AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
« If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Ven 4 Oct - 14:33


A partir du moment où Kate nous avait dit qu'elle devait partir, j'avais compté les secondes qui me semblèrent longues, très longues ! Nous pas que je n'appréciais pas la présence de ma cliente mais j'avais déjà hâte de me retrouver seul à seul avec la jolie rouquine. Enfin, j'étais pressé et stressé en même temps car Elecktra n'avait pas beaucoup parlé depuis son arrivée. Je m'étais alors mis à imaginer tout un tas de trucs fort déplaisants de mon point vue. Peut-être m'étais-je trompé et Elecktra ne m'appréciait pas plus que ça ! Ou pire, peut-être avait-elle quelqu'un dans sa vie ! Je ne lui avais pas posé la question et je craignais d'entendre la réponse. J'offris un dernier sourire à Kate après l'avoir remercié tandis que la sirène lui disait qu'elle attendait son coup de fil ! Chanceuse de Kate va ! Elle avait le numéro de téléphone de la chanteuse elle au moins !
Une fois seuls, je m'étais adressé à Elecktra en toute franchise et en lui posant la question qui me tracassait mais de manière détournée. Je ne voulais pas être trop direct non plus car je doutais à présent de la façon dont me considérait la belle rouquine ! Cette dernière m'expliqua qu'elle avait été très occupée et qu'elle aurait dû prendre le temps de m'envoyer un sms. Je souris en entendant ça ! J'hochais ensuite la tête car il était évident qu'il était plus appréciable de parler de vive voix plutôt que par téléphone ou par message. Arriva ensuite la réponse fatidique qui fut une libération... Elecktra n'avait pas de petit-ami ! J'étais aux anges.



- J'avoue que j'en suis venu à penser que tu avais peut-être quelqu'un puisque tu n'avais pas donné de nouvelles et que tu semblait comment dire... distante aujourd'hui ! déclarais-je sincèrement. Enfin, avec moi. Pas avec Kate, précisais-je avec un sourire.


Fixant la jeune femme, je me demandais si cette fois-ci je pouvais lui demander son numéro de téléphone... Après tout, Kate m'appréciait et je supposais qu'elle n'avait pas du dire du mal de ma personne. Bah oui ! J'étais pas con ! J'étais sûr et certain que les deux amies avaient dû parler de moi à un moment où un autre. Comme je ne voulais pas me perdre dans mes pensées, je choisis de me re-concentrer sur la belle...
Et soudainement, je me rendis compte que j'aurais donné n'importe quoi pour gouter à ses lèvres. Hé oh ! On se calme... Ce n'est ni le lieu, ni le moment ! Cependant, cela ne chassait en rien mon envie... Je bus alors une gorgée de ma boisson fétiche et jetais un coup d'oeil aux alentours avant de me reporter de nouveau mon regard dans celui d'Elecktra. P'tain ! Elle était magnifique ! J'en perdais presque l'usage de la parole mais me ressaisissais.



- Alors comme ça t'as beaucoup de boulot en ce moment ? demandais-je pour oublier mon trouble. Faudrait me dire où tu chante. Ça me ferait plaisir de venir te voir ! Et l'écriture de tes chansons se passe bien aussi ?


Et oui, je n'avais pas oublié que la belle m'avait expliqué qu'elle écrivait de nouvelles chansons. J'avais hâte de les entendre car j'avais vraiment apprécié celles que j'avais entendu « Chez Andrews ». D'ailleurs, je me souvins que j'avais développé des photographies de la belle chanteuse. Je repris alors la parole...


- J'ai des photos de ta prestation faite « Chez Andrews », déclarais-je. Si ça t'intéresse, je pourrais te les donner.


Je ne précisais pas que j'en avais garder une ou deux pour moi... enfin, j'veux dire pour mon book bien sûr !
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Jeu 10 Oct - 17:54


    Si Kate avait pu resté quelques secondes de plus, cela m'aurait été préférable, je vous promets mais les choses sont ce qu'elles sont. Enfin, bon, je me retrouvais donc en tête à tête avec mon chasseur, à savoir Aaron. Est ce que l'appeler "chasseur" n'était pas un peu puéril au fond ? Peut être mais cela resterait sans doute comme moi j'étais sa sirène parce que je l'avais envouté avec ma belle voix. En tout cas, une fois que Kate était partie, il n'avait pas eu peur de me poser la question, certes de manières un peu détournée mais il l'avait fait, et je lui avais répondu, ce qui semblait lui plaire grandement. En même temps, il ne semblait attendre que ça, ou presque. Mais même si je n'avais pas de petit ami, cela ne voulait pas dire qu'il le deviendrait illico presto, même si vu les choses, il le deviendrait prochainement. Je ne suis pas une adepte de ces coups de foudre et tout. C'est vrai, le feeling était bien passé ce soir là "Chez Andrew", mais cela ne veut pas dire que tout va aller vite et que je vais précipiter les choses. Mais en quelques secondes, nous avions fait un énorme pas en avant, un petit pas pour l'humanité mais un grand pas pour nous deux. Il me révéla qu'il pensait que j'avais peut être quelqu'un dans ma vie puisque je n'avais pas donné de nouvelles pendant une dizaine de jours, mais qu'est ce que c'est une dizaine de jours dans une vie, presque rien. Il faut être patient parfois.

    " Non, je n'ai personne pour le moment, disons que je n'ai pas trop osée devant Kate. "

    Ce n'était pas véritablement la vérité, je ne savais pas comment me comporter avec Aaron à vrai dire, il fallait que je sois honnête envers moi-même. Kate serait mon excuse du jour. Probablement que nous n'en reparlerons jamais, je l'espérais. Il était mignon, mais je m'étais montré hésitante voilà tout. Il me demanda alors si j'avais vraiment du boulot, me demandant où je chantais.

    " L'été en général, c'est assez bien remplis, je chante un peu partout entre Glasgow et Edimbourg le plus souvent. Je n'ai pas mon calendrier en tête, mais d'ici le 15, je dois avoir 3 ou 4 représentations au moins. Sinon, oui, j'en écris toujours, j'en ai fini une depuis notre dernière rencontre, du moins au niveau des paroles, il faudra que je trouve les notes qui vont avec. "

    Et je lui faisais un petit sourire, comme si le malaise du début était à présent passé. C'était à moitié le cas, comme si Kate m'avait empêchée de me libérer complètement, à moins que ce ne soit simplement la discussion que nous avions eu à propos du jeune homme, je ne savais pas trop. Puis il me dit qu'il avait des photos de moi de "Chez Andrew", il voulait me les donner. Je ne savais pas si je pouvais ou devais accepter, après tout c'était le fruit de son travail.

    " Oui, je voudrais bien les voir au moins. "

    Juste les voir, après s'il voulait m'en donner une ou deux, je ne serais pas contre mais bon, cela ne devait rien avoir d'extraordinaire, c'était un petit concert comme j'en fais souvent mais si cela pouvait lui faire plaisir alors j'accepterais.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Ven 11 Oct - 15:23


Je m'étais rendu compte que ma réaction dans l'agence de tourisme avait peut-être été un peu trop explicite ! Après tout, Elecktra n'avait pas forcément envie que le surnom que je lui avais donné soi connue de son amie. J'avais alors essayé d'être moins démonstratif quand à ma joie de revoir la rouquine mais ça n'avait pas été une franche réussite puisque j'avais répondu assez promptement à la question de Kate. Celle qui concernait notre rencontre ! A vrai dire, j'avais été sauvé par l'appel que j'avais eu.
Mais maintenant, tout était différent car Kate n'était plus là pour poser dix milles questions et je ne risquais plus de trop parler. J'avais donc été sincère avec Elecktra quant à ma surprise face à son nouveau comportement. Je n'étais pas du genre à mâcher mes mots et je voulais me montrer tel que j'étais vraiment. La rouquine me confirma alors qu'elle n'avait personne dans sa vie et cela me rassura ! Je savais que cela ne voulait pas forcément dire que j'aurais la possibilité de devenir son petit-ami, j'en étais conscient. Mais j'avais mes chances et ça c'était déjà énorme ! Je n'arrivais pas à déterminer ce qui m'avait fait flashé sur la chanteuse mais j'étais sûr que ce n'était pas près de passer...



- Pendant un moment, je me suis dit que tu n'avais peut-être pas osé refuser mon numéro par politesse, avouais-je. Et là je me serais retrouvé con ! Surtout que je ne suis pas du genre à donner mon téléphone comme ça.


Oui, j'avais toujours préféré apprendre à connaître les personnes à qui je donnais mon numéro de téléphone. Et ça avait été différent avec la rouquine mais il faut dire qu'elle était différente à mes yeux ! Je ne savais pas en quoi mais peut-être que je le découvrirais. Avoir autant d'attente de la part d'une fille que je connaissais à peine me troublait...
Et je choisissais donc d'interroger la belle au sujet de son boulot ! C'était sa passion et la façon dont elle en parlait me plaisait. Elle m'expliqua qu'elle avait pas mal de concerts en cette saison, ce que je comprenais parfaitement. L'été rendait les gens festifs et cela offrait de bons contrats aux intermittents du spectacle ou aux photographes ! En tout cas, j'étais ravi de voir qu'elle avait du boulot et qu'elle avait pu terminer l'écriture d'une chanson. Je n'avais pas oublié qu'elle devait me faire écouter ses nouvelles œuvres ! Je souris à la jolie demoiselle.



- C'est sûr qu'en été les gens sont plus festifs et heureux... Ce qui donne plus de soirées, de mariages et donc de bons plans pour nos boulots respectifs, réfléchissais-je à voix haute. J'suis ravi que tu aies fini d'écrire une nouvelle chanson... surtout que je n'aie pas oublié que j'aurais le droit de l'écouter en avant première ! déclarais-je en souriant.


Elecktra semblait redevenir comme lors de notre première rencontre et j'en étais ravi... Pour ma part, je n'avais pas changé de comportement. J'étais toujours égal à moi-même bien que surpris de constater à quel point la simple présence de la rouquine me plaisait.
Parler de son travail m'avait fait penser au mien et je m'étais souvenu que j'avais des photos de la chanteuse chez moi. Je lui proposais donc de les lui donner si elle le désirait ce à quoi elle me répondit qu'elle était d'accord pour les voir. Je souris en constatant qu'elle n avait pas vraiment dit qu'elle les prendrait.



- Tu n'auras qu'à m'envoyer un message ou m'appeler quand tu seras disponible pour les voir, répondis-je en l'observant.


J'aurais bien ajouté « puisque moi je n'aie pas ton numéro » mais ça faisait trop lourd ! Je voulais être sûr qu'Elecktra ne se sente obligée de rien vis à vis de ma personne.
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Mer 16 Oct - 23:40


    Plus il parlait, plus il me faisait culpabiliser de ne pas lui avoir au moins envoyé un message texte pour lui dire que c'était moi, mais je n'avais pas osé, j'avais pris un peu peur, je dois bien vous l'avouer. Et le fait qu'il soit là, avec Kate n'avait fait qu'accentuer ce malaise, mais j'avais parlé avec elle, et elle nous avait laissé tout les deux. Il fallait que nous parlions de vive voix à propos de ce qui se passait là, enfin, je ne savais pas trop, c'était encore trop tôt, nous devions apprendre à nous connaître un peu plus avant, non ? C'était bien compliqué, il faut dire que cela faisait un petit moment que le feeling n'avait pas été aussi bon avec un jeune homme comme lui. Je le laissais donc parler, il m'avoua qu'il pensait que j'avais peut être accepté son numéro par politesse simplement, et qu'il n'était pas du genre à le laisser comme ça si facilement lors du premier rendez-vous. Pourtant, il l'avait fait avec moi, ce qui prouvait qu'il lui arrivait de le faire, mais il avait semble-t-il plus flashé sur moi, que moi sur lui. Je n'allais pas craché dessus, Aaron était un beau chasseur, je ne pouvais pas le nier, mais je ne suis pas comme ça, les coups de foudre ça n'existe pas. On peu aimé physiquement une personne, mais cela n'a rien à voir avec de l'amour à mon sens. L'attrait physique est une chose, l'amour en est une autre, c'est comme ça que je vois les choses. Il me semblait être quelqu'un de toute à fait honorable en tout cas.

    " Non, non, si je n'avais pas voulu de ton numéro, je t'aurais redonné le dessin gentiment sans doute parce que tu avais été adorable, mais je ne l'ai pas fait. C'est juste que j'ai été occupée, c'est toi, mais j'aurais du prendre le temps de t'envoyer un sms en disant que c'était moi. Désolé. "

    Oui, je m'excusais car je n'aurais pas dû lui donner trop d'espoir tout de suite, même si au fond de moi, je ne doutais pas de l'issue de tout ce qui arriverait mais j'avais encore du mal à me l'avouer à moi-même voilà tout. Cela restait au fond de moi, il ne faudrait pas grand chose pour que cela remonte pleinement à la surface. Je lui répétais donc que j'avais été occupé, chose qu'il semblait comprendre. C'est vrai qu'en été, les jours sont plus long, on fait plus facilement la fête tard le soir, et plus souvent aussi. Puis il me parla de cette chanson que j'avais écrit. Je lui disais qu'il fallait que je mette des notes dessus.

    " Oui, tu l'auras en avant-première quand j'aurais réussi à faire la mélodie. Je ne sais pas combien de temps cela me prendra, peut être plusieurs jours, une semaine, je ne sais pas, c'est variable. Parfois, je suis satisfaite, et parfois non. Parfois, je veux y mettre beaucoup de rythme, parfois, c'est simplement une petite balade. "

    Oui, je n'avais pas encore décidé pour cette chanson. On ne sait jamais, peut être qu'il poussera la chansonnette avec moi quand il pourra l'entendre. Je verrais le moment venu. La chanson était écrite, pour le moment, j'avais donc le poème, bientôt j'aurais la mélodie, et donc j'aurais une chanson. Il me parla alors des photos qu'il avait pris ce soir-là, le soir de notre première rencontre. Il voulait m'en offrir, mais je ne savais pas si je pouvais accepter cela. Je voulais bien les voir en tout cas.

    " Oui, pas de soucis, je pense que t'appellerais dans les jours à venir, histoire de ! "

    Histoire de les voir et lui aussi par la même occasion, mais ça, ça ne sortirait pas de ma bouche, ça émergeait à peine dans mon esprit, ça ne pouvait pas aller trop vite, c'était comme ça. Je regardais alors mon téléphone, j'avais eu un appel en absence avec un message vocal. Je verrais ça plus tard. Du coup, j'en profitais pour faire sonner le téléphone d'Aaron raccrochant immédiatement, comme si je m'étais trompée, alors que c'était parfaitement volontaire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Jeu 17 Oct - 17:15


J'avais choisi d'être totalement sincère avec Elecktra car son comportement m'avait énormément surpris au début de cette rencontre. Elle avait été si silencieuse et si différente comparé à notre première rencontre que j'avais commencé à croire que j'avais halluciner le fait qu'elle semblait m'apprécier ! Cependant, elle sembla redevenir la sirène qui m'avait plu après le départ de Kate.
Je fus ravi de constater cela car j'avais vraiment envie d'apprendre à mieux connaître la rouquine ! Je la trouvais carrément sublime mais je savais que cela n'était rien pour s'engager dans une relation sérieuse. Non ! Il fallait aussi connaître la personne et cette envie concernant Elecktra ne m'avait pas lâché depuis notre première rencontre. J'avais même failli demander à plusieurs reprises quelques informations la concernant à Kate ! Elle ne donnait pas de nouvelle et j'étais impatient d'en avoir... Cependant, je n'avais rien fait à part attendre !

J'avais eu raison puisque le hasard nous avait fait tombé l'un sur l'autre ! Peut-être était-ce un signe ? Je souris légèrement... Je n'étais romantique ou naïf au point de croire à ce genre de truc ou même au coup de foudre ! C'est à ce moment qu'Elecktra m'expliqua qu'elle m'aurait rendu le dessin avec mon numéro si elle n'en avait pas voulu. Je lui offris un sourire enchanté tandis qu'elle s'excusait de ne pas avoir prit le temps de m'envoyer un sms. Je haussais légèrement les épaules et répondis...



- Et bien ça m'aura appris la patience, déclarais-je amusé. Non mais pour être sérieux je comprends parfaitement qu'avec ton boulot tu n'ai pas eu le temps ! Et puis regarde ; le hasard a bien fait les choses aujourd'hui... surtout que je n'ai presque pas de boulot de toute la journée ! Pas comme hier où je n'ai pas eu une minute à moi...


La conversation s'était ensuite orientée vers le fait que la chanteuse devait  me faire écouter sa prochaine chanson en avant-première. Je n'avais pas oublié cette promesse pour deux raison ! La première était qu'elle me prouvait que je reverrais la rouquine et la deuxième était que j'avais vraiment adoré ses chansons. Sa voix était un délice et j'apprenais à apprécier la musique qui était une forme d'art comme une autre !
Par contre, quand est-ce que je pourrais entendre la nouvelle litanie ? C'était une bonne question car Elecktra ne savait elle-même pas à quel moment elle aurait terminé. Elle hésitait, changeait d'avis... Je remarquais que cela se rapprochait beaucoup du dessin ! Il m'arrivait parfois de faire un croquis et d'ensuite hésiter sur les jeux de couleurs et de lumières. D'ailleurs, en parlant de dessin, je me rendis compte que cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de portrait ! Le dernier était justement celui de la miss...



- Tu finiras bien par trouver ce qui convient le mieux aux paroles écrites et je suis sûr que ça collera à merveille, répondis-je sincèrement.


Je ne disais pas ça dans le vent puisque j'avais déjà eu la chance d'entendre certaines de ses chansons. D'ailleurs, je venais de proposer à la chanteuse de lui donner des photos de la soirée à laquelle j'avais assisté. Elle me répondit alors qu'elle m'appellerait dans les jours à venir et j'acquiesçais d'un signe de tête tandis qu'elle ajoutait une phrase incomplète... Je la fixais en souriant ! Je me décidais de terminer à ma façon sa formule laissée en suspens...


- Histoire de voir les photos... et de faire plus amples connaissances, ajoutais-je amusé. Ça me semble pas mal comme projet ! Enfin, faut voir si ça te convient aussi, précisais-je.


Oui ! Faire plus amples connaissances ! Je savais que je ne voulais pas être un simple ami pour Elecktra mais je savais aussi que je ne voulais pas précipiter les choses avec elle. Ma dernière histoire ne s'était pas super bien fini puisque j'avais légèrement été pris pour un con et je ne voulais pas que ça recommence. Cependant, je ne pensais pas qu'Elecktra pouvait être le genre de personne qui s'amusait avec les sentiments des gens qu'elle fréquentait.
A peine avais-je terminé de parler que mon téléphone vibra sur la table… Je le saisissais pour constater qu’il s’agissait d’un numéro non enregistré et j’allais décrocher car il pouvait s’agir d’un éventuel client. Mais je n’en eu pas le temps car déjà l’appel s’affichait comme manqué ! Je fronçais les sourcils et reposais le mobile.



- Bizarre..., dis-je en regardant Elecktra pour constater qu’elle avait son téléphone en main. C’est toi ? demandais-je avec un sourire.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Ven 25 Oct - 15:21

    Il ne faut pas croire, si j'ai l'air d'être quelqu'un de joviale et d'assez à l'aise dans son genre, ce n'est pas forcément le cas tout le temps. Sur scène, il n'y a pas de soucis, mais en coulisse, ce n'est pas la même choses, ou quand des sentiments naissants sont là et qu'ils vous chamboulent entièrement, de la tête au pied. J'en avais parlé avec Kate et elle m'avait rassurée. Je devais aller de l'avant à présent, et redevenir comme lors de notre première rencontre, il y a de cela quelques jours. Je n'avais pas donné de nouvelles, car j'avais eu peur d'en donner, j'étais intéressé, mais je ne voulais pas qu'il se fasse de fausses idées, que tout aille trop vite aussi, car la passion se consume si rapidement, qu'elle ne dure jamais. Je préférais que cela se passe plus doucement, mais que la passion naissante dure le plus longtemps possible. Tout le monde n'a pas cette vision de l'amour, c'est une certitude, mais je le voyais comme ça. S'engager à ce niveau là, ce n'est pas pour quelques jours, c'est pour bien plus longtemps que ça, pour la vie dirons certains. Je m'excusais donc de ne pas avoir donner de nouvelles, et il me dit que cela lui avait appris la patience. C'est vrai qu'au moins, il avait patienté jusqu'à aujourd'hui, où le hasard avait fait en sorte que nous nous croisions. Il semblait être aussi libre que moi alors nous aurions le temps de parler, c'était plus que certains. Je ne disais donc rien de plus quand à la patience qu'il avait appris avec moi pour ainsi dire puisque nous parlions de cette chanson que j'avais écrite, mais où je devais trouver la mélodie.

    " Oui, je trouverais, je ne me fais pas de soucis, j'ai toujours trouvé, il faut juste que je prenne le temps d'y arriver de façon à ce que cela me convienne. "

    Oui, car je ne voulais essayé de finir au plus vite et de faire quelques choses de bâclé. J'exigeais la perfection des chansons que je faisais, il ne pouvait pas en être autrement quoiqu'il advienne. Puis il me proposa de voir les photos de la fameuse soirée. J'acceptais, et il me proposait comme un rencard pour cela, chose à laquelle je ne dirais pas non évidemment.

    " Oui, on peut faire comme ça, il n'y a aucun soucis. "

    Je fis alors vibrer son téléphone, quelques instants, pour qu'il le remarque à peine. Il vit que j'avais mon portable dans les mains et il me demande si c'était moi. Je me donnais un air faussement étonné.

    " Moi ? C'est possible. "

    Il devrait donc comprendre que c'était moi, au moins, il aurait mon numéro de téléphone, il avait été suffisamment patient pour l'obtenir, alors que le sien avait été enregistré quelques instants après qu'il me l'ait donné. Je ne savais pas trop ce qu'il voulait faire, alors je buvais une gorgée de ma boisson.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Lun 28 Oct - 22:26


Il était toujours agaçant de voir à quel point le temps passait vite lorsque l'on était en charmante compagnie ! C'était ce qui arrivait en ce moment... Je n'avais pas vu filer les minutes depuis la venue inattendue de la jolie sirène rousse dans l'agence de tourisme et le seul moment où cela avait été le cas c'est lorsque j'avais dû répondre à l'appel d'une cliente. Coup de téléphone très long mais qui m'avait rapporté un nouveau contrat ! Je ne pouvais donc pas vraiment me plaindre.
Kate nous avait ensuite laissé et Elecktra était peu à peu redevenue la demoiselle qui m'avait plu lors de notre première rencontre. Malheureusement, toute bonne chose a une fin et cette rencontre n'allait pas déroger à la règle car j'avais quand même un peu de boulot à faire chez moi, sans oublier la corvée des courses ! Cependant, je n'étais guère motivé à quitter la table et interrogeait la chanteuse sur l'avancée de ses nouvelles musiques... Je fus ravi de l'entendre dire qu'elle avait terminé l'écriture et qu'elle travaillait maintenant sur la composition de l'air.



– Je n'en doute pas non plus, ajoutais-je avec un sourire. Et puis il vaut mieux prendre son temps que de faire un travail bâclé !


Je partais du même principe quand je faisais des photos ou même des dessins... A vrai dire, il devait en être de même pour tout ce qui concernait le domaine de l'art. Et en parlant de ce qui touchait au mien, j'avais proposé à Elecktra de lui donner des photos que j'avais faites lors de sa représentation au Pub le soir de notre première rencontre. Nous n'avions plus qu'à convenir d'un autre rendez-vous... Enfin, quand je dis ''nous'' je pensais à ''elle'' car je n'avais toujours pas son numéro de téléphone ! Mais cette fois-ci il me semblait qu'elle me rappellerait.
J'allais donc lui dire que j'attendrais qu'elle m'appelle pour qu'on puisse mettre en place un rendez-vous mais mon téléphone se mit à vibrer. Je m'étais retint de soupirer lorsque j'avais remarqué que le numéro m'était inconnu ! Je devais répondre... mais je n'en avais pas le temps. C'est alors que je remarquais que la rouquine avait son portable en main et là, je compris. Elle me confirma ma pensée sans donner une réponse claire. Je souris...



– Merci, pour le numéro, dis-je en prenant soin de l'enregistré. Et tu vas faire quoi beau du reste de ta journée ? enchaînais-je ensuite.


Pour ma part j'avais plusieurs trucs à faire même si j'aurais largement préféré rester ici. Il ne me restait que le temps de finir mon verre et je devrais me rentrer. J'avais une commande de mariage à terminer pour dans deux jours. Je pris alors ma boisson et bu une gorgée en attendant que la charmante demoiselle me raconte ce qu'elle allait faire du reste de sa journée.

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Jeu 31 Oct - 23:00


    Oui, j'étais assez rarement satisfaite de ce que je faisais une première fois. Alors bien souvent avant que cela ne me convienne, j'avais fait la chose plusieurs fois, réécrit des milliers de phrases, trouver la bonne note, et tout ce qui allait avec. En ce qui concerne beaucoup de choses, je suis perfectionniste et réfléchie. La chanson était le domaine où je me montrais la plus perfectionniste. En ce qui concerne les sentiments amoureux, ce n'est pas pareil, mais je ne me lancerais jamais dans une aventure comme celle-ci du jour au lendemain comme le font certains. Je ne suis pas comme ça à agir sur un coup de tête, du moins, plus maintenant, j'ai appris de mes erreurs qui ont failli me coûter la vie lorsque j'étais assez connue dans la chanson. J'ai appris l'humilité, j'ai appris à me méfier, et à approfondir les choses avant de m'engager ou de les réaliser. Aaron ne serait pas une exception à cette règle. Il avait à présent mon numéro de téléphone, mais la partie n'était pas gagnée, pas encore même si cela était en bonne voie évidemment. Je ne donne pas mon numéro n'importe comment, à n'importe qui. Monsieur Caron n'était donc plus n'importe qui à présent, mais un jeune homme fort séduisant avec qui j'avais des atomes crochus, mais ils ne l'étaient pas encore tous. Aaron me demanda alors ce que j'avais de prévu pour le restant de la journée. Même si sa compagnie me plaisait, il faudrait que je parte assez rapidement. J'avais tout un tas de choses à faire. A la base, je voulais simplement parler quelques instants avec Kate au sujet d'Aaron et partir, puisque je la savais bien occupée. Elle était déjà partie, j'aurais pu le faire en même temps qu'elle mais ça ne l'aurait pas fait. Alors que je finissais presque mon verre, il me reste deux gorgée à peine à boire, je lui répondais simplement.

    " Ce n'est pas que ta compagnie me déplait, bien au contraire, mais je n'avais pas prévu de m'éterniser ici à vrai dire. Je ne sais pas ce qu'il en est pour toi, mais je pense finir mon verre et partir m'occuper de petites choses persos. De toute façon, on se recroise bientôt, n'est ce pas ? "

    Je buvais alors une nouvelle gorgée attendant sa réponse qui serait sans doute dans la même lignée que la mienne. S'il voulait passé un peu de temps avec moi, ça ne serait pas un soucis, il fallait juste convenir d'un moment plus opportun, voilà tout.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Dim 3 Nov - 1:08


Je n’avais pas envie de rentrer chez moi pour bosser mais je savais que cela serait plus facile maintenant. Maintenant que quoi ? Maintenant que j’avais le numéro de téléphone de la sirène ainsi que la certitude que j’allais la revoir dans très peu de temps ! Car c’est bel et bien ce qu’elle venait de me faire comprendre. Je souris à cette pensée. J’avais déjà hâte ! Avant ça, je n’avais pas envie de délaisser la belle rouquine car je craignais de ne plus la revoir pendant des jours et des jours… mais c’était différent à présent qu’elle venait de me confirmer le contraire !
J’avais tout de même prolongé un peu la conversation pour profiter de la présence de la belle jeune femme. Elle m’expliqua que ma présence lui était agréable et j’en souris même si elle me dit par la suite qu’elle n’avait pas prévu de rester aussi longtemps. Exactement comme moi ! Je hochais la tête lorsqu’elle me dit qu’elle devrait partir une fois son verre fini… La question qu’Elecktra utilisation pour terminer ce qu’elle disait eu le don de me faire sourire. Mais comment cela aurait-il pu en être autrement ? Je bus une gorgée de ma boisson fétiche avant de lui répondre.



- Quand tu veux pour que l’on se recroise, répondis-je avec sincérité. Et à vrai dire, moi non plus je n’avais pas prévu de rester aussi longtemps… Je n’ai peut-être pas de rendez-vous pro mais ça n’empêche pas que j’ai du boulot chez moi. J’eus un léger rire amusé. Je n’ai pas de superpouvoir et mes photos ne vont donc pas se développer toutes seules !


Une fois mes habituelles bêtises sorties, je finis mon verre et j’attendis que la sirène fasse de même avant de me lever. Je me rendis alors compte que je ne savais même pas si je devais juste lui dire au revoir ou si je pouvais également lui faire la bise… Pensé comme cela ça faisait légèrement con mais ça ne me disait pas ce qu’il fallait que je fasse.
Je me contentais alors de glisser mon téléphone dans ma poche et d’observer la rouquine avant de lui adresser quelques paroles sincères.



- J’aie été ravi de te revoir… Je te dis à bientôt alors ?

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Jeu 7 Nov - 22:02


    Apparemment Aaron était dans le même cas que moi, il n'avait pas prévu de s'éterniser ici en cette après-midi car il hochait la tête. Oui, j'avais prévu de parler quelques instants avec Kate alors qu'elle finissait le travail, pas de rester presque une demi-heure là à lui parler ainsi qu'au beau jeune homme. Je lui disais donc que j'allais devoir partir, mais qu'on allait se recroiser. C'était une question de rhétorique ou presque, je savais que cela allait être le cas, mais je préférais avoir la confirmation de vive voix. Tout était différent à présent, je lui avais donné une partie de moi à travers mon numéro de téléphone, il pourrait me contacter s'il en avait envie, et je savais qu'il le ferrait à un moment ou un autre. A moins que ce ne soit moi qui fasse le premier pas, je ne savais pas. Il s'était montré le plus entreprenant la première fois, mais je n'avais pas rechigné à accepter son numéro. Qu'en serait-il cette fois-ci ? Je ne le savais pas, mais en tout cas, cette discussion touchait à sa fin. Je serais bien resté là un peu plus, mais le temps n'est pas une valeur extensible malheureusement. Chaque journée dure une durée déterminée, et si le temps est perdu, c'est pour ainsi dire totalement définitif. Aaron me dit qu'il devait donc développer des photos chez lui, ce qui paraissait logique.

    " Oui, c'est sur que ça ne va pas se faire tout seul. Je dois finir cette chanson pour ma part, et ça ne se fera pas tout seul non plus ! "

    Bref, je finissais mon verre comme il l'avait fait, et l'heure de partir sonnait. Il se leva alors. Je vis tout de suite qu'il ne savait pas quoi faire pour me dire véritablement au revoir mais c'était plaisant à voir justement. Il rangea son téléphone dans sa poche et me demanda si on allait se revoir. Je me levais donc à mon tour, pour le prendre dans mes bras, simplement rien de plus.

    " Oui, on se revoit bientôt, je ne me fais pas trop de soucis pour ça. Bonne fin de journée monsieur le chasseur ! "

    Et je m'éclipsais déjà, comme pour ne pas avoir à affronter son air un peu pantois qui ne savait pas quoi faire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   Mar 12 Nov - 0:18


Et voilà ! Toute bonne chose à une fin et ma rencontre avec Elecktra ne dérogeait pas à la règle. Mais cela n’était pas très grave puisque nous allions bientôt nous revoir et puis j’avais du boulot à faire ! Prendre du retard uniquement pour rester en charmante compagnie n’était pas une bonne idée même si elle me paraissait très agréable.
De plus, je n’étais pas le seul à avoir des choses à faire puisque la jolie sirène devait finir sa chanson. Cela me donnait une raison de plus de clore cette rencontre puisque je voulais entendre cette fameuse musique… Moi ? Impatient ? On peut dire ça ! Mais qui ne l’aurait pas été ? Elecktra me confirma donc qu’elle devait partir pour bosser et je hochais la tête.



- Et oui ! On n’a pas de pouvoir magique ou de double pour faire le boulot à notre place. Quoique je ne laisserais pour rien au monde mon travail à quelqu’un d’autre !


Oui ! J’aimais trop ce que je faisais pour que l’envie de déléguer me prenne un jour ! Bref, le moment n’était pas à la rêverie puisque nous devions nous dire au revoir avec la belle rouquine. Je me levais une fois qu’elle eut fini son verre et me retrouvais comme un c#n à ne pas savoir comment lui dire au revoir ! Une chance pour moi, ce fut Elecktra qui prit l’initiative de me prendre dans ses bras tout simplement.
Je souris et appréciais ce contact tandis qu’elle me confirmait que nous allions nous revoir bientôt ! Elle me souhaita ensuite une bonne fin de journée et s’éclipsa alors que je lui répondais simplement…



- Bonne fin de journée aussi Sirène !


Je la regardais ensuite s’éloigner jusqu’à ce qu’elle disparaisse hors de ma vue. Ce n’est qu’à ce moment que je me décidais à rentrer chez moi le sourire aux lèvres, ravi de la tournure qu’avait pris cette journée !


FIN

avatar

Journal Intime
Spécialisation: Observateur
Points de vie : 13
Coups du Destin: 0
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Messages : 1177
Membre du mois : 6
Je crédite ! : (c) LBG (c) Inconnu
Localisation : Edimbourg
Caractère : Passionné - franc - déterminé - impulsif - rêveur - souvent solitaire.
Vos Liens : Fiche - Liens - Rps - Portable - Facebook

Spoiler:
 


Humeur : A envie de changement !
Autres comptes : Dafné O'Connell & Damon Black
« Je ne suis pas optimiste, je suis déterminé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
« If London was an alien city, Edinburgh was another planet. » [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» City of delusions [Livre II - Terminé]
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Bloody London
» Paradise City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Agence de tourisme
-
Sauter vers: