AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Mer 18 Sep - 13:42

Voilà. Le carton au logo bleu et jaune d'une célèbre marque de mobilier suédoise était entièrement vide. L'ossature de l'étagère avait été montée selon les instructions. Mais les planches intermédiaires, elles, ne rentraient pas. Dans aucun sens. Ni à grands coups de pied, ni à grands coups de marteau.

« Will laisse moi faire, t'es nul en bricolage. »

La jeune femme ne laissa pas le temps à son frère de répondre à la critique, il se retrouvait avec les main vides et une moue agacée. Pourquoi sa sœur l'appelait-elle pour monter ses meuble si c'était pour le renvoyait paître au bout de 20 minutes ? Il avait envie de partir, mais avant cela il voulait voir comment la maline s'y prendrait.

« Tu vois : tu glisse la planche en biais, tu bloques du côté ajusté avec une vis, et... »

Un craquement se fit entendre. La pauvre étagère était morte avant d'avoir pu se dresser fièrement dans le salon. La planche maudite s'était brisée en deux et la vis s'était tordue en esquintant le grand côté de la structure. Will applaudit avec un sourire triomphant.

« Et voilà comment ruiner un héritage avec des étagères en deux leçons ! Bref, j'ai du boulot. Salut ! »

Jaina n'eut pas le temps de retenir son lâche de frère qu'il avait déjà fui. Il la connaissait par cœur et savait prédire sans faute à quel moment elle se transformait en « Hulkette ». Et cette fois-ci, il avait évité une séance de destruction de planches de contreplaqué : qui sait s'il n'aurait pas servi de cible de lancer de bois s'il était resté ? Mais c'était ainsi, Jaina avait ses limites dans l'énervement, et si elle savait se comporter correctement en société, rien ne la retenait de déverser sa rage sur un meuble en pièces détachées plus diabolique que n'importe quelle créature sur terre : il l'avait cherché.
Lorsqu'elle eut fini de briser quelques planches, elle sentit une vague d'euphorie l'envahir, comme sur cette vidéo qu'elle avait visionné sur le web où des salariés payaient pour briser des voitures à la casse dans le but de se défouler. L'avantage d'internet, c'était justement la richesse et la diversité de son contenu. Il suffisait de regarder les vidéos buzz pour tout de suite se trouver « normal ». Le monde était rempli de tarés, et si ces tarés étaient humains, elle était encore en droit de douter quant à sa nature et de se demander s'il n'existait pas une espèce encore inconnue à laquelle elle appartiendrait, plutôt que d'avoir d'hypothétiques origines démoniaques.
Chaque excuse était bonne pour se trouver humaine et la propreté en faisait partie. Alors la demoiselle pris sa seconde douche de la journée : il faut dire qu'elle avait -comme chaque matinée libre- fait une séance de sport intensive. Elle n'en avait fondamentalement pas besoin, ni pour la ligne, ni pour gagner en force, mais elle aimait sentir l'effort sans que son pouvoir ne se manifeste, puis il n'y avait rien de tel pour se défouler.

La jeune femme s'essuya avant d'aller choisir une tenue. Elle s'était rapidement adaptée à la vie citadine, les bottes en caoutchouc et la combinaison d’agriculteur au saut lit n'étaient plus qu'un vague souvenir. Maintenant, elle prenait le temps d'accorder couleurs et coupe, tout du moins lorsqu'elle travaillait. Elle avait pour habitude de jongler entre quelques tailleurs même si sa préférence allait pour le noir, avec un chemisier blanc, ou rouge les jours où elle assistait les vétérinaires de la clinique en salle d'opération. Ce jour-là, elle faisait dans l'originalité en portant une robe couleur crème sous sa veste noire. Si le look était soigné, ses cheveux, eux, ne l'étaient pas : elle n'avait jamais su quoi faire de cette longue tignasse brune et préférait lui laisser sa liberté. Plus qu'à prendre son sac à main, puis direction la ville.
Jaina changeait souvent de moyen de transport : elle partageait une voiture avec son frère et, lorsque la jauge du réservoir tombait dans le rouge, elle s'arrangeait pour que William soit en possession de la clef. Ainsi, elle n'avait plus qu'à prendre le métro puis profiter de la marche entre la station et le bistrot pour fumer une cigarette. Lorsqu'elle arriva devant l'entrée, elle laissa tomber le mégot sans prendre le temps de l'écraser, comme à chaque fois. Elle entra puis salua le barman qu'elle commençait à bien connaître : depuis qu'elle travaillait à la clinique vétérinaire, elle venait systématiquement prendre son café ou son déjeuner au même endroit. Cela lui rappelait l'unique épicerie-bar-tabac du village où elle avait grandi.

« Un double expresso s'il te plaît.
-Vas t'installer, je te l'apporte. »


Après un bref sourire en guise de remerciement, la demoiselle s'avança dans la pièce aux décors rétro. C'est à ce moment précis qu'un abruti de compétition prit la décision de se lever de chaise d'un geste théâtral, sans même avoir la délicatesse de regarder derrière lui. Car derrière lui, il y avait Jaina, qui se prit un coup de chaise et de bras tout en effectuant un écart, sans regarder non plus, qui l'envoya bousculer une table et renverser son contenu sur la personne qui y était installée. Dans le feu de l'action, la demoiselle marmonna un bref « désolée » avant de reporter son attention sur le responsable de l'incident. Elle le fusilla de son regard le plus noir, comme s'il venait de commettre un crime impardonnable.

« Non mais tu pouvais pas regarder ? Espèce d'imbécile heureux ! »

L'homme s'écrasa sans même chercher à répondre, se confondant en excuses avant que Jaina ne lui dise d'aller voir ailleurs si elle y était. Il arrivait parfois que ses mots dépassent sa pensé, que son ton soit aiguisé comme une guillotine prête à servir. Puis une fois le venin craché, le soleil refaisait surface comme après l'orage.
Aussi Jaina se dirigea-t-elle vers la femme sur laquelle s'était déversé le contenu de la table. Son visage avait l'air vraiment désolé et son regard chercha jusqu'à trouver une serviette propre qu'elle tendit à la femme.

« Excusez moi, vraiment, je vais vous rembourser. »

Jaina attrapa une chaise pour s'asseoir à la table qu'elle avait bousculé plus tôt. Elle plongea la main dans son sac pour y chercher son portefeuille, tout en lançant un sourire navré à celle qui lui faisait face. Et il se trouvait que sa tête lui disait quelque chose : cette femme était elle aussi une probable habitué du bistrot car la jeune hybride se rappelait clairement l'avoir vue plusieurs fois fréquenter les lieux. De quoi avoir honte pendant un bon moment. La journée commençait décidément bien mal...


Dernière édition par Jaina Long le Ven 1 Nov - 15:20, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Mer 18 Sep - 23:04

    Même si je n'étais plus sur le terrain de façon officielle, j'avais passé la nuit dehors en planque devant une vieille baraque. Evidemment, je n'avais pas pris la moto, cela n'aurait pas été très discret qu'un motard stationne devant une maison toute une nuit. J'avais emprunté une voiture de fonction de la PES, comme ça, j'avais pu être bien plus discrète pour rester en planque devant cette maison. J'avais cru comprendre que des ex-agents de la PES se planquaient ici, mais je n'avais rien pu voir de concret. En effet, arrivée à 20h, personne n'était entrer, personne n'était sortie de la baraque. Les lumières s'étaient éteintes à 23h37 pour la dernière. Le couleur s'était rallumé à 3h17, sans doute qu'un des occupants de la maison avait été aux toilettes car le couloir fut allumé deux minutes pas bien plus, puis plus rien. Ainsi, au petit matin, je décidais de lever le camps en direction d'un des bars du coin, où je venais de temps en temps quand je restais la nuit sur la ville, histoire de finir la journée comme il faut. Ma tête ne devait pas forcément être très belle à voir, en effet, je n'avais pas dormi depuis 24h, ce qui n'était pas un record en soit mais qui laissait voir sur mon visage des traits marqués. Mais ce n'était pas si grave que ça, je dormirais bien cette nuit après une petite journée aux archives.

    Je m'étais donc rendu dans ce petit troquet pour me boire un café, ce serait bien suffisant puisque je m'achèterais quelques choses à grignoter sur le chemin de la brigade. On me servit très rapidement comme toujours, ce qui était assez agréable finalement. Pourtant, si j'étais revenue bredouille de ma nuit, la matinée ne serait pas du même acabit, je pouvais le sentir dans mes tripes, comme si quelques choses de mauvais allait se produire, une nouvelle fois. Je ne sais pas si c'est une sixième sens, mais je le sens toujours quand quelques choses va se passer, comme le soir du 15 août, j'avais prédit une soirée cauchemar. En même temps, je ne pouvais pas trop me tromper avec ce fou qui avait prédit, je ne sais trop quoi sur les vampires, mais ça avait été pire que prévu. Je m'étais donc privée de sommeil pour rien, même si j'avais pris de nombreuses notes sur la villa, je reviendrais sans doute en attente de nouvelles fraîches. J'étais donc tranquillement à ma table lorsqu'une jeune femme fut bousculée devant moi, touchant ma table qui vacillait, faisant ainsi tombé sur moi, le fond de café qui restait dans ma tasse. Heureusement, avant de me rendre au boulot, j'avais prévu de prendre une douche, de toute façon, je passais devant l'appartement mais quand même, elle s'était à peine excuser. Puis elle fustigea l'homme qui l'avait bousculer, d'un regard noir d'une intensité incroyable, si bien que l'homme ne dit rien de plus. Ce regard m'avait fait froid dans le dos, c'était quelques choses de rares, mais de réel. Qui était cette jeune femme ? Son visage me disait vaguement quelques choses alors que je laissais le café sur mes vêtements. Je ne pouvais plus rien faire de toute façon, ils étaient tachés. La futigeuse se tourna alors vers moi, s'excusant véritablement, me tendant même une serviette pour m'essuyer. Je la prenais machinalement, la passant sur mes vêtements même si je savais pertinemment que cela ne changerait rien.

    " Ne vous en faites pas, ce n'est pas votre faute de toute façon. "

    Je lui faisais un petit sourire navré à mon tour, comme pour lui dire que cela ne servait à rien de vouloir me rembourser, j'avais presque fini de toute façon, mais si elle insistait, je ne la brusquerais pas. Oui, à quelques parts, j'avais une certaine crainte, elle semblait avoir un caractère volcanique, et un volcan n'est jamais quelques choses de bon à réveiller.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Sep - 14:56

Jaina s'interrompit dans la fouille de son sac à main. Son interlocutrice venait de lui faire comprendre qu'il n'était pas nécessaire de la rembourser. Mais tout de même, elle était confuse, la pauvre femme avait reçu du café sur elle et cela se voyait : pas sympa pour un début de journée. La jeun hybride soupira tout en mettant enfin la main sur son portefeuille. Elle tenait quand même à faire un geste d'excuse.

« Je suis vraiment confuse, laissez moi vous offrir un autre café. »

De toutes façon elle n'avait pas de monnaie, alors quand le serveur arriva avec sa propre tasse, elle lui tendit un billet en lui demandant de ramener un café en plus pour celle dont elle ignorait encore le nom.
Jaina posa son sac ainsi que son portefeuille sur le côté de la table, puis elle aspira une gorgée de café brûlante, reposant ensuite la tasse dans un cliquetis sourd, manifestant un certain manque de tact. Elle attrapa ensuite une autre serviette en papier pour éponger une trace qu'elle venait de remarquer, tout en reportant son attention sur celle qui lui faisait face. Elle lui lança un regard interrogateur avant d'entamer la conversation, comme si de rien n'était.

« Et vous, vous être du coin ? Je vous ai déjà vu ici. »

Elle ignorait si ce début de discussion agacerait la femme, mais pour une fois que l'occasion se présentait de faire connaissance avec une nouvelle personne, elle en profitait. Il faut dire qu'à part son frère et les camarades de celui-ci, Jaina n'avait pas encore d'amis à Glasgow. Elle ne connaissait pas les coins branchés de la ville, ni les habitudes du citadin modèle, ni les choses intéressantes à visiter. Elle n'était pas non plus sauvage, à vivre toute sa vie dans un village où tout le monde se connaît, on finissait par croire que chaque personne était une potentielle connaissance par extension.
Puis de toutes façons, il n'y avait aucun mal à vouloir se faire des amis, même si le moment n'était pas le plus opportun. Jaina était après tout quelqu'un de très sociable, elle avait été populaire au lycée et les seuls à ne plus vouloir entendre parler d'elle étaient souvent ceux avec qui elle avait passé le plus de temps. Car, à un moment ou à un autre elle finissait toujours sans vraiment s'en rendre compte par se lasser de ses amis. Seul son frère échappait à cette triste loi.

Peu importait : Glasgow était l'occasion de démarrer une nouvelle vie. Une vie où la population locale n'était pas à 99% membre du HCV. Une vie où la personne la plus respectée du village n'était pas un jeune curé prêt à égorger ses plus fidèles grenouilles de bénitier pour une simple morsure de loup-garou. Un vie où les téléphones portables captaient et où la neige ne paralysait pas tout à chaque hiver. Une vie où la diversité culturelle existait, tout comme la diversité des espèces surnaturelles qui y évoluaient. Bref, une vraie vie.

Buvant une autre gorgée de café, Jaina leva la tête un bref instant vers l'écran de télévision qui diffusait toujours une chaîne d'information. L'actualité ne variait pas vraiment de la veille au lendemain et les images qui faisaient le buzz étaient encore une fois diffusées. Ici en l’occurrence, il s'agissait d'un type qui se transformait en cheval. Ces images faisaient sourire la jeune hybride qui ne désespérait pas qu'un jour se dévoile une espèce moins démoniaque à laquelle elle s’identifierait davantage, car elle était encore en conflit avec sa nature profonde.
Au moins ici les gens ne criaient pas au blasphème lorsque ce genre d'image passait à l'écran. Jaina osa même lancer un sourire perplexe à celle qui lui faisait face : il était temps de découvrir l'avis des gens de Glasgow quant aux créatures fantastiques (ou moins fantastiques mais tout aussi surnaturelles) qui sillonnaient leurs rues.

« Pouvoir se transformer en cheval.. C'est génial, vous ne trouvez pas ? Je commence à me demander si ma mère ne me mentait pas quand elle disait que les Leprechauns et Nessie n'existaient pas. »

Jaina portait un sourire innocent sur ses lèvres, mais la lueur de ses yeux en disait long, elle souhaitait en découvrir un maximum sur tous ces êtres surnaturels et pourquoi pas rencontrer un semi-démon qui saurait confirmer ou infirmer sa nature. Alors en attendant elle cherchait, elle parlait, elle sortait même parfois la nuit dans l'espoir d'espionner des vampires pour en apprendre plus sur leur fonctionnement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Ven 20 Sep - 1:32


    Même si je n'avais pas dormi de la nuit et que ce que j'avais fait n'avait servi à rien ou presque, je n'étais pas de mauvais poil, au contraire, j'étais même de bonne humeur. Cela aurait pu changer avec cette moitié de café renversé sur ma personne, mais non, cela ne changeait rien. Je disais donc à mon interlocutrice que ce n'était rien, elle arrêta alors de fouiller dans son sac son portefeuille pour me rembourser, mais il semblerait qu'elle tienne à me payer un autre café. Cela ne serait pas de refus, si mon sang était saturé en caféine pour la journée, je tiendrais forcément le coup, j'avais déjà connue bien pire. La jeune femme en face de moi sortie alors un billet de son portefeuille, disant au barman d'apporter un autre café en plus de celui qu'il venait de lui apporter à l'instant. Je ne disais rien, je faisais un petit sourire avec un signe d'approbation de la tête, si bien qu'il apporta un autre café quelques instants après. La jeune femme bu une gorgée de café, posant son sac et son portefeuille sur le côté de la table, nous allions donc parler toutes les deux comme si de rien n'était, c'était assez bizarre, rare sont les personnes qui agissent de la sorte, mais ça ne me gênait pas plus que ça à vrai dire. Elle me demanda si j'étais du coin, en tout cas, elle m'avait déjà vu ici. Je ne suis pas proprement dit du coin, mais je viens quelques fois ici, sans doute en même temps qu'elle mais nous n'avions jamais eu l'occasion de nous parler.

    " Oui, je viens quelques fois ici, comme vous me semble-t-il. Votre visage ne m'est pas totalement inconnu. "

    C'est à ce moment là que le serveur m'apporta donc mon deuxième café de la journée. Je lui faisais un petit sourire, en le remerciant. Il rendit aussi la monnaie à la jeune femme devant moi. Pour autant, il ne semblerait pas que la conversation soit pleinement lancée. Elle but une gorgée de café, et j'en fis de même. Peut être que finalement nous n'allions rien nous dire. Elle semblait être absorbée par ce qui passait à la télé, mais je ne retournais pas pour voir ce qu'il passait, je m'en fichais pas mal, pourtant, cela aurait pu me préparer à ce qu'elle allait dire. Elle me dit tout simplement que pouvoir se transformer en cheval était génial. Heureusement que j'avais fini de boire ma gorgée de café et que j'avais reposé ma tasse sinon, elle aurait pu se retrouver à son tour aspergée de café sortant de ma bouche. Elle avait sortie cela comme ça, si seulement elle savait à qui elle parlait. De toute évidence, elle était accaparée par le cheval, elle ne m'avait pas vu sur la vidéo qui passait. J'avais été au première loge, j'avais même eu une grande conversation avec le dit cheval. Mais c'était pour elle une façon comme une autre de lancer la conversation. Si elle m'avait bien regardé, j'avais du faire une drôle de tête au moment de sa phrase, mais j'essayais de ne pas trop le faire voir toutefois.

    " Je ne sais pas, cela dépends si on aime les chevaux ou pas. Vous pensez que c'est un canular ou pas cette histoire de chevaux ? "

    Oui, je voulais savoir son opinion sur cette histoire, vu qu'il y avait tout un tas d'hypothèses qui tournait à propos de Thomas. Je verrais très vite, si elle se prends au jeu ou pas.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Ven 20 Sep - 16:16

Jaina ne s'était pas trompé, son interlocutrice lui confirmait la fréquence de ses venues dans ce bistrot. Elle lui disait même qu'elle l'avait déjà vu, la jeune hybride hochant la tête pour confirmer qu'elle était aussi une habituée. Après tout il était important de constituer des repères lorsqu'on arrivait dans une grande ville, de se trouver un QG où l'on se sente rapidement chez soi sans passer pour une étrangère dont l'accent laissait quelquefois transparaître les origines Highlandaises. Et puis c'était toujours agréable de reconnaître des têtes, même sans jamais avoir adressé la parole à la personne concerné. Car au bout d'un moment, il y avait toujours une occasion pour engager la conversation.

Le serveur était revenu avec le second café et la monnaie de Jaina, cette dernière laissant un pourboire avant de ranger l'argent restante dans le porte-monnaie, qu'elle plaça dans son sac afin de ne rien oublier sur la table lorsqu'elle partirait. Puis le cheval était passé à la télévision. Si c'était une manière comme une autre d'engager la conversation, la jeune hybride ne s'attendait pas à voir son interlocutrice faire une tête bizarre en entendant sa remarque. Certes elle avait la télé dans le dos et ne pouvait pas voir pourquoi parler de ça maintenant, mais de là faire une tête à laisser penser Jaina qu'elle passait pour une allumée...
Heureusement la moue étrange disparut rapidement du visage de la femme, peut-être venait-elle de comprendre qu'il s'agissait de l'actualité buzz du moment. D'ailleurs, ils ne parlaient que de ce type sur le forum du paranormal, mais peu importe. Elle lui répondait donc sans parti pris, allant même jusqu'à lui poser la question à cent mille livres, celle qui se posait également sur le forum, mais aussi sur le plateau de télévision (selon le texte sous la présentatrice du JT) : info ou intox ?
Excellente idée de débat. En sachant qu'on s'était posé la même question lorsque les autres êtres paranormaux s'étaient révélés et que tout ceci avait résulté en une guerre horrible... Si ce type n'était pas un canular, alors espérons qu'il ne soit pas le signe avant-coureur d'un nouveau conflit. Et le point de vue de Jaina sur tout cela ? Sa mère n'avait connu qu'un seul homme et pourtant, il n'était pas le père de la demoiselle car un être sournois avait pris son apparence après l'avoir probablement noyé. Son géniteur avait certes toutes les chances d'être un démon, mais pourquoi les démons entiers seraient-ils les seuls à pouvoir changer d'apparence ? Les lycanthropes en étaient la preuve, alors pourquoi pas des centaures ? On en parlait dans la mythologie, même si il s'agissait d'un mélange plutôt que d'une métamorphose, peut-être une image créée pour brouiller les pistes. Et puis, les chevaux était les seuls animaux admis aux jeux olympiques, les seuls athlètes dont les transferts pouvaient atteindre des montants supérieurs à ceux des footballeurs professionnels. Les chevaux étaient des guerriers, des psychologues (pour preuve l'équithérapie), le meilleur ami de l'homme pendant des millénaires... Tout autant d'arguments que Jaina avait listé sur le forum du paranormal en faveur des « centaures ». Mais peut-être un peu trop poussés pour les exposer en détail à une personne dont elle venait de faire la connaissance. Alors elle resta simple, voir vague.

« Je ne sais pas si les informations nationales s'aventureraient à diffuser un tel phénomène s'ils n'avaient pas des preuves solides. Enfin, en 10 ans on a quand même appris l'existence de vampires, de loups-garous et de démons, alors... Et vous, qu'en pensez-vous, ... ? »

L'hésitation à la fin de sa question laissait sous-entendre qu'elle cherchait à savoir comment elle devait appeler son interlocutrice. Son visage s'était fait plus sérieux et attentif, si cette femme lui demandait son avis c'est qu'elle n'était pas totalement hermétique au sujet, elles pourraient peut-être avoir un débat intéressant où chacune argumenterait son point de vue...

Jaina aspira une nouvelle gorgée de café en relevant les yeux vers l'écran, restant attentive à ce que lui disait celle qui lui faisait face. Enfin, ses oreilles étaient attentives, car ses yeux, ils furent retenus par le ralenti de la transformation qui était maintenant diffusé à l'écran. Et un visage, non pas celui du supposé centaure, mais bel et bien celui d'une femme, retint l'attention de la jeune hybride. Ses sourcils se froncèrent et ses yeux firent quelques aller-retour entre l'écran et son interlocutrice. Sa bouche s'entrouvrit. Alors, soit sa vue défaillait, soit la femme qui était à côté du cheval ressemblait un peu trop à celle qui lui faisait face. Beaucoup trop même. Mais la comparaison dut cesser lorsque la journaliste refit son apparition à l'écran.
Était-ce bien poli que de demander à quelqu'un si le sujet de conversation abordé la concernait directement ? Non, pas vraiment, bien que la question brûle les lèvres de la jeune hybride. Elle parvint donc à retenir son interrogation... Pour le moment, même si sa tête conservait cet air moitié étonné, moitié dubitatif.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Mer 25 Sep - 18:11

    Oui, même si je ne lui avais jamais parlé avant ce matin, j'avais déjà vue la tête de la brunette. Après, je ne suis pas quelqu'un qui va forcément taper la causette quand elle voit 3-4 fois la même personne dans un même lieu. Mais, il avait fallu qu'elle se fasse bousculer pour que la conversation s'engage, comme si nous devions absolument nous parler aujourd'hui. Le serveur avait donc apporter un second café pour moi, elle avait payé et il lui avait rendu la monnaie tout simplement, lui laissant un petit pourboire, elle semblait bien l'apprécier. Elle rangea tout cela dans son sac comme pour ne pas oublier son portefeuille en partant, peut être qu'elle était un peu tête en l'air, je ne sais pas trop. Mais je ne restais pas plus attentive à cela, puisqu'elle me parla de Thomas sans savoir que je le connaissais plutôt bien. Ma tête avait d'ailleurs dû me trahir quelques instants avant que je ne reprenne ma contenance. Elle ne pouvait le savoir en même temps, n'est ce pas ? Comment pourrait-elle le savoir alors que nous ne nous connaissons pas du tout, pas encore tout du moins. En tout cas, vu qu'elle lançait le débat, je lui demandais si cela était vrai ou si c'était juste un canular, juste une bonne blague. Je me demandais quel était son point de vue, car elle semblait avoir déjà un avis bien tranché sur la question. C'était en train de passer à la télévision apparemment, mais je m'en fichais pas mal, puisque je savais exactement ce qu'il s'était passé ce soir là, dans les moindres détails ou presque. La réponse de la jeune femme ne m'aida nullement, elle ne me disait rien, ni oui, ni non, elle me parla des vampires, des loups, des semi-démons, alors pourquoi pas une autre espèce ? Elle avait apparemment hésité à la fin de sa question en me demandant ce que j'en pensais. Qu'est ce qu'elle voulait me faire dire ? Je ne saisissais pas vraiment, alors je me contentais de répondre à sa question.

    " Si on croit tout ce que l'on peut voir à la télévision ou sur internet, on peut penser qu'il existe de nombreuses créatures mythologiques. C'est vrai, les vampires, les lycanthropes et les semi-démons existent. Combien d'autres existent ? Peut être aucune, peut être des centaines qui restent dans l'anonymat, ou qui sont si peu nombreuses qu'on ne peut pas les trouver. "

    Je faisais une belle réponse comme elle l'avait fait, usant d'une belle langue de bois, car je connaissais parfaitement la vérité à propos de ce cheval, de ce Kelpie. Je ne pouvais pas balancer ça à une inconnue, je ne l'avais encore dit à personne, pas même à des personnes en qui j'avais confiance. Il faut dire que se faire reléguer aux archives quand vous n'avez rien à vous reprocher peut facilement vous refroidir. Alors qu'elle semblait m'écouter, elle sembla être prise par l'écran qui diffusait les images puis elle me regardait attentivement. M'avait-elle reconnue sur les images ? Je ne saurais vous le dire, en tout cas, le sujet semblait s'être terminé, je n'entendais plus parler de ce cheval, et ce n'était pas plus mal. Je verrais bien vite si elle m'avait reconnue de toute façon sur la vidéo, elle me poserait probablement la question.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Sam 12 Oct - 16:23

Son interlocutrice n'avait apparemment pas compris qu'elle essayait de lui faire dire son prénom puisqu'elle enchaînait directement sur sa réponse après que Jaina lui eut demandé son avis. Elle aussi restait évasive, ne disant ni oui ni non à l'existence d'autres créatures fantastiques. Au fond, une discussion de bistrot n'était pas le meilleur moyen d'obtenir la réponse à l'énigme. Seul l'individu qui s'était transformé saurait révéler s'il était un semi-démon au pouvoir encore inconnu, un centaure ou autre cheval-garou. Elle pourraient en débattre encore longtemps sans qu'une réponse ne soit trouvée.
Alors Jaina reprit une gorgée de café. Elle n'allait pas tout de suite dire dire à cette femme qu'elle venait de l’apercevoir sur le petit écran. Elle profiterai du fait qu'à aucun moment elle ne se soit retournée pour regarder la télévision. Car peut-être qu'elle disait vrai en expliquant ne pas savoir elle non plus à quoi rimait cet homme-cheval, mais en grande curieuse, la jeune hybride souhaitait en savoir plus sur les événements de la galerie d'art.

« Vous avez raison, moi aussi si j'étais à leur place, je garderai l'anonymat. Mais on ne peut pas s'empêcher d'éprouver cette curiosité un peu malsaine, n'est-ce pas ? »

Quand ce n'était que de la curiosité. Jaina ne pouvait s'empêcher de penser au cas des semi-démons qui, depuis leur découverte et celle de leurs « tendances » étaient devenues des proies. Heureusement pour elle, ses pouvoirs étaient moins remarquables, facilement associés à autre chose, elle avait moins à craindre (pensait-elle) en les utilisant (quand elle y parvenait) que ceux qui possédaient des dons davantage « magiques ».
La jeune hybride lança un mince sourire à son interlocutrice avant de baisser les yeux vers l'emballage vide d'un morceau de sucre qui gisait près de sa tasse. Elle s'en saisit machin alement et commença à le tortiller comme si sa précédente réflexion l'avait gênée. Puis elle pinça ses lèvres et inspira légèrement  avant de relever la tête vers celle qui lui faisait face.

« Au fait, je ne vous ai pas demandé comment vous vous appeliez ? Moi c'est Jaina. »

Un subtile changement de conversation le temps d'essayer de mettre à l'aise celle qui ne s'était pas encore présentée. D'ailleurs, la question brûlait toujours aux lèvres de Jaina, elle voulait lui demander des détails sur les événements relatés à la télévision.
Alors, tout en continuant de tripoter l'emballage du sucre, elle prit un air faussement innocent, laissant passer quelques secondes pour réfléchir à la manière de demander. Elle n'allait pas simplement lui balancer qu'elle venait de la voir à la télé juste après lui avoir demandé son nom... Quoique, il n'y avait pas de mal à jouer les sans-gêne, si ?

« Et je crois que vous étiez bien placée... Pour dire si c'est un canular ou non, le cheval. »

Inutile d'aller plus loin, d'autant plus que ce qu'elle venait de dire pourrait être mal pris, et ce n'était pas la meilleure façon de soutirer des informations à quelqu'un qui avait été témoin d'un phénomène intéressant.
L'emballage du sucre se déchira alors que les doigts de Jaina tiraient un peu plus fort dessus.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Mer 16 Oct - 19:02

    Je ne savais pas tellement à qui j'avais à faire. Elle ne m'inspirait aucune peur ou crainte, mais vous savez, les apparences sont tellement trompeuses que je me méfie de tout, je suis devenue comme ça. Mais je ne montrais absolument rien à la jeune femme. Sauf si elle savait lire dans les pensées, ou qu'elle était une pro des micro expression, elle ne pouvait se rendre compte de rien. Si la première hypothèse était absurde, je ne crois pas me souvenir de semi-démon possédant cette capacité mais je peux me tromper, la deuxième était déjà plus plausible mais elle ne me semblait pas être quelqu'un d'observateur, tout du moins, pas sur ma personne puisqu'elle avait été plongé de longues secondes dans le reportage à la télévision. Elle avait du me voir, mais avait-elle fait le rapprochement. Je ne savais pas, et cela m'importait peu au final. J'étais donc restée très évasive à propos de ces créatures surnaturelles, même si j'en savais sans doute plus qu'elle. La jeune femme devant moi me posa alors une question que je connaissais bien, et que j'aimais. La curiosité est un vilain défaut, un défaut que je possédais bien malgré moi. Alors je m'étais rendue chez Thomas et je lui avais simplement demandé et il m'avait dit. Si je ne le connaissais pas d'avant, je ne me serais sans doute jamais rendu chez lui mais là, c'était différent.

    " Je crois que la curiosité fait partie de chacun d'entre nous. Quand quelques choses nous intéresse ou nous dépasse largement, on veut connaître le fin mot de l'histoire. Mais souvent, il n'y a rien à savoir. "

    Est ce que cela lui ferrait changer de conversation ? J'en doutais, elle était lancée sur cela, il ne semblait pas possible de l'arrêter mais cela ne me dérangeait pas vraiment. Je buvais alors une gorgée de café ne pouvant m'empêcher de voir qu'elle jouait avec son emballage de sucre. Cela était une signe évident de nervosité, mais pour quoi était-elle nerveuse ? Le sujet de conversation ne lui convenait peut être pas, je ne savais pas. Puis elle me demanda mon prénom me donnant le sien, un échange de bon procédé en somme. Si elle me donnait son prénom, je lui donnerais plus facilement le mien, c'était logique. Après tout, je n'avais rien à cacher alors je le lui donnerais.

    " Moi, c'est Makayla, enchantée. "

    S'en suivit un petit sourire, comme si nous disions bonjour alors que la conversation bâtait son plein. En tout cas, elle jouait toujours avec son emballage de sucre, elle se fichait donc de mon prénom, autre chose était en train de lui triturer le cerveau et cette chose était sans doute liée à ce qu'elle avait pu voir à la télévision. Quand elle ouvrit à nouveau la bouche, elle me dit enfin, le fond de sa pensée me concernant. Elle était curieuse, trop curieuse.

    " Vous êtes donc adepte de cette curiosité malsaine à ce que je vois ? Alors, c'était un canular ou pas, à votre avis ? "

    Je ne lui confirmais rien à propos de ma présence sur les lieux. Mais ma question allait peut être la faire grimacer, la première en tout cas pourtant, je n'étais pas fermée à lui donner une réponse. Je pouvais lui faire croire ce que je voulais puisqu'elle était persuadée que j'étais sur les lieux à ce moment là. J'attendais donc sa réponse avant d'aller plus loin, un mince sourire sur les lèvres, un sourire à la fois intrigué, mais aussi joueur.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Ven 25 Oct - 20:11

Rien à savoir, disait cette femme en parlant de la curiosité. Elle semblait blasée, comme si elle avait été désillusionnée pour dire une chose pareille. Car des choses à savoir, il en avait toujours. Tout le monde avait un cadavre dans son placard, même un petit. Ou alors les risques qu'impliquaient la connaissance de certains secrets était tels qu'il valait mieux se convaincre qu'il n'y avait rien. En bref, Jaina n'était pas vraiment d'accord avec ce « rien ».
Peu importe car elle avait changé de sujet en lui demandant son prénom et recevait une réponse. Son interlocutrice s'appelait donc Makayla, un prénom qu'elle n'avait jamais entendu auparavant et qui sonnait un peu exotique. Toujours aussi curieuse et peut-être un peu sans-gêne, Jaina lui posa donc la question.

« Oh c'est joli. C'est d'origine brésilienne comme prénom ? »

Bref, après cette remarque, la conversation avait enchaîné sur le fait que Makayla eut été présente à l'écran lorsque l'homme s'était transformé en cheval. Bien que Jaina ne l'ai pas clairement formulé. Et elle aurait du car son interlocutrice, une fois de plus, laissait toujours planer le même mystère. Même devant le fait accompli elle refusait de lui dire s'il s'agissait d'un coup de pub ou d'un véritable phénomène paranormal.
Ce qu'il restait de l'emballage du morceau de sucre fut compressé en une petite boule qui se mit à rouler sur la table une fois lâché. Pas de réponse pour satisfaire la curiosité de Jaina. Mais cette curiosité, si seulement Makayla l'avait su, n'était pas malsaine. Il s'agissait davantage d'une forme de compassion et donc d'intérêt pour les être qui tout comme elle s'avéraient être différents.
Enfin, il fallait se mettre à la place de Makayla aussi, Jaina comprenait que quand on était passé à la télé à côté d'un phénomène aussi incroyable, on devait en avoir marre des questions, et puis le fait d'y avoir assisté en direct, cela n'aidait probablement pas à en savoir plus.

Un bref coup d'oeil à sa montre indiqua à la jeune hybride qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de devoir aller travailler. Elle vida le fond de sa tasse d'un trait et adressa un mince sourire à Makayla. Si elle savait : ce n'était pas la curiosité de Jaina qui était malsaine, mais bien plus que ça.

« A mon avis ? Ce type va au mieux se faire harceler, au pire se faire traquer comme un semi-démon. Si vous ne répondez pas franchement que vous étiez là et que vous l'avez vu alors que la télé en fournit la preuve, c'est soit que vous avez un certain sens de l'humour, soit que vous ne voulez pas en dire plus, canular ou pas. »

Jaina haussa les sourcils pour appuyer ses propos tout en conservant son sourire. Il lui arrivait parfois de changer d'attitude et de passer à un discours plus ferme et moins naïf, comme maintenant. Elle avait perdu patience et n'avait de toutes façons plus de temps. Alors elle se leva et prit son sac à main puis s'adressa une dernière fois à Makayla.

« Je dois filer, mais peut-être qu'une prochaine fois vous accepterez de m'en dire plus, Makayla. Bonne journée. »

Jaina se détourna après un bref hochement de tête puis quitta les lieux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   Ven 1 Nov - 14:41

    Je lui disais qu'il n'y avait rien à savoir, vraiment rien, et puis je ne la connaissais pas alors il n'y avait aucune raison que je lui dise tout ou son contraire. Si elle était si curieuse que ça, elle aurait pu me poser directement les questions, mais bon, elle n'avait pas osé et était passé par des chemins tortueux pour essayer d'avoir des réponses, mais je ne suis pas une bleue, je sais comme cela fonctionne. Du coup, Jaina n'avait pas insisté puisqu'elle se prénommait ainsi. Je lui disais donc que je m'appelais Makayla. Elle avait de la chance, car je dis rarement mon prénom en entier d'habitude, mais elle l'avait obtenu sans résistance comme si j'avais un peu baissé ma garde. Elle trouvait mon prénom joli me demandant si c'était brésilien. Pourquoi cette origine ? Je n'en savais rien, en tout cas, je ne connaissais pas d'où venait mon prénom somme toute original.

    " C'est possible, il aurait fallu que je demande à mes parents pour cela mais ce n'est plus possible. "

    Et une information sur vie de dévoilée. Oui, elle devait comprendre ainsi qu'ils étaient morts. Mais je dois avouer que l'origine de mon prénom est bien le cadet de mes soucis. Il pouvait bien être brésilien, hollandais, français, hongrois, japonais que je m'en fichais comme de ma dernière chemise. Pourtant, je lui faisais un petit sourire. Je ne voulais pas être méchante ou trop sarcastique avec elle mais peut être que je ne pourrais pas m'en empêcher. Elle me parla du cheval qui était passé à la télévision, et de ma personne, elle voulait en savoir plus mais je ne lui disais rien. La situation était à peine tirée au clair pour ma part, il n'y avait rien d'officiel, ce que je savais était clairement officieux, et le resterait sans doute, je ne savais pas vraiment. Jaina me répondit alors à propos de ces non-révélations. Je sentais dans son discours quelques choses qui ne passait pas bien, elle aurait voulu savoir, mais ça ne serait pas le cas. Oui, l'homme qui s'était transformé ce soir là était bien un Kelpie comme dans les légendes écossaises. Mais je me voyais mal lui dire ça. En ce qui concerne le fait qu'il se fasse traquer, c'était fort probable, j'en avais eu un aperçu, il y a peu de temps. Alors que j'allais lui répondre quelques choses qui ne lui aurait peut être pas plus, elle regarda sa montre, et se leva, me disant que la prochaine fois peut être que je lui en dirais plus. Quelques choses me dit que ça ne sera pas le cas.

    " Peut être. Bonne journée à vous Jaina. "

    A peine avais-je dis cela qu'elle était déjà partie. Cette rencontre de bon matin avait été étrange, elle semblait s'impliquer tellement dans cette vidéo, comme si elle arrivait parfaitement à se mettre à la place de Thomas. Il faudra que je lui reparle, un de ces jours, c'est une certitude.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment bien commencer la journée [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Comment bien exposer ses figurines ?
» Comment bien se présenter
» Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]
» Comment bien appliqués ces lavis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville
-
Sauter vers: