AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 14 Juin - 0:09

A vrai dire, je n’ai pas de plan préétabli. L’idée, c’est d’y aller au feeling et de voir comment les choses se passent. Je comptais bien être utile au Roi, l’être de façon évidente et effective. Je ne peux pas me contenter d’être à sa disposition quand il a envie de divertissement, je tiens à apporter ma pierre, aussi petite soit-elle, à sa réussite. Ses amis sont les miens, mais ses ennemis le sont également pour moi.

Il s’agit là de ma première approche dans le cadre d’une mission. Pas question réellement pour moi d’espionner ou de piéger, je serai là tout simplement pour observer et vérifier que Julien Guillemaud est digne de confiance. Quoiqu’il en soit, le simple fait que le roi m’ait confié cette mission me remplit d’honneur. C’est une sacrée marque de confiance de sa part, et je sais qu’il ne l’accorde qu’à peu de gens. Je tiens donc à la mériter et vais donc me donner à fond pour ce premier travail.

Ainsi, je me suis préparée pour aller voir Guillemaud. En tant que servante du Roi, ma mise doit toujours être impeccable. Tout en gardant la discrétion due à mon rang, je ne peux être fade ou mal fagotée. A moi de me montrer digne de ma position auprès du monarque, sa servante doit être considérée de « haute qualité » pour les autres vampires. Je sais que pour la plupart des femmes ce genre d'idée éveillerait un féminisme quasi épidermique, mais pas pour moi, je trouve ça bien au contraire très naturel. Il faut savoir où est sa place, accepter la domination des plus forts, c'est ainsi qu'on avance. Se battre contre ça est ridicule si vous voulez mon avis.

Mon comportement est donc toujours irréprochable. En publique, je me tiens proche mais toujours en retrait, le dos bien droit, le regard baissé. Je suis en permanence souriante, je réponds toujours avec grande politesse quand on m’adresse la parole et je me comporte avec élégance. Je suis la représentation d'Augustus King quand il n'est pas là, alors je n'ai pas droit à l'erreur, c'est certain. Mais les choses se font bien plus facilement que je ne l'aurais pensé au départ. Tout se met en place naturellement, un instinct né avec moi lorsque j'ai été choisie et que le lien s'est établi entre nous.

Une robe ivoire cintrée, très simple mais coupée dans un tissu de la plus grande qualité, des talons hauts pour allonger ma silhouette, les cheveux ramenés en arrière sagement, un maquillage léger, et me voilà prête pour partir à la rencontre du shérif.

Un dernier regard dans la glace, je souffle un bon coup, et j’attrape les clés de ma voiture, et en route pour son appartement de Glasgow. Le Roi m’a expliqué comment m’y rendre, et comme il me l’a conseillé, j’ai démarré avant la tombée de la nuit pour être sûre de ne pas le manquer.
Le soleil se couche au moment où j’arrive devant chez lui. Je coupe le moteur et attend quelques instants, pour ne pas le cueillir juste après le réveil, puis je sors de la voiture et me dirige d’un pas décidé vers l'immeuble. Je sonne à l'interphone et attend qu’on me réponde, presque impatiemment.


Bonsoir ! Je suis Suzy Tannen, la servante du Roi. Avez-vous quelques minutes à m’accorder ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 14 Juin - 13:26

Depuis que j'habitais cet appartement luxueux dans le centre-ville de Glasgow j'avais amené avec moi ma fidèle garde du corps Angela l'avait installé avec moi. Non pas parce que j'avais un quelconque sentiment à son égard, notre relation n'étant que strictement professionnelle, mais pour une question de praticité. Je l'avais donc ainsi à porté de main si besoin, et la savoir prête à agir en cas de problème était un atout pour moi. Mais ce soir elle n'était pas là, étant sorti avec je ne sais qui. Bien qu'habitant sous mon toit désormais, je n'attendais pas d'elle qu'elle m'ennuie avec son emploi du temps. Elle avait donc tout loisirs de mener sa vie, toutefois la seule contrainte que je lui imposai était de se rendre disponible immédiatement lorsque je l'exigeai, l'obligeant donc à rester dans un périmètre lui permettant d'intervenir dans les moindres délais si je le souhaitais.

J'étais donc seul ce soir et en profitais pour réfléchir, Shane ma Pomme étant rentré chez elle pour la nuit. J'étais satisfait de mon humaine et de sa personnalité. Force m'était d'admettre que sa naïveté était divertissante, ainsi que son abandon à ma personne. Sans bien se rendre compte de tous mes tours, elle s'était donné d'elle-même à moi et c'était de son propre choix qu'elle avait souhaité devenir une Pomme de sang. C'était une première pour moi d'avoir un animal de compagnie, et je ne savais pas encore si je souhaitais m'encombrer d'elle à chaque instant et donc de lui ordonner de vivre sous mon toit désormais. Cela aurait ses avantages, mais j'entrevoyais tellement de complications possibles que pour le moment je la laissais avoir son propre logement, à voir si je souhaitais modifier ceci par la suite. C'est donc de cette réflexion que je fus tiré par la voix du réceptionniste entièrement acquis à la cause des vampires et dont je m'étais assuré la loyauté. Car il était hors de question pour moi que n'importe qui dans la rue puisse sonner chez moi et m'importuner. C'est donc pour cela que lorsqu'un visiteur utilisait l'interphone pour me joindre, il tombait en réalité sur le réceptionniste en question.


Excusez-moi monsieur Guillemaud, mademoiselle Suzy Swing Tannen, servante du Roi, souhaite vous rencontrer.

Le Roi m'envoyait sa servante. Mis à part venant d'Augustus ou de Krystel, j'aurai pris ceci comme une offense de la part de n'importe quel autre vampire. Mais eux étaient mes Maîtres et qu'ils m'envoient leur servant était un signe plutôt bon à prendre. Me levant et passant une tenue plus adapté pour la recevoir, j'indiquai à l'homme de la faire monter. Bien que désireux de limiter la présence d'humains en ma demeure en dehors d'éléments tels que la servante du Roi ou que ma Pomme, je n'avais que peu d'entre eux à mon service dans mon logement. En réalité je n'avais même qu'un seul humain qui travaillait pour moi dans mon appartement à proprement dit, un majordome tout autant loyal que le réceptionniste de l'immeuble et dont je pouvais assurer la fidélité et la discrétion quant à ce qu'il pourrait voir ou entendre.

Alfred, préparez une carafe de sang et une coupe pour moi, ainsi qu'une seconde pour ma visiteuse. Vous lui servirez le moment venu ce qu'elle souhaitera boire.

Bien Monsieur.

Tandis que l'humain s’exécutait sans autre mot, je passai une tenue plus adaptée au statut de la jeune femme qui venait me rendre visite. Sa venue était clairement officielle et ordonnée par Augustus, aussi devais-je faire honneur à cette visite même si mon interlocutrice allait être une humaine. Car malgré mon mépris pour ses pairs, celle-ci était un messager royal avec tout le statut qui allait avec, aussi lui devais-je un minimum de respect. Aussi lorsqu'elle sonna à la porte de mon appartement, Alfred lui ouvrit et je m'approchai d'elle la saluant comme l'exigeait le protocole.

Bonsoir mademoiselle Tannen et permettez moi de vous souhaiter la bienvenue en ma demeure. lui dis-je respectueusement en lui faisant un baise-main de rigueur avant de l'inviter à prendre place dans un des fauteuils confortables de mon salon. Il se trouvait déjà sur la table basse entre nous une carafe de sang et deux coupes.

Désirez-vous boire quelque chose? Demandez et Alfred vous servira. dis-je simplement, me servant un verre de sang tandis que mon majordome attendait la réponse de la jeune femme pour la servir ensuite. Je décidai de poursuivre en étant aussi directe que lorsque je conversais avec le Roi lui-même, toujours soucieux de l'étiquette bien entendu.

Que me vaut l'honneur de vous recevoir chez moi mademoiselle? Notre Roi aurait-il une nouvelle tâche à me confier, ou souhaite-t-il s'enquérir par votre biais de la manière dont je m'acquitte de mon nouveau rôle?



Dernière édition par Julien Guillemaud le Jeu 21 Juin - 13:37, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 21 Juin - 1:28

Je me demandais comment les choses allaient se passer, à quel genre d’individu j’aurais affaire. J’avais déjà eu l’occasion d’être seule à seul avec William Raybrandt, avant le mariage, et je n’en avais pas conservé un souvenir impérissable. Je l’avais trouvé prétentieux et pas très futé pour tout dire, mais à l’époque, je n’avais pas encore subit la transformation qui avait fait de moi la servante du Roi. Je n’étais pas vampire, mais je n’étais plus tout à fait humaine. J’étais plus forte, plus rapide, et je jouirai d’une vie bien plus longue. Un lien indéfectible s’était également créé entre le Roi et moi. Je ressentais ses émotions, il n’avait pas besoin de me faire appeler quand il avait envie de me parler, et lui aussi avait accès à ce que j’avais en tête.

Je faisais cependant toujours attention à ce que je disais. J’avais tendance à rester vague sur tout. S’il est bien une qualité que doit posséder la servante d’un être aussi puissant et emblématique, c’est la discrétion. Ainsi, on ne m’entendait dire que ce que tout le monde savait, ou informations facilement disponibles et sans importance.

J’espérais bien apprendre lors de cette « mission ». Je commençais léger, car contrairement à D’Aubusson, en qui le Roi n’avait aucune confiance, ce dernier voulait juste vérifier que sa confiance en Guillemaud était bien placée. Mais le fréquenter allait m’en apprendre plus sur les us et coutumes des immortels, sur qui est qui, qui fait quoi, quelles sont les mesures prises dans quelles circonstances. Admettons-le, je suis dans ce monde depuis peu de temps, je suis encore en phase de découverte. C’est un bon moyen d’apprendre, et d’observer.

J’attendais donc beaucoup de cette rencontre, d’où une certaine impatience lorsque j’ai sonné à l’interphone de l’immeuble. Je me suis présentée et on m’a demandé d’attendre. Un domestique sans doute. Je joignais sagement mes mains devant moi et regardais autour de moi, pour la première fois de façon attentive. Le quartier était très chic, les bâtiments alentours de haut standing. Un environnement fort agréable.

La porte finit par s’ouvrir et un homme en costume élégant m’indiqua les ascenseurs, me précisant que Monsieur Guillemaud m’attendait. Pendant la montée, je lissais d’un geste automatique le tissu de ma robe. Quelques pas seulement me séparaient de la porte d’entrée de l’appartement à présent, c’était le moment de vérité. Je sonnais à la porte et me parais de mon plus beau sourire lorsqu’elle s’ouvrit, saluant le domestique d’un mouvement de la tête et m’avançant main tendue vers le Maître des lieux.



Bonsoir Monsieur Guillemaud, merci de me recevoir.


A son invitation, j’allais m’installer dans un des fauteuils du salon, m’y installant confortablement, jambes croisées dans une posture élégante. L’accueil avait été bon ce qui, il est vrai, ne voulait rien dire mais qui était quand même un bon début.


Je prendrai un thé glacé si vous en avez… Si pas de l’eau ça ira.


Jamais d’alcool pour moi. Ou en toute petite quantité, quand c’est de bon ton et quand le Roi est présent. On peut vite déraper si on exagère, et je n’ai pas envie que qui que ce soit use de ce stratagème pour me piéger d’une quelconque manière. Je lâchais un petit rire à la question de mon hôte.


Et bien le Roi pense que nous pourrions nous apporter mutuellement. Comme vous le savez, je ne suis pas à son service depuis bien longtemps, j’ai donc encore bien des choses à apprendre…


Je m’interrompais un instant, le temps que le domestique pose mon verre de thé glacé sur la table basse face à moi.


Il a donc pensé que je pouvais vous offrir mes services. Tout en vous aidant, je pourrai me familiariser avec le nouveau monde que j’ai intégré il y a peu. Que pensez-vous de cette idée ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 21 Juin - 14:25


La venue de la Pomme du Roi pouvait signifier tant de chose, et en dissimuler autant aussi décidai-je de ne pas trop lancer d'hypothèses quant à la raison de sa venue chez moi. De part son statut la jeune femme était une personne à ne pas sous-estimer malgré sa nature humaine. C'est pourquoi j'écoutais attentivement ses paroles, seulement interrompues par Alfred venu lui apporter sa boisson, avant de s'effacer silencieusement se tenant prêt à accomplir la moindre de nos demandes.

Ainsi donc Augustus m'offrait les services de son humaine, lui permettant par la même occasion d'apprendre les us et coutumes de notre espèce. Je réfléchis un instant avant de prendre la parole pour lui répondre, pesant le pour et le contre afin de ne pas commettre d'impair. Pour m'aider dans ma réflexion je bus une gorgée de sang avant de répondre à l'humaine.


Je serai ravi de vous apportez mon aide si tel est le désir du Roi mademoiselle, lui dis-je aimablement. et je vous aiderai autant que mon devoir me le permet.

Pourquoi cette précision dans mes paroles? Disons que je voulais que la jeune femme comprenne qu'il y aurait une certaine limite quant à l'aide que je pourrai lui fournir. Non pas que cela m'ennuyait, mais je ne connaissais pas l'humaine et ses intentions. Je ne doutais pas de sa loyauté envers la couronne, du moins un peu moins que pour le reste du monde, mais je préférais que les choses soient claires entre elle et moi, ayant déjà à l'esprit différentes situations possibles dont certaines désagréables. Néanmoins ne voulant pas être pessimiste, je décidai de reprendre la parole afin d'en apprendre davantage sur elle.

Augustus vous a-t-il dit ce qu'il attend de moi? Je veux dire, quelle aide de ma part nécessitez-vous? Car personnellement j'ai déjà une idée de celle dont vous pourriez me faire bénéficier. dis-je en affichant un léger sourire en plongeant mon regard dans le sien. Malgré que l'humaine soit assez jolie, je lui préférais largement Shane, ce n'était pas là ce à quoi je songeais.

En tant que Pomme de sang du Roi, et malgré une arrivée récente dans le monde des vampires, je venais de penser qu'elle pourrait certainement apporter un apprentissage intéressant à ma propre Pomme. En appartenant au Roi, Suzy saurait probablement lui transmettre les devoirs et droits des Pommes de sang. J'avais déjà ordonné à Shane de prendre contact avec Cora, partageant en plus de leur amitié, le même statut. Mais je pensais qu'apprendre auprès de l'humaine de notre Maître à tous ne pourrait que lui être bénéfique. Si l'humaine de Krystel lui apprendrait comment se tenir en public et en privée, peut-être que celle d'Augustus lui apporterait son enseignement quant à la discrétion et à la maîtrise de ses émotions et des informations qu'elle pouvait laisser transpirer à son insu. C'est donc dans cette optique que je m'adressai de nouveau à mon invitée.


Vous serait-il possible de rencontrer ma propre Pomme afin de lui apprendre les us et coutumes inhérents au statut qui est le vôtre à toutes les deux? Je souhaite qu'elle apprenne à maîtriser son comportement et les informations qu'elle doit ou non transmettre à d'autres.

Pardonnez-moi si je ne suis pas assez clair dans mes propos Mademoiselle. Elle va rapidement être au contact de personnes que je soupçonnes de vouloir nuire à notre Maître, et je ne voudrais pas qu'elle leur fournisse des informations sensibles à son insu ou contre son gré. Êtes-vous en mesure de lui apporter cette aptitude? Bien entendu cela ne saurait se faire sans l'accord de notre Roi.
dis-je poliment à l'humaine. Bien que Shane n'était qu'un jouet pour moi, je ne voulais pas qu'elle puisse représenter un risque pour moi ou plus généralement pour Augustus. J'étais à son service et je lui étais loyal, il était normal que je désire rendre ma Pomme aussi sûre pour mon Maître que je l'étais moi-même.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 28 Juin - 4:22

Surtout ne pas forcer les choses, ne rien précipiter. Il s’agit là d’une affaire de patience si on veut obtenir des résultats satisfaisants. Si je le force et me montre trop sur son dos, il va forcément penser qu’il y a anguille sous roche, en plus d’être agacé. Rien qui ne me serve. Je n’avais aucune information à lui soutirer. Ma mission était juste d’observer pour me faire un avis. Inutile donc pour moi de tenter de le piéger ou de l’amener dans l’une ou l’autre direction sans qu’il s’en rende compte.

J’avais donc décidé de faire zen. Je ne me mettais pas la pression et y allais tranquillement. J’avais tout à y gagner, montrer du stress ne serait qu’une impression négative et éveillerais ses soupçons. Et comme les vampires sont très doués pour deviner l’état d’esprit des humains, je ne m’exposerais qu’à un refus poli. Autant donc y aller franco. Je lui exposais la raison de ma présence ici, qui n’était d’ailleurs pas vraiment un mensonge, et attendais poliment sa réaction. Aimable, comme il l’a toujours été jusqu’ici, je souris alors qu’il l’acceptait. Le fait que ça soit le désir du Roi, justement, y était largement pour quelque chose, bien évidemment. Mais il précisa finement « autant que mon devoir me le permet », ce qui agrandit mon sourire. Bien entendu, nous n’étions dupe ni l’un ni l’autre.



C’est bien aimable à vous, je vous remercie.


Je prenais une gorgée de thé glacé et reposais mon verre sur la table. La question maintenant était de savoir ce qu’il allait me demander de faire. Comment l’humaine que j’étais pouvait-elle venir en aide à un maître vampire ? Et de façon efficace, tant qu’à faire. Nous avions tous deux à y gagner et je ne voulais pas commettre d’impair. Après tout, le but n’était pas de lui nuire, simplement de vérifier qu’il était digne de confiance. Mais de toute évidence, il semblait se poser la même question que moi.


Et bien non, il voulait que nous voyions ça ensemble. En réalité vous n’aurez pas grand chose à faire pour moi concrètement, c’est en vous aidant que j’apprendrai. Mais je suis ravie de savoir que vous avez déjà une idée, je vous écoute.


J’étais toute ouïe. N’étant pas encore vraiment familière avec ce monde, c’était évidemment un petit handicap pour moi. Les seuls souvenirs auxquels j’avais accès étaient ceux de Suzy, une humaine qui vivait une existence tranquille, une gentille institutrice qui n’avait aucun contact avec les vampires et ne souhaitait d’ailleurs pas en avoir. Un peu par peur sans doute d’affronter la réalité, elle ne voulait rien savoir de ces être sanguinaires qui s’étaient révélés au monde.


Je suis… Un peu plus que la pomme de sang du Roi.



Je souris, souhaitant apporter cette petite précision, ou rectification, de façon sympathique. Si une pomme de sang était un humain qui servait de repas à un vampire, moi j’étais la servante du Roi. Il m’avait vidée de mon sang, m’avait nourrie du sien afin que je ressuscite au terme d’une semi-transformation. Ainsi j’étais dotée d’une espérance de vie bien plus longue qu’un humain, j’avais une vue plus perçante, j’avais des réflexes plus affutés, j’étais plus rapide. En tant que servante, j’étais à mi-chemin entre l’humain et le vampire en quelque sorte, mais surtout, je partageais à présent un lien inaltérable avec mon Maître. Je ressentais ses émotions, il ressentait les miennes, je savais ses besoins et ses envies sans qu’il ait besoin de me parler, une communication spirituelle qui pouvait s’avérer très utile. Je savais également que je devais faire très attention à ma sécurité, car une blessure grave ou ma mort affaiblirait mon Roi. J’étais fière de ce statut, fière de ma nouvelle nature, je ne voulais donc pas être confondue avec une simple « pomme de sang », d’autant que je n’étais pas non plus la servante de n’importe quelle vampire. Augustus m’avait bien précisé que je devais rappeler mon rôle et veiller à ce qu’on me traite comme je le méritais, sans pour autant me montrer irrévérencieuse ou prétentieuse. C’est donc un sourire des plus sympathiques qui ponctua cette remise à niveau.


Ca sera avec plaisir que je lui apprendrai tout ce que je sais, vous pouvez compter sur moi. Mais apprenez m’en plus sur elle, que je puisse mieux la cerner afin d’être plus efficace dans son apprentissage. Depuis combien de temps est-elle votre pomme ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 28 Juin - 14:25



Tandis que la jeune femme répondait à mes questions, je vidais peu à peu mon verre, savourant son contenu. J'écoutai avec attentions ses paroles et notait dans mon esprit l'ensemble des informations dont elle me faisait part. Ainsi donc je n'aurais pas grand chose à faire si ce n'est faire appel à elle, plutôt aisé comme mission venant d'Augustus. Qu'il envoie son humaine auprès de moi afin qu'elle en apprenne davantage à propos de notre espèce me laissait perplexe. Devais-je simplement prendre cela comme un compliment, l’expression de l'estime qu'il pouvait avoir pour moi? Ou plutôt comme une manière de s'assurer de ma loyauté? Quelque soit celle de ces deux possibilités qui étaient véritablement à l'origine de la visite de l'humaine, je décidai de prendre cela comme une bonne chose, et l'occasion pour moi de lui montrer à nouveau que j'étais, sinon le seul, l'un des ses plus fidèles sujets.

J'étais conscient que la grande majorité de ceux qui avait assistés ou entendu parler de la réception du 25 ne me voyaient que comme celui qui avait sacrifié son amitié par ambition. Qu'ils étaient loin de la vérité. L'ambition n'était pas mon moteur, même s'il était inutile de nier que monter au sein de la hiérarchie des vampires était l'un de mes objectifs. Mais peu importe ce que pensent ces personnes, seul compte l'avis de mes Maîtres Augustus et Krystel. Je suis prêt à sacrifier bien des choses pour les servir au mieux.


Veuillez m'excuser de mettre trompé quant au lien qui vous unit le Roi et vous, mademoiselle. J'espère ne pas vous avoir froissé. dis-je poliment à son attention. J'écoutais la suite de ses paroles avant de reprendre à nouveau la parole.

J'ai fait d'elle ma Pomme il y a peu même si notre rencontre date de plusieurs années. J'aime son caractère et sa détermination, mais elle me semble influençable voire parfois naïve. Je souhaite qu'elle puisse acquérir une capacité d'analyse lui permettant de déterminer tout comportement ou parole pouvant représenter un danger pour mes Maîtres. Je veux qu'elle soit en mesure de contrôler chacun de ces faits et gestes ainsi que de ses attitudes. Elle va devoir évoluer parmi certains éléments dangereux, je veux qu'elle soit aussi sûre pour le Roi et la Reine que je le suis. Pensez-vous que cela soit possible?

Voilà comment définir mon humaine, déterminée et ayant du caractère. C'était ce que j'appréciais chez elle, et ce qui faisait de ma Pomme une compagnie plaisante. Si pour le moment elle n'était qu'un jouet entre mes mains, je pourrai un jour faire d'elle ma servante si elle s'en montrait digne et lui confier certaines tâches de confiance. Mais dans un premier temps il était important à mes yeux qu'elle puisse se protéger et me servir comme je sers mes Maîtres. Avant de faire d'elle ma servante, je veux qu'elle soit un atout pour moi, et ne souhaite pas qu'elle puisse devenir un danger.



Dernière édition par Julien Guillemaud le Lun 16 Juil - 2:50, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Lun 9 Juil - 2:52

Non, pas du tout.


Il ne m’avait pas froissée, mais il était inconcevable pour moi de ne pas apporter la rectification adéquate. Le Roi lui-même estimait important que l’on me considère selon mon statut. Mais il est vrai que tout cela était récent, j’étais encore en plein apprentissage.
En tout cas j’avais déjà compris une chose : Il ne fallait pas traiter les gens comme des coupables tant qu’on n’en avait pas la preuve. Il aurait été idiot que je débarque ici en considérant ce maître vampire comme un traitre et en le jaugeant avec suspicion. Sur quelles bases de toute façon ? Non, je préférais partir du principe qu’il était fiable, tout en étant prudente bien entendu, pour que notre relation démarre sur des bases saines. S’il était de notre côté, alors c’était préférable, comme on dit, l’union fait la force non ?

Le Roi m’avait pourtant dit que Julien Guillemaud était du genre à sauter sur tout ce qui bougeait et portait un jupon. J’étais soulagée de constater que soit il savait se tenir car il savait qui j’étais et qu’il valait mieux ne pas s’approcher de trop près pour ne pas fâcher le monarque, soit je n’étais pas son genre. Quelle que soit la raison, ça facilitait grandement les choses, les egos des vampires ne supportaient pas qu’on leur dise non.
Ainsi nous pouvions nous concentrer sur l’essentiel, à savoir ce que je pourrais faire pour lui. Il semblait avoir une idée derrière la tête, à savoir me voir prendre en charge l’éducation de sa pomme de sang.
Pourquoi pas… Enfin tout dépend de la demoiselle aussi. Je lui demandais donc de m’en dire plus sur elle ; pour essayer de voir à quoi je devais m’attendre. Et visiblement, elle avait du caractère. Dit comme ça, associé à de la détermination, je craignais une forte tête avec une bonne dose de fierté.



Et bien… Oui, ça doit être possible, encore faut-il qu’elle soit de bonne volonté et qu’elle accepte mes conseils. Est-elle de bonne composition et déterminée à bien faire ?


Parce qu’il était évident que je ne pourrais rien faire si elle n’y mettait pas du sien. Suzy était une institutrice, j’avais donc son vécu qui m’aidait à savoir comment m’y prendre. C’était pratique d’avoir gardé ses connaissances, je dois bien l’admettre.


J’aimerais pouvoir la rencontrer. Je pense que les choses seront plus simple si ça ne lui est pas imposé.


J’étais partisane du dialogue, on obtient bien plus des gens lorsque ça vient d’eux, et je n’ai pas envie qu’elle se braque directement, ça ne facilitera absolument pas les choses. Je ne sais pas grand chose d’elle… Est-elle la pomme de sang de Julien Guillemaud de son plein gré ? Bien entendu, ça a son importance, ça va considérablement influencer la façon dont les choses vont se passer. Autant éviter un maximum de surprises.


Est-elle ici ? Pensez-vous que nous pourrions en parler ensemble dès maintenant ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Sam 21 Juil - 17:37


Je suis désolé mais Shane n'est pas là pour le moment, mais peut-être viendra-t-elle un peu plus tard. Disons que pour le moment je ne lui ai pas encore demandé de vivre ici. Le fait d'avoir une Pomme est encore nouveau pour moi et il faut d'abord que je finisse de m'assurer qu'elle ne représentera pas un risque ni pour moi ni pour le Roi. Et même si je commence à m'attacher à elle je ne souhaite pas prendre de risque vu ce que je dois entreprendre ces derniers temps pour mes Maîtres. dis-je poliment à l’attention de la servante d'Augustus. Si pour le moment je n'en dévoilais pas davantage c'était simplement pour ne pas presser les choses. Etant donné sa situation, je ne doutais pas de la sûreté de l'humaine aussi je pourrais lui donner quelques détails sans pour autant lui en dévoiler de trop sensible.

Je souhaite pouvoir compter sur elle dans ma traque aux dissidents seulement avant cela il me faut dissiper une ombre au tableau entre elle et moi mais pour cela j'aimerai que vous m'aidiez si vous le voulez bien. Avant que je ne fasse d'elle ma Pomme, elle a été défloré par William et elle semble y attacher une grande importance. A chaque fois que j'évoque le thème de mon ancien ami elle a tendance à se braquer et à manifester ce qu'il me semble être un manque de discernement sur ce sujet. Sauriez-vous me conseiller pour pallier à ce problème Mademoiselle Tannen? Cela peut représenter un frein dans mon travail tant que je ne peux m'assurer que cette fameuse nuit avec l’exilé ne représente pas un risque et je ne peux accepter que cela perdure.

Sur ce coup là c'était pour moi une nouveauté que de me dévoiler un peu à une humaine. D'autant que je n'avais aucune intimé avec elle, et ne concevait pas même d'en avoir une. Elle appartenait au Roi et ce simple fait tuait dans l'œuf le moindre désir qui aurait pu naître chez moi à son égard. Néanmoins cela ne faisait pas d'elle d'une femme laide mais je ne voulais pas risquer un mot ou un regard désobligeant. Toujours est-il que je bus une gorgée de sang en attendant qu'elle reprenne la parole.


HJ:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Jeu 2 Aoû - 3:32

Ainsi donc la dénommée Shane n’était pas là. La situation semblait récente, et je ne sais pas si ça va faciliter les choses. Les nouveautés sont bien souvent instables, une période où chacun apprend, et j’ignorais quels étaient les sentiments de cette fille envers son Maître. Pourquoi était-elle sa pomme de sang ? Envie de goûter l’interdit ? Excitation du danger ? Coup de coeur ? Selon la réponse, ça changeait tout évidemment. Mais ce n’était pas une raison pour juger trop promptement. Après tout, quand le Roi a rencontré la première version de moi, celle-ci s’est défendue. Ce qui s’est passé ensuite reste à ce jour inexpliqué. Si je pense ma situation unique puisque le Roi lui-même m’a avoué ne jamais avoir entendu parler de ce genre de cas, j’ignore quelles variantes peuvent exister. Je pense que chaque humain réagit différemment à la morsure d’un vampire, chaque pomme de sang entretien avec son maître des rapports différents. La première chose à déterminer sera donc le lien de Shane et Julien. Plus son attachement sera grand, plus elle sera prompte à être fidèle et dévouée.

Je fronçais les sourcils alors qu’il me parlait de William. William Raybrandt était tout sauf fidèle au Roi, ça je l’avais senti très vite lors de notre première rencontre. C’était un être prétentieux, manipulateur, vicieux et opportuniste, du genre à vouloir être Calife à la place du Calife. Je n’avais aucune confiance en lui, et le lien de cette jeune humaine avec lui, humaine proche d’un Maître vampire qui était dans le secret des dieux, ce n’était pas forcément la chose la plus rassurante qui soit.



Que savez-vous de ce “déflorage” ? Lui a-t-il fait boire son sang ?


Il ne devait subsister aucun doute là-dessus, car si c’était le cas... On courrait clairement à la catastrophe. En avait-il conscience ? Bien sûr il savait comment les choses fonctionnaient, mais s’il était attiré par cette femme, et j’ignorais à quel point, Alors est-ce que ça n’allait pas affecter son jugement malgré lui ?


Vous avez bien fait de m’en parler, assurément il faut mettre cette affaire au clair. Entre nous, mon avis est que William n’est pas digne de confiance.


J’étais loin d’être la seule à le penser. Le Roi en premier avait son “petit fils” dans le collimateur et ça, tout le monde le savait. Lui par contre, n’a montré aucun respect à mon égard quand je lui ai dit être la propriété du Roi.


Pardonnez-moi de vous poser cette question indiscrète, mais ça me semble important... Avez-vous une idée des sentiments de Shane à votre égard ? Que pensez-vous qu’elle serait capable de faire pour vous ?


HRP :

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Ven 10 Aoû - 17:37


Tout en buvant une nouvelle gorgée de sang de mon verre, j’écoutai attentivement les différentes questions de mon interlocutrice. Si sa première question me parut un brin inutile, je n’en montrai rien et repris la parole peu après pour lui répondre d’un ton respectueux, comme le nécessitait son statut de servante du Roi. Si je trouvais sa question inutile ce n’était pas par mépris du fait de sa nature d’humaine, mais parce que si William lui avait fait boire son sang, je n’aurai pu faire d’elle ma Pomme de sang. Autant par fierté que parce qu’un humain qui s’est nourri du sang d’un nocturne, sera réticent à tout lien avec un autre vampire, même si l’hypnose est employée. Quoi qu’il en soit je me mis à répondre à l’humaine d’Augustus.

De ce que j’en sais il lui a pris sa virginité ainsi qu’un peu de son sang, mais il ne lui a pas fait boire le sien. Disons que William est assez fière et orgueilleux, monsieur ne donne pas son sang à n’importe qui. Dis-je avec un ton sarcastique avant de poursuivre, en réponse à sa remarque sur le prince déchu. Quant à savoir s’il est digne de confiance ou non, ses actes ont permis de voir que non. Et malgré ce que cela m’a coûté, je suis content qu’il ait trahi. Attention ne vous méprenez pas, si j’affiche ma satisfaction à son acte de trahison, ce n’est que parce qu’ainsi il m’a permis de me rendre compte qu’il n’était pas digne de confiance justement. Il était notre Prince, et il s’est comporté comme le dernier des imbéciles. William est, et l’a toujours été, quelqu’un d’émotionnellement instable et à l’ego surdimensionné, et c’est ce manque de discernement qui l’a fait suivre la mauvaise personne et le mauvais choix. Dis-je avant de faire une courte pause. J’avalai une nouvelle gorgée de sang, comme pour faire passer la douleur de la bêtise de mon ancien ami puis je repris la parole pour répondre à sa dernière interrogation.

Ne vous excusez pas Mademoiselle Tannen, votre statut vous préserve de perdre du temps avec de simples formules de politesse, même vis-à-vis d’un Maître vampire. Lui dis-je cordialement. Aussi ne vous faites pas de souci quant à l’indiscrétion éventuelle d’une de vos questions. A propos des sentiments de Shane je pense qu’elle ressent un amour passionné envers moi, légèrement affecté néanmoins par cette fameuse nuit entre elle et le traître. Toutefois cela n’enlève rien au fait que c’est elle qui a souhaité devenir mienne. Si au départ elle n’était qu’un jouet pour moi, je me surprends à m’attacher davantage à elle au gré du temps.

Quant à ce qu’elle est prête à faire pour moi, je pense pouvoir dire qu’elle n’aura aucune limite d’ici quelques temps, lorsque sa formation sera complète. Si tout va bien elle recevra, en plus du votre, un enseignement de Cora, la Pomme de Krystel. Je souhaite que Shane soit digne de son statut et qu’elle soit en mesure d’y faire honneur.
Dis-je en émettant un léger sourire. Alors que je finissais ma phrase, la porte d’entrée se fit entendre et l’odeur de mon humaine me vint aux narines. Sans me déplacer de mon fauteuil j’écoutai mon majordome lui signaler à voix basse que je recevais une invitée et que sa présence était requise. J’allais pouvoir me rendre compte de ce qu’avait retenu ma Pomme et allai juger de son comportement en public.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   Sam 25 Aoû - 16:33

Depuis que j'étais la pomme de julien j'avais une nouvelle vie et elle ne me déplaisait pas loin de là, je me levais, j'attrapais mon journal et écrivait ce que j'espérais de ma journée, puis je me levais et puis une douche je voyais sur mon corps les traces de morsures, d'autres plus fraîche que d'autres.

Passant mes doigts dessus je me surprenais à sourire alors qu'un autre humain aurait surement hurlé ou serait devenu parano, moi je savais ce que j'étais devenue depuis peu.

Une fois habillée, optant pour un slim noir et d'un t-shirt blanc couvert d'une veste en cuir ( Voir Ici ), une fois finie j'allais donc prendre mon petit-déjeuner, avec des vitamines, j'avais lu que la vitamine B12 aider essentielle au fonctionnement normal du cerveau, du système nerveux et à la formation du sang.

Puis la matinée finie sur les bancs de la fac, j'allais donc voir mon père pour demander un peu d'argent, une fois dans son bureau les discutions tournèrent vite sur mon maître, je soupirai tout cela, la haine de mon père, cette haine envers une espèce beaucoup plus ancienne et intelligente que lui me rend simplement malade. Je partis donc le plus vite possible prenant soin de prendre les 1000 livres sterling d'argent de poche, me dirigeant vers le centre d'Edinburgh, j'allais faire les boutiques, optant pour une belle robe de soirée et quelques tenues plus passe partout, mais toujours dans mon style sobre et classe. Une fois le shopping fini, je regardais ma montre et paf dans une heure le soleil se couche. Je retournai donc chez moi, prenant une bonne douche et me préparant pour me rendre comme tous les soirs chez mon Maître, ce soir j'optais pour une belle robe noire, avec pour seul artifice deux pendentif plus mon bracelet offert des années avant par Julien. (Voir Ici).Une fois prête je me rendis vite donc chez le maître vampire, sans même me faire annoncer, le majordome me signala que Julien recevait une invitée je lui demandais donc,


~Suis-je présentable pour l'invité de monsieur Guillemaud?

Je voyais le majordome sourire, j'aimais cet homme une sympathie s'était installée depuis la première nuit que j'avais passée ici, il me répondit avec un sourire sincère,

Sublime vraiment très élégante


J'entrai dans la pièce, j'arrivai au moment pour entendre la dernière phrase de Julien,

Je souhaite que Shane soit digne de son statut et qu'elle soit en mesure d'y faire honneur.

J'esquissai un sourire venant directement près de mon maître saluant d'un signe de tête l'invité qui était en faite une invitée,

~ Bonsoir mademoiselle


Je me tournai doucement vers mon maître venant m'asseoir sur l'accoudoir du fauteuil, susurrant au creux de l'oreille fine de mon vampire,


~ Bonsoir maître et oui je comblerais au mieux votre souhait

Je croisais les jambes portant mon regard sur l'invitée ici présente, elle était belle et je n'arrivais pas à quitter mon regard d'elle. Je glissais doucement ma main sur la nuque de Julien, j'avais une envie d'être mordu la tout de suite, mais comment lui faire comprendre et surtout est-ce bien raisonnable devant une invitée, j'essayais donc de faire passer mon envie par mes caresses allait-il comprendre?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Offre de services gratuits... Que demande le Shérif ? [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'offre mes services !
» SDAO gratuit dans quelques mois ...
» Demande de partenariat
» Demande de rang spéciaux
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Immeubles
-
Sauter vers: