AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]
MessageSujet: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 6 Oct - 21:56

Il observait son reflet dans le miroir de la salle de bain. Propre comme un sou neuf, il sourit en fixant ses petites boucles châtains. Ses cheveux commençaient à pousser un peu trop à son goût. Il était toujours terriblement séduisant, mais il n’avait pas l’habitude de se laisser aller de la sorte au niveau de son apparence. Quoique... Cela ne lui allait pas si mal, finalement, la chevelure mi-longue. Il boutonna la chemise blanche qu’il portait, et se détourna, pour aller dans la chambre à coucher. Il portait également un pantalon taillé sur mesure, en toile noire. Il saisit son veston de cuir, sombre lui aussi, et le mit rapidement. Puis, il attrapa la chaîne en argent qui était posée sur l’oreiller et l’attache autour de son cou. Il baissa la tête, et tapa du pied sur le sol. Une note sonore cristalline retentit dans la pièce, tandis que la lame secrète, dissimulée dans la semelle, sortit du bout de la chaussure. Elle était en argent également, bien évidemment. Puis, il glissa dans la poche intérieur de sa veste, un flacon d’eau bénite. Le stricte nécessaire, évidemment. S’il emportait plus d’attirail, cela risquait de se remarquer, et la discrétion était la priorité dans le plan qu’il mettait au point depuis plusieurs jours.

Il avait passé ses journées à contacter ses sources, afin de trouver un point de chute. Il était en rupture de stock de sang de vampire, ou presque, et devait donc trouver des proies de choix pour satisfaire les clients qui comptaient sur lui. Il avait donc chercher un endroit où certains d’entre eux se rassemblaient. Il aurait pu se rendre dans un bar de vampire ou une boîte de nuit, mais c’était l’erreur la plus basique que les dealers débutants faisaient. Ces lieux étaient bien trop dangereux pour les saigneurs. Non seulement, les humains y étaient rares, mais en plus, l’affluence des suceurs de sang rendait les choses difficiles. William avait souvent entendu des rumeurs comme quoi des dealers de V. tentant de percer dans le métier aient été retrouvé mort après avoir chassé dans des endroits comme ceux-là. Mais lui, ça ne lui arriverait pas. Non, bien sûr que non. Il était trop expérimenté pour ça. Et, encore une fois, son plan lui faisait l’effet d’une mécanique bien huilée. Il avait eu le nom d’un bar où ses informateurs avaient croisé des vampires à deux, trois reprises. De plus, cet établissement n’était pas trop excentré par rapport aux lieux de vie de la ville... Et pas trop rapproché du centre non plus. Dans le premier cas, il était dangereux de frayer avec une sangsue dans un lieu trop désert, et dans le deuxième, trop de monde signifiait trop de chance d’être pris sur le fait.

C’est pourquoi il était prêt. Ce soir, c’était le grand soir. Paré à toutes éventualités, il s’apprêtait à sortir, lorsqu’une chose le chagrina. Il avait oublié un truc primordial. Pendant cette soirée, il était un agent immobilier sorti boire un verre après une dure journée de travail. Une couverture excellente. Un métier bien payé, à en juger par les habits qu’il portait. Mais... S’il tombait sur un vampire de sexe féminin, et qu’il la ramenait à son appartement pour la manipuler et la saigner, il aurait du mal à expliquer pourquoi un soit-disant riche vivait dans un habitat aussi miséreux. Il se retourna et se dirigea vers le seul placard qu’il possédait. L’ouvrant d’une main, il en détacha le fond. Une cache parfaite. Des dizaines de clés étaient accrochées à des crochets à l’intérieur, avec une liste de noms. Souvenirs de ses années passées à vendre des maisons et à arnaquer les acheteurs... Il avait gardé des doubles de tous les appartements, pavillons, etc... Avec la liste des possesseurs, et des informations sur leurs vacances, les moments où ils étaient en déplacement, et leurs disponibilités. Ses informateurs étaient efficaces. Il chercha quelques minutes avant de tomber sur un superbe pavillon au deuxième étage d’un immeuble non loin du bar où il se rendait. Il prit la clé. C’est ici qu’il emmènerait sa proie. Les propriétaires étaient en réunion de famille à plusieurs centaines de kilomètres, et ne reviendraient pas avant au moins trois jours.

Il était enfin prêt, et il referma la porte derrière lui en partant.
______

“- Une bière, s’il-vous-plaît.

Il avait utilisé un ton las pour demander sa boisson au barman. Soupirant doucement en se recroquevillant sur lui-même, il attendit son breuvage en posant un bras sur le comptoir. Il jouait à merveille son rôle de travailleur lassé, profitant d’un moment de détente rare en fin de journée. Et, bien entendu, il en profitait pour observer la salle. C’était la partie la plus difficile de la traque. Les vampires n’étant pas vraiment différents des humains, il était ardu de les différencier. Il passa une main dans ses cheveux, utilisant ce stratagème pour se retourner et regarder derrière lui. Personne de suspect de ce côte-là. Puis, la clochette de la porte sonna doucement, et il tourna la tête vers la porte, comme un homme normal, à la curiosité mal placée. Et la femme qui entra lui fit légèrement tourner la tête. Elle était sublime. Une étrangère, visiblement. Sûrement pas une suceuse de sang, mais il ne pouvait pas en être sûr. Il se détourna pour récupérer la bière que le barman venait de poser près de lui, puis il enquilla deux longues gorgées. Il réfléchit un instant. Même si aucune sangsue ne se montrait ce soir, il pouvait toujours passer une soirée agréable. Avec cette idée en tête, il se retourna vers la salle, posant les coudes sur le bois du bar. Puis, il passa de visage en visage, jusqu’à atteindre celui de la jeune femme entrée précédemment. Lorsque leurs regards se croisèrent, il lui décocha un sourire timide. Tout était calculé, bien évidemment. Il saisit sa bière de la main gauche en continuant de l’observer du coin de l’oeil, avant de boire son verre en mettant en évidence son annulaire. Manoeuvre subtile, qui lui permettait de montrer à la jeune femme, sans en avoir l’air, qu’il était célibataire.

Puis, il descendit son verre cul-sec, avant de héler le barman, d’une voix assez forte pour qu’elle l’entende :

“- Barman, mettez-moi une autre bière ! Je suis exténué, et j’ai besoin d’un remontant !

Il ne la boirait pas, son quota de boisson se limitant à un seul verre, les soirs de mission. Bien entendu, il la commandait juste pour attirer l’attention de la jeune étrangère. Il faudrait qu’elle morde à l’hameçon. Mais il était séduisant, et sûr de son petit numéro. Elle accrocherait, et il la tirerait jusqu’à lui...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 7 Oct - 18:11

- QUELLE JOURNEE DE MERDE!!!!!!!!!!

Le cri se répercuta dans tout l'appartement. Celle qui venait de le pousser était allongée sur un lit. Ses yeux étaient fixés sur le plafond au dessus d'elle. Dire que sa journée n'avait pas été des meilleurs était un euphémisme. Elle avait passé la journée avec des anciens amis de son père. Il avait été à l'Université avec eux et l'un d'entre eux avait même partagé sa chambre. Après avoir passé une bonne partie de la matinée puis le déjeuner puis une partie de l'après midi à discuter avec elle n'avait rien appris. Mais alors rien de chez rien. Si son père avait vraiment eu le même don il l'avait bien caché à tous ses proches. Tout ce que ceux ci lui avaient raconté c'était combien son père était formidable. Et puis également leurs histoires débiles d'étudiants avec le nombre de cuites qu'ils avaient pris, les différentes filles avec qui ils étaient sortis, les conneries qu'ils avaient fait. Elle avait passé la journée à faire semblant de trouver hilarante toutes leurs histoires. La vérité c'est qu'elle s'en moquait éperdument. Que son père ait été un sombre idiot pendant qu'il était étudiant n'allait pas l'aider à trouver des réponses. Elle commençait à se dire que personne parmi les proches de son père ne pouvait connaitre l'origine de son don. Il lui faudrait donc chercher ses réponses ailleurs.

Elle se redressa sur un coude et fit face à son miroir. Ses cheveux étaient un peu emmêlés d'être resté allongé pendant un moment. Elle détourna le regard de son miroir pour se poser sur l'horloge situé non loin. La soirée venait à peine de commencer. Elle se leva d'un bond et fila dans son dressing. C'était décidé ce soir elle sortait. Rester enfermé dans sa chambre à broyer du noir ne servirait à rien. Elle était jeune, séduisante. Il fallait qu'elle arrête de se prendre la tête pour ça. Mieux valait profiter de la vie. Mais tout d'abord il fallait qu'elle aille oublier sa déception dans l'alcool. Jusqu'à présent elle n'avait pas trouvé de meilleur moyen pour oublier ses problèmes que de les faire disparaître derrière un verre d'alcool. De préférence du saké mais ici ils ne devaient pas en avoir.

Elle sortit de son dressing vêtu d'un jean troué à plusieurs endroits stratégiques. Elle avait enfilé par dessus un pull à col roulé moulant noir. Les manches du pull s'arrêtaient au dessus de ses coudes. Elle passa quelques bracelets argentés à son poignet avant de finalement revenir se contempler dans le miroir. Plutôt satisfaite du résultat elle attrapa ses talons aiguilles noirs préférés, un manteau noir s'arrêtant à mi cuisse et elle sortit finalement dans la nuit.

Elle marcha pendant un moment dans les rues. La nuit la détendait. Elle trouvait les nuits tellement plus belles que les jours. Elle aurait presque pu être vampire seulement elle n'aimait pas l'idée d'être tué par un truc aussi ridicule que le soleil. Elle préférait rester une simple humaine. Peut être n'était elle pas humaine mais à force l'immortalité devait être lassante. Elle préférait vivre chaque jour comme si demain elle risquait de ne plus être présente. Ce n'était que comme ça qu'on pouvait vraiment profiter de la vie et de tous les plaisirs qu'elle avait à nous offrir. Tandis qu'elle avançait, elle sentait les regards des hommes se tourner vers elle. Elle sourit doucement pour elle même. Elle était belle, elle le savait. Mais de voir les hommes l'admirait lui faisait toujours un bien fou. Elle s'arrêta finalement devant un bar. Elle jeta un oeil à l'intérieur. Le bar était pratiquement vide à l'exception du barman, d'un homme assis au comptoir et d'un autre au fond de la salle. C'était exactement ce qu'il lui fallait. Elle poussa la porte et pénétra dans le bar accompagné par le son de la clochette.

Quand elle entra elle remarqua l'homme au bar. Ou plutôt ce dernier la remarqua. Il se retourna vers elle un sourire aux lèvres et un coude appuyé sur le bar. Il descendit d'une traite son verre de bière profitant au passage de bien lui montrer son annulaire vierge. Pathétique. S'il espérait qu'en le voyant célibataire elle allait se jeter sur lui il se trompait. Elle ne se jetait pas sur les hommes. C'était eux qui lui courraient après. Et c'était tellement drôle de les voir se traîner à ses pieds. Elle passa devant lui sans lui accorder le moindre regard. Elle s'assit à quelques sièges de lui sur le bar également. D'un geste élégant elle retira son manteau et posa ses deux coudes sur le bar.


- Barman, un whisky sec, s'il vous plait.

Celui ci arriva rapidement avec sa commande. Elle n'hésita pas une seconde et vida son verre d'un trait rejetant la tête en arrière pour faire descendre l'alcool plus vite. Une douce chaleur l'envahit tandis que la brûlure de l'alcool descendait dans sa gorge. Elle fit signe au barman qui lui versa un second verre. Le premier verre lui avait fait du bien. Maintenant elle voulait savourer le deuxième verre. Elle porta doucement le verre à ses lèvres et en but une petite gorgée. Depuis qu'elle était entré elle avait senti le regard de l'homme sur elle. Il était plutôt pas mal dans son genre. C'était même plutôt son genre d'homme. Après tout pourquoi ne pas passer un peu de bon temps. Le regard toujours fixé devant elle et plus particulièrement sur le verre avec lequel elle jouait elle lui demanda :

- Je peux vous offrir quelque chose?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Lun 11 Oct - 1:11

Un premier whisky, qu’elle descendit d’un trait. Puis, commandant immédiatement le deuxième, elle décida apparemment de le savourer plus longuement. William l’observait, curieux. Et automatiquement, ses pensées se dirigèrent vers sa propre situation, et il avisa que cette femme n’avait pas grand chose à cacher. Sinon, pourquoi se laisserait-elle avoir par les méfaits de l’alcool ? Il pouvait tant délier les langues, et c’est ce dont lui avait peur. Et c’était pour ça qu’il ne buvait jamais... Ou, comme ce soir, se contentait d’une seule bière. Le barman déposa la seconde qu’il venait de demander, devant lui, dans un gigantesque verre agrémenté de quelques gouttes de vapeur fraîches. Le tenancier leva la main pour récupérer son dû, et lorsque le jeune saigneur porta la main à sa poche pour en sortir son porte-feuille, la voix de la jeune femme s’éleva au travers du brouhaha ambiant. Il darda ses yeux bleus sur elle, et constata qu’elle ne le regardait pas. Qu’importe, il savait que c’était à lui qu’elle s’adressait. Elle avait sûrement dû remarquer qu’il n’avait cesser de la fixer. En cela, il comprit que la partie serait beaucoup plus ardue qu’il ne le pensait au premier abord. Et, vu son accoutrement, ce jean troué et ce pull noir extrêmement moulant qui jouait avec ses formes pour les rendre plus attirantes encore, il imagina qu’elle savait quel effet elle provoquait sur les hommes. Peut-être même en retirait-elle une certaine satisfaction, mais pour le moment, William ne pouvait pas en juger.

Il s’aperçut que le barman s’impatientait, et que ses pensées lui avaient fait perdre quelques secondes. Il sourit doucement, et fit un signe en direction de l’homme. Un signe signifiant “ Deux secondes “. Puis, il se tourna complètement vers elle, sans se départir du sourire séduisant qu’il arborait :

“- À défaut de m’offrir votre regard, si vous consentiez à m’offrir cette bière, je crois que je pourrai vous rendre la faveur...

Ses iris glissèrent un instant sur la salle alentour. Pour se donner une contenance, et pour ne pas qu’elle le prenne pour n’importe qui, il fallait qu’il boive cette deuxième bière. Alors, il convenait de vérifier si personne ne le suivait, ne l’observait, ou représentait un danger pour lui. Lorsqu’il fut rassuré, il porta son verre à ses lèvres et en prit une nouvelle gorgée. Il reposa la boisson, et hésita un court instant. Il se devait peut-être de se rapprocher de son interlocutrice. En effet, un siège était libre entre eux. Puis, finalement, il décida de ne rester là. S’il bougeait tout de suite, elle penserait qu’il n’était qu’un de ces hommes guidés par ses hormones et incapable de réfléchir en présence d’une poitrine généreuse, d’un visage d’ange et de formes de rêve. Il eut un sourire à cette pensée, et reprit une gorgée. Qu’importe qu’il boive rapidement son verre. Il était tellement grand, de toute façon, qu’il mettrait longtemps à le terminer. Et puis, il n’aimait pas la bière tant que ça, c’était juste un alcool festif qui était un de ceux les moins chargés. Et c’était pratique.

Il croisa les bras dans son dos et s’étira. Son dos craqua légèrement. Il avait passé tout le début de soirée à se tenir courbé, pour insister sur le fait que son travail d’agent immobilier était dur et qu’il était ici pour se détendre. Mais il ne pouvait pas dévoiler sa couverture. Même si avec l’arrivée de cette mystérieuse beauté, sa soirée semblait avoir pris une autre tournure, il espérait toujours qu’un suceur de sang arriverait. Même si plus la soirée avançait, plus il se doutait que ça n’arriverait pas. Et quand il serait sûr d’être tranquille, il se consacrerait tout entier à séduire cette femme pour passer un bon moment.

Il la regarda encore, toujours silencieux, avant de sourire :

“- Et... Quel est votre nom, belle inconnue ?

Puis, il repensa à la phrase qu’il avait prononcé plus tôt, lui annonçant qu’il lui rendrait la faveur si elle payait sa bière, et il ajouta, taquin :

“- Si je peux vous offrir quelque chose, dites-le moi...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Lun 11 Oct - 13:57

Yuri regarda du coin de l'oeil l'homme tandis qu'il commençait à sortir son argent pour payer le barman. Il lui reprocha, d'une façon assez discrète, le fait qu'elle ne le regardait pas. C'était faux, elle l'observait attentivement depuis qu'elle s'était assise. Elle ne savait pas depuis combien de temps il était là mais il n'avait pas encore l'air éméché. Il n'avait pas l'air d'avoir beaucoup bu. Depuis que sa bière était arrivée il y avait à peine touché. Son dos était courbé comme s'il portait toute la misère du monde sur ses épaules. Dure journée pour lui aussi. Pourtant si sa journée avait été aussi dur qu'il semblait le faire croire il aurait du boire beaucoup plus. Il fallait qu'elle arrête de se torturer comme ça. Elle avait fini par voir le mal partout. Tous les hommes étaient mauvais dans le fond. Même ceux qui se disaient pieu. Ils avaient tous une part de mal et des secrets. Mais pour ce soir elle préférait ne pas penser à ceux de l'homme. Elle avait déjà assez de problèmes sans penser à ceux des autres.

Tandis qu'il rangeait son porte feuille, elle sortit un billet de sa poche qu'elle posa sur le bar à l'intention du barman. Celui ci ne tarda pas à venir le récupérer. Elle but une gorgée de whisky supplémentaire avant de se tourner vers l'homme. Pendant ce temps l'homme s'était redressé pour étirer son dos. Le fait d'être resté courbé avait dû mettre à rude épreuve le dos de l'homme. Une fois retournée vers lui elle posa son coude sur le bar tandis qu'elle appuyait sa tête sur sa main. De l'autre main elle tenait toujours son verre d'alcool. L'homme continuait toujours de la regarder, un léger sourire effleurant ses lèvres. Elle n'avait pas prévu de finir la nuit accompagnée. A la base elle n'était sortie que pour boire et se changer les idées. Mais après tout, prendre du bon temps lui ferait oublier ses déceptions.

Elle but une autre gorgée de son verre tandis que l'homme lui demandait son homme et ce qu'il pourrait lui offrir. Si elle continuait de boire à ce rythme là, elle ne resterait pas longtemps sur ses jambes. Boire de l'alcool et tenir sur des talons aiguilles n'était pas vraiment pratique. Ca ne la gênait pas vraiment de boire en public. Elle avait toujours plutôt bien tenu l'alcool. Aucune parole qu'elle regretterait plus ne risquait de lui échapper. Elle n'était pas le genre de femme à perdre la tête quand elle buvait. Le seul risque qu'elle courait s'était d'avoir du mal à marcher. Tomber du haut de ses talons aiguilles n'était pas une chose qu'elle appréciait et encore moins en public.

Elle sourit doucement à l'homme avant de lui répondre :


- Je m'appelle Yuri et vous...

Elle s'était retenu de lui retourner le bel inconnu. Elle ne s'était pas retenu parce que ce n'était pas la vérité. Bien au contraire, l'homme devant elle était plutôt séduisant. C'était d'ailleurs pour ça qu'elle envisageait de partager son lit. Non, si elle n'avait rien dit c'était tout simplement pour ne pas faire trop cliché et surtout pour ne pas lui donner de fausses idées. Elle aimait l'idée qu'il cherche à la séduire. Elle avala le reste de son verre de whisky avant de se redresser et de poser le verre sur le comptoir. Elle se réinstalla ensuite dans la même position et reposa son regard sur l'homme.

- Voilà, je vous offre mon regard. J'espère maintenant que vous accepterez de m'offrir la même chose que vous. Je pense qu'il est plus sage que je vous suive plutôt que de continuer au whisky.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 13 Oct - 3:11

Yuri. Prénom discret, très agréable... Et qui confirmait qu’elle était bien étrangère, comme si son visage d’ange ne suffisait pas à le déduire. Il hocha la tête. Avant qu’il ne puisse lui répondre, elle se redressa en buvant cul-sec son deuxième verre, en se retournant pour le regarder dans les yeux. Et il s’y plongea avec joie. Malgré tout, il laissa échapper une petite grimace, qu’il fit passer pour une moue taquine. Elle venait de s’enfiler son deuxième verre avec presque autant de rapidité que le premier. Si elle continuait comme cela, elle serait complètement éméchée pour la suite de la soirée, et le jeu de séduction qui s’instillait entre eux n’en deviendrait que trop facile, et William ne le souhaitait pas. Il avait eu, dans sa jeunesse - et encore maintenant, quand l’envie s’en faisait sentir. C’était beaucoup plus rare, parce que son travail accaparait tout son temps, mais ça arrivait - de nombreuses créatures féminines dans son lit, et sans aucune difficulté. À présent, il aimait douter. Ne pas savoir s’il allait parvenir à ses fins. Ne pas les laisser tomber dans ses bras sans résister. C’est pourquoi, il acquiesça d’un hochement de tête sa proposition de passer à un alcool plus léger, comme celui qu’il buvait en ce moment. Il se tourna un instant vers le barman, rompant le lien entre leurs iris, avant de le héler d’un geste de la main :

“- Une bière, s’il-vous-plaît.

Puis, agrandissant son sourire, il se tourna vers elle, et l’observa pendant une minute. Les yeux du jeune homme pétillaient de malice, et la lueur qu’elle pouvait y lire était taquine, coquine, mais sans être vulgaire. C’était juste une sorte de commencement, en promesse de la soirée qu’ils s’apprêtaient à passer tout les deux. Et, si tout se passait bien, de la nuit qui suivrait cette entrevue. Le tenancier déposa un verre devant lui, à côté du sien, et il l fit glisser vers la demoiselle. Il sortit son porte-feuille, et glissa un billet dans la main de l’homme qui attendait son dû.

Renouant ensuite le contact entre leurs yeux, il se décala d’un siège, afin de se retrouver près d’elle. Il prit une gorgée de boisson, et la fixa un instant avant de sourire :

“- Merci... Pour votre regard. Il tendit la main vers elle. William Bogden, enchanté de vous rencontrer, Yuri.

Il attendit qu’elle attrape la main tendue, puis, contre toute attente, la porta jusqu’à ses lèvres afin d’y déposer un léger baiser, tout à fait charmant et délicat. Il n’avait jamais eu peur d’en faire trop, et malgré sa tenue légèrement négligée - il pensait ça à cause du jean troué -, il savait que cette femme était dotée d’une prestance sans égale. D’où le baise-main, qui aurait pu paraître déconcertant pour une femme de plus basse extraction. Il relâcha les doigts de la belle avec un sourire à faire fondre la plus glacée des banquises, puis serra son verre entre ses mains avant de le porter à ses lèvres pour en boire une gorgée. Elle l’observait sans coup férir, et il sut à ce moment qu’elle attendait quelque chose. Un sujet de conversation, peut-être. Dans les codes des relations sociales, à l’origine, c’était les hommes qui devaient prendre la parole et lancer la discussion. Il ne savait rien des moeurs des étrangers, n’étant jamais sorti d’Écosse, mais il imaginait que si elle ne disait toujours rien, c’était parce que c’était à lui de commencer. Il engagea donc son ton le plus agréable :

“- Dites-moi, Yuri... Que vient faire une femme comme vous dans un endroit pareil ?

En effet, le bar où ils étaient, était loin d’être chic, ou huppé. Il ne semblait être qu’un nid de saloperies, visité par les hommes au plus bas instinct de la société humaine. Et encore, pour le moment, l’endroit semblait dépourvu de présence vampirique. Sinon, ç’aurait été encore pire. Un boui-boui tout ce qu’il y a de plus simple. Alors, pourquoi était-elle venu ?

“- Il me semble que vous auriez pu choisir un lieu plus chic, pour sortir un soir comme celui-là...

Le barman entendit sa critique, et il grogna un peu, bougonnant en menaçant de le jeter dehors, entre ses dents. Instinctivement, tout le corps de William se tendit. Il s’était entraîné à devenir dangereux quand c’était nécessaire. Ses yeux quittèrent ceux de la jeune femme et se durcirent en observant l’homme derrière le comptoir. Le regard noir qu’il lui jeta fit reculer le tavernier, qui se détourna. Le poing du saigneur s’était serré, et ses muscles, maintenant bandés, se laissèrent entrevoir au travers de sa chemise quelque peu moulante. Il aurait pu faire peur, en cet instant, mais étrangement, il n’en était que plus séduisant, plus charismatique. Et quand il se retourna vers Yuri, la douceur de son regard bleuté était revenu, et il secoua un peu la tête.

“- Excusez-moi... Où en étions-nous ?...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 13 Oct - 21:32

Son regard ne cessait de se poser sur elle. Elle le sentait la suivre des yeux tandis qu'elle avait vidé son deuxième verre de whisky. Elle avait également vu la grimace qu'il avait fait en la voyant vidé cul sec son deuxième verre de la soirée. Il avait tenté de faire passer sa grimace pour une moue taquine mais il n'était pas assez expert dans ce genre de regard pour la duper. Qu'il ne s'inquiète pas, ce n'était pas deux malheureux verres de whisky qui allaient avoir raison d'elle. Elle reposa d'un geste nonchalant son verre sur le comptoir et sourit à l'homme dont elle ignorait toujours le nom. Il fit signe au barman qui lui porta finalement une bière. Sans toucher à son verre elle resta tourné vers l'homme le regard rivé dans ses yeux. Elle continuait de le détailler tandis qu'il se rapprochait d'elle avec un sourire avant de se présenter.

William. Joli prénom pour un bel homme. Alors qu'elle ne s'y attendait pas l'homme lui tendit la main. Elle hésita un centième de seconde avant de lui donner la sienne. Son hésitation du paraitre inaperçu car William porta la main à ses lèvres pour y déposer un léger baisemain. C'était vieux jeu, une tentative pas très subtile de la draguer. Et pourtant Yuri ne put empêcher un léger sourire d'étirer ses lèvres tandis qu'il relâchait sa main. Elle resta ensuite à regarder William tout en attendant. En attendant quoi? Eh bien qu'il lui fasse la conversation. Elle n'attendait pas qu'il parle parce qu'elle était une de ses filles incapable d'aligner trois mots intelligents. C'était juste une question de principe. Il avait décidé de la draguer , qu'il assume et qu'il lui fasse la conversation.

Elle parvint ensuite de justesse à cacher un éclat de rire quand elle vit la tête du barman. Un simple sourire effleura ses lèvres à la place du fou rire qu'elle retenait. La tête du barman n'avait pas pris. Il faut dire aussi que ce n'était pas très subtile de la part de William d'insulter le bar d'un homme juste devant lui. Cet homme avait du travailler dur pendant des années pour ouvrir et maintenir un endroit tel que celui ci. Et voilà qu'un homme venait critiquer son travail devant lui. Franchement à sa place Yuri aurait étranglé l'homme de ses mains sur le champ. Elle attrapa sa chope de bière d'une main et but une gorgée tandis que les deux hommes se mesuraient du regard et que William tentait tant bien que mal de se sortir du mauvais pas dans lequel il s'était mis. Les yeux des deux hommes lançaient des éclairs. Elle voyait le poing de William se serrait sur la table tandis que le barman continuait de le regarder d'un oeil noir.

Elle resta à les regarder avant que finalement le barman ne laisse tomber. C'était plus sage pour lui. Il n'avait pas beaucoup de chances face à ce qu'elle avait vu de William à l'instant. Une fois l'incident clos il se retourna vers Yuri lui demandant où ils en étaient.


- Eh bien vous étiez entrain de me draguer d'une façon plus ou moins subtil. Vous m'avez ensuite demandé ce que je faisais ici tout en insultant le bar de cet homme.

Elle but une nouvelle gorgée avant de sourire au barman qui essuyait ses verres d'un air renfrogné. Elle se retourna ensuite vers William et recroisa ses jambes de façon à ce que sa cuisse touche celle de William.

- Donc pour répondre à votre question, je suis venue ici pour boire un verre tranquillement loin de l'agitation qu'il y a habituellement dans d'autres bars. J'ai trouvé que celui ci convenait parfaitement à mes attentes étant donné qu'il était relativement calme.

Elle sourit au barman avant de revenir à William.

- Et vous dites moi, que venez vous faire dans un bar tel que celui ci?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mar 19 Oct - 19:56

La draguer d’une façon plus ou moins subtile ? Au moins, avec ces quelques mots, le jeune saigneur était fixé. Non seulement, il avait la certitude maintenant qu’elle savait ce que tout deux étaient en train de faire... Et, en plus, le fait qu’elle ne soit pas partie en ayant conscience qu’il essayait de la séduire indiquait clairement qu’elle acceptait le jeu... Et c’était bon signe. Elle but une gorgée de sa boisson et sourit au barman, qui ruminait toujours la légère insulte dont son bar avait fait l’objet. Néanmoins, William ne releva pas la remarque de son interlocutrice. Même si le commerçant avait peut-être du mérite, ça ne changeait rien aux faits : son bar était ce qu’il était, un établissement moyen où se rejoignaient les ivrognes ou les rebuts de la société. Mais il existait des exceptions. Lui, ainsi que Yuri, bien évidemment. Ils étaient tout deux loin d’être aussi pathétiques que les autres clients de cet endroit. D’ailleurs, il suffisait de les observer. Elle était la seule femme, et tous avait presque la bave aux lèvres en l’admirant rêveusement. Il eut une soudaine envie de se retourner vers tous ces faibles pour leur faire un pied de nez... Mais il se retint. C’était futile et un peu trop enfantin.

Il fut tiré de ses pensées par un léger contact sur sa cuisse. Même sans baisser les yeux, il savait ce qu’elle venait de faire. Croiser les jambes pour le toucher sans en avoir l’air. Elle qui parlait de drague subtile... Il lui rendit son sourire en écoutant ses explications, puis sa question lui arracha une réflexion intense. Il ne pouvait décemment pas lui avouer qu’il était venu dans l’espoir de débusquer un Vampire, de l’attirer dans un piège et de le vider de son sang avant de le vendre aux pires drogués du monde connu. Ce serait totalement contre-productif, et en plus, il ne tenait pas plus que ça à attirer l’attention sur ses activités malsaines.

Il réfléchit rapidement à une réponse adaptée au rôle qu’il jouait ce soir, et sourit à la jeune femme après avoir bu une gorgée de bière :

“- Je suis venu ici, précisément, parce que je n’habite pas très loin... Et j’avais juste envie de me détendre un peu. Marcher longtemps pour trouver un autre bar n’était pas dans mon idée, je parcours assez de distance à pied par jour, pour vouloir recommencer une fois la nuit tombée.

Un petit mensonge qui passerait tranquillement. Il se courba un peu et haussa les épaules.

“- Le travail n’est pas tous les jours facile...

Il soupira longuement, puis déposa son pied, innocemment ou presque, sur celui de la jeune femme, tout en la fixant dans les yeux, avant de remonter tout doucement sur son mollet. Il reprit une gorgée de bière, l’air de rien, sachant parfaitement néanmoins que Yuri n’avait rien loupé de son manège. Il se retourna ensuite vers elle, et joua l’homme curieux.

“- Vous avez dis vouloir fuir l’agitation des bars... Cela veut-il dire que vous êtes une habituée de ce genre d’endroits, Yuri ?

Aucun jugement de valeur. Il ne se le permettrait pas, d’autant plus que lui-même passait énormément de temps à sillonner la ville la nuit, à la recherche de Vampires, mais également de femmes pour passer le temps. Même s’il ne le dirait jamais à une parfaite inconnue... Il continua, tout en parlant, à caresser délicatement sa jambe, effleurant juste sa peau cachée par le jean. Puis, imperceptiblement, il se rapprocha un peu d’elle, réduisant la distance entre leurs corps en souriant toujours...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 20 Oct - 21:24

Yuri écoutait attentivement William tandis qu'il lui parlait. Elle avait du mal à croire son histoire de l'homme rentrant d'une dure journée de travail et venant se changer les idées dans un bar non loin de chez lui. Il n'en avait pas vraiment l'attitude même si il essayait de faire croire le contraire. Les autres personnes dans le bar étaient certainement tombées dans le piège mais pas elle. Depuis le nombre d'années qu'elle manipulait le monde autour d'elle afin d'arriver à ses fins, elle arrivait sans mal à déceler ceux qui jouaient le même jeu qu'elle. Elle pouvait cependant tout à fait comprendre qu'il veuille jouer ce jeu et ne pas être découvert. Il avait ses raisons et elle ne chercherait pas à l'interroger dessus. C'était plus amusant de le laisser continuer de tenter de lui faire croire qu'il était un honnête travailleur venant boire un verre dans un bar.

Elle continua à boire distraitement dans son verre tandis qu'il lui caressait doucement la jambe avec son pied. Ce n'était pas désagréable. Un léger sourire était même entrain de fleurir sur ses lèvres tandis qu'il la caressait. Tout en buvant elle réfléchit à la dernière question que lui avait posé William. Cela était plutôt malpoli de sa part. Il insinuait clairement qu'elle était une habituée des bars et autre lieux de ce genre. Franchement elle avait l'air d'une trainée qui ramassait tout ce qui avait une queue entre les jambes? Elle ne laissa cependant rien paraitre de sa gêne et lui répondit tout en souriant.


- Non je ne fréquente pas régulièrement les bars. Je vais à des soirées de temps en temps. Seulement ce soir je n'en avais pas envie. J'avais envie d'être dans un endroit discret pour simplement me changer les idées.

Peut être sa remarque n'était-elle qu'anodine mais elle l'avait quand même vexée. Elle tourna son regard sur le reste de la salle. Mis à part William et le barman il n'y avait que peu de personnes. Tous des hommes, tous le regard rivé sur elle. Ca commençait à être assez gênant même. Elle appréciait que les hommes, et même certaines femmes, se retournent sur son passage. C'était même flatteur. Mais là elle avait l'impression de n'être qu'un vulgaire morceau de viande devant des chiens sous alimentés.

Elle recroisa les jambes dans l'autre sens afin de retirer son mollet du pied de William. Elle finit le fond de sa bière et reposa le verre sur son comptoir. Elle fit signe au barman de s'approcher et lui déposa un billet sur le comptoir en guise de pourboire. Elle se pencha ensuite vers William, ses lèvres frôlaient doucement sa joue tandis qu'elle lui chuchotait à l'oreille :


- J'en ai marre d'être matée par tous les hommes présents dans ce bar. Si ils pouvaient me déshabiller des yeux je serais à poil depuis longtemps. Je vais marcher un peu dehors si vous volez m'accompagner...

Elle laissa sa phrase en suspens, laissant à William l'occasion de répondre ou pas. Elle se recula ensuite pour se relever doucement de son fauteuil dans un geste élégant. Elle enfila son manteau et se dirigea vers la sortie. Tous les regards la suivirent tandis qu'elle s'adossait contre le mur à côté de la porte. Elle resta appuyé ainsi attendant une réaction de la part de William. Elle n'attendrait pas éternellement une réponse de sa part. Il la suivait tant mieux, ils passeraient certainement une nuit extraordinaire ensemble. Si il ne venait pas, tant pis, elle avait déjà réussi à se changer les idées pour la soirée. C'était son but après tout quand elle était sortie ce soir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 21 Oct - 18:19

Elle sourit doucement, cachant sa gêne. William ne remarqua pas cette dernière, et se contenta d’écouter ses paroles et de hocher la tête, signe qu’il comprenait. Ainsi, elle préférait les soirées. Lui, par contre, n’en était pas vraiment friand. Il avait toujours trouvé peu sécurisant de se trouver dans une pièce empli de monde. C’était dangereux pour quelqu’un comme lui. Il savait que ses activités attiraient l’oeil des Vampires les plus hauts placés, d’autant plus qu’il ne tuait pas ses proies, et se retrouver observer sans pouvoir repérer celui qui le faisait, ça avait le don de le mettre mal à l’aise. Malgré tout, il participait parfois à des bals ou des galas, vestige de son passé adolescent où il séduisait de riches héritières pour les arnaquer. Mais quand il le faisait, jamais il n’était là pour saigner des suceurs de sang. Il y allait uniquement pour s’amuser.

Elle décroisa les jambes, perdant ainsi le contact avec le pied de William. Mais il savait que ce n’était pas parce qu’elle n’appréciait pas la caresse : en effet, il avait aperçu son léger sourire lorsqu’il avait commencé à lui faire du pied. Elle se hâta de terminer son verre, de le reposer, et d’appeler le barman pour lui laisser un billet. Un pourboire. Et, délicatement, elle se pencha vers lui, ses lèvres frôlant sa joue. Il frissonna imperceptiblement, laissant un petit sourire apparaître, alors qu’elle chuchotait, uniquement à son attention. Il écouta ses mots en se réjouissant intérieurement. Il avait hâte de sortir, et il ne put s’empêcher de penser, en l’écoutant : “ Pauvres hommes, rêvant d’une femme qu’ils ne pourront jamais avoir...

Elle sortit rapidement de la pièce ensuite, enfilant son manteau avant de disparaître dans la rue. Le jeune homme resta un instant au bar, observant sa boisson en réfléchissant. En quittant l’endroit, ses chances de croiser un Vampire étaient totalement réduites à néant. Mais d’un autre côté, elle était si séduisante... Si attirante... Il savait qu’il s’en voudrait longtemps s’il refusait de faire un bout de chemin avec elle... Et si, par la même occasion, il ratait l‘occasion de passer une nuit incroyable. Il se décida en un instant, et se leva, laissant sur le comptoir sa bière à peine entamée. Et, lui, ne laissa aucun pourboire. Ç'aurait été étonnant, d’ailleurs. Il croisa le regard d’un client assis non loin, qui le fixait d’un oeil noir. Jalousie ? Sûrement... William lui adressa un gigantesque sourire moqueur, avant de poser la main sur la poignet de la porte pour l’enclencher... Quand il s’aperçut que quelqu’un l’avait ouvert de l’autre côté.

Et cette personne. Impossible pour lui de se tromper. Un Vampire venait d’entrer dans le bar. Le jeune saigneur s’écarta pour le laisser passer, réfléchissant à toute vitesse. Un tas de pensées lui traversaient l’esprit à ce moment, et il ne put s’empêcher de finalement hésiter. Devait-il rester et chasser ce nocturne, ou partir avec Yuri... D’un côté, ses réserves de sang étaient trop basses pour qu’il puisse se permettre de se laisser s’échapper... Et d’un autre, il croisa le regard de la jeune étrangère qui le regardait... Non, décidément, elle était bien trop belle pour qu’il ne profite pas de l’occasion pour partir avec elle. Le suceur de sang alla s’asseoir au bar et William referma la porte derrière lui, avant de se diriger, avec un sourire charmant, vers la jeune femme. Arrivé à sa hauteur, il inclina doucement la tête :

“- Désolé de cette courte attente, mais... J’ai réfléchi... Et cela aurait été criminel de ma part de ne pas vous accompagner...

Il lui proposa son bras, et elle lui saisit délicatement. Tournant la tête pour la fixer dans les yeux, la beauté de leurs visages renforcée par la pâle lueur de la lune, il lui sourit, et se pencha pour murmure au creux de son oreille, comme elle l’avait fais un peu plus tôt :

“- Je n’aurai jamais pu me pardonner... D’avoir laisser une femme aussi belle que vous partir seule, sans essayer de la rattraper...

Il laissa échapper un rire parfaitement mignon, après cette phrase, prononcée d’un ton doux, et ponctuée d’un sourire tendre. En un mot, séduisant...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 24 Oct - 19:02

Il commençait à faire sérieusement froid. Adossée au mur du bar Yuri attendait de voir si William se déciderait à la rejoindre ou pas. Et pour le moment c'était plutôt ou pas. Une de ses jambes était gracieusement appuyée contre le mur tandis que son visage disparaissait sous sa cascade de cheveux noir. Elle n'eut pas à attendre longtemps qu'un mouvement au niveau de l'entrée du bar attiré son regard. Elle releva les yeux pensant voir William sortir mais ce fut sur une toute autre personne. Un vampire, impossible de se tromper là dessus était entrain d'entrer dans le bar tandis que William en sortait. L'occasion était trop tentante pour la laisser passer. Elle pouvait rembarrer le jeune homme, faire demi tour et rentrer à nouveau dans le bar. Elle pouvait tenter de séduire le vampire, devenir proche de lui et ainsi pouvoir espérer lui arracher un jour les réponses à toutes ces questions. Des hommes comme William elle pourrait en trouver quand elle le voulait pour passer une agréable soirée. Mais un vampire, c'était plus difficile. Pour ce qui était de passer une bonne soirée ce ne serait pas compromis si elle allait avec le vampire. Elle avait entendu dire que coucher avec un vampire est une expérience extraordinaire.

Le vampire entra dans le bar tandis que William sortait en lui adressant un magnifique sourire. Il s'excusa ensuite de l'attente qu'il avait provoqué tout en la complimentant. Yuri jeta un dernier regard en direction du bar avant de prendre le bras que lui offrait William. Tant pis pour le vampire. William était beau, séduisant, charmeur. Elle n'avait pas envie de se lancer dans une tentative certainement vaine de séduire le vampire. Elle aurait tout le temps de penser à trouver des vampires plus tard. Pour le moment elle préférait penser à William et à la délicieuse nuit qu'ils risquaient de passer ensemble. Elle lui sourit tendrement tandis qu'il la complimentait et riait de sa remarque. Oui il était vraiment mignon tandis qu'au final le vampire n'était pas vraiment son genre. Un peu trop dégarni à son goût pour un homme et surtout pour un vampire.

Elle se retourna ensuite vers William et lui sourit un peu plus largement.


- Eh bien puisque vous êtes là avec moi, vous pourriez peut être me ramener jusque chez moi. Les rues ne sont pas sures pour une femme ces temps ci et surtout à cette heure ci.

Elle fit un jolie sourire candide à William pour appuyé sa phrase. C'était un affreux mensonge bien entendu mais ça il n'était pas sensé le savoir. Elle aurait pu mettre K.O n'importe qu'elle personne s'en prenant à elle. Mais ça personne ne le savait. Et les rares personnes qui avaient pu voir son don à l'oeuvre n'étaient plus en état d'en parler. Sans lâcher son bras et surtout sans attendre sa réponse elle commença à l'entrainer en direction de chez elle. Certaines personnes auraient peut être trouvé ça inconscient. Il y avait des personnes qui ne ramenaient aucunes conquêtes chez elle, qui préféraient aller chez l'autre voir même à l'hôtel. Elle n'avait pas peur cependant. Elle vivait dans un immeuble de luxe. Il y avait en permanence un vigile posté aux différents sorties et des caméras qui surveillaient le parking, les ascenseurs, cages d'escaliers et couloirs. Elle avait également de quoi se défendre si on l'agressait dans son appartement. En plus de son don elle avait un petit bouton qui appelait directement les vigiles. Bref aucune raison d'avoir peur de qui que ce soit.

La nuit était clair tandis qu'ils marchaient en silence. La lune brillait dans le ciel illuminant les traits du visage de William. Elle lui souriait tout en marchant. Le silence s'était installé entre eux mais ce n'était pas un de ses silences lourds et gênant. Au contraire elle n'aurait pas aimé brisé le silence de le nuit. Son appartement ne se trouvant pas loin du bar ils arrivèrent rapidement en bas de son immeuble. Elle lâcha le bras de William pour se placer devant lui.


- Tu veux monter boire un dernier verre?

C'était cliché mais elle ne voyait pas comment aborder le sujet autrement. Alors mieux valait recourir aux bonnes vieilles méthodes. Elle lui sourit de manière séductrice tout en attendant sa réponse...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mar 26 Oct - 3:01

Elle lui rendit son sourire au centuple, et il ne put s’empêcher d’étirer les lèvres à son tour, avant qu’elle ne lui demande de la ramener chez elle. Cette fois, le doute n’était plus possible. Elle aussi, voulait sûrement passer une nuit fantastique en sa compagnie. À bien y regarder, les deux jeunes gens s’étaient bien trouvés, en réalité. Tout les deux avaient les mêmes envies, les mêmes désirs, tout du moins pour cette soirée unique. Et ils s’étaient rencontrés, comme deux destins s’entrecroisent pour quelques heures avant de se démêler, et, peut-être, se lier de nouveau dans un lointain futur. Avant qu’il n’ait eu le temps d’acquiescer à sa demande, elle l’entraîna à sa suite dans les ruelles obscures de Glasgow. Elle n’avait pas tout à fait tort. La nuit était dangereuse, par ici. Même si les Vampires étaient sensés se nourrir avec du faux sang, William doutait qu’il en soit réellement ainsi. Et puis, il restait les humains, qui, certains, étaient encore plus violents que les suceurs de sang. Les psychopathes courraient les rues. Il fallait toujours rester sur ses gardes. Le saigneur était bien placé pour le savoir, étant donné qu’avec son activité, il avait l’occasion de croiser nombres de malades mentaux, drogués et barbares. Heureusement qu’il savait se défendre. Cela dit, il restait un simple humain, sans plus de pouvoir que son entraînement et sa détermination. Il pouvait abattre n’importe quelle personne, s’il s’y prenait correctement, mais il y avait des choses immuables. Les armes à feu, par exemple. Le plus fort des combattants succombait, après s’être pris une balle en pleine poitrine. Toujours, à moins d’avoir une chance extraordinaire...

La lune éclairait la nuit de sa pâle lueur, et il faisait tout de même assez clair, pour le moment. Le ciel était dénué de nuages, et il ferait beau le lendemain, à en croire les étoiles qui brillaient, sur la voûte céleste. Il se tourna vers sa conquête, et lui rendit son sourire. Elle était sublime. Parfaite, presque. Il avait de la chance, tout de même... Mais, bien sûr, cette chance était réciproque. Un homme comme William, il n’y en avait que peu. Intelligent, charmant, charmeur également. Travailleur, futé, fort. Quelques défauts qu’il passait sous silence pour sécuriser ses activités d’escroc, certes, et quelques défauts de caractère, mais rien de bien méchant. Et puis, personne ne pouvait être parfait. Et puis, s’il l’était... Ce ne serait pas amusant. Il voulait u challenge dans sa vie. Du risque. Du danger. L’adrénaline. En plus de l’argent, c’était aussi après cela qu’il courrait. La gloire, il n’en avait que faire. La reconnaissance également. Tout ce qui importait, c’était de ressentir cette brusque poussée, cet état second où l’on ne ressentait plus la douleur, la peur, la fatigue. Et, évidemment, de toucher du doigt la juste récompense de l’effort fourni. L’argent, en premier lieu, mais aussi, comme ce soir, la chaleur d’un corps contre le sien...

Le silence de la nuit n’était brisé que par les rumeurs nocturnes habituelles. Discussions lointaines, cris d’oiseaux, au loin, rugissement d’un moteur... Mais cela restait relativement calme. Et tellement reposant. Apparemment, Yuri pensait la même chose, car elle se garda bien de rompre l’instant. Ils marchaient doucement, mais ils arrivèrent vite à destination. C’était vrai, finalement, elle n’habitait pas si loin. Et dans un endroit magnifiquement luxueux. Bien plus que l’appartement dont il avait pris la clé au cas où, chez lui. Elle lâcha son bras, et se planta devant lui, lui assénant un sourire tellement séducteur qu’il se serait senti rougir... S’il était un homme normal. Au contraire, son charme, fou au demeurant, lui donna envie d’elle. Il eut la soudaine impulsion de l’embrasser au lieu de lui répondre, puis il lui rendit son sourire.

Un dernier verre ? Un cliché convenu... Mais, après tout, pourquoi se priver des clichés, lorsqu’ils permettaient de résoudre une situation aussi facilement. Et, surtout, quand ils permettaient de parvenir à ce que les deux partis souhaitaient de manière presque innocente. Et elle était passée au tutoiement. Il croisa les bras dans son dos, en la fixant dans les yeux, liant leur regard une petite minute, sans dire un mot. Les iris du jeune homme étaient limpides. Il lut dans ses yeux qu’elle désirait la même chose que lui, et elle, pouvait lire qu’il acceptait sa proposition. Le vent se leva, soufflant une brusque bourrasque frigorifiante sur les deux jeunes gens. Leurs cheveux virevoltèrent, et, lorsque Éol calmé, une mèche noire resta devant les yeux de la belle. William leva le bras, et, délicatement, ôtant la gêne en glissant son index sur sa joue. Il dégagea son visage en effleurant sa peau blanche, souriant doucement en inclinant la tête de côté, très légèrement.

Puis, se penchant délicatement sur elle, murmurant dans un souffle à son oreille :

“- Encore une fois, il serait criminel de refuser...

Puis, il se redressa un tout petit peu. Les lèvres de William effleurèrent simplement celles de Yuri, une seconde, juste, avant qu’il ne se remette en face d’elle avec un sourire charmeur. Il indiqua le bâtiment d’un signe de tête, et lui tendit son bras, une deuxième fois...

“- Je te suis, Yuri...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 28 Oct - 16:59

Yuri attendait patiemment que William réponde à sa proposition. Le vent s'était levé faisant voler ses cheveux noirs autour de son visage. Elle laissa faire, sachant parfaitement que cela ne faisait que la rendre plus belle encore. Une mèche s'attarda sur son visage et tandis qu'elle allait la retirer Will la devança et la sortit de son visage en effleurant doucement sa peau. A ce simple contact elle se sentit frissonner. Il le sentit ensuite se pencher doucement à son oreille pour lui murmurer qu'il acceptait. Elle sourit doucement en entendant sa réponse. Encore une fois sa réponse était digne d'un vrai séducteur. Et elle aimait ça. Qu'y a-t-il de plus gratifiant que de se sentir désirée par un homme charmant?

Elle se laissa faire tandis qu'il effleurait légèrement ses lèvres des siennes. Elles étaient si douces. L'envie de presser davantage ses lèvres contre les siennes était tentante mais il y résista. Ce n'était pas le moment de se jeter sur lui. Ce moment viendrait mais plus tard. Pour l'instant il se contenta de prendre son bras et de rentrer dans son immeuble. Elle fit un léger signe de la main au gardien pour lui faire comprendre que tout allait bien et elle s'engouffra dans l'ascenseur aux côtés de William. Tandis que l'ascenseur gravissait les étages elle se rapprocha de Will. Son corps était pratiquement collé au sien. Elle posa une de ses mains sur le torse de William. Elle se hissa ensuite sur la pointe des pieds pour déposer un léger baiser sur joue tout près de la commissure de ses lèvres. Elle se recula doucement pour finir par quitter définitivement William tandis que les portes de l'ascenseur s'ouvrait sur son étage.

Elle rentra dans son appartement et laissa la porte ouverte pour permettre à son compagnon de la rejoindre. Dans l'obscurité de la nuit son appartement semblait plus dessert et vide que jamais. Elle alluma les lumières les laissant cependant tamisé. Tout en avançant dans l'appartement elle abandonna ses chaussures dans l'entrée, ses clés sur le comptoir de la cuisine et finalement son manteau dans son salon. Elle fit ensuite le tour du bar et se plaça derrière celui ci attendant que William la rejoigne. Elle mit en route un CD tandis qu'elle le laissait explorer son appartement ( Musique Ici ). Il n'y avait pas grand chose à voir de toute façon. L'appartement était meublé avec goût. Le salon où elle se trouvait donnait sur une grande baie vitrée. On pouvait voir la ville illuminé. Le spectacle était magnifique. Il lui arrivait souvent de rester face à la baie vitrée à contemplé la magie de la nuit.

A part ça il n'y avait pas grand chose d'intéressant à voir dans son appartement. Il n'y avait aucune photo, que ce soit d'elle ou de proches. Elle avait perdu ses parents trop jeune. Le traumatisme de leur perte était encore une plaie béante dans son coeur. La vengeance lui avait fait du bien sur le coup mais ça n'avait pas fait disparaitre son sentiment de perte. Elle ne tenait pas vraiment à voir leurs visages souriant tous les jours alors qu'ils n'était plus auprès d'elle. Quant à sa famille d'accueil, même s'ils avaient été aimant comme des parents avec elle, elle ne s'était jamais attaché à eux. Aucun besoin donc de garder un souvenir de ses gens.

William la rejoignit dans le salon tandis qu'elle était penchée derrière le bar faisant l'inventaire des boissons qu'elle avait.


- Alors j'ai pas de bière mais j'ai du whisky, du cognac, de la vodka, différentes sortes de vin, du champagne, du rhum,... ah et j'ai du saké aussi.

Elle se releva pour contempler William par dessus le bar. Elle lui fit un sourire éclatant avant de lui demander aguicheuse :

- Qu'est-ce qui te ferait envie?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Jeu 28 Oct - 17:59

Elle adressa un léger signe de la main au veilleur de nuit de son immeuble, et ils s’y engouffrèrent, bras dessus, bras dessous. Elle appela l’ascenseur, et ils se glissèrent à l’intérieur. La porte se referma sans bruit. Cela surprit le jeune homme. Mais après tout, l’endroit était luxueux, il était normal qu’il soit si bien tenu, et normal que la mécanique n’y grince pas. Il eut une pensée pour son propre appartement, et sourit doucement en songeant à l’ascenseur de chez lui, qui faisait un boucan infernal. Il n’aimait pas rentrer la nuit, de peur d’être repéré par ses voisins. Quelqu’un qui rentre toutes les nuits sous les coups de quatre heures du matin, ça avait tendance à exciter les badauds, et les rumeurs se répandaient comme une traînée de poudre dans ces habitats pour les pauvres. Il sentit la jeune femme se rapprocher de lui, et il lui offrit un regard tendre, tandis qu’elle posait la main sur son torse. Il frissonna à son contact, et, doucement, elle se hissa sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser délicat sur sa joue. Pendant une seconde, il ferma les yeux, appréciant la douceur de ses lèvres sur sa peau. Elle avait presque joint leurs visages pour un vrai baiser, et il lui sourit. Il était dur de résister à cette femme. Il aurait presque eu envie de l’emprisonner entre ses bras et de la plaquer contre les portes de l’endroit, mais il se retint. Pas tout de suite, voyons. Il avait encore un peu de savoir-vivre, après tout. Même si Yuri était excessivement belle... Et excessivement désirable. Elle quitta l’ascenseur alors que le petit son de clochette annonçait l’arrivée, et que les portes s’ouvrirent.

Elle s’engouffra dans son appartement, laissant la porte ouverte pour que William puisse l’y rejoindre. Il entra donc, presque timide, et la regarda quitter ses chaussures et allumer l’endroit. Elle laissa une lumière tamisée, propice à la fin de soirée qu’ils avaient tout deux en tête. Le saigneur la suivit, à distance respectueuse, la laissant faire ce qu’elle avait à faire avant de prendre la parole. Il se contenta donc d’observer les lieux. C’était un magnifique appartement, meublé avec goût, et avec une vue imprenable sur la ville illuminée. La baie vitrée était très impressionnante. Alors que le jeune homme s’en approchait pour contempler la nuit, une douce musique empli le lieu. Sa compagne venait de mettre en route un CD, et en reconnaissant les premières notes, il sourit. Mad World. Il hocha la tête. Très bon choix. Même s’il n’était pas vraiment féru de musique - il n’avait même pas de chaîne, chez lui - il écoutait la radio de temps à autre, et il s’y connaissait un peu tout de même. Il laissa les notes couler à ses oreilles en revenant près du bar pour contempler Yuri. Elle lui fit un inventaire rapide de ses boissons, avant de se relever et de le fixer dans les yeux. Elle lui donnait l’impression de l’admirer... Peut-être se trompait-il, mais s’il avait vu juste, alors cette admiration était réciproque. Son sourire rejoint celui de la belle alors qu’elle lui demanda ce qu’il désirait, avec un ton légèrement séducteur, aguicheur. Il croisa les bras dans son dos, presque innocent, avant de se rapprocher encore du bar pour se retrouver debout, juste devant elle...

Que désirait-il ? Il la désirait elle. Il n’allait cependant pas le dire aussi directement, aussi clairement. Peut-être cela marcherait-il, mais il voulait jouer, encore un peu. Il n’avait pas vraiment envie d’alcool, de plus. Il ne savait pas s’il le tenait bien ou non, depuis le temps qu’il n’en avait pas bu en quantité, et même s’il n’avait pas grand chose à craindre maintenant qu’il était là, il voulait tout de même se souvenir de cette soirée et de cette nuit le lendemain. Et de cette femme, également...

Il sourit doucement, charmeur et charmant, avant de murmure :

“- Qu’est-ce qui me ferait envie ?...

Il laissa son regard s’arrêter quelques secondes sur ses lèvres roses, avant d’afficher une petite moue adorable :

“- T’embrasser...

Il approcha son visage du sien, effleurant ses lèvres une nouvelle fois pour attiser l’envie qui commençait à monter en lui. Il ne savait pas où elle, en était, mais tant pis. Il recula ensuite, ne l’embrassant pas, pour le moment. Mais il conserva son sourire, et continua :

“- Et peut-être, un verre de saké. Je n’ai encore jamais eu l’occasion de goûter cet alcool.

Il rit doucement, taquin, coquin, avant de glisser de l’autre côté du bar, tout près d’elle. Il s’y adossa, posant les coudes sur le bois après avoir dénoué légèrement sa cravate. Il l’observa une minute, admirant son visage d’ange... Puis leva la main gauche pour venir la poser sur la joue de la belle, délicatement. Il s’approcha d’elle de nouveau ensuite, effleurant de nouveau sa joue de ses lèvres, et murmurant à son oreille :

“- Et toi ?... Qu’est-ce qui te ferait envie ?...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 7 Nov - 17:15

Appuyée derrière le bar Yuri attendait. Will n'avait pas encore répondu à sa question. Il la contemplait, un léger sourire effleurant son visage séduisant. Il répéta sa question, semblant hésité sur ce qu'il devait répondre. Comme si il ne savait pas quoi répondre. Bien sûr la question de Yuri pouvait être comprise de différentes façons. Elle avait cependant une petite idée de l'autre façon dont il devait envisager la question. Elle avait même une idée de la réponse. Ses soupçons furent confirmer quand il lui avoua avec une moue attendrissante qu'il désirait l'embrasser. Comme pour confirmer ses propos, il se rapprocha d'elle afin d'effleurer doucement ses lèvres des siennes. Elle ferma les yeux sous la caresse. Elle n'essaya pas approfondir le baiser pour le moment. Elle laissait Will décidait s'il voulait aller plus loin dés maintenant ou attendre encore un peu.

Elle rouvrit doucement les yeux tandis qu'il lui demandait un verre de saké. Il s'adossa ensuite au bar, la regardant tout en souriant. A le voir ainsi, il ne lui tardait qu'une chose s'était d'aller plus loin. Mais le jeu de la séduction étant aussi passionnant pour elle que le résultat elle se laissa faire tandis qu'il posait sa main sur sa joue et lui demandait à son tour ce qu'elle désirait. Tout en le fixant dans les yeux, avec un regard séducteur, elle attrapa doucement sa main posée sur sa joue. Elle la retourna doucement avant d'en embrasser l'intérieur du bout des lèvres. Elle laissa ensuite lentement redescendre la main de William , la faisant effleurer au passage son sein.


- Un verre de saké bien entendu.

Elle lui sourit de nouveau avant de se retourner vers son bar et de sortir deux petits verres japonais. Elle versa ensuite l'alcool dans les deux verres avant de revenir vers Will les deux verres à la main. Elle lui en tendit un, puis une fois qu'il l'eut pris elle lui attrapa son autre main et l'entraina vers le canapé. Elle s'assit délicatement dessus une jambe légèrement replié sous ses fesses. Elle attendit que William se soit assit à son tour pour se rapprocher de lui. Elle avait posé un bras sur le rebord du canapé, l'autre posé sur sa cuisse tenait toujours son verre de saké.

Une fois prêt de lui elle lui fit un sourire charmeur avant de déclarer :


- Je vais vous initier à nos coutumes. Chez nous pour trinquer on dit Kampaï. Ensuite le but est de boire d'une traite le verre de saké.

Elle attendit qu'il accepte pour lever son verre vers lui. Tout en le fixant dans les yeux elle vida son verre après avoir trinqué avec lui. L'alcool se déversa rapidement dans sa gorge laissant au passage sa brûlure. Une fois avalé elle reposa son verre sur la table basse. Elle se rapprocha encore davantage de Will. Sa cuisse était collée à la sienne désormais. Elle ne faisait plus rien pour cacher son envie. Elle se redressa et l'embrassa. Cela n'avait plus rien à voir avec les légers effleurement de lèvres qu'ils avaient échangés un peu plus tôt. C'était un baiser tendre mais dans lequel on sentait également toute la passion qu'elle éprouvait pour Will.

Elle se recula légèrement une fois le baiser terminé et tout en se mordillant la lèvre elle lui avoua :


- J'avais très envie de vous embrasser également...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Ven 19 Nov - 12:25

Elle saisit sa main délicatement, la retournant pour embrasser sa paume. Le regard qu’elle lui lançait était du même acabit que ceux qu’il avait l’habitude d’offrir aux femmes avec qui il voulait passer une nuit. Yuri était comme lui. Et il aimait cela, parce qu’elle se prenait au jeu, et que leurs envies étaient les mêmes. Lorsqu’elle laissa sa main retomber et effleure sa poitrine, il ne put s’empêcher de laisser un sourire accrocher son visage. Ce n’était pas vraiment subtile de sa part, pour une fois... Néanmoins, ça ne changeait rien. Il la désirait toujours autant. Elle annonça qu’elle aussi voulait un verre de sake, et lui sourit avant de se retourner pour servir deux verres. Elle lui en tendit un, et il le saisit, avant qu’elle n’attrape son bras pour le guider jusqu’au canapé. Une fois assis, elle se rapprocha de lui, imperceptiblement. Son air charmeur, ainsi que sa phrase, le firent hocher la tête. Il se demanda un instant ce que voulait dire “ Kampaï “, puis décida que ce n’était pas vraiment le plus important. Il planta son regard dans celui de la belle, et leva son verre :

“- Kampaï !

Avant de le porter à ses lèvres et de le boire cul sec. La brûlure de l’alcool dans sa gorge et dans sa poitrine faillit le faire grimacer. Il en buvait trop rarement pour être habituer, et jamais de cette manière-là. Mais l’alcool avait un goût sublime. Un léger parfum fruité, discret, qui évoquait le pays de Yuri. Il se souvint de quelque chose qu’il avait lu un jour. Il avait voulu se spécialiser dans la vente d’alcool clandestine, à un moment, et c‘était donc renseigné sur le sujet. Dans un des livres qu’il avait lu, il était noté une phrase que le saigneur trouvait évocatrice, sur la saveur de cet alcool : “Son léger parfum s’inscrit dans une sobriété qui caractérise sa noblesse, sa sensualité, évoquant peut être “une belle en kimono à l’odeur discrète”.”.
Une belle en kimono à l’odeur discrète... Même si elle n’était pas vêtu de la sorte, Yuri correspondait parfaitement à cette description. Il l’admira un instant déposer son verre sur la table, et fit de même, jusqu’à ce qu’il la sente se rapprocher de lui. Leurs cuisses se retrouvèrent en contact, et elle se redressa... Avant de s’avancer pour joindre leurs lèvres. Et, cette fois, c’est un vrai baiser qu’ils échangèrent. Elle y mit de la tendresse, et une folle envie. Et lui, lui répondit de la même manière. Passionnément. Elle s’écarta ensuite de lui, rompant le contact, et il lui sourit, attendri alors qu’elle se mordillait la lèvre. Il rit doucement :

“- Vous savez... La mienne, d’envie, n’est toujours pas assouvie...

Il la fixait dans les yeux, laissant passer par son regard tout le désir qu’il éprouvait pour elle. Il leva une main, la posant sur la joue, délicatement, et se rapprocha encore, pour lier leurs lèvres une seconde fois. Il l’embrassa longuement, mettant tout son talent dans ce baiser. Un jour, une femme lui avait dit que ses baisers, lorsqu’il le désirait vraiment, avaient autant d’effet sur le corps qu’une caresse sur la poitrine, ou un effleurement du bas ventre. Il ne savait pas si elle avait vu juste ou non, mais ce soir, dans ce baiser avec Yuri qu’il avait débuté, il essaierait de transformer cette affirmation en vérité. Alors que leurs lèvres étaient toujours jointes, il passa une main sous son pull, la posant sur sa hanche, caressant délicatement sa peau, la rapprochant imperceptiblement pour que leurs corps se retrouvent plaquer l’un à l’autre. Le temps semblait s’être arrêté, et la musique disparue. Il prolongea le baiser trois secondes encore, glissant sa première main sur la nuque de la belle étrangère, avant de séparer leurs lèvres et de poser son front, les yeux fermés, souriant délicatement. Il murmura =

“- Avez-vous d’autres envies, ma chère ?...

Taquin, joueur, il laissa son visage glissé contre celui de Yuri, jusqu’à aller délicatement mordiller le lobe de son oreille, la main toujours posée sur sa hanche, la caressant doucement...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 1 Déc - 15:23


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Sam 4 Déc - 18:25

Sans un mot, elle apposa sa main sur lui pour le repousser au fond du fauteuil. Il aperçut son sourire, et il lui vint le même genre de rictus carnassier, comprenant parfaitement que son baiser avait eu l’effet escompté. Elle en voulait plus, beaucoup plus... Et lui également, évidemment. Les frissons qu’il avait ressenti lorsqu’il avait posé la main sur sa hanche l’avait empli d’une joie sauvage, ravi qu’il était qu’elle réagisse aussi bien à ses caresses encore sages, mais qui finiraient par ne plus l’être du tout... Elle se releva, et il admira ses mouvements alors qu’elle se dirigeait vers la chaîne hifi, sûrement pour changer l’ambiance de la soirée, afin d’entamer cette nuit incroyable qu’ils allaient passer tout les deux. Il la jaugea du regard, et ne put s’empêcher de mordiller sa lèvre inférieure. Elle était sublime, superbe, et la grâce qui émanait d’elle lui chauffait les sangs aussi sûrement qu’un incendie embrase une forêt de pins pendant la sécheresse.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 5 Déc - 19:07

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Dim 5 Déc - 21:59

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Lun 6 Déc - 12:01

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mar 7 Déc - 22:54

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Mer 8 Déc - 10:03


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   Ven 10 Déc - 0:37

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite soirée d'hier ! ! !
» Petite soirée au bar ? [Livre 1 - Terminé]
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Une petite soirée entre amis histoire de décompresser enfin ! { Siloé & Liam
» Petite soirée entre amis {Raph}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End :: Ruelles
-
Sauter vers: