AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Sam 14 Sep - 14:28


    Il fallait bien se le dire, cette exposition sur les vampires ne s'étaient pas déroulée comme il l'aurait fallu. Mais comment pouvais-je deviner qu'il y avait des traîtres dans nos propres rangs de la PES ? Même si j'étais très forte, ceci était bien au dessus de mes capacités. J'avais sauvé ma peau ce soir là, mais aussi celle d'Aaron. Je n'avais rien pu faire pour Thomas, mais il s'était transformé, et s'était enfuit probablement à Aberlady sans que je ne puisse rien faire de spécifique. Il faudrait que je le vois d'ailleurs pour avoir plus d'explication, c'était une certitude. Voudrait-il me parler ? Je n'en savais rien, en tout cas, nous devions nous voir quoiqu'il arrive début septembre pour ces fameux jeux écossais à proximité d'Edimbourg, je le verrais à ce moment là. En tout cas, il y avait un audit à la PES, et en attendant que la lumière soit faite sur tout cela, j'étais affectée au classement des archives. Mais soyez certains que si je fais cela officiellement, officieusement, ce n'est pas le cas. Je me dois de bosser sur cette fusillade, de comprendre le pourquoi du comment. Tant que je n'aurais pas de réponses, cela risque de me trotter dans la tête, et ce n'est jamais très bon. Mais si je ne pouvais pas découvrir pleinement qui en est à l'origine, je pourrais au moins analyser la scène avec les photos et les vidéos d'Aaron, mais aussi en parlant simplement avec Thomas. Je voulais être franche avec celui qui était devenu mon ami depuis quelques temps. Je ne voulais pourtant pas le blesser, je ne voulais pas lui faire de mal, et même s'il n'était pas un lycanthrope mais une autre sorte de créature, je protégerais son secret. Mais pour le moment, je ne l'avais pas encore revu, j'attendais que tout cela se tasse un peu avant d'enchaîner sur une visite surprise chez lui. Je savais ce que j'avais à faire, et je devais le faire de façon la plus discrète possible, après tout, je n'étais pas forcément sensé travailler sur ce dossier, mais c'était devenu bien plus fort que moi.

    J'avais donc été mise au placard pour un petit moment, alors que j'avais été là, présente, essayant de faire mon possible pour que tout se passe pour le mieux même si cela n'avait pas très bien fonctionné. Mais on devait enquêter sur moi, c'était une obligation parait-il. Cela ne me plaisait pas, mais je n'allais donc rien dire, pas un mot plus haut que l'autre, ça ne servirait pas ma cause. Je n'avais rien à me reprocher quoiqu'il arrive de toute façon. En tout cas, j'essayais de ne plus penser à cela même si c'était encore tout frais dans mon esprit. Je me souviendrais de ce jour, comme celui de la National Arena avec cet argent dans l'air, un fiasco, même si à l'époque, tout n'était pas pareil, les années sanglantes n'avaient pas encore commencées. J'avais donc décidé de prendre ma moto et de partir loin de mon appartement, de me changer les idées, de me rendre à Edimbourg, à Holyrood Park. J'aimais bien ce lieu, tout y était calme en général. Garant ma moto dans un coin, je continuais à pied, peut être que je trouverais quelqu'un de sympathique, ou une vieille connaissance, qui sait ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Mar 17 Sep - 1:46

La métamorphe a beau essayer, elle ne se fait vraiment pas à la ville. Trop de monde, sans cesse en mouvement. Tant d’odeurs agressives. Les parfums entêtants des femmes et les déodorants aux odeurs artificielles la perturbent. Elle doit pourtant y faire face pour effectuer les larcins qui lui permettent de vivre. Et si elle sait donner le change et se maitriser, ces efforts constants lui imposent souvent de se ressourcer. C’est le cas après cette longue matinée à Grass Market. Son butin dans les poches Roxane se rend à Hollyrood Park.

Elle a découvert ce parc il y a déjà un moment, et elle l’apprécie énormément. Un coin de nature juste aux portes de la vieille ville. Il y a bien d’autres parcs à l’intérieur même de la grande Edimbourg. Plus d’une centaine, mais aucun n’arrive aux chevilles d’Hollyrood Park. Ce qu’elle préfère c’est se changer en son animal fétiche et se poster sur Arthur’s Seat, le plus haut pic de cet ancien volcan. C’est ainsi qu’elle aime profiter de la ville. En écoutant de loin ses bruits et les sons des cornemuses et en sentant des bouffées de ses odeurs atténuées et mêlées, amenées par le vent. Et la vue y est magnifique, que ce soit sous une forme animale ou humaine.

La jolie rousse gravit donc les quelques 200 mètres de dénivelé qui la séparent du siège royal. Elle croise ce faisant quelques familles de sortie, et un jeune couple main dans la main. Même si elle affectionne particulièrement ce lieu sous sa forme vulpine, elle ne se transformera pas ce jour-là. L’endroit est trop fréquenté, sans doute parce que le temps est au beau fixe ces derniers jours. Résignée en atteignant le sommet elle ne s’attendait pourtant pas à trouver quelqu’un installé précisément à son endroit favori.

Soupirant bruyamment sous l’effet de la déception et de l’énervement lié à sa sociabilité forcée de ce matin, elle se décide à faire quelques pas pour s’installer un peu plus loin, ignorant la jeune femme brune installée à son endroit fétiche. Elle s’assoit, ferme les yeux et tente de s’apaiser, humant les odeurs qui lui parviennent. Son odorat moins développé sous sa forme humaine ne lui permet pas de toutes les distinguer, mais elle parvient à en identifier certaines. Cependant son répit est de courte durée.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Mer 18 Sep - 21:57

    Je venais donc de garer ma moto sur un emplacement réservé à cet effet. J'allais donc continuer à pied dans Holyrood Park pour me changer les idées, même si je savais au fond que tout n'allait pas bien pour moi, je devais faire avec, je devais avancer sans y penser de trop, je ne voulais pas me ronger de l'intérieur. Je n'avais rien à me reprocher, j'avais fait mon job, un point c'est tout. J'avais donc marcher dans le parc sans me rendre compte d'où je me rendais vraiment. Il faut dire qu'il est si vaste, si spacieux qu'il y a beaucoup d'endroits à voir, pour être tranquille. J'avais croisée donc un peu de monde profitant de cet air qui paraissait presque pure, mais qui ne pouvait vraiment l'être puisque Holyrood Park était dans la ville. Alors même si l'air y était mieux préservé, il était sans doute plus pollué que dans une véritable forêt en bordure de ville, là où les animaux sauvages règnent. Ici, il ne devait pas y avoir d'animaux sauvages, simplement des chats en liberté, et quelques pigeons sans doute, même si je n'en avais pas croisé ce matin. Dans un coin de ma tête, je pensais à la journée de demain, celle qui me mênerait aux archives. Je n'avais tellement pas envie de m'y rendre. Je voudrais bien me faire porter pâle mais ce n'est pas mon genre de mentir à ce niveau là. Il faudrait que je sois morte ou presque pour ne pas me rendre au travail. Que voulez-vous, je suis une vraie droguée au boulot. Mais aujourd'hui, j'étais en cure de désintoxication, si on peut dire ça. Marchant dans le parc, j'avais décidé de monter à son point culminant. Je décide donc de me poser là, sans faire de bruit, observant la vue, ne pensant à rien, ou plutôt en essayant de m'imaginer en train de me transformer en oiseau afin de voler dans les airs sans me transformer en crèpe en bas du pic. Je suis alors rejoint par une belle rouquine qui me regarde d'un air un peu mauvais mais sans doute que cela n'est pas véritablement ainsi. Elle est peut être simplement étonnée de trouver quelqu'un ici, je ne sais pas en tout cas, elle me dévisage du regard. Est ce qu'on se connait ? Je n'en ai pas l'impression, peut être qu'elle était à la galerie ... Peut être qu'elle m'a vu tiré dans le vide sur je ne sais trop qui ... Mais non, ce n'était pas possible même dans la précipitation, je me serais souvenue d'une si belle chevelure rousse. Que faire ? Il n'y a que nous deux ici. Devrais-je l'aborder pour faire connaissance ? Elle semblait avoir ces habitudes dans le coin, et je viens la perturber ...

    " La vue est belle d'ici n'est ce pas ? "

    Oui, je commence la conversation sans lui dire bonjour mais c'est une façon de l'aborder en douceur en montrant l'horizon sur le reste du parc. Je complète cela d'un petit sourire. Je verrais très vite si la jeune femme est ouverte ou non à une conversation ou si cela va tourner court.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Sam 21 Sep - 0:17

La voix qui l’interpelle est amicale, mais la rouquine n’est décidément pas d’humeur pour ce genre de badinages. Déjà que la demoiselle lui a pris sa place favorite … Elle n’a qu’une seule envie, l’envoyer paître. Mais elle n’a pas non plus l’intention de se faire une ennemie. Sa chevelure la rend reconnaissable, elle le sait. L’un des seuls inconvénients à cette chevelure. Evidemment on peut penser qu’une voleuse doit passer inaperçue, et que par conséquent une chevelure flamboyante n’est pas un atout. Mais elle s’est rendue compte que cette particularité faisait que la plupart des gens ne se méfiaient pas. Après tout on se méfie toujours de quelqu’un qui tente de passer inaperçu. Elle attirait tout de suite l’œil, mais on ne se méfiait pas d’elle. Et elle était suffisamment agile et rusée pour ne pas se faire prendre la main dans le sac.

Elle mourrait donc d’envie de faire comprendre à cette jeune femme si sociable qu’elle n’avait pas envie d’en faire sa meilleure amie, tout en sachant que si elle se montrait trop désagréable, la demoiselle s’en souviendrait, et aurait tendance à se méfier d’elle, ce qui pouvait nuire à la jeune voleuse si leurs chemins venaient à se recroiser. Elle allait donc devoir faire preuve de diplomatie et dire adieu à son moment sacré de tranquillité et de ressourcement.

Elle se tourne donc vers son interlocutrice et lui rend son sourire, peinant malgré tout à étendre ce sourire jusqu’à son regard. La plupart des gens ne remarquent pas consciemment ce genre de détails, mais la voleuse maîtrise ces astuces de communication non verbale à la perfection d’habitude. Sentir que ce n’est pas le cas à ce moment-là la contrarie, mais après tout elle est fatiguée, et elle n’est pas en service. Tant pis si elle se laisse un peu aller. L’important est de ne pas être trop désagréable, pas de convaincre cette brune qu’elle peut lui faire confiance. Après tout tant mieux si elle se sent de trop et qu’elle décide de partir en laissant à la rouquine son spot de prédilection.

Oui cet endroit est vraiment magnifique. J’y viens souvent lorsque j’ai besoin d’un peu de calme. Et la ville est bien plus belle vue d’ici que lorsqu’on y est.

Un moyen subtil de lui signifier que non, elle n’était pas venue ici pour faire des rencontres. Avec un peu de chance elle comprendrait. La rouquine détourne le regard pour contempler la ville en contrebas, attendant de voir si elle avait réussi à obtenir ce qu’elle voulait : du calme.

HRP:
 
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Mer 25 Sep - 23:28


    Je ne peux m'empêcher de regarder le visage de cette rouquine, elle est magnifique, vraiment. Peut être qu'inconsciemment c'était ce qui m'avait fait démarrer la conversation d'ailleurs, car elle semblait être plutôt tranquille dans son coin. Je veux dire, elle était arrivée peu de temps après moi, mais elle ne semblait pas être ici pour se faire des amis, ni pour parler d'ailleurs. Je me montrais la plus amicale possible mais il semblerait qu'elle ne soit pas en phase avec mes propos. Enfin, elle ne voulait pas tisser un lien, je le sentais, mais je pouvais me tromper. Je sentais que j'allais devoir m'employer, mais je ne ferrais pas des efforts de façon illimité, si elle n'était pas ouverte à la discussion, tant pis pour elle, elle ne savait pas ce qu'elle manquait. Parce qu'elle me souriait, oui, c'était un fait, mais son regard était d'une toute autre expression, comme si je l'importunais. Mais ce n'était peut être qu'un tic nerveux, je ne savais pas trop, je ne la connais pas du tout après, elle n'aura peut être pas envie de me parler. Si elle était ici, c'était peut être justement pour le calme de l'endroit. Holyrood grouille souvent de monde, mais il y a des endroits très calme comme celui où nous étions en ce moment. Elle me répondit toutefois, d'un ton calme mais elle laissait transparaître que l'endroit était justement calme, et qu'elle aurait voulu qu'il le reste. Je ne voyais pas trop en quoi une petite conversation comme celle que nous étions en train de débuter pouvait rendre les choses moins calmes, mais passons. Elle venait souvent ici donc, contrairement à moi qui ne venait pas spécifiquement souvent dans cet endroit du parc. C'est vrai que la vue est magnifique d'ici. Qu'est ce que je pouvais dire de plus pour le coup ? Je faisais mine de continuer à parler donc.

    " C'est bizarre, je ne me souviens pas vous avoir croiser ici, pourtant, je viens aussi de temps en temps, je me serais souvenue d'une aussi belle chevelure, croyez-moi. "

    Est ce que la remarque sur sa chevelure passerait bien ? Je ne savais pas trop, mais elle était si belle, une rousseur qu'on ne voit pas tout les jours, une si belle rousseur que j'en aurais été presque jalouse, mais j'étais certaine que cela ne m'irait pas. Il n'y avait que le brun ou le blond que passait bien sur ma tête, je ne sais pas trop pourquoi, peut être que c'était mes narines, ou mes yeux qui allaient bien avec ces deux couleurs, allez savoir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Mer 2 Oct - 19:19

Raté pour le calme. La brune reprend la conversation comme si de rien n’était, malgré les signaux de non-sociabilité que Roxane a pris soin de lui envoyer. Avec un dernier regard à la ville sublimée par un rayon de soleil qui se fraye un chemin parmi les nuages qui n’ont pas manqué de s’installer, elle se tourne vers la jeune femme.

*Tu m’étonnes. D’habitude je me balade à quatre pattes, les oreilles dressées et les sens à l’affût afin d’éviter les humains qui viennent prendre leur bol d’air frais*

Elle ne peut définitivement pas lui faire ce genre de réponse, à coup sûr elle verrait des yeux ronds comme des soucoupes lui répondre, et la jeune femme prétexterait une excuse bidon pour s’éloigner de cette rouquine tarée. Cette idée fit sourire Roxane. *Au moins j’aurai la paix …* Non, avec les évènements récents, elle ne peut pas prendre le risque de s’exposer, même si la jeune femme ne la croirait sans doute pas, prenant ses mots pour une boutade, ou elle-même pour une folle. Il reste quand même une infime possibilité pour qu’elle fasse le lien avec le méta qui s’était révélé pendant la débandade.

Sans doute partageons-nous cet endroit sans s’être croisées. Des horaires différents peut-être. Je viens plus tôt en général, sur le temps du midi, lorsqu’il n’y a personne. J’ai eu une matinée plutôt chargée, mais je tenais à venir me ressourcer un peu malgré l’heure avancée.

Si elle n’était pas aussi fatiguée, sans doute aurait-elle profité de l’occasion pour tenter de dérober quelque chose à cette jeune femme si sociale. Mais elle a gagné suffisamment ce matin, elle n’en a pas vraiment besoin. Et elle n’a pas envie de faire des efforts. Puisqu’elle veut discuter, Roxane va discuter. Après tout cette jeune femme est peut-être vraiment sympathique. Et les discussions « normales » se font rares ces temps-ci. L’ambiance est tendue à Wolfheaven, les métas sont sur le qui-vive, et les humains qu’elle croise c’est en général pour leur voler quelque chose. Peut-être qu’une petite discussion sans arrière-pensées avec une inconnue lui fera plus de bien que le moment de repos et de solitude qu’elle s’était prévu.

Vous vivez par ici ?

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Jeu 3 Oct - 17:11

    C'est vrai, je viens ici, je ne vais pas dire souvent, mais de temps en temps, le point de vue est cool, et puis, je peux observer mon monde, essayant de voir des choses qui ne devraient pas être là, un semi-démon par exemple qui s'amuse avec son pouvoir, ça ne m'étonnerait même pas qu'il se croit à l'abri des regards et que finalement, j'arrive à l'intercepter. Enfin, d'ici je pouvais voir les gens, parfois je m'amusais à leur inventer une vie, peut être que je n'étais pas loin à chaque fois même, je ne sais pas trop. En tout cas, il y avait cette belle rouquine ici, au même endroit que moi. Je lui disais alors que je ne l'avais jamais croisée, et lorsqu'elle me dit les moments où elle venait, je comprenais mieux, je ne venais pratiquement jamais durant le temps de midi, soit c'était en début de matinée, de 8h à 10h environ, soit en fin d'après-midi de 16h à 18h, même s'il m'arrivait de venir et de rester plus tard.

    " C'est fort possible, je viens rarement du temps de midi ici. En général, c'est plus en début de matinée ou en fin d'après-midi, pour observer mon monde avant ou après une journée de travail. "

    Ou pour prendre des photos même si cela faisait un petit moment que je n'en avais plus pris de ce point de vue d’Édimbourg. La photographie était ma passion première mais avec le boulot, j'en faisais beaucoup moins qu'avant peut être parce que mon esprit est accaparé par d'autres choses que la beauté de la nature ou de la ville, je ne sais pas trop. Puis, elle me demanda si je vivais ici. Je n'avais jamais vécue à Édimbourg même, j'étais plutôt sur Glasgow à vrai dire, mais en ce moment, je suis sur Livingston.

    " Je n'habite pas sur Édimbourg mais je ne suis pas très loin, je suis sur Livingston si vous voyez où cela se trouve. Et vous, vous êtes sur Édimbourg ? "

    Oui, il me paraissait logique de lui retourner la question, n'est ce pas ? Elle me répondrait ce qu'elle voulait de toute façon, je n'irais pas vérifier.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Sam 5 Oct - 13:30

Oui elle connaissait Livingstone. Pour la simple et bonne raison que le QG des métas se trouvait justement à quelques miles de cette petite ville. Elle ne s’y était jamais rendue bien sûr. Lorsqu’elle se rendait au QG ce n’était en général pas pour faire du tourisme.

« … je suis sur Livingston si vous voyez où cela se trouve. »

Oui oui je vois où c’est. Entre Glasgow et Edimbourg.


« Et vous, vous êtes sur Édimbourg ? »

Non en fait j’habite un petit coin paumé au nord de Glasgow.


Hors de question qu’elle lui dise qu’elle vivait à Wolfheaven. Cette jeune femme pouvait très bien être anti-loup. C’était d’ailleurs sans doute le cas. Les humains étant très méfiants envers les créatures surnaturelles depuis quelques temps. Ca se comprenait ceci dit. Eux aussi avait souffert pendant les Années Sanglantes. Pris entre les crocs des vampires et ceux des loups, puis jouets des Semis-Démons.

Mais j’aime bien Edimbourg, et les trajets ne me dérangent pas. Et puis j’y ai …

*Des gens à voler loin de chez moi au cas où je me fasse repérer ? Des maisons à cambrioler ? Ouais non pas vraiment le genre de réponses à faire à une inconnue.*
… des choses à faire.


Vous avez un boulot à cheval entre Glasgow et Edimbourg, ou vous aimez juste Livingston ?


Je suis Roxane au fait


La métamorphe tend la main à son interlocutrice pour marquer les présentations, laissant entrevoir les marques encore récentes du dérapage de Wolfheaven. Protéger Mary avait laissé des traces. Heureusement seuls ses avant-bras et son ventre avaient gardé des traces durables. Son visage s’était contenté de quelques bleus et hématomes qui s’étaient rapidement estompés.

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Jeu 10 Oct - 16:23

    La jeune femme rousse connaissait apparemment ma ville d'adoption ce qui m'enchantait car même si elle était assez connue, certains en dehors d’Édimbourg ne connaissent plus rien du tout, comme en dehors de Glasgow. Elle situait donc bien la ville entre les deux autres. Je lui demandais donc si elle était d'ici mais elle habitait un coin paumé au nord de Glasgow. Et elle se retrouvait à Holyrood Park assez souvent apparemment. Peut être que son métier la faisait se déplacer ici, peut être même qu'elle travaillait ici pour se retrouver dans ce parc si souvent d'après ce que j'avais cru comprendre.

    " Quelle ville ? Je connais bien Glasgow, je suis originaire de là-bas à la base, alors sans doute que je connais. "

    Enfin, si cela ne la dérangeait pas de me dire là où elle habitait après tout nous ne nous connaissons pas encore, pas au point de nous donner nos adresses mutuelles. De toute façon, Livingston était bien assez grand pour qu'elle ne m'y retrouve pas si facilement, après, je n'étais pas non plus si difficile à trouver, il suffisait d'avoir un peu de jugeote. Puis elle me confirma qu'elle venait souvent ici parce qu'elle avait des choses à faire ? Pour le travail, du moins ça paraissait logique, mais son hésitation me laissait dubitative. Puis, alors que j'allais lui demandais si c'était pour le boulot qu'elle venait ici, elle me posa en premier la question avant de se présenter, elle s'appelait donc Roxane. Elle me tendit la main, main que je saisis donc.

    " Moi, c'est Makay. Et pour en revenir à mon travail, il est centralisé sur Glasgow, mais je fais très souvent des déplacements entre les deux villes, donc j'ai opté pour Livingston qui est à mi-chemin entre les deux selon ce que j'ai à faire. Et vous, vous venez donc ici pour le boulot, je présume ? "

    Peut être que oui, peut être que non, peut être que je mettais les pieds dans le plat après tout, mais bon, au moins je serais fixée par ce que fait Roxane dans sa vie, peut être qu'elle n'avait pas d'emploi, peut être qu'elle était bénévole quelques parts, je ne sais pas du tout, elle me répondrait sans doute.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Lun 14 Oct - 0:17

Franchement ça m’étonnerait que vous connaissiez.

La métamorphe aurait pu donner un nom de ville du coin au hasard, mais sur le moment aucun ne lui venait en tête. Sans doute la fatigue de sa journée qui l’empêchait de réfléchir correctement. Un peu énervée par son manque d’attention et de réflexe, il ne lui restait plus qu’à espérer que sa compagne n’insisterait pas trop pour connaître le nom de la ville où elle vivait.

Oui oui je travaille à Edimbourg

Si on peut appeler le pick-pocket et le cambriolage un travail, alors ce qu’elle dit est vrai. Pas sûr en revanche que la plupart des gens considèrent ça comme une manière saine de gagner sa vie.

Quoi qu’il en soit la renarde était fatiguée par sa journée, et soudain elle n’eut plus qu’une envie. Se retrouver un peu seule, chez elle. Peut-être passer voir Mary. Ca faisait presque une semaine qu’elle n’avait pas été la voir. Depuis la trahison de Wolfheaven les choses avaient vraiment changé, et elle n’osait plus passer lorsque Mary n’était pas seule, ce qui avait été très rare ces derniers jours.

Ravie d’avoir fait votre connaissance Makay, mais je vais devoir rentrer. Je n’ai vraiment qu’une seule envie, me reposer.

Ravie était un bien grand mot. La jeune femme semblait sympathique, mais sans plus. Et en tous les cas cacher sa véritable identité énervait trop la métamorphe pour qu’elle puisse nouer une relation d’amitié sincère avec quelqu’un qui n’était pas dans le secret.

A une prochaine fois peut-être.

La rouquine ramassa ses affaires et commença la longue descente qui la ramènerait à la civilisation. Elle n’aurait alors pas très long à marcher avant de pouvoir se transformer. Elle avait prévu, comme à chaque fois lors de ses sorties en ville un sac pour transporter ses vêtements et son butin, qu’elle n’avait qu’à tenir entre ses dents durant le trajet. Elle avait bien fait, car une petite ballade sous forme vulpine lui ferait le plus grand bien.

HRP:
 

_________________


Disponibilité RP : Dispo ! Me contacter par MP si intéressé !  

~~~~~~~~~~~~~~~~


Fiche  -  Liens  -  RPs
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Enragé
Points de vie : 15
Coups du Destin: 7
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Messages : 3485
Membre du mois : 77
Je crédite ! : (c) Tatiana (c) Roxane
Vos Liens :

Autres comptes : Darren Stirling
Modératrice
Tu as fais de mon coeur un orphelin, C'est un pieu qui attend le tien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   Mer 16 Oct - 19:20


    Elle ne voulait donc pas me révéler d'où elle était originaire. Est ce qu'elle avait peur que je vienne la trouver chez elle, ou bien ne vivait-elle pas vraiment au nord de Glasgow ? Je ne savais pas, mais comme je ne la connaissais pas vraiment, je préférais ne pas insister pour ne pas la faire fuir après tout, elle ne semblait pas avoir été très encline à la conversation même si elle avait vraisemblablement fait un gros effort avec moi. Enfin, cela semblait une évidence à première vue, elle était ici pour le calme, chose qui n'était pas possible puisque nous étions en train de parler tranquillement mais donc pas dans le calme. Elle me dit donc qu'elle travaillait sur Édimbourg, mais vu son peu d'optimisme à me dire cela, je pensais qu'elle n'avait pas envie de m'en dire plus, alors même si ma curiosité me piquait, je faisais l'effort de ne pas en demander de trop. Je ne savais donc pas dans quoi elle travaillait mais peu importe, cette rencontre semblait être plus anecdotique qu'autres choses au final, n'est ce pas ? Et comme je le sentais, la rousse s'en alla simplement mais poliment. Elle semblait fatiguée, et pas forcément très attentive.

    " Oui, je comprends. Peut être que nous nous croiserons une autre fois dans les parages Roxane. "

    La rousse prit alors ces affaires et partit en me disant à la prochaine, comme si nous étions vouées à nous rencontrer une nouvelle fois. J'en profitais pour ne pas bouger d'ici contrairement à elle, j'allais du coup profiter un peu de ce calme. J'aurais bien pris des photos mais je n'en avais pas tellement envie. J'avais déjà pris de très nombreux clichés de ce point de vue, même si cela remontait à quelques mois maintenant, mais quelle importance, en été, il n'y a pas tellement de choses différentes à photographier qu'à la fin du printemps, n'est ce pas ?


THE END
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mise au placard réglementaire [Livre II - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Alentours :: Holyrood Park
-
Sauter vers: