AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]
MessageSujet: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Ven 1 Juin - 16:03

Cette nuit allait être ma seconde rencontre avec Morgane Raybrandt, l'autre Princesse vampire, mais la première à l'initiative de l'un de nous deux. En effet si j'avais envoyé un message à la vampire afin de l'inviter dans mon nouvel appartement de Glasgow c'était pour aborder avec elle le cas de Belle Angeline Renard. Du temps où j'étais shérif je n'avais que peu de considération pour la fille de Krystel du fait de son statut au sein de notre espèce et de sa position quant aux humains. Seulement j'avais eu l'occasion de discuter un peu avec elle le soir où William me parlerait de son projet à propos de Maryana peu après, et je dois dire que malgré nos points de vu divergents, j'ai découvert une personne intéressante derrière ces idées saugrenues.

Mais si aujourd'hui je la conviai en ma demeure ce n'était pas simplement pour le plaisir de la conversation mais bien pour m'entretenir avec elle de la fourbe Renard. Car je ne fus pas le seul promu de la soirée du 25. Car si pour ma part j'accédai au titre de Maître vampire, Morgane elle passait de simple vampire porte-parole face à la vermine à Responsable de la communication avec d'autres vampires sous ses ordres dans ce domaine et pas des moindres comme le nouveau shérif de Glasgow, Léopold d'Aubusson. Son élévation au sein de la hiérarchie des vampires aidant probablement, je la trouvais de plus en plus intéressante, mais pouvais-je pour autant lui faire confiance? C'est ce que j'allai tenter de déterminer ce soir, car il était à mon sens important de pouvoir compter une princesse vampire dans son entourage, surtout aussi jolie.

Il me faudra aussi rencontrer l'autre Princesse vampire, l'ex-femme de William, mais ne la trouvant pas aussi intéressante que Morgane j'avais décidé de prévoir ce prochain rendez-vous plus tard. Par souci de politesse envers la vampire j'avais demandé à Angela, qui désormais avait ses quartiers ici, de m'apporter en début de nuit quelques portions de Tru-Blood pour mon invitée, espérant qu'elle apprécierait l'attention. Je préparai donc une carafe de sang AB+ pour moi, mon préféré, et une autre que j'emplie du liquide synthétique de substitution que la fille Raybrandt préférait et sortis deux verres avant de poser le tout sur le bar du salon. N'ayant rien à craindre de la vampire j'avais laissé pour consignes aux agents de sécurité au rez-de-chaussé de la laisser monter sans l'ennuyer avec un contrôle. Ces gardes qui contrôlaient chaque entrées et sorties des visiteurs du bâtiment étaient des humains sélectionnés avec soin dans ma société et entraînés contre leur semblables mais aussi contre les vampires lambda. Disons que ma nouvelle fonction me poussait à être encore plus prudent qu'auparavant du fait de mes nouveaux ennemis.


Excusez-moi Monsieur Guillemaud, votre invitée vient d'arrivé, elle monte. Bonne soirée Monsieur.

La voix du réceptionniste de l'immeuble, un de mes agents aussi, m'annonça donc que la Princesse était à l'heure. Je me dirigeai donc vers la porte de mon appartement lorsqu'elle eut sonné et la saluai comme un gentleman le ferait.

Bonsoir ma chère, merci d'être venu, entrez je vous prie. dis-je en l'invitant à me suivre jusque dans le salon puis à prendre place sur un des sièges haut devant le bar de la pièce. Un verre de Tru-Blood? Je me suis dit que cela vous conviendrait mieux que du sang humain. demandai-je à la vampire, un léger sourire aux lèvres. Il n'y avait aucune moquerie dans mon ton, simplement je lui signifiai aimablement l'attention que je lui avais porté quant au choix de boisson. Une fois les verres remplis je levai mon verre et repris la parole.

A votre promotion Princesse, et votre nouveau statut au sein de notre hiérarchie. Ce disant je souris encore une fois avant de poursuivre. Vous êtes satisfaite de ce nouveau poste au sein de notre espèce? Voyez-vous cela comme un prolongement de votre rôle de porte-parole des nôtres face aux humains ou comme un nouveau poste bien différent? lui demandai-je véritablement intéressé par sa réponse. Je voulais voir si elle percevait elle aussi le changement que cela était dans l'esprit de la majorité des vampires, même dans le mien je devais bien l'admettre.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Ven 8 Juin - 11:50, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Sam 2 Juin - 2:12

Seconde rencontre avec Julien Guillemaud, la première m’avait déjà agréablement surprise, parti pour voir mon frère il était tombé sur moi. J’avais été oui, agréablement surprise du fait qu’on avait pu parler ainsi quand on savait l’appréhension qu’il avait pour mes idées complètement dissidente. Cependant, j’avais pu montrer une nouvelle fois ma fidélité au roi et à la reine, contrairement au fils qui se disait parfait de ma mère. J’avais remonté les échelons, malgré tous ce que l’on pouvait penser. J’étais devenue responsable de la communication au-delà du simple poste de porte parole qu’on m’avait attribuée, parce que j’étais la princesse et qu’il était mal vu que je sois mise de côté. Donc on m’avait en quelques sortes donner la chose que je pouvais faire le mieux, sans mentir et sans faire de bourdes. Si, si, on m’avait quand même donné quelque chose même si on ne croyait pas toujours en mes capacités. Et finalement, j’avais su montrer ma fidélité et ma loyauté sans faille à mes deux parents. Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine, comme le dit si bien le dicton populaire.

Mon chauffeur me conduisit directement vers Glasgow et l’appartement du tout nouveau maitre vampire. On n’était jamais sur de ce que la vie pouvait nous réserver, mais parfois, elle nous surprend en bons côtés. Le voyage jusque Glasgow se fit sans encombre, et j’arrivai rapidement à mon rendez vous. Je préconisai à mon chauffeur de m’attendre à Glasgow jusqu’à mon retour. Puis, je rentrais dans l’appartement quand on m’y invita, pratiquement aussitôt on me dit de monter, sans aucune mesure de sécurité. En même temps je n’étais pas le genre de vampires à venir chez un maitre vampire pour me débarrasser de lui si vous voyez ce que je veux dire. Après, les mesures de prudence n’étaient jamais de trop.


Je fus donc invitée à monter et je tombai alors rapidement sur le nouveau maitre vampire qui me salua dans les bonnes et dues formes.

« Bonsoir Monsieur Guillemaud. » Je m’avançais un peu dans l’appartement et pris donc place où il me l’indiqua c'est-à-dire auprès d’un bar de cuisine. Et il avait même pris soin de me donner un verre de Tru Blood, ce qui je vous l’accorde totalement. « Je vous en suis reconnaissante de cette attention. » Je levais également mon verre quand il prononça ces quelques mots. « A votre promotion également en tant que maitre vampire. Si on peut parler de promotion ou de récompenses ? » Je souris et bus une gorgée à ces promotions accordées. Je vous accorde que déjà, on voyait une évolution quant à la considération que m’accordait le maitre vampire. De sous-fiftre il me servait désormais du Tru Blood, j’avouais que l’évolution pouvait être notable. Pour autant je n’étais naïve non plus quant au fait qu’il ne devait pas affectionner plus mes idées que cela, si ce n’est du respect, il n’exprimait que cela à mon égard, du respect, mais je m’en retrouvée tout de même satisfaite quoiqu’on puisse en dire.

    « Il me semble que c’est une sorte de prolongement quant au rôle que je jouais déjà avant, sauf que maintenant je gère des personnes, comme vous avez pu le constater, Belle Renard notamment qui a été mise sous mes ordres par notre Roi. Cependant, je ne peux pas nier non plus le changement que cela implique, ce sont de grandes responsabilités que l’on a mise à ma disposition je ne m’attendais pas à tant. Et vous alors, heureux que vos souhaits vous aient été accordés ? »


La curiosité me perdra peut être un jour, mais pour le moment, je souhaitais en savoir plus aussi quant à ses choix. Après tout chaque vampire aspire je pense à monter dans l’échelle hiérarchique, il est presque normal qu’il soit ravi de sa nouvelle position malgré les engagements que ça amène. Mais on ne peut rien avoir sans rien donner non plus.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Sam 2 Juin - 11:04

Disons que pour ma part il s'agit en effet plus d'une récompense, pour service rendu si je puis m'exprimer ainsi. dis-je en réponse à sa question lorsque nous trinquâmes, faisant ainsi allusion au fait que j'avais dénoncé William auprès du Roi, ce qui avait valut à ce dernier de dégringoler au bas de l'échelle hiérarchique des vampires. J'écoutai ensuite les explications de la Princesse quant à la manière dont elle percevait son nouveau statut au sein de l'espèce pour ensuite répondre une nouvelle fois à sa question, après avoir bu une gorgée de sang.

Je suis en effet content que le Roi m'estime digne de ce statut de Maître vampire. D'autant que je lui ai montré à quel point mon engagement envers lui était primordial à mes yeux et à quel point je pouvais faire passer celui-ci avant toute chose, et même l'amitié d'un prince. Même si je n'en montrai rien, évoquer le coût de cette promotion, à savoir la fin du lien qui nous unissait William et moi, fit naître un léger sentiment d'amertume dans mon cœur, bien vite maîtrisé et dissipé. Je dois là vous parler de la différence entre le prix et le coût de chaque chose. Le prix n'est qu'une question de moyen, alors que le coût lui est la valeur de ce dont vous êtes prêt à sacrifier. Et cette fois il avait été grand pour moi, malgré ma loyauté sans faille. Je pense que cela m'a permis de lui faire oublier, si cela est possible, que le shérif qui avait été enfermé une décennie durant dans un cercueil cerclé d'argent avait grandi et compris la leçon.

Malgré le coût de cette promotion j'étais fier d'avoir servi Augustus et ne regrettais pas mon geste. Je le servais à présent depuis deux cent ans environs et ma fidélité ne souffrirait d'aucune faille. Augustus était mon Roi, Krystel ma Reine, et je ne servais qu'eux. Mais assez parlé de moi, je souhaitais désormais tenter d'en apprendre davantage quant à ce qu'elle pensait à propos de la destitution de son frère. Aussi décidai-je de l'interroger sans tourner autour du pot mais d'un ton aimable tout de même.

A propos de cette récompense, je suis conscient que certains malgré les apparences, me considèrent comme celui qui a trahi son meilleur ami par appât du gain, alors que je suis simplement fidèle à mon Roi, en toute circonstance. Et vous Princesse, comment avez vous vécu la destitution de votre frère? Et quel est votre sentiment à mon égard à ce sujet? demandai-je simplement, d'un ton neutre sans être mielleux. Je voulais certes savoir ce qu'elle pensait de cette situation mais pas pour autant me faire passer pour une victime qui n'avait pas eu le choix. J'avais délibérément choisi de servir Augustus, au détriment du reste. Quelle allait être la réaction de la Princesse vampire?


Dernière édition par Julien Guillemaud le Ven 8 Juin - 11:50, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Sam 2 Juin - 16:37

Je souris quand il évoqua la notion de récompense. Il était vrai que le concernant, on ne pouvait pas tant parler de promotions. Ca aurait pu l’être si ce n’était pas en dénonçant les tords de mon frère. Mais d’un côté qui pouvait lui en vouloir, d’une certaine manière il avait fait ce que tout vampire loyal aurait du faire, et mon frère avait été d’un imbécile de tout dire à Julien comme ça, autant tout de suite se diriger vers le roi, le résultat aurait été presque le même à la limite. La dissidence était un fait non discutable quand on savait notre rang, la famille Raybrandt était déjà bien suffisamment puissante comme ça, je n’avais pas compris combien il était important pour lui d’aller voir ailleurs. Jusqu’à maintenant tout allait pour le mieux, on avait à peu près tout de bon, mais non apparemment il avait préféré trahir les siens pour avoir quelque chose qu’il n’avait peut être pas. Au risque de tout perdre ? Ouais, ça c’était fait, maintenant il n’était plus rien. En même temps, que voulez vous que je vous dise de plus :

    « Il faut savoir faire des sacrifices après tout, c’est de ça que la vie ou l’éternité même en ce qui nous concerne est faite. »


Puis, la discussion se dirigea vers mon appréhension quant au fait que mon frère avait été complètement destitué. Je pris une certaine inspiration, j’étais assez mitigée, d’une part c’était mon frère, ma famille, donc forcément je ne me sentais forcément très fière de tout ce qu’il venait de se passer. Mais en parallèle, à vouloir la gloire, on finit par être tuer par derrière.

    « Je ne vous cache pas que j’ai eu une certaine fierté avec une idée de renversement de situation. J’ai toujours été la fille de la reine, mais celle qu’on ne voulait pas, et là en une cérémonie, l’ordre des choses a été renversée. Mais ensuite j’ai été déçue par son comportement, et en colère contre lui-même. Il trahit sa propre mère et les siens alors qu’il avait tout n’est ce pas l’hôpital qui se moque de la charité non ? Vous avez eu raison de faire ce que vous avez fait, c’est la meilleure des attitudes que vous pouviez avoir. Vous avez prouvé votre loyauté et votre fidélité à notre Reine et notre Roi, ce qui n’est pas moindre, malgré les conséquences que cela suggère, j’entends par là, la perte de l’amitié que vous aviez avec William. Je n’ai aucun sentiment négatif à votre égard, je dirais plutôt que je vous admire d’une certaine manière, vous avez eu le courage de renier une amitié qui était pourtant forte d’après ce que je sais, pour le bien-être de notre monde vampirique. Alors, oui, je vous admire un peu. »


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Sam 2 Juin - 18:34

Merci Princesse, vos paroles me vont droit au cœur, vraiment. Je redoutai un peu que vous n'ayez une certaine animosité à mon égard.

Le fait que la Princesse ait conscience que j'avais agi comme je le devais et comme me l'imposait mon devoir envers Augustus et nos lois n'était pas pour me déplaire. Avoir le soutien d'une vampire qui il y a peu encore était le vilain canard de la famille Raybrandt malgré le fait que je sois une des causes de la chute de son frère du haut de l'échelle sociale de notre espèce était gratifiant. Cela augurait bien quant à mes interrogations à son sujet à et sa position vis à vis des derniers évènements. Si je pouvais croire en ses paroles elle et moi étions du même côté et cela était un point important. Toutefois je souhaitais jauger un peu plus le terrain avant d'orienter la discussion sur celle que je considérais comme responsable du sort actuel de William et de ses idées séditieuses.

Et quoi de mieux pour cela que d'évoquer le cas de son employé, Leslie Ryan Anderson. Avant la fameuse soirée du 25 j'avais convaincu ce jeune vampire d'espionner Renard pour le bien de son maître d'alors. Au cours du même entretien avec lui, je lui avais même fait un rappel de lois régissant notre espèce tant il ne savait pas se maîtriser et avait un problème avec le respect dû à ses supérieurs. Seulement depuis cinq jours que j'étais Maître vampire, je n'avais pas encore eu de nouvelle de sa part et ne savait donc pas quelle était sa réaction et son positionnement à propos de tout cela. Je décidai donc de parler de ce vampire à la fille Raybrandt.


Je souhaiterais vous entretenir d'un des employés de William, le jeune Anderson. Il travaillait à la Pomme du diable pour votre frère et sa loyauté envers lui me semble très forte, au point de le suivre dans cette voie sombre qu'il a choisi. Il est encore bien ignorant des jeux de la politique et me semble bien naïf, je ne souhaiterais pas qu'il emprunte des chemins qui le mèneront à sa perte simplement parce que son maître se soit détourné de nos lois. Pensez-vous qu'il pourrait représenter une menace?

En attendant la réponse de la fille Raybrandt, je pries place à mon tour sur un des sièges hauts du bar de ma cuisine ouverte sur le salon. Je bus une nouvelle gorgée de sang, savourant le délice qu'était le sang AB+. Ce rhésus était celui que je préférais et appréciais le plus, le trouvant plus fin et plus savoureux que nul autre. Même si j'avais ce soir davantage de considération pour Morgane, je ne pouvais pour autant toujours pas être d'accord avec elle quant à ce qui la poussait à boire ce sang synthétique que je lui avais proposé.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Ven 8 Juin - 11:49, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Dim 3 Juin - 23:54

Je souris, oui je n’étais pas en colère contre cette dénonciation. Après tout, c’était le comportement le plus juste et le plus loyal que l’on pouvait avoir, et puis c’était une leçon donnée aux yeux des dissidents ou futurs dissidents qui auraient pu se trouver dans la salle. Avec un niveau supérieur, étant donné que cette fois-ci c’était le propre fils, héritier direct de la reine qui avait fait ce faux pas. Pour tout dire, scénario qui n’était peut être pas imaginable quand on imagine la famille « parfaite » qu’il faut se représenter. Mais voilà, derrière chaque ange se cache le diable, il suffit d’enlever son masque blanc de l’innocence. Ne jamais se fier aux apparences, sans quoi c’est tomber les deux pieds dans le plat pour tomber d’encore plus haut juste après. C’était quelque chose que j’avais appris plus ou moins à mes dépens, et surtout ne jamais accordée de confiance trop rapidement, toujours analysée une situation pour savoir où l’on pouvait y trouver notre compte. Peut-être que finalement le reniement de ma mère à mon égard m’avait bien servi de leçon pour être tout à fait honnête. Idéal pour remettre les idées de hiérarchies et d’importance en place, il n’y a pas à dire.

    « Leslie Anderson ? »


Je connaissais vaguement de nom ce jeune vampire et je l’avais vu au mariage de mon frère, chargé de la surveillance de Hannah, qui était elle-même surveillée par Léopold, bref une petite complication. Mais peu importe, je le savais jeune, mais est-ce qu’il était susceptible de suivre mon frère dans la dissidence ?

    « Il faut le surveiller, et dès les premiers signes de changement de loyauté, lui rappeler qui est le vrai roi, et la punition qui attend tout dissident. Mais chaque jeune vampire est susceptible d’avoir des envies de dissidence si on peut dire ça. Au point de dire qu’il est une menace, je ne pense pas, s’il est un jeune vampire, la seule chose dangereuse qu’il pourrait faire serait suivre mon frère dans sa folie. Sans quoi, je pense que la leçon imposée à William a donné un avant-gout de quoi nos Majestés pouvaient être capable si l’on jurait loyauté à un autre camp, et je pense qu’il a pu prendre peur d’une certaine manière non ? »


Je ne savais pas si j’étais très claire dans mes explications, mais je ne pensais pas qu’un jeune vampire soit une réelle menace, aussi loyale puisse-t-il l’être à William. Les leçons avaient été claires je pense, et un jeune vampire aurait du prendre peur face au message donné par la Royauté elle-même. Du moins c’était ce que je pensais sincèrement mais après rien ne disait que je n’étais pas en train de me tromper lourdement sur ce jeune vampire.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Lun 4 Juin - 3:15

Si j'étais d'accord avec les paroles de la Princesse, j'avais tout de même quelques réserves quant à la manière dont pouvait réagir Leslie. Ce vampire n'était pas comme la majorité de mes pairs, sa jeunesse pouvant être une explication sans pour autant être une excuse. Je ne l'avais rencontré qu'une seule fois mais cela avait suffit pour que je m’aperçoive de son caractère et de sa capacité à ne pas maîtriser ses émotions. Il devait apprendre à se contrôler et réfléchir un peu mais ce n'allait pas être chose aisé pour lui.

Pour ce que j'en sais, il n'a aucun contrôle de ses émotions et de ses actes étant très instable. De plus il porte à votre frère un amour presque filial envers ce dernier et ceci pourrait être le problème. Mais si je vous ai parlé de ce jeune vampire, c'était pour en arriver à une autre personne de l'entourage de William. Je la considère comme étant à l'origine des mauvais choix de mon ancien ami, ayant assisté à une entrevue entre eux deux où ils parlaient d'agir en secret contre Augustus. Malheureusement je n'ai pas davantage de preuve pour la confondre et la dénoncer à nos Maîtres. Aussi je voulais vous mettre en garde contre Belle Angeline Renard, celle que vous avez à présent à vos ordres suite à votre promotion.

Je ne connaissais rien des liens qui pouvait unir les deux vampires mais je voulais voir si je pouvais faire confiance à la Princesse sur ce coup-ci. Aussi décidai-je de lui dévoiler un peu de ce que je savais à son sujet.

Si je me permets de vous dire cela à son propos, c'est parce que je sais qu'elle peut se montrer des plus agréables mais elle n'est en vérité qu'une vipère. Si en apparence elle semble prôner des idées à peu près similaires aux vôtres et que cela puisse attirer votre sympathie à son égard, n'oubliez pas qu'elle a su convaincre William de comploter contre le Roi. Et je crains qu'elle ne parvienne à manipuler d'autres vampires. Aussi j'ai besoin de savoir ce que vous savez d'elle Princesse. Mon devoir est de pouvoir présenter des preuves de sa culpabilité au Roi afin de la neutraliser. Accepteriez-vous de m'aider?

Lors de notre dernière entrevue nous avions convenu d'un premier partenariat entre nous, à propos de la recherche de métamorphes en Ecosse, ces êtres capables de se transformer à loisirs en animaux diverses. Cette nuit j'espérais parvenir à la convaincre de ma bonne foi et qu'elle accepte de m'aider dans ma quête de servir au mieux Augustus et Krystel ainsi que notre espèce. Il me fallait neutraliser la traitre et pour cela je devais trouver des soutiens pour mener à bien cette mission, mais aussi débusquer les sympathisants de cette trainée.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Ven 8 Juin - 11:49, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Lun 4 Juin - 16:57

J’avais expliqué mon point de vue sur Leslie, en partant comment moi j’aurais réagi en tant que jeune vampire face à un tel rappel à l’ordre. C’était quelque chose qui ne pouvait pas être négligé, mais après tout chaque vampire autant à être condamné à vivre sous la lune, on ne pouvait pas être tous pareil. Nos caractères étaient décuplés quand on devenait un vampire, et d’après ce que j’écoutais de Julien, il semblait en connaitre un peu plus à son égard. Et s’il était si proche de mon frère que cela, peut être qu’il était vrai qu’il pouvait en devenir une menace. Mais tout cela pour en arriver à la fameuse Belle, je comprenais beaucoup mieux pourquoi il n’était peut-être pas des plus sérieux que de l’évoquer au sein de simples messages. Belle, je savais qu’elle partageait plus ou moins mes idéaux quant au True Blood et la position des humains par rapport aux vampires. Au-delà de cela, je n’avais pas encore pris beaucoup contacts avec elle. Je le savais peu partante en ce qui concernait le système monarchique, mais je ne savais rien d’autres, vraiment ce qui concernait ses projets. C’est pourquoi j’étais toute ouïe quant aux nouvelles que le maitre vampire pouvait m’apporter.

Buvant une gorgée encore de mon True Blood, je l’écoutais avec attention, après tout, c’était de ma nouvelle collègue que l’on parlait, pas de n’importe qui. Il était vrai qu’elle semblait des plus douces et des plus agréables, un véritable visage d’ange derrière cette chevelure blonde. Elle était d’ailleurs restée en retrait au cours de la cérémonie d’il y a quelques jours. Mais qui reste dans l’ombre, ne reste pas sans réfléchir. Mais les suppositions n’étaient pas suffisantes pour dénoncer quelqu’un, il fallait des preuves concrètes, et j’étais la mieux placée pour pouvoir avoir des informations sur ses intérêts, et ses projets.

    « Je vais finir par devenir votre associée à ce rythme là, monsieur Guillemaud. Quoiqu’il en soit, je dois rencontrer Belle Renard dans les jours à venir, je sais qu’elle a en effet les mêmes a priori vis-à-vis des humains, et que des bruits de couloirs, il n’aime pas friande de la monarchie en place actuellement. C’est une vieille vampire, très âgée on va dire. Après je la considérai, comme une amie si on peut dire ça ainsi, ou plutôt une connaissance en faveur de mes idéaux. Mais dès lors que j’ai plus d’informations, si elle se révèle être la vraie origine du complot contre la royauté, alors je ferai en sorte qu’elle soit dénoncée. Sauf que je la vois mal me confier ses craintes, vu ma proximité avec la royauté quand même, enfin, je ne pense pas que j’arriverai à la faire parler aisément en étant la fille et héritière directe de la Reine et du Roi si vous voyez ce que je veux dire. »


Utiliser ses atouts, certes c’est une chose, mais parfois on part avec un handicap de départ.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Mar 5 Juin - 18:15

Je bus une gorgée de sang en écoutant les paroles de la Princesse à propos de la traître. Ainsi jusqu'à présent elle avait une certaine sympathie pour Renard du fait de leur position commune vis à vis des humains. Néanmoins la fille Raybrandt acceptait de l'aider au cas où elle trouverait de quoi prouver les méfaits de la fourbe. Par ses mots elle exprimait ses doutes quant au fait que la vampire se dévoilerait auprès d'elle du fait de ses liens avec la royauté. Pour ma part j'étais persuadé que c'était justement cette position que voulait exploiter Renard, comme elle l'avait fait auprès de William. Diviser pour mieux régner semblait être sa devise attend le pouvoir à sa source.

Je pense qu'au contraire ce pourrait être une raison pour qu'elle tente de vous approcher dans ce but vous aussi, comme elle l'a fait avec votre frère. Je pense qu'elle souhaite saper les fondations même de notre système et quoi de mieux que de s'attaquer aux héritiers pour elle.

J'évoquai là auprès de Morgane une de mes hypothèses quant aux objectifs de la traître. C'est d'ailleurs afin de glaner quelques informations que j'avais invité la Princesse, et que je voulais rencontrer aussi l'ex femme de William. Je ne savais pas si Belle avait déjà approché une des deux princesses, toutefois il ne fallait écarter aucune piste tant j'estimais cette vampire capable de manipuler quiconque. Elle était bien parvenue à convaincre le fils de la Reine de comploter contre le roi et contre sa propre mère malgré l'amour qu'il lui portait. Pour ma part je ne connaissais que peu Jana Raybrandt l'autre héritière du couple royal, aussi décidai-je de poser quelques questions à son propos à sa sœur.

En parlant de vous et des héritiers de la couronne, je ne connais pas votre sœur Jana. Que pensez-vous à son sujet à propos de tout ceci Princesse? Pensez-vous qu'elle puisse avoir de la rancœur à mon égard du fait de la nouvelle condition de son époux à cause de moi? Cela pourrait-elle la pousser à mener une quelconque vengeance à mon encontre? Je vous avoue que le fait d'avoir découvert ce que préparait mon meilleur ami contre le Roi me fait m'interroger à propos de chacun. Pardonnez-moi si cette remarque est déplacée Princesse. dis-je d'un ton légèrement peiné, comme touché par le fait d'avoir perdu l'amitié de son frère alors que j'avais réglé cette situation. En effet désormais je considérais que si William avait choisi de suivre Renard, c'est donc lui qui avait décidé de renier notre amitié et donc que de ce fait je n'avais rien à me reprocher.

Si je prononçai ces paroles devant la fille Raybrandt ce n'était point pour la menacer mais simplement pour exprimer mon intention de débusquer tout dissident au sein de notre espèce et tout ma détermination, ne m'arrêtant à aucune position ou aucun statut. Car j'étais près à tout pour servir au mieux mes Maîtres, quitte à brusquer certaines personnes au sein de notre espèce. En attendant la réaction de la vampire, je terminai ma coupe et me resservis pour boire une nouvelle gorgée de sang.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Ven 8 Juin - 11:49, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Jeu 7 Juin - 17:34

Je réfléchissais deux minutes aux paroles de Julien, j’avais quelques doutes quant à la dévotion de Belle à m’intégrer dans son petit club privé des dissidents. C’est vrai que d’un côté c’était un moyen d’avoir quelqu’un de proche du pouvoir, mais elle avait déjà essayé avec William, et ce n’était pas pour dire une grande réussite, d’un autre côté, il était vrai qu’on pouvait peu croire que j’étais très forte et que de faibles arguments pouvaient me convaincre à changer de côté. Il fallait juste mettre de côté la partie « loyauté à maman ». Ma mère était ma créatrice mais aussi ma mère qui m’avait mise au monde, et jusqu’à maintenant contrairement à mon frère, je n’avais jamais montré un seul pas de divergence. Parce que, j’étais fière et loyale face à ma mère, même si elle n’aimait pas celle que j’étais, même si elle ne supportait pas l’idée que je n’étais pas assez bien pour porter le nom de Raybrandt c’était mon frère qui avait été déshérité et humilié devant une foule de vampire, non moi.

    « Cette raison est plausible certes, mais alors dans ce cas là ce serait le meilleur moyen pour moi de la dénoncer dès lors que je la verrais trop entrain à me faire changer de chemin. Je suis loyale à ma mère, et je le resterai toujours, contrairement à l’image que mon frère a renvoyée lors de la dernière réunion publique. »


Par contre, certes je savais que j’étais fidèle à ma mère, mais qu’en était-il de ma belle-sœur et c’est la première question qui vint à Julien justement. Je bus à nouveau une gorgée avant de répondre. Il était vrai que Jana était plus jeune que moi, beaucoup plus jeune. Et tout comme Leslie, le doute pouvait planer quant à sa dévotion à la royauté. Il faudrait d’ailleurs que j’arrive un peu à la faire parler à ce sujet.

    « Je ne la connais que très peu aussi, j’ai peu eu l’occasion de lui parler. Elle est un peu celle qui a volé l’image de la fille parfaite aux yeux de ma mère. Mais peu importe ces dissidences familiales. Le mariage entre ma sœur et mon frère cependant était très arrangé, et je ne pense pas que ça change beaucoup pour elle que vous ayez dénoncé son mari. Mais après, au point de vengeance je ne pense pas, mais tout comme Leslie, je la pense un minimum dévoué à William, et elle serait peut être susceptible de changer de camp. Malgré ce qu’elle peut imaginer le sort que le Roi et la Reine, peuvent lui réserver si jamais ça viendrait à se savoir. »


Je ne savais pas que dire de plus, je disais ce que je pensais de ma sœur, naturellement, c’était le meilleur moyen d’en savoir plus en fait à son égard. En tout cas, ces initiatives de la part de Julien montrait une preuve de sa loyauté tout comme moi de débusquer les dissidents. Après tout, soit on a une envie de loyauté envers la monarchie, ou on en subit les conséquences, j’étais heureuse de voir que Julien avait au moins la même dévotion que moi pour le Roi et la Reine.


avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Ven 8 Juin - 11:35

Il est de notoriété publique que vous êtes des plus fidèle à votre mère Princesse, et c'est justement cela qui fait de vous une cible de choix. Il est certain qu'elle ne tiendra pas de propos qui pourraient la compromettre devant vous, mais agira probablement en usant d'intermédiaire et trouvera votre faiblesse, sans vouloir vous offenser mademoiselle. dis-je en réponse à ses paroles avant de prendre quelques secondes avant de poursuivre. Pardonnez-moi si je me montre trop indiscret Princesse, mais je me dois de vous la poser. Avez-vous un amant au sein de notre espèce? Car si tel est le cas, nul doute qu'elle tentera de s'attaquer à lui aussi. dis-je poliment à l'attention de la fille Raybrandt. Je lui posais cette question, non pas car cette m'importait personnellement, mais parce que je souhaitais établir un nouveau partenariat avec la vampire. Je semblais pouvoir lui faire confiance pour le moment quant à sa loyauté vis à vis du couple royal, aussi décidai-je de l'inclure dans ma partie contre la dissidence.

J'avais écouté sa réponse à propos de sa sœur et ex épouse de son frère, Jana Raybrandt. Lors de certaines de nos discussions mon ancien ami m'avait déjà parlé du fait que son union avec elle n'était pas due à leur amour, quasi inexistant alors entre eux. Ainsi donc pour Morgane, elle pouvait réagir comme Leslie. Sans en savoir davantage à son sujet je pouvais cependant d'ors et déjà être certain qu'ils n'étaient pas semblables en un point majeur: le contrôle et la maîtrise de soi. Si le jeune vampire était impulsif et ne savait pas gérer ses émotions, Jana pour sa part me semblait bien plus experte en ce domaine.

Et puis pour le moment rien ne permettait de douter de sa loyauté envers le pouvoir en place. Je ne pouvais prendre position pour le moment quant à son véritable engagement, mais elle semblait être des plus fidèles à nos Maîtres. Alors pourquoi tant de questions de ma part me direz-vous? Disons pour faire simple que je préfère tenter d'anticiper au maximum le nombre de coup de mon adversaire sur l'échiquier, et celui-ci était pour l'heure Belle Angeline Renard.


Je ne la connais pratiquement aussi je ne suis pas en mesure de me faire une idée quant à sa loyauté tant cette dernière semble exemplaire. Si j'envisage le fait qu'elle puisse rejoindre William sur la voie de la dissidence ce n'est que pour me préparer à cette éventualité. Je préfère être prêt à agir en conséquence si cela se réalise, mais il est clair que je souhaiterai pouvoir la compter parmi les fidèles d'Augustus et Krystel. dis-je d'un ton neutre avant de poursuivre en affichant un léger sourire. Nos opinions ont beau diverger à propos de l'Humanité, il semble que nous soyons parfaitement en adéquation quant envers qui doit se positionner notre fidélité. Aussi j'aurai une nouvelle proposition à vous faire Princesse, si tant est que vous l'acceptiez. Je fis une brève pause, un brin théâtrale je l'avoue mais nécessaire à mon sens.

Accepteriez-vous de faire semblant de faire semblant? demandai-je à mon interlocutrice en affichant un sourire tant ma phrase pouvait être incompréhensible. Nul doute que si vous décidiez de lui laissez croire que vous êtes sensible à ses idées elle se doutera de quelque chose et tentera de vous manipuler à son tour. C'est sur cela que nous devons jouer Princesse afin qu'au final ce soit nous qui ayons le contrôle sur ses actions. Permettez-moi de vous développer un minimum cette idée.

Celle qui désormais va travailler sous vos ordres au sein de votre département communication vous connait à mon sens plutôt bien, d'autant qu'elle affiche le même point de vu que vous quant aux humains. Elle doit certainement être au fait de votre fidélité à votre mère la Reine et ne doit pas forcément attendre de vous que vous soyez sensible à ces idées dissidentes. Aussi si subitement vous apparaissez comme curieuse vis à vis de cette question, elle comprendra sans mal que vous tentez de vous jouer d'elle, voire même que ce pourrait être une proposition de ma part. Mais si l'on s'attend à une telle réaction de sa part et donc de ses actions conséquentes, nous pourrons alors déceler le vrai du faux dans sa tentative de contrer votre jeu.
dis-je en tentant d'être le plus clair possible pour la vampire. Ne connaissant que peu Morgane, je ne sais si elle est au fait des jeux de la politiques aussi voulais-je voir ce qu'elle allait comprendre et penser de ma proposition.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Dim 10 Juin - 17:18

Je n'avais pas pour prétention d'être une personnalité forcément très enviable pour être honnête, excepté mon statut de Princesse, mais il était vrai que j'étais une personne relativement influençable. Enfin, influençable, j'avais beaucoup d'expérience, mais c'est vrai que je pouvais devenir atteinte quand on me touchait avec des thèmes que je revendiquais moi même. Pour prendre un simple exemple, au niveau du True Blood, je savais que pour faire bonne figure le Roi et la Reine le revendiquaient mais s'il pouvait en avoir du vrai, il ne crachait pas non plus dans la soupe, alors que je me tuais à dire que c'était important pour moi ce fameux True Blood. Ca avait été le meilleur moyen pour me sentir enfin une vampire. Enfin, toujours pas aux yeux de ma mère, mais au moins, au niveau de ma propre conscience ça allait plutôt bien. Quand il évoqua la question de mon potentiel amant, j'eus alors l'interrogation du siècle. Je me rapprochais beaucoup de Léopold d'Aubusson au plus grand bonheur de ma mère et de mon beau-père à mon avis, et d'un autre côté, il y avait toujours ce Johnston, mon humain, enfin mon petit ami. Enfin, bref le bordel.

    Oui, vous avez raison. Il me faudra être d'autant plus prudente dans tous les cas, maintenant que je suis Princesse, comme ma mère me dit je ne suis pas à l'abri de fous. Oui, j'ai un amant, enfin. C'est un peu compliqué, mais je me rapproche de Leopold D'Aubusson le nouveau shérif. Il peut être une cible certes si l'on veut m'atteindre mais sans l'être non plus, c'est une relation plutôt amicale je pense que d'amants.


Et dans tous les cas, je n'étais pas prête d'officialiser cette relation entre amitié et faveur. Enfin, comme j'avais dit c'est, c'était plutôt compliqué dans tous les cas. Il avait eu toutes les faveurs de la Reine actuellement et c'est vrai que si la relation poursuivait son cours, alors je n'hésiterais pas à aller plus loin. Après tout, il fallait aussi arranger ses propres affaires pour ne pas être dépendante, et puis avoir un bon regard de la part de la hiérarchie était toujours de bonnes idées. Je ne pouvais pas négliger cette dimension que la relation pouvait nous apporter.

    Mais, dans tous les cas, je ne suis pas sure que ce sera la première personne qu'elle essayera d'atteindre. Officiellement, je sors avec un humain du nom de Johnston, et ce serait très maladroit de s'en prendre à lui pour me faire flancher de son côté. Il n'est pas de notre espèce, et si j'avais quelqu'un réellement à écouter ce ne serait pas Johnston concernant mes ambitions et mes envies pour la hiérarchie.


Et si elle s'attaque à Léopold, est-il nécessaire de préciser qu'elle serait suicidaire pour tout honnête ? Puis la discussion poursuivait sur ma soeur, Jana qui portait désormais notre nom avec l'union avec mon frère, William. J'écoutais sa proposition, qui ressemblait plutôt à jouer un double jeu. Ou même, un double-double jeu ?

    Faire croire que je suis fidèle à la Royauté, rien qu'à la Royauté et tout faire pour qu'elle me corrompre, en fait la prendre elle même au jeu ? Si j'ai bien compris.


J'écoutais son développement et je restais silencieuse un petit instant juste pour analyser, ce n'était pas la situation la plus facile et la plus aisée qu'on me proposait. Mais elle était plutôt alléchante, je me retrouvais au milieu du jeu des politiques et d'une certaine manière, c'était très bon autant pour l'un que pour l'autre. C'était le meilleur moyen de déceler les dissidents et de prouver allégeance au Roi, mon beau-père et à la Reine, ma mère. De montrer à quel point on pouvait être dans les mêmes idées. Cela me surprenait d'avoir une telle proposition de la part de Julien qui ne me considérait comme moins que rien, il y a encore quelques semaines pour tout dire. Mais ça me plaisait

    A ce rythme là, vous avez bientôt devenir un de mes meilleurs conseillers pour l'image que je peux rejeter à la Royauté. J'accepte votre proposition, elle a tout pour me plaire, et ne peut que nous élever tous les deux, pour moi retrouver l'estime perdu de ma mère il y a longtemps et faire bonne figure devant mon beau-père tandis que pour vous, ce serait le meilleur moyen pour montrer votre allégeance en créant cette alliance non ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Lun 11 Juin - 2:01

J'écoutai attentivement les paroles de la Princesse et ne l'interrompis pas avant qu'elle eut terminé. S'il y a encore quelques semaines je n'avais guère de considération pour elle étant donné son statut, force m'était d'admettre qu'à présent elle méritait amplement que je lui porte un minimum d'attention. Malgré son absence des dernières intrigues politiques de notre espèce, elle accepta ma proposition en semblant enthousiaste qui plus est. Au delà du simple fait de compter une des Princesses comme alliée, il m'était aussi utile d'avoir autour de moi des vampires bien plus âgés que moi car pour ma part, mes deux petits siècles d'existence ne pesaient pas lourd face à l'expérience des mes adversaires en combat. Je devais donc m'entourer de bras puissants, quelque soit leur statut. Lorsque Morgane évoqua son humain, il me parut utile de la mettre en garde.

Ma question va peut-être vous paraître idiote au vue de votre opinion vis à vis des humain mais je me dois de vous la poser. Cet humain, en dehors de votre relation officielle, est-il lié à vous par un lien tel que Pomme de sang ou servant? Cela le préserverait déjà d'une attaque venant d'un autre vampire. Ensuite elle pourrait aisément l'attaquer par le biais de tiers personnes, vous faisant alors croire que cela viendrait de nos Maîtres, ou encore de moi afin de briser notre alliance. Je sais nos ennemis prêt à tout après la défection de votre frère. Je fis une courte pause, le temps de réfléchir quelques secondes avant de poursuivre.

Pour en revenir à votre... ami Léopold d'Aubusson, pourriez-vous me résumer un peu sa personnalité s'il vous plait? Etant donné qu'il travaille à présent sous mes ordres et ne le connaissant pas, j'aimerai savoir à qui je vais avoir à faire à présent. Et ce afin que nous puissions lui et moi nous entendre pour servir au mieux les intérêts du Roi et de la Reine.

Car si je fais tout ceci Princesse, ce n'est pas pour la gloire, même s'il serait hypocrite de ma part de nier que mon nouveau statut ne me satisfait pas. Mais mon principal objectif est de chasser tous les ennemis de mes Maîtres, qu'ils soient au sein de notre espèce ou pas. Et pour cela je suis prêt à tous les sacrifices.
dis-je en pensant brièvement à William et à notre discussion téléphonique que nous avions eu quelques jours plus tôt. Je l'avais bien compris à ses paroles, il allait chercher à se venger, notamment en s'aidant de la traitre Renard. Chacun ses alliés et chacun ses plans. La bataille allait être rude, mais elle ne faisait que commencer. Pour l'heure je devais peaufiner notre stratégie encore toute fraiche avec ma nouvelle alliée.

Mais revenons en à nos plans d'attaque Princesse car nous allons devoir bien les mettre au point. Je vous conseille, n'hésitez pas à me donner votre avis bien entendu, à tenter de dissimuler que nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises comme si vous vouliez réellement garder cela secret. Glissez l'air de rien quelques remarques dénigrantes pour la royauté de temps à autre, mais rien de bien méchant. Il vous faudra attirer discrètement l'intérêt de votre employé Belle Angeline Renard et la laisser vous parler de ses idées. Lorsque vous parlerez avec elle, partez toujours du principe qu'elle sait que vous tentez de la manipuler. Cela lui permettra de le croire aussi et de donc tomber dans le piège de notre stratégie. Elle saura bien vite que nous nous sommes rencontrés, et en déduira donc que vous tentez de la tromper. Ceci nous permettra donc de nous rencontrer régulièrement sans trop de contraintes, même si nous devrons faire semblant d'être prudent. Voyez-vous quelques failles qu'il soit dans ce projet Princesse?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Lun 11 Juin - 16:22

Johnston était uniquement ma pomme de sang et encore, je me refusais à me servir de ma banque de sang ambulante comme on pouvait le considérer. Je n'étais pas dans ces principes, mais pour moi, ce n'était rien de plus qu'un petit ami. S'il était pris comme une Pomme de Sang, c'était parce que voilà, mais rien de plus, jamais il ne serait mon servant humain ou je ne sais pas quoi. Même au vue de la hiérarchie, je n'avais pas la prétention de transformer les humains qui m'étaient proches en banque de sang ambulante, ce n'était vraiment pas mon genre ni dans mes principes les plus profonds, c'est pourquoi je préférais évoquer Johnston en tant que petit ami, voire proche, plutôt que pomme de sang, prête à tout pour me suivre, limite à l'article de la mort. Il avait sa jeunesse, et même si je savais qu'il vieillissait contrairement à moi, je préférais le voir vieillir plutôt que de le priver de la vie à tout prix pour qu'il me rejoigne dans cette vie de damné. Egoiste ? Non au contraire. Je l'aimais, peut être pas autant que souhaiter et je savais que ma relation avec lui était un échec et qu'elle n'irait pas très loin. Et de toute manière dans les idées de ma mère elle n'était pas faite pour aller très loin, dès lors qu'elle pourrait m'unir avec quelqu'un assez bon pour la hiérarchie et assez à ses yeux, je serais certainement mariée dans la seconde (ou presque) vous me direz, c'était comme ça que ça devait se passer et pas autrement.

    On pourrait le considérer comme une Pomme de Sang, mais je ne bois pas son sang, à mes yeux il n'est qu'un simple et banal petit ami. Mais vos remarques sont totalement justifiées, et je verrais comment on pourrait se lier pour ne pas que ça devienne un danger, pour lui tout comme pour moi au niveau des enjeux politiques peut être.


Il marquait un point si on souhaitait faire porter le chapeau à la royauté en agressant le petit ami de la Princesse, c'était l'un des meilleurs moyens je pense. Surtout qu'automatiquement, j'aurais du mal à ne pas y croire, d'une certaine manière, ma mère n'a jamais vraiment apprécié qu'un simple humain sorte avec sa fille unique, qui plus est, est une Princesse désormais et donc une représentante de la famille royale, ça le fait moyen du point de vue vampire bien évidemment. Et ce serait tout à fait plausible qu'on élimine Johnston pour que je rejoigne les bons partis si on pouvait dire cela ainsi. Décidément même au XXIème, l'éducation moyen-âgeuse que j'avais reçu, continuait à être ancrée dans les moeurs de ma famille. En même temps à quoi bon changer, maintenant que c'était ainsi, c'était fini, ma mère avait peut être pris 800 années, elle n'en gardait pas moins, que la meilleure façon que de s'élever c'était de choisir les bons partis. Sur ce 20/20, en épousant le roi de notre monde.

La question sur Leopold ne me surprit guère, en fait, je commençais à comprendre son mécanisme. Il cherchait à en apprendre davantages vis à vis de chaque membre proche ou non de la famille royale.

    Leopold est quelqu'un de sincère je pense, et de charmant, disons qu'il n'a aucun souci pour charmer. Ensuite au niveau de sa personnalité dans son travail, je pense qu'il y soit dévoué, un peu secret tout de même. Il est cependant un proche de la famille royale, pour cela je pense qu'il n'y a aucun doute à avoir à son propos. Un peu manipulateur et prêt à tout pour atteindre ses buts surement. Mais je pense que votre alliance peut fonctionner dans tous les cas. J'espère vous avoir apporté les informations suffisantes au niveau de sa personnalité pour que vous puissiez travailler au mieux avec lui.


Puis rapidement la discussion revint sur nos plans d'attaque pour trouver les dissidents, oui j'étais suffisamment ravie qu'on me demande ça à moi, j'allais enfin jouer un certain rôle dans la vie politique sans que pour autant ce soit publique.

    Des failles, il doit en avoir bien évidemment mais je pense que ça sera au fur et à mesure de la mission que nous les découvrions. Il suffirait juste qu'on les voit suffisamment tôt pour ne pas se laisser berner par Belle. Je devais la rencontrer dans les jours à venir pour mettre au point quelques petits détails étant donné qu'elle va désormais travailler sous mes ordres. Dès lors, je commencerais à lancer quelques subterfuges qui pourraient la mettre dans le doute à propos de la famille royale, bref, dire des petites remarques déplaisantes, que je ne penserais pas, mais qui permettrait d'ouvrir le dialogue. Et rapidement je vous ferai part de cela, de façon discrète et donc peut être pas en envoyant des textos, il suffirait que quelqu'un tombe sur mon téléphone pour découvrir rapidement notre petit jeu. Qu'en pensez vous ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Jeu 14 Juin - 12:04

Tout en écoutant la vampire répondre à mes questions, je bus une gorgée de sang en réfléchissant à ses paroles. Tout d'abord à propos de son amant humain je pu émettre quelques hypothèses personnelles. Elle indiquait qu'il pouvait être considéré comme une Pomme de sang mais ne le considérait que comme un simple petit ami dont elle ne buvait pas le sang. Bien que trouvant cette considération pour un humain totalement ridicule, cela était cependant cohérent avec sa manière de voir les choses et ses principes. Malgré tout elle comprit l'importance de se lier avec lui afin de le mettre en sécurité de par son éventuel statut de Pomme de sang. Car au delà du simple fait d'officialiser le statut privilégié de notre humain de compagnie, cela permet aussi de lui assurer une certaine sécurité au sein de notre espèce.

Lorsqu'elle évoqua ensuite ce dont elle savait du nouveau shérif de Glasgow, j'écoutais avec attention une fois encore ses mots. Manipulateur, prêt à tout. Ce furent là les deux seuls informations que je choisi de retenir à son sujet. Qu'il soit un proche de la famille royale n'était en rien un gage de loyauté, William en étant le parfait exemple. Néanmoins les deux caractéristiques que j'avais décidé de mémoriser me permettraient déjà d'élaborer certains travaux et plans pour mon récent subordonné. Je ne savais rien de lui et allait le mettre à l'épreuve au plus vite, ne le considérant aucunement comme quelqu'un de fiable. Si les derniers évènements m'avaient appris une chose, c'était bien que chacun est un traître potentiel, le seul en qui je pouvais avoir confiance étant le Roi et moi-même.

Vint ensuite la partie de son récit en réponse à ma demande quant à d'éventuelles failles dans notre projet commun. Ainsi donc elle souhaitait communiquer par le biais d'un autre moyen que son téléphone. Cela était une bonne idée mais je souhaitai y apporter une nuance tout de même.


Il est vrai que certaines informations doivent demeurer secrètes et donc ne doivent pas apparaître sur votre téléphone Princesse, cependant il pourrait être utile par la suite d'en laisser filtrer innocemment d'autres sur votre portable. Si jamais vous souhaitez me rencontrer, demander un rendez-vous au siège de la Reds en précisant la date et l'heure que vous souhaiterez. Nous suivrons ces indications pour nous rencontrer ici-même. Je fis une courte pause avant de reprendre la parole.

Voyez-vous d'autres points à éclaircir ou en avons-nous terminé avec notre nouveau projet ma chère? demandai-je poliment à mon interlocutrice de la soirée en affichant un léger sourire. J'étais satisfait de cette rencontre et de ce qu'il en découlerait. Il semblerait donc que je m'étais trouvé une nouvelle alliée au sein de l'entourage de mes Maîtres et cela était crucial. Néanmoins ce que je pensais de son ami Léopold était valable aussi pour la Princesse. Malgré cette alliance, je demeurerai prudent quant à son comportement et surtout à propos des informations qu'elle serait amené à me communiquer au nom de sa mission. Rien ne pourra m'assurer qu'elle ne jouera pas un jour un triple-jeu afin de me manipuler pour le compte de mes ennemis. Mais elle ne saura jamais ma méfiance à son sujet car rien ne le lui montrera chez moi. C'est donc en affichant un air ravi mais parfaitement maîtrisé que j'attendis de voir s'il était temps de clore cette entrevue.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Dim 8 Juil - 11:36

Le plan qui était en train de se mettre en place était des plus alléchants pour tout dire, et moi-même cette petite idée que de même des bâtons dans les roues de ces personnes contre la royauté maintenant que j’étais enfin reconnue avec un peu plus de dignité n’était pas du tout pour me déplaire bien au contraire. Est-ce que j’étais en train de tendre un peu comme ma mère absolument aucune idée, une chose de sure c’était que je ressentais cette part de fierté en moi que je n’avais plus ressentie depuis bien longtemps pour être honnête, cette touche qui faisait que l’on avait bien envie de poursuivre encore et toujours. On se relève toujours de ses faux pas, bon d’accord certains prennent quelques décennies voire quelques siècles quand on parle de vampires, mais tout de même j’étais plutôt bien satisfaite de cette tournure des évènements pour tout dire. Une pointe d’excitation que de montrer à mon frère que sa blondasse de sœur, complètement déshéritée était sur le point de devenir la préférée entre les deux aux yeux de ma mère et de mon beau-père (ou du moins c’était dans mon idée principale)

Je lui avais fait donc part de toutes mes connaissances au niveau de mon entourage, notamment Leopold, mais également Johnston qui était mon petit ami officiel du moins au point de vue de ma considération des humains, aux yeux de Julien il ne devait que représenter une réserve de sang supplémentaire je n’en avais absolument aucune idée. Mais peu importe, la discussion n’était pas à ce sujet là bien au contraire. Je lui avais également fait part des failles que je voyais à ce projet, ce qui me mettait en confiance c’est qu’il avait bien un esprit malin, et qu’il savait où déjouer les failles.

    « C’est très bien ainsi, il ne me semble pas avoir oublié quelque chose. Au cas où je reste joignable donc, et nous nous donnerons des rendez vous, je suppose relativement souvent. Si vous souhaitez venir me voir, je suis régulièrement à la demeure Raybrandt, il n’y aura pas d’oreilles malsaines là bas je pense, je n’y vis qu’avec ma sœur et le nouveau shérif de Glasgow. Je pense que nous en avons donc terminé avec l’élaboration de ce nouveau projet et vous me voyez ravie de cette collaboration Monsieur Guillemaud. »


Finis-je avec un sourire des plus amicaux. Je restais toujours prudente, après tout il y a toujours moyen de se faire trahir, mais je ne pensais que Julien commence à jouer un double jeu, double jeu pour être honnête où il me mettait. Je ne me mettais pas en danger sans prise de conscience, je n’allais pas tomber dans le piège du piégeur piégé non plus. C’est pourquoi que dès la fin de cette entrevue avec le maitre vampire, j’étais prête à prendre contact avec Belle Renart ma nouvelle collègue et ma nouvelle cible également, j’arriverai à découvrir qui se cachait derrière cette beauté blonde. Et cette fois-ci avec un esprit critique des plus prévenus.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Mar 10 Juil - 1:55


Après avoir écouté les paroles de la Princesse vampire, et ses dernières précisions quant à la manière dont nous allions communiquer par la suite, je décidai de mettre fin à cette entrevue. Celle pour qui je n'avais que peu de considération il y a quelques temps encore, devenait aujourd'hui une alliée potentiellement puissante. Je l'estimais être un bon élément dans ma chasse à la dissidence, et une pièce de maître sur l'échiquier qui m'opposait désormais à William et ses amis. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait été la première que j'avais rencontré après mon accession au titre de Maître vampire. Je comptais bien utiliser l'opinion que la majorité des vampires avaient à son sujet, la vampire qui considère les humains avec un poil trop de valeur. Ce qui était un point faible jusqu'alors sera son point fort pour la suite des évènements. De plus elle semble assez liée au nouveau shérif de Glasgow, ce Léopold d'Aubsson que j'avais à présent sous mes ordres.

Il est donc temps à présent de clore cette entrevue des plus intéressante. dis-je en la raccompagnant vers la sortie de mon appartement. Je vous souhaite bon courage pour votre rôle dans notre plan, si d'aventures vous avez besoin, n'hésitez pas à me contacter. Bonne fin de soirée à vous Princesse. Telles furent mes paroles afin de la saluer, tout en lui faisant un baise main de gentleman. Une fois que la vampire eut passé le pas de la porte, je refermai cette dernière avant de prendre un peu l'air sur ma terrasse afin de faire un point et une mise à jour de mes objectifs pour les prochains jours.

Alfred, apportez-moi une carafe de AB+ et débarrassez les verres de la table basse du salon. indiquai-je à mon majordome tandis que je posai mon regard sur les lumières de la ville, ouvrant mes oreilles aux sons urbains nocturnes en attendant ma carafe.

Bien Monsieur, tout de suite. C'est ce que j'appréciais chez cet humain. Il savait tenir sa place et me servait au mieux. Je le savais fidèle et des plus discret quant à ce qu'il pourrait voir ou entendre en ma demeure. Lorsqu'il m'eut apporté mon sang préféré, il s'éclipsa discrètement me laissant seul à mes réflexions. J'avais plusieurs rendez-vous à programmer dès demain. Il me fallait rencontrer Evey, l'ex-femme de William, ce Léopold et tant d'autres encore. Mais j'en avais terminé avec les visites ce soir aussi décidai-je de savourer ma coupe en profitant de la vue que j'avais depuis ma terrasse. Cela faisait à peine quelques jours que j'habitais ce luxueux appartement et je m'y sentais déjà chez moi. J'allais pouvoir y élaborer mes plans à venir en toute tranquillité et sécurité.



HJ:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   Lun 16 Juil - 22:14

L’entrevue prenait doucement fin désormais, en même temps nous avions éclairci plusieurs points et j’étais très satisfaite de l’avancée de notre travail. Après tout nous en étions à un point, où je pouvais pratiquement dire que le shérif Guillemaud faisait parti de mes alliés et que je pouvais avoir une part de confiance en lui. Et il était important d’avoir une part de confiance dans les personnes qui formaient les shérifs après tout. On pouvait dire également que Julien ne jouerait pas le même drôle de jeu que mon frère avait pu faire. L’imbécile quand on y repensait, tromper sa propre famille comme s’il pensait que rien n’allait se découvrir. L’imbécile fini mais que voulez vous que je vous dise. Je me levais, laissant Julien conclure donc à cette entrevue finalement. Et je finis par me prononcer assez rapidement :

    « Nous nous reverrons assez rapidement dès que j’ai mes premières nouvelles je pense. Pareil pour vous s’il vous vient quelconque échos, je suis à votre écoute. »


Le baise main, puis je retournais vers mon chauffeur, qui attendait dans la salle d’attente comme un bon chauffeur finalement. Ah il fallait dire que j’avais quand même de la chance d’avoir une petite troupe d’humains à mon service on ne pouvait pas dire le contraire. Mais passons, je montais rapidement dans le véhicule et de là je sortis rapidement mon propre smartphone, pour envoyer un message à Belle Renart, il était grand temps que je rencontre mon associé désormais. Ce n’était plus qu’une question de jour maintenant avant que je découvre qui se cachait derrière la beauté glaciale de Belle. Il était grand temps de faire connaissance avec cette jeune femme qui avait les mauvaises vues de la part de la royauté et qui pourtant était montré comme une vampire des plus âgées en tout cas beaucoup plus que moi. L’avantage d’avoir son âge c’est qu’elle devait connaitre toute la vie vampirique de fond en comble mais après ? A découvrir


HJ :
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
La connaissance est synonyme de pouvoir, l'ignorance de déboire [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si vous êtes venus boire pour oublier, soyez gentil, payez avant de boire. [Livre II - Terminé]
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: Centre-ville :: Immeubles
-
Sauter vers: