AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
De causes à Effets [Livre II - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: De causes à Effets [Livre II - Terminé]   Mar 20 Aoû - 18:07


N’ayant pas obtenu de la Reine un signe quelconque nous autorisant à nous relever, je gardai genou à terre. Si le geste pouvait être humiliant cela ne me dérangeait pas, l’admettant avant même de le comprendre. C’est donc dans cette position que j’écoutai Jana parler à ma suite puis sa mère. Cette dernière avait fort à faire depuis la disparition de son époux et à mon sens elle maniait les rênes du pouvoir avec brio. Il était normal après tout qu’elle demeure intransigeante et qu’elle doive assoir son autorité en chaque instant.

Lorsqu’elle s’approcha de sa fille à vitesse de vampire je l’écoutais avec attention. Chaque détail comptait avec la Reine, que ce détail soit un mot ou un geste même infime. Mon corps resta de marbre - ou plutôt il n’afficha rien de plus ou de moins qu’un instant plutôt – lorsque Krystel demanda à Jana si elle désirait lui ravir un jour le trône. Par le passé j’avais traqué les dissidents à la solde de Renard et l’ex-épouse de William était alors une de mes cibles. En d’autres circonstances ce parallèle aurait pu me faire sourire mais là c’était loin d’être ce qu’il fallait aussi m’en abstins-je.

Notre Reine s’adressa ensuite à moi sans doute pour rappeler que j’avais déjà bénéficié de nombreuses récompenses et autres avantages, mais aussi pour ne pas manquer d’évoquer mon erreur de jeunesse si je puis dire. Loin de me blesser cette erreur passée était à mon sens le point central de mon engagement indéfectible à l’égard de mes Maîtres. C’était justement cet évènement, ou plutôt la sanction, qui m’avait éclairé et qui faisait de moi à ce jour l’un des plus fidèles serviteurs de Krystel et d’Augustus. Toutefois je ne répondis pas de suite à ses paroles, attendant qu’elle nous invite à parler, il ne s’agissait pas de commettre un nouvel impair.

Lors de la réponse de Jana à l’humain de Krystel j’écoutai ses paroles avec attention. Alors qu’il s’était un peu dénigré elle le replaçait sur un pied d’égalité avec la Reine. Signe que, quand bien même j’ignorai leur passé commun hormis quelques vagues détails, leur lien était encore bien fort malgré les apparences. Jana énonça ensuite ses trois raisons quant à notre union, arguments que j’écoutais avec attention. Ses paroles pourraient être interprétées de bien des manières par sa mère, en fonction de ce que cette dernière en penserait. C’était à présent mon tour de prendre la parole pour exposer trois raisons qui faisaient à mes yeux de cette union une bonne chose, et pas que pour mes intérêts propres, cependant je pris soin de parler après que Krystel m’eut jeté un regard, signe que c’était mon tour. Je l’en remerciai d’un signe de tête équivalent à une révérence, un genou toujours à terre.


Je vais donc vous exposer à mon tour trois raisons ma Reine. Tout d’abord cette union enverra un message fort à chacun, vampire ou non. Vous dirigez notre espèce seule maintenant que notre Roi n’est plus. Si dans pareille situation cela aurait pu sonner le commencement de guerres intestines au sein des nôtres pour vous ravir le trône, offrant une faille à exploiter à nos ennemis, cette union sera le symbole que vous avez derrière vous un groupe uni, solide et qui vous est fidèle. dis-je avant de faire une brève pause, la seconde raison m’imposant d’aborder un sujet sensible : William. Aussi pris-je mes précautions afin de ne pas paraître outrecuidant ou effronté.

Pour la seconde raison j’aurai besoin d’évoquer mes conditions d’accès au titre de Maître vampire, mais pas sans votre autorisation ma Reine.

Merci votre Majesté.
poursuivis-je après qu’elle m’ait donné son accord pour parler.

Par le passé j’ai toujours cherché et traqué tout signe de dissidence au sein des nôtres, faisant passer mon engagement et ma loyauté envers vous et Augustus avant quiconque. Ceci n’est pas un reproche ou la mise en avant d’un quelconque sentiment de sacrifice. J’agirai exactement de la même manière à présent et ce indépendamment de toute perspective de récompense. Ceci pour dire que je n’ai jamais cessé de chercher à découvrir le moindre symptôme de félonie, que ce soit au sein de la Garde Royale ou à d’autres niveau. Cette union me permettrait de pouvoir poursuivre cette surveillance et ce notamment concernant ces autres niveaux. Je ne remets aucunement votre capacité de jugement en question ma Reine, mais votre sécurité m’impose de soupçonner tout le monde.

A ce moment-là j’espérais vraiment être parvenu à expliquer le fond de ma pensée de manière suffisamment claire pour qu’elle soit comprise et non mal interprétée. Ce qui avait pu paraître, ou l’était encore peut-être même, étrange de ma part à Krystel ou à son humain pouvait leur être révélé par mes paroles. Dans le cas contraire j’étais prêt à les éclairer quant à ma manière de voir les choses, même si je ne pouvais pas lui dire : Chacun est suspect parce que même votre fils à comploté. Je tenais à la vie tout de même.

Quant à la troisième raison ma Reine, elle concerne justement cette erreur que j’ai commis par le passé. A cette époque j’ai remis en question une décision royale et la sanction appliquée était juste, et encore j’ai été chanceux d’avoir une seconde chance. Quoi qu’il en soit je n’ai eu de cesse depuis lors de vous servir vous mes Maîtres avec une loyauté sans faille. Si aujourd’hui je ne mérite pas votre confiance ma Reine, conséquence de mon erreur passée, cette union vous permettra par le biais de votre fille d’avoir une surveillance active quant à ma personne. Je sais qu’elle se comportera comme je l’ai fait et je le fais encore : dénoncer toute trahison, sans concession. conclue-je avant de me taire, songeur dans l’attente de la réaction de Krystel et de son humain. Ces six arguments que nous venions d’exposer pouvaient faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Un seul d’entre eux pouvait suffire à faire la différence.

Je profitai de cette attente pour repenser aux paroles de Jana adressées à Badenov. Y avait-il de l'amour entre eux? Si tel était le cas était-ce un prix que la Princesse était prête à payer pour les années qu'il restait à l'humain? Si sa mère nous donnait son accord pour notre union, désirerait-elle le prendre comme amant? Nous avions convenu elle et moi de ne pas prendre amant qui ne plairait pas à l'autre, aussi m'interrogeai-je quant à mon sentiment si elle souhaitait le prendre comme tel.

La réponse s'imposa assez rapidement dans mon esprit, indépendamment du statut de Badenov. Notre union serait dénuée d'amour aussi je n'avais aucun désir de lui interdire d'avoir une relation avec l'homme qu'elle semblait aimer. Cependant si telle relation il y avait entre eux, il faudrait que cela demeure un secret car l’image renvoyée serait désastreuse et pas que pour notre union.

Si ce point ne me dérangeait pas, un autre lui serait peut-être à l'origine de notre premier désaccord à propos de cette union. Qu'elle décide de conserver seul le nom de sa mère ne serait à mon sens pas une bonne chose. Non pas que transmettre le mien m'importe mais l'un des objectifs de notre union était justement de donner une image d'un couple uni. Et qu'elle ne porte pas mon nom nuisait à ce but précis. A voir ce qu'en penserait la Reine.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De causes à Effets [Livre II - Terminé]   Mer 28 Aoû - 20:19



Si le but premier de cette soirée était de répondre à la demande d’audience de Julien, il était très vite devenu un moyen de les tester et de comprendre leur ambition. Il n’était pas question que je me laisse surpasser par des évènements que je n’avais pas vu venir de mes subordonnées les plus proches. Je n’aimais pas vraiment les attentes de mon chef de mes armées. A mes yeux, il en voulait trop, et comme Torben l’avait si bien dit, il en faisait trop. Cela allait lui jouer des tours, j’en étais certaine. Je redoutais d’ailleurs que le pire n’arrive à cause de cela, et que ma pupille ne soit impliquée dans cela si une union entre le vampire et la princesse était acceptée. J’aurais pu me demander ce qu’Augustus aurait fait à ma place, mais cela aurait été une erreur, une grosse erreur. Car la situation n’aurait pas du tout était la même, ni même les conséquences. Je devais prendre seule cette décision, en moi âme et conscience. Et ensuite, j’assumerais les conséquences de mes actes et de mes choix, comme je l’avais toujours fais. La différence était qu’à présent, je n’avais plus mon créateur pour me conseiller et pour m’aider. J’avais certes Torben pour m’épauler, mais ce n’était clairement pas la même chose. L’humain ne serait jamais à la hauteur de mon créateur. Personne ne le pouvait d’ailleurs, même pas moi. Augustus sera toujours un vampire, un roi, une créature que personne ne pourra égaler. Cela était une de mes certitudes les plus ancrées.

Pour autant ce n’était pas le cas de tous les vampires. Je me devais de savoir jusqu’où voulait aller Julien, mais également jusqu’où voulait aller Jana. Je ne l’avais jamais su ambitieuse et sa demande était pour le moins des plus étranges et inhabituelles. Ainsi l’interrogeais-je plus précisément, laissant tout de même la possibilité à Julien de prendre part à la conversation. J’orientais cette dernière là où je voulais trouver des réponses à mes interrogations. Je fis contribuer mon servant humain, souriant mentalement face à ses paroles. Son intervention était des plus… Intéressante. Je tournais mon regard vers la vampire, observant son attitude et sa réponse, notant ses hésitations et ses sous-entendus. Je demandais à mon humain de la pousser encore plus dans ses retranchements, de lui tirer, quelques parts les vers du nez comme il venait de le faire. Je devais savoir si je pouvais vraiment me chier à elle. Elle préférait laisser son ambition prendre le pas sur ce mariage, que ses désirs. Je voulais savoir ce que cela cachait réellement, et s’il y avait vraiment anguille sous roches. Je devais être plus que jamais vigilante et prudente. J’écoutais son discours, mon air se faisant de plus en plus sévère, mes sourcils se fronçant à mesure de ses mots qui ne répondaient pas à réellement à mon questionnement. Elle n’avait rien à y gagner, rien dans ce qu’elle m’exposait en tout cas. Je ne peux valider ta première raison pour le bien de notre peuple. Ce que ce dernier verra c’est la monté d’un nouveau couple de vampire fort, et possédant une place privilégiée pour détrôner leur reine et asseoir un pouvoir plus jeune, et peut-être moins rigide. Ils se diviseraient alors, entre mes fidèles sujets et ceux plus réticents. Hors si j’ai changé la structure de mon gouvernement c’est pour unifier mon espèce. Car tous savent que jamais Morgane n’ambitionnera prendre ma place. Ainsi donc, vous deviendriez le seule couple pouvoir prendre ma place et celle de mon seigneur. Je ne puis non plus recevoir ta seconde raison. Car si apprentissage il te faut, Morgane pourra trouver du temps, ou alors Julien pourra s’en charger sans pour autant être ton époux. Quant à la troisième raison, elle n’en est pas une à mon sens. Tu n’es point une enfant qui ne peut dire non au premier amoureux transit frappant à sa porte et lui demandant sa main. Je t’ai apprise bien plus forte que cela. Et que ce serait déshonneur pour la maison de ton époux de pas porter son nom de famille. Non Jana, je ne puis recevoir convenablement tes réponses. Je me tournais ensuite vers Julien, écoutant ce que lui avait à dire. J’avais bien peur, à l’issue des paroles de ma pupille qu’il ne se soit joué d’elle. Ce serait un problème, un véritable problème si la chef de les chevaliers était aussi facilement manipulable. J’en faisais d’ailleurs la réflexion à mon humain. Peut-être étais-je trop vieille pour comprendre les raisons qui poussaient Jana, encore si jeune, à accepter la demande de Julien ? J’avais conscience de la limite de mon regard et c’était pour cela que je demandais l’avis à mon servant humain, plus humain justement que je ne l’étais, plus jeune, et quelque part plus proche de la véritable Jana qui se cachait sous les traits de la vampire.

Avec ma permission pour parler, le vampire co-chef de mes armées ne se fit pas prier. Il reprit quelques arguments de Jana, qui collait beaucoup moins à sa personne qu’à la jeune femme. Si je ne voyais pas des traitres partout, l’ambition de Julien me dérangeait tout de même. Il avait toujours été récompensé pour ses actes. Cependant il venait ce soir, m’en demander encore plus, sous couvert du bien être de mon peuple. Je reconnaissais qu’il s’était montré loyale et c’était d’ailleurs ce qui lui avait valu une telle place, alors qu’il n’appartenait pas à ma lignée, ni à ma famille, et donc qu’il était un pion moins fiable par définition. Si mon fils avait pu trahir ses allégeances envers mon Roi, il n’avait pas trahi ses allégeances envers sa mère. De la même manière que Morgane, mon héritier exilé ne serait capable de me faire du mal ou du tort de manière consciente. William avait été manipulé, et avait trahi mon créateur. Ainsi l’avais-je puni pour cela, mais lui avait accordé toujours la vie, de par notre lien. Je n’avais pas les mêmes garanties avec le chef de mes armées. Vous n’avez donc que si peu foi en votre jugement, ainsi qu’en celui que Léopold, mais également celui de Jana que vous voulez pourtant épouser ? Car si trahison et félonie il y a dans les sphères au-dessus de votre commandement, ce serait dû à une erreur de jugement de votre part, de celle de votre collaborateur, et de celle de Jana, les places les plus hautes étant attribuées à des vampires que vous avez jugés digne à une promotion. J’avais repensé justement la hiérarchie vampirique de telle manière à mettre des barrières de contrôle à tous les niveaux. Une candidature pour un poste au conseil sanglant passait par l’intervention de Jana, qui me présentait des chevaliers dignes de confiance pour une telle position. Ces chevaliers devenaient justement chevaliers après que Julien et Léopold n’aient demandé à cette promotion pour leurs meilleurs et plus fiables éléments. Le tout soumis, toujours, à mon jugement. J’avais tout fait pour empêcher la moindre trahison arriver proche de moi. Je n’étais certes pas à l’abri de tout. Pour autant, j’avais ma propre force et j’avais également Torben. Je ne pouvais pas assurer mieux que cela ma sécurité. Et pour votre dernière raison, je vous ai déjà remercié pour vos actes passés et votre fidélité, en vous accordant un tel poste clef, et des plus importants au sein de ma hiérarchie. Soyons bien clair Julien. Vous n’appartenez nullement à ma lignée et vous ne travaillez pas depuis des siècles à mes côtés. Rien ne me poussait à vous donner un poste équivalent à Léopold qui lui, possède ces critères. Je l’ai pourtant fait, sachant reconnaitre et récompenser mes sujets. J’avais été très bonne avec lui, il ne pouvait pas le nier, ni affirmer le contraire. Ma question demeure donc toujours la même. Qu’ais-je à gagner d’une telle union si ce n’était plus de danger, plus de précautions à présent envers deux de mes subordonnés, dont l’un n’est nul autre qu’une de mes filles. Je ne pouvais pas rester que là et je leur faisais comprendre ce fait. Dans l’état actuel des choses, je n’avais aucune raison d’accepter, aucun profit à en retirer finalement. Au moins Jana ne s’était pas prétendu amoureuse de Julien et voulant s’unir à lui que pour son propre bonheur. Ils avaient eu le bon sens de ne pas me mentir sur ce sujet-là. Tournant mes pensées vers Torben, je lui demandais s’il pensait que Julien et Jana finiraient par comprendre et avouer, qu’en effet, je n’avais rien à y gagner personnellement, ni même mon peuple et que le seul gagnant dans cette histoire serai un des chefs de mon armée.


_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: De causes à Effets [Livre II - Terminé]   Jeu 29 Aoû - 1:03

    Jana et Julien opposaient des arguments valables, mais qui n'arrangeaient qu'eux. Ils font tous deux partie d'une hiérarchie très ancienne, et ils sont également capables de comprendre qu'ils étaient tous deux tributaires de l'accord de la Reine, ce qui comptait forcément pour beaucoup dans leur façon d'appréhender les choses. Rien ne pouvait se faire si Krystel décidait qu'elle n'était pas d'accord. Je remarquais que ma question énerva Jana, dont les yeux rougeoyèrent d'une fureur à peine contenue. Pourquoi tant de ressentiment ? Parce que je posais une question litigieuse au pire moment qui soit, ou parce que cela l'amenait à faire des confessions qu'elle n'aurait pas aimé faire ? Peut être un peu des deux. Je laissais échapper un sourire narquois, chose extrêmement rare, lorsque Jana répondit avec un certain brio à la question, mais laissa filtrer l'essentiel. Elle reconnaissait très explicitement ma nouvelle position, ce qui m'assurait un surcroît de légitimité, alors qu'en sus, elle disait très clairement qu'elle ne me voulait pas. Jana laissait beaucoup de place aux sous entendus, on pouvait facilement lire dans son discours qu'elle ne serait pas contre s'amuser un peu avec moi. Mais rien de plus. Ces sous entendus ne valaient pas la peine de s'immiscer entre son nouvel époux et elle. Il ne se passerait rien de plus que de menus plaisirs coupables. J'avais donc la réponse à cette question théorique que je me posais depuis des lustres. Son mariage avec William n'était pas feint et son acceptation d'une autre union plein et entier. Même son prétendu amour pour moi ne valait pas son ambition. Mon sourire narquois se changea en fantome de sourire, en ombre de sourire, et se fana tout à fait. Je me sentais plus seul que jamais. Cet infime lien qui me reliait à Jana était coupé. Deux fois de suite qu'elle allait se marier à un autre en les considérant plus important. Je le savais. Je l'avais toujours su. Elle ne pouvait plus m'aimer pour ce que j'étais aujourd'hui. Mais qu'étais je dans le fond ? Un larbin ? Un conseiller ? Une putain de pomme de sang ? Un meurtrier ? Tout ça à la fois, sans aucun doute.


    Mais plus que tout le reste, j'étais un fantôme.


    Une enveloppe vide, dépouillée de personnalité, dépouillée d'espoir et dépouillée d'amour. Je n'avais plus rien aujourd'hui, moins encore qu'hier. Je n'avais plus que ma mission. Elle me suffisait bien sûr, puisque je ne réfléchissais plus en tant qu'avenir ou en tant que bonheur. Une mission, aussi insignifiante soit elle, était auto-suffisante. Tout de même, quand on y réfléchissait... Les paroles de Guillemaud glissèrent sur moi comme le vent, je n'y prenais pas garde. Une fois encore, je faisais le point. Je n'existais plus aux yeux de la seule personne de mon passé. Cela faisait il pour autant de moi quelqu'un du futur ? Non. Je n'avais rien qui m'ancrait dans le futur. Et rien de ce que la Reine voulait pour moi ne pouvait rien y changer. Coucher avec Jana ? Oui, ce serait bien. Mais cela nuirait à ma concentration, nuirait à ma vocation et nous ferait prendre des risques. Enfanter et épouser Cora. Pourquoi faire ? Elle n'aimait que la protection que je lui procurais et j'avais fait d'elle une personne indépendante, à même de poursuivre sa mission. Elle était plus que jamais prête à se passer de moi. Non, je devais rester ce que j'étais de meilleur.


    Ce même fantôme.


    Krystel me fit part de son ressenti. Je le partageais. Et j'intervenais. Calme, la respiration lente, mesuré. Froid.



    | Donc en résumant, le général Guillemaud veut asseoir sa base de pouvoir sur des bases plus légitimes. Et donc renforcer son emprise sur l'espèce toute entière. La princesse Jana quant à elle, souhaite consolider sa propre base de pouvoir en se liant à un vampire qui dirige de vastes légions, et donc ajouter du poids à sa voix. La Reine perd une héritière au profit d'un général ambitieux, mais leurs deux ambitions se valent. En contrepartie, elle ne gagne rien. Vos discours le montrent très bien. A part un tréssautement très ponctuel dans les sondages puisque le peuple adore les mariages princiers, elle ne gagne rien. La vraie question est, pourquoi devrait elle accepter une union qui lui est inutile ? |


    [i]J'accrochais le regard de Jana, et restais stoïque, dur, inflexible. Je me tournais vers Krystel, et lui faisais part de mon jugement personnel et sans appel


    «  Qu'ils se marient si c'est ce qu'ils veulent. Une alliance de requins confirmera la survie du mode de vie vampire et surtout, de la tradition royale. Toi même n'es pas plus forte de manière directe, mais ton régime montre qu'il se maintient et se reproduit. Eux pensent y gagner leur appui respectif. Mais laisser deux requins ensemble ne peut pas te porter préjudice. Ils ne seront jamais d'accord en tout. Ils s'écharperont plutôt que de marcher de front contre toi. Vous les laissez se marier. Vous les laissez collaborer. Et ils continueront leurs petits calculs dans le dos l'un de l'autre. Au pire du pire, vous conservez votre servant, la moitié de votre armée plus les loyalistes sous Guillemaud, une autre princesse et le Roi en réserve dans votre manche. Plus vos autres alliés, nés de siècles de tractations. Ils se dévoreront mutuellement pour les miettes que vous leur laisserez, aucun ne supportera jamais que l'autre ne l'évince en terme de richesses et de puissance. Chacun des deux pense pouvoir tirer son profit de cette union. Ils ne s'aiment pas, ils se méfient l'un de l'autre. Et ils ont raison de le faire, mais ça ne peut que te servir. Et si tu pensais encore pouvoir me récompenser avec elle, que ça ne soit pas un obstacle. Elle a fait son choix, et moi le mien. Jamais je ne serais qu'un jouet, un simple passe temps fut il agréable. »

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: De causes à Effets [Livre II - Terminé]   Jeu 12 Sep - 18:24


Après avoir énoncé mes trois arguments comme ordonné par la Reine il était temps d’écouter sa réaction ainsi que celle de son humain. Sa réponse à Jana n’était pas des plus engageante aussi lorsque vint mon tour de reprendre la parole je réfléchis avec soin, néanmoins toujours sans manquer de respect à nos deux interlocuteurs sans pour autant tomber dans la flatterie, totalement hors de propos lorsqu’il s’agissait de Krystel ou de Badenov.

Je ne peux garantir que mon jugement, ou celui d’autres de vos sujets, ne soit sûr à cent pour cent ma Reine. Quand bien même l’un des candidats potentiels que l’un d’entre nous pourrait vous recommander nous semble capable de rester imperméable à tout désir séditieux, il y a toujours un risque de trahison. C’est probablement même ce dont vous redoutez à mon sujet du fait de mon ambition et rien de plus normal que cela. De la même manière je considère qu’il est nécessaire de conserver une surveillance sur l’ensemble de vos sujets, et ce quel que soit leur rang d’où mon argument à ce sujet. dis-je dans un premier temps avant de réagir à la suite de ses paroles.

Mon intention à travers mon troisième argument n’était nullement de me plaindre des avantages dont j’ai déjà pu bénéficier, étant parfaitement conscient que j’ai obtenu de nombreux privilèges de taille pour un vampire de mon âge. dis-je avant de m’interrompre pour me tourner légèrement vers l’humain de Krystel.

Sauf le respect qui vous est dû monsieur, lui dis-je afin de rappeler que je n’avais aucune intention de manquer à l’étiquette malgré la franchise des paroles de chacun ce soir. votre résumé est juste mais toutefois incomplet, bien que la question énoncée ait son importance en effet.

Si cette union semble inutile pour vous ma Reine, servant de prime abord à répondre à nos ambitions propres à votre fille et moi, vous y gagneriez indubitablement vous aussi. Si l’image et le pouvoir sont un des aspects de notre gain, pour vous il est tout autre.
repris-je après une brève pause, me retournant face à Krystel.

Je me dois de préciser à nouveau que le moteur principal de notre action est de vous servir avec fidélité, quand bien même notre ambition pourrait sembler pouvoir prendre le pas sur notre engagement envers vous.

Nous ne sommes pas, Jana et moi, deux ambitieux qui souhaitent se placer au plus haut de la hiérarchie de notre espèce dans l’espoir qu’un jour vous veniez à chuter de votre trône pour en récupérer les miettes. Nous ne sommes que deux sujets parmi vos plus fidèles dont l’objectif est en effet de consolider notre pouvoir en formant un binôme mais uniquement pour vous servir mieux encore. Voici votre gain ma Reine : une unité forte. Non pas pour vous voir faiblir un jour mais bien pour vous assurer la propriété de votre trône pour l’éternité.
dis-je enfin pour conclure ma tirade.

J’espérais être parvenu à les convaincre que notre requête ne dissimulait aucun désir de trahison ou aucune ambition de ravir le trône à ses légitimes propriétaires qu’étaient Krystel et Augustus. Oui Jana et moi y trouverions notre compte en guise d’avantage et de pouvoir, mais notre engagement et notre loyauté n’était pas remise en cause pour autant et était notre but premier. Pris dans la conversation j’avais oublié pour un temps l’exécution du traître et le fait d’en informer Krystel, d’autant qu’à mes yeux ceci n’était pas un élément sur lequel je comptais pour faire pencher la balance en notre faveur. Je n’avais fait que tenir mon rôle de serviteur fidèle en tuant un dissident, rien de plus.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: De causes à Effets [Livre II - Terminé]   Mer 16 Oct - 22:44



Cette soirée n’avait pas été aussi inintéressante que je le pensais. J’avais appris pas mal de choses et surtout j’avais matière à réfléchir, sur bien des sujets. Pour l’heure, je n’étais pas décidée quand à ce que j’allais faire. Rome ne s’était pas construite en un jour après tout et se précipiter pour faire plaisir aux uns et aux autres n’était pas une solution. Jana et Julien devaient d’ailleurs le savoir. S’ils étaient venus ce soir avec une idée, une proposition, ils repartiront au même point, si ce n’était qu’ils avaient porté à mon attention leurs aspirations. Pour autant, je notais qu’ils ne s’étaient pas vraiment préparés à une confrontation avec moi. Cela avait été une erreur de leur part et ils s’en étaient rendus compte. La prochaine fois qu’ils viendraient me trouver avec une requête, ils y réfléchiront à deux fois et surtout, ils viendront avec des arguments solides et de poids. Je me levais d’ailleurs, annonçant la fin de cette entrevue. Ils m’avaient finalement fait perdre pas mal de temps pour pas grand-chose. Les deux vampires s’étaient un peu embourbés dans leurs explications, et les soi-disant avantages que je pourrais en retirer. « Je réserve pour l’heure mon jugement et ma décision. Rentrez chez vous, tous deux, et réfléchissez sérieusement à ce que, réellement une telle union pourrait m’apporter. Je vous conseille d’ailleurs, à l’avenir, de ne pas me déranger lorsqu’une idée vous passe par la tête et que vous n’avez pas vraiment un argumentaire à la hauteur de votre demande. » Je les laissais s’incliner devant moi puis sortir de la pièce. Je priais ensuite Torben de prendre ses renseignements sur tout ce dont nous avions parlé plus tôt. Je me devais, pour ma part, prendre contact avec Léopold. Nous avions des choses à régler au plus tôt et reporter au lendemain n’était plus une solution adéquat.



_________________
*
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Attaquant
Points de vie : 26
Coups du Destin: 29
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Messages : 6072
Membre du mois : 22
Je crédite ! : (c)Kanala
Localisation : Devant une toile ou dans l'ombre.
Caractère : Associable – Blasée – Cachotière – Combattante – Habile – Insaisissable – Loyale – Mystérieuse – Prude – Taciturne
Vos Liens : A venir

Humeur : Egale.
Autres comptes : Isadora Jayden Doyle
Fondatrice pour vous servir
Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: De causes à Effets [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
De causes à Effets [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Alentours :: Manoir Royal
-
Sauter vers: