AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Mer 5 Juin - 18:25


Il faut bien payer son loyer


Albert Einstein ▽ « Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt. »
Le klaxon le fit sursauter et, instinctivement, Joona tourna la tête à gauche pour voir qui l’avait ainsi effrayé… Avant de se reprendre et de tourner la tête à droite pour voir l’air furibond de l’automobiliste qui avait vu qu’au dernier moment qu’un piéton empruntait le passage. Cela faisait des années qu’il vivait en Ecosse et, avant cela, il avait vécu près d’un an en Australie mais, malgré cela, Joona continuait encore et encore à se faire avoir par la conduite à gauche lorsqu’il était piéton.

Faisant un petit geste d’excuse penaud, Joona couru sur les derniers mètres le séparant du trottoir en face avant de marquer une pause une fois arriver afin de sortir un paquet de cigarettes de sa poche et de s’en allumer acrobatiquement une, quelque peu gêné par le grand carton à dessin qu’il transportait depuis chez lui. Après quoi, il releva ses yeux couleur glace sur le bâtiment qui se trouvait face à lui et réprima un frisson.

Pour être franc, Joona n’était pas particulièrement fière des dessins qu’il transportait avec lui ce jour-là. Non pas qu’il les trouvaient mauvais mais à cause du message qu’ils véhiculaient à l’encontre des loup-garous et des semi-démons. Sans en être proches, loin de là même, Joona n’avait rien contre eux tant qu’ils le laissaient tranquille. Ainsi, il n’était pas autrement ravit de la tournure des évènements et encore moins de ce qu’il était entrain de faire. Certes, ce n’était pas comme s’il collaborait activement avec la PES mais il ne pouvait s’empêcher de songer au fait qu’un jour, très certainement, un autre type comme lui se tiendrait devant ce bâtiment, un carton à dessin sous le bras, transportant un projet graphique de campagne anti-métamorphes. Après tout, il ne fallait pas se leurrer, même s’ils avaient réussit l’exploit de rester cacher jusqu’à présent, cela ne durerait pas éternellement et ils finiraient tôt ou tard part se faire connaître eux aussi. Joona priait juste pour que ce soit plus tard que tôt.

Sa cigarettes finie, il l’écrasa, prit une profonde inspiration et franchit les portes des bureaux de la PES, situés dans le bâtiment de la police. L’aspect flambant neuf de l’endroit prenait toujours Joona par surprise, même s’il était déjà venu pour discuter du projet qu’il venait aujourd’hui présenter. Il fallait qu’il y a encore peu, les seules images qu’il avait en tête de l’endroit étaient celles diffusées par les médias plusieurs années plus tôt, durant la fameuse attaque vampirique.

Après s’être annoncé, Joona se dirigea vers les locaux de la PES et attendit bien sagement dans la salle d’attente, incapable de rester immobile plus de quelques secondes. Les lieux le rendait un peu nerveux mais, par chance, cela pouvait tout aussi bien passer pour de la nervosité suite à l’attente du verdict de McBorough au sujet du projet qu’il lui apportait. Et puis bon, franchement, hormis ceux qui y travaillaient, qui pouvaient bien se sentir à l’aise dans ce genre d’endroit ? Et la timidité maladive que Joona tentait de cacher sous ses airs distant n’était pas pour l’aider, c’était un fait non négligeable.

Au moment où McBorough fit son entrée, Joona réussit à prendre sur lui pour le suivre dans son bureau, son carton à dessin lui semblant de plus en plus lourd malgré les 2 uniques grandes feuilles qu’il contenait.

(c) AMIANTE








avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Jeu 6 Juin - 12:31


Aucune intervention de prévue aujourd’hui, à moins d’une urgence j’étais peinard pour quelques heures. Juste quelques heures car viendrait forcément l’un des agents de bureau pour me casser les noix. Pour le moment j’étais seul et profitai d’un peu de repos pour réfléchir au cas de Cora McLenfield. Cette nana serait l’ancienne pomme de sang de la reine des vampires et aurait profité des Années Sanglantes pour se faire la malle. Lorsqu’elle est venue me voir pour chercher soi-disant une certaine sécurité vis-à-vis de son ancienne maîtresse je lui ai ri au nez, incrédule. Et aujourd’hui encore je ne crois que moyennement à ses paroles, quand bien même je lui ai offert un poste d’agent de bureau au sein de ma brigade.

En gage de sa bonne foi elle m’a communiqué certaines informations que je n’ai pas encore pu toutes vérifier. Si jamais elle n’est qu’une taupe au sein de la brigade, je pourrais toujours tenter de faire d’elle un moyen de pression sur les vampires mais pour l’heure je ne suis pas en mesure de déterminer si elle dit vrai ou si elle me prend pour un con. Jetant un œil à ma montre je vis que j’avais dix minutes avant mon rendez-vous avez le graphiste à qui je commandais de temps en temps quelques affiches pour la PES. Pendant ce laps de temps précédant notre entretien, j’ouvris l’application que m’avait concocté Tom. Cette dernière me permettait de voir quand je le voulais les communications, appels, sms, mails, venant des portables qu’il avait placés sur écoute à ma demande, qui n’avait rien d’une requête officielle. C’est ainsi que j’avais accès au portable de Denlon, la semi-démone, et de O’More, un lycan, ayant conclu avec tous deux un partenariat officieux.

Une fois cette tâche terminée j’écrasai mon mégot puis quittai mon bureau pour aller chercher le graphiste. Lorsque je le vis poireauter dans la salle d’attente il me fit une piètre impression, semblant être nerveux. Ce n’était que deux affiches, il n’avait pas besoin de se foutre dans cet état, mais bon après tout j’en m’en foutais un peu.
Bonjour monsieur Väyrynen, suivez-moi dans mon bureau. lui dis-je parvenant à présent à prononcer son nom de famille sans l’écorcher, contrairement à nos premières rencontres. Une fois dans mon bureau je pris place dans mon fauteuil, m’allumai une clope et repris la parole.

Alors ces maquettes, ça donne quoi ? Vous n’avez pas trop galéré avec ma demande ? J’espère qu’elles conviendront, histoire qu’on vous fasse pas trop galérer avant que vous ne touchiez votre argent monsieur Väyrynen. Il faut que le message soit assez impactant, quitte à interpeller.


Dernière édition par Philipp Mc Borough le Sam 8 Juin - 14:31, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Ven 7 Juin - 17:55


Il faut bien payer son loyer


Albert Einstein ▽ « Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt. »

Bonjour, répondit Joona de son accent scandinave très prononcé tout en adressant un léger sourire à McBorough. Plus vite leur rendez-vous serait terminé, plus vite il pourrait se tirer de là mais, contrairement à lorsqu’il était seul, Joona s’appliquait à présent à cacher sa nervosité et sa timidité sous ce masque de froideur neutre qui le faisait généralement passer pour quelqu’un de glacial auprès des autres.

Entendre son interlocuteur prononcé juste son nom amusa Joona, même s’il le cacha. Il savait à quel point son nom de famille était un cauchemar à prononcé pour les Non-Finnois et McBorough n’avait pas fait exception à la règle. Cela dit, il avait le grand mérite d’avoir prit la peine de se rappeler de ce que Joona lui avait dit sur la manière de le prononcer.

Joona, son encombrant carton à dessin sous le bras, suivit son commanditaire dans son bureau mais ne s’asseyait pas. A la place où il aurait dû s’installer, il plaça son carton en l’entrouvrit en le calant sur le siège. Voyant Phil s’allumer une clope, Joona hésita à faire de même mais il songea alors que la clope le gênerait plus qu’autre chose dans ses mouvements. C’est pourquoi, à la place, il sorti le premier dessin avec précaution afin de ne pas le froisser et dont les dimensions lui demandait de le prendre à deux mains avant de le déposer sur le bureau du commandant de la PES.

Spoiler:
 

Voici déjà pour votre campagne pour les loups-garous, expliqua-t-il en désignant le dessin, guettant la réaction de McBorough. Comme vous me l’avez demandé, j’ai tâché de faire passer le message avec un soupçon de second degré afin de… euh…, Joona chercha un instant ses mots, son anglais bien que parfait hormis son accent, lui faisant quelques fois défaut pour certains mots plus compliqués. Dédramatiser la chose, finit-il par dire, pas trop sûr du terme.

Finalement, Joona contourna le bureau pour se placer à côté de Phil tout en continuant de lui montrer l’affiche. D’habitude, ce genre de proximité le gênait mais pas quand il était en mode boulot. Etrangement, dès qu’il s’affichait de parler de son travail dans le cadre du travail, Joona se sentait un peu plus à l’aise. Peut-être parce que, dans ses moments-là, il était uniquement question de ses compétences et de son boulot, pas de lui en tant que personne.

J’ai utilisé un nom très courant afin que personne ne se sente visé. John Smith est un nom terriblement commun pour les anglophones. Appeler le type de l’affiche Alan McCormick aurait été trop ciblé par exemple. Imaginez qu’il y en aille un en Ecosse ? Il pourrait se retrouver persécuter par ses voisins qui croiraient le reconnaître dans l’affiche.


Sa courte explication terminée, après tout son dessin parlait de lui-même ou du moins il l’espérait, Joona recula de quelques pas et, finalement, imita le geste de McBorough en sortant un paquet de cigarettes de la poche de son jeans pour s’en allumer une. Apres quoi, laissant le commanditaire regarder l’affiche, il chercha machinalement un élastique parmi les nombreux bracelets qu’il avait à un seul poignet et attacha rapidement sa, trop, longue tignasse en catogan, ses cheveux le gênant en retombant devant ses yeux quand il se penchait sur le bureau.


(c) AMIANTE








avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Sam 8 Juin - 14:54


Tandis que je fumais ma clope tranquillement j’observais l’homme qui venait de déposer son premier dessin sur mon bureau. Lui qui semblait nerveux avant que nous n’entrions dans la pièce était à présent à l’aise lorsqu’il m’expliquait ses choix quant à l’affiche concernant notre campagne d’affichage pour le recensement des lycans. Ma clope au bec je levai l’affiche, plissant les yeux un instant le nuage de ma clope venant de m’irriter l’œil droit. Ah chiotte !

C’est pas mal. Ne craignez-vous pas cependant que représentés de la sorte les lycans pensent n’être considérés que comme des animaux ? Si à mes yeux il ne s’agit que de mesures de sécurité, eux ne le perçoivent que comme une intrusion. Si nous accompagnons cette affiche d’un bref texte explicatif, pensez-vous que l’axe de la sécurité pourra être mis en avant ? lui demandai-je bien qu’il n’était qu’illustrateur.

Si je pouvais avoir un avis extérieur sur cette com ce ne pouvait qu’être mieux, au moins en fonction de sa réponse j’aurai, ou non, un argument à donner aux gars de la section communication de la brigade. Bien que dirigeant la PES, j’avais parfois du mal à me faire comprendre de ce qui avaient pour tâche de gérer notre com, les jugeant trop mous du cul et eux m’estimant trop dur.

J’écoutai la suite de son explication quant à son choix de John Smith pour le nom figurant sur l’affiche et arquai un sourcil lorsqu’il alluma une clope. Il avait sans doute pris le fait que je m’en grille une comme une autorisation tacite pour lui-même en fumer une. Je décidai de le laisser faire pour aujourd’hui, ne pouvant l’en blâmer vu que j’avais fait retirer le panneau « interdit de fumer » qui était censé figurer dans mon bureau, comme c’était le cas dans chacune des pièces du bâtiment. Il fallait que je pense à le remettre en place à l’avenir, histoire que mes visiteurs n’oublient pas qu’il était interdit de fumer dans les lieux publics ou de l’administration public.


Elle convient très bien, c’est donc bon concernant les loups-garous monsieur Väyrynen. Je garde votre dessin et le transmettrai à notre pôle communication. Montrez-moi à présent la maquette concernant les semi-démons s’il vous plait. lui indiquai-je après qu’il se soit attaché les cheveux, simple coquetterie ou souci de praticité ? Peu importe en définitive.

Par contre les concernant on se fout de l’image que peut véhiculer votre dessin, eux n’ont aucune légitimé donc ils ne pourront pas venir se plaindre via le Premier Ministre. Au pire cela les poussera à faire une connerie et nous permettra de collecter des données sur eux. Vous avez déjà eu l’occasion de rencontrer un semi-démon monsieur Väyrynen ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Dim 9 Juin - 12:10


Il faut bien payer son loyer


Albert Einstein ▽ « Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt. »

La question prit Joona de court. Son boulot c’était le graphisme, pas la communication, loin de là d’ailleurs. Cependant, il avait bien été obligé d’apprendre 2-3 petites ficelles du métier avec le temps. Et puis bon, il était assez bien placé pour comprendre la situation dans laquelle cette campagne allait mettre les lycans.

Il faudrait de toutes façons que vous communiquiez beaucoup sur cette campagne dans les journaux et la télé pour faire comprendre cette mesure, expliqua-t-il sans détourner son regard couleur glace de l’affiche. Et si je peux vous donnez un conseil, accès ça plutôt sur le fait que ça protégera les loups-garous de certains humains trop… anti-créatures. Qu’en étant recensez, ils s’assurent une reconnaissance officielle et une protection supplémentaire. Ça rassurera les loups-garous et les humains.

Joona ponctua sa phrase en haussant vaguement des épaules. Il savait bien que cela ne suffirait probablement pas à faire accepter la situation à certains groupes de lycans mais certains d’entre eux avaient des vies de familles et cherchait avant tout la sécurité pour les leurs.

En allumant sa clope, Joona savait pertinemment qu’il était interdit de fumer dans les lieux publics ou les locaux de ce genre mais, voyant que McBorough ne se gênait pas pour le faire, il ne voyait pas pourquoi est-ce que lui devrait s’en abstenir. Joona avait toujours été ainsi. Pour lui, si quelqu’un se permettait quelque chose c’était qu’il s’attendait à ce que la personne face à lui se l’autoriserait aussi. Après tout, même si McBorough était le commandant de la PES et lui un simple illustrateur, il ne se sentait pas inférieur à lui pour autant.

Joona fut quelque peu soulagé quand Phil lui annonça que sa première affiche convenait, même s’il n’en montra rien. Un mandataire satisfait était toujours un possible mandataire régulier après tout. C’était comme ça que Joona avait décroché sa place fixe dans la maison d’0édition où il bossait. Au début, il n’y travaillait qu’occasionnellement et, à la longue, ils avaient fini par l’engagé pour de bon. Cela dit, il espérait quand même que la PES ne chercherait pas à le recruter comme dessinateur.

Le suivant, lança-t-il après avoir attaché sa fichue tignasse récalcitrante. Il contourna à nouveau le bureau, figea sa clope entre ses lèvres pour sortir le deuxième dessin tout en écoutant McBorough.

Le ton était bien différent de celui employé pour parler des lycans. Il était clair qu’il considérait plus les semi-démons comme de véritables menaces.

Pas que je sache, répondit Joona en venant déposer l’affiche sur la première. Sa réponse était sincère. S’il avait côtoyé des semi-démons, c’était sans en être au courant. Ce qui, sans qu’il le sache, était d’ailleurs le cas.

Spoiler:
 

Bien que McBorough aille spécifier ne pas se soucier du message véhiculé par l’affiche, Joona tenait a rester professionnel tout en lui expliquant son idée.

D’un côté, vous avez le côté attirant que peuvent avoir les semi-démons. De l’autre, le côté plus… infernal. J’aurai pu transformer cette seconde moitié en créature affreuse mais certains auraient pu en profiter pour tenter de vous décrédibiliser en disant que vous tentez de jouer sur la pauvre. Et puis généralement les images plus réalistes sont plus frappantes que les impossibles.



(c) AMIANTE








avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Mar 11 Juin - 13:08


Orienter la campagne des lycans sur leur protection vis-à-vis des humains anti-créatures ? Bien que trouvant ceci restrictif et plutôt péjoratif à l’encontre de l’Humanité, cela pouvait être un bon point de départ, élargi à la majorité des autres espèces. Pourquoi ne pas plutôt dire que cela leur donnerait une légitimité en cas de problème tout simplement ? Si ça réponse ne me convenait pas en l’état elle m’ouvrait cependant une piste de réflexion et pour cela je lui en était reconnaissant.

Intéressant… dis-je peu après lorsqu’il me présenta son second dessin puis qu’il réponde à ma question au sujet d’une éventuelle rencontre avec un semi-démon. Je l’écoutai ensuite m’expliquer sa maquette et me donner son point vue.

Son dessin était plutôt bon , montrant bien que derrière chaque personne était susceptible de se cacher un démon. J’étais conscient que cette affiche allait faire psychoter plus d’un citoyen, mais d’un côté de n’était pas forcément plus mal. C’était là un moyen de maintenir dans l’esprit des gens les Années Sanglantes et leurs nombreuses victimes, et par conséquent propager la suspicion au sein de la société, compliquant la vie de Watheerey et de ses sbires, du moins je l’espérais.

Si les démons qualifiés d’ennemis publics numéros un était une bonne chose, je redoutais que cela n’occulte aux yeux de l’opinion publique que les vampires et les lycans avaient aussi tenté d’asservir l’Humanité. Si la populace semblait oublier ce détail, la preuve en était de la fréquentation des deux bars emblématiques de ces deux espèces, la pomme du diable et la lune bleue, ce n’était pas mon cas. C’est pour cela que je tentais de nouer plusieurs contacts avec quelques éléments de chacune des trois espèces surnaturelles.


C’est très bien aussi monsieur Väyrynen. dis-je simplement, satisfait de son travail. J’ai déjà une autre demande à vous faire concernant une prochaine campagne de la PES.

J’aimerai cette fois quelque chose de plus général, qui ne cible pas une espèce plus qu’une autre. Celle-ci devra présenter le bien-fondé du traité de paix ainsi que de la sécurité pour chacun qu’il représente. Ceci dans le but que chacun se sente concerné par le respect des nouvelles lois conséquentes aux Années Sanglantes.
lui décrivais-je mes attentes pour son prochain travail.

Quel sera le délai pour la prochaine présentation monsieur Väyrynen ? lui demandai-je sans même l’interroger quant à son accord. Il était certes rémunéré à la mission par la brigade mais pas trop mal compte tenu des tarifs de la profession. Et puis s’il était mécontent, je n’aurai aucun scrupule à faire appel à un de ses concurrents. Telle était la loi du marché.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Dim 16 Juin - 11:54


Il faut bien payer son loyer


Albert Einstein ▽ « Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt. »

Même s’il ne le montra pas, Joona fut soulager d’apprendre que les 2 affiches convenaient à McBorough. Au moins comme ça il n’aurait pas à les retravailler et donc, s’en était fini de son contrat avec lui et la PES. Il allait pouvoir toucher son argent et se tirer de là pour, il y comptait bien, ne plus jamais y remettre les pieds !

Il s’était lourdement trompé.

Alors qu’il était déjà à deux doigts de plier bagages, ce qu’il avait déjà fait mentalement d’ailleurs, McBorough le prit de cours en lui parlant de prochaine campagne de la PES. Toutes les insultes qu’il connaissait, que ce soit en finnois comme en anglais, lui traversèrent la tête en même temps alors que Phil lui exposait sa nouvelle demande.

Joona avait très envie de refuser, de lui balancer un non clair et net dans la tronche. Mais il était coincé. S’il refusait, McBorough se demanderait pourquoi et le type ne semblait pas du genre à laisser couler les choses facilement malheureusement. Alors, il tenta de relativiser en se disant que c’était peut-être un mal pou un bien. Certes, l’idée de continuer ce genre de contrat ne l’enchantait pas mais au moins comme ça il était aux premières loges pour se faire une idée d’à quelle sauce ils allaient se faire bouffer une fois la PES au courant de l’existence des Métas. Et puis, une petite voix bien plus sournoise au fond de lui, lui rappelait le montant qu’il allait toucher pour les 2 premières affiches. Bien plus qu’avec son employeur, c’était un fait. Réalisant le cours de ses pensées, Joona songea, en catholique croyant et pratiquant qu’il était, qu’il y avait une église non loin et qu’un bon passage par le confessionnal sur le chemin du retour ne serait pas mal.

Ben…, commença-t-il tout en fermant son carton à dessin. Je dois aussi rendre des planches à mon chef. Le temps de trouver les idées, de les croquer, de les dessiner… je dirais 3 semaines au maximum, peut-être moins.

Pondre une affiche ne se faisait pas en 3 jours, il l’avait déjà expliqué à Phil lors de leur première entrevue. Cette commande avait d’ailleurs prit à peu près 1 mois. Soit deux semaines par affiches en moyenne. La différence était qu’à ce moment-là, il n’avait pas une Xème édition du Petit Chaperon Rouge à entièrement dessiner. Heureusement, il arrivait au bout. Ses dessins du Grand Méchant Loup avaient d’ailleurs coïncidés avec ceux de son affiche pour le recensement des lycans, Joona ayant travaillé sur les deux simultanément.

Vous avez une idée plus précise de ce à quoi vous voulez que ça ressemble ? Vous voulez que les 3 types de créatures soient représentés par exemple ?




(c) AMIANTE

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Ven 21 Juin - 13:41


M’allumant une nouvelle clope j’observai l’illustrateur qui ne semblait pas s’attendre à une nouvelle commande de ma part aussi rapidement. Le délai qu’il m’annonça ne me semblait pas trop long mais je choisis de le motiver un peu à se bouger un peu le cul pour être un brin plus rapide.

Je préfèrerai moins question délai, mais bon trois semaines ça devrait aller. Enfin bon, si jamais vous me rendez ça en deux semaines vous toucherez un quart de la somme en supplément, en remerciement de la PES pour votre efficacité. Mais bon vous devez avoir d’autres contrats alors ne vous mettez pas dans la merde pour ma nouvelle commande hein. lui dis-je en faisant un large sourire.

Chaque personne était motivée par quelque chose, l’argent, le sexe, le pouvoir, la justice même, il suffisait de savoir quelle carte présenter au bon interlocuteur. J’espérais avoir trouver là le bon levier pour qu’il se sorte les doigts du cul et me rende sa prochaine maquette plus rapidement qu’il ne me l’avait dit.


Je pense que ça serait bien en effet monsieur Väyrynen, dis-je pour répondre à sa question quant à ce que je souhaitais pour cette nouvelle commande. Humains, lycans et vampires doivent apparaître sur un pied d’égalité. Aucune ne doit être représentée comme étant supérieure aux deux autres. Ce qui doit cependant dominer les trois espèces c’est un symbole de la loi, du traité de paix plus exactement. Ceci dans le but de représenter que chacun se doit d’en respecter les termes afin d’éviter qu’une nouvelle guerre n’éclate. Cela vous parle monsieur Väyrynen ?

Si j’avais énoncé là le discours officiel en termes d’égalité des races entre espèces, surnaturelles ou non, mon opinion personnelle en était tout autrement au niveau des intentions et de la malhonnêteté. A mes yeux les semi-démons étaient la lie de notre monde, mais pas les moins menteurs. Au moins ceux-là avaient-ils affichés clairement leurs intentions et leur désir de domination et d’asservissement de toutes espèces. Les vampires eux étaient plus sournois et avaient tenté de nous asservir en nous infiltrant et en nous manipulant. Les lycans quant à eux s’opposaient comme étant les ennemis des vampires et si leurs intentions originelles ne semblaient pas être d’asservir l’Humanité, dans les faits ils s’étaient comportés comme les vampires pendant les Années Sanglantes, enrôlant de force de nombreux individus. Et enfin à notre sujet, nous les Hommes, qu’étions nous sinon une espèce d’aveugles et de naïfs tout juste bon à se chercher des substituts pour vivre nos vies, en faisant de nos ennemis d’hier nos amis d’aujourd’hui ? Conneries ! Mais ceci ne regardait en rien mon interlocuteur.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   Lun 8 Juil - 15:12


Il faut bien payer son loyer


Albert Einstein ▽ « Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt. »

Un quart supplémentaire de la somme s’il livrait avant le délai ? Autant devoir encore bosser pour la PES ne lui plaisait pas vraiment, autant cette annonce le prit par surprise. Il fallait dire que ce n’était pas comme s’il lui proposait le quart d’une somme dérisoire. La PES avait certes beaucoup de défauts, surtout aux yeux des créatures diverses et variées, mais il fallait reconnaître qu’ils payaient bien leurs sous-traitants.

Je devrais pouvoir gérer les deux, finit-il par répondre, faisant référence à son boulot habituel et à la commande de McBorough. Joona avait l’avantage de ne pas être un gros dormeur et très bosseur, deux points qui l’aideraient assurément à assurer tout les délais qui lui étaient demandé. Joona n’était pas spécialement attiré par l’argent mais avec sa récente rupture, quelques rentrées supplémentaires n’étaient pas de refus. Qui sait, peut-être qu’il pourrait en profiter pour ensuite prendre quelques semaines de vacances et rentrer dans sa Finlande natale qu’il n’avait pas revu depuis des années ? Cette simple idée lui donnait la motivation suffisante.

Le seul vrai problème dans l’immédiat pour Joona, c’était qu’il n’avait aucune idée de comment représenter la demande de McBorough. Mais il ne s’inquiétait pas. Ce n’était pas la première fois qu’il n’avait pas l’illumination sur le coup. Il en avait passé des jours et des nuits à griffonner des croquis qu’il avait ensuite rageusement jetés pour bien d’’autres commandes, il avait l’habitude. Et à la limite, ce sujet-ci l’inspirerait plus que les autres. L’idée d’égalité, pour des raisons évidentes, lui plaisait bien même s’il n’était pas totalement dupe et qu’il émettait des réservs quant aux réelles bonnes intentions de la PES à ce niveau-là.

Humains, lycans et vampires sur un pied d’égalités face à la justice, répéta-t-il plus pour lui-même qu’autre chose. Très bien. Je vous recontacte dès que c’est prêt, ajouta-t-il en pliant bagages, ne souhaitant pas s’éterniser plus que cela dans ce bureau mais ne se précipitant pas pour autant, ayant quand même un minimum d’éducation.

Si vous n’avez rien à ajouter, je vais vous laisser à vos occupations. J’ai un autre rendez-vous qui m’attend.


Malgré lui, Joona eu un léger sourire en pensant à son prochain rendez-vous, avec son éditeur cette fois-ci. Après avoir parlé de dangereux semi-démons, de lycans et de vampire, il allait avoir droit à une discussion sur les fées et les licornes. Cette simple constatation concernant l’opposition radicale entre ses deux commandes du moment lui donnait envie de rire.

Prêt, il serra la main de McBorough et prit congé de lui avant de quitter les locaux de la PES. Arrivé dehors, il marqua un arrêt pour profiter de l’air libre avant de s’allumer une cigarettes puis de sortir son téléphone de sa poche pour se lancer dans la rédaction rapide d’un SMS tout en prenant la direction des bureaux de son principal employeur.



(c) AMIANTE

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut bien payer son loyer [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut bien gagner sa croute - [Livre II - Terminé]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il faut bien savoir choisir ses amis ... [Nico/Elo]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut bien se nourrir. [1 er post Rouxy (: ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Le Centre-Ville :: Commissariat et QG de la Brigade PES
-
Sauter vers: