je te vois plus comme un allié, un partenaire. Je crois que ca me fait du bien de travailler avec toi. Je sors de ma solitude et je retrouve des similitudes entre toi et moi dont je n'imaginais pas l'existance. | J'avais quelque peu baissé le ton | Toi, comment tu le vis, d'avoir à travailler avec moi ? Ca n'était pas facile, au début.[/color] |


_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Lun 23 Déc - 19:46

    Sans parler de franche surprise, la jeune femme ne semblait pas spécialement savoir qui j'étais vraiment et quel était mon parcours. Somme toute, c'était quelque chose d'assez rafraîchissant de s'en rendre compte, cela permettait clairement de pouvoir se dire que finalement, tout le monde ne connaissait pas votre damnée existence dans ce foutu pays. Je me rappelais du début des Années Sanglantes où les journaux écrivaient parfois sur moi après une action que l'on m'attribuait. On disait que j'étais un traitre en puissance, un individu qui avait tourné le dos à l'Eglise Humains contre vampires pour me complaire dans la luxure et le stupre des vampires. Oui, si on veut. Et que je martyrisais ma propre espèce pour permettre à mes sombres maîtres de perdurer... Sur certains aspects sans aucun doute possible je ne voulais même pas le nier. Finalement, nos parcours apparaissaient comme étant relativement semblables dans leurs grandes lignes non ? Erin et moi avions tous deux été champions de l'humanité avant de devenir champions de la Reine, et cela avait tout fait basculer dans notre vie. Même si la passation avait forcément été douloureuse... Je posais ensuite une question dont la réponse m'intéressait quand bien même je me rendais compte que je connaissais peut être déjà la réponse. Si c'était ce que je pensais, Erin avait fait comme moi ; elle ne choisissait rien de son existence sinon les modalités de son action professionnelle, et c'était cela le principal. Pour autant j'avais envie de savoir si elle ressentirait un intérêt particulier à cette mission en particulier. Je préférais être protégé par quelqu'un qui en avait quelque chose à faire que par quelqu'un pour qui il ne s'agissait que d'une période de transition. La belle me confirma bien vite qu'elle n'était pas à l'initiative de cette mission et qu'elle n'avait pas eu le choix. Cela, je m'en doutais déjà un peu. La belle me fit vite part de l'évolution de notre relation. D'un aspect purement extérieur, on aurait pu mal comprendre ses paroles, penser à l'installation de sentiments... Mais cela n'était pas le cas. Notre relation ne se posait pas en ces termes et la nature d'Erin l'interdisait totalement. Elle me demanda ensuite comment je sentais mon travail avec elle... Drôle de question pour une situation qui m'apparaissait encore comme étrangère et peu naturelle.


    | [color=white]Je vois ce que tu veux dire. Cela fait près de dix ans je suis seul, que je passe presque chaque instant de mon existence avec aucune autre compagnie que mon équipement. T'avoir dans les pattes m'était désagréable. Je savais que tu étais là pour ma sécurité, mais je ne voyais que des défauts à ta présence. Etre deux signifie être moins invisible, on peut moins facilement s'infiltrer ou s'exfiltrer et on passe difficilement inaperçus. Pourtant, tu as dépassé mes attentes dans ce domaine, et plutôt que de simplement t'assurer que je reste en vie, tu prends part à mes missions. J'apprécie cette... Collaboration. Je me demande toujours pourquoi Krystel a pu te demander de me protéger. Ton arrivée a coïncidé avec une discussion entre elle et moi, sur le fait que je ne devrais plus être seul, au risque de plonger pour de bon dans la folie. Je me demande si ce n'est une manœuvre de sa part, de m'ancrer plus dans la réalité en me forçant à être en relation avec quelqu'un comme moi. Je pense qu'elle voulait que je sois avec toi pour que l'on se lie. Qu'est ce que tu en penses ? T'as t'elle dit quelque chose à ce sujet ou laissé entendre sa volonté?/color] |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Jeu 26 Déc - 11:27

[H-j] : Si je raconte des bêtises dis moi le Very Happy

Si je travaillais avec Torben, ce n'était pas par plaisir, par envie de lui ou de quelquonque attirance. Je le protège parce que l'on me l'a ordonné. Mais je ne prends pas les choses à la légère. Si je reste distante, juste à le couvrir ca ne servira à rien. Pour autant il n'y a pas que moi dans l'histoire. Il est aussi là lui aussi, son avis et ses sentiments m'intéressent. Je n'ai pas envie de travailler avec quelqu'un qui me considère comme un poids ou un simple parre-balle. La facon dont lui voyait les choses m'importe beaucoup. Je m'implique plus qu'au début, parce qu'il m' a un peu plus accepté. Je me comporte sûrement plus en coéquipière qu'en garde du corps, ou alors un mélange des deux. J'écoutais sa réponse avec attention. Comme je me l'imaginais, il était de nature solitaire, comme je l'étais quand j'oeuvrais pour la CIA. Je n'accordais ma confiance à personne, à part mes petites armes. Le travail à deux était une nouveauté, pour lui comme pour moi. Evidamment il soulevait les inconvéniants de cette situation. D'après ses dires, il appréciait cette collaboration. Tant mieux. Depuis qu'il est devenu le Servant Humain de la Reine, sa vie est liée à celle de la Vampire et ce fait encore plus précieuse. Il parait donc normal que Krystel veuille le protéger. Pourquoi m'avait-elle choisie, moi ? Sûrement parce que j'avais l'air l'efficacité même. Elle avait tant d'humains à son service mais c'était moi qu'elle avait choisi. Je ne me plains pas, ce job me convient bien, au final. Si Torben s'est habitué à ma présence, c'est parfait. En revanche, je ne m'attendais pas à la suite. Krystel lui a demandé de s'ancrer un peu plus dans le réel, d'être en contact avec d'autres choses que ses victimes et son équipement. "Je pense qu'elle voulait que je sois avec toi pour qu'on se lie", dit-il. Me lier ? Je ne l'avais jamais fait. Jamais éprouvé de sentiments réels pour quelqu'un. Oh, bien sûr, j'étais très attachée à la Reine, sinon je ne serai pas là, je lui donne volontiers mon sang et mes services. C'est peut être la seule personne à laquelle je me suis attachée depuis... la mort de ma soeur. Mais ne parlons plus du passé, le présent est bien plus stimulant. Donc elle voulait que Torben et moi ayons... une relation plus poussée. J'étais de nature fermée et inexpressive, cela allait être dur. Et puis... quelque chose me revint en tête. Cora. Elle ne m'aimait pas car elle avait l'impression que je lui volais sa vie. Sa Reine. Torben. Je ne savais pas exactement ce qu'il y a entre eux, mais elle en tout cas elle a l'air de l'aimer. Ne serais-ce pas plutot avec elle que Torben devrait se tourner ? Je ne sais pas si un jour je pourrais être amoureuse. Ami, peut être, mais rien de plus ne me vient.

|Non, elle ne m'a parlé de rien. Personellement je t'avoue que ca va être un peu dur. Tu me connais. Tu n'a jamais rencontré personne ? |

Peut être me parlerait-il de Cora, peut être pas. C'est sa vie après tout. Il a le droit de la garder pour lui.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Jeu 26 Déc - 18:39

    Une certaine compréhension mutuelle s'était installée entre Erin et moi, une compréhension qui induisait un degré plus élevé de confiance. Cela ne me dérangeait absolument pas d'en apprendre plus sur la jeune femme tout comme je désirais qu'elle en sache plus sur moi. C'était étrange que de se rendre compte que cela faisait probablement des années que je ne m'étais pas confié à quiconque, et plus étrange encore de se dire que cela semblait bien peu habituel. Je ne faisais qu'effleurer mes pensées et l'histoire de ma vie mais cela suffisait à en dire plus sur moi à celle qui était sensée protéger mes arrières. Je la vis ne pas trop comprendre à quoi je faisais référence quand je parlais des désirs que je ressentais chez Krystel. J'avais toujours pensé, senti, qu'il y avait autre chose sous cette demande de prudence et cet impératif de protection. La Reine n'avait pas choisi la femme la plus dégueulasse sous ses ordres pour s'occuper de ma sécurité, alors que je ne doutais pas pour autant des compétences d'Erin cela me poussait à m'interroger. Était ce anodin, ou était ce un fait exprès ? Je ne me sentais pas me rapprocher de quiconque, quand bien même je ressemblais plus à Erin qu'à n'importe qui d'autre de ma connaissance et qu'elle soit très attractive physiquement parlant. Erin réfléchit un moment avant de me dire qu'elle ne savait pas ce qu'il en était à ce sujet, et me dit que ce n'était pas tout à fait son genre. J'étais amusé. N'étais je pas son genre, ou est ce qu'elle n'aimait pas mélanger travail et plaisir ? Je lui offris un petit sourire de connivence avant de finir mon plat et de recommander une autre bière. J'essayais le plus possible d'avoir l'air frais et heureux, comme le jeune fiancé que j'incarnais.


    | J'étais jadis marié à une des deux filles de notre employeur, tu dois voir laquelle des deux. Tout a été terriblement... Compliqué. J'ai aussi sauvé Cora, une proche... amie, de notre employeuse. Je crois qu'elle m'aime. Mais pour moi, c'est encore compliqué. Autrement, j'ai eu quelques aventures, mais plus rien de sérieux depuis longtemps. Et toi même, pourquoi as tu dit que ce serait un peu dur ? Tu as déjà quelqu'un ? Expliques moi donc. |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Ven 27 Déc - 15:20

Les sentiments et moi, ca n'a jamais très bien marché. Quand j'ai couché avec des hommes, c'était dans le cadre du travail, pour obtenir des informations et m'attirer la confiance des gens que j'espionnais. Je n'ai jamais imaginé avoir une relation. Pour moi l'attachement était presque synonyme de faiblesse. Aujourd'hui... J'ai rencontré quelqu'un qui me ressemble, et chaque jour je m'étonne moi même un peu plus. Je tiens à la vie de Torben. Cela parait normal vu que je suis sa garde du corps. Mais plus que cela je crois que je tiens à lui, tout simplement. Cela ne veut pas dire que je l'aime, que j'ai envie d'être sa compagne au sens humain du terme, mais je pourrais presque le considérer comme un ami. Une certaine complicité s'était installée entre nous et elle n'y était pas pour rien. Moi dans la vie je n'ai presque rien fait d'autre que d'obéir à des ordres, voyager, tuer, manipuler. J'ai pris du plaisir à aller dans le lit de certains hommes, mais qui n'en éprouve pas ? Je reste humaine malgré mon professionalisme qui empiète beaucoup sur ma personnalité. La démonstration la plus flagrente est mon emprisonement et ma torture au jus de Krystel. J'éprouve des choses. Je souffre. Mais je me contrôle, je me maitrise. C'est ce qui fait la différence.
Torben lui avait été marié à Jana, la fille adoptive de la Reine. Ca avait été compliqué. Il me parla ensuite brièvement de Cora. Il l'avait sauvé Cora. De quoi ? Bonne question. Là aussi c'était compliqué pour lui, bien qu'il m'affirma que la demoiselle l'aimait. Oui, ça je m'en doutais. Ensuite il me demanda ce qui se passait de mon côté.

| D'accord. Eh bien moi.. Tu sais je ne suis pas du genre à mélanger travail et plaisir. Quand je vais avec un homme c'est simplement parce que cela est nécéssaire à ma mission. Sincèrement je ne me vois pas avoir une relation avec toi. |

Je n'avais rien à lui cacher, pas à lui mentir. Je ne le pouvais pas et je n'en avais pas envie. C'était rare, très rare. Et précieux. La confiance est si difficile à accorder et si facile à perdre...

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Dim 29 Déc - 17:36

    Je n'avais pas envie de compliquer un peu plus mon existence auprès d'une énième femme. J'étais lié plus que quiconque ne pourrait jamais l'être à une femme forte, une femme de pouvoir et de caractère. Une autre que j'avais entraîné me faisait parfois me sentir humain, et je me sentais proche d'elle et désireux de lui retourner son affection même si je ne la ressentais pas de la même façon. Enfin, j'aimais un souvenir, je chérissais une mémoire effacée qui jamais ne me reviendrait. J'étais un tueur, un tueur craint dans notre milieu. Je ne voulais pas qu'une femme vienne un peu plus encore compliqué ce tableau déjà très dense et parfois au delà de toute compréhension. Cela faisait tellement longtemps que je vivais comme ça que je me voyais bien mal vivre autrement. Tant pis pour les femmes qui me passaient à côté, tant pis pour cette vie paisible à laquelle j'aspirais aujourd'hui. Maintenant, je ne désirais plus qu'une seule chose, et cette chose était hors d'atteinte. Je demandais donc des confirmations à Erin, que je sache si les choses pouvaient devenir compliquées, voire hors de contrôle. Cela ne semblait pas etre le cas, elle séparait le plaisir du travail et elle était honnête quand elle me dit qu'elle ne se voyait pas entretenir une relation avec moi. Absolument pas vexé, je me contentais de sa réponse. Ainsi au moins les choses étaient claires ; j'avais peut être simplement mal interprété les mots de Krystel quand elle m'avait assigné ce garde du corps fantomatique. Si je savais lire entre les lignes, Erin n'acceptait pas trop de se retrouver avec un homme. Préférait elle les femmes ou était sa nature solitaire qui prenait le pas sur tout le reste?


    | [color=white]Tu n'as pas posé de questions... Bon en tous cas, je suis heureux si on a pu échanger un peu comme ça. Ca fait du bien, je cerne un petit peu plus qui est dans mon ombre.[/i]


    Je regardais l'heure sur ma montre. Si on voulait avoir correctement le temps de se préparer, il serait bientôt temps de partir.


    | [b]Tu conduis ?
    |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mar 31 Déc - 15:59

Ma réponse n'eut pas l'air de vexer Torben. Au moins on était au clair sur ce point là, il n'y avait pas de doute et pas de scoucis. Sincèrement je n'ai pas envie d'entreprendre une relation, que ce soit avec lui ou qui que se soit d'autre. La Rein me mettait déjà assez mal à l'aise. Je déglutissais péniblement mais j'arrivais à rester à peu près stoïque. N'emppêche qu'elle remettait à chaque fois en doute mes certitudes. Un jour peut être je flancherais et je me laisserais aller. Je crains ce jour et espère qu'il arrivera relativement tard. En tout cas, cette discussion m'avait parue nécéssaire, ou en tout cas utile. Si nous devions oeuvrer encore ensemble pour longtemps, il valait mieux connaitre l'autre. Torben me le dit lui même, d'ailleurs. Je hochais donc la tête à ses paroles. J'étais rassasiée, de plus il devait être temps de partir. Je payais en hâte puis Torben me proposa de conduire.

| Avec plaisir |

Quand j'étais arrivée en angleterre, la chose qui m'avait posé le plus de soucis devait être le fait de devoir conduire à gauche. Ca m'avait toujours quelque peu géné, aujourd'hui beaucoup moins mais tout de même, de temps en temps je perdais mes repères. Conduire un petit peu ne me ferait pas de mal, cela me permettrait de me concentrer quelques instants sur la route plutot que sur l'opération à venir. Nous sortîmes du bâtiment. Je pris doucement la main de Torben, histoire de couverture encore une fois. Je m'installai donc à droite et pris le volant. Après qu'il m'eut donné une ou deux indications sur le trajet, je démarrais le moteur et le véhicule s'enfonca dans l'obscurité. Le chemin à parcourir fut relativement court, nous nous garâmes à une distance résonnable du centre de commande, d'où on ne pouvait nous voir. Je me calais dans le siège et me tournai vers mon partenaire

| Récapitulons. Eviter les hommes de mains pendant leur repas, puis direction le centre de commande. Ici, que se passe t-il ? La cible t'attends seul. On se montre tout les deux, ou je me cache ? Donc on les neutralise, on empêche les renforts d'arriver, tu t'occupe des fumigènes et on s'esquive. Je n'ai rien oublié ? |

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Sam 4 Jan - 17:17

    La fille semblait avoir anticipé ma réaction, mais somme toute tout était normal. Krystel avait peut être trop présumé de mon désir d'être avec d'autres humains ou alors était ce moi qui avait trop anticipé sur ce qu'elle aurait bien voulu voir exister entre nous. Quoiqu'il en soit, je savais désormais qu'Erin ne voudrait pas que notre relation évolue. Je ne dis pas que de mon côté cela aurait pu être ou non une possibilité, mais comme ça j'avais son positionnement en tête. Nul besoin donc de m'éparpiller un peu plus dans mes relations sociales si elle même ne le souhaitait pas spécialement. Je notais curieusement une réaction physiologique à peine visible. Comme si elle déglutissait péniblement. Voyait elle quelqu'un, ou désirait elle entamer une relation avec quelqu'un d'autre ? Possible. Mais je lui laissais la liberté et l'intimité de me dire ce qu'elle souhaitait. L'important surtout c'était qu'elle ne me mente pas. Et la réciproque était vraie également... Nous avancions en tous cas, en partageant des moments essentiels de notre vie passée ou présente, ce qui nous aidait forcément. Quand nous nous levâmes pour nous mettre en route, Erin paya et elle semblait contente que je lui propose de conduire. Peut être qu'elle aimait ça particulièrement, ou peut être que je conduise des heures durant l'avait lassée... Je n'en savais rien, et très honnêtement peu importait, ce n'était pas ça qui était au centre de mes préoccupations. La jeune femme prit ma main et je me laissais faire, sans pousser jusqu'à l'embrasser à nouveau. Nul besoin de multiplier les initiatives, je pouvais m'adapter à son souhait d'être peut être un peu plus discrets.


    Je lui expliquais rapidement comment se rendre à l'endroit, et comment se positionner. Erin roula en silence pendant la poignée de minutes nécessaires pour nous rendre sur le lieu de l'opération, et elle se gara sous le couvert des arbres à quelques centaines de mètres. Se penchant vers moi, la belle m'expliqua le déroulé du plan pour récapituler avant de passer à l'action. Je la corrigeais.



    | Non. Moi, je retiendrais la masse des hommes de mains depuis la fenêtre de l'entrée, je les arroserais pendant que toi tu finiras le boulot et tueras la cible. Ensuite, on décroche et on retourne au motel. Allons nous préparer, sauf si tu as d'autres questions... |


    Sortant du véhicule, j'allais ouvrir le coffre avec les deux sacs de randonnée. Je tirais la fermeture du mien pour sortir mon équipement. Bonnet noir, vêtements noirs de l'armée, rangers que je nouais. Différents holsters et poches à munitions que je fixais autour de mes cuisses ou de ma veste. Je m'équipais ensuite. Ma carabine, et mon pistolet. Je fis signe à Erin qu'on pouvait y aller, qu'elle prenait la tête et que je la couvrais.


    | C'est parti, vas y je suis juste derrière toi. |


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mer 8 Jan - 12:29

[H-J] : Encore une fois si ca ne va pas dis moi le. Sinon Sasha à toi l'honneur Very Happy


Après l'hôtel et le restaurant, direction les quais portuaires. La petite discussion que nous venions d'avoir m'avais aidée un peu mieux à cerner le personnage, même s'il ne s'était pas trop étalé sur son passé. En tout cas lui non plus n'avais pas l'air de vouloir de moi pour compagne amoureuse. Nous étions fixés et c'était tant mieux. Maintenant... Maintenant il était temps de passer à ce pour quoi nous étions là. Je récapitualais le plan que nous avions échaffaudé, il corrigea quelques détails puis sorti pour s'équiper. L'obscurité était quasi-totale, la lune jouait avec les nuages tandis que le vent jetait son froid sur le nord de l'écosse. Je suivis Torben, et ouvris à mon tour mon sac. Je m'habillais de noir et nouais mes cheveux – noirs également – dans un chignon bien serré qui empêcherait toute perturbation à ce niveau là. J'attrapais le flingue et le glissais à l'intérieur de ma veste, tout en le laissant accessible très rapidement. Je casais aussi les chargeurs suplémentaires et saisi la carabine. J'espérais de tout coeur ne pas avoir à m'en servir, pas que je n'étais pas à l'aise avec cet arme, mais... Normalement je me débrouille sans. Mon collègue semblait prêt et me fis signe d'y aller, qu'il me suivais. J'avancais dans la nuit tout en me remémorant la carte qu'il m'avait montré plus tôt. Rapidement j'arrivais à me repérer. Les deux dépots dans lesquels se trouvaient les hommes de mains étaient sur notre gauche. Peu de bruit s'en échappait néanmoins pas besoin d'avoir une intelligence dévelopée pour se rendre compte qu'ils n'étaient pas vides. Mes nerfs tendus, ma concentration au maximum, je jetais des coups d'oeils furtifs autour de nous. Nous dépassâmes sans problème le premier entrepôt. Désormais le centre de commande ne se trouvait plus très loin, et la cible devait déjà s'y trouver. En effet bientôt je vis le bâtiment : il y avait de la lumière. Tout cela s'annoncait compliqué. Ils seraient au moins six à l'intérieur et nous deux. En ajoutant que le rafus provoqué allait attirer de la main d'oeuvre, on ne s'en sortira pas facilement. Nous avions au moins l'avantage de savoir à quoi s'attendre et de quoi créer une diversion. J'étais à la fois concentré sur l'action en cours et sur celle à venir. Nous nous approchions rapidement du but, plus que ce que je ne me l'imaginais. La partie facile était terminée, maintenant passons au choses sérieuses. Nous étions maintenant arrivés aux abords du centre. Je jetais un regard à Torben et m'introduisis, me fondant avec l'obscurité. J'avancais, pareille à une ombre, frolant les murs et finis par m' immobiliser. Ils étaient six, j'en avais quatre dans mon champ de vue, les deux autres cachés derrière. Ils parlaient à voix basse, ainsi je n'entendis rien de ce qu'ils disaient mais l'un avait l'air d'avoir plus d'autorité sur les autres. Grand, mince, élancé, d'un certain âge mais l'air toujours vif, il me tournait le dos. Ce devait être lui, notre cible du jour. Je bloqais ma respiration. Le moindre bruit pourrait trahir ma présence. Ma main attrapa silencieusement le flingue, je me mis doucement en position de tir et posai le doigt sur la détente. Juste posé.

_________________

Awards & co:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireuse
Points de vie : 17
Coups du Destin: 16
« Ne reste que l'odeur du sang »
Messages : 3191
Membre du mois : 26
Je crédite ! : Ava (c)SWAN // Signa (c) Hotmess / Gif : tumblr / Spoiler : Kanala
Localisation : Dans l'Ombre
Caractère : Fiable - Patiente - Acharnée -Pragmatique - Manipulatrice - Cinyque - Ne fait pas dans la dentelle - Caméléon - blessée
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Concentrée
Autres comptes : Leah Rivers & Eva Raederer

« Ne reste que l'odeur du sang »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2536-erin-danvers-born-to-kill-dispo http://strange-scotland.forums-actifs.com/t2537-erin-danvers-born-to-kill
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Lun 13 Jan - 21:10

La soirée ne s'annonçait pas tranquille, contrairement à ce que j'avais cru au départ. En fin de journée, je m'étais libérée un peu de temps en abattant un maximum de boulot la veille. J'étais partie au parc courir, de manière à entretenir ma forme, me détendre et surtout me vider la tête de toutes les pensées tourmentées qui m'assaillaient la plupart du temps. Je ne voyais pas les promeneurs et autres joggeurs me dépasser, les arbres filaient sans que je leur prête attention, j'étais toute entière concentrée dans ma course : avec de l'entrainement, elle devenait plaisante, cette sensation de voler avec légèreté, de ne pouvoir être stoppée, d'être presque invincible !

Il était tôt, dix-huit heures et quart. Quand mon téléphone sonna, je le laissais tourner sans m'en soucier. Mais l'insistance me rappela à la réalité et je ralentis en maugréant. Le nom de l'appelant sur l'écran me tira brusquement de ce moment agréable et hors du temps dans lequel je m'étais plongée allègrement.

Interpol me contactait ! Je ne pus placer un mot : de toute façon, j'étais trop estomaquée pour répliquer. J'écoutais, absorbant les paroles de mon interlocuteur comme un papier buvard. Quand le flot s'éteignit, je lançais seulement un "Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ?" bien puéril.

Cette mission me tombait dessus sans prévenir. Je n'étais pas prête ! Il fallait se rendre à Edimbourgh au plus vite, rejoindre une équipe de policiers, tout ça parce qu'un criminel que j'avais arrêté il y a des années avait fait des révélations intéressantes sur les activités douteuses des vampires ! Je n'étais pas non plus équipée pour un tel job et j'essayais de le lui dire mais il contra mes protestations en expliquant que les policiers me donneraient tout ce dont j'avais besoin une fois là-bas. Un bon vieil adage de mon ancien chef, Jack Fowler, me rappela que "se rendre à une mission sans préparation équivalait à se tirer une balle dans le crâne" et je me demandais si Interpol ne cherchait pas ainsi à m'éliminer !

Malheureusement pour moi, je n'avais manifestement pas le choix et Interpol me promit de faire le maximum pour moi si la PES coulait corps et biens. Si j'acceptais de les aider sur ce coup-là, évidemment. Je soupirais :

"Alors, envoyez-moi le rapport sur mon ordinateur, je le consulterais sur la route."

Et je piquai un sprint - échauffée, en tenue, à croire qu'Interpol me surveillait depuis l'arbre d'à côté ! - jusque chez moi. Rester concentrée et efficace était une gageure mais je me rappelai mon expérience des années sanglantes. J'enfilai un gilet pare-balles, je prenais mon pistolet silencieux, un sac à dos rempli de munitions, des rations, de l'eau - on ne sait jamais - une lampe infra-rouge, un laser, et encore deux-trois bricoles bien utiles. Je m'habillais en noir et attachais mes cheveux bien serrés.

La route se passa sans histoires : j'eus le temps de réaliser de quoi il retournait. Avais-je peur ? Je mentirais en disant que non. Mais je ne serais pas seule et quoi ! J'avais de l'expérience et surtout, surtout, McBorough ne savait rien de tout cela ! *On se console comme on peut.*

Une fois arrivée sur place, grâce à la carte remise avec le rapport, je rejoignais les gendarmes prévenus du renfort que je leur offrais. Au vu de leurs regards dubitatifs, je ne convainquais pas. Je n'en avais rien à faire : je n'avais pas à prouver quoi que ce soit. J'écoutais attentivement les instructions du sergent officier qui nous menait, puis je les suivis jusqu'au centre de commande. Nous entrâmes dans le bâtiment par une entrée latérale et il me désigna pour jeter un oeil dans la salle principale. Il y avait plusieurs portes ; alors j'armais mon silencieux et opéra une reptation pour m'en approcher d'une sans être vue. Nous venions en renfort pour sauver un ancien informateur sur le point d'être assassiné mais je ne misais pas sur une entrée fracassante dans la pièce pour redresser la situation.

Malheureusement pour moi, le sergent dut penser que c'était une technique de femmelette et dans mon dos, il demanda à d'autres policiers de se séparer pour entrer par une autre porte. Je ne compris ce qui se passait que quand ils débarquèrent comme des "bourrins" dans la pièce. Soupirant une nouvelle fois, j'observais la situation avant d'intervenir.

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   Mar 14 Jan - 14:41

    J'attendais le top départ de ma camarade, et très vite elle se mit à progresser dans la nuit. Sans un bruit, sans dépasser des coins et sans produire le moindre reflet dû à la lumière de la lune ou de l'éclairage au sodium qui se trouvait à l'entrée de chaque bâtiment de cette zone que l'on aurait dit à moitié désinfectée. La belle se faufilait comme un chat dans les ténèbres, et personne ne nous vit. Je me coulais dans la pénombre, épousant l'obscurité à mon tour. Il semblait en tous cas que jusque là, il s'agissait d'un sans faute. Nous n'avions pas été découverts pas plus qu'il n'y avait eu le moindre problème. C'était du moins satisfaisant, je ne souhaitais en aucun cas rencontrer à l'impromptu un mec qui était simplement allé pisser ou qu'il se passe un autre imprévu qui fasse tout capoter. L'obscurité était notre alliée, mais si les choses tournaient au vinaigre nous serions autant à découvert que nous l'aurions été en plein jour. Je serrais les dents. Concentré, j'analysais tout ce que j'envoyais et je le retenais. Se souvenant du plan que je lui avais montré, je suivais Erin dans le noir jusqu'à ce qu'elle nous fasse finalement entrer dans le centre de commande, après avoir longé le bâtiment dans sa face la plus obscure. Je m'infiltrais à sa suite, restant à proximité d'Erin dans un premier temps avant de me caler à une fenêtre qui donnait sur la cour principale. Je laissais la jeune femme accomplir sa partie de la mission, même si elle avait encore besoin de moi pour couvrir ses arrières se faisant. Les secondes passèrent. Aucun bruit, pas même ceux d'un silencieux à courte distance. Que faisait elle ?


    C'est alors que je me rendis compte que quelque chose clochait. Une série de véhicules, des 4x4 que j'identifiais comme ceux d'une agence gouvernementale, firent leur entrée. Qu'est ce qu'ils foutaient ici ? Je réprimais un juron. Dans le genre impondérable, celui ci obtient la palme sans aucun problème. Ils traversent la grille et se garent. Les hommes de main sortent de leurs dépôts, curieux mais pas agressifs. Ils doivent penser à une fouille. Du coup, ils se feront piquer pour les armes, sauf si certains d'entre eux sont sortis de l'autre côté de la structure pour s'enfuir avec l'équipement. L'arrivée du troisième homme, comme on dit dans le jargon... l'arrivée qui change tout. Les méchants sont hors course, mais d'autres plus dangereux encore viennent les remplacer. Ces putains de flics ont précisément choisi cette soirée pour venir nous faire chier. Les flics détachent une partie de leurs hommes pour aller voir les gangers. Mais la majorité, des troupes d'élite en tenue de combat noire, casque intégrale, équipement et armement militaire, entrent dans le bâtiment. Je presse mon oreillette et me replis vers l'étage.



    | On a un problème. Fais vite, il va falloir improviser. Ennemi largement supérieur en cours d'entrée. |


    J'entends la porte principale s'ouvrir. Ils vont très vite se rendre compte qu'il n'y a personne au rez de chaussée, et que tout le monde est à l'étage. Je me tiens en haut de l'escalier. Quand je vois les hommes en noir monter braquant leurs armes vers le haut, je presse la détente. Je tire par rafales de trois balles à plusieurs reprises, et doit déjà changer de chargeur. Je leur envoies du plomb et me replies dans le couloir suivant. Erin, putain fais vite, s'ils ont du gaz lacrymogène ça va pas le faire... Les types en noir et plusieurs flics en civil et gilet pare balles s'avancent dans le couloir et je tire à nouveau. Deux corps s'effondrent, mais j'ai l'impression que les balles ne les ont qu'assommés en atteignant leur gilet.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Angels of death [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Angels of death [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Angels of death [Livre II - Terminé]
» We will fight to the death [Livre I - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Alentours
-
Sauter vers: