AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
MessageSujet: Re: Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]   Mar 4 Fév - 10:48

Etais-je un lâche ? un suiveur ? Humain, je ne ressemblais pas à cela. Je ne pensais jamais à la mort non plus, d'ailleurs, alors que maintenant... elle me hantait. Je désirais la donner, qu'elle soit mortelle ou jouissive, peu m'importait. Humain, j'étais sain d'esprit, mais maintenant que j'avais la puissance de l'immortalité, sans compter une force physique ahurissante... De plus, mon ascension s'était précipité avec la chute du Prince et la rencontre du Général. Moi, un rien du tout, d'à peine dix ans, sans noble sang dans les veines, ni par mes parents humains, ni par ma sire vampire. Par terre, là, je me sentais bien. Qu'il en finisse ! qu'il m'achève ! je ne voulais pas aller plus loin. Etaient-ce les regards désenchantés du "poussin", ce tueur venu de l'Est qui massacrait si bien l'anglais en vous regardant avec des yeux à la fois pleins d'innocences et de promesses glaciales ? Jamais, mortel, je n'avais manqué de confiance en moi, jamais je ne me posais toutes ces questions existentielles ! j'avais réussi tous mes examens, tous mes concours, haut la main ! vampire, j'étais devenu videur, sans le sous,... mais maintenant, je baignais dans l'opulence que m'accordait largement Julien. Alors, que se passait-il ? J'avais pourtant bien servi pendant la guerre...

* La guerre... pourquoi s'est-elle arrêtée ? *

Elle m'avait révélé cette nature qui me dépassait à présent, me débordait de toutes parts. Pendant les Années Sanglantes, j'avais pu donner libre court à mes pulsions, je les avais toutes vécues intensément, me livrant à la chasse et à la mise à mort avec plaisir et délectation. J'étais mignon... les filles m'étaient tombé dans les bras sans recours à l'hypnose. Maintenant, je devais sans cesse me brider, me discipliner. Je n'en pouvais tout simplement plus ! Je déprimais, tout seul dans mon coin, faisant bonne figure devant les autres, répondant avec soin à leurs attentes me concernant : un bras droit sûr et courageux, un vampire en pleine ascension, décidé et volontaire...

* S'ils savaient... quand je rentrais chez moi, les larmes amères de sang qui me baignaient parfois le visage... l'impression d'intense solitude, d'abandon, d'inexistence largement éprouvée... s'ils savaient qu'ils étaient à deux doigts de m'abattre et qu'il suffisait d'une pichenette pour parvenir à leurs projets inavoués de me voir tomber... *

Est-ce que je délirais sur mon état actuel ? je ne distinguais plus la réalité de la fiction. Mes rêves d'intégration de ce qui se passait vraiment pour moi. L'intransigeance de Julien... je la connaissais, je l'aimais, je la redoutais, je la... tout allait bien tant qu'il ne s'agissait que de nous deux, mais de là à le représenter vraiment, à assurer un service pour des vampires de haut rang... non !!! j'avais envie de crier. J'avais envie qu'on m'enferme dans un cercueil, même doublé d'argent, et qu'on me jette au fond d'un trou, mais surtout, surtout !!! qu'on ne fasse plus attention à moi. Mon ascension, donc, m'avait porté sur la scène, mais je n'aspirais pas à cela. D'un autre côté, si Julien le faisait, c'est qu'il croyait en moi, que j'étais capable de... et je savais confusément qu'il avait raison. Moi, là, tout de suite, j'avais envie de faire l'amour, furieusement, passionnément, avec n'importe quelle humaine douce et tiède et tendre et accueillante et... qui me prendrait langoureusement dans ses bras, certaine d'un amour absolu de ma part, et qui répondrait au téléphone pour moi : "il est absent... non, j'ignore où il est..." d'une voix parfaitement ingénue. Après, saigner un vampire en public en application de la sentence prononcée par Julien, super ! j'aimais cette idée : rien à voir avec le délice du partage de la chair... Me craignait-on ? à voir les regards des autres, oui, plutôt... on me savait prompte au combat, dur à la tâche, amoureux du sang des autres sur mes mains, mes lèvres, ma langue, mes dents, mes... les images d'une fille langoureuse se tortillant sous moi me firent perdre le fils de la conversation, tandis que mon corps, lui, m'échappait totalement. Je sentis Julien me prendre le menton et m'obliger à le regarder. Je fuyais le contact de ses pupilles, mais finis par les rencontrer. J'y vis toute la sauvagerie et l'ambition que portaient en lui mon maître : j'aimais ça ! servir un tel vampire était toute ma non-vie ! je ne pouvais le décevoir ! mais ce terrible manque de confiance me rongeait... et j'étais toujours débordé par mes envies et autres besoins vampiriques.

Rend-moi fier Leslie, fier de t’avoir choisi.

Que pouvais-je répondre à cela ? à part :

- Oui.

Je me relevais, comme pour affirmer ce que je venais de dire, et lui s'éloigna, s'assit dans son fauteuil. J'attendais ses ordres.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]   Mer 5 Fév - 12:43


Leslie manquait de confiance en lui, il manquait d’autocontrôle. Pour autant je le savais capable d’apprendre, capable de progresser comme il l’avait déjà tant fait depuis l’avant Années Sanglantes. Il était sur la bonne voie pour devenir un vampire puissant et digne de ce nom quand bien même il était un jeune nocturne. Quoi qu’il en soit il avait accepté d’endurer mon apprentissage quand bien même il serait rude. Aussi depuis mon fauteuil je lui donnais ses nouvelles instructions.

Je te laisse jusqu’à la fin du mois d’octobre pour satisfaire tes désirs de sexe et de sang, auprès d’humains ou de vampires. Profite-en tout en te montrant prudent. Tu ne devras en aucun cas attirer l’attention des autorités humaines ou de n’importe quelle espèce, pas même la nôtre. A toi d’élaborer une procédure qui te permettra de pouvoir satisfaire tes appétits en toute sécurité pour notre espèce. Hypnotiser un humain ne fera pas disparaître les traces de morsures, réfléchis, analyse, et agis en conséquence. Un cadavre vidé de son sang mènera indubitablement les humains aux nôtres, cela ne peut être. Profite de ce laps de temps pour mettre en place un protocole que nul ne devra connaître en dehors de moi, il ne devra impliquer personne en dehors de toi et de ta victime. lui dis-je dans un premier temps avant de lui laisser un instant pour digérer mes paroles.

A partir du 1er novembre, tu ne devras plus consommer de sang humain, ni à la gorge ni même en poche, même par le biais du protocole que tu auras élaboré, et ce jusqu’à ce que je t’y autorise. Ceci aura pour but de t’apprendre à gérer la frustration et la faim. Il te faudra apprendre à les rediriger vers tes cibles. A partir de cette date, tes cibles ne seront que des vampires que je t’indiquerai. Ils seront peut-être des traîtres en puissance, des éléments instables ou voire même simplement des nocturnes qui m’auront déplu. Peu importe au final car d’eux seuls tu pourras te satisfaire, que ce soit en sang, sexe ou violence. Ceci te permettra d’apprendre à te contrôler, et à conserver toute cette colère, cette soif, pour ne les exprimer que lorsqu’il le faudra, c’est-à-dire sur mon ordre. Lorsque le moment viendra je te laisserai déterminer seul le « bon moment » pour les exprimer, mais avant cela il te faudra te plier à cet apprentissage. lui dis-je encore pour lui parler de la prochaine étape, qu’il puisse profiter du mois d’octobre en pleine conscience de ce qui l’attendrait ensuite.

Aucun échec ne sera toléré. Toute erreur te vaudra la mort définitive. Je te l’ai dit Leslie, je serais plus exigeant avec toi qu’avec nul autre car tu es celui que j’ai choisi pour être mon Second. Ne me déçois pas, tu en es parfaitement capable alors oubli tes doutes et prend conscience de celui que tu es. lui dis-je encore avant de conclure.

Comme déjà dit, tout ceci ne devra pas entacher ton travail au sein de notre espèce ni ton image ou la nôtre vis-à-vis des autres espèces. Personne ne devra être au courant de ton apprentissage. Cela t’apprendra l’humilité et le devoir d’agir sans compter les sacrifices. Cela te permettra de ne plus souffrir de tes maux et de ne vivre que pour servir tes maîtres, moi et nos souverains.

A présent va Leslie, et rend-moi fier.
lui dis-je enfin avant de me taire et de lui indiquer d’un geste de la main qu’il devait partir. Alfred mon majordome apparut à ses côtés, nouvelle invitation muette à quitter les lieux. Je ne le chassais pas, mais cela donnerait à mes paroles un sens plus fort. Leslie saurait endurer les différentes étapes de son apprentissage, j’en étais certain.

Hrp :
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]   Lun 10 Fév - 19:31

J'avais pris congé de mon boss, un peu trop rapidement, peut-être. Sans doute penserait-il que j'étais pressé d'assouvir tous mes instincts, mais non. Ce n'était pas cela. Je ne voulais pas qu'il devine ma terreur. J'avais si bien réussi jusqu'à présent... que craignais-je tout à coup ? Je pris le parti d'aller marcher un peu, histoire de me dégourdir les jambes, et de faire le point. Jusqu'à la fin du mois, je pouvais faire tout ce que je voulais. Mais plus rien après, plus d'écarts. Et cela incluait-il les dons de poches que me faisaient parfois Julien ? A quoi jouait-il avec moi ? Son désir était-il réellement de me rendre plus fort ? ou plus faible ? à sa main ? Un pion. Je n'avais jamais été qu'un pion depuis mon Etreinte. Un pion pour ma Sire inconnue, cette folle ivre de vengeance, un pion pour William, et maintenant pour Julien.

* Gérer ma frustration et ma faim !!! tu parles !!! *

Furieux, j'envoyais en l'air une cannette de Coca d'un coup de pied qui la déforma. Elle retomba un bon moment après, derrière moi, loin derrière moi. Une humaine, effrayée, détala sur le trottoir d'en face. J'aurai pu la bouffer, j'avais la permission. Mais ne le fis pas, évidemment. La mort définitive me paraissait si attirante... Après tout, maintenant, j'aurai eu 40 ans. C'est un bel âge pour mourir, quand on est humain, non ? A quoi me serviraient les siècles, si c'était pour toujours vivre dans la peur, le jeu de pouvoir et ses traquenards ? J'avais pas envie de devenir un vampire important, et fus surpris de repenser avec bonheur au temps où je n'étais qu'un videur de boite de nuit.

* FAUX !!! * hurla une voix en moi : * Souviens-toi de la jouissance de la traque et de la tuerie, pendant les Années Sanglantes ... *

Mouais, c'était pas faux. J'avais aimé çà. Furieusement. Mais maintenant... avec cette paix à la c*n, plus rien n'était possible. Je n'étais pas fait pour la paix, et la paix, c'est la mort des braves, non ? même humains. Si je devenais un puissant vampire, un jour, je déclencherai une super guerre pour m'éclater ! cette pensée me tira un beau sourire. Une prostituée me sourit en retour, mais je l'évitais, marchant à longues enjambées. J'avais un choix à faire : suivre Julien, ou le quitter.

Le suivre, c'était l'aventure, la création d'un nouveau vampire, plus fort, plus craint que celui que j'étais à présent.

Le fuir, c'était... c'était quoi ? l'oubli ? le suicide, un jour, sur une plage, au soleil levant ? Mes pas m'avaient guidé jusqu'aux eaux sombres du port. Quatre types en battaient un cinquième. Je me jetais sur tant de nourriture, et jetais les restes à la mer. Ivre, j'entrais dans un bâtiment vide où chaque bruit se répétait à l'infini. L'odeur de la mer demeurait, entêtant.

Je serai le meilleur. Ou je mourrai.

Ainsi, ma décision était prise, une bonne fois pour toute : je suivrais aveuglément Julien, pour le meilleur, et pour le pire. J'apprendrais, je mettrais en pratique, je tuerais, je me retiendrais, mais j'aurai le pouvoir, et une force au-dessus de toutes les autres forces.

* Tu seras craint... * avait promis le Général.

* Tu ne sais pas à quel point... * répondis-je à un Julien absent. * Oh oui... tu ne sais pas à quel point... *
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]
» « Tout le genre humain n'est qu'une famille dispersée sur la face de toute la terre. » [Livre II - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Immeubles
-
Sauter vers: