AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]
MessageSujet: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Dim 20 Mai - 14:05

Extrait de ma fiche :
Glasgow News – Rubrique « Faits divers » :
« Drame dans le port de Leith. Angus Anderson, époux et père de famille, a été retrouvé mort la nuit dernière derrière un entrepôt. Les causes du décès sont encore inconnues mais la police cherche activement le ou les coupables. »
« Causes inconnues, mon œil ! » s’exclama rageusement Irving. « Ce qu’ils ne nous disent pas, c’est qu’il a été retrouvé la gorge tranchée. Je le sais parce que c’est moi qui l’ait retrouvé. J’ai vu de mes propres yeux les deux trous dans son cou. Ce sont eux qui ont fait ça : les vampires. »
« T’es fou, Irving, fais attention à ce que t’avances ! Les vampires circulent librement et ils ont tous les droits maintenant. »
« Je m’en fiche. Je n’ai pas peur d’eux. Tu veux tout savoir ? Je suis prêt à les combattre chaque jour de ma vie s’il le faut. Mon dicton c’est : Œil pour œil, dent pour dent ; deuil pour deuil, sang pour sang. »


***


La discussion lui revenait sans cesse en mémoire ; le souvenir de son père assassiné était encore plus vivace qu’avant. Plus les vampires pouvaient se déplacer en toute liberté, en toute impunité, plus Irving souffrait et se rappelait la mort tragique d’Angus. Oui, Irving était prêt à se battre, mais n’était pas sûr de disposer des bonnes armes pour le faire. Il possédait la force et la rapidité innées des lycanthropes, du moins sous sa forme lupine. Mais il ne connaissait pas les arcanes du combat au corps à corps : quand il attaquait, il laissait derrière lui tout sentiment, toute réflexion pour n’être plus qu’une boule de rage pure. Un concentré d’animalité disons… très énervé ! Hors de tout contrôle. Cela ne lui arrivait pas souvent de se mettre dans un état pareil ; il était très encadré, justement pour éviter tout débordement envers les vampires qui mettrait en danger la situation précaire des loups.

Les eaux clapotaient doucement le long de la berge. Irving se trouvait derrière l’entrepôt où son père avait été découvert, perdant son sang. La mer venait se projeter sans force contre la digue. Elle était calme ce soir-là : tant mieux, elle apaisait l’humeur du jeune loup. Son écho résonnait dans ses oreilles et il s’agenouilla près de l’eau, respirant les odeurs marines avec délectation. L’eau était son deuxième élément après la terre, bien sûr. Il n’était pas exactement ce qu’on pouvait appeler « un poisson », mais se débrouillait plutôt bien sous l’eau. Pourtant, en ce 1er octobre 2010, il ne se sentait pas l’envie de plonger. Question de température. Irving était plutôt frileux ; problème de circulation dans ses extrémités. Sans sa fourrure, il se sentait tout nu. *Ou presque.*

« Papa » murmura t-il soudain. Papa, un mot, que depuis dix ans il avait dû étouffer en lui. Il n’y avait plus personne près de lui pour recevoir cette marque d’affection. Un lien brisé. Son père avait bien une tombe quelque part, mais pour Irving, son âme était restée au-dessus de la mer ; elle jouait avec les oiseaux peut-être. Il n’avait pas parlé de ses croyances aux autres : ils le prendraient pour un idiot, à croire à de telles sottises !
Le vent lui arrivait en pleine face ; de sorte qu’il ne sentit pas la présence derrière lui. Ni son odeur caractéristique.
« Papa » reprit-il, « je te vengerai, je te le jure. Je trouverai les coupables et je les tuerai tous. »
Cette promesse claqua fort dans la brise. Il n’avait pas retenu ses mots ; ils étaient sortis tous seuls. Sa voix portait loin. Irving se releva doucement et se retourna.

No light, no light.


Dernière édition par Irving Anderson le Mar 4 Sep - 21:16, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Lun 21 Mai - 1:49

Ce soir j'avais besoin de réfléchir un peu à ce qu'il se passait autour de moi. Il me fallait faire des choix difficiles qui ne seraient pas sans conséquences quel que soit celui que je choisirai. Je devais choisir mon devoir envers mon Roi ou mon amitié avec William. La raison et mes convictions m'imposaient de ne pas faillir à mon engagement envers Augustus, mais le prix à payer pour ma loyauté serait des plus durs. Comment sauver William de ce qui l'attend à présent que j'ai dévoilé une partie de ses plans à mon maître? Le puis-je seulement sans m'attirer une nouvelle sanction royale? Est-ce que je le souhaite après tout? Malgré tous mes conseils et mes rappels à la prudence que je lui ai prodigué, le Prince n'en a fait qu'à sa tête et s'est borné à sympathiser avec cette fourbe de Renard. Il va devoir à présent en répondre devant le Roi bien que je ne sache pas à quel moment ce dernier va exécuter sa sentence. Le connaissant cela sera terrible et des plus humiliant.

C'est donc tout à mes pensées que mes pas m'avaient amené jusqu'au port de Leith et plus précisément dans sa zone où se trouvent plusieurs dizaines d'entrepôts, dont l'un d'eux où William m'a dévoilé un de ses projets dont je vous ai vaguement parlé plus tôt. Cette coïncidence me fit arrêter un temps de me torturer l'esprit et me donna envie de me changer les idées. Et quoi de mieux pour cela que de chasser un de ces rats d'humains? C'est donc dans ce but que je me faufilai silencieusement entre les bâtiments à la recherche d'un sdf, habitant nocturne habituel des lieux. Si seulement j'avais su...

Alors que je progressais discrètement le long d'un entrepôt dont j'ignorai ce qu'il abritait derrière ses murs, je vis une forme humaine au bord de la jetée. Je me vérifiai ne pas sortir de ma zone d'ombre afin d'observer cet être qui était désormais ma proie. Celle-ci me tournait le dos et ne semblait pas avoir capté ma présence. Pour ma part mon odorat fut trop rapidement à mon goût submergé par une odeur pestilentielle. Pourquoi cet humain sentait autant le chien mouillé? Mouillé et sale, comme un de ces caniches qui jouent dans la boue comme on peut en voir souvent auprès de vieilles peaux décrépies. Alors que j'essayai sans trop de succès de passer outre cette odeur, je captai quelques paroles que prononçait l'humain. Une histoire de vengeance apparemment, sans doute un ivrogne qui avait du se faire descendre par de ses congénères, à moins que ce ne soit une victime de vampire, ou d'autre chose. Et si je décidai de jouer un peu? Oui il peut être assez mal vu de jouer avec la nourriture, mais bon quand le plat en question est un humain, il est presque obligatoire de jouer avec. Je m'avançai donc vers la personne que j'avais identifié comme étant un homme et m'adressai à lui d'un ton calme.


Et bien jeune homme, vous ne devriez pas traîner ici à cette heure tardive, un accident est si vite arrivé sur un sol glissant. Vous n'avez pas une femme à trousser plutôt que vous promenez au bord de l'eau? dis-je d'un ton peu amical. Même si j'ignorai sa nature, j'avais déjà envie de le tuer, son odeur m'étant insupportable.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Lun 18 Juin - 1:25, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Lun 21 Mai - 20:57

Irving s'était retourné, mû par un instinct inexplicable qui le tenait, le prenait aux tripes et pouvait le précipiter dans une rage aussi soudaine qu'imprévisible. Il y avait une ombre au loin, cachée dans la pénombre, une ombre qui s'était matérialisée devant lui, une ombre devenant un homme, une ombre... L'air amena enfin vers lui une odeur insupportable. Cette odeur... La nausée s'empara de lui, alors qu'il dévisageait sans vergogne le vampire qui osait venir aussi près de lui ! C'était pire qu'une odeur de poubelle, une odeur de soufre, de crotte, d'acide ; c'était la puanteur de la mort, le cadavre pourrissant au soleil. C'était la puanteur de l'être haï, du monstre caché dans le placard, du meurtrier de ses parents... Non, ce n'était peut-être pas lui, mais ils étaient tous les mêmes, avides de sang et de destruction. Quelles que soient ses motivations, sa raison d'être sur ce quai, Irving ne le laisserait pas tranquille.

Impossible. Il oublia toute prudence et sentit le loup grogner sourdement en lui. Les paroles ironiques du vampire le firent sortir de ses gonds, aussi facilement qu'un bouchon de champagne qu'on fait sauter avec les dents :

"Vous êtes qui pour me parler sur ce ton ? Je n'ai pas peur de vous. Vous feriez mieux de dégager." cracha t-il. En disant cela, il s'avançait beaucoup et déclencherait des questions de la part du vampire, mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Quand on l'énervait, et quand ce "on" était un vampire, il ne se contrôlait plus.

"Et vous ? Vous n'avez pas quelqu'un à tuer pour vous amuser ? Si c'est le cas, je peux vous faire passer l'envie !"
Il s'avança vers lui, tous muscles tendus, le visage redressé, une lueur sauvage dans le regard. Son loup se réveillait et était prêt à hurler.
Si Irving avait su que ses paroles reflétaient exactement les envies du vampire...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Mar 22 Mai - 16:16

Plus l'humain s'avançait et plus son odeur me rebutait sans que je ne puisse m'en expliquer la raison. Il avait pourtant l'air propre sur lui mais son odeur sentait terriblement mauvais. Mais ce qui me donna le plus envie de briser son corps ce fut ses paroles. Il était rare de voir un humain s'adresser ainsi à un vampire, d'autant qu'il semblait avoir deviné ma nature d'après les mots qu'il avait employé. Qu'est-ce qui pouvait le rendre si arrogant, si sûr de lui au point de se penser capable de me faire passer l'envie de m'amuser avec lui. C'est donc en affichant un sourire machiavélique que je restai sur mes gardes, prêt à accueillir un imprévu mon instinct m'intimant peu à peu le conseil de ne pas sous-estimer la situation. Son ton et sa fougue me firent immédiatement penser qu'il devait avoir du mal à se contenir si l'on parvenait à l'énerver, il n'en fallait pas plus pour me donner envie de le provoquer.

Peut importe qui je suis et tant mieux pour toi si je ne t'effraie pas, cela n'en sera que plus divertissant pour moi. dis-je en affichant un sourire carnassier. Je suis pressé de voir comment tu peux m'ôter cette envie humain. dis-je d'un ton froid et méprisant. Je n'avais pas entendu beaucoup de ses mots avant de m'avancer vers lui tantôt, mais je comptais bien jouer sur le fait qu'il parlait de vengeance. J'étais certain qu'il ne pourrait tenir bien longtemps face à quelques piques bien senties.

Que fais-tu donc seul en cet endroit gamin à pleurer la mort d'une autre vermine? Tu n'as pas une nourrice vers qui t'agripper et te consoler? dis-je d'un ton moqueur à l'attention de l'humain arrogant. Nul doute qu'il ne tiendrais pas longtemps encore avant de se jeter sur moi, et c'était bien entendu ce que je cherchais en le provoquant de la sorte. Et puis vu comme il avait l'air d'être bavard lorsqu'il s'énervait, il m'en apprendrait certainement davantage quant à son histoire personnelle sans le vouloir. Non pas que sa vie m'intéressait, disons juste que mon divertissement pourrait n'être que plus fort si j'avais à faire à un personnage intéressant. Décidément cette soirée s'annonçait bien et la perspective de me nourrir d'un humain fougueux me mettait en joie.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Lun 18 Juin - 1:26, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Mar 22 Mai - 22:56

Irving sortait rapidement de ces limites. Il était comme ça; pourquoi vouloir le changer ? Il était encore jeune, tout juste 19 ans. Bon, il n'avait pas essayé non plus de changer. Il n'en voyait pas l'intérêt. Ses nerfs, sa combativité, étaient sa force ; Irving ne voyait pas qu'elles pouvaient être aussi ses faiblesses contre un ennemi calme et plus patient, plus subtil. Pour l'heure, tout ce qu'il voulait c'était que ce vampire dégage de son chemin. Il était sorti pour une retraite solitaire, à réfléchir sur la mort de son père, et à ce qu'il désirait faire pour le venger. Plus concrètement, comment pourrait-il le venger à lui seul ? Il lui fallait l'appui de Mary : *je ne vois vraiment pas comment je pourrai faire*. Elle le détestait et il le lui rendait bien ! Il pourrait obtenir l'aide ou le soutien de James ou d'Alexander, mais ils n'oseraient rien sans l'accord de la Lupa. Ah ! Il avait hâte que James devienne l'Ulfric : comme le mâle l'aimait bien, il pourrait plaider en sa faveur auprès de Mary. Pour l'instant, Irving ne pouvait compter que sur lui-même.

Et s'il continuait à provoquer ce vampire, il ne lui resterait plus beaucoup de temps pour accomplir sa vengeance. La première réponse du mort-vivant le calma un peu et lui fit réaliser qu'il jouait avec le feu. Il ne savait rien du vampire ; sa réaction primaire l'avait fait sortir du cadre "vampire-humain", et entrait dans celui "vampire énervé-humain bizarre". Les vampires devaient avoir l'habitude des humains apeurés et fuyants, et non combatifs et sans peur. Aussi ne répondit-il rien sur le moment, se contentant de toiser fièrement le vampire.

Malheureusement cette contenance digne disparut vite dès que le mort-vivant ouvrit de nouveau la bouche. Irving s'écria soudain, se rapprochant dangereusement du vampire :

"Cette vermine dont vous parlez, c'était mon père ! Oui, il a été tué par ceux de votre espèce ! Je suis venu ici pour..."
Non, il ne fallait pas parler de sa vengeance. Irving s'interrompit brusquement, puis se rappelant la deuxième partie de sa tirade, il continua sur sa lancée :

"Pour vous, je suis un gamin, je suis moins que rien, je le sais, mais épargnez-moi vos sarcasmes. Vous ne savez pas qui je suis. Je vous conseille de passer votre chemin maintenant." déclara t-il d'une voix froide.
Il avait appuyé volontairement sur le "maintenant". Il comptait l'impressionner, mais se demandait s'il réussirait vraiment à le "convaincre" de s'en aller.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Mer 23 Mai - 11:14

Ainsi donc j'avais vu juste, l'humain pleurait la mort d'un des siens. J'aurai pu être touché par sa peine en d'autres temps si j'avais été compatissant à l'époque, seulement je n'avais jamais été ainsi. J'avais du très tôt me rendre compte de la réalité de la vie et de la futilité de certains comportements. C'est pourquoi lorsque l'homme s'emporta suite à ma provocation, je n’eus aucun scrupule à poursuivre dans cette voie. Malgré son coup de gueule son bref silence qui suivit fut plus éloquent que ses paroles. Si le mot n'avait pas été prononcé le sens était là, son désir de vengeance semblait déchirer l'atmosphère. Cela n'avait aucune incidence sur mon comportement ni sur ma considération à son égard. Pour moi il n'était qu'un humain pleurant et sentant une odeur immonde.

Sa seconde tirade quant à elle eut une conséquence sur moi, de son fait j'affichai un sourire amusé. La vermine pensait pouvoir m'impressionner? Il était bien naïf de s'en croire tout simplement capable aussi je décidai d'agir et de le rappeler à la réalité.


Effectivement, tu n'es rien pour moi. dis-je d'un ton digne d'un prédateur avant de me jeter sur lui et de l'envoyer valser d'un coup de poing dans le ventre. C'est donc d'un air satisfait que je regardai son corps décoller du sol pour atterrir quelques mètres plus loin. Je n'avais pas utilisé toute ma puissance, mais de quoi causer une douleur importante à n'importe quel humain. Mais ce que j'ignorai alors c'est que je n'avais pas à faire à un simple humain, chose que j'apprendrai bien après. Pour l'heure je pensais me trouver devant un de ces rats que je chasse certaines nuits lorsque l'envie me prend de m'amuser avec un être insignifiant. Comment allait réagir celui-ci après mon attaque? Bien souvent la majorité de mes victimes se mettent à supplier en pareille situation ou encore à fuir, mais peut-être que cet humain allait me prouver que tous les humains ne sont pas aussi lâches même si j'en doutai fortement.

HJ:
Spoiler:
 


Dernière édition par Julien Guillemaud le Lun 18 Juin - 1:26, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Sam 26 Mai - 22:31

Irving n'avait pas conscience de dépasser les bornes. S'il avait été un simple humain avec deux parents vivants et ne connaissant rien aux vampires, il se serait enfui, ou bien aurait discuté avec le mort-vivant sans peur, insouciant, ignorant des dangers de ces créatures-là. Mais sa vie avait été malmenée par les actes de ces vampires. Sa race même l'obligeait à se méfier d'eux. De plus, Irving était du genre rancunier.

Et puis aussi, c'était lui qui avait commencé ! Le vampire s'était tout de suite montré désagréable. *Il cherchait quelqu'un à blesser, et bien il a trouvé quelqu'un à sa mesure* pensa Irving, sûr de lui. Voilà le problème majeur du loup : trop confiant, il risquait souvent de prendre des coups. Cela ne rata pas. A peine eut-il tenté de faire partir le vampire, que celui-ci, perdant patience, l'envoya au tapis.

Le jeune homme n'eut pas le temps de voir le poing partir. Un choc, son dos sur le sol, et une envie de respirer très intense. Pourtant, rien ne venait dans ses poumons. Il hoqueta et son ventre se remit à fonctionner. Il respira un grand coup et quand l'oxygène parvint dans son cerveau, il se rappela qu'il avait un vampire énervé en face de lui qui pouvait le ré-attaquer à tout moment. Il secoua la tête pour chasser le tournis et se releva rapidement. Sa rage était décuplée maintenant : il ne savait pas vraiment comment il allait le blesser à son tour, mais il n'allait pas le laisser le toucher ainsi.

_ Ôte tes sales pattes de moi, mort-vivant ! s'écria t-il. Son cerveau fonctionnait de mieux en mieux à présent ; il put donc réfléchir un peu et se demander pourquoi le vampire l'attaquait. Lui poser la question ? Non, à moins de passer pour un imbécile.

_ Parce que tu crois que tu es quelque chose pour moi ?
Bon ça c'était faux, sa nature de vampire le rendait pour Irving détestable. Il ne pouvait pas le laisser passer devant lui sans lui rentrer dedans. Il ne pouvait déclarer sans mentir que pour lui, il n'était que la poussière sous un tapis, ou une autre comparaison stupide.
Irving soudain détendit son poing et visa le visage du vampire. Malheureusement pour lui, ce dernier bloqua son coup et lui attrapa le bras. Ils se retrouvèrent face à face, tremblants, chacun cherchant à repousser l'autre sans y parvenir.

_ Alors ça t'étonne hein ? lui lança Irving, un petit sourire sur le visage. Il essayait de rester calme mais la pression était très forte.

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Mar 29 Mai - 14:47

J'affichai un sourire satisfait lorsque l'humain se retrouva au sol et le fut d'autant plus, malgré une certaine surprise, lorsque je le vis se relever et tenter de m'attaquer à son tour. Il était rare qu'un humain encaisse ce genre d'attaque et soit en mesure de répliquer immédiatement après. Rien que le fait d'avoir cette idée en ayant conscience que j'étais un vampire était surprenant venant de la part du jeune homme et c'est ce qui déclencha un signal d'alarme dans mon cerveau. Il devait avoir un atout majeur afin de se comporter ainsi et de ne pas prendre peur, et je commençai à en avoir un aperçu lorsque je parai son attaque et lui immobilisai son bras. Bien je parvins à bloquer son bras, je devais user de ma force de vampire pour le maintenir ainsi. Je devais me rendre à l'évidence, cet humain à l'odeur si rebutante et animale et moi étions de puissance équivalente.

Comment cela était-il possible, comment un simple humain pouvait rivaliser avec un vampire? A moins qu'il ne soit pas qu'un simple jeune homme. Malgré mon envie de me battre contre lui ce bref affrontement me fit réfléchir et revoir mes intentions d'alors. S'il était capable de rivaliser avec moi, j'avais plutôt intérêt à calmer le jeu et à tenter d'en apprendre un peu plus sur lui. Mais était-ce possible au vue de la manière dont notre rencontre s'était présentée? C'est ce que je comptais bien voir à présent. Luttant encore avec lui pour nous maintenir dans cette position, je décidai de lui répondre. Malgré ma décision de calmer les choses, je n'allai cependant pas virer à la sympathie aussi conservais-je le même ton de parole.


Malgré ce que j'éprouve à ton égard humain il est vrai que tu t'avères être impressionnant, voire même intéressant. dis-je d'un ton sérieux mais en affichant tout de même un léger sourire. Nous ne pourrions pas tenir indéfiniment dans cette position ,d'autant que son odeur était des plus désagréable, c'est pourquoi j'usai d'une technique d'aïkido pour me libérer de cette situation et de le repousser en reculant moi aussi de plusieurs pas avant de reprendre la parole. Afin de prévenir une éventuelle attaque de sa part, j'écartai légèrement mes bras sur les côtés en ouvrant mes mains vers le bas en signe d'apaisement. J'espérai qu'il comprendrait que j'exprimais de ce fait mon souhait de non-agression. Félicitation jeune homme, tu m'obliges à reconsidérer mes intentions à ton sujet. Tu ne dois pas être un simple humain pour avoir une telle force. Qui es-tu? Ou plutôt quelle est ta nature? Ton odeur me fait penser à une certaine espèce d'hommes mais étrangement celle-ci est plus... prononcée. dis-je calmement, choisissant mes mots pour ne pas rajouter d'huile sur le feu de notre répulsion réciproque. Ce que je venais de lui dire plus ou moins clairement, c'était que son odeur me faisait penser à celle des métamorphes, même si elle puait davantage bien que j'ai choisi d'être moins cru avec lui. Je n'avais aucune garantie qu'il accepte de parler avec moi mais bon je préférais tenter le coup, on ne sait jamais.


Dernière édition par Julien Guillemaud le Lun 18 Juin - 1:27, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Dim 17 Juin - 15:23

*Même pas mal* pensa Irving. Ou presque. Allongé par terre, il reprit aussi vite que possible sa respiration. Se releva, dévisageant toujours le vampire, essayant de ne pas le perdre de vue. Ces bêtes-là se déplaçaient vite. Se retrouvaient dans ton dos sans que tu puisses les voir venir. Mis en rogne par la douleur, sa vue se décupla pour répondre à son besoin de rester conscient. Il percevait beaucoup mieux son environnement ; l'aura noire du vampire gâtait l'air comme une vapeur d'essence. Quand il eut saisi sa présence dans son entier, il fonça vers lui, attrapa son bras et tenta de le repousser au loin. Il n'y parvint pas. Irving sentit aussi que le vampire essayait de le faire reculer, sans succès. Il sourit, fier de son exploit. Il n'avait pas en face de lui un jeune vampire, sinon, il l'aurait déjà envoyé au loin. Irving n'avait jamais tué un vampire encore ; il s'était contenté de leur faire peur. Il n'avait jamais réussi car Mary était touj0urs intervenue pour l'empêcher de commettre l'irréparable. Il se rappela soudain ces paroles : "Tuer un vampire reviendrait à nous dévoiler aux yeux du monde des humains et encore plus dangereux, le monde des vampires. Ils sauraient que nous existons vraiment, et une guerre que nous ne sommes pas sûr de gagner débutera. De toute façon, tu n'es pas assez puissant." avait-elle ajouté d'un ton ironique.

Pour impressioner Mary, fallait-il ne pas tuer ce vampire là ? Qui pourtant affichait clairement son intérêt pour sa force ? En disant cela, le vampire le repoussa brutalement, par une prise inconnue d'Irving. Comme par magie, il se tenait maintenant loin de lui, comme inquiet de la puissance imprévue dont faisait preuve le jeune homme. *Tant mieux, qu'il me craigne ou qu'il hésite*
Le vampire écarta les bras en signe de temps mort, drapeau blanc. Irving voulut ne pas tenir compte de cet acte dérisoire ; s'il voulait, il pouvait ouvrir les crocs et le mordre, et le tuer. Quoi qu'en dise Mary, il jetterait ensuite le corps à la mer et personne ne le retrouverait.

Mais le vampire s'exprima alors, déclarant son aversion pour son odeur... particulière. *Sait-il qui je suis réellement ?* s'interrogea Irving, pris de doutes. Qu'importe, il ne devait rien dire sur lui, ne rien dévoiler. Ce vampire n'avait aucun droit de réponse sur lui.

_Vous, pas besoin de vous demander votre vraie nature ! Ca pue le cadavre à plein nez, une odeur rance, de sang et de mort. Votre odeur me donne envie de vomir,cracha t-il en grimaçant. Non pas question de lâcher la moindre info sur lui. S'il continuait à l'énerver, il finirait par l'attaquer. Là, il n'aurait plus qu'à se transformer et tout serait réglé. Un vampire à la mer !
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Lun 18 Juin - 2:04


Décidément cet humain n'avait pas froid aux yeux. Il avait de la chance de pouvoir s'adresser à moi de la sorte et je l'aurai bien réduit en bouillie si cela m'était possible. Car malgré son effronterie force m'était d'admettre que je semblais à peine de puissance égale et cela me troubla un minimum, bien que je n'en affichai rien face à lui. Si ces deux siècles d'existence en tant que vampire m'avait bien appris c'était à garder le contrôle de mes émotions et de ce que mon corps pouvait exprimer. Aussi je conservai une certaine assurance face à lui même si j'étais conscient que j'aurai du mal à le battre après notre petit échauffement passé. Je ne m'offusquai pas de ses paroles désobligeante, soucieux de ne pas être trop amoché ce soir mais cela ne m'empêcherai pas de poser d'autres questions à mon interlocuteur malpoli.

Cesses donc d'aboyer comme un cabot, je ne veux pas toucher à ta gamelle. dis-je un brin ironique en choisissant de le comparer à un chien. A moins que comme un canidé sauvage tu ne craches que pour dissimuler tes craintes?

J'étais bien décidé à le provoquer encore un peu afin de le malmener davantage. Son assurance était assez agaçante tant il donnait l'impression de valoir mieux qu'un vampire. Je voulais lui rabattre son caquet, et n'étant apparemment pas assez puissant physiquement pour cela j'allais user de la parole.

Es-tu seul dans cette ville ou t'es-tu fait accepté par un groupe des tiens? J'ai du mal à imaginer que quelqu'un d'aussi imprudent et impudent parvienne à survivre seul par ces temps-ci. Ou peut-être possèdes-tu d'autres aptitudes cachées. dis-je calmement sans trop de sarcasme dans la voix. Je ne voulais pas le laisser trop à son aise aussi décidai-je d'alterner le type de paroles que je lui adressais.

Tu n'as pas l'air plus idiot qu'un autre jeune homme, et ta puissance égale celle d'un vampire. Alors pourquoi être aussi agressif envers moi? Calme toi un peu et parlons simplement toi et moi je te prie. déclamai-je cette fois d'un ton neutre sans pour autant devenir mielleux. Je voulais le cuisiner un peu et voir ce qu'il pourrait m'apprendre. Tu es seul ou es-tu proche d'autres membres de ton espèce? Et si tu veux taire cette information par souci de sécurité, ce que je peux comprendre, connais-tu les métamorphes?

Je ne pouvais combattre cet humain si particulier c'était un fait, et malgré l'aversion que j'avais pour lui et l'irrésistible envie de le tuer dans l'instant, je conservai mon calme pour tenter d'ouvrir le dialogue avec lui, même si je savais que ça n'allait pas être facile.



HJ:
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Ven 29 Juin - 19:08

Irving ne souhaitait pas laisser échapper la moindre information sur lui et sur la meute. Mais ce vampire était coriace ; très curieux, il cherchait sans conteste à le percer à jour. Et comme ils étaient de force équivalente, se battre avec lui n'était pas une option, pas pour l'instant en tout cas. Si jamais il le blessait, le sang d'Irving pourrait donner envie au vampire. Lui-même risquait de se transformer, car il devait toujours lutter contre le loup qui brûlait de mordre et déchiqueter. Fuir ? Mouais, ce n'était pas son style. L'excuse "Il se fait tard ou je dois aller pisser ou j'ai une soirée" marchait moyennement.

Heureusement pour lui, le vampire parlait beaucoup - sûrement pour combler le vide - et ne manquait pas d'imagination. Mais ses paroles lui laissaient un frisson de peur ou d'horreur : depuis tout ce temps, le mort vivant savait qu'il était un lycan ? Pourquoi ne pas l'avoir dit avant ? Irving garda un visage de marbre, mais cela lui était difficile ; il s'était échauffé les sangs contre son adversaire, et il ressentait toujours de la haine envers cet être repoussant.

Tu n'as pas l'air plus idiot qu'un autre jeune homme, et ta puissance égale celle d'un vampire. Alors pourquoi être aussi agressif envers moi? Calme toi un peu et parlons simplement toi et moi je te prie. Tu es seul ou es-tu proche d'autres membres de ton espèce? Et si tu veux taire cette information par souci de sécurité, ce que je peux comprendre, connais-tu les métamorphes?

*Attends une minute, de quoi parle t-il ? Les méta-morphes ?*
La réponse à sa question était non, non il n'avait jamais entendu parler des métamorphes. Nouvelle donnée. Le vampire se foutait-il de lui ou pas ? Aucune possibilité de le savoir sans se dévoiler. Irving décida de sauter sur la perche qu'il lui tendait. S'il niait, le vampire continuerait de chercher et finirait par comprendre. Irving n'était pas en position de force parmi la meute : Mary le détestait, et les autres ne le portaient pas dans leur coeur. S'il commettait un autre impair, ils pouvaient l'exclure de la meute. Il ne serait plus protégé. *Que cherches-tu parmi eux Irving ?*
Depuis que son père était mort, il ne trouvait plus de refuge là-bas. Mary l'exaspérait, le comportement récent d'Isadora et Johan l'intriguait, l'arrivée de Tolin l'indisposait... L'absence de mesures déterminantes contre Caïm et Maryana l'énervait aussi. Bref, il avait de plus en plus de mal avec la vie en meute. Pouvait-il réussir à vivre tout seul, vraiment ? Il n'en avait pas la moindre idée.

En attendant, il devait préserver les apparences. Il prit un ton suspicieux, se mit sur la défensive et lança :
"Que savez-vous sur les métamorphes ?"
De cette manière, on pourrait penser qu'il en était un, mais qu'il tâtait le terrain avant.
"Qui êtes-vous d'abord ?"


Dernière édition par Irving Anderson le Lun 16 Juil - 23:00, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Lun 2 Juil - 3:56


Décidément cet humain n'était pas très bavard, faisant de lui un être relativement ennuyant. En d’autres circonstances je ne perdrais pas mon temps avec un simple humain, fut-ce-t-il métamorphe. Malgré son attitude, je trouvais que quelque chose clochait, mais j'ignorai la raison de ce sentiment. Étais-ce dû à la différence d'odeur entre lui et ma seule référence en matière de métamorphe? Ou bien au fait qu'il ne cherchait pas à nier appartenir à cette espèce? Car lorsque j'avais voulu interroger celle qui m'avait appris l'existence de ce troisième groupe d'individus, elle avait tenté bien des choses pour taire son secret. A voir... Toujours est-il que je décidai de lui en dire un peu , histoire de lui montrer que je savais de quoi je parlais.

Je sais bien des choses grâce à une femme de ton espèce rencontrée par le passé. En autre que vous avez la capacité de vous métamorphoser en animal, par exemple elle, parvenait à se changer en loup. dis-je d'un ton neutre à l'attention de l'humain.

Quant à moi je suis Julien Guillemaud, Maître vampire. Cela sera suffisant pour le moment, et toi humain, quel est ton nom? Que je sache à qui j'ai à faire. Qui sait, peut-être qu'à l'avenir nous serons amenés à nous rencontrer à nouveau. dis-je en affichant un léger sourire à l'attention de mon interlocuteur.

Malgré le fait que je m'étais présenté, donnant mon nom et mon statut à cet humain, je doutais qu'il accepte de s'identifier à son tour. Pour ma part je n'avais rien dévoilé de dangereux quant à qui j'étais, et je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il en soit autrement pour lui aussi. Bien que je ne montrais aucun signe d'agressivité, je sentais l'humain prêt à repartir au quart de tour à n'importe quel moment, aussi cela ne m'arrangeant pas le moins du monde, je m'appliquer à conserver le calme de la situation. Je voulais avoir confirmation qu'il s'agissait bien un métamorphe et était prêt pour cela à endurer son odeur insupportable et son mauvais caractère pour cela. En attendant sa réponse je réfléchissais à ce que cette rencontre pourrait m'apporter malgré la personnalité pour le moins atypique de cet homme.



avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Lun 2 Juil - 21:22

Irving en frissonna de peur. Ce vampire parlait -il de ces "métamorphes" ou bien des lycans en utilisant de tels sous-entendus ? Pourquoi parlait-il d'une métamorphose en loup ? Il repensa à son vocabulaire employé, "odeur de chien mouillé", "cabot", "grogner", et comprit. Apparemment le vampire croyait vraiment qu'il était un métamorphe. Autant le conforter dans ce point. Irving s'approcha doucement de lui, les mains levées en signe de paix.

_ Qui était cette femme ? Attends, je me doute que vous me donniez son nom et où elle vit. Mais bon, je tente quand même ma chance, ajouta t-il avec un sourire amer. Crispé il était, envie d'en découvre il voulait, sa colère se calmait.
Oui, la rage descendait en flèche puisque le vampire semblait accepter sa réponse et voulait bien le classer dans le groupe des métamorphes.
*Ceux qui se métamorphosent en animal. Si ça se trouve, il me raconte des salades. Mais je ne suis pas en position de quémander des explications !*
Irving ne savait pas s'il croyait vraiment le vampire mais pour l'instant, il n'avait pas le choix. Il devait se sortir vivant de ce "guet-apens" et une attitude un peu soumise l'aiderait grandement !

*Julien Guillemaud*. Il grava ce nom dans sa mémoire. Il s'en souviendrait. *La prochaine fois, je viendrai en force et je te tuerai.* pensa t-il sombrement.
Par contre lui donner son véritable nom, c'était hors de question ! Pas question non plus de mettre en danger un autre loup en falsifiant son nom, genre un "Tolin Wellesley", éhé. *Non non mauvaise idée ! Enfin.. je n'ai rien à perdre. Je n'ai pas à avoir honte de mon nom. Il ne signifie rien. Sauf si c'est lui l'assassin de mon père, cela lui fera quelque chose si je prononce son nom devant lui.*

_ Je m'appelle Irving Anderson et mon père s'appelait Angus. Il a été tué ici même, derrière un entrepôt. Quand vous m'avez interrompu Monsieur Guillemaud, je me recueillais et jurais de le venger. Ce sont ceux de votre espèce qui l'ont tué sauvagement.
Il avait dit cela sur un ton de défi, ses yeux noirs perçants transperçant le regard de Julien Guillemaud. *Ose donc faire le fanfaron après ce que je viens de te dire !*
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Sam 7 Juil - 17:32


L'atmosphère semblait se détendre peu à peu entre mon interlocuteur et moi, et j'en eu la confirmation lorsque celui-ci s'avança vers moi les mains levées comme pour me signifier l'absence d'intentions agressives de sa part à mon égard. Aussi lorsqu'il m'interrogea quant à l'identité de la femme dont je venais de lui parler, je décidai de lui répondre d'un ton légèrement cordial sans pour autant être amical.

Son nom importe peu étant donné qu'elle est à présent décédée, de mort naturelle bien entendu s'il est utile de le préciser. Cette rencontre date à présent d'un peu plus d'un siècle. J'ai découvert ses aptitudes par hasard, au cours d'une soirée chez elle à laquelle elle m'avait convié. Je te passe les détails quant à nos occupations d'alors, mais c'est à ce moment qu'elle me dévoila l'existence de son espèce.indiquai-je au jeune humain, lui dissimulant certains aspects de la vérité habilement.

Car par mort naturelle je voulais bien entendu dire que je l'avais vidée de son sang à la fin de cette fameuse soirée le plus naturellement du monde. Néanmoins dans mes paroles, cela sous-entendait qu'elle était morte de vieillesse tout simplement, et rien venant de moi ne pourrait lui laisser penser le contraire. Cependant il pouvait bien ne pas me croire, cela n'était guère important. Il avait à présent repris la parole et je fus surpris, bien que je n'en montrai rien, par le fait qu'il accepte de se présenter à moi. Irving Anderson. Avait-il un lien avec ce naïf de Leslie? Bien que ne le pensant pas, il pourrait toujours être intéressant de voir s'ils étaient parents ou juste homonymes. La suite de ses paroles étaient assez inintéressante en soi, mais je n'en montrai rien et repris la parole à mon tour.


La vengeance vous soulagera un instant jeune homme, mais elle ne comblera pas le vide de sa perte, je peux vous l'assurer. Quoi qu'il en soit je ne suis pas l'assassin de votre père, mais si d'aventure j'en apprends davantage à ce sujet je pourrai bien vous en fournir quelques informations. Bien entendu il ne s'agit que d'une proposition.

Si je ne contrôlais pas mes émotions et le masque qu'affichait mon visage, je crois bien que j'aurais ri de mes paroles. Mais pour l'heure je n'en montrai rien, ayant déjà déterminé quel intérêt je pouvais tirer de l'humain, d'où mon ton légèrement plus engageant sans pour autant être amical encore une fois. Cet humain pourrait s'avérer être un atout par la suite, encore fallait-il que nous soyons amenés à nous revoir, et ça ce n'était pas gagné.

.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Lun 16 Juil - 22:59

Bien sûr que Julien Guillemaud refusa de lui révéler le nom de cette femme. L'imagination d'Irving carburait à cent à l'heure : qui étaient les métamorphes ? Comment le vampire en avait entendu parler ? Par quelle bouche ? Pourquoi personne ne lui en avait parlé avant ? Irving contempla froidement le vampire tandis qu'il débitait son baratin. Le jeune homme n'avait aucune intention de le croire : de mort naturelle ? Un vampire était incapable de ne pas tuer, pensait Irving.

*Le vampire me tutoye* se rendit-il compte, dégoûté. De quel droit osait-il le prendre pour un ami ? Les paroles de Julien Guillemaud le mirent mal à l'aise : ainsi, cela faisait plus d'un siècle, et après avoir couché avec elle - oui, il n'était pas dupe, ces paroles laissaient clairement comprendre leurs "occupations" - il l'avait tuée. Après avoir découvert son fabuleux pouvoir. De se changer en animal. Le vampire pensait qu'il pouvait se transformer en chien ou en loup. Irving réalisa qu'il n'aurait pas du se montrer si virulent et plutôt faire profil bas. Maintenant qu'il pensait qu'Irving était un métamorphe, il en parlerait sûrement aux autres vampires, et cela allait attirer des ennuis à la meute... et à sa propre personne.
Ce n'était pas dans sa nature de plier l'échine ; il était bien trop fier pour cela. Mais dans ce cas précis, il n'aurait pas du faire le beau. Son système se retournait contre lui. Ce vampire n'allait pas lâcher l'affaire simplement. Si Mary apprenait qu'il s'était battu contre un vampire... Non, mieux valait ne pas y penser et espérer qu'elle ignorerait toujours cette petite déviation.

_ Elle n'a guère de fierté dans ce cas, lâcha t-il d'une voix morne. Elle avait du prendre tellement de plaisir qu'elle avait fait confiance à son amant en lui révélant sa véritable nature. Ou alors sous la menace elle avait parlé. Si Julien Guillemaud croyait le choquer par ses révélations, il se trompait lourdement. Irving n'avait que faire d'une fille facile.

_ Je ne vois aucune raison de vous croire, Julien Guillemaud. Ni de vous faire confiance. Ni d'écouter vos conseils... avisés. Vous devez être un expert de la vengeance.
Irving parlait pour gagner du temps. Il pensait que le vampire réessayerait de l'attaquer plus tard. Dès qu'il aurait le dos tourné ou aurait baissé sa garde. Jamais. *Jamais je ne ferai confiance à un vampire.*
_ Je ne sais pas ce que vous cherchez en essayant de m'amadouer mais vous perdez votre temps. Je préfère vous dire adieu.
Tout en parlant, Irving s'était écarté de lui et marchait doucement en direction de la sortie. Il ne montrait pas son dos au vampire. Il le regardait droit dans les yeux.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Mer 18 Juil - 16:21


La réaction du jeune humain n'était guère surprenante en soi vu son comportement depuis que je l'avais abordé, constamment sur la défensive mais avec un brin d'inconscience toutefois. Malgré ce fait, ses paroles m'auraient fait rire si je ne gardais pas le contrôle sur mes émotions. Soit il comptait sur sa force en cas de combat, soit il était un brun tête brûlée pour adopter un tel comportement. Aussi c'est après avoir choisi avec soin mes mots que je repris la parole tandis qu'il faisait signe de s'éloigner tout en me faisant face, de peur probablement que je ne l'attaque dans le dos. Craintes futiles entre parenthèses étant donné que pour ma part je ne m'attaquais pas à un adversaire de force égale sans réfléchir auparavant.

Succomber à un vampire n'a rien de dégradant jeune homme, il faut simplement avoir une certaine ouverture d'esprit. Ensuite nous ne sommes pas ami, heureusement pour toi que tu ne fais donc pas confiance au premier inconnu qui t'aborde, cela montre que tu as un minimum d'intelligence. Enfin je ne cherche nullement à t'amadouer, simplement à savoir à qui j'ai à faire.

Quoi qu'il en soit Irving, montre toi plus prudent que ton paternel afin de ne pas finir comme lui. Ce serait regrettable que nous ne puissions pas nous revoir, car tu es quelqu'un de fort intéressant mon cher malgré ton odeur assez repoussante.
lui dis-je en guise de réponse en affichant un léger sourire provocant. Depuis le début de notre entretien je le sentais assez bon client lorsqu'il était question de provocation. Et je ne pouvais me retenir de le pousser en ce sens, même si cela signifiait qu'il allait probablement m'attaquer. Si sa puissance égalait la mienne, nul doute que je serais en difficulté. Néanmoins je pensais avoir un atout non négligeable tout de même. Si mon espèce était connue de tous, la sienne demeurait un mystère pour la majorité des êtres foulant ce monde. Il suffisait de voir que même les vampires plus anciens que moi n'avaient pas connaissance de l’existence des métamorphes. Aussi je comptais sur son désir de discrétion pour le contenir. C'est donc avec cette idée en tête que je décidai de poursuivre,voulant observer s'il allait clore cet entretien ou le poursuivre.

Un dernier conseil jeune homme, apprend à maîtriser tes émotions. Le cas échéant cela pourrait te causer de sérieux ennuis, si cela n'a pas déjà été le cas. lui dis-je une nouvelle fois en souriant, cette fois écartant néanmoins les bras en sus, paumes vers le ciel, en guise de signe d'attitude pacifique de ma part malgré ma provocation.



avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Dim 2 Sep - 22:13

Irving en avait assez de ce vampire. Il était déjà en colère contre les premières paroles de Guillemaud, destinées à le blesser et à le mettre hors de lui, énervé d'avoir été tiré de ses réflexions - sombres mais nécessaires - eet encore plus en rage de n'avoir pas su le repousser, et enfin frustré de ne pas être capable de tuer un vampire. Pour cela, il lui faudrait se transformer et Irving avait retenu quelque chose des leçons prises auprès de son père : quoiqu'on puisse lui faire subir pour le mettre en rogne et provoquer sa transformation, il ne fallait jamais le faire. Il fallait répliquer en paroles et en gestes, on pouvait frapper et mettre K.O mais en aucun cas, laisser la bête prendre le dessus. Jamais contre un humain qu'on pouvait aisément tuer et ensuite regretter son crime sa vie entière. Jamais contre un vampire non plus, car ils ne devaient pas apprendre l'existence des lycanthropes.

Si on se laissait dominer par la force monstrueuse qui est en nous, lui disait-son père, on perd son humanité et on les laisse gagner. Nous sommes différents des nocturnes rouges ; nous sommes meilleurs, nous avons la capacité en nous de choisir entre le bien et le mal. Eux sont uniquement concentrés sur leurs besoins : détruire et tuer, voilà ce qu'ils aiment faire.

Mais voilà, Irving n'en pouvait plus, avec sa frustration de ne pas réussir à atteindre cet être abject qui lui racontait des atrocités sur une femme qui aurait succombé à ses avances, qui osait lui donner des conseils et le tutoyer, sa désinvolture concernant sa peine... En même temps, il aurait du prévoir qu'un vampire n'aurait aucune considération envers les sentiments que peut éprouver un humain... Sauf qu'à cause de sa force, le vampire le prenait pour un "méta". Va savoir ce que cela signifiait. Irving était très intrigué mais savait que ce n'était pas le moment pour poser des questions. C'était le moment d'effectuer un repli discret mais digne.

"Je ne vous retourne pas le compliment, Guillemaud" se contenta t-il de répliquer sèchement quand le vampire le qualifia d'intéressant. Il avait conscience de s'être mis dans de beaux draps. La lupa finirait par savoir qu'il avait rencontré un vampire et qu'il s'était même battu contre lui.

Irving ne répondit rien à sa dernière sortie. Entre répliquer du tac au tac et montrer qu'il ne savait effectivement pas maîtriser ses émotions, ou se taire dignement, il avait vite fait son choix. Par contre, ce que le vampire ignorait, c'est que s'il se mettait vraiment en colère, le vampire allait y passer. Mais il n'enfreindrait pas la règle de son père. S'il était venu ce soir près des quais, c'était pour se recueillir et lui confier qu'il faisait tout pour qu'il soit fier de lui. Et la rencontre avec ce vampire était une manière de lui dire : *Tu as vu Papa, je t'obéis toujours. Tu es la seule personne que j'admirais dans ce monde malsain*

Il s'éloigna donc, et cette fois-ci se retourna, échappant au regard de Guillemaud.
Sa dernière pensée en partant fut qu'il risquait de le revoir un jour. Et que cette fois-ci, il devrait le tuer.

Fin
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   Mar 4 Sep - 3:44


Malgré la violence sous-jacente que je sentais chez le jeune homme, ce dernier fit preuve d’une maîtrise somme toute relative avec une réplique assez cinglante. Néanmoins celle-ci ne me vexe pas tant son personnage m’intéresse. Ce que j’ai découverts ce soir est une bonne chose et je vais en faire part à Augustus car il en sait probablement davantage à ce sujet que moi. Il pourra sûrement m’aider à progresser dans mon enquête à propos des métamorphes. Pour l’heure j’observais l’humain qui s’éloignait sans autre signe avant de disparaître. Malgré son côté arrogant ses capacités et surtout sa force égale à la mienne faisait de lui quelqu’un qu’il me faudrait revoir par la suite.

Une fois que sa silhouette eut disparue je me faufilai à mon tour dans les ombres du port pour disparaître et m’en retourner chez moi. Sur le chemin du retour jusqu’à mon domicile de shérif, je pris le temps de réfléchir à propos de ce fait nouveau. Comment pouvoir prendre le dessus sur cet individu si jamais nous étions amenés à nous affronter à nouveau, et sérieusement cette fois-ci ? Par quel moyen pouvais-je accroître ma puissance ? C’est avec ce questionnement que j’arrivais chez moi, non sans avoir ramassée une jeune humaine sur le trottoir. Je l’avais choisi car elle semblait assez fraîche malgré le nombre de ses semblables qu’il semblait lui avoir rendu visite pour son jeune âge. Je m’amusais un peu avec elle dans ma demeure, m’abreuvant de son sang et de son corps afin de tarir ma faim, à différents niveaux. Ensuite lorsque je n’avais plus envie de jouer avec l’humaine, je lui brisai la nuque d’une main avant de dissoudre son corps dans la baignoire de ma cave. Si un jour je devais être amené à déménager, il serait difficile de trouver une cave aussi pratique et sûr, doté d’un système d’évacuation aussi efficace.

Je passais quelques coup de fils à quelques uns de mes agents infiltrés afin qu’ils tentent de me trouver autant d’informations que possible à propos de ce Irving. Je ne sais rien à son sujet si ce n’est qu’il a perdu son père, assassiné dans le port de la ville. De maigres données comme point de départ certes mais je n’employais pas des incompétents aussi j’attendais des résultats de leur part. Vu l’heure qu’il était le soleil n’allait pas tarder à se lever, c’est donc après avoir rangé quelques affaires que je gagnai mon cercueil afin de plonger dans mon sommeil diurne sans rêve.


FIN
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs troublés [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Edimbourg
 :: Port de Leith :: Entrepots
-
Sauter vers: