AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Dim 15 Sep - 22:25


    J'étais dans de beaux draps, il faut bien vous l'avouez, enfin, cela aurait pu être pire, j'aurais pu me faire virer tout simplement mais non, ce n'était pas le cas, fort heureusement. J'avais assisté à l'intervention du Premier Ministre, et si elle paraissait logique, elle ne me plaisait pas le moins du monde. Comme je l'avais sentie Mc Borough était démis de ces fonction de le temps de l'audit. Les équipes allaient être interrogées, et je me retrouvais à classe des documents, quel pied ! Mais je n'en avais rien à faire de ce que voulait ce Premier Ministre, il ne savait de toute évidence pas à qui il avait à faire, et la brigade devait trinquer pour l'exemple ! J'étais un exemple, mais un mauvais exemple. La brigade allait perdre de sa superbe, elle allait même faire peur dans les jours, les semaines à venir alors que nous sommes là pour la paix contrairement à ce qui se dit. J'aurais bien voulu faire partie des équipes qui traquaient les terroristes, mais je n'avais pas été conviée, tant pis pour eux, je le ferrais quand même, même si cela ne serait pas ma priorité. Ma priorité concernant cette maudite soirée était de l'analyser en profondeur et d'avoir des réponses de la part d'une des attractions du soir : Thomas Sully de Montclar. J'avais déjà regarder quelques vidéos sur internet le montrant se transformant. Les prises de vues n'étaient pas forcément très bonnes, mais pour ceux qui le connaissaient un minimum, on pouvait le reconnaître. Je m'inquiétais donc pour lui, sans m'en rendre compte. Oui, j'avais peur que cette transformation lui nuise sensiblement. Nous sommes le 20 août, cela fait cinq jours que ces évènements ont eu lieu. Je décide de lui passer un coup de fil ayant trouver son numéro dans l'annuaire téléphonique.

    Makayla E. Brown a écrit:
    Appel en absence de Makayla Brown, le 20 août 2017, à 17h47

    Bonsoir Thomas, c'est Makayla. Je voulais savoir si tout allait bien pour toi après ce qui s'est passé le 15 août. Voilà, je ne sais pas si tu es chez toi, mais je vais passer d'ici quelques minutes. J'espère qu'on pourra discuter un peu avant de nous revoir aux jeux écossais. A tout de suite.
    Il ne m'a pas répondu, tant pis, je vais quand même y aller. J'enfourche alors ma moto. Si jamais il me rappelle, je ne l'entendrais pas mais peu importe, je me rends chez lui, et une petite demi-heure après, j'y arrive. Je gare ma moto, et je frappe à la porte.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Lun 16 Sep - 11:16

J'avais repris mon travail, normalement. Le lundi, rien de spécial ne s'était passé. Le dimanche, terré chez moi et terrorisé, je n'étais pas sorti, laissant Faith sortir seul. Le pauvre n'avait pas bien compris, fait ses besoins et rentrait rapidement se coucher près de moi en soupirant. Moi ? les couvertures sur le corps, je tremblais, en maugréant : comment avais-je pu être assez bête pour penser pouvoir côtoyer des vampires sans conséquences ?!!! quelle stupidité !!! Le soir du lundi, j'avais été au pub, pour y passer la soirée. Mon chien restait dans la camionnette : il avait l'habitude. C'est Wallace qui m'a mis le journal sous le nez en me morigénant : "Qu'est-ce t'as été faire là-bas ?". J'ai senti le silence et l'attente autour de moi. Je bus la moitié de ma ale, qui avait un goût de cendres, avant de répondre, après avoir posé mon verre sur le comptoir :

-Je voulais voir. Les oeuvres d'art, je n'y connais pas grand chose...

(considération qui entraina quelques rictus et des réflexions du genre "tu m'étonnes !" qui me laissèrent le temps de penser à la suite)

- ... mais je me suis retrouvé dans un sacré pétrin !

l'intérêt suscité fit taire les plus bavards. Je décrivis ensuite tout ce que j'avais vu, entendu, et les vampires qui explosaient : vantard, j'ajoutais :

- fragiles, ces trucs là, finalement !

ce qui déclencha un rire général. Les gens aiment se donner du courage avec des boutades. On riait tous quand un groupe de jeunes entra et se figea en me voyant. Je sus que les ennuis allaient commencer, mais je sais pas pourquoi... Le rouquin, Steeve, les yeux comme des soucoupes, me désigna du doigt et hurla :

- Le Kelpie !!!

Allons bons... je le regardais à mon tour, visiblement interloqué en me disant intérieurement : "comment il peut dire un truc comme ça ?"

- T's partout sur internet ! on te voit te transformer en cheval noir !!!

Silence général, ambiance lourde...

- T'es sûr ? demandais-je bêtement , pris au dépourvu. C'"est que dans le coin, on rigolait pas avec les légendes... et je sentais les regards peser sur moi, curieux, inquiets, mauvais, sidérés... tout y passait. Ca ne pouvait pas durer et je devais parler, dire quelque chose ! mais quoi ? tout serait suspect...

- T'es mal barré, Thomas... en plus, t'es maréchal ferrant, et un bon ! c'est connu que les Kelpies travaillent le fer, sont mignons et draguent les humaines...

Kristie se leva, outrée et lança un regard noir à l'impudent :

- comment oses-tu dire ça ?!!! Thomas est le plus gentil des garçons et il participe à toutes les activités du village depuis son arrivée !

grosse discussion, les jeunes sortent leurs portables, tout le monde visualise les vidéos, floues, où l'on aperçoit vaguement un homme me ressemblant se transformer et puis, un des jeunes dit :

- C'est un complot ! on va contacter les Anonymous ! sûr que c'est un coup des vampires et des loups garous pour nous détourner d'eux !!!

- Ouais ! c'est ça !!!

tout le monde criait maintenant : on s'était servi de mon image, vraie, et on avait fait un montage pour effrayer tout le monde !!! même moi j'arrivais à m'en persuader, c'est dire... On venait me taper dans le dos, me prendre pas les épaules et me donner des tas de conseils du genre :

- Tu vois, mon gars, faut pas aller en ville : sont fous là-bas !!!

- Ouais ! c'est dangereux !!! Y nous manipulent !!! le gouvernement même doit être au courant !

- T'as raison ! t-'as vu la déclaration du 1er ministre ! ça tient pas debout !...

Du coup, on m'oubliais, je vidais ma bière et en pris une autre pour me mettre dans une table dans un coins. Je commandais à manger. C'était fish en chips ce soir. Tant mieux ! j'adorais ça. Ca hurlait de partout au pub, et Wallace faisait de bonnes affaires. pour un lundi, c'était miraculeux. Le mardi, il ne se pasa rien de spécial, une dizaine de ferrure dans un centre équestre, et le mercredi, dans un haras, on me posa des questions, mais je racontais le coup du complot et ça parut évident :

- Ces p**** de vampires !!! non, même que c'était plutôt la PES ! pour se faire mousser !!! tu parles ! y se sont vite fait saquer, ces punaises ! bien fait. Ils voulaient plus de moyens, plus d'argent du contribuable : mais voilà. Nous, on marche pas. On est des Ecossais...

On a bien rit... Le jeudi, le canard local de la veille posé sur la table basse, je rentrais de bonne heure et prenais un bain bien chaud. J'avais ferré tellement de chevaux que j'étais cassé. Failth posait sa tête sur le rebord de la baignoire et moi, je faisais des bulles dans la mousse de mon bain. Quelqu'un frappe à la porte... Failth aboie comme s'il connaissait, j'hurle :

- Entre ! c'est ouvert !!!

en pensant que c'était Sean, un pote qui devait passer aujourd'hui ou demain pour un truc à faire avec ma forge. j'en aurais pas pour longtemps... après, soirée télé et plateau repas... je me tartinerais quelques tranches de pain de mie avec des miettes de crabes, avec une bonne bière. . J'attendais personne. Je précisais :

- J'"suis dans mon bain ! prends-toi une bière au frigo, j'arrive dans... dix minutes, ok ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Mer 18 Sep - 19:38

    Je ne sais pas à quoi m'attendre en venant ici, surtout venant de sa part. Est ce que son monde a continué de tourner pour Thomas comme si rien ne s'était passé ? Est ce qu'il est resté prostré chez lui ? A mon avis, il a continué à faire sa vie sans que personne ne vienne l'embêter, je serais peut être la première à le faire, et à l'idée de savoir cela, je n'étais pas tellement enchantée. Mais j'espérais qu'il voit en moi, une amie plutôt qu'une membre de la PES, même lorsque je poserais les questions qui fâchent. Je ne lui voulais pas de mal, au contraire, je voulais son bien, c'était un ami. Pour quoi passerais-je si je l'emmener directement se faire exécuter ? Pour quelqu'un qui n'a pas de coeur, n'est ce pas ? Mais depuis que la paix s'est instauré, j'ai mis un peu d'eau dans mon vin pour ainsi dire. Je suis plus pacifique, j'ai remisé ma tenue de grande guerrière au placard, elle ne servait plus à rien, du moins, pour le moment, car un placard, ça s'ouvre vite s'il le faut. Mais là, je ne partais pas au combat, tout du moins, je ne le voulais pas, et je ne m'y obligerais pas. S'il ne voulait pas parler, il ne me dirait rien mais dans ce cas, je ne pourrais pas le protéger, et ça je ne le voulais pas. Je serais franche avec lui, très claire pour qu'il comprenne la situation dans laquelle il était. Je frappais donc à sa porte, puisqu'il ne m'avait pas répondu au téléphone et qu'il ne m'avait pas rappelée. Je rentrais peut être bredouille, peut être qu'il n'était pas là après tout, c'était possible qu'il soit en train de s'occuper d'un cheval dans le coin. J'entends son chien aboyer, il doit être là, je ne pense pas qu'il s'en sépare, peut être que j'aurais la chance de le voir donc. Puis j'entends sa voix, il me dit de rentrer. Je m'exécute même si je doute qu'il m'attende, à moins qu'il n'ai entendu mon message vocal, et qu'il s'était dit que j'allais arrivé, pas la peine de me rappeler. Mais quand il prononça la phrase d'après, je compris qu'il n'avait pas compris que c'était moi, mais sans doute quelqu'un d'autres, un ami qui devait passé par ici, je ne savais pas trop. Il était dans son bain, quelle poisse, j'allais le voir en peignoir sans doute. Je préférais ne rien m'imaginer d'autres. Je ne répondais cependant rien du tout à sa phrase, peut être qu'il viendrait plus vite du coup. Je caressais Faithle sur ventre, il semblait aimer cela. Je ne prenais pas de bière au frigo, je ne me permettrais pas. J'attendais donc sagement qu'il arrive, un peu embarrassée toutefois.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Mer 18 Sep - 21:02

Je barbotais dans mon bain, ravi par sa chaleur qui me détendait les muscles et dénouait tout ça bien mieux qu'autre chose, sauf, peut-être, une masseur thaï ?... La porte de la salle de bain était ouverte et curieusement, Sean ne se prit pas de bière... trouvant cela bizarre, je humais l'air et...

* Mince ! Mak' ! *

Et moi qui jouais avec la mousse ! Je me demandais ce que je devais faire... bon, déjà, sortir de là, c'était une évidence... Je me redressais donc, débouchais la bonde et me douchais pour me rincer, inquiet, tout à coup, par cette visite impromptue. Nul doute que ce ne serait pas aussi charmant que la dernière fois : elle voudrait des explications. Si ça se trouvait, la PES l'envoyait là en enquête... Un instant, la fuite me traversa la cervelle, puis je songeais :

* Si elle était venue pour m'arrêter, elle n'attendrait pas sagement dans le salon. *

Failth grogna de plaisir : il devait se faire câliner. La serviette qui me séchait finit à l'autre bout de la salle de bains et j'en pris une autre, sèche et l'enroulait autour de ma taille. En deux pas, je fus dehors et... retournais dans la salle d'eau. Je ne pouvais pas me pointer comme ça ! on n'était pas intimes ! même pas amis, alors... bon... J'optais pour monter dans ma chambre et m'habiller. C'était le plus sage, la seule chose à faire, d'ailleurs. Les escaliers montés quatre à quatre, je me retrouvais dans ma chambre, ouvrit la commode, l'armoire, jetais sur le lit un jean, un calebut, un tee-shirt, et une fois vêtu, redescendis, l'air tranquille comme baptiste.

- Salut Sean !

et en apercevant la jeune femme, j'eus l'air surpris et me repris :

- Oh... Makayla...

Pas vraiment déçu, mais surpris. Je me demandais si elle avait lu le journal, avec son article sur les Kelpies à travers les légendes d'Ecosse, d'Irlande et autres pays celtes. Le courrier des lecteurs était révélateur : personne ne voulait croire que la légende soit réelle : le passé appartenait au passé.

- Bonjour... ou plutôt bonsoir... ça va ?

Je m'étais inquiété, mais pas trop, pour cette jeune femme intrépide et armée, membre de la PES. Après tout, elle avait dédaigné d'embarquer sur mon dos pour sauver sa vie, sans doute se sentait-elle suffisamment armée pour s'en occuper elle-même. Visiblement, elle avait raison. D'autres lecteurs penchaient pour un coup des vampires ou de la PES : les uns pour effrayer ou détourner d'eux l'attention, les autres pour avoir plus de subsides... manque de peau, vu la réaction de l'opinion et des politiques, elle allait se trouver à la diète vite fait.

* Tant mieux... *

Après tout, cette organisation ressemblait drôlement à l'inquisition pour moi... Mes cheveux humides trahissaient un récent lavage, et mes pieds nus sur le plancher faisaient un peu... désordre.

- Qu'est-ce-qui t'amène ?

J'étais content de la voir, et en même temps, terriblement inquiet, mais je ne montrais ni l'un, ni l'autre.

- Tu veux un thé ? des scones ?

J'en avais fait hier soir, et ils étaient encore bons, conservés dans une boîte en fer. Je savais que Maka me parlerait de l'autre soir... tôt ou tard. Elle voudrait une explication, et je n'en avais aucune à fournir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Sep - 0:22

    Je ne voulais pas que les choses aillent trop vite, je voulais prendre mon temps avant d'en arriver au sujet qui me tenait à coeur, mais s'il me voyait, il saurait que je lui poserais la question, il ne pouvait pas y échapper, à un moment ou un autre. Mais il devait me voir comme l'ami que j'avais pu être quelques jours avant ce fameux 15 août. C'est vrai, j'aurai pu monter sur son dos quand il s'était transformé en cheval mais après, on m'aurait poser des questions et tout, cela aurait été sans doute pire comme situation à gérer pour moi. Là, je lui avais simplement donné un petit signal de tête pour le départ, afin de jouer les diversions. Je ne savais même pas s'il en avait eu conscience ou pas, mais il devait savoir qu'il se transformait en cheval quand même, non ? Son subconscient ne pouvait pas lui faire oublier cela, ce n'était pas possible. Bref, je lui poserais la question, il s'y attendrait, mais je ne savais pas quelle réponse il allait me donner. J'espérais qu'il avait des réponses à me donner, j'en avais cruellement besoin pour essayer de remonter la pente. Et puis, il aurait de la visite dans les jours à venir sans doute, et ces visites seront bien moins courtoises que la mienne là maintenant. En tout cas, je l'entendais sortir de son bain, monter à l'étage pour se changer et redescendre vers moi en étant étonné de me voir, il s'attendait à un certains Sean. Je ne savais pas trop comment il allait prendre ma visite mais cela semblait bien se passer pour le moment. Je vis son étonnement sur le visage mais sans plus comme s'il savait que j'allais venir à un moment ou un autre. Je me relevais donc me tenant debout devant lui laissant son chien.

    " Je vais bien. "

    Puis il me demande ce qui m'amène, alors qu'il sait très bien la réponse à la question. Enfin, je ne sais pas, je me dis qu'il sait sans savoir peut être alors il me demande si je veux du thé et des gâteaux.

    " Je venais voir si tout allait bien pour toi, et oui, je veux bien du thé et les petits gâteaux que Failth adore. "

    En disant cela, je ne voulais pas qu'il pense que c'était l'agent de la PES qui venait, mais son amie, s'il me considérait comme tel après ne pas être montée sur son dos durant cette soirée, car je ne savais plus à quoi me fier. L'air était lourd, très lourd, il pesait sur mes épaules contrairement à la première fois où j'étais venue ici. Comme quoi, les choses peuvent changer rapidement.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Sep - 7:54

Je me demandais comment elle prendrait mon attitude, mais apparemment, bien. Tant mieux. Lui préparer un petit quelque chose me donnerait le temps de me reprendre. Après l'avoir invitée à s'installer sur le canapé, je fis demi-tour et fit chauffer de l'eau. Pendant ce temps, je sortis le plateau, les tasses, les petites cuillères, un petit sucrier, la théière, assortie (!), y versait deux cuillères à café de thé "Orange Pekoe", sur lequel je versais ensuite l'eau qui venait de faire des "petits yeux de dragon". Je souris au souvenir de cette appellation de bulles collées à la bouilloire. L'arôme monta tout de suite, me détendant tout à fait. Après avoir respirer à fond, je pris le plateau chargé, y ajoutais la boîte de scones, et apportais le tout au salon, sur la petite table.

- Je me souviens plus... du sucre ?

Je m'assis sur le fauteuil après avoir mis une buchette dans la cheminée : il faisait cru, et la proximité de la mer menaçait sans cesse la maison d'humidité. Voilà... le silence. Nous savions tous les deux que nous finirions par parler d'un certain sujet que, pour le moment, nous évitions soigneusement, comme si nous avions besoin de nous retrouver avant. On a tous nos petits secrets... disons que le mien pesait quelques 600 kilos... forcément, ça calmait. En général, c'était un mensonge, plus ou moins gros, sur sa vie, sa profession, ses diplômes... Le thé fumait dans les tasses, et la bûche craqua dans le feu. Failth soupira. Voilà, on était bien à la maison. Combien de temps ça durerait ? Makayla m'avait vu me transformer : inutile de prétendre qu'elle avait eu la berlue... Je listais le genre de questions que je pourrais poser si un truc pareil m'était arrivé : voir quelqu'un se transformer en cheval, quand on est un simple humain...

* Si je te ferre, ça te fera mal ? *

Non ! c'était idiot comme question. Je ris dans ma tête, tandis que mon regard s'arrêtait sur un bronze représentant un cheval ramassé sur lui même, oreilles couchées, dents dehors, queue fouaillant l'air, se préparant probablement à affronter un puma... je l'avais acheté aux US, pendant les Années Sanglantes. Mes yeux revinrent à Makayla, et ma main plongea dans la boîte pour en tirer deux scones : un pour moi, un pour Failth :

- Y a pas que lui qui les apprécie... je les trouve bons aussi.

Honnêtement, je ne pensais pas que la jeune femme avait dit ça pour me vexer, et de toute manière, c'était difficile de me vexer. C'était aussi une manière d'ouvrir la conversation dans une atmosphère plutôt silencieuse jusque là. Mon plateau était posé sur le journal : j'avais fait exprès. Pas besoin d'envenimer les choses. D'un autre côté, ça aurait pu être un point de départ aussi... Mes pouces exploraient l'intérieur des autres doigts. Mes mains étaient un peu caleuses mais propres, les ongles ras et biens tenus. Je n'avais pas de grosses mains, pour un maréchal ferrant, mais on les sentait fortes, comme le reste de ma musculature. J'oscillais ainsi entre des considérations sur moi et des questions sur ce qui se passerait. Après avoir englouti le premier scone, j'en pris un autre. La boîte était au milieu et l'agent de la PES pouvait se servir. Je la regardais droit dans les yeux :

- Allons, Mak'... On sait tous les deux pourquoi tu es là. Alors, vas-y, poses tes questions.

Mon dos se cala dans le fauteuil et je vidais mon mug à petites gorgées en l'écoutant.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Sep - 14:11

    Pour une fois, mon assurance habituelle n'était pas aussi élevée qu'à mon habitude, comme si je craignais d'avoir des réponses, ou alors j'avais peur justement de repartir sans rien ou presque. Je voulais savoir pourquoi et comment il avait fait ça. Est ce qu'il en avait eu conscience ? Est ce qu'il savait qu'il était capable de ça ? Oui, je suis bête, il savait très bien qu'il pouvait se transformer, mais maîtrisait-il ce changement ? Je sentais mes lèvres qui me brûlait, je voulais tellement savoir, mais je n'avais pas envie de le brusquer contre moi. Je l'appréciais bien, ce serait dommage que nous perdions tout cela à cause de cette soirée. Et puis, au fond de moi, je me disais que s'il pouvait se changer en cheval, il ne pouvait pas être le seul et unique capable d'un tel prodige. Regardez les lycanthropes, il n'en existe pas qu'un seul, mais des milliers à travers le monde, alors pourquoi pas des personnes comme Thomas. Je ne sais pas comment est ce que l'on pourrait les appeler ... Mais peut être qu'il était vraiment unique en son genre après tout. Je ne savais pas du tout. En temps normal, je maîtrise bien mon sujet, mais là, c'était une grande inconnue pour moi, si grande qu'elle me dépassait véritablement. Dans quoi est ce que je me fourrais exactement ? Je ne savais pas, mais je le faisais pour sa sécurité, tout du moins, je le désirais.

    Je me dirigeais donc vers le salon, m'installant vers le canapé, comme j'avais fait la première fois, mais je ne me sentais pas si bien, pas aussi détendue, mais je pense que c'est assez normal, j'allais demandé à une bonne connaissance, à un ami de me dévoiler un secret qui semblait être inavouable. C'est pour ça que j'étais venue ici, un peu à l'impromptu pour qu'il ne soit pas trop préparé à me donner des réponses, même s'il avait du y réfléchir. Thomas arriva cependant trop rapidement avec le thé et les gâteaux, me demandant si je voulais du sucre. Je fis un petit oui de la tête. Je ne savais plus comment il m'avait servi la première fois mais cela n'avait pas tellement d'importance. Je ne disais rien, la tension était palpable sur mes épaules. Je ne venais pas ici officiellement évidemment, même si ... Le silence s'était installé, comme si j'en avais besoin avant de plonger la tête la première de ce plongeoir de 10 mètres, comme si j'allais faire un saut à l'élastique, comme si j'allais faire un saut en parachute ... Il brisa le silence pour revenir sur la phrase que j'avais dit à propos des petits gâteaux que son chien aimait bien. Mais je ne disais rien comme si j'en étais incapable. Puis, après avoir manger un biscuit il me regarda dans les yeux et me dit qu'il savait pourquoi j'étais là, et que je pouvais poser mes questions. Dans ma tête tout se déroula très vite. C'était le coup de fusil qui annonçait le départ de cette course dont je ne connaissais pas la distance. Je sortais mon téléphone pour lui montrer l'une des vidéos qui avait tournée sur le net.

    " Je te laisse observer ta transformation, je ne sais pas si tu t'es déjà regardé. Je vais être franche avec toi. Je t'apprécie Thomas, vraiment, tu es quelqu'un de bien, mais avec ça, il y aura des conséquences pour toi. Je viens ici en tant qu'amie, mais tu risques d'avoir d'autres visites beaucoup moins cordiale que la mienne. Il faut te préparer au pire. Peut être qu'on voudra t'examiner, faire des expériences, je ne sais pas ... Alors dis moi, qu'est ce que tu es exactement ? Un semi-démon capable de se transformer en cheval ? Un cheval-garou ? "

    Est ce qu'il savait ? Est ce qu'il comprendrait ce que je disais à son sujet ? Je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur, mais s'il continuait à vivre sa vie, ce serait difficile que rien ne lui arrive. Il allait peut être falloir partir d'ici ...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Ven 20 Sep - 0:48

Et la question fusa de ses lèvres ! je n'avais pas eu longtemps à attendre... Qu'attendais-je  ? qu'elle tourne autour du pot ? ce n'était pas le genre de Maka. Je ne la connaissais pas beaucoup, mais... mon côté cheval m'en disait long sur elle. Et aussi qu'elle ne maîtrisait rien. Que le maître de manège, en quelque sorte... n'était pas la jeune femme. Makayla l'indomptable avait une bride. Elle tendit vers moi son portable et je visionnais la vidéo sans nul besoin de me rapprocher : je l'avais déjà vue sur le téléphone des jeunes d'Aberlady... Donc, je ne bronchais pas. Quand ce fut terminé, j'avouais n'avoir jamais rien vu de tel, vraiment... Le coup du montage ne marcherait pas avec elle, j'étais juste à côté : elle avait du sentir ma force, mon odeur équine, le vent de mes naseaux, ma chaleur... et mes pieds avaient frappés si près des siens qu'aucun doute, ce n'était pas un mirage. Je haussais les épaules puis posais ma tasse sur le plateau, tranquillement alors que Mak' me parlait d'expériences qu'on pourrait pratiquer sur moi. Je levais un sourcil, vaguement inquiet au fond de moi... Le Kelpie n'aimerait pas çà. Mais je me souvenais aussi qu'une vampire avait pu me retenir et que je n'en étais sorti que parce qu'elle m'avait laissé filer. Ses mots revinrent vivre en moi : "Je saurais si tu as besoin de moi, et je viendrais...". Cette morte -pas si morte que çà !- s'était régalé du "nectar" de mon sang, elle en était dingue. Pourtant, elle m'avait laissé partir. Je me demandais si en cas de danger, si je l'appelais mentalement, ou si ma peur la ferait revenir... Mais, mieux valait ne pas le savoir et éviter le piège. Sur les visites à venir, cela ne faisait aucun doute... Je ne souriais plus :

- Je crois savoir que la PES rencontre quelques soucis, ces derniers temps... qu'il y a eu quelques remaniements... pas très agréable, hein, de faire l'objet d'une chasse à l'homme...

Je savais qu'il y avait du remue ménage, et que les humains commençaient à faire le ménage chez eux. Quelque part, les vampires avaient réussi leur coup. Cette vieille rosse de Krystel avait bien calculé son coup ou c'était le fruit du hasard ? je ne le saurai probablement jamais. Mais c'était un vieux cheval : inutile de tenter de lui faire le coup. Je la soupçonnais d'avoir manipulé tout le monde. Et tout le monde avait foncé tête baissée. Résultat : elle se débarrasse "opportunément" du mari de sa fille, juge du caractère de sa Garde, met en péril la PES et... me découvre !

* Merdum eternam !!!! *

- Vous savez ce que cette vidéo a fait ? dis-je en levant un sourcil (ce qui ne me ressemblait guère et me donnait un air de vieux sage, tout à coup). hmmm ?

Bon, d'accord, je retournais la question... mais je voulais savoir ce que ma "copine" Makayla pensait au fond d'elle, et ce qu'elle avait dans le ventre. Et si elle était vraiment pote avec moi... ou juste en chasse pour la PES, peut-être pour sauver sa peau, son grade ?...

* Quelque soit le rang de ma vampire, elle ne pourrait rien contre la Reine... *

J'étais perdu.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Ven 20 Sep - 1:13

    Comme je m'y attendais, il me répondait complètement à côté de la plaque, me parlant de la PES, qu'il y avait du remue ménage là-bas et tout. J'avais envie de lui mettre une baffe, simplement. Oui, j'avais sauté du haut de ce pont, mais mon élastique semblait être très court, si bien, que je n'avais fait que quelques mètres, je n'avais même pas eu le temps de tomber. Alors, on me remontait presque immédiatement, car je devais retenter ma chance. Pourtant, je ne pouvais pas être plus claire et directe avec Thomas, il n'allait pas me duper, il s'était transformer devant mes yeux, juste devant moi. Il n'y avait pas de montage sur cette vidéo, rien de rien, contrairement à ce qu'on aurait pu croire. Je savais que c'était lui, point. Je m'efforçais de sourire à ces remarques, sans montrer qu'il m'énervait déjà. Mais si je lui montrais que j'étais énervée, il ne me dirait absolument rien du tout, et je ne voulais absolument pas cela. Je ne sais pas trop à quoi il avait pensé quand je lui avais parler de visites bien moins cordiales que la mienne, mais cela ne l'avait pas fait réagir, il n'avait même pas peur pour sa vie. Pourtant, si j'étais à sa place, j'aurais raison de croire qu'on va vouloir attenter à ma vie, mais pas lui. A croire que son thé le faisait planer complètement, loin de la réalité. Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire avec sa question sur la vidéo. Il avait voulu que je lui pose directement la question, je l'avais fait mais il ne me répondait rien, rien du tout.

    " Cette vidéo est la preuve de ce que tu es Thomas. J'étais à côté de toi quand tu t'es transformé, j'ai vu de quoi tu étais capable. Je veux simplement des explications sur ce que tu es. Je ne te veux pas de mal. Mais d'autres pourront t'en vouloir du mal justement. Alors si je peux éviter cela. Mais il me faut des réponses. "

    S'il voulait m'en donner, s'il en avait. Je reprenais donc mon téléphone, il n'avait pas besoin de voir cette vidéo un million de fois, il savait que c'était lui. Pour autant, je n'avais pas abattu toutes mes cartes d'un seul coup. Je ne voulais pas le forcer à me livrer son secret, cela ne servait à rien, je voulais simplement qu'il me réponde, qu'il me donne des explications sur sa propre nature. Est ce que c'était si compliqué que ça ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Ven 20 Sep - 20:00

Le cheval en moi sentit immédiatement la crispation de la "cavalière". Contrariée, agacée... tout cela commençait bien mal. D'un autre côté, qu'attendre de Maka ?

* Un peu de compréhension... *

C'était un peu comme si elle m'avait vu nu sur la plage avant le mariage. Un peu de tact, que diable. Mais... elle n'en avait pas. Le cheval renâcla. Mes pupilles se dilatèrent quand la jeune femme me demanda "ce que j'étais" ! j'avais la berlue, là... elle ne sait vraiment pas ? Je détournais légèrement la tête vers la droite, mais sans la lâcher du regard, puis, me rendant compte qu'elle ne se moquait pas, je décidais de lui répondre :

- C'est...

* Non. Pas comme ça. *

Que c'était difficile d'expliquer ce qui était une telle évidence que quelques habitants du village avaient soupçonné immédiatement, et qu'elle, l'agent de la PES, semblait ignorer. Le mieux restant sans doute de ne pas y aller par quatre chemins. Elle le voulait, elle l'aurait, son grand galop. Incontrôlable.

- Je suis un Kelpie.

Voilà, c'était dit. Simple, clair. Et là, soit elle s'enfuyait en hurlant et en se cachant les yeux, soit elle me tombait dans les bras. hi hi hi ! c'en était drôle. Puis, le doute s'insinua en moi... et si Makayla ne savait rien des Kelpies ?!!! Un homme, qui maîtrise l'art du fer, qui vit près d'un point d'eau... qui se transforme en cheval noir... (pour la plupart des descendants celtes du coin, ce n'était que trop clair ! tous avaient lu ou entendu les légendes sur le Kelpie, bon ou mauvais... (mais pas Makayla ? elle n'était peut-être pas du coin, après tout. Ou trop "moderne", trop "cartésienne" -ce crétin de français qui prétendait que les animaux ne ressentaient pas la douleur, qu'ils n'étaient que mécaniques !-). Mon visage se ferma devant cette éventualité. Je l'écartais, et poursuivis simplement :

- Oui, certains tenteront de trouver ma bride d'écorce de boulot, et de me faire trimer dur pour eux.

Je ne tarderais pas à savoir si je lui parlais grec ancien, ou si elle comprenait ce que je disais.

- C'est pourquoi, il faut absolument que ces vidéos soient discréditées. J'ai entendu dire que les Anonymous s'en chargeaient actuellement... des histoires de complot... voilà pour le commun des mortels et des immortels. Mais certains vampires m'ont vu et le rapporteront à leur Reine.

Je rabâchais, mais après tout, j'avais fait ça pour la sauver, elle, Maka. Bon, d'accord ! et aussi parce que la peur avait fait bondir le Kelpie...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Mer 25 Sep - 18:40

    Qu'est ce qu'il était ? C'était ce que je voulais savoir en priorité, car en le sachant, je pourrais le protéger et aller de l'avant, tout du moins, je pourrais essayée ces deux choses là. Pour le protéger, cela ne serait pas une mince affaire, je ne pourrais pas être avec lui jour et nuit, je ne pouvais pas m'installer ici, il n'en avait sans doute pas envie, et puis ... Non, ce n'était de toute façon pas une bonne idée, il faudrait trouver une autre solution pour que je puisse venir à lui en cas de problème. Est ce que je pouvais faire comme avec Rebecca ? Je pourrais lui fournir un téléphone portable jetable, et il pourrait l'utiliser en cas de soucis pour me joindre, si jamais il faisait une mauvaise rencontre, ou si on arrivait à remonter jusqu'à lui. J'espérais aussi qu'il ne soit pas fiché, nul part, afin qu'on ne puisse pas le retrouver, mais il ne pourrait pas rester là, tranquillement chez lui, indéfiniment, j'en avais bien peur. Mais après tout, je ne pouvais pas savoir, je n'avais pas suffisamment de cartes en main pour connaître tout les aboutissants. Je savais à quoi m'en tenir avec Thomas, il était donc un Kelpie. De nombreuses questions me traversèrent alors l'esprit, je voulais tout lui demander, mais il avait sans doute déjà fait un gros effort en me disant la vérité sur ce qu'il était. Je ne connaissais pas très bien les légendes concernant cet être mythique, mais je crois bien me souvenir qu'il en existe des bons et des mauvais. Thomas faisait assurément partie des bons kelpies j'en mettrais ma main au feu. Je lui faisais un petit sourire. Mon cerveau était en train de bouillir. Je réfléchissais à tout un tas de choses, mais heureusement, la cocotte minute n'était pas sur le point d'exploser. Je n'avais encore rien dit de plus quand il me parla de sa bride d'écorce de boulot. Ceci n'était pas le plus important, mais il est vrai que s'il possédait cela, et qu'il n'avait pas de chevaux, ce ne serait pas bon pour lui. Il ne fallait pas qu'ils la trouvent. Il ne fallait pas que Thomas soit capturé, c'était le plus important, on ne devait pas l'analyser, ne serais-ce qu'une petite goutte de sang qui devait lui être bien spécifique. Puis ce qu'il me dit ne me plu pas du tout, surtout concernant la partie vampirique. Il avait raison, et si les vidéos pourraient être discréditées, il n'en serait pas de même pour les vampires qui sauraient qu'il existe une autre race que les semi-démons et les lycanthropes. Que devais-je faire ?

    " Et tu sais s'il en existe d'autres comme toi ? Capable de se transformer en cheval ? Parce que si je ne me trompe pas, il n'existe pas qu'un seul kelpie dans les légendes mais bien d'autres, non ? En tout cas, tu as raison, il ne faut pas que ces vidéos soient prises au sérieux. Je ne sais pas si les Anonymous s'en chargent, mais il faut que cela soit pris pour un simple montage, le monde entier ne doit pas découvrir la vérité à ton sujet Thomas ! Je sais que ce ne sera pas une mince affaire, mais il va falloir se montrer ingénieux. Pour les vampires, il faudra aussi trouver une solution, mais je pense que malheureusement la Reine est déjà au courant. Je ne sais pas ce qu'elle tentera contre toi, peut être rien, mais il faut penser au pire malheureusement, elle n'a jamais fait dans la dentelle. "

    Je lui avais demandé s'il en connaissait d'autres, mais même si ce n'était pas le cas, je devais le protéger lui en priorité. S'il en existait d'autres, ils ne seraient pas forcément découverts tout de suite. Peut être fallait-il mieux qu'il ne sache pas s'il en existe d'autres, comme ça, si un vampire vient l'hypnotiser pour lui demander, il dira qu'il est le seul. J'envisageais tellement de cas de figures possible, tellement de risques, tellement de dangers. J'en salivais d'avance, mais ce serait difficile, c'était une certitude.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Mer 30 Oct - 13:43

hrpg : désolé du retard. internet trop cher à l'hosto... je pensais vraiment le prendre... mais non ! Very Happy 


Je guettais ses réactions, je sentais ses tensions... son sourire me détendit : c'était bon signe. Elle comprenait. Et puis, les questions fusèrent. Je m'y attendais un peu. Mes yeux ne se détachaient pas de Maka, pour bien lui faire comprendre que je faisais tout mon possible pour satisfaire sa curiosité... Je répondis par bribes... tentant de conserver l'ordre de ses questions. J'avais bonne mémoire, comme tous les chevaux. En dodelinant la tête, je répondis d'abord :

- Je pense qu'il y en a d'autres, mais j'ignore où. Je n'en ai jamais rencontré...

Difficile à croire ? mais en ces temps troublés, difficile de se réunir en troupeau ! en plus, moi, enfant, on m'avait retrouvé abandonné au pied de la croix "de Montclar", d'où mon nom. Donc, j'ignorais même tout de mes parents. Etaient-ils tous les deux Kelpies ou non ? L'un d'eux pouvait-il être humain ? Toutes mes réticences à aller au bout de l'amour avec une femme me revinrent : la peur que mon enfant la tue... et puis, je refusais que mon fils (ou ma fille), vive la même chose que moi : la peur, le rejet, ces histoires qui courraient sur nous...

La suite m'inquiéta bien davantage... Krystel... la reine vampire. Oui. Je me doutais bien qu'elle ne taillerait pas dans la dentelle, et vu l'attrait que j'exerçais sur une vampire déjà rencontré, nul doute que les autres suceurs de sang n'hésiteraient pas à se jeter à mon cou. Et pas pour me câliner. Mon regard s'assombrit et je déglutis difficilement. La perspective d'une fuite me tordait l'estomac. Maintenant que j'étais si bien établi ici..

* Mais que diable suis-je allé faire au musée !!! un pauvre type comme moi ! qui n'y connait rien en art ! qui ne suis jamais allé ne fus-ce qu'au lycée ! *

Trop tard. Dans les yeux de Mak', je voyais distinctement la soif d'apprendre. Je ne pouvais rien pour la satisfaire. Failth grogna, montrant les dents en regardant la porte d'entrée. Mon odorat, pourtant développé ne m'apprit rien sur la peur du jeune chien... qui se levait déjà pour aller vers l'entrée en rampant à demi, échine hérissée. Redressant la tête, je dis à Makayla :

- Sortons par l'arrière. Je deviendrais mon autre moi, et vous sauterez sur mon dos.

Disant cela je compris que je risquais de l'affoler, avec cette histoire de ne pouvoir descendre, de rester coller au cheval... et ajoutais doucement, pour la rassurer :

- Je ne ferai jamais rien contre vous, Makayla...

Quant à savoir si cette précision suffirait... Me tournant, j'allais jeter un coup d'oeil par la fenêtre, discrètement et n'aperçus rien. Au moment où j'annonçais qu'il n'y avait rien, la porte arrière s'ouvrit en grand avec fracas, laissant entrer le vent et l'air marin. Il faisait jour. Déjà, ce n'étaient pas les vampires, mais peut-être leurs larbins ? ou d'autres ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Ven 1 Nov - 16:24

    Comment est ce que j'allais pouvoir faire pour garder le secret ? Je ne savais pas vraiment, cela serait difficile, cela ressemblait même à une mission impossible, mais j'étais là, je trouverais une solution, quoiqu'il en coûte. Il m'avait parlé des Anonymous, de ces hackers connus mondialement pour être très fort, mais je ne savais s'ils allaient faire quelques choses, et si oui, pourquoi ils le ferraient. Il y avait un intérêt dans tout ce qu'ils font, alors je restais dubitative par rapport à eux. Je croyais plus en mes possibilités qu'aux leurs. Je lui avais donc posés des questions. Il me disait qu'il pensait qu'il en existait d'autres comme lui, mais il ne savait pas où, puisqu'il n'en avait jamais rencontré. Il était un Kelpie isolé, c'était ce que je craignais, car s'il était dans une petit communauté comme lui, ils auraient pu l'aider mais là, je me trouvais face à une nouvelle race, enfin face à un specimen d'une nouvelle race. Il était Kelpie, mais étais-ce le seul animal en lequel il pouvait se transformer ? Les loups-garous ne se transforment qu'en loup mais étais-ce la même chose pour lui ? Il y avait toutes les raisons de croire que c'était le cas. Il était une légende vivante, mais les "autres" n'auraient peut être pas apprécié cette publicité, peut être qu'ils étaient tous esseulés comme lui, peut être qu'ils allaient se réunir pour faire face ensemble, encore fallait-il qu'ils sachent se trouver. Je ne savais pas quoi en penser, c'était difficile de faire face à toutes les hypothèses et les possibilités qui s'offraient à nous. Une chose était certaine, il fallait discrédité cette vidéo. Elle n'était pas un canular, mais peut être que nous pourrions faire passer ça pour un nouveau pouvoir de semi-démon. Quoiqu'il advienne, je doutais que la vie de Thomas reste la même, calme et paisible à présent. Les vampires, les loups, les semi-démons et peut être les kelpies se manifesteraient, tôt ou tard. J'avais surtout peur de Krystel Raybrandt pour le coup, je ne sais pas, c'était lors de son exposition que tout cela s'était passé, elle n'aurait pas appréciée de toute évidence.

    Soudain son chien se mit à grogner. Il y avait quelqu'un ou quelques choses dans le coin, ce n'était pas très bon signe. Est ce qu'on venait déjà le cueillir ? C'était possible, dans ce cas, il avait la chance que je sois avec lui, même s'il aurait sans doute pu se débrouiller "seul". Mon cerveau tournait à plein régime. Fallait-il se préparer à un combat ? J'en étais persuadée, mais je ne savais pas contre qui exactement. J'avais une certitude, je n'allais pas me battre contre des vampires puisqu'il faisait encore jour. Mais contre qui allais-je me battre ? Thomas regarda par la fenêtre, il ne vit rien, ce qui ne me plaisait pas le moins du monde. Il me proposa alors quelques choses. Il allait se transformer en cheval et nous partirions par la porte arrière. Alors qu'il me proposait son plan, cette dernière s'ouvrit. A cause du vent ? J'en doutais. Une diversion pour mieux nous surprendre ? Possible. Quoique nous décidions de faire, il y aurait des risques, car nous ne savions pas à qui nous avions à faire. Je faisais un petit signe de tête à son plan. Nous nous lancions en quelques sortes dans l'inconnu et cela ne me plaisait pas vraiment, mais il n'y avait pas tellement de possibilités.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Dim 3 Nov - 20:12

Des griffes raclèrent contre le bois de la porte, la poignée s'abaissa et une grosse forme velue et noire bondit dans le salon. Je reculais en prenant Maka par le bras pour la jeter derrière moi, lui cachant ainsi la scène d'apocalypse : la table basse renversée, avec tout ce qui se trouvait dessus, et une tornade sombre qui bondissait en aboyant, Failth se joignant au concert. J'éclatais de rire. Un rire fort, tonitruant, qui me força à lâcher le bras de ma copine pour que je me tienne les côtes des deux mains, les murs en tremblaient presque. Puis je poursuivis la tornade dehors en hurlant :

- OUSTttt !

et claquais la porte derrière les deux chiens qui venaient de s'enfuirent. En me retournant, je regardais le désastre... redressais la table, ramassais les morceaux épars de ce qui se trouvait dessus un instant auparavant. Je devais quelques explications à Mak' :

- C'est la chienne du voisin. Folle amoureuse de Failth, celle-là ! faut voir.

Secrètement, j'étais honteux de la pétoche déclenchée par la grande dearhound. Vraiment, cette situation de crise, avec la révélation de ma nature de Kelpie, me foutait les nerfs en pelote. Sachant que je ne pouvais continuer ainsi, je décidais tout de même de poursuivre ma vie comme avant. Je me tenais debout devant elle, toute la distance du petit salon nous séparant, elle encore dans la cuisine, et moi, près de la cheminée... J'aimais mon petit chez moi. C'était la première fois que j'en avais un, vraiment à moi, arrangé à mon goût et tout : hors de question de tout laisser tomber maintenant. Je chuchotais :

- Tu es la première à qui j'ai révélé avoir été trouvé. Déjà, on ne voulait pas de moi...

Non ! je ne m'apitoyais pas sur moi-même, juste, je voulais qu'elle sache pourquoi j'avais parlé de moi comme ça. Elle pourrait tout vérifier auprès de l'orphelinat qui m'avait recueilli, tout était en règle. Enregistré comme humain... jamais encore on n'avait vu de Kelpie abandonné, auparavant... en tout cas, les légendes n'en faisaient aucune mention. On était là, tous les deux debout, moi, gauche, embarrassé par le secret révélé, ce qui, d'une part me soulageait, d'autre part m'oppressait. J'avais remarqué le silence buté de Makayla. Que pensait-elle en ce moment. J'avais tendu la perche, pour la faire parler : que je m'étais confié à elle. Mais elle, comme membre de la PES, quel serait son choix ? N'y tenant plus, j'ajoutais une question :

- Tu crois que le gouvernement humain, ou la PES, me prendrait pour un ennemi s'il s'avérait que les vidéos ne puissent être vraiment dézinguées ?

J'envisageais, pour la première fois, l'échec des Anonymous et autres fêlés du complot mondial contre on ne savait qui/quoi.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 7 Nov - 15:27

    Alors que je me tenais prête à affronter l'impossible, ce fut finalement une fausse alerte, fort heureusement. Du moins, il y a bien eu quelques dégâts mais rien d'alarmant au point de sortir mon arme de service. Le chien de la voisine qui était plus imposant que son chien à lui avait fait irruption dans la maison, dans le salon renversant la table basse. Thomas avait alors pris mon bras, se mettant devant moi, comme pour me protéger. J'avais apprécié l'attention mais je n'avais pas besoin de lui pour ça, sinon, je serais déjà morte. Mais je ne dirais rien, il était chez lui, il ne voulait pas que je devienne un dommage collatéral de son escapade lors de cette exposition vampirique. Il éclata de rire puis chassa les chiens dehors refermant la porte. Bon, au final, il y avait eu plus de peur que de mal, mais quand même cela ne pourrait pas continuer éternellement. Il n'était plus vraiment en sécurité ici, selon toutes les options imaginables. Enfin, je devais bien lui en faire prendre conscience, même si je sentais qu'il ne voudrais pas bouger d'ici qu'il avait sa place et qu'il ne voudrait pas en changer. J'essayais de sourire mais c'était un peu difficile, je dois bien vous l'avouer, la situation ne me détendait pas. J'avais peur pour lui que quelqu'un arrive pour le tuer, lui faire du mal, ou encore pour faire des expériences sur lui. Il me révéla alors que j'étais la première à qui il disait qu'il avait été trouvé, qu'il avait passé sa vie dans un orphelinat et tout. Il ne connaissait rien de ces parents biologiques, ce qui me pousserait à vouloir les trouver. Ils étaient forcément au courant de la nature de Thomas, il ne pouvait pas en être autrement, n'est ce pas ? Je le pensais. J'essayais déjà de trouver des solutions pour en savoir plus sur ce qu'il était, sur les autres qu'il ne connaissait pas. Puis, il me demanda s'il allait être considéré comme un ennemi de la nation si les vidéos ne pouvaient pas être discréditée. Je ne pouvais pas lui répondre d'un point de vue officiel, mais j'avais mon opinion là dessus.

    " Et tu n'as jamais essayé de retrouver tes parents biologiques pour qu'ils t'en disent plus sur ta nature ? Ils sont forcément au courant pour toi, pour ce que tu es ! Ils sont sans doute pareil que toi, non ? Des chiens ne font pas des chats. Tu aurais envie de les retrouver pour avoir plus de réponses ? "

    Oui, je ne pouvais pas me lancer à la recherche de ces vrais parents, sans son consentement et son aval. J'espérais sincèrement qu'il veuille aussi les retrouver, nous pourrions faire ça ensemble. Je pourrais fouiller dans de vieilles archives des informations qui pourraient nous aider. Puis je répondais à sa dernière interrogation.

    " Je ne sais pas, tu n'as rien fait de mal, donc je ne vois pas pourquoi tu serais considéré comme un ennemi. En tout cas pour moi, tu n'en seras jamais un, quoiqu'il arrive ! "

    Même si j'avais tord, et qu'il était un jour déclaré ennemi de la nation, il ne le serait jamais pour moi, non, jamais, je l'aiderais à s'en sortir quoiqu'il advient.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Ven 8 Nov - 21:14

Je devinais à la crispation de son sourire que Makayla n'avait que moyennement apprécié l'intrusion de la chienne du voisin. Avait-elle eu peur, elle aussi ? Autant que moi ? si tel était le cas, cela me surprenait. A moins que la jeune femme ne s'en soit voulu de s'être allée à la surprise. Moi, j'étais un trouillard fini, et je le savais, malgré ma force, ma première intention demeurait... la fuite. Si vraiment j'étais coincé, alors, je me battais. Pour ma vie. Pour ma liberté. Je balbutiais :

- Désolé...

avant d'ajouter :

- Je crois qu'on est un peu à cran... enfin, surtout moi.

Surtout, ne pas la vexer. En tout cas, tout cela démontrait que même si Mak' voulait me protéger, en fait, elle ne le pourrait pas, quelle que soit sa détermination. La chienne du voisin venait de le démontrer. Si la représentante de la PES réagissait ainsi, elle venait de se prendre un sacré pain dans les dents, quant à sa capacité à faire quelque chose pour moi. Et voilà qu'elle changeait de sujet en parlant de mes parents bio... tôt ou tard, c'est l'invariable question posée à tout orphelin. J'avais l'habitude, bien que cela me lassa.

- Si... bien sûr que si. Mais ils n'ont laissé aucun indice. Enfin, ma mère... mon père était sans doute pas là.

Je haussais les épaules en tendant les mains vers la cheminée. Le feu. L'eau. Curieusement, chez moi, ces deux éléments n'étaient pas opposés. Seulement une composante de moi. C'était logique, l'histoire de ma mère. Ou alors, mon père m'avait arraché à son sein pour me jeter sur la route... cela aussi demeurait possible. Ma voix, basse, tremblait un peu.

- J'en veux pas à mes parents.

Pourquoi je les justifiais comme ça.

- Peut-être étaient-ils en danger ? Sans doute n'avaient-ils pas le choix...

Ca aussi, les orphelins le disaient toujours. Ou alors, ils haïssaient leurs parents si fort qu'ils en devenaient méchants et vindicatifs, violents, même. Ce n'était pas mon cas. Une sorte de fatalisme m'enveloppait depuis l'enfance, et jamais je ne l'avais repoussé. Je souris vaguement en regardant les flammes, sans me retourner pour voir où se trouvait Maka à ce moment précis. Je la savais derrière moi, cela me suffisait.

- Certains pensent que leurs parents sont riches, voir nobles... petit rire nerveux. Pas moi.

Ma main droite se porta sur la poutre au dessus de la cheminée, s'y appuya en évitant le cheval de bronze qui broutait.

- Je suis passé par plusieurs stades... mal aimé, gênant, adoré... J'ai imaginé ma mère soulagée, en pleurs, désespérée. J'ai demandé si l'on avait gardé mes vêtements d'enfant. Oui. Je les ai regardé, longuement. Je ne m'en souvenais pas. Aucun souvenir n'est revenu. On m'a trouvé, j'avais un ou deux jours, enroulé dans une couverture bon marché très banale.

nouveau sourire crispé :

- Pour moi, pas de dentelle, pas de couverture au crochet, pas de traces du moindre amour, de la plus petite attention.

Je me redressais, peut-être un espoir ?

- Peut-être pour que ces indices si communs me fasse commun aux yeux de qui me trouverait.

Je me tournais d'un bloc vers Makayla.

- Il y avait quelque chose, pourtant... le vieux recteur de l'orphelinat me rapporta qu'il y avait des algues sèches sous moi, pour que la pierre froide ne m'atteigne pas. Et qu'un feu avait été allumé près de la croix, pour me tenir chaud. Et un bol d'eau de mer. Il a toujours cru que j'étais une offrande païenne déposée au pied de la croix du Christ par provocation. C'est pour ça qu'on s'est empressé de me baptiser.

Avec le recul, j'ai pensé que c'était au cas où un Kelpie me trouvait, pour qu'il ne me fasse aucun mal. Je m'étais même imprégné de cette possibilité, cet espoir ténu d'une reconnaissance que j'espérais tant. Mais rien n'était jamais venu. Je me tenais là, face à Maka, dans mon petit salon. Dehors, le vent se leva. Un vent de mer, fort, brutal, à peine ralentit par les dunes qui protégeait mon humble maison de pierre du littoral sauvage. Parfois, des jappements nous parvenaient. Failth et sa copine jouaient toujours, insouciants. Je leur enviais tant cette capacité à ne vivre qu'au présent.

- Je ne veux pas d'une vie de fuite, dis-je tout à coup. Mak' avait dit que je ne serai jamais son ennemi, et moi, je ne voulais l'être de personne. Les Ecossais... me regarderaient différemment, sans doute, mais j'étais présent depuis toujours dans leurs légendes. Je faisais partie du paysage, en quelque sorte... Fort de cette pensée, je me redressais.

- Je suis Ecossais. Je reste où je suis. Je ne suis un danger pour personne. Aucun humain, ni autre, n'a eu à se plaindre de moi. Maréchal ferrant, j'ai un boulot qui me nourrit, et je donne satisfaction à mes clients, les chevaux m'aiment bien.

Qui tentais-je de convaincre en disant cela ?...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Mer 13 Nov - 19:41

    Je n'avais pas eu peur de cette intrusion canine dans la pièce, mais avec ce qu'avait fait Thomas, je m'attendais à tout en l'instant. Quelqu'un pouvait venir le chercher pour l'emmener, mais cela n'avait qu'une fausse alerte. Mes battements de coeur s'étaient considérablement accélérés dans ma poitrine, mais rien de grave. Il était désolé de ce qui venait de se passer mais ce n'était rien, même si cela ne m'empêcherait pas de rester sur mes gardes. J'étais d'ailleurs encore étonnée que rien ne lui soit arrivé. Certes, le 15 août n'était pas si lointain, mais les choses ne semblaient pas tellement bougées autour de lui, son train train quotidien commençait déjà à revenir à la normal malgré le fait qu'il avait commis, une transformation inopinée au mauvais endroit, ce n'est pas tout les jours que ça arrive, n'est ce pas ? Enfin, je ne pouvais pas revenir sur le passé, c'était arrivé, il fallait faire avec. Il me dit que nous étions un peu à cran, surtout lui. Je ne dirais pas ça, enfin, pour ma part, je n'étais pas à cran, j'étais en alerte ce qui est totalement différent. J'aurais pu trouer la peau de ce clébard en quelques instants, mais voyant que c'était un chien qui venait de rentrer, je n'avais pas tirer, je n'avais pas même sortie mon arme en voyant cela. Est ce que c'était une erreur ? C'était possible, si j'étais tombé face à face avec un ennemi, je n'aurais peut être pas eu le temps d'accéder à mon arme. Je savais me battre avec mes poings, mais bon, face à quelqu'un d'une force bien supérieur à la vôtre, ce n'est pas forcément génial. Puis après cette interlude de paranoïa, je lui posais des questions sur ces parents. Il y avait forcément un moyen de les retrouver, des traces de leurs existences quelques parts. Ce n'est pas un hasard s'il a été abandonné ici. Peut être que ces parents étaient natifs d'ici, peut être que oui, peut être que non, peut être qu'il y a bien des choses à découvrir. Je le laissais dire, mais je savais déjà que je ferrais des recherches à leur sujet. Peut être qu'ils étaient morts depuis, peut être qu'ils étaient loin de l'Ecosse, peut être qu'ils avaient reniés leur nature, je n'en savais rien, beaucoup d'hypothèses et d'interrogations, mais aucune réponse, comme toujours ou presque, j'en avais bien l'impression. J'avais eu des réponses avec Thomas là, mais combien plus de questions. Et ce n'était pas ce qu'il allait me dire qui apporterait des réponses. Enfin, il me donnait des éléments pour chercher. Le faisait-il consciemment ? Je n'en savais rien, mais il était sincère. Je pourrais chercher dans les vieux journaux ce qu'il me raconte, il y en aurait sûrement une trace. En agissant de la sorte, même s'il n'y avait aucune preuve de richesse de leur part, il y avait un minimum de preuves d'amour, un feu pour le tenir au chaud, ces algues, ce bol d'eau.

    " Tout cela pourrait peut être aider à retrouver tes parents, ta mère peut être si ton père n'était déjà plus là comme tu le pense. Je suis sûre qu'elle n'est peut être pas si loin que ça, qu'elle connaissait sa nature, et donc la tienne par la même occasion, et qu'elle a peur, qu'ils ont eu peur des conséquences. Ils semblent connaître les légendes écossaises, ils sont sûrement du coin. Peut être que ça vaudrait la peine de chercher, même si cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. "

    Puis, il me révéla qu'il ne voulait pas d'une vie de fuite. Il aimait son petit confort, ces petites habitudes, et il ne voulait pas changer cela. Ce serait difficile de le protéger s'il faisait comme si rien ne s'était passé mais après tout, je ne pouvais pas le forcer à faire quoique ce soit, je n'avais pas le contrôle de sa vie, je n'avais aucune légitimité pour ça. J'avais conscience que c'était ce qu'il désirait le plus haut point mais ça ne serait pas aussi facile.

    " Je comprends que tu ne veux pas quitter ton chez toi et tes petites habitudes, mais avec ce qui s'est produit, rien ne sera aussi simple qu'avant. Il faut que tu prennes conscience de ça. Des gens vont vouloir voir cet homme qui se transforme en cheval, et ils feront tôt ou tard le rapprochement avec toi. Je ne sais pas leurs intentions à ton égard, mais ils ne seront pas forcément amicaux. "

    Je ne savais pas ce qu'il voudrait vraiment faire même si j'en étais persuadée au fond. Il était adepte de la théorie de l'autruche. Mettre la tête dans le sable, et ne rien voir de ce qui se passe autour, mais laisser son corps libre pour recevoir des coups.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Lun 18 Nov - 9:40

Un pâle sourire sur mes lèvres, pour accueillir sa réponse. Nul doute que Maka chercherait dans mon passé. Elle pouvait. Je l'avais fait, sans résultat. A l'orphelinat, il lui dirait la même chose que ce que je venais de faire.

- J'ai abandonné, tu sais... Mes parents ne voulaient pas de moi. Je me suis fais une raison.

Evidemment qu'au fond, je souhaitais qu'ils m'aient aimé, qu'ils aient été forcé par les évènements, que c'était pour me protéger d'un danger, d'un fléau, même ! mais... c'était ce que tous les orphelins se disaient. Qu'ils venaient d'une noble et belle famille, tralalala... La vérité était bien plus sordide, comme le prouvaient ceux qui avaient retrouvé "les leurs"... tu parles... des histoires d'alcool, de coups, de misère noire, de honte, de nouvelle vie loin de ce passé dont faisaient partie les laissés pour compte comme nous. Orphelins. C'était l'équivalent des bâtards d'antan. Pas de quoi se vanter. Sauf qu'on n'étaient même pas "enfants de l'amour". Non. Juste des déchets réduits à rien. Pourtant, il y avait ces algues... cette eau de mer... cette croisée des chemins fréquentée. J'y avais été... non loin de là, j'avais repéré un bosquet. Là-bas... je m'étais accroupi, et avais observé les allées-venues... peut-être que ma mère avait fait de même... ou mon père. Que ma mère était morte en couches, et que mon père, dépassé...

* Avait fait ça. *

Il me reprochait la mort de ma mère ? me détestait ?

* Non... les algues... l'eau de mer... *

Je finis par secouer la tête :

- C'est le passé. C'est comme la merde... quand on la remue, ça sent mauvais.

Ces quelques mots étaient tombés comme un couperet, la fin de la conversation. Mon côté cheval faisait que j'aimais les habitudes, la sécurité d'une écurie, et moi, ma petite maison de pierre me convenait très bien. Je l'avais acheté et y tenais. Les gens du pays me connaissaient et m'appréciaient -je crois !-. Le mieux était de rester parmi eux. Je n'étais pas un danger pour eux, et ils n'en représentaient pas un pour moi. Alors qu'une nouvelle vie, ailleurs... il faudrait tout recommencer. Cela m'effraya. Un pauvre sourire tenta d'éclairer mon visage, pour rassurer Makayla -et moi aussi, peut-être...- :

-Rien n'est simple dans la vie. J'ai fuit si souvent. Je ne veux plus. Je suis maréchal ferrant, on pensera certainement à une mauvaise blague. A terme. Et les gens du pays ne verront en moi qu'un Kelpie "révélé", cheval et forgeron, qui n'a rien tenté contre leurs filles ni leurs enfants, ni eux. J'ai les mêmes activités qu'eux. Ce que je veux, c'est vivre en paix. Le malheur ne viendra que de l'extérieur.

C'est marrant, mais, en cas d'incendie... les chevaux refusent de sortir de l'écurie, persuadés que là, rien ne pourra leur arriver de mauvais. J'adoptais exactement la même conduite. Je voyais bien que cela ne convainquait pas Mak', cette femme d'action devait se demander pourquoi j'agissais ainsi. Une main passa sur mon visage, avant que je ne reprenne :

- Laissons venir ce qui doit venir, et avisons ensuite.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 21 Nov - 15:23

    Pourquoi était-il résigné comme ça ? Je ne comprenais pas vraiment. Avait-il cherché de partout ? Avait-il utilisé toutes les pistes pour les retrouver ? J'avais peut être plus de moyens que lui pour les retrouver, non ? Oui, sans doute, je pouvais fouiller là où il n'avait pas accès en tant que simple membre de la communauté. Il avait abandonné, il s'était fait une raison, pourtant, cela serait tellement gratifiant qu'il les retrouve, un jour peut être. Même si ces parents ne voulaient pas de lui, cela ne veut pas dire qu'il n'avait aucun importance à leurs yeux. Enfin, c'est comme ça que je le voyais. Mais tout de suite, là, je n'insisterais pas sur le fait qu'il ne veuille pas les retrouver, cela semblait être un sujet assez douloureux pour lui, je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie, ou plutôt ouvrir à nouveau cette plaie qu'il avait refermé en abandonnant, il y a de cela plus ou moins de temps. C'est vrai que ces parents devait avoir la soixantaine bien passé sans doute, à moins que ces parents n'aient été que des adolescents et donc qu'ils ne pouvaient pas s'occuper de lui, alors ils ont fait ce qu'ils pensaient être le mieux pour lui. J'essayerais de chercher de ce côté à, on ne sait jamais. Même si Thomas ne voulait pas savoir, je chercherais, il devait s'en douter. En tout cas, il ne semblait plus vraiment avoir envie de chercher, de fouiller dans son passé, ce que je pouvais comprendre.

    " Oui, mais ce qui sent mauvais peut être agréable parfois. "

    J'aurais bien fait une mauvaise comparaison avec du fromage, mais je m'étais abstenu, je ne voulais pas comparer ces parents à du fromage, ce serait déplacer, même si je n'en pensais pas moins. Un vieux camembert ne sent pas forcément bon, pourtant, qu'est ce que c'est bon en bouche, enfin, après, les goûts et les couleurs sont dans la nature. En tout cas, je lui avais fait un petit sourire, j'étais venue ici pour des réponses et j'en avais eu, mais j'avais à présent tout un tas d'autres questions. Peut être aurais-je des réponses, je ne sais pas trop. Il ne voulait pas partir d'ici alors que la situation pourrait devenir critique. Je comprenais ce qu'il voulait faire. Il avait ces habitudes, sa petite vie ici. Mais rien ne serait jamais plus comme avant. Ces images étaient ce qu'elles étaient, je savais très bien à quoi m'en tenir. Est ce qu'un jour nous allions faire le bilan de cette vidéo ? Je l'espérais grandement en tout cas, pour que je puisse y participer et mettre un terme à ces rumeurs, à ce qui est vrai mais qui doit rester secret à tout prix !

    " Je comprends ce que tu veux dire. Je t'ai prévenu en tout cas de ce qui pourrait t'arriver Thomas. Essayons d'agir comme ça pour le moment, mais si jamais la situation devient trop difficile, il faudra agir autrement ! Tu es d'accord avec ça ? "

    Oui, je ne voulais pas le forcer à partir, si jamais la situation devenait trop difficile. Pour le moment, tout cela était parfaitement gérable, mais pour combien de temps encore ? Telle était la question, il faudrait avoir un don de prémonition peut être, mais je ne le possédais pas.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 5 Déc - 21:09

Dehors, les chiens jouaient, aboyaient, couraient sans doute l'un après l'autre. J'aimais voir les chiens jouer. Là... je ne faisais que les entendre, mais leurs halètement, leurs brusques changements de direction, leurs griffes sur les cailloux, leurs dérapages dans le sable, leurs claquements de mâchoire. Mon regard se trouvait loin, très loin de mon tout petit salon. J'étais conscient, pourtant, que Maka ne comprenait pas, je le sentais bien. Perso, ce qui puait, puait. Un point c'est tout. Je n'y voyais rien d'agréable, jamais. Elle, si. Mon regard l'interrogea.

" Je comprends ce que tu veux dire. Je t'ai prévenu en tout cas de ce qui pourrait t'arriver Thomas. Essayons d'agir comme ça pour le moment, mais si jamais la situation devient trop difficile, il faudra agir autrement ! Tu es d'accord avec ça ? "

Makayla tentait vraiment de m'aider. Je le comprenais, désormais. J'aurai voulu agir de manière à lui faire plaisir, faire quelque chose au-lieu de m'entêter à demeurer là à attendre que le ciel me tombe sur la tête. Bouger, quoi. Vivre.

* Non, vivre, c'est être comme je suis : un boulot que j'aime, des potes de biture, et d'autres de vie, de jeux. C'est être intégré à son milieu, apprécié, et apprécier ce qu'on a. J'ai tout ça. Je refuse de le perdre. Quelqu'un peut-il comprendre cela ?... *

Visiblement, non. J'hésitais... et me lançais :

- A ton avis, je devrais faire quoi ?

hrpg : voilà, voilà... c'est court... mais... bon. je suis revenu. merci d'avoir attendu si longtemps.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 5 Déc - 23:04

    Je voulais l'aider, mais ce ne serait pas simple, et mes moyens étaient forcément limités. Je ne pouvais pas être son garde du corps, 24h sur 24, et il ne pouvait pas me suivre non plus tout le temps. La situation n'était pas encore catastrophique mais franchement, je ne savais pas comment il fallait à agir pour le mieux. Je sais comment j'agirais pour ma personne, mais Thomas était bien différent de moi, j'en avais fortement conscience. Il vivait sa vie, tranquillement dans le coin. Ces racines étaient ici, et il n'avait pas envie de les quitter, je le comprenais, je le savais, mais personnellement, cela ne m'empêcherait pas de partir, dans un endroit où l'on ne me trouverait pas, où l'on ne me chercherait pas, pour être en sécurité. Ma vie serait sans doute profondément changée, comme elle l'a été déjà plusieurs fois durant mon existence, mais pour lui, cela semblait différent, il avait plus de 40 ans et il avait toujours connu ici, nul part ailleurs, alors forcément, c'est plus dur de tout quitter. Je pouvais sentir à son regard qu'il était loin mentalement là, qu'il était partie ailleurs, mais bien physiquement là. Puis, il se retourna vers moi et me demanda simplement ce qu'il devrait faire.

    " Nous ne sommes pas pareil Thomas. Si j'étais dans ta situation, je partirais d'ici, j'irais dans un lieu où personne n'irait me chercher. C'est ce que je ferrais, mais ce n'est pas ce que tu es obligé de faire. Si tu as envie de rester ici, tu le peux, mais tu es plus en danger ici que n'importe où ailleurs. Car des personnes vont t'identifier. Tu as une carte d'identité, ou un permis de conduire, ta tête est quelques parts dans les fichiers informatiques. Ils te retrouveront, tôt ou tard, c'est presque une certitude. Après, c'est ta vie, je ne peux pas te dire de partir, de t'enfuir. Je sais que cela pourrait être douloureux pour toi, mais peut être que tu devras le faire à un moment ou un autre. "

    Je ne savais pas quoi lui dire de plus. Je lui avais montré la voie, ce que je ferrais à sa place, mais je n'étais pas à sa place, c'était ce que je voulais lui faire comprendre.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Ven 6 Déc - 14:53

Makayla faisait ce qu'elle pouvait pour m'aider, à sa manière, mais je voyais bien que la jeune femme se trouvait désemparée devant mon cas.

* Désemparée... *

Cela me fit penser qu'elle pouvait m'aimer. Enfin, bien m'aimer, quoi, comme un pote, et le plaisir que ça me fit me réchauffa le coeur. Je lui souris ouvertement, bien décidé à ce qu'elle comprenne mes motivations.

- Tu sais, au début, j'ai été dans le même orphelinat pendant près de quatorze ans... pas de famille d'accueil pour moi, juste les longs couloirs venteux et humides, ensuite, j'ai eu un maître d'apprentissage, et je suis resté chez lui cinq ans, comme apprenti, puis comme employé. Après, j'ai travaillé chez différents maréchaux, chez Wallace aussi, tu connais, le grand... on traîne souvent ensemble.

Visiblement, là, j'étais dans mon élément, je me sentais bien. Oublié les peurs, les doutes...

- Et puis, alors que ma vie semblait enfin se régler, paf ! les Années Sanglantes. Pas marrantes pour moi. Pour personne d'autre non plus, d'ailleurs. A part les tueurs. Mais je n'en suis pas un. J'ai fuit.

Mon regard s'assombrit, mon visage se ferma.

- Je sais ce que c'est, toujours sur la route, à regarder derrière moi, à humer l'air pour savoir ce que me réservait l'avenir, la trouille au ventre, la proie.

(sourire forcé, avec regard en coin)

- Je sais ce que c'est d'aller d'un point à un autre, sans passé, sans futur, sans amis, la méfiance, toujours, et la solitude comme compagne.

(geste de dénégation, tête et mains basses)

- Bref, j'en ai eu ma claque de jouer l'étalon solitaire, prêt à combattre ou à fuir, selon les circonstances. Ici...

(je désignais vaguement la direction du village voisin)

- J'ai réussi à me faire une vie à moi, avec une routine terne et assassine. Et tu sais quoi ?

Mon regard se planta dans le sien, déterminé :

- C'est ce que je veux. Pas parce que je suis un looser, ou un fataliste, ou un je ne sais pas quoi, mais parce que fuir n'apporte rien, on ne construit rien. Pire, en fuyant, on change de caractère, on n'est plus soi. Ce n'est pas la liberté. La liberté, c'est choisir où on est, où on va, et où on ne va pas. C'est rester chez soi quand vient l'envahisseur, le péril, les emmerdements.

Je m'assis dans le fauteuil, près de la cheminée, y tisonnant les braises pour qu'elles repartent, d'abord timidement, puis joyeusement. J'ajoutais une bûchette qui s'enflamma, trahissant sa sécheresse. Elle me fit penser à une vieille fille qui rencontrerait l'amour de sa vie... mes yeux sourirent.

- A un moment, j'ai pensé te demander si tu savais qui pouvait me chercher, si tu entendais des infos dans ton boulot...

Je baissais la tête, regardant le tapis aux pieds de Mak' :

- Puis, je me suis ravisé, parce que ça pourrait t'apporter des ennuis. Et je ne veux pas que tu aies de problèmes à cause de moi.

Je ne me faisais aucune illusion : pas un allié en vue pour me sortir d'une embrouille ou d'une chasse. Quant à mes potes, oui... je pouvais compter sur Wal', mais les autres... n'étaient que des connaissances.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Lun 9 Déc - 15:52

    Je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur, c'était plus qu'une certitude. Même s'il n'était pas tout à fait humain, qu'il pouvait se transformer en cheval, je le considérais comme un bon ami, un ami en mauvaise posture, très mauvaise même, en danger, peut être pas de mort, mais en grand danger. On voudrait l'étudier, lui triturer son ADN pour voir la différence qu'il possédait avec celui de simples humains. On ferrait des expériences sur lui sans doute. C'était pour cela que je ne parlerais pas de lui à mes supérieurs. De toute façon durant l'audit, j'étais aux services des archives, donc le terrain n'était pas pour moi même si j'y étais autant que possible. En l'occurrence, j'y étais là même si j'étais en train de rendre visite à un ami qu'autre chose. Après mon petit monologue, je le laissais donc donner ces arguments. Et comme je le pensais, il n'avait pas envie de partir d'ici. Il n'avait pas eu une vie simple, il avait bataillé ferme pour en arriver là où il en était actuellement et même s'il était en danger, il ne voulait pas fuir, car la fuite ça le connaissait et il n'en voulait plus. Bon, je ne chercherais pas à le convaincre plus que cela, il semblait être suffisamment déterminé à agir, en restant ici bien entendu. Qu'est ce que je pouvais faire de plus ? Rien, à moins que ... Il s'étais assis après m'avoir parler son regard dans le mien. Il voulait savoir qui pouvait le poursuivre, mais il n'avait pas osé me le demander, même si c'était ce qu'il faisait à l'instant de façon déguiser, tout cela parce qu'il ne voulait pas que j'ai des ennuis. Il ne savait pas, j'en avais déjà quelques uns, alors un de plus ou de moins, ça ne me dérangeait pas.

    " Je ne sais pas exactement qui te recherche, je n'ai pas d'informations précises, mais je sais que les vampires, et les lycans vont vouloir te trouver. S'il en existe d'autres comme toi, peut être voudront-ils te trouver également. Les humains aussi vont vouloir des réponses quant à ta nature. Donc, l'équation est assez simple, presque tout le monde veut mettre la main sur toi. Certains dans un but amical, d'autres beaucoup moins, ils vont vouloir faire des expériences sur toi peut être, je n'en sais trop rien. Donc, je respecte ton choix de vouloir continuer à vivre ici, car tu as travaillé dur pour en arriver là. Je t'ai mis en garde, tu sais que si jamais tu as besoin de moi, il suffit de passer un coup de fil, je ferrais en sorte d'être là rapidement, mais je ne suis pas toute puissante. Je ne suis qu'une petite humaine mais je peux être une alliée, si tu en as besoin. "

    Qu'est ce qu'il allait me dire ? Qu'il ne voulait pas de mon aide ? Possible, je n'en savais trop rien, pourtant, suite à son discours, je sentais qu'il avait besoin de se raccrocher à une bouée, même si elle n'était pas très grosse par rapport à la tempête dans laquelle il se trouvait, c'était mieux que rien. Je ne pouvais rien offrir de plus même si j'en avais envie.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Mar 10 Déc - 21:38

Maka ne savait "pas exactement"... mais des "lupins et des suceurs"... bref... rien que des trucs dont je me doutais quand même un peu, même si je croyais fermement que les Anonymous flingueraient consciencieusement cette vidéo.

* Pourquoi seraient-ils mes alliés ?!!! *

Tient, cette question là, je ne me l'étais jamais posée... c'était pourtant une évidence qu'ils n'avaient aucun intérêt. Sauf à prétendre qu'un gouvernement tentait par tous les moyens à se faire mousser d'une manière ou d'une autre. C'était ma seule chance. Je ne connaissais pas de hacker. Je levais un sourcil à l'évocation d'autres Kelpies...

- Oui... mais tu sais, tous les Kelpies ne sont pas aussi fréquentables que moi... et j'ignore tout des règles qui pourraient nous régir, s'il y en a, ou si on a un souverain, ce genre de choses... Si certains venaient à me contacter, je te dirai de te tenir à l'écart, et tu le feras, hein ?

J'étais inquiet... et ne cherchais pas à le cacher. Voir débarquer d'autres Kelpies... mince alors ! je n'avais pas pensé à ça !!! Côté humain... curieusement, je n'étais pas très inquiet. Trop confiant dans les gens que je connaissais ? sans doute. Mais je leur avais prouvé mon intégration et eux m'acceptaient comme j'étais : maréchal ferrant buveur, rieur, bon ouvrier, bon camarade, prêt à défendre les couleurs d'Aberlady aux jeux écossais, et capable de gagner (en plus !). Bon, les femmes cherchaient à me marier, ou à me consoler, mais jamais je n'avais touché à l'une d'elles : c'était un sacré bon point pour moi ! ça rassurait les hommes, et ces dames pourraient témoigner de ma bonne tenue. Comme l'assemblée presbytérienne du coin, d'ailleurs, car je ne manquais jamais un office. J'avais lu un truc, petit : "A Rome, fais comme les Romains". Ca m'avait marqué, et toute ma vie, je m'étais appliqué à cela. En tout cas, aujourd'hui, mon intégration allait me servir. Je pâlis quand Mak' parla d'expériences :

- Quoi ?!!!! de la vivisection tu veux dire ?!!!!!!!! mais pourquoi ils feraient un truc pareil ?!!!!!!

j'étais surpris, outré, et... bon, je l'admets : terrifié. Finalement loups et vampires me semblaient bien moins dangereux... les uns me voyaient comme un bon steak (de cheval !), et les autres comme une outre de sang goûtu. La perspective de mêler la jeune femme à tout ça me refroidit.

- Non... je ne veux pas que tu sois mêlée à tout ça. Tu verras, je m'en sortirai bien... Je suis du style débrouillard. T'inquiètes...

En fait... qui essayais-je de rassurer... Elle ? ou moi ?

- Disons qu'au pire, je te demanderai de me garder Failth... tu pourrais faire ça pour moi ? steup' ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   Jeu 12 Déc - 17:02

    Je ne lui disais rien de bien nouveau, il devait savoir que les vampires et les loups essayeraient de le trouver, c'était une évidence même. Enfin, pour moi ça l'était mais il fallait ajouter à cela les semi-démons, et les autres kelpies, car il y en avait d'autres, c'était une certitude. Du moins, je voulais m'en persuader. Si Thomas était seul, il devait y avoir une communauté quelques parts dans le monde, peut être même ici en Ecosse puisqu'il semblerait que ce pays attire toutes les créatures surnaturelles. Il pensait aussi qu'il y en avait d'autres mais il n'y connaissait rien, je pouvais le sentir dans ces propos. Il me dit que tout les kelpies n'étaient sans doute pas aussi fréquentables que lui, mais c'était comme pour chaque race ça. Il y avait des humains plus fréquentables que d'autres, comme pour les vampires, les loups, les semi-démons. Pourquoi en serait-il différemment pour les personnes comme Thomas ? Il voulait que je me tienne à l'écart si certains venaient à le contacter, il avait peur pour moi, mais j'étais une grande fille, j'avais survécu face à des loups et des vampires, les kelpies ne me faisaient donc pas peur le moins du monde. Pourtant, à sa phrase, je fis un petit signe positif de la tête, même si je savais que cela me serait sans doute impossible. Je ne voulais pas le décevoir, mais bon, je verrais si la situation se présente, déjà avant de pouvoir affirmer quelques choses de plus. Puis lorsque je lui dis qu'on pourrait faire des expériences sur lui, il blêmit.

    " Pas forcément de la vivisection, mais des expériences. Tout ce qui est différent est par définition intriguant et plein de secrets. Ils vont vouloir savoir comment tu arrives à te transformer en cheval, et pour ça, des scientifiques peu scrupuleux seraient sans doute près à tout malheureusement. "

    Il ne voulait pas me mêler à tout ça, mais il fallait y réfléchir avant de se transformer au musée, mon cher Thomas. Il était peut être débrouillard, mais il ne connaissait rien de ce qu'il allait affronter, ou presque rien, j'avais une bien meilleure connaissance de tout ça, et un peu plus d'expérience. Il voulait simplement que je lui garde son chien.

    " Tu es peut être débrouillard, mais à deux, on est mieux que seul tu sais ! Je sais que tu crains pour ma vie mais j'ai survécu aux années sanglantes, ce ne sont pas quelques mauvais kelpies qui me font peur. "

    Je ne savais pas où est ce que tout cela nous mènerait vraiment, mais je n'avais pas l'intention de l'abandonner si facilement. S'il voulait se débrouiller principalement seul, d'accord, mais je serais là, derrière lui si jamais il avait besoin de tout cela. Je trouverais un moyen pour être en quelques sortes son ange gardien.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il me faudrait quelques explications - [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Alentours
-
Sauter vers: