AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Happy Hour ! [Livre II - Terminé]
MessageSujet: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Dim 14 Avr - 21:00

Il existe des journées où l’on veut juste oublier l’espace d’une soirée notre vie et vivre librement, sans soucis et contrainte de la dure réalité. Pour Emmanuelle c’était aujourd’hui. En effet depuis quelques années la jolie brune avait pris l’habitude d’être en stress permanent, pourchassée par tout un tas d’individus pour les vols qu’elle commettait. Si en apparence ce ne sont que des crimes anodins, l’ex avocate a commencé à voir l’hypothèse que sa traque était due d’avantage à sa nature qu’aux faits qu’elle exerçait. Quoi qu’il en soit elle se dirigea donc vers un petit bar de quartier de la capitale afin d’être la plus discrète possible. La semi-démone savait pertinemment que si elle allait dans les endroits huppés de la capitale celle-ci se ferait repérée quasi instantanément et pour survivre cette dernière allait devoir tuer des innocents. Bien que l’idée fût alléchante, Emma ne l’a pas pris en considération car elle voulait se détendre. Une fois les choses au claire, Denlon entra dans le bar et elle constata directement que c’était le lieu parfait pour passer incognito. Peu de clients, un décor des plus traditionnels, le cadre était parfait pour boire une pinte tranquille. Emmanuelle se dirigea donc vers le comptoir afin de commander une boisson rafraichissante. Ne voulant pas passer pour un paria et pour mieux dissimuler son identité, la demoiselle allait prendre une spécialité du bar. La météorologue se mit donc à lire la carte du bar quand le barman se plaça en face d’elle et lui demanda ce qu’elle voulait. Regardant la carte, puis l’homme avant de refaire ce geste une fois, la décision de Denlon venait d’être prise. Pour cette dernière se sera

Une pinte de Guinness tavernier…

Dit-elle en déposant un billet de dix sur le comptoir et en faisant signe au barman qu’il pouvait garder la monnaie. Car oui Emma était folle cela ne l’empêchait pas d’avoir parfois des gestes digne d’un humain lambda comme donner un pourboire pour un service rendu. Enfin soit, la jolie brune pris sa pinte de brune et s’installa à une table au fond du bar en contemplant la télé. Il y avait sur l’écran un match de rugby, chose qu’Emma ne regarde pas d’habitude, surtout qu’elle n’aime pas les sports en général, mais elle allait faire une exception cette fois ci. En effet quoi de mieux que de se fondre dans la masse en suivant un match à la télévision, en plus c’est ce que les quelques personnes du bar semblaient faire, alors autant les suivre. Buvant tranquillement sa pinte tout en regardant la boite noire, son regard se détourna quelques secondes de cette dernière lorsqu’elle vit entrer une jeune femme blonde. L’ex avocate était surprise de voir une femme comme elle dans un bar comme ça, mais après tout si elle recherche la tranquillité c’était le bon endroit. Regardant de nouveau la télévision, Emma contemplait le match avec une certaine ferveur inhabituelle chez elle. Cependant cette ambiance n’allait pas durer puisqu’elle commença à voir la blondinette arriver vers elle.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Lun 15 Avr - 17:49

    Ce soir était un soir où l'on aimerait revenir en arrière, se dire que tout ceci n'est qu'un mauvais cauchemar et qu'il faudrait juste se pincer pour se réveiller de celui-ci mais ce n'était malheureusement pas le cas, comme si nos vies ne pouvaient être tranquille. Je sais, je pourrais être une jeune femme tranquille à qui il n'arriverait rien si je le désirais mais je ne suis pas quelqu'un de passif, et c'est peut être là un défaut que j'ai, je ne sais pas tellement à vrai dire, je me le demande. Je suis quelqu'un d'obstinée, de têtue, mais j'ai arrêté d'être téméraire, de mettre ma vie en danger pour rien depuis quelques temps déjà. Enfin, ma vie sera toujours plus ou moins en danger. Peu importe la voie où je me dirige, il y aura toujours un risque que ma vie qui ne tient qu'à un fil, ne tienne plus. Si j'ai de la chance, ce ne sera pas la complète fin pour moi, mais je n'espère pas en arriver là, je me verrais mal dans la peau d'un suceur de sang. C'est vrai si je meurs, je peux revivre de cette manière n'est ce pas ? Arf, je préfère vraiment ne pas y penser, cela me dégoûterait presque, je ne sais même pas ce qu'il serait le mieux pour moi, la mort ou la non-vie ? Dans mon désir de sauver l'humanité, si je suis une non-morte, ce serait tellement paradoxale, et puis, je serais fraîchement transformée, je ne serais même plus pareil à ce que je suis, ce serait un combat envers moi-même qui s'engagerait plus qu'envers d'autres. Non, je me secouais la tête, je ne devais pas penser à cette possibilité tant qu'elle n'avait pas à être envisagée.

    Ce soir, j'étais nostalgique, comme si souvent quand j'étais totalement seule. Oui, avant quand j'étais seule, je pouvais rire, et tout cela, j'arrivais à m'amuser mais depuis que j'avais vu le putsch de Belle manquer sa cible, depuis que j'avais vu ces têtes tombées, l'optimisme en moi n'était plus véritablement là. Oh bien entendu, dans le combat, je serais toujours là pour remotiver les troupes, je savais le faire, mais ce n'était plus la même chose. J'étais devant mon appartement, j'allais sortir pour me rendre je ne sais trop où, quelques parts pour ne pas me sentir seule. Je n'avais pas envie d'aller embêter Jeremy avec mes états d'âme, il méritait mieux que ça que d'entendre mes jérémiades justement. Non, je me dirigerais plutôt vers Édimbourg, pour me remémorer peut être un combat gagné de justesse près d'un petit pub celtique. J'enfourchais ma moto garée juste là, devant le petit immeuble. Je prenais ma veste de cuir et mon casque noir puis je partais en trombe, comme à chaque fois. Je ne sais pas véritablement pourquoi j'ai pris cette direction à vrai dire, mais souvent je partais en vadrouille pour évacuer mes idées noires. J'ai pensé à me supprimer quelques fois après cet instant où j'avais mené mes troupes à l’abattage. Pourtant, il y avait souvent un petit sourire sur mes lèvres, ma carapace était devenue très épaisse avec le temps. Extérieurement, j'étais rayonnante, intérieurement, je l'étais moins, mais j'allais toujours de l'avant, je ne m'écoutais jamais, c'était sans doute ce qui m'avait sauvé la vie. J'arrivais donc après un voyage de plusieurs minutes devant le Celtic Pub, dans le Oldtown d’Édimbourg. Je décidais donc d'y entrer, c'était un coin habituellement tranquille. Il y avait un match de rugby à la télévision, rien d'extraordinaire donc. Je décidais de me poser au comptoir donc, l'esprit vidé, je ne savais pas quoi faire d'autres à vrai dire. Le barman était là, je pourrais lui parler, mais le temps où je sortais pour rencontrer des hommes était révolu, cela me faisait remonter bien trop de mauvais souvenirs dans l'ensemble. J'avais pourtant l'impression de sentir de mauvaises ondes dans le coin. J'observais la salle, et il ne semblait y avoir aucun nocturne, pas de vampires à l'horizon pourtant, j'avais cette désagréable sensation. Je regardais dans la salle, je me demandais s'il n'y avait pas quelqu'un que je connaissais, quelqu'un qui me regardait, mais rien. Il y avait cette brune dans le fond que je n'avais jamais vue ici, peut être que cela venait d'elle. Je me levais, allant dans sa direction, passant à côté d'elle, sans rien dire, faisant mine de me rendre aux toilettes. Pour une raison que j'ignorais, elle semblait être l'origine de cette sensation ... Je commençais sans doute à devenir folle, il fallait que j'arrête de devenir parano.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Mer 17 Avr - 11:06

Emmanuelle buvait tranquille sa bière lorsqu’elle vit une jolie blonde passer. Cette dernière n’avait pas l’air dans son assiette et la demoiselle se disait que de la compagnie ne pourrait pas lui faire de mal. Alors qu’elle voulait l’intercepter, Denlon constata qu’elle était déjà dans les toilettes. C’est alors que la jolie brune attendit quelques minutes avant son retour. Pendant ce laps de temps elle réfléchissait à sa relation avec Troy et à toutes les aventures qu’elle avait vécues avec lui. Elle se souvenait de tous ses hommes qui ont voulu sa peau comme le Badenov. Celui-ci était un acharné au service de la reine, puisqu’il a bien failli attraper la belle plusieurs fois, même si au final elle s’échappait à chaque fois. Emma avait de la chance d’avoir un pouvoir puissant et un ami avec un pouvoir défensif fort. En effet si elle était encore là aujourd’hui, c’est grâce à Dewitt qui l’avait sauvé plusieurs fois d’une mort assurée. Troy l’avait notamment sauvé de ce chasseur de prime qui allait tirer dans la tête d’Emma si le jeune homme n’avait pas utilisé son pouvoir. Ce jour-là elle ne comprit pourquoi il avait fait ça, mais quand il lui expliqua la jeune femme ne pouvait être que reconnaissante envers lui. Enfin soit le temps passait et la jeune femme sortit des toilettes. Emma regarda cette dernière et lui dit

Bonsoir, ça vous dit de vous asseoir entre femme ?

Emma ne voulait pas trop laisser apparaître de sentiment vu qu’elle avait peur des gens depuis ses folles années, cependant elle se disait que discuter avec une fille pourrait être plus intéressant et que cela la soulagerai d’un poids, car oui elle avait beau se faire pas mal d’ennemis, Denlon restait à moitié humaine et comme tous ses humains il lui arrivait parfois un besoin de se confesser.


[hrp: Désolé j'ai l'impression que cette réponse est nulle xD]
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Mer 17 Avr - 21:28

    Je commençais à devenir véritablement paranoïaque. Je n'avais jamais été trop ainsi, mais ces derniers temps, j'avais tellement peur qu'on puisse m'avoir sans que je ne puisse rien faire. Je dormais assez mal, je faisais ce rêve, enfin ce cauchemar, où je ne survivais pas. Je mourrais de diverses façons, comme si mon subconscient s'amusait à me faire voir les différentes possibilités de morts qui se dressaient devant moi. Je ne semblais pas être faites pour survivre encore longtemps, du moins, c'est ce que je m'imaginais sans vraiment en avoir conscience. Et cette jeune femme semblait me faire revenir ces pensées en surface comme si elle en avait la possibilité. Mais je commençais sans doute à devenir folle, je ne voyais pas d'autres explications possibles. Pourtant, je ne comprenais pas pourquoi cela me prenait maintenant. Durant toutes ces années j'aurais pu tourner la boule depuis un long moment, mais non, cela me prenait seulement maintenant. Peut être étais-ce parce que je croyais pas à cette paix qui avait été proclamée voilà quelques semaines maintenant. Je pouvais le sentir à des kilomètres, les démons préparaient un coup bien plus foireux que ce que nous pouvions penser. Bref, j'étais donc dans ce bar, j'essayais de voir ce que je pouvais y faire à part boire un verre, mais je ne trouvais pas. Je n'avais pas spécialement envie de regarder le match de rugby. J'avais pourtant une sensation désagréable qui émanait de quelques parts dans le coin, comme si une force mystique n'était pas loin. Je me souvenais d'un combat où j'avais croisé Maryana, j'avais ressentie une sensation semblable ce soir là. Elle n'avait pas réussi à me porter un coup fatal, peut être parce qu'elle se souvenait de notre amitié passée, nous avions la même passion, celle de la photographie, mais ce qui la possédait était bien plus fort que ce que je connaissais. Elle n'était plus totalement humaine, je le savais, mais j'avais cet espoir que peut être elle puisse revenir à la raison. Elle ne le ferrait sans doute jamais mais j'avais ce peu d'espoir en moi que sa transformation n'était pas irréversible. Je passais donc à proximité de cette brune dans le bar pour me rendre aux toilettes. Elle était étrange, mais bon, je ne lui avais rien dit de spécifique. Je m'étais donc rendue aux toilettes. Je laissais la porte entrouverte pour observer cette jeune femme. Elle ne semblait pas méchante, mais j'avais comme une sorte de pressentiment. Je décidais donc au bout d'une minute environ de ressortir de ma cachette pour repasser devant elle et à ma grande surprise, elle m'aborda alors que je pensais qu'elle n'avait pas vraiment fait attention à moi. Je lui souris dans un premier temps avant de considérer positivement sa demande.

    " Euh, pourquoi pas, vous n'attendez personne au moins ? "

    Je préférais m'assurer que ma tête ne soit un choix bien réfléchi de sa part, elle pouvait attendre quelqu'un et ne voyant pas arriver la personne, inviter la première personne qui passait devant elle. Je ne sais pas, peut être qu'elle me connaissait et moi pas, en tout cas, sa tête ne me disait rien de spécifique, mais il était possible que nous nous soyons déjà plus ou moins croisée. Il y a tellement de monde que j'ai croisé dans cette Ecosse meurtrie qu'elle aurait pu en faire partie, mais visiblement non, elle n'avait tilté à mon regard la première fois et là non plus.

    " Alors comme ça, vous êtes amatrice de rugby ? "

    Oui, je décidais de faire le premier pas dans cette conversation. Je jaugerais très rapidement de l'état de mon interlocutrice, si elle était intéressante, ou si elle ne l'était pas. Peut être qu'elle n'était qu'une jeune femme paumée et sans ami et qu'elle cherchait de la compagnie dans ce bar. Je n'étais pas prête à me faire une amie, et puis de toute façon, avant qu'elle n'en devienne une, il faudrait du temps, beaucoup de temps. Je ne voulais pas me faire à quelqu'un de toute façon, car c'est à ce moment là qu'on perds la dite personne, soit elle vous trahis, soit elle meurt. En repensant à cela, je revoyais les têtes tomber lors du putsch avorté de Belle. Bref, je lui refaisais un petit sourire, histoire de paraître amicale, j'allais bien vite voir à qui j'avais à faire.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Jeu 18 Avr - 23:21

La demoiselle à qui Emmanuelle venait de demander de s’asseoir lui demanda si elle attendait quelqu’un. C’est vrai la semi-démone aurait pu attendre un ami ou autre, mais vu qu’elle n’en avait pas tellement la question ne se posait même pas. Cette question pourtant si bête fît réfléchir l’ex avocate pendant un long moment. En effet comment la demoiselle en face d’elle prenait son geste, que pensait-elle de la jolie brune, que ferait-elle une fois assise, tout autant de questions qui sont sujets à des romans ou des dissertations, mais ce n’était pas l’heure pour ça. Au pire Denlon se disait que la jeune femme la prendrait pour une sans amie, mais cette hypothèse était peu fondé, car elle-même était venue seule dans ce bar. Enfin bref la météorologue regarda son amie d’un soir et lui dis

Pas que je sache, les gens de confiance sont rare dans ce bas monde…

Dit-elle naturellement. En disant cela Emma s’exposait encore plus aux préjugés, mais elle s’en fichait, enfin non elle ne s’en fichait pas, mais celle-ci pourrait toujours détruire le bar si on se moquait trop d’elle. Suite à sa réponse la jolie blonde s’installa à ses côtés et regarda le match qui passait à la télé avant de lui demander si elle était amatrice de rugby. L’ex avocate rigola un bon coup avant d’ajouter

A vrai dire c’est la première fois que je regarde ce genre de sport, comme vous je présume ?

Emma voulait faire la conversation, elle avait besoin de parler et qui sait peut-être que son amie d’un soir aussi. Enfin bref les secondes passèrent puis la fugitive ajouta

N’empêche que je trouve ce lieu intéressant car à partir du moment où je suis rentré j’ai pu ressentir une sensation étrange. En effet ici par rapport à beaucoup d’endroit dans cette ville, j’ai pu voir que les gens ne me regardaient pas comme si j’étais une criminelle, on s’en fiche de l’autre, tout ce que l’on veut c’est boire un coup et oublier nos petits tracas du quotidien…

Effectivement c’était la première chose que la semi-démone avait pu voir en entrant dans ce bar et c’est ce qu’elle aimait. Elle aimait ce détachement des gens et même du barman à son égard, comme si elle était juste une cliente de plus, on est loin de ses endroits qui grouillent de monde et l’où son apparition aurait vu comme un signe de provocation ou autre. Car oui il ne faut pas oublier que les semi-démons sont très mal vu dans ce monde, ils sont considérés comme des parias, des gens qui ont profité de la guerre pour assouvir leur soif de puissance. Même si dans les faits ses rumeurs ne sont pas fausses tous les semi-démons ne sont pas ainsi. Par exemple Troy était tout à fait l’opposé de Maryana. Si cette dernière utilise souvent ses pouvoirs pour créer le chaos, le jeune homme lui utilise ses pouvoirs que lorsque la vie d’un de ses proches est sur le point de disparaître. Enfin bref, le temps passait, mais comme une bourde elle avait oublié de se présenter

Ah en fait, moi c’est Emma et toi ?

Dit-elle avant d’attendre la réponse de son interlocutrice.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Dim 21 Avr - 23:53

    Je ne sais pas, j'avais cette sensation bizarre à propos de cette jeune femme qui avait approximativement mon âge voir peut être quelques années de plus, je ne savais pas trop. Elle semblait seule, si seule que j'ai eu pitié d'elle. Oui, je vous l'avoue, j'avais envie de l'ignorer ou presque lorsqu'elle m'avait abordée, mais elle dégageait un truc, alors je voulais essayé de savoir ce que cela pouvait être. Quoi de mieux que d'être assise à proximité d'elle et de lui parler, tout simplement comme si nous nous connaissions depuis toujours. Bon, au moins nous ferrions connaissance. Je préférais ne pas trop me lier avec les gens ces derniers temps, il ne m'arrivait que des crasses, mais bon, si je parlais simplement avec elle ce soir, elle ne deviendrait pas mon amie pour autant. En fait, je n'en avais rien à faire d'elle. Oui, j'étais un peu égoïste, mais la vie était devenue si difficile. J'étais venue ici pour une raison qui m'avait convaincue de me déplacer, mais la véritable raison était sans doute toute autre, je n'en avais même pas conscience. Je lui demandais donc simplement si elle n'attendait pas quelqu'un et sa réponse après quelques secondes fut pour ainsi dire bizarre, enfin, je ne sais pas trop, c'était un peu à côté de la plaque, du moins ça me donnait cette impression là. Elle ne savait pas si elle attendait quelqu'un car les gens de confiance se font rares dans ce bas monde. Mon cerveau entra alors immédiatement en ébullition, qu'est ce que cela pouvait bien sous entendre ? Je ne savais pas quoi répondre à cela, alors je ne cherchais pas plus loin, j'avais à faire à quelqu'un de spécial, je pouvais le sentir, comme une douce odeur de souffre après une explosion. Je m'installais donc et lui posais la question qui me semblait logique par rapport à ce qui passait à la télévision : le rugby. Cela la fit rire, apparemment, elle regardait cela pour la première. Elle supposait que c'était aussi le cas pour moi mais non, j'avais déjà vue de nombreux matchs de rugby. Elle était vraiment bizarre, elle semblait être à fond dans le match mais elle n'en avait jamais vue, elle ne devait rien comprendre dans ce cas là, car les règles sont quand même compliquées sur certains points. Je ne savais pas quoi lui dire à part des évidences pour le moment.

    " J'en ai déjà vue auparavant, mais je ne suis pas spécialement fan. "

    Un petit sourire vint alors orner la bouche de boucle d'or. Oui, je n'allais pas lui faire la gueule quand même mais pour le moment, cette jeune femme ne me passionnait pas, elle semblait un peu particulière, mais terriblement banale contrairement à ce que j'avais pu percevoir. Puis sa tirade me fit tiquer de l'oeil droit. Mais d'où sortait-elle ? Je la connaissais ? Non, parce qu'elle me parlait comme si ou presque, me disant qu'ici on ne l'avait pas pris pour une criminelle et tout ça. Elle était recherchée donc ? Ouais, mon cerveau était un peu embrumé, je n'étais pas certaine de saisir pleinement la situation de mon interlocutrice. En fait, j'avais du mal à m'intéresser à elle, je n'étais pas venue ici pour ça à la base. Puis elle me dit son prénom, elle s'appelait donc Emma. Humm, est ce que cela devait me dire quelques choses ? Peut être bien que oui, mais je n'arrivais pas du tout à la remettre dans le contexte. Peu importe après tout, elle voulait discuter alors nous allions discuter.

    " Cela faisait longtemps que je n'étais plus revenue ici mais oui, c'est un coin plutôt tranquille quand on veut la paix. Moi, c'est Makay, enchantée. "

    Oui, je n'étais pas revenue ici depuis un bail, enfin, depuis plusieurs mois quoi. Rien n'avait véritablement changé depuis ma dernière venue, le coin était simplement un peu plus vide, il faut dire qu'à cette heure là, ce n'est pas tellement la grosse affluence.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Jeu 25 Avr - 21:49

Alors comme ça la demoiselle était une connaisseuse des coutumes locales. C’était intéressant à savoir. Il faut avouer qu’Emma n’avait pas cherché à connaître la culture écossaise en arrivant dans le pays. Tout ce qui l’interessait était le boulot, chose qu’au final elle regretta vu qu’elle n’avait plus d’emplois. En effet la semi-démone se disait qu’elle aurait pu en apprendre d’avantage sur l’Ecosse. Effectivement à part Glasgow et Edimbourg elle ne connaissait rien. La légende du Loch Ness était inconnue pour elle, le rugby aussi, la pêche au saumon dans le nord de l’Ecosse également et je ne parle même pas des gisements de pétrole du nord du pays. Emma ignorait tout de ce pays qui était maintenant chez elle. Cette dernière voulait y remédier sauf que le souci étant que la jolie brune était recherchée par les forces de l’ordre pour de multiples effractions, ce qui n’est pas top pour pouvoir explorer le pays tranquillement. Enfin quoi qu’il en soit Emma ne connaissait rien au rugby et son amie d’un soir si, qui sait peut-être pourrait-elle lui expliquer les règles.

La semi-démone sourit ensuite quand elle s’aperçu que la jolie blonde lui souriait, peut-être se moquait-elle de la météorologue ou alors elle s’en fichait d’elle, quoi qu’il en soit si d’habitude Denlon n’acceptait pas ce genre de comportement elle allait laisser passer pour une fois. Après tout il faut bien faire des efforts parfois. La jolie blonde avoua ensuite à l’ex avocate que cela faisait un moment qu’elle n’était pas venue dans ce bar, puis elle se présenta. Alors comme ça son petit nom était Makay… Inhabituel comme prénom, mais il n’était pas moche pour autant bien au contraire la jolie brune trouvait se prénom bien sympathique. Etait-ce un diminutif comme Emma pour Emmanuelle ou alors son vrai nom. La demoiselle cherchait une réponse, mais dans le même temps elle ne voulait pas embêter sa camarade avec des questions à la c*n. Elle lui avoua venir de temps à autre ici. Au début elle se demandait bien pourquoi, puis en voyant le lieu elle comprit rapidement. En effet ce bar était sans doute l’un des lieux les plus tranquilles de toute la ville, personne n’aurait l’idée de venir créer une embrouille dans un si petit endroit. Peut-être que ce bar allait devenir le futur havre de paix de la semi-démone, il fallait attendre de voir la suite des événements pour se faire une idée. La jolie brune finit alors sa bière plutôt rapidement avant regarder son amie d’un soir pour lui dire

Je vais me resservir, tu veux un truc ?

Dit-elle simplement avant de se lever. Emma voulait bien parler, mais elle allait le faire que lorsque son gosier serait hydraté et pas avant. La belle se dirigea donc vers le bar et commanda une autre pinte de Guinness au tavernier. Bon sang la semi-démone aimait bien cette bière, sans doute le café qui était dedans qui agissait comme une sorte de drogue, mais quoi qu’il en soit maintenant qu’elle en avait gouté elle voulait en reboire encore. Une fois la commande reçue et le barman content d’avoir renfloué la caisse, Denlon se dirigea vers la table où la blondinette se tenait. La jolie brune se posa sur sa chaise et leva son verre en criant

Santé Dédé !

Puis Emma commença à boire ce divin breuvage tout en regardant sa partenaire de table. Denlon se demandait maintenant si elle devait attendre que la jeune femme lâche un mot ou si elle devait lancer les hostilités.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Sam 27 Avr - 0:54

    Ouais, le rugby ce n'était pas trop mon truc, je connaissais évidemment, qui ne connait pas en Ecosse ? La jeune femme n'était assurément pas du coin, car si elle n'en avait jamais regardé c'est que ces origines n'étaient pas du coin. Le rugby était à peu près au même rang que le football dans notre contrée, c'était les sports nationaux pour ainsi dire, après, il y en avait d'autres mais on en parlait moins, il n'y guère que lors des jeux olympiques que l'on en entendait parler. Mais je doutais qu'elle voudrait me parler de rugby tout au long de notre conversation même si celle-ci n'en était qu'à ces débuts. Je n'avais pas fait gaffe mais elle s'était déjà mise à me tutoyer comme si nous étions de bonnes copines. Si dans le temps, cela ne m'aurait pas poser de problème, j'étais devenue méfiante bien malgré moi, un peu paranoïaque aussi, comme si la terre entière pouvait être mon ennemie, mais c'était un peu ça. On ne pouvait plus savoir à qui faire confiance de nos jours. Elle semblait sympathique, mais le fait qu'ici on ne la prenne pas pour une criminelle me mit la puce à l'oreille. Qui était-elle véritablement ? Je ne savais pas, mais j'essayerais de le savoir doucement, discrètement si possible, ou alors je m'amuserais à la pousser à bout. Je verrais la stratégie à adopter, mais il était certains que je devais en savoir plus sur mon interlocutrice, peut être que cela me servirait dans un futur proche. Elle ne venait pas souvent ici, mais peut être qu'elle viendrait plus souvent si elle aimait l'endroit. Elle semblait bien aimé la bière du Celtic Pub, d'ailleurs elle avait fini la sienne plutôt rapidement. Elle allait se resservir me proposant quelques choses au passage. Je ne répondis rien, j'avais mon verre avec moi que je n'avais pas fini, je verrais le moment venue. La situation était bizarre, la brune en face de moi semblait être à l'aise dans ce genre de situation, mais je ne l'étais pas tant que ça, sans doute parce que je n'étais pas venue ici pour sympathisé avec quelqu'un en particulier. J'étais devenue quelqu'un de plutôt solitaire ces dernières années après la mort de la plupart des membres de mon groupe de combattants. Mais, si j'avais la perspective de rentrer dans les ordres, j'allais devoir à nouveau me sociabiliser comme il le fallait. Emma pouvait être la première pierre de ce nouvel édifice, mais j'avais un peu de mal. Elle était revenue avec une autre bière et leva son verre en disant une expression que je n'avais jamais entendu ce qui me fit sourire. J'avais une furieuse envie de revenir sur sa plus longue tirade jusqu'à présent, mais je n'osais pas, je restais souriante et muette devant elle pendant encore quelques secondes, mes yeux étant à moitié rivés sur la télévision. Je ne savais même pas qui était en train de jouer. Et puis mince, tant pis si elle n'aimait pas mes questions après tout, nous ne nous connaissions pas, ce ne serait pas une grosse perte.

    " Alors comme ça, en général on vous regarde comme une criminelle ? Pourtant vous n'en avez pas l'air, mais les apparences sont peut être trompeuses. "

    Je ne la connaissais pas du tout, donc je tâtais le terrain, un terrain dangereux et glissant, mais sans prises de risques, la vie est assez monotone, et je n'avais pas envie de cette vie. Emma me répondrait sans doute avec franchise, puisque jusqu'à présent, elle avait parlé ainsi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Dim 19 Mai - 21:39

La phrase de son interlocutrice la faisait sourire. Apparemment elle ne ressemblait pas à une folle, mais pourtant elle en avait tous les symptômes. Effectivement la folie accompagnait souvent les semi-démons dans leur progression et leur soif de pouvoir. C’était en soit une sorte de pacte conclu avec le diable en personne qui disait qu’en gros on pouvait accéder à la connaissance infinie que si on laissait de côté sa rationalité. Si Emma avait déjà plus ou moins accepté ce pacte il y a fort longtemps, c’était seulement maintenant que les effets se faisaient ressentir véritablement. Avec sa nature instable cela n’arrange pas les choses bien au contraire. Si au début ses sautes d’humeurs étaient passagère et avec une faible intensité, cela s’accéléra au fur et à mesure qu’elle maitrisait son pouvoir. Aujourd’hui la jolie brune fait des crises pour rien et cela se voit par des pluies torrentielles et des tempêtes de fortes intensités, même si maintenant la demoiselle contrôle son pouvoir, il y a toujours ses sentiments qui font que son pouvoir s’active n’importe quand. D’ailleurs elle sentait que ce moment allait arriver alors celle-ci se mit à boire sa bière un peu plus rapidement tout en regardant le match. Les minutes et les minutes passèrent sans que les deux jeunes femmes lâchent un mot. L’ex avocate n’était si timide bien au contraire, mais elle n’avait pas envie de se forcer à faire la discussion, puisqu’elle était là pour boire un simple coup. D’ailleurs la semi-démone enchainait plus ou moins rapidement les gorgées afin de vider sa pinte au plus vite. Emmanuelle appréciait tout de même ce divin breuvage même si pour une raison obscure elle avait juste envie de partir. Au début le bar lui donnait envie de rester, mais plus les minutes passaient et plus la jolie demoiselle voulait partir. Etait-ce dû à un coup de blues, à la réponse de la jeune femme ou à un tout autre facteur, en tout cas Denlon allait partir. C’est d’ailleurs après de bonnes minutes que son verre se vida. Plus ou moins soulagé, elle se demandait si elle devait partir ou allait aux toilettes, mais l’envie de partir était plus importante. La météorologue lâcha un sourire à son amie d’un soir avant de lui dire

Je suis désolé mais je vais devoir y aller, je n’avais pas vu l’heure…

L’excuse était bidon mais elle était vraie. En effet Emma n’avait pas vu l’heure et c’était déjà ce moment où celle-ci devait voler ou acheter à manger, car oui l’estomac criait famine. Quoi qu’il en soit la semi-démone se leva puis cette dernière se dirigea vers la sortie du bar. La jolie brune se retourna une dernière fois pour saluer le comptoir mais aussi pour voir le résultat du match, avant de prendre sa route. La demoiselle avait maintenant envie de se retrouver seule.

Hrp: Comme tu l'as compris Emma s'en va du bar donc cela veut dire que c'est une fin de rp pour moi :p
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   Mer 22 Mai - 19:16

    Je lui demandais quelques choses, je lui posais une question à vrai dire, mais elle me sourit simplement, comme si elle était enchifrené, comme si son cerveau avait eu un arrêt d'un seul, comme si elle avait perdue sa langue. On aurait dit qu'en l'espace de quelques instants, un nycthémère s'était passé dans sa tête, comme si je ne lui avais jamais parlé, comme si elle était simplement ailleurs. Peut être qu'elle s'imaginait ailleurs qu'avec moi, peut être qu'elle s'imaginait en train de faire un peu de cuniculiculture, ou quelques choses dans le genre avec je ne sais quel animal. Peut être qu'elle était en train de compter les moutons pour pouvoir s'endormir. Non, je ne sais pas, non seulement, elle ne me dit rien de plus, mais elle semblait ailleurs. Elle était dans le match de rugby semble-t-il alors qu'elle n'y connaissait rien ou presque. Je l'observais, elle buvait son verre, sans rien me dire, et je n'avais pas envie de briser ce silence qui venait de s'installer. Je la regardais, et j'avais comme des doutes sur sa personne. Mais je ne disais rien de plus, après tout, je m'en fichais un peu d'elle, non ? Puis d'un coup, elle me dit qu'elle devait s'en aller parce qu'elle n'avait pas vu l'heure. Elle se leva donc et sortie du bar, saluant le comptoir. Étrange et brève rencontre que voici. J'avais du mal à comprendre, je restais sur ma faim. Elle m'avait invité à se joindre à elle si l'on peut dire avant de fermer son clapet puis de me fausser compagnie sans rien dire de plus. Je me levais alors, en direction du barman. Je lui demandais s'il connaissait la jeune femme qui venait de partir mais il me répondit que non, c'était la première fois qu'elle venait ici. Oui, cette femme était d'une bizarrerie improbable, mais je n'avais pas envie de me casser la tête. Elle resterait là, dans un coin de mon esprit, peut être que notre prochaine rencontre sera moins bizarre et plus longue, je n'en savais rien.


[HJ : C'est dommage de ne pas avoir plus exploité cette rencontre quand même enfin bon, faudra s'en refaire un autre du coup ! ]
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Happy Hour ! [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy Hour ! [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Happy Hour ! [Livre II - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Oldtown :: Celtic Pub
-
Sauter vers: