AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Mer 26 Mai - 15:18

    Je ne recommencerais plus. Promis, je ne recommencerais plus. Je sentais le contenu de mon estomac tanguer douloureusement dans mon ventre, et j'avais peur de rendre tout ce que j'avais avalé dans la journée, liquide ou solide. J'étais sur la mauvaise pente, et j'en avais conscience. Je grillais tout mon budget en boissons et en plaisante compagnie. Je passais tout mon temps libre à boire, et à attendre. Je souhaitais ne plus avoir à ressasser le passé, et je faisais donc en sorte de boire suffisamment pour ne plus avoir à me rappeler. Jusque là, ma stratégie avait plutôt bien fonctionné, mais même bourré j'avais conscience qu'il fallait que j'arrête. Je ne pouvais vraiment plus continuer ainsi. Déjà de un, j'allais bientôt tomber à court de pognon, et mes responsables allaient me demander des comptes sur mes dépenses. En plus de ça, je perdais souvent toute ma matinée à cuver dans ma chambre au St Edward's Hotel. Et j'étais dans les vappes toute la journée, jusqu'à ce que je me mette en route pour faire mon boulot... Faire mon boulot. C'était étrange d'appeler l'assassinat mon travail. Mais c'était pourtant le cas, et le pire, c'est que j'y prenais plaisir. Cela m'apaisait l'âme, de tuer des vampires. Horrible à dire, non?


    Je prenais l'air un instant, fumant une clope dehors. Je tenais encore debout; c'était déjà ça. Mais je me sentais vaguement nauséeux, et je savais que cet état ne ferait qu'empirer si jamais je devais continuer à boire ce soir. Intérieurement, je me promis de ne plus recommencer; c'était dangereux en plus d'être coûteux. En effet, l'alcool, les vampires le sentent loin. Ils aiment ça; boire un humain alcoolisé. Enfin, d'après ce que je sais. Il paraît que ça relève le goût du sang. Moi, je n'en savais rien mais j'étais déjà sûr d'une chose; ça diminuait mes réflexes en plus du reste. Et quand un vampire vous fonce dessus, vous n'avez que quelques micro secondes pour réagir à temps avant de vous faire vider de votre sang et de finir littéralement dépecé et mis en pièces. Donc, pour mon bien comme pour celui de ma bourse, fallait que j'arrête. Mais ma promesse pourrait bien attendre demain... Je tirais une nouvelle bouffée de tabac sur ma cigarette, alors que le vent marin m'ébouriffait les cheveux et me chatouillait les marines. C'était drôle pour moi, de me retrouve rici, à Leith. Je n'avais pas souvent vu la mer dans ma vie, avant d'arriver ici. Mais l'air marin, aussi vivifiant qu'il soit, me donnait envie de vomir.


    Je décidais donc de retourner à l'intérieur, après avoir consciencieusement écrasé mon mégot d'un coup de talon. Arrivé près de la porte, je faillis me la prendre; un homme rentrant dans le bar ne m'avait pas vu et ne m'avait pas tenu la porte, alors que j'aurais bien pensé qu'il le fasse. Je grommelais en repoussant la porte avec mon avant bras. L'ambiance de ce petit pub était enfumée; il y avait ici beaucoup de fumeurs. Un vague air de musique ajoutait à l'ambiance. Je retournais près du bar, et commandais un whisky de plus. J'aimais bien le whisky. Ca me changeait pas mal de la vodka de mon pays natal.. J'eus du mal à m'asseoir correctement sur le tabouret, mais je finis par m'y caler le plus solidement possible avec mes coudes. On m'apporta mon verre, et mon regard se porta au même moment sur une jeune femme assise plus loin. Elle était très jolie, mais pas un canon non plus. Pourtant, elle dégageait quelque chsoe d'étrange, d'intrigant. Un truc un peu animal. Ca m'excitait. Et comme l'alcool, en plus de me rendre plus pauvre et plus vulnérable, inhibait également toute forme de retenue chez moi, je me levais de mon siège avec mon verre, pour rejoindre la jeune femme.


    Je m'assis à côté d'elle, distinguant son regard. Il était étrange et captivant. Je savais que cette fille était spéciale. J'aurais pas su dire en quoi. Une petite voix dans ma tête me murmura que si j'étais devenu doué pour distinguer les vampires dans la masse, j'étais également capable de distinguer toutes les autres particularités humaines.



    | Bonsoir, mademoiselle. Je vous paye un verre? Mon coeur se fend en deux à l'idée qu'une jeune femme aussi séduisante ne passe la soirée seule... A moins que vous attendiez quelqu'un? |


    Façon comme une autre de savoir si elle avait un copain ou un rancard.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Mer 2 Juin - 23:23


On prend trop de bon temps aujourd’hui, pour penser à demain...
Public Ennemies



********************
22h15-Forêt près d'Édimbourg

Des grognements se faisaient entendre dans la forêt. Des jappements furieux puis des grognements reprenaient. Un buisson semblait bouger beaucoup plus rapidement que le souffle du vent ne le lui imposait. Un promeneur aurait sans nul doute pensé qu'il y avait quelques bêtes sauvages dans cet endroit. Il aurait eu raison. Tout à coup, un grondement suivi d'un claquement de mâchoires se fit entendre. Puis, le silence. Derrière le buisson, à présent, se trouvait une femme, entièrement nue. Elle était restée étendue sur le dos, le regard perdu dans le ciel. Elle semblait songeuse. La scène aurait pu paraître touchante si seulement à ses côtés ne reposait pas le cadavre d'un loup. La gueule ouverte, il avait eu la gorge tranchée net. La jeune femme à ses côtés semblait cependant s'en moquer éperdument. Mary avait du sang qui perlait légèrement du côté de la lèvre. Le loup à ses côtés était un de ses congénères. Il n'avait pas su la contenter. La jeune Lupa était toujours à la recherche d'un remplaçant pour son Ulfric. Malheureusement, elle était toujours déçu dans ses essais. Et parfois, elle avait la déception mortelle...

Mary se redressa d'un coude. Elle soupira. Non. Décidément, il ne valait rien. Elle s'étira puis se releva. Elle avait un petit chemin à faire et elle trouverait des vêtements. Une fois fait, elle projetait de se rendre en ville. Elle se releva donc et se dirigea d'un pas tranquille vers une clairière. Le reste de la meute était présente. Les mâles étaient sous forme humaine. Nullement gênée par sa nudité, Mary passa devant eux, et attrapa ses vêtements. Ils ne firent aucune allusion à l'absence de leur compagnon. Ils savaient pertinemment ce qui lui était arrivé. Mary se tourna vers eux.

Je passe la soirée en ville. Ne m'attendez pas.

Un jeune mâle, plutôt prétentieux se dressa immédiatement sur ses ergots :

On ferait mieux de t'accompagner.

Mary leva les sourcils avec un rictus d'ironie.

Parce que tu crois que j'ai besoin de ton aide ?

Tu pourrais avoir besoin de nous, oui.

J'y vais seule. Un point c'est tout.

Mais...

Le jeune mâle allait continuer lorsque Mary tourna la tête et le transperça du regard. Il baissa la tête en signe de soumission et fit marche arrière. Elle resta un petit moment immobile pour être sûre de son entière acceptation puis prit le chemin du port et de ses bars...


*************************
23h30-Bar du Port

Le bar était enfumé et l'odorat de Mary, très développé, était malmené. Elle éternua vivement. Le barman lui jeta un coup d'oeil mais ne lui adressa pas la parole. Mary sirotait lentement son verre de Martini d'un air rêveur. Elle s'ennuyait un peu, il fallait bien l'avouer. Elle avait envie de sang, et surtout d'un homme, un vrai. Celui qu'elle avait testé plus tôt l'avait particulièrement laissé sur sa faim. Presque immédiatement, elle entendit une voix masculine derrière elle. Qui se proposait de lui payer un verre. Elle allait répliquer qu'elle se débrouillait très bien toute seule quand elle rencontra le regard de l'homme qui l'avait abordé. Hum... Pas mal du tout. Il avait manifestement un petit coup dans le nez, sans être non plus littéralement bourré. Intéressant physiquement. Même plus qu'intéressant... Mary sourit.

Ce n'est pas de refus. Je n'attends personne.

Elle le regarda s'installer et huma son odeur. Une odeur entêtante, malgré l'effluve d'alcool. Une furieuse envie s'embrasa dans le corps de la belle. Peut-être que la soirée ne serait pas si ennuyeuse que prévu. Certes, l'homme ignorait qu'il risquait sa vie à chaque instant, mais n'était-ce pas plus excitant ?

Et vous ? Votre copine vous a posé un lapin, alors vous vous rabattez sur le gibier qui reste ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Jeu 3 Juin - 0:32

    J'avais l'impression que pour une fois, je ne serais pas le seul à me montrer entreprenant au cours de cet échange. La jeune femme que j'avais approché me regarda d'un air ouvertement appréciateur. Elle était en train de me jauger physiquement. Normalement, ce genre de regard est réservé aux hommes qui veulent une femme pour la nuit, ou par les prédateurs qui se demandaient si leur proie était suffisamment intéressante pour prendre la peine de la bouffer. Je ne savais pas trop pour quel choix de figure je pouvais opter. Si mon égo typiquement masculin pouvait être blessé d'être considéré comme un morceau de viande, mon désir, lui, me dictait de me laisser faire. Après tout, j'étais là pour faire un sorte de festin de barbaque, pas vrai? La jeune inconnue ne refusa pas ma proposition, et me confirma qu'elle n'attendait personne. Si j'aurais bu un ou deux verres de plus, je me serais probablement fendu d »un « yeeeeees! » conquérant, mais je savais qu'en fait ce type de partie était du genre compliqué à aborder pour quelqu'un comme moi. Ben oui, je n'aurais pas à me battre contre un clampin pour gagner les faveurs de la dite donzelle, mais je devrais me battre contre moi même et ma connerie encore plus impressionnante. Bordel, de ce point de vue la partie serait bien mal engagée!


    Alors que je m'asseyais, la jeune femme prit une grande inspiration dans ma direction. Qu'est ce qu'elle faisait? Elle voulait me sentir ou quoi? L'alcool me fit doucement rire. Si elle voulait me renifler, elle pouvait me le demander clairement. Si elle l'aurait fait, j'aurais pu lui proposer de renifler des endroits autrement plus intéressants, si j'avais moi aussi le droit de la sentir, bien entendu...



    | Parfait, dans ce cas. |


    Torben, champion du monde. Avec ce que j'avais bu, j'étais encore capable d'aligner plus de trois mots; j'en avais même aligné quatre! Record absolu en la matière pour moi. Alors, je me fis interroger d'un ton peut être un peu accusateur, mais je prenais ce ton plutôt pour de la taquinerie. Allez savoir pourquoi, je prenais même ça comme le signal de départ d'un jeu foutrement plaisant, celui de la séduction, qu'on pouvait résumer à; « t'as intérêt à rentrer dedans si tu veux te la faire ». Bon ok, c'est dit crûment, mais c'est ainsi que je me le figurais mentalement alors que j'avais probablement trois grammes dans le sang. Je portais mon verre à mes lèvres, pour m'arrêter dans le mouvement. Je ris jaune aux paroles de la donzelle.


    | Du tout, je n'ai personne qui m'attend. Et c'est foutrement le problème que je viens noyer dans ce genre d'endroit sordide à peu près tous les soirs de la semaine. |


    Comme si on ne me rappelait pas suffisamment que ma femme était morte, j'en venais moi même à me le rappeler malgré ce que j'avais bu. Merde alors, je gaspillais des ronds si j'étais même plus capable de l'oublier! Cependant, je savais bien que l'alcool allégeait mes souffrances dans le sens où étant ivre, j'avais tendance à relativiser et à philosopher sur la vie et toutes les chieries qui me tombaient sur le coin de la figure. Levant mon verre à la santé de l'inconnue, je souriais d'un air enjôleur.


    | Quant au gibier... Loin de moi l'idée de vous considérer ainsi. Un gibier finit toujours par se voir découper pour figurer comme trophée sur le mur d'une bâtisse. Or, je me vois mal découper pareil corps que le votre. Ce serait là une bien terrible hérésie à laquelle je ne voudrais surtout pas m'adonner. |


    Putain de merde, je me rendais compte que je parlais mieux anglais bourré qu'à jeun. Moi même, je n'étais pas certain de tout ce que je venais de dire. Je faisais un clin d'oeil à la jeune femme avant d'engloutir mon verre, sans que l'alcool ne touche mes lèvres. Je le faisais directement couler à l'intérieur de ma gorge et ne laissait pas l'opportunité à la boisson de me brûler la langue ou les gencives. Je tendais ma main légèrement au dessus de la table.


    | Torben Badenov, pour vous servir mademoiselle. Mais vous, que faites vous dans ce bar? Merde, j'ai faillit oublier. Garçon! |


    J'appelais le serveur, et quand je captais son regard, je levais deux doigts pour lui montrer que je voulais qu'il nous resserve un verre de ce que nous avions déjà dans nos verres. L'homme me fit un signe de tête montrant qu'il avait compris. J'aime que le service soit efficace, ça permet de se concentrer sur d'autres choses foutrement plus intéressantes...

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Jeu 3 Juin - 1:05

*************************
23h30-Bar du Port



L'homme avait l'air drôle. Certes, il ne faisait manifestement pas exprès, mais c'en était tordant. Mary ne se priva pas de le détailler physiquement. Plutôt bien bâti. Musclé même. Un visage manifestement avenant. Un regard noisette, à présent brouillé par l'alcool mais qui paraissait direct et franc. Non, vraiment, il avait quelque chose qui émoustillait la Lupa. Quelque chose qu'elle n'arrivait pas à trouver parmi les siens. Peut-être son côté irrémédiablement humain sans doute. L'inconnu étouffa un rire en s'asseyant, ce qui fit sourire Mary. Il n'allait pas être difficile à enjôler celui-là. Mary n'avait pas spécialement de problèmes de ce côté-là. Les hommes ne résistaient pas longtemps à ses charmes en règle générale. La question que lui avait posé Mary était une sorte de répartie, de miroir de ce que l'homme lui avait posé. Après tout, cela l'intéressait un tant soit peu de savoir si une éventuelle rivale pouvait lui plomber la soirée qui promettait de la distraire. Auquel cas, Mary ne donnerait pas cher de la peau de la donzelle.

Indéniablement, le jeu qui commençait à se mettre en place était un jeu de séduction. Ils jouaient au chat et à la souris. Et Mary aimait beaucoup. Mary, elle, n'avait pas besoin d'alcool pour se désinhiber. Elle sourit au jeune homme qui lui expliqua qu'il n'avait personne.

Vous m'en voyez ravie. Une présence inopportune aurait jeté une ombre sur le reste de ma soirée. Ce qui aurait été bien dommage, avec votre joli minois.

La Lupa lui adressa un clin d'oeil équivoque.

On dirait que ce soir, vous avez régler votre problème.

Le sourire du jeune homme déclencha une vague de chaleur chez Mary. Elle dut se contenir pour ne pas abandonner la partie et lui sauter littéralement dessus. Le jeu ne venait que de commencer, cela aurait été dommage de s'avouer vaincue dès maintenant.

Une hérésie ? Considériez-vous mon corps comme saint ? Auquel cas, cela risque fort de contrarier mes projets.

Le clin d'oeil du jeune homme fit sourire Mary. Manifestement, il était étonné de ce qu'il faisait. Signe qu'il ne devait pas être du genre à aborder une fille étant sobre. Cela ne plaisait que davantage à La Lupa. Mary serra la main de son interlocuteur qui dit s'appeler Torben. La peau était douce, diaphane. Une forte odeur d'alcool s'en dégageait. Mais le contact était tout sauf désagréable. Cela ne fit que pousser la jeune femme sur le même chemin.

Mary Wellesley. Charmée.

Torben fit signe au barman qui rapporta immédiatement deux verres. Mary hocha la tête en signe de remerciements. Puis, elle répondit à sa question.

Et bien, disons que je cherche à oublier mes déboires sexuels dirons-nous. Je me cherche un compagnon qui puisse me contenter. Ce n'est pas faute d'avoir testé mais aucun n'y arrive.

Mary se pencha vers Torben, ce qui laissa une vue plongeante sur son décolleté. Puis, avec une voix murmuré et sensuelle, elle chuchota :

Vous n'en connaitriez pas un, par hasard ?

Elle croisa ses jambes, sa jupe remontant sur ses cuisses. Le jeu continuait de plus belle et montait même d'un niveau...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Jeu 3 Juin - 2:08

[HJ j'adore ton perso, quand il déballe toute la vérité comme si de rien n'était xDD]


    Tout le monde semblait satisfait que je n'avais plus personne. Bon, ok, quand je me mettais du point de vue de la jeune femme que j'avais en face de moi, cela semblait normal, vu qu'on était plus ou moins en train de se draguer, et les filles de joie que j'avais déjà croisé préféraient sans doute un homme seul qu'un homme marié qui chercher à noyer sa déprime et sa routine chez les prostituées. Mais moi, est ce que j'avais vraiment envie d'être seul? Putain non. Qu'est ce que je donnerais pas pour revenir un peu plus d'un an en arrière, quand j'avais encore un foyer à plus de mille bornes d'ici, une femme avec qui tout se passait bien, et un boulot? Je donnerais tout. Malheureusement, je savais peut être mieux que quiconque qu'il était totalement impossible de revenir en arrière. Et même si j'y mettrais toute la bonne volonté du monde, ce ne serait plus jamais possible de revenir en arrière. Chierie. Cependant, j'esquissais un petit sourire mi-amusé mi-ironique alors que l'inconnue me qualifiait de jolie minois. Elle avait pas un compliment un peu moins masculin encore à me balancer? J'avais pas du tout l'habitude qu'on me complimente sur ma belle gueule. Bien mauvais choix à mon humble avis. Je souris un peu plus au clin d'oeil plein de suggestions que me fit la jeune femme. Cependant, je levais les mains en l'air en signe de reddition, ou en tous cas en signe de prudence.


    | Alors là je vous arrête tout de suite. On ne vend jamais la peau de l'ours avant de l'avoir vendu. Euh... Avant de l'avoir abattu, pardon! Oui madame, on sait jamais ce qui peut arriver quand on s'en prend à un bestiau blessé. |


    Je m'épatais moi même devant la débilité profonde de ce que je pouvais dire. Si j'étais sobre, je me trouverais probablement au fin fond de l'affligeance. Heureusement que j'étais trop saoul pour me rendre compte de ce que je disais, sinon je n'aurais jamais poursuivit dans cette voie avec cette petite, aussi attirante et prometteuse soit elle. L'alcool, quelle merveilleuse invention. Grâce à la boisson, je me sentais moins con. Et en plus, si vous lisez la phrase précédente, vous vous rendrez compte que j'étais même capable de faire des rimes. Le monde partait vraiment en couilles, et j'allais l'enfoncer encore plus si je me mettais à faire de la poésie. Des projets? Ah oui? Je trouvais qu'elle allait vite en besogne cette petite, encore plus que moi. A tel point que je trouvais ça presque effrayant en réalité. Presque, parce que quand je suis bourré, je trouve que tout est simplement excitant. J'affichais donc un sourire humble devant la jeune femme, feignant d'être sérieux.


    | Tout ce qui est beau est saint, n'est ce pas? Mais bon, qui dit saint dit pas forcément qu'on a pas le droit de toucher hein, sinon ce serait vraiment trop con. Et on pourrait jamais s'amuser, nous autres. |


    Par nous autres, j'entendais les hommes. Ben oui, si vous nous retirez les femmes, franchement, qu'est ce qu'on ferait? Je parle pas de philosophie à deux balles, mais la première chose que je reconnaissais c'était que le monde était dirigé par le sexe. Regardez les vampires, s'ils foutent autant le bordel, c'est parce qu'on dit qu'ils sont bons au lit. Tout le monde, hommes ou femmes, s'empressent d'aller se farcir un vampire. Un phénomène à la mode, sans doute. Quand je fus très brièvement au contact de la peau de celle qui se dénommait maintenant Mary, je remarquais à quel point cette fille était bourrée de contradictions. Elle était brûlante, comme si elle avait la fièvre. Mais ce contact très chaud était contrebalancé par une douceur bienvenue, et le mélange des deux donnait quelque chose que je n'avais encore jamais rencontré avant. C'était tout moi ça, de jouer aux explorateurs avec les femmes.


    | Pas charmée, non. Charmante. |


    Et bim! Ouais, je drague comme un collégien pré-pubère et j'assume. Jusque là, c'était toujours comme ça que j'avais réussit mes coups. On fait comme on peut avec ce qu'on a, comme le disait toujours mon père. Lui parlait de la vie en général, mais j'étais convaincu que son adage convenait également aux femmes. D'ailleurs, cette Mary m'avoua tout de go quelque chose qui eut deux effets en moi. Le premier, le plus important, était que je me sentais un peu plus excité à l'idée d'être meilleur que tous ces ploucs que cette nénétte semblait avoir rencontré. Le second effet, sans doute issu des tréfonds de ma conscience, tirait la sonnette d'alarme. Bah quoi, vous vous êtes pas rendu compte qu'elle parlait comme une croqueuse d'hommes, une véritable mante religieuse et pire... Comme un putain de vampire! Je me sentais immédiatement rassuré par la présence de mon flingue; si y'avait un soucis, je savais que j'avais de quoi faire taire toute vélléité de me faire manger ce soir. Et bien sûr, j'étais trop ivre pour me rendre compte que j'avais envie de coucher avec une femme alors que j'avais un flingue sur moi. Mais j'avais des papiers de flics sur moi, alors pourquoi m'inquiéter? Et de toutes façons, des deux effets évoqués plus haut, devinez lequel l'avait emporté sur l'autre? La vue des jambes ou du décolleté de la donzelle n'étaient sans doute pas pour rien dans ma décision.


    | Est ce une proposition que je dois prendre comme un pari à relever? |


    Je portais de nouveau le verre qu'on venait de m'apporte à mes lèvres, et le descendait d'un trait. Voilà qui n'allait pas m'aider à réfléchir clairement, alors que Dieu savait que j'en aurais bien eu besoin..;

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 0:03

*************************
23h45-Bar du Port



La soirée promettait d'être passionnante. La sensualité montait d'un cran et ce n'était pas pour déplaire à Mary. La jeune femme but une gorgée de son verre. Elle continua de dévisager Torben. Non, décidément, il lui plaisait vraiment. Cela la changeait agréablement des loups de la meute. Certes, ces derniers étaient tout ce qu'il avait de plus viril. Mais sans nul doute que la peur devait les paralyser quelque peu. Torben, lui, semblait particulièrement naturel à côté, l'alcool semblant aider. L'homme la rassura quelque peu sur ses intentions concernant son corps. Mary, elle, avait bien l'intention de finir la soirée en sa compagnie. Le bar était toujours aussi enfumé. Mais l'attention de Mary, détournée sur son interlocuteur, l'empêchait de se sentir trop harcelée par les odeurs. Heureusement.

Parceque vous comptez vous amuser, ce soir ?

Question anodine mais pas tant que ça, vous l'aurez compris. Mary se contenait. Son instinct la poussait à tout simplement attiré l'homme dehors et trouver un endroit propice à leurs ébats. Mais le jeu lui plaisait. Et être douce, bien que provocante, n'était pas ennuyeux non plus. Le compliment que lui adressa Torben lui arracha un sourire. Il l'amusait. Elle ne s'ennuyait pas avec lui, contrairement avec feu son dernier amant. Cette drague d'adolescent l'amusait beaucoup même.

Venant d'un homme aussi irrésistible, c'est doublement flatteur.

Allez, paf. Du tac au tac. Pourquoi les remarques dragueuses ne seraient l'apanage que des hommes après tout ? La mixité et l'égalité des sexes impliquait forcément que les femmes pouvaient également être de la fête. Et Mary ne s'en privait pas. Elle sourit en voyant le regard de Torben plonger littéralement vers son décolleté. Ça lui plaisait. De jouer avec lui. Il y avait quelque chose de terriblement excitant à s'approcher sans céder. Mary savait pertinemment que les hommes appréciaient un tant soit peu les femmes qui leur résistent. La Lupa était de cette trempe. Cela expliquait peut-être son succès auprès des hommes. Mary se pencha davantage vers Torben. Sa déclaration précédente était-elle un pari à relever ? Elle murmura en réponse :

Sans aucun doute, oui. Après, je comprends que vous ne vouliez pas risquer de le relever.

La jeune femme se penchait toujours son visage s'approchant de celui de Torben. Ses lèvres se retrouvèrent à quelques millimètres de celles du jeune homme. Un sourire s'étirait sur le visage de Mary. Elle effleura à peine les lèvres de Torben. Le faire craquer ? Oui, c'était sûrement le but qu'elle se fixait en agissant ainsi.

Quel dommage, vous rateriez quelque chose que vous n'avez jamais goûté...

Elle continua d'effleurer les lèvres du jeune homme, lentement, cherchant à le mettre à bout et à enflammer ses sens. Mary était très habile à ce petit jeu. L'homme allait-il céder ? L'alcool abattrait-il plus rapidement ses défenses ? Il y avait fort à parier que non. Mais cela ne dérangeait pas Mary. Ce jeu devenait de plus en plus intéressant...


[hj : j'adore aussi Torben quand il est bourré, c'est trop drôle ^^ Désolée pour la petite taille du post.... Je me rattraperai au prochain !]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 0:27

    La question de Mary me destabilisa l'espace d'un court instant. Que ferais je dans ce bar, sinon m'amuser? Enfin, le terme était mal choisit, je vous l'accorde volontiers. En fait, je sortais presque chaque soir non pas pour m'amuser, mais pour me détendre. Si ces deux termes se ressemblaient, ce n'était pas pour autant qu'ils étaient identiques et qu'ils allaient de pair. En tous cas, pas avec moi. Tuer encore et encore pèse sur toutes les consciences. Et la mienne, je la laissais s'effilocher pour me rendre la tâche moins ardue. Je savais que tous ces meurtres ne finiraient jamais par apaiser totalement ma soif et mon besoin de vengeance, mais ça me libérait autant que ça me rendait fou. Fou, je l'étais assurément. Un homme qui abandonne sa famille, son deuil et son foyer pour partir à mille bornes de chez lui tuer le prédateur ultime de la chaîne alimentaire est forcément un fou furieux, ou alors un abruti. C'est pas que je me considérais comme une lumière, mais j'espérais valoir un peu mieux qu'un vulgaire imbécile. Au moins donnais je un sens à mes actes, ce qui n'était pas trop mal en soi. Je n'étais pas comme un de ces tueurs qui tue simplement parce qu'ils en ressentent l'envie.


    | Non, je souhaite simplement me détendre. Voyez vous, je fais un boulot qui me pèse, et j'ai parfois, -souvent- besoin d'évacuer. |


    Je ne voulais pas encore une fois passer mon temps à me plaindre. J'en avais assez de jouer à ce petit jeu, et je voulais juste me libérer un peu de toutes mes obligations. La jeune femme me fit alors un compliment de plus tout en m'aguichant du regard. J'avouerais volontiers que je me laisserais bien me détendre entre les mains de cette fille là, mais nous nous étions engagés dans une sorte de ronde de mots suffisamment élaborée pour que je n'avais pas envie d'en gâcher la chute. Après tout, ce qu'il y a de presque aussi bon que l'acte sexuel en lui même, c'est tout ce qu'il se passe avant. Et croyez moi quand je vous dis que j'ai besoin de tout ça pour continuer à tuer des gens. C'est pas le fait d'avoir à tuer qui me pesait autant, c'était plutôt le fait de devoir continuer à vivre, alors que je ne voulais plus. C'était une sensation aussi étrange que désagréable. Mais j'étais ivre, et je ne dis rien de tout ça. Je me la pétais, comme d'habitude.


    | Irresistible? Vous n'avez encore rien vu du tout, Mary. |


    Et paf! Comment sous entendre que vous tenez plus de l'âne que du singe, alors que ce n'est pas forcément le cas. J'avais toujours su que c'était l'alcool qui aurait ma peau, et quand je me rendais compte à quel point je pouvais me la péter, je me rendais compte que c'était effectivement ce qui risquait bien d'arriver. Mary me murmura alors une réponse qui aiguisa chez moi une forme d'excitation que je m'étais toujours connu. La tentation sous toutes ses formes...


    | Il ne faut jamais parier avec moi... Je suis suffisamment vernis pour toujours gagner. Et pourquoi comprendriez vous que je refuse? Ëtes vous donc si redoutable? |


    J'avais dit ça en haussant un sourcil, pour faire genre le mec pas convaincu. Putain, ivre, j'étais vraiment un boulet. La jeune femme semblait pourtant apprécier, et elle se colla presque contre moi, effleurant mes lèvres des siennes. C'était le genre de truc qui me faisait totalement perdre le contrôle. Mais là, je sentais que j'étais totalement en train de me laisser dominer par mon acolyte, et j'avais envie de me prouver que je n'étais pas si faible que ça. Même s'il m'en coûtait, je restais immobile.


    | Je vous trouve bien prétentieuse... J'entends beaucoup de fanfaronnades, et bien peu d'actes qui viennent corroborer tout ça... Dois je donc toujours tout prendre en main? |


    Là, c'est l'alcool qui parle. Je sentais monter en moi monter une vague de chaleur tandis que mon estomac se tordait. Même bourré, je reconnaissais les signes avant coureur d'une alerte rouge provoquée par ma conscience. J'allais encore faire une connerie. Je saisissais le visage de la jeune femme en posant mes mains sur ses joues, et l'attirais contre mes lèvres pour l'embrasser tout doucement, comme un adolescent avec sa première gonzesse. Je rompais le contact après un bref instant, pour me saisir de mon verre, à nouveau remplit par un serveur décidément très prévenant.


    | Za Zdarovie! |


    Puis, j'engloutissais l'alcool.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 0:48

*************************
23h55-Bar du Port



Torben devait sérieusement s'amocher. Surtout que sa descente ne diminuait pas, bien au contraire. Cela intriguait Mary. Elle espérait uniquement que l'homme aurait l'intelligence d'arrêter la boisson avant d'être malade et que la fin de soirée sensuelle ne soit devenue impossible. Un éclat attira l'attention de la Lupa. Deux hommes semblaient en venir aux mains au fond du bar. Mary jeta un coup d'oeil appréciateur. Elle-même organisait des combats entre les mâles. Le vainqueur avait le droit de passer une nuit avec elle. Cela permettait à la Lupa de sélectionner les meilleurs. Mais s'il y avait une chose qu'elle avait apprit, c'était que les meilleurs au combat n'étaient pas forcément les meilleurs au lit. Mary observa un des deux se faire éclater les dents. Amusant. Les hommes trouvaient que ses congénères étaient une abomination, avide de sang. En vérité, l'homme n'était pas mieux. Il mettait sous carcan sa vraie nature, sanguinaire et monstrueuse, sous des règles sociales. Cela n'empêchait nullement les meurtres, les viols, les horreurs de se produire.

Enfin, après tout ce n'était pas son problème. Elle, elle avait un homme sur le feu. Elle reporta son attention sur lui. Torben lui expliqua que son boulot lui pesait. Elle ne chercha pas à savoir quel était son boulot. A dire vrai, cela ne l'intéressait pas plus que ça. Cependant, elle hocha la tête. La remarque du jeune homme la fit sourire une fois de plus. Elle n'avait encore rien vu ? Elle espérait bien. Sinon, sa compagnie se révélerait décevante.

Hum, il me tarde de voir le meilleur dans ce cas...

Torben bourré, c'était tout simplement tordant. L'homme roulait des mécaniques comme un adolescent. Les remarques les plus tartes, du genre de celles qu'on entendait dans les séries télé à l'eau de rose, fusaient. Torben lui demanda si elle était si redoutable. Un sourire carnassier s'étira sur les lèvres de la jeune femme.

Vous voulez dire, redoutable en matière de sexe ? J'ai fait perdre la tête à plus d'un homme.

Au sens strict comme au sens figuré d'ailleurs. Mais ce genre de détails n'était pas spécialement à étaler si Mary souhaitait finir la soirée comme elle le pensait. Torben résistait magnifiquement bien à son approche. Du moins, plus qu'elle ne l'aurait cru. Bon point pour lui. Quand soudain, Mary sentit les mains de Torben se poser sur ses joues. Le contact la fit frissonner de plaisir. Mais ce fut ses lèvres et leur goût qui provoquèrent un chaleur coupable dans le bas ventre de la Lupa. Cela n'avait été qu'un baiser timide. Mais ce qu'il laissait présager plaisait beaucoup à Mary. L'étreinte dura quelques secondes jusqu'à ce que Torben se recule pour finir son verre. Mary resta un instant silencieuse à l'observer. Elle avait une petite idée derrière la tête. Elle se rapprocha une fois de plus. Ses mains se posèrent sur le genou du jeune homme puis remontèrent lentement jusqu'à une zone qu'on ne touche pas généralement en public. Mary, pourtant, nullement gênée, continuait ses caresses à un endroit qui devait plus que troubler l'homme. Elle souriait.

Fanfaronnades ? Je prends parfaitement les choses en main. Comme vous pouvez le constater.

Surenchères, surenchères. Où cela s'arrêterait-il ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 1:06

    Dérrière nous, des hommes se battaient. Je me retournais pour voir. Ces deux là y allaient fort, vraiment fort. Si j'aurais dû me battre comme ça à une heure pareille après avoir ingurgité autant d'alcool, j'aurais probablement dérouillé. Mais vu que j'avais justement picolé, je regardais le combat en tant qu'expert. Et ce que je voyais ne me ravissait pas vraiment. Ces mecs là se battaient comme des chiffonniers. Si j'aurais moins bu, je me serais joint à la bagarre, et je leur en aurais remontré. Après tout, j'étais un ancien militaire russe, un type qui avait fait des tas de crasses dans les coins les plus reculés du caucase. Et je passais ma vie à survivre à des vampires pour les flinguer, les plomber, les planter ou les brûler. Remarque, peu importe la façon dont ils rendent l'âme ces saletés, mais il fallait bien que je survive, pas vrai? Repenser à tout ça me donna instantanément envie de boire. Croyez moi quand je vous dis que la mort d'un vampire n'est pas quelque chose de plaisant ou de cool à regarder. Ces putains de monstres se vident de leur sang, en foutent partout, et explosent dans une énorme gerbe de viscères et d'autres fluides vitaux. Proprement dégueulasse, à vous couper la faim ou toute autre envie. Quoiqu'il en soit, ce que j'étais en train de promettre à cette Mary semblait lui plaire, puisqu'elle avait envie de voir la suite.


    | Seulement si je ne suis pas le seul à me montrer, bien évidemment. |


    Ca peut avoir l'air très con de le préciser, mais je jugeais ce petit éclaircissement bien utile. Après tout, j'avais déjà rencontré des filles qui prenaient tout au pied de la lettre. Et ce soir, ça ne me disait absolument rien d'être le seul à montrer tout ce que j'avais en magasin, si vous voyez ce que je veux dire. Je n'avais pas du tout envie de me faire rouler, alors j'étais satisfait d'avoir mis les points sur les i. Cependant, Mary arbora un bien étrange sourire alors que je lui demandais si elle était vraiment redoutable ou si c'était que de la gueule. Ce type de sourire, je ne l'avais trouvé que chez deux putains de types de personnes. Chez les fous, et chez les vampires qui avaient une idée derrière la tête. Si j'écoutais mon instinct de conservation tout ce qu'il y a de plus primaire, j'aurais sans doute dégainé mon flingue. Pour faire quoi? Aucune idée, mais je me serais sentit mieux. Remarque, avec tout l'alcool ingurgité, je trouvais ça plutôt cool d'être dragué par une croqueuse d'hommes. Qu'est ce que j'étais con en temps normal, alors quand j'avais bu ce n'était même plus la peine!


    | Petite prétentieuse... |


    Alors que j'embrassais Mary, je me rendais compte à quel point je pouvais aimer ce type de contact. Pourtant, celui ci m'avait paru étrange, inhabituel avec cette jeune femme. Toujours aussi brûlante, alors que les lèvres (celles là en tous cas xD) n'étaient pas sensées être la partie du corps la plus chaude du corps. Et parallélement à cette chaleur, je retrouvais une douceur étrange, presque suspecte, comme s'il n'y avait pas d'imperfections sur cette peau. Comme une vampire. Intérieurement, j'étais de plus en plus excité, alors qu'une petite voix dans ma tête me hurlait maintenant qu'il y avait quelque chose de pas catholique dans cette fichue situation. L'alcool, entre autres effets dévastateurs, a souvent l'effet supplémentaire de museler ce genre d'alarme. Soudain, je sentis une main passer sous la table et remonter le long de ma cuisse. Je me crispais et me redressais dans mon siège, tout en fermant les yeux. Dieu me damne, j'étais faible.


    | ne me parlez pas de prendre les choses en main. Je pense qu'il est temps de mettre les pieds dans le plat comme on dit. |


    Je repoussais sèchement sa main, et je sortais quelques billets de la poche intérieure de ma veste.


    | Je paye les consommations, et vous, vous nous trouvez un endroit où continuer cette conversation? Est ce que cela vous convient? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 1:23

*************************
Minuit-Bar du Port


La température était montée d'un cran. Mary avait, comment dire, fait monter le niveau du jeu ? D'après ce qu'elle pouvait sentir, Torben ne devait pas y être totalement indifférent.

Je compte bien montrer ce que j'ai de mieux. Et je ne pense pas que vous serez déçu.

Prétentieuse ? Bon, ok, peut-être un peu sur ce coup-là. Et après ? Mary était habituée à ce que le regard des hommes se glisse sur elle. Ce n'était sûrement pas pour rien. Ses mains, qui étaient fort actives, furent repoussées avec un peu de rudesse par Torben. Le premier réflexe de Mary aurait été une remarque cinglante. Elle se retint cependant. Elle avait une furieuse envie de cet homme et le brimer à ce stade relevait du suicide. Concernant la soirée du moins. La jeune femme fit une sorte de moue, signe de son mécontentement d'être traitée de la sorte. Torben lui proposa de payer les consommations tandis qu'elle se chargerait de trouver un endroit plus propice à leur conversation.

Si vous comptez me repousser de cette façon, la conversation ne risque pas de durer longtemps. Mais cela me convient.

La remarque avait été faite, histoire de marquer le coup. Mary enfila son manteau et sortit du bar en compagnie de Torben.


*************************
00h15-Hôtel Leith Royal



Mary n'était pas folle au point d'emmener Torben chez elle. Beaucoup trop d'indices lui mettraient la puce à l'oreille sur sa véritable nature. Elle connaissait cependant un hôtel magnifique, plutôt luxueux. Cela promettait d'être amusant. Après tout, Mary avait les moyens de s'offrir une nuit dans ce genre d'établissement. Une façade à l'ancienne donnait sur l'entrée du somptueux bâtiment. Le hall, dallé et éclairé de bougies, était immense. Mary se dirigea vers le comptoir de l'accueil.

Bonsoir, une chambre pour deux personnes. Une nuit.

Notre suite est libre si vous le désirez.

Mary acquiesça et sortit sa carte bancaire. N'ayant aucun bagage, elle monta dans l'ascenseur en compagnie de Torben et du groom chargé de leur montrer leur chambre. Le long couloir les mena jusqu'à la chambre numéro... devinez... 666. Mary eut un sourire amusé. Elle se tourna vers Torben.

J'espère que vous n'êtes pas superstiteux.

Le groom leur ouvrit la porte et leur souhaita une bonne nuit. Mary resta tout de même ébahie par la chambre. Elle était tout bonnement immense. Un salon se trouvait face à eux. On accédait à la chambre sur leur gauche. Un lit à baldaquin qui aurait facilement pu contenir quatre personnes côte à côte, prenait une partie de l'espace. Un balcon large donnait une vue imprenable sur la ville et la mer. On entendait même le bruit des vagues. Mary resta face à la fenêtre un instant. Puis, elle se tourna vers Torben, le regard brillant.

Donc.... Où en étions-nous déjà ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 1:47

[HJ; je pense qu'à partir de maintement on peut placer les balises « hide » avant et après notre rp ^^]



_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 15:38

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 15:57


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 16:15

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 16:48

[HJ; faut qu'on fasse gaffe, on se rapproche des vingt lignes minimum ^^]



_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: terminé - Torben Badenov & Mary Wellesley   Ven 4 Juin - 17:10

[hj : oui, tu as raison ^^]

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 4 Juin - 19:38


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Dim 6 Juin - 19:12

[hj : désolée, j'en avais marre que ça soit écrit en tout petit ^^]


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Dim 6 Juin - 20:28


_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Dim 6 Juin - 21:50

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Dim 6 Juin - 22:28

    Je me sentais serein, calme, heureux et... épuisé. La jeune femme avait dévoré en moi toute mon énergie, et je me sentais également très faible. Je m'étais affalé dans le canapé et je ne souhaitais plus vraiment changer de position désormais. En tous cas, pas dans l'immédiat. Egalement, le fait de coucher avec Mary m'avait remis les idées en place, et je ne me sentais plus du tout ivre; j'avais un peu mal à la tête à cause de l'alcool ingurgité, certes, mais cela se limitait à ça. Je n'avais donc pas fait très fort, ce soir. En tous cas niveau boisson, parce que si on m'aurait dit deux heures plus tôt que j'allais me serrer une femme pareille, j'aurais sans doute bien rit au nez de l'impudent personnage. Bien sûr, je savais très bien que tout était relatif, et rien n'était jamais éternellement acquis. Cette passade allait probablement laisser place à l'habituelle période de déprime post-nuptiale, en quelque sorte. Mais pour l'instant, je savourais encore cette relative sensation de paix en moi. Me donner autant à fond dans quelque chose, Mary en l'occurence, m'avait fait énormément de bien. Je me sentais un peu mieux, maintenant, excepté ces courbatures et ces griffures de la jeune femme, dont la douleur se rappelait peu à peu à moi alors que je sentais finalement la jeune femme venir se reposer contre moi. Elle était toujours brûlante, bien qu'un peu moins que tout à l'heure.


    | j'espère que t'as pas attrapé la crève, tu es toute fièvreuse. |


    Non pas que la savoir malade me ruinerait ma nuit, simplement, je n'avais pas envie à mon tour d'être cloué au lit par la fièvre, les contractions abdominales et les vomissements. De tous les types de maladie, la crève était du genre à être vraiment pas gratifiante. Elle me confirma que j'étais le premier à qui elle faisait le coup. Personnellement, je ne la croyais pas vraiment. Une bombe sexuelle pareille n'avait probablement aucun mal à trouver des soupirants, et le simple fait qu'elle soit aussi franche dénotait qu'elle devait forcément avoir eu ce genre d'aventure par le passé. Par contre, elle me fit remarquer que c'était moi qui l'avait abordée. Touché.


    | je plaide coupable. Mais ais je si mal agit? Je n'en suis pas convaincu, si je m'en réfère à tes gémissements, ma belle. |


    Je n'étais pas le meilleur coup au monde, voyez vous. Mais les circonstances particulières avaient sans doute contribué à me rendre plutôt performant, ce soir. Du moins, j'étais relativement content de moi; j'avais tenu une forme olympique compte tenu de mes prouesses habituelles. Mais bon, le hasard avait bien fait les choses, il fallait que je me rende à l'évidence... Elle me posa ensuite la question que je venais de lui poser. A charge de revanche... Je souris, n'ayant nullement l'intention de mentir. Je préférais ça à la diplomatie; au moins, mes partenaires savaient à quoi s'en tenir.


    | Souvent non. Parfois, oui je l'avoue. N'ayant plus personne dans ma vie, je me satisfais comme je le peux... Tu vois, je fais un job à risques, et j'ai souvent besoin de décompresser. Et toi, tu bosses dans quoi? |

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Jeu 10 Juin - 23:17

    Mary reposait à présent sur le torse du jeune homme. Elle se sentait bien, détendue. Harassée aussi. Cela faisait bien plusieurs mois qu'elle n'avait pas connu pareilles sensations. Elle se sentait si paisible. Sereine. Non, décidément, elle avait bien fait de répondre aux avances de Torben dans le bar. Cet humain en avait dans le ventre. Et cela avait beaucoup plu à la Lupa. Dommage qu'il ne soit pas l'un des leurs. Il aurait eu toutes ses chances en tant qu'Ulfric. La vie est mal faite parfois... Mary se surprit à repenser à leur étreinte. Sans nul doute, cela lui manquerait dans quelques jours... Elle espérait que ce ne serait pas la dernière fois. Après tout, ils avaient passé du bon temps, il n'y avait aucune raison qu'ils ne gardent pas contact. On verrait bien ce que le temps apporterait.
    Décidément, la question de sa température semblait particulièrement intriguer le jeune homme. Il faut dire que depuis le temps, l'alcool avait certainement terminé son effet et Mary sentait qu'elle risquait d'être la cible de questions fort embarrassantes. Elle soupira, d'un air un peu agacé.

    Je te dis que ça va ! On dirait mon père.

    Mary s'étira. Il fallait qu'elle évite les questions gênantes. On ne savait jamais à qui elle avait affaire. Elle parcourut d'un air songeur le torse de Torben du bout des doigts. Sa peau était fraiche. Cela détendait de le sentir contre elle. Des bouffées de tendresse la saisissait, sorties d'on ne sait où. Etrange. Mary n'y prêta guère attention. Ce n'était pas dans sa nature d'être douce et gentille. Mais il fallait bien avouer que Torben faisait ressortir certains côtés d'elle qu'elle ignorait. Sans doute était-ce réciproque. Mary avait répliqué que c'était lui qui l'avait abordé et la réponse de Torben la fit sourire. Elle ébouriffa ses cheveux d'un revers de la main.

    Ne fais pas trop le fanfaron ou je vais devoir avancer que j'ai simulé pour te rabattre le caquet.

    Bien sûr, il n'y avait rien de vrai là dedans. Seulement de la taquinerie. Torben lui demanda alors dans quoi elle travaillait. Aïe... Mary avait entendu que son amant avait un job à risques. Elle feignit donc de ne pas avoir entendu sa question.

    Un job à risques ? Comment ça ? Tu bosses dans quoi de si risqué ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Ven 11 Juin - 17:42

    Je me sentais faible, tellement faible. J'avais besoin de boire, et de me reposer. Mes muscles me donnaient l'impression qu'ils étaient en feu, comme vidés de leur substance. C'était une sensation tout ce qu'il y a de plus libératrice. Je ne l'avais pas ressentie depuis un bon moment. Faire l'amour comme une bête avait un effet libérateur. Mais maintenant que c'était fini, je me sentais également plus seul que jamais, même avec cette superbe créature dans les bras. Ma vie n'était décidément plus ce qu'elle avait été, et je n'avais absolument aucune idée de ce que l'avenir me réserverait. Bien entendu, je ne me faisais pas d'illusions. La mort était sans doute tout ce à quoi je pouvais aspirer désormais. Après tout, n'étais je pas décidé à me battre de toutes mes forces contre l'espèce la plus dangereuse au monde? Les vampires... Dans cette guerre qui s'annonçait brutale, je savais fort bien que je ne pouvais pas espérer en réchapper indemne. Je pouvais toujours me leurrer l'esprit en me disant que tout allait s'arranger, mais je savais au fond de moi que c'était trop tard. Et si l'humanité toute entière tardait trop à répondre à l'agression, alors tout serait perdu pour de bon. De ces sombres pensées, je fus ramené à la réalité par la tendre créature en question, toujours blottie contre moi.


    Elle me compara avec son père alors qu'il était évident que je la soulais avec toutes mes questions. Elle soupira, agacée. Bon okay poupée, je ne dis plus rien. Je haussais les épaules alors que la jeune femme s'étirait un instant.



    | Okay, si tu veux juste qu'on baise ensemble, ma belle, je ne dis plus rien. Ca me va tout aussi bien. |


    Parler, se lier avec ses petites partenaires de jeu, c'était toujours mauvais signe. Je n'avais pas à compliquer un peu plus ma vie en me prenant d'amitié pour une fille avec qui je couchais. Il était évident qu'à mes yeux, rien ne valait une petite soirée arrosée avec une fille de temps en temps pour décompresser. Continuer à se voir après n'était que source d'emmerdes, même si c'était parfois plus que tentant de vouloir remettre ça, si vous voyez ce que je veux dire! La jeune femme m'ébouriffa les cheveux alors qu'elle souriait. Ce petit sourire étant craquant, et si je ne me serais pas autant donné auparavant, je pense qu'on aurait très bien pu remettre ça, là maintenant. Le fanfaron, simuler? Je prenais la jeune femme dans mes bras, avant de basculer sur elle.


    | Le problème avec ta menace, c'est que j'ai la parade. Si tu dis que t'as simulé, je serais dans l'obligation de recommencer et de te faire hurler, juste pour te prouver que ce que tu ressens, c'est bien la réalité. |


    Alliant le geste à la parole, j'embrassais la jeune femme dans le cou avant de passer ma main sur son entrejambe. Puis, je me décollais d'elle pour me remettre debout, et j'allais droit vers le bar. Je nous resservis un verre, alors que la jeune femme éludait ma question tout en me prenant au piège.


    | Je bosse pour une grosse boîte de sécurité. C'est pas de tout repos, comme métier. Mais toi, tu m'as pas dit ce que tu faisais? |


    Nouveau mensonge, fallait que je fasse gaffe à ne pas me mélanger les pinceaux avec toutes ces professions que je m'inventais.

_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Dim 5 Sep - 19:47

    Mary s'étira brièvement. Elle se sentait tout de même fatiguée. Torben était effectivement un amant doué pour avoir réussi à contenter la jeune femme. Beaucoup d'hommes et de lycans n'avaient pas ses talents. Et n'étaient d'ailleurs plus de ce monde. Mary soupira. Elle resta un instant à caresser machinalement du bout des doigts la peau de Torben. Quel dommage qu'il ne soit pas un des siens. Elle le verrait bien à la tête de la meute. Quel magnifique couple Alpha ils feraient. Mais, pour le moment, cela n'était pas dans les plans de Mary. Elle n'avait pas pensé plus loin qu'une simple distraction. Et il faut dire que cela avait dépassé largement ses espérances. La réponse de Torben sembla dénoter d'un certain flegme. Il respectait sa décision, même si cela revenait à ne pas faire plus ample connaissance. Elle aurait bien aimé se laisser aller à des confidences mais elle ne pouvait se le permettre. Et Mary, même si elle était capable de livrer son corps à un inconnu, ne livrait pas ses secrets rapidement. Elle sourit et lui mordilla les lèvres.

    Oh, je t'ai vexé ? Pauvre petit...

    Elle savait que cela allait sans nul doute énerver prodigieusement Torben. Mais cela l'amusait. Elle aimait bien cet humain. Son côté franc et brutal avait quelque chose de profondément sensuel. Une sorte d'attraction animale. Avait-elle des sentiments ? Non, guère pour l'instant. Mais pourquoi pas, avec le temps. Et s'il montrait qu'il continuait à assurer dans certains domaines intimes... La fausse remarque de Mary eut l'effet escompté et Torben s'étendit sur elle en remarquant qu'il allait devoir la faire crier si elle assurait qu'elle avait simulé. Mary eut un franc sourire. Elle leva un sourcil et ses mains glissèrent sur le bas-ventre de Torben. Elle eut une moue dépréciative.

    Vu l'état des choses, cela m'étonnerait grandement que Monsieur mette ses menaces à exécution. A mon grand regret, bien sûr...

    C'était encore une bravade et elle sentait que Torben ne résisterait pas longtemps, du moins son orgueil le pousserait à lui prouver de quoi il était capable. D'ailleurs, cela ne tarda pas. Les lèvres du jeune homme se nichèrent dans son cou, arrachant un soupir que Mary contrôla tant bien que mal. Mais un gémissement lui échappa lorsque les doigts de Torben s'attardèrent sur son entrejambe. Il se leva ensuite, se dirigeant vers le mini bar. Pendant qu'il leur resservait un verre, Mary se mit sur le ventre. Elle était à moitié tourné vers lui, l'observant attentivement. Le temps de réflexion qu'il avait eu ne lui avait pas échapper. Il lui cachait quelque chose. Mary accepta le verre et sourit en répliquant :

    Non, effectivement, je ne l'ai pas dit.

    Mary sirota son verre avant de le poser sur la table de chevet. Un sourire malicieux aux lèvres, elle jeta un coup d'oeil à Torben qui était derrière elle. Elle se redressa, à quatre pattes sur le lit, cambrant les hanches dans une posture plus qu'équivoque. Elle murmura, d'un air faussement détaché :

    J'avais cru entendre quelqu'un parler de me faire crier, non ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   Dim 5 Sep - 22:28

    Ce qui me stupéfiait toujours, c'était que même maintenant, pas mal de temps après l'acte en lui même, la peau de la jeune femme restait vachement brûlante. Si vous sortez avec elle en plein hiver, pas besoin de vous habiller chaudement! Il suffit de se coller contre sa peau nue, et ça irait tout de suite mieux. J'avais remarqué à quel point elle n'aimait pas les questions sur ce sujet... Cela cachait peut être quelque chose, mais quoi? Une maladie quelconque qu'elle aurait peur de me refiler? Han la merde, ce serait pas du tout le moment de se chopper une MST, entre le danger inhérent à ma profession mais aussi face à l'Eglise, toujours très rigoriste en matière d'éthique et de morale. Déjà que mes virées nocturnes autres que pour le boulot n'étaient pas toujours bien vues... Bref. La jeune femme me caressait le torse de ses doigts graciles alors qu'elle me charriait en me disant que j'étais un pauvre petit et qu'elle m'avait vexé. Elle me fit sourire faiblement. Cette genre de candeur, d'innocence dans les rapports humains, je l'avais perdue il y a un petit moment maintenant. Je me forçais quelque peu à sourire, alors que je me rendais compte que Mary ressemblait à Jana sur certains points. Jana...


    | Il en faut beaucoup plus pour me vexer, tu sais. |


    Alors que j'avais basculé mon corps sur celui de la jeune femme, celle ci prit une moue qui me fit sourire. Elle faisait visiblement exprès de me titiller. N'en avait elle donc pas eu assez tout à l'heure? La combler devait relever du marathon...Alors, je sentis ses mains se déplacer jusqu'à mon entrejambe, et elle eut l'air franchement douteuse de mes capacités. Instantanément, la perspective d'un défi aussi simple que celui de refaire l'amour à une femme me redonna de l'envie de me surpasser. Cela faisait fort longtemps que je n'avais plus ressentit ça. Si j'aurais voulu être franc et dire les choses comme elles le sont, je me serais amusé. Oui, moi, le grand chasseur de vampires dénué de toute forme d'humour, j'appréciais la compagnie de quelqu'un et les petits défis d'adolescents que nous nous lancions. Peut être la solitude avait elle enfin finit d'achever l'effondrement de ma personnalité, et que je virais peu à peu à la folie? Avec ce que je faisais et ce qu'il m'était arrivé... Bref!


    Mes caresses arrachèrent quelques soupirs bien naturels et audibles chez la jeune femme, tandis que j'allais finalement me resservir en alcool. Quand je donnais son verre à Mary, celle ci me répondit de façon évasive concernant son emploi. Ainsi donc, elle jouait la carte du secret? Comme elle voudrait. De toute façon elle était assez grande pour savoir ce qu'elle devait faire ou dire. Et pire encore, je lui mentais moi même, alors quel genre de type serais je si je me formalisais pour si peu, alors que le mensonge n'éveillait en moi pas le moindre scrupule? Je me taisais donc et buvais lentement mon verre. Finalement, la jeune femme se cambra d'une façon plus qu'équivoque et m'invita d'une façon toujours aussi peu équivoque à venir achever ce que j'avais commencé. Je souris et posais mon verre.




_________________


Img (c)Kanala. Gif (c)Tumblr
avatar

Journal Intime
Spécialisation: Tireur
Points de vie : 17
Coups du Destin: 22
Seule la Mort met Fin au Devoir
Messages : 18708
Membre du mois : 108
Je crédite ! : Avatar (c) Seerlena || Signature (c) Kanala
Localisation : Aux côtés de Krystel Raybrandt
Caractère : à Edimbourg
Vos Liens :
Spoiler:
 


Humeur : Impassible
Autres comptes : Pandore Lasalle // Hayden Valentyne
Fondateur de Sc
Seule la Mort met Fin au Devoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Unleash The Animal [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Quête] Petit animal perdu. (Terminé)
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Port de Leith :: Ruelles
-
Sauter vers: