AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
What a feeling [Livre 1 - Terminé]
MessageSujet: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Jeu 12 Avr - 21:48

Quel bonheur ! Pour Sasha, le mardi et jeudi soir étaient synonymes de détente et de remise en forme. Comme beaucoup d'employés stressés du coin, elle avait besoin de faire du sport pour se détendre et oublier les tracas du quotidien. Son boulot de "profileuse" étant devenu un fardeau, elle aimait aller suer un bon coup au club de fitness. Le problème majeur, c'est qu'elle retrouvait à la salle des sports tous les machos de Scotland Yard, et tous ceux qui la regardaient maintenant comme une étrangère. Elle s'était forgé une réputation d'incompétente et désormais tous l'évitaient, et ne lui confiaient plus d'affaires ou de personnes à étudier. Elle avait commis des impairs durant le mariage, en attirant l'attention des vampires sur elle en interpellant Torben Badenov, et aussi en échouant lamentablement à identifier Maryana Watheerey comme la principale suspecte dans les attentats du 1er mai.

Repenser à ces évènements fâcheux dans sa carrière lui redonna encore plus de coeur à l'ouvrage et, au son d'une musique techno, elle courut de plus belle sur le tapis roulant.
*Suis-je toujours faite pour ce poste ?* Voilà le doute qui la taraudait à présent, et elle avait surtout besoin de penser à autre chose. Elle ne voulait pas réfléchir à cette perspective peu encourageante. Car si elle n'était pas profiler, que pouvait-elle faire ? Impossible de devenir traductrice, comme son père. Il lui faudrait voyager, et Sasha n'avait aucune envie de quitter l'Ecosse. La raison principale commençait par un T : Tolin... Mais il n'y avait pas que lui. Au fond d'elle, elle devait admettre que les vampires et autres créatures commençaient à la fasciner. Elle en avait peur certes, mais d'en avoir discuté avec Johan le libraire et William le vampire lui avait ouvert l'esprit : la tâche que le prince lui avait confiée prenait forme dans sa tête ; elle avait vraiment envie de débusquer ces autres créatures. Elle n'avait rien d'autre à faire d'intéressant, puisque personne à Scotland Yard ne lui faisait plus confiance.

Alors qu'elle atteignait les 150 calories et les 25 minutes de course, elle entendit une voix familière qui l'apostrophait. Elle prit soin d'abord de ralentir la vitesse et marchant énergiquement, se retourna sur son amie :

"Salut Victoria, j'espérais bien te retrouver ici. Comment vas-tu ? Prête pour un peu de courbatures ?" lui demanda t-elle joyeusement, essoufflée mais contente de la voir.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Ven 13 Avr - 11:19

Les dernières semaines avaient été des plus éprouvantes pour mes nerfs. La maison communautaire humains/vampires devait ouvrir ses portes d’ici quelques jours, et il y avait encore de nombreuses choses à faire avant qu’elle soit présentable. J’avais surtout du mal à gérer deux des nombreux ouvriers employés ; ces derniers passaient leur temps à me chercher comme des enfants, prenaient des pauses d’une heure, faisaient des blagues potaches, ce qui mine de rien ralentissait l’avancée du projet. Ajoutez à ça un sentiment de vide qui se faisait de plus en plus profond, m’amenant régulièrement à hanter les bars de la ville, pour y noyer ma dépression latente.

C’était lors d’une de ses soirées que j’avais fait la rencontre de la jeune femme que je m’apprêtais à retrouver dans l’un des clubs de fitness de Glasgow. Elle était tout comme moi assise au bar, le regard plongé au fond de son verre. La conversation s’était engagée naturellement ; bien qu’on ne s’était pas non plus racontée nos vies, on avait étrangement vite sympathisé. Pouvait-il en être autrement lorsque deux âmes solitaires se rencontraient autour d’un, ou plusieurs verres ? L’alcool aidant, la conversation avait fini par dévier sur nos histoires sentimentales. Je lui avais confié ma dernière histoire en date, la seule en trois ans, depuis Franck…Il s’appelait Eric, je l’avais rencontré dans un club de gym, et j’avais fini par le quitter, terrorisé par le sérieux que prenait l’histoire. L’épisode Franck avait semblait-il laissé des marques, et à l’heure d’aujourd’hui je me sentais tout bonnement incapable de m’engager avec un homme, trop effrayée à l’idée de souffrir de nouveau.

Sasha, tel était le nom de ma compagne de boisson, m’avait convaincu de recommencer le sport ; après tout, je ne pouvais pas fuir la gente masculine éternellement. Ainsi, je me retrouvais aujourd’hui dans ce club, habillée parfaite sportive. Je ne tardais pas à apercevoir Sasha qui se défoulait sur un tapis de course. Je l’interpelai, et me dirigeai vers elle. Elle me salua à sont tour. Je me posai sur le tapis situé à côté du sien :


« Ca va, contente de venir me défouler un peu, c’est pas évident au boulot en ce moment. Alors je suis on ne peut plus prête à exorciser tout ça sur ce tapis de malheur ! Et toi, comment va ? »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Ven 13 Avr - 21:39

Le sourire de Sasha était sincère. Elle était vraiment contente de revoir Victoria. Cela faisait à peine une semaine qu'elles ne s'étaient pas vues, depuis la dernière séance de fitness en fait, mais Sasha appréciait à sa juste valeur ces moments détendus et "cool". Sa vie était tellement stressante ! Elle se sentait mise à l'écart au boulot, et rentrait seule le soir, Tolin ne donnant plus signe de vie. Elle mangeait des plats tous prêts, regardait un peu la télé, ruminait des pensées peu encourageantes : à quoi je sers ? Qui s'intéresse à moi ? Qui pense à moi ? C'était démoralisant tout ça. C'était une attitude peu constructive, mais elle sentait de plus en plus le poids de la solitude. Même au centre de fitness, elle était si concentrée que rares étaient les personnes qui pouvaient l'aborder. Avec Victoria, cela avait été différent. Elle l'avait rencontrée dans un bar, quand l'ennui l'avait poussée à sortir et à boire une bière. Elle avait tout de suite eu une impression positive en regardant la jeune femme. Elle avait l'air franc, on sentait qu'elle non plus n'était pas forcément à l'aise dans ses baskets, mais qu'elle faisait tout pour vivre sa vie et mener son boulot comme elle l'entendait. L'alcool aidant, elles s'étaient racontées leur vie. Étonnamment, le plus facile est de parler de ses affaires intimes avec les hommes. C'était un sujet commun en fait : ils sont beaux, ils nous font tourner la tête, puis ils nous jettent et s'en vont, lâches sans coeur !

A part Tolin, Sasha n'avait pas vraiment connu de garçon. Non, elle n'était plus vierge, elle avait eu un copain à la fac, mais ensuite, elle s'était concentrée surtout sur sa carrière. Victoria aussi semblait être le genre de filles qui ne se jette pas sur le premier venu, mais attend de trouver le bon. Enfin.. celui qu'on pense très fort être le bon.

"Journée éprouvante ?" s'enquit Sasha en s'essuyant le front avec sa serviette. Victoria s'installa sur un tapis libre à côté d'elle et commença à marcher. Sasha décida aussi de faire une pause et elle ralentit encore l'allure. Elle attendrait que son coeur se calme un peu avant de se remettre à courir.
Elle avait bien envie de savoir ce que Victoria appelait par "malheur". *Comme ça, oon pourra comparer. Et voir qui gagne !*

"Tu sais, moi non plus au boulot ça va pas fort. Mes collègues me prennent toujours pour une incompétente, une "pas douée" et c'est usant. Je me sens abandonnée !"
Sasha était restée floue sur sa profession. Pour Victoria, elle était un officier de police à qui on avait confié des missions importantes, missions qu'elle n'avait pas su bien gérer. Pour cela, on la blâmait et on la mettait à l'écart. La vérité était quelque peu différente, mais Sasha ne connaissait pas Victoria depuis assez longtemps pour se confier. Le récent exemple de Maryana l'avait refroidie !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Dim 15 Avr - 10:47

Le sport avait toujours représenté pour moi un formidable moyen de catharsis. Enfant, ma mère, ou plutôt Esther, ma nourrice qui faisait également office de « mère de remplacement », m’avait inscrit dans un club d’athlétisme. J’y touchais à tout : course de fond, sprint, barres asymétriques, saut en hauteur et en longueur. Même si l’athlétisme n’était pas non plus une passion pour moi, cela me permettait de me défouler, de m’évader un peu. A la maison, je devais faire face à une mère qui m’avait prise en grippe depuis ma naissance, et à un père absent. Esther, et Twist, mon labrador, représentaient mes seuls piliers, points de repères. D’accord d’un point de vue matériel je ne manquais de rien, bien au contraire, mais au niveau émotionnel c’était une toute autre affaire…

Toujours était-il que le sport avait toujours constitué une échappatoire, aussi j’en avais toujours plus ou moins fait. Lorsque je m’étais installée à Edimbourg, je m’étais rapidement inscrite dans une salle de sport. Au-delà de la volonté d’entretenir mon corps, j’en avais littéralement besoin, c’était pour moi comme une drogue. Puis j’avais eu mon histoire avec Franck, ma grossesse ; ces évènements m’avaient éloigné du sport, surtout après la rupture et l’adoption. Je m’y étais remise deux ans après tout ça, et y avait rencontré Eric. Et la rupture, bien que cette fois ce fut moi qui l’eus initié, m’avait de nouveau éloigné des clubs de gym.

Au final, alors que je marchais avec énergie sur ce tapis, je me disais que ma rencontre avec Sasha avait été une bonne chose, et ce à différents niveaux.

La jeune femme me parla de son travail ; je savais simplement qu’elle bossait dans la police, et je me doutais bien que pour une femme, bien qu’on soit au XXIème siècle, cela ne devait pas toujours être évident de faire ses preuves dans ce milieu encore très masculin.


« On vit dans un monde où il faut sans cesse montrer sa valeur, son utilité. J’avoue que ça peut être usant, même quand on aime ce qu’on fait. Et puis quand on bosse dans un milieu où on est amené à travailler avec beaucoup d’hommes, c’est pas forcément évident, je sais de quoi je parle ! Et à côté du boulot alors, il n’y a pas quelqu’un qui peut te réconforter ? »

J’avais terminé ma phrase par un sourire amusé ; avec Sasha je me sentais suffisamment à l’aise pour évoquer certains sujets. J’étais plus que jamais contente que nos chemins se soient croisés, espérant que le lien que nous étions en train de nouer se renforcerait avec le temps.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Dim 15 Avr - 20:06

Les paroles de Victoria la revigorèrent : dans son discours, il y avait des vérités qui la concernaient un peu, même si elle n'avait pas osé les considérer avant. Un milieu machiste et sexiste ; bien sûr, mais Sasha espérait que ses compétences et son ambition lui permettrait de percer sans posséder pour autant un cinquième membre !
D'ailleurs, elle avait sans difficultés gravi les échelons avant d'arriver en Ecosse : elle était née aux Pays-Bas mais avait bourlingué pas mal avec ses parents. Son père étant diplomate, ils avaient beaucoup voyagé, et sa connaissance des langues couplée avec l'exemple que lui prodiguait son père, lui donnèrent toute possibilité pour exceller dans tout domaine qu'elle choisissait d'étudier. Et le métier qu'elle choisit, celui d'étudier les humains et débusquer les coupables parmi les innocents, comprendre leur mental, celui de profiler, elle se débrouillait plutôt bien, jusqu'à ce qu'elle perde les pédales.

*Tout ça c'est la faute des vampires !* Une réaction puérile, rejetter la faute sur un nouveau "groupe de personnes", totalement étrangères aux modes de pensées "'normaux" des humains. Les vampires, et aussi les autres créatures comme Maryana.
*Voilà que je pense encore à elle ! Je croyais qu'en faisant du sport, elle me sortirait de la tête ! C'est sa faute si j'ai déraillé.*

La question de Victoria sur les possibles personnes qui pourraient la détendre arriva à point nommé. Sasha chassa Maryana de son esprit. Elle choisit de répondre d'abord sur le ton de la plaisanterie :

"Plaisanter avec toi me réconforte déjà ! Cela fait plaisir de parler avec quelqu'un d'amical, qui ne tente pas de m'analyser !"
*Moi avant j'analysais tout le monde et je ne savais pas m'arrêter. Maintenant, "grâce" à mes échecs, j'ai enfin réussi à stopper la marche incessante de mon cerveau. Il y a un peu de positif dans tout cela...*

"Sinon, il y a bien quelqu'un..." ajouta t-elle en penchant la tête avec un petit sourire.
"Je t'avais parlé de Tolin, je crois bien, durant cette soirée très alcoolisée... Nous ne nous sommes pas encore revus, car il m'a dit dans un message qu'il partait en voyage pour une durée indéterminée" finit-elle avec une petite moue. Cela l'attristait plus qu'elle ne voulait le laisser paraître. Tolin lui plaisait vraiment beaucoup.
"J'avoue que j'aimerais bien rencontrer quelqu'un d'autre, juste pour discuter au départ, un garçon mignon qui me changerait les idées..."

SOrtir avec un garçon... S'amuser sans se prendre la tête... Cette idée lui plaisait beaucoup aussi. S'amuser quoi ! Elle avait bien le droit ; elle était majeure après tout lol et avait assez donné à son travail !

"Oh ce serait bien..." dit-elle d'un air rêveur. "Et toi, as-tu rencontré quelqu'un récemment ?"

hrp: ce rp se passe t-il après la soirée à la maison communautaire avec Torben ? ce pourrait être intéressant...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Mar 17 Avr - 11:10

Alors que j’accélérais progressivement la cadence sur mon tapis de torture, je me rappelais de cet homme dont Sasha m’avait parlé. Même si nos esprits respectifs étaient quelque peu embrumés par l’alcool, je me souvenais de tout ce dont nous avions parlé. Et la thématique de la gente masculine nous avait occupé un bon moment ; je crois que nous aurions pu rédiger un mémoire très complet sur le sujet ! J’avais surtout parlé d’Eric, mon histoire la plus récente, mais aussi de tous les flirts que j’avais pu avoir au lycée et plus tard à l’école d’architecture. Ce soir là, j’avais ainsi beaucoup pensé à Anthony, mon premier flirt, à Julian, mon premier amour qui m’avait brisé le cœur par téléphone, ou encore Kevin avec qui j’avais vécu une idylle brève mais passionnée. Indubitablement, le nom de Franck avait aussi été mentionné ; cependant, je n’en avais que peu dit sur lui, sa simple évocation me retournant encore le cœur.

J’écoutais mon amie parler de ce fameux Tolin ; visiblement, bien qu’elle ne l’avait connu pour le moment que le temps d’une nuit, il semblait lui avoir fait une bien forte impression. Pourquoi fallait-il que nous les femmes, enfin du moins beaucoup d’entre nous, nous nous attachions aussi rapidement aux hommes ? Je m’étais toujours beaucoup interrogé à ce propos, partageant mes réflexions avec mon psychologue. Depuis Franck, j’avais tout fait pour enfouir cette « faiblesse » au plus profond de moi, l’annihiler. Jusqu’à présent cela avait plutôt bien fonctionné, tellement même que j’avais fui devant le peu de relations que j’avais pu entretenir depuis Franck.

Je souris lorsque Sasha évoqua son envie de rencontrer un homme mignon qui lui changerait les idées. Je repensais au chaos qu’avait été ma vie pendant quelques mois après la mise à l’adoption ; j’aurais pu enchaîner les relations sans lendemains, mais au lieu de ça je m’étais recroquevillée chez moi, passant mes journées à déprimer, à ressasser le passer, entourée des souvenirs de ma relation perdue. Je n’avais jamais été le genre de fille à m’amuser, et parfois, souvent même, je me disais que c’était vraiment dommage que je ne sache pas profiter davantage de la vie.

Lorsque Sasha me demanda si j’avais rencontré quelqu’un récemment, je repensais quelques instants à Torben. Je me contentais de réduire un peu ma cadence, sentant le souffle me manquer, avant de répondre :


« Et bien, j’ai bien rencontré quelqu’un, mais c’est un homme du genre à pouvoir m’apporter de gros ennuis. Je ne sais même pas si je vais le revoir, et honnêtement, je crois qu’il ne vaudrait mieux pas. Je finis par croire que je ne suis pas faite pour être avec quelqu’un.. »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Mer 18 Avr - 22:46

Voyant que Victoria augmentait la vitesse et se mettait à courir, Sasha se décida à l'imiter et reprit une course régulière. Levant la tête devant elle, elle regarda au loin, écoutant la jeune femme parler et prenant son souffle pour lui répondre. Il y avait d'autres endroits magnifiques où il était possible de courir, mais la nuit tombait vite et les vampires sortaient alors... Sasha n'aimait pas les côtoyer ; bien qu'ils soient cantonnés à certains quartiers, on pouvait en rencontrer dans le parc ou dans les boutiques, au détour d'une rue. Cette proximité, cette imprévisibilité déconcertaient Sasha. Elle n'aimait pas l'imprévisible. Elle aimait contrôler sa vie comme elle l'entendait, la maîtriser de bout en bout, sauf dans de rares moments où elle se laissait aller, comme avec Tolin... Elle voyait Victoria sourire quand elle parlait de lui. C'est vrai qu'il était si séduisant, si attachant, si doux... Elle s'était abandonnée à ses bras, se sentant en sécurité tout près de lui, alors qu'il semblait au contraire replié sur lui-même et peu enclin à se mêler aux autres. Après tout, il lui arrivait de se tromper mais Sasha sentait qu'il menait une double vie et que parler avec les autres, se comporter "normalement" lui était difficile.
Victoria lui parla d'un homme pouvant lui apporter des ennuis, elle fit le lien avec Tolin. C'est qu'elle était obsédée par lui aussi, ma parole !

"Oh oui, je vois tout à fait. Tolin aussi a l'air... Comment dire ? Il a l'air solitaire, renfermé sur lui-même, comme torturé par un lourd secret... Le genre d' hommes à éviter à tout prix, tu vois ? Mais en même temps, il m'a ... touchée, je me sentais en sécurité dans ses bras, comment est-ce possible ?"
Cette question n'amenait pas vraiment de réponse, mais Sasha se tourna vers Victoria tout en parlant, comme cherchant son approbation, son soutien. Puis elle repensa aux paroles de son amie et prit peur pour elle :

"Mais dis-moi, comment s'appelait-il ? Tu sais, je peux me renseigner pour toi. S'il a un casier judiciaire ou autre. Enfin, seulement si tu le veux bien, je ne veux pas te forcer la main !"
*Et briser une amitié naissante, non merci ! Enfin quand même, elle a aiguisé ma curiosité !*

"Moi aussi j'ai rencontré un homme dangereux. En fait, c'était un vampire..." se confia t-elle soudain.
*Mais Sasha !.... Comment ai-je pu lui dire ça ?* Elle arrondit la bouche en un "oh" de stupéfaction. Elle devait tirer une tête comique car des gars en passant la dévisagèrent en riant. Cela ne lui ressemblait pas de se dévoiler comme ça ! Et surtout de parler de son boulot, et surtout d'afficher une mine choquée ! Elle se reprit, mais pas assez vite aux yeux de Victoria.
*Qu'est ce qui m'a pris ??*
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Ven 20 Avr - 10:58

Sasha semblait me comprendre, et cette impression m’apportait un certain réconfort. Il fallait dire que ces dernières années je ne m’étais jamais risquée à me lier vraiment avec qui que ce soit. En fait, en y réfléchissant bien, je crois que je ne m’étais jamais vraiment lié, en amitié du moins. J’avais toujours senti que je n’étais pas comme les autres, et, petite fille déjà, j’étais quelqu’un de solitaire. J’avais plus tard eu quelques copines, avec lesquelles je ne faisais la plupart du temps qu’écouter et hocher la tête d’un air entendu lorsqu’elles me parlaient de leurs petits soucis d’adolescentes. Je m’étais toujours sentie loin de tout ça, même si je traversais moi aussi de petites crises existentielles.

Ma compagne de torture développa davantage son histoire avec ce fameux Tolin, confiant sa sensation de devoir ignorer ce genre d’homme solitaire et secret. Je ne pus m’empêcher de penser à ma propre situation ; moi aussi j’étais de ce genre là, à cacher qui j’étais réellement, à fuir plutôt qu’à côtoyer autrui, à rester dans mon coin, attendant que ma vie se passe. Etait-ce possible que ce Tolin soit aussi un méta, ou une autre espèce de créature ? Reprenant un rythme un peu plus soutenu, je finis par me dire que tout le monde n’était pas non plus comme moi, et que même les humains sans spécificités génétiques pouvaient avoir de lourds secrets qu’ils préféraient laisser enfouis.

Sasha m’interrogea ensuite sur le nom du mystérieux homme dont je lui avais parlé ; j’hésitai à le lui révéler, sachant que ce dernier bénéficiait d’une certaine « popularité ». Ma nouvelle amie faisant partie des forces de l’ordre, était-ce bien raisonnable de lui en dire plus sur cette rencontre ? Ce dilemme occupa mon esprit pendant plusieurs secondes, et je fis mine pendant ce temps de reprendre mon souffle, ce qui me permettait d’avoir quelques instants supplémentaires de réflexion, alors qu’elle m’avouait avoir rencontré un vampire.


«Tu sais Sasha, dans mon boulot on est amené à bosser avec des vampires, alors je ne suis pas vraiment choquée par ta révélation. Bon nombre d’entre eux font appel à nos services de nos jours pour retaper une maison, et il y a tout ce battage autour de l’importance des bonnes relations humains/vampires. D’ailleurs mon cabinet a réalisé les plans et a supervisé la construction de la maison communautaire humains/vampires. C’est d’ailleurs au cours du cocktail donné en cette occasion que j’ai revu l’homme dont je te parlais. Je ne crois pas qu’il soit nécessaire que j’en sache davantage à son sujet, d’autant plus que, comme je te le disais, je ne pense pas que quoi que ce soit de sérieux puisse se passer entre nous. C’est quelqu’un qui vit dans un milieu comment dire..particulier, dangereux, et bon nombre de choses ont été dites sur lui dans les médias. Tu le connais probablement…. Il s’appelle Torben Badenov. Mais c’était une simple rencontre, je pense que ce type est trop dangereux à fréquenter.. »

Je restai silencieuse, attendre de voir ce que Sasha pensait de cet homme.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Ven 27 Avr - 22:09

Si Sasha avait pu, elle se serait giflée elle-même. Non pas giflée, mais elle avait envie de se morigéner : elle était en pause, elle n'était plus au boulot ! Pourquoi lui restait-il cette manie désagréable d'observer tout, de tout noter, de se perdre dans des délires manipulateurs ?? Son amie ne savait rien de son véritable métier, et tant mieux ! Si Sasha n'avait pas beaucoup d'amis, c'était justement parce qu'elle ne savait pas se détendre et rigoler ! Il y avait comme un registre de vocabulaire qu'elle utilisait toujours, comme on ouvre un dictionnaire de bons mots : elle le feuilletait jusqu'à enchaîner dans une même phrase les mots couperets : "renseignements, casier judiciaire..." Elle soupçonnait tout et tout le monde. Ne pouvait-elle pas se lâcher un peu ???

Et justement quand elle se lâchait, elle finissait par en dire trop ! Heureusement, Victoria ne pouvait imaginer ce qui s'était réellement passé avec William. Non, pas un rendez-vous galant, un rendez-vous d'affaires. Encore du boulot, elle ne pensait qu'à ça et ne faisait que ça. Et elle replongea dedans aussi sec quand Victoria lui révéla le nom de l'homme qu'elle avait rencontré... Torben Badenov !!!
D'un coup, Sasha repensa au mariage et à sa brève discussion avec lui : un mur de glace, insensible, dur, inhumain. Comment Victoria avait pu passer du temps près de lui, sans le trouver étonnamment distant ? Apparemment, il savait jouer les beaux parleurs. Elle décida de prendre le ton de l'amie à l'écoute, inquiète :

"J'espère bien que ce n'était qu'une simple rencontre ! Tu as tout fait raison Victoria : il est dangereux. Il a été membre de l'Eglise HCV et il faisait très bien son travail, si tu vois ce que je veux dire. Maintenant, il les a trahis et a rejoint la reine vampire. Il est devenu encore plus instable."
C'était une mise en garde. Sasha ne voulait pas que Victoria se mette en danger à cause de lui.

Sasha se rapprocha d'elle pour que personne d'autre ne les entende et lui souffla :
"Je l'ai rencontré au mariage des deux couples vampires ; je faisais partie de l'équipe de sécurité. J'ai eu l'occasion de lui parler un peu : un mur, froid et insensible. Comment s'est-il comporté avec toi ?"
Elle brûlait de savoir ce qu'avait pensé de lui son amie. Pourquoi ? Parce que la piste Torben Badenov et Andrea Donwood n'était pas tout à fait refermée. *Encore du boulot !*
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Mer 2 Mai - 13:36

Sasha ne faisait au fond que confirmer ce que je savais déjà : Torben était quelqu’un d’instable et de dangereux. Tout cela, je l’avais ressenti à ses côtés ; en effet, même s’il avait, les trois quart du temps, su afficher le visage du parfait gentleman, il y avait ce petit je sais quoi chez lui qui me portait à croire que, comme beaucoup d’entre nous, il s’efforçait de porter un masque. De temps à autre, ce qui devait être le « vrai » Torben émergeait, mais ces instants n’avaient duré que trop peu de temps pour que je puisse découvrir qui il était vraiment.

Je repensais à l’attaque que nous avions subie, replaçant le bandeau qui dissimulait l’hématome commençant à se former sur mon front. Même si à l’instant T je m’étais retrouvée à terre, décontenancée par le choc, j’avais vu ce dont il était capable, et je devais bien admettre que cela faisait froid dans le dos. Je me demandais ce qu’il représentait exactement pour la reine ? Le voyait-elle comme son ambassadeur, son bras droit ? Ou bien se servait-elle de lui comme on se servait d’un jouet ? Finalement, j’avais réalisé que je ne savais que peu de choses sur le fonctionnement des vampires, ayant toujours cherché à éviter au maximum d’en côtoyer trop longtemps. Alors que Sasha se rapprochait pour poursuivre, j’arrêtais de courir sur mon tapis, pour simplement marcher. Elle semblait plutôt curieuse quant à mes « rapports » avec Torben ; en même temps, en tant que membre des forces de l’ordre, elle devait en savoir plus que moi quant aux différentes affaires dans lesquelles mon ami avait bien pu tremper.

Aussi, après m’avoir essuyé le front, je lui répondais, m’approchant à mon tour comme si notre conversation se devait de rester confidentielle :


« Et bien pour être tout à fait honnête, je dois bien reconnaître que j’ai senti ce côté froid et insensible dont tu parles. Il laisse une sacrée impression, ça c’est le moins qu’on puisse dire ! En fait je ne savais pas qu’il serait au cocktail, c’est lui qui est venu m’aborder. Il s’est montré ma foi assez charmant, poli, le parfait gentleman quoi! Je t’avoue que ce qui me rend perplexe c’est que je n’arrive pas encore à savoir à qui j’ai affaire, quand il présente un masque et quand il est sincère. C’est assez déstabilisant ». Je m’arrêtais quelques secondes, buvant une longue gorgée d’eau. Même si raisonnablement je savais que le revoir, aller plus loin avec lui ne saurait probablement me rendre heureuse, je savais aussi qu’il ne me laissait pas indifférente tel qu’il était, et c’était probablement ça le plus effrayant au fond. J’hésitais à lui parler de l’attaque ; bien entendu, elle avait dû en entendre parler comme tout le reste d’Edimbourg et de ses environs… Cependant, comme mon nom était resté secret, j’hésitais. Pouvais-je avoir suffisamment confiance pour parler de tout ça ?

«Je sais qu’il est dangereux, et qu’en tant qu’entourage de la reine il a fatalement de nombreux ennemis. C’est peut-être aussi ça qui m’attire chez lui. En tout, à l’heure actuelle je n’ai aucune nouvelle, j’ignore si j’en aurais un jour. J’avoue que je suis un peu perdue.. »
J’avais choisi de ne pas lui en dire plus pour le moment, attendant de voir ce qu’elle allait me répondre, me confier…

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Ven 11 Mai - 20:37

Après la pure curiosité professionnelle qui avait envahi Sasha Oppenheimer en entendant le nom de "Torben Badenov", un nouveau sentiment prenait la place du premier et se muait en une inquiétude croissante : en fait, plusieurs autres petites craintes prenaient racine et se nourrissaient de cette inquiétude. Il y avait d'abord, évidemment, la peur que Victoria ne soupçonne le véritable métier de Sasha, qu'elle lui demande d'où elle tenait toutes ces informations, et qu'elle ne veuille plus la côtoyer en sachant qu'elle lui avait menti. Mais ensuite, Sasha se mettait à ressentir quelque chose de beaucoup plus puissant et de bien plus déstabilisant car elle ne savait pas vraiment comment gérer ça : elle avait peur pour la vie de Victoria.

Contrairement à elle, elle savait beaucoup mieux quels dangers se cachaient durant les jours et les nuits d'Ecosse : même les humains pouvaient se blesser entre eux. Torben Badenov n'était même plus un humain. Il avait été empoisonné par les vampires et était maintenant assimilé à l'un d'entre eux. Pour Scotland Yard, il n'était plus sur liste noire car il avait été innocenté par Krystel Raybrandt. Mais personne n'était dupe. Les vampires étaient puissants et avaient un but bien précis sur Terre : quant à savoir lequel c'était... Sasha se doutait bien qu'il ne s'agissait pas d'éradiquer la pauvreté dans le monde, à part bien sûr s'ils décidaient de tuer tous les pauvres !

*Ah oui, le côté bad boy fait des ravages... C'est toi qui dis ça Sasha ? Oui mais Tolin n'est pas méchant lui !*

Sasha s'était arrêtée de courir depuis longtemps. Elle avait oublié où elles se trouvaient et qu'elle était censée faire du sport. Mais elle n'avait plus du tout la tête à ça. Elle leva la tête sur un gars qui tirait la tronche ! Ah oui, il devait vouloir utiliser la rampe. Soupirant, elle arrêta la machine et descendit.
"Viens Victoria, on va en discuter plus au calme," lui proposa t-elle. Elles s'installèrent sur des tapis posés dans un coin. Ils servaient pour les cours de judo en tant que tatami ou pour le fitness, mais pour l'instant, pas de judoka à l'horizon !

"Victoria... Nous... L'équipe de Scotland Yard, nous sommes bien informés sur le passé de Mr Badenov et aussi sur ses dernières activités. J'aimerais, pour ta propre sécurité, que tu ne le revoies plus. Il est très proche des vampires et pourrait te faire du mal, pire, il pourrait se servir de toi dans des buts supérieurs."
Sasha ignorait si ses paroles étaient claires, mais elle espérait vraiment que Victoria lc croirait... sans trop poser de questions !
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Lun 21 Mai - 13:49

J’avais toujours su que Torben n’avait sans doute rien à voir avec le prince charmant. Il y avait toujours eu en lui semblait-il ce côté dangereux. Je sentais que c’était ancré en lui comme le métamorphisme était gravé en moi. Cela faisait parti de nous. Sasha avait pris un air des plus grave. Apparemment, elle ne plaisantait pas quand elle parlait de Torben. Etait-il si mauvais que ça ?

Tout comme ma nouvelle amie, j’avais arrêté de marcher, sans voir que des gens attendaient qu’on débarrasse le plancher pour prendre la relève. J’étais bien trop absorbée par mes pensées. Depuis combien de temps je ne m’étais pas pris la tête pour un homme ? Une éternité, probablement. J’avais toujours eu un « don » incroyable : celui de m’enticher d’hommes ne me correspondant pas. Des hommes attirants, charmants, mystérieux, avec de multiples zones d’ombre. Ah je me baffais intérieurement de ma faiblesse, mais j’avais visiblement du mal à me refaire. A croire que 3ans de célibat ne m’avaient pas changé le moins du monde !

Je suivis Sasha jusqu’aux tapis situés non loin ; je m’installais, écoutant mon amie me demander de ne plus revoir Torben. Depuis le cocktail, je n’avais encore eu aucune nouvelle de l’homme avec lequel j’avais flirté. Peut-être n’en aurais-je jamais ? J’avais pensé à l’appeler, mais c’était plutôt difficile sans son numéro. Je réalisais que je ne savais pratiquement rien sur lui, et que lui ne savait rien pour moi, et ça c’était probablement mieux. Oui il était mal entouré, c’était certain ; pour traîner avec les vampires, il fallait certainement avoir un grain. Mais toutes ces informations ne suffisaient visiblement pas à me l’enlever de ma tête. J’aurais aimé pouvoir zapper tout ce qui c’était passé ce soir là, cette sensation réconfortante de savoir que je pouvais plaire à un homme, mais je n’y arrivais pas. J’avais du mal à penser que Torben pourrait me faire du mal, pensée des plus naïve je vous l’accorde.

Je savais que Sasha était sans aucun doute la mieux placée pour m’en apprendre plus sur cet homme, sur ceux à qui il était lié. Il fallait que j’en apprenne davantage, que je mène ma petite enquête. Pourquoi ne laissais-je pas tout simplement tomber ? Pourquoi s’accrocher à quelque chose sans espoir, et n’en valant probablement pas la peine ? La vérité était que j’en savais foutrement rien.

Après m’être mise en tailleur, je pris enfin la parole :
« Il est dangereux à ce point ? Tu penses vraiment qu’il pourrait me faire du mal, se servir de moi ? Mais pourquoi, qu’est ce que ça lui apporterait ? J’ai vraiment besoin d’en savoir davantage, s’il te plaït.. »
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Ven 25 Mai - 23:23

[hrp: désolée du retard. J'ai l'impression de toute façon que tu n'écouteras pas les conseils avisés de Sasha sur Torben^^]

Ce que Sasha redoutait était arrivé. Bien évidemment, Victoria allait vouloir savoir d'où elle tenait toutes ces informations. Elle n'aurait pas du se laisser aller à la conseiller, mais elle n'avait pu s'en empêcher. Elle se demanda si Victoria allait continuer à l'apprécier : après tout, elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas ! Mais son amie semblait écouter avec attention ses conseils et la suivit quand elle se dirigea vers les tapis. Sasha n'avait plus la tête à faire du sport, et à voir le visage concentré de Victoria, la jolie blonde non plus.
*Bravo Sasha, déjà que c'est dur de la motiver, alors là, tu vas carrément la dégoûter !*

Il lui fallait tempérer son jugement : après tout, elle ne savait rien des sentiments de Torben. Peut-être était-il vraiment attiré par Victoria ? Cette dernière était jolie, gentille, drôle... Un homme ne pouvait que lui trouver des qualités. Mais l'image d'un amoureux transi ne convenait pas au personnage Badenov. Un homme excité oui sûrement. Sasha ne savait pas grand chose sur lui et sa vie parmi les vampires. Si Victoria parvenait à nouer un bon lien, peut-être qu'elle pourrait se servir d'elle pour obtenir des infos...
*Et c'est toi qui lui recommandes de ne pas le fréquenter car il pourrait la manipuler ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité !*
Sasha soupira. Sa mission lui parut plus ardue qu'elle ne le pensait au départ.

"Je me trompe peut-être. Peut-être est-il vraiment attiré par toi ... Tu es très mignonne et sympathique. Il a de bonnes raisons de te trouver à son goût."

"J'ai peur que le fréquenter te fasse perdre plus que tu ne l'imagines."' *Et quand je dis "fréquenter", je veux dire "coucher" !*
Devait-elle lui dire la vérité ? Un petit peu, au moins. Quelque chose d'assez grave le concernant lui permettrait de prendre du recul et d'éprouver un peu de peur. Plus que le frisson du danger que représentait cet homme. Oui, Sasha voyait bien ce qu'on pouvait ressentir envers un homme mystérieux, ombrageux, ténébreux, tourmenté... Comme dans les films de romance et de vampires. Et même dans la réalité avec ces mêmes vampires ! Quelque chose ayant trait à l'amour peut être ? Un détail sur sa vie privée ? Mais alors il fallait que Victoria promette de ne rien dire à Torben. De ne pas parler d'elle à cet homme. Sasha n'avait aucune envie que le serviteur intelligent de la Reine vienne vers elle et découvre ce qu'elle faisait en réalité. Que dire alors ? Sasha se sentait gênée : elle avait presque envie de mentir, d'inventer quelque chose d'énorme, comme une MST, un penchant pour le sadomasochisme... *Arrête de délirer !*
Non elle ne voyait rien pouvant détourner l'intérêt de Victoria. Pire, tout ce qu'elle dirait ne ferait que renfoncer l'attrait et le mystère de notre homme. Mais si elle ne disait rien, c'était encore pire. Ah dans quelle histoire s'était-elle fourrée ?

"Torben sert fidèlement la Reine des vampires. Il lui est très dévoué."
Rester dans le vrai, le vague. Laisser des sous-entendus flotter dans l'air.
"Son intérêt pour toi n'est pas sincère. Se rapprocher de quelqu'un ayant construit la maison communautaire n'est qu'une manière pour lui d'améliorer la vision qu'ont les humains des vampires. Il est l'ambassadeur humain des vampires."
*L'un d'entre eux sûrement. Combien sont-ils à se plier devant eux ?*
C'était dur de lui dire cela. Sasha lui faisait de la peine : lui annoncer que ce n'était que son boulot qui l'obligeait à la séduire et à lui plaire. *Et si on me disait la même chose pour Tolin ? Terrible...*
"Je suis désolée Victoria. Je ne voulais pas te faire de la peine."
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Dim 3 Juin - 14:51

Je m’accrochais aux paroles de Sasha ; peut-être qu’avec moi Torben était différent, peut-être qu’il me voyait différemment de toutes ces femmes vampires avec lesquelles il faisait Dieu sait quoi… La vérité, c’était que je n’en savais fichtre rien, et que je n’avais aucun moyen de le savoir. Je n’avais ni numéro ni adresse, et même si j’avais bénéficié de telles informations, est-ce que j’aurais fait le premier pas pour autant ? Est-ce que j’aurais eu le cran de l’appeler, d’aller le voir ? Le fait était que j’étais certaine que j’aurais été incapable d’agir ainsi. J’avais bien trop peur du rejet…. Et pourtant, en m’embarquant dans pareille histoire, il était pratiquement sûr que je courais tout droit à la catastrophe, à la déception, à la douleur. Non seulement je risquais de me faire avoir par cet homme, mais en plus je risquais de mettre en danger mon secret. Les vampires sentaient la différence chez les gens comme moi, sans pour autant déterminer ce qu’elle pouvait bien impliquer. A fricoter avec un partisan de la cause vampire, je risquais assurément d’y perdre des plumes, au propre comme au figuré….

Je restais là, attentive à ce que pouvait me confier mon amie. Visiblement, elle savait de quoi elle parlait, et c’était sans conteste la mieux placée pour m’informer. Même si elle tentait à sa manière de me rassurer, je sentais bien que pour elle il était clair que Torben se moquait de moi comme de sa première chemise, qu’il allait se servir de moi pour mieux m’envoyer valser par la suite. Au fond de moi, je savais qu’elle avait probablement raison sur toute la ligne, mais que voulez-vous, lutter contre ce qu’on ressent n’est pas chose aisée, surtout quand, comme moi, on a une légère tendance à l’autodestruction.

Bien évidemment, je savais que mon réseau professionnel faisait de moi quelqu’un d’attrayant, mais je me demandais pourquoi, alors que mon supérieur était presque un « adorateur » des vampires, il fallait en passer par moi pour obtenir de précieux contacts. Pourquoi ne pas simplement se servir de Pierce ? C’était ce point d’interrogation là qui maintenait le doute en moi, et me laissait à penser qu’il y avait une part de sincérité dans la démarche de Torben, aussi petite soit-elle.


« Je ne t’en veux pas Sasha, loin de là. Je sais qu’en disant ça tu cherches uniquement à me protéger, et crois-moi, je t’en remercie. Je pense que tu as sûrement raison, que Torben se sert de moi pour obtenir quelque chose. Mais je ne peux m’empêcher de me demander quoi ? Mon patron est tout disposé à coopérer avec les vampires, alors pourquoi se tourner vers moi, qui suis plus réticente ? Je crois que j’ai besoin d’en découvrir davantage, même si je sais bien que cette démarche comporte de nombreux risques…. Peut-être qu’en me rapprochant de lui, en allant dans le sens de ce qu’il attend, je pourrais en apprendre plus ? Qu’est-ce que t’en dis ? »

Je savais que Sasha était probablement la mieux placée pour parler de tout ça ; qui sait, peut-être même qu’elle pourrait m’aider à en savoir plus ? Peut-être qu’ensemble on pourrait mettre à jour certaines infos brûlantes ? Je sentais que je m’emballais un peu sur ce coup là, mais pourquoi ne pas tenter sa chance après tout ? En se rapprochant de moi, Torben m’avait plongé dans son monde, que je le veuille ou non ? J’ignorais encore si j’allais ou non le revoir, mais si tel était le cas, pourquoi ne pas saisir l’opportunité qui se présenterait alors ?

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   Jeu 28 Juin - 22:38

Sasha ne voulait vraiment pas lui causer de la peine : mais le mal était fait. Avec ses mots bien placés et son ton de la confidence, elle avait instillé le doute dans l'esprit de Victoria. Elle lui avait sûrement ruiné sa soirée "détente" ! Mais le sujet abordé était trop grave pour que Sasha le laisse de côté sous prétexte de ne pas choquer son amie. Ce n'était pas son style, déjà, elle avait l'habitude de chercher toujours à comprendre, le pourquoi du comment, tout le temps. Une quête permanente, qui ne prenait fin que quand elle dormait. Quoique... Sasha ne s'attardait pas sur la signification de ses rêves : elle ne s'en rappelait pas bien, en plus, et c'était tant mieux ! Elle se voyait bien rêver de Maryana, de Tolin, de William, de Torben et Victoria, tout ça mélangés .... dans un décor sans dessus dessous et avec des têtes d'animaux sur les corps de Jack et Riley, ses deux collègues du boulot... Non, non ! Ce n'était plus un rêve, c'était un cauchemar !

D'un autre côté, Victoria n'était pas une femme idiote. Son niveau d'études et son expérience de la vie lui conféraient un recul certain sur les hommes, surtout sur eux d'ailleurs ! Peut-être ne désirait-elle que prendre du bon temps avec Torben, faire table rase du passé, écrire une nouvelle page qui ne rentrerait pas dans un Dan Brown ?

"Tout dépend de ce que tu attends de cette nouvelle relation avec lui."
Si tant est que l'on considérait cette rencontre comme une relation !
Elle n'alla pas plus loin dans son insinuation ; deux femmes se comprennent très bien sur ce terrain-là. Victoria se demanda pourquoi elle et pas une autre ? Elle la plus réticente ? *Et bien justement tu es la plus intéressante à ses yeux. S'il te convainc, il gagnera plus facilement auprès des autres*
Sasha n'eut pas le temps de développer sa pensée car Victoria avait déjà embrayé sur une autre envie, celle d'en apprendre plus, d'elle aussi manipuler Torben pour découvrir l'autre côté de l'Ecosse. Le manipulateur manipulé... Idée intéressante... Malheureusement, Sasha doutait des capacités machiavéliques et perverses de Victoria. Elle ne la voyait pas réussir dans ce domaine.

"Je ne sais pas Victoria. Je ne te connais pas assez pour savoir si tu peux y arriver. Le faire parler et découvrir sur le monde des vampires des choses ignorées des humains."
Sasha s'avançait doucement sur un terrain dangereux. Elle ne voulait pas influencer la pensée de son amie. Ni la faire douter. Apparemment, refuser de voir Torben n'était pas une option pour elle.
Pour conclure, elle risqua un :
"Si j'étais toi, je m'éloignerais. Mais nous sommes différentes, et je peux tout à fait comprendre une attirance inexplicable pour un homme dangereux. Que puis-je conseiller de plus ? Je ne suis pas dans ta tête."
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: What a feeling [Livre 1 - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
What a feeling [Livre 1 - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†Priez pour nous † :: 
Bienvenue à Glasgow
 :: West End
-
Sauter vers: